AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le sauveur qui avait aussi besoin d'être sauvé ~ Averell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Administrateur
● Crédits : Sweet disaster
● Face claim : Lucky Blue Smith

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Le sauveur qui avait aussi besoin d'être sauvé ~ Averell   Dim 22 Jan - 0:01

Le sauveur qui avait aussi besoin d'être sauvé

― Averell & Alexis ―

Il y avait un beau soleil aujourd'hui et tu avais prévu d'aller en extérieur pour dessiner un peu. Rien de vraiment important, tu avais fini tes projets pour les cours mais tu voulais avancer sur ton book de dessin qui stagnait un peu depuis quelques semaines. Alors tu l'avais prit, ça et une poignée de crayon dans une trousse, histoire d'avoir de quoi faire et tu étais partit en ville pour te trouver un coin tranquille. Tu le trouves facilement, emplit de verdure, de silence, de calme. Tout ce qu'il te fallait aujourd’hui.

Tues installé confortablement, assit dans l'herbe et tu griffonnes pendant ce qui pourrait sembler être des heures, tu ne sais pas tellement, tu ne regardes pas ton téléphone, tu ne te préoccupe de rien, même tes pensées sont vides. Enfin pas totalement, tu les laisses s'aligner les unes après les autres oubliant la seconde suivante quel était le sujet de la pensée tout en passant à une autre.
Tu finis par poser ton carnet de croquis à côté de toi et te laisser partir en arrière sur la pelouse pour t'allonger de tout ton long, tes yeux rivés au ciel. Du bruit fini par attirer ton attention. Tu penche encore plus la tête en arrière pour observer deux personnes se parler ou plutôt se crier dessus. Tu te redresses sur un coude en regardant dans leur direction, prêt à leur demander de faire moins fort parce qu'ils sont bruyants et que c'est un endroit qui est relativement calme.

Tu ouvres la bouche avant de te figer. Le gars ne t'est pas inconnu. Tu fronces les sourcils, tu t'en souviendrais si s'en était un qui était passé entre tes draps ou si tu l'avais dragué en boite. Puis cela te reviens. La rue commerçante. La crise d'angoisse. Tu blanchis en te laissant retomber dans l'herbe, sur le ventre cette fois pour le regarder. C'est le mec qui t'a fait du bouche à bouche. Tu restes sans rien dire avant de voir la femme, plus âgée que lui, l'attraper par l'avant-bras et le tirer dans sa direction en lui parlant mal. Le mec n'est pas spécialement d'accord et tu doutes qu'il se passe quelque chose de bon.
« Hey ! » Avant même de comprendre, tu étais déjà debout, laissant tes affaires sur place et te dirigeant vers le duo qui te regardait maintenant. « Laissez-le tranquille. Vous voyez bien qu'il ne veut pas aller avec vous. » Tu passes les mains dans tes poches en espérant que ta présence suffise à calmer au moins un peu l'atmosphère parce que réellement, tu ne sais pas quoi faire. Tu ne sais déjà même pas pourquoi tu es intervenu. Tu offres un sourire au mec, un sourire chaleureux avant de reprendre un visage sans expression et dur en fixant la femme.

― made by hope ―

_________________

Un jeu de plus en plus excitant



Revenir en haut Aller en bas
avatar
● Crédits : //
● Face claim : Chris Pine

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le sauveur qui avait aussi besoin d'être sauvé ~ Averell   Dim 22 Jan - 13:35

Une petite promenade au bras de sa chère et tendre. D'habitude, ils y allaient avec leur fille, Maria, mais cette fois, Felicity avait désiré se trouver seule avec son époux. Elle le regardait avec amour et passion alors qu'ils marchaient en discutant de tout et de rien. On aurait dit que sa femme faisait des efforts... Elle l'avait vu s'éloigner et pour se faire pardonner ses accès de colère et ses mauvaises paroles, qu'elle portait à son encontre tous les jours que Dieu faisait luire sur le monde, elle prenait du temps avec lui, mettant un peu son travail de côté. Ce lieu serein était parfait. Il n'y avait pas un chat et personne ne viendrait mettre à mal leur quiétude et la sérénité ambiante. Avi avait décidé de se laisser faire, de profiter de ces bons moments. C'était sa femme et il ne pouvait se résoudre à ne plus l'aimer... Elle lui avait fait un enfant, après tout, et ses caresses étaient toujours aussi tendres, combien-même il s'agissait également de la main qui le battait. Tandis qu'ils s'étaient installés sur un banc, en pleine verdure et s'embrassaient langoureusement sans gêne, le téléphone d'Averell sonna. Il décida de ne pas répondre... Ce n'était pas le moment. Mais son épouse trouva cela suspect de sa part. Il ne fallai à chaque fois d'un rien pour qu'elle ne s'emporte. Elle sortit le téléphone de son conjoint de la poche de ce dernier et regarda le nom indiqué. Celui d'une collègue secouriste, une femme.
Averell n'eut pas le temps de comprendre quoi que ce soit qu'il sentit une main s'abattre sur sa joue, fortement. Une belle gifle. "Nina. C'est qui celle-là??" demanda Felicity avec hargne. Sa possessivité était arrivée à son paroxisme. Non seulement elle l'appelait dès qu'elle avait une minute pour lui demander ce qu'il faisait, voilà qu'elle vérifiait ses appels. "Pourquoi tu t'énerves, ce n'est qu'une collègue, mon coeur..." dit-il doucement, se frottant la joue. Il jeta un regard alentour, espérant que personne ne soit témoin de la scène. Mais il n'y avait qu'un jeune homme, quelque part au loin, qui semblait bien concentré sur autre chose. Il poussa un soupir de soulagement... Si l'on apprenait les colères de sa femme, ce serait très mauvais pour elle et sa carrière. Il craignait qu'elle n'en finisse détruite... Et elle n'y survivrait pas. "Une collègue... Pourquoi elle t'appelle tes jours de repos, hein?" s'énervait encore plus son interlocutrice. Il s'écarta un peu, tandis qu'un nouveau coup plongeait. Il avait mis ses mains en avant pour contrer les poings. "Tu t'emportes... Je ne sais pas, elle s'est peut-être trompée. Elle a peut-être besoin de quelque chose..."
A ce moment, Felicity l'insulta, le traita de traître, d'incapable et imagina mille scenarii tarabiscotées sur une possible relation entre son mari et Nina. Elle hurlait si fort... Averell tenta de la calmer, afin qu'elle ne s'attire aucun ennui. Elle l'agrippa fortement par le bras, et le tira. Ils se levèrent du banc. "On rentre." Il résista un instant, tentant encore de la calmer, lorsqu'un homme apparut. Sa voix les sortit de leur dispute. C'était le jeune homme qui crayonnait au loin... Ce visage avait l'air pourtant familier au secouriste... Mais il voyait tellement de monde et impossible de se souvenir de tous... Peut-être dans le cadre de son travail... Un patient?

"De quoi vous mêlez-vous? C'est une affaire entre moi et mon mari." déclara Felicity sur un ton glacial. Averell en profita pour s'extirper de l'étreinte douloureuse. Il lança un regard à l'inconnu, lui indiquant qu'il ferait mieux de s'en aller. "Ecoute, Feli, ce garçon pensait bien faire..." Il tourna ensuite la tête vers le jeune homme. "Tout va bien, tout va bien, on s'en va. Excusez-nous pour la gène." déclara-t-il. Il s'agissait de calmer le jeu, car si d'autres éclats de voix survenaient, peut-être cela rameuterait encore plus de monde... Et quelqu'un reconnaitrait forcément son épouse, puisqu'à présent son émission passait à une heure de très grande audience. "Toi, tais-toi, et suis-moi!" hurla la quinquagénaire en giflant de nouveau son cher et tendre et l'agrippant de nouveau comme s'il n'était qu'un objet... Il ne voulait pas lui donner de coup en retour, il ne voulait pas lui faire de mal. De toute façon, elle devait avoir raison... Il traînait avec trop de femmes, pour un homme marié.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administrateur
● Crédits : Sweet disaster
● Face claim : Lucky Blue Smith

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le sauveur qui avait aussi besoin d'être sauvé ~ Averell   Mer 1 Fév - 18:53

Le sauveur qui avait aussi besoin d'être sauvé

― Averell & Alexis ―

C'est fou comme il peut s'en passer des choses pour ceux qui observent bien, pour ceux qui savent écouter. C'est un peu une qualité importante pour les artistes, ou pour ceux qui veulent l'être. Parce qu’il faut savoir dessiner avec précision ce qui est sous nos yeux, écouter la moindre nuance dans une note de musique que l'on veut reproduire. Mais c'est aussi très pratique dans la vie courante, cela permet de se tenir informer, de voir des choses auxquelles on ne s’attend pas tellement. Un peu comme aujourd'hui.
Un peu comme ce qui te pousse à te lever et abandonner ton dessin pour rejoindre ce drôle de duo qui somme toute, te paraît un peu suspect. Ce n'est pas tellement ton genre d'intervenir en public, toi tu aimes passer inaperçu au milieu d'une foule mais de reconnaître ce mec, même si tu ne le connais pas, ça t'as poussé à agir et ouvrir ta bouche.

Tu hausses un sourcil en voyant la proximité entre les deux. Peut-être que tu avais mal jugé sur le fait que cette femme essayait d'attirer l'attention de cet homme. Ils semblaient se connaître. Et tu te rappelles aussi que parfois, les hommes aussi peuvent se faire battre par des femmes. Même si tu doutes que ces deux-là soit un couple.
Tu renifles avec dédain et en regardant de haut le bras du gars puis la femme. « C'est sûr ? » Parce que à ce que tu vois et entends, on ne dirait pas vraiment. Tu n'y connais pas grand chose mais vraiment, tu as un doute. Un doute aussi gros que l'iceberg qui a fais couler le titanic. Et non, tu n'exagères pas. « Que tout va bien je veux dire. » Parce que non, en soit, ils peuvent faire ce qu'ils veulent et rester là si ça leur chante, après tout on est en lieu public et grand bien leur fasse si ils aiment laver le linge sale en public. Peut importe qui ils sont l'un pour l'autre, frères et sœurs, amants, ou peu importe, t'es pas là pour juger les gens.

Tu reportes ton regard sur l'homme parce que tu veux sa version. Tu veux entendre de vive voix que tout va bien et tu les laisseras tranquille. C'est certain. Mais tu veux voir s'il ne ment pas pour sauver les apparences. « Parce que je veux pas paraître impoli et me mêler de ce qui me regarde pas mais... » Tu as eût l'intervention il y a peu à la fac de personnes parlant de ça, la maltraitance envers autrui. Expliquant que cela pouvait venir de la famille, d'amis, ou même d'inconnus. Et que bien souvent, l'entourage préférait faire comme s'il ne voyait et n'entendait rien, laissant arriver des choses assez graves. Et puis... Ce gars t'a aidé l'autre jour et si toi tu peux l'aider alors tu n'hésiterais pas. « Il a pas l'air très consentant. » Tu regardes intensivement la main de la femme prête à attraper de nouveau le pauvre gars qui devait la supporter. Et si jamais le mec continuait de dire que cela allait bien tu repartirais, tu les laisserais tranquille en te disant que oui, tu t'es peut-être trompé mais tu ne peux pas laisser passer les choses.

― made by hope ―

_________________

Un jeu de plus en plus excitant



Revenir en haut Aller en bas
avatar
● Crédits : //
● Face claim : Chris Pine

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le sauveur qui avait aussi besoin d'être sauvé ~ Averell   Sam 4 Fév - 12:45

"Tout va bien, ne vous en faites pas, on ne va pas vous déranger plus longtemps..." déclara Averell face au questionnement du jeune homme se tenant face à lui. Mais évidemment, Felicity était toujours furieuse et ne comprenant pas pourquoi un illustre inconnu se permettait d'entrer dans leur sphère privé, elle fit quelque pas vers ledit jeune homme. Avi grinça des dents. C'était mauvais signe et il n'avait aucune envie qu'elle ne s'en prenne à ce garçon, qui voulait juste bien faire.
"Il est très consentant, c'est mon mari." déclara felicity avec une froideur extrême. Averell poussa un soupir. Si ce gars l'avait reconnue et connaissait des journalistes ou était du genre à donner des informations à la presse, sa femme serait dans les ennuis jusqu'au cou. Un super scandale d'homme battu, génial, ne manquerait plus que cela pour leur pourrir la vie. C'était suffisamment difficile à vivre pour notre secouriste et cela le serait d'autant plus si on lâchait des rumeurs sur leur couple. Déjà, lors de leur mariage, on parlait de lui en terme de gigolo ou de croqueur de diamants. Il tenta alors de calmer le jeu, il posa une main délicatement contre la joue de Felicity, la regardant dans les yeux. Il se pencha ensuite pour lui souffler quelques mots à l'oreille, lui expliquant qu'elle devait se calmer car ils n'étaient pas seuls ici et que ses détracteurs seraient trop heureux de la voir vulnérable et qu'il s'occuperait du jeune homme afin de s'assurer que celui-ci n'avait aucune mauvaise intention. En femme d'affaires, elle sembla d'accord avec ce constat. "Je suis désolé, Feli. Je répondrais pas à ses messages." indiqua-t-il en parlant de sa collègue de travail. "Et je demanderai à retravailler avec Tom." ajouta-t-il ensuite. Il y avait eu des remaniements et il travaillait à présent avec plus de femmes que d'hommes... C'était aussi ce qui rendait dingue notre ex-actrice.

"T'as intérêt oui. Bon, je vais aller me calmer un instant par là. Je vais faire un tour. Et ensuite, on rentre à la maison... Et t'auras quand même des explications à me donner... J'aimerais bien comprendre pourquoi tu lui as donné ton numéro personnel." déclara-t-elle simplement, essayant de reprendre contenance, et faisant quelques pas pour s'éloigner. Elle envoya un sourire très forcé au jeune inconnu, avant de s'éclipser.

Averell se racla la gorge. "Je suis vraiment, mais vraiment désolé de vous avoir dérangé. Je... euh..." Il ne savait pas réellement quoi dire, pour le coup. "Elle est pas ce que vous pensez. Enfin, je sais pas ce que vous pensez, mais cette scène doit vous donner des idées, et quoi que vous croyez, c'est pas ça... D'accord?" Il fit une tête légèrement implorante, lui-même peu convaincu par ses propres propos. A présent, il devrait se débrouiller pour savoir où il avait pu croiser ce gars, mais aussi s'assurer qu'il n'allait rien répéter... Et qu'il n'était pas persuadé que Felicity le maltraitait au quotidien. "On ne se serait pas déjà vus quelque part?" demanda-t-il simplement, essayant de replacer les traits du visage de son interlocuteur dans un contexte précis.

HJ: Désolée, c'est pas terrible :/

_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administrateur
● Crédits : Sweet disaster
● Face claim : Lucky Blue Smith

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le sauveur qui avait aussi besoin d'être sauvé ~ Averell   Dim 12 Fév - 17:52

Le sauveur qui avait aussi besoin d'être sauvé

― Averell & Alexis ―

Tu regardes le couple, puisqu'il s'agit d'un couple selon la femme, échanger encore quelques paroles plus calmement alors que tu te tiens quelques pas plus loin. Tu as décidé de rester jusqu'à ce que l'homme soit sûr et certain que tout va bien et qu'il te l'ai dit franchement. Tu regarde son épouse partir avec un frissons qui coule le long de ton dos, mais le genre de frissons glacial, malsain. Comme si tout ça était trop étrange pour que ce soit réel. « On dirait pas vraiment. » C'est pour ça que tu te retiens à la dernière minute de dire le fond de ta pensée en apprenant que cette femme était son épouse. Oh, tu t'en fou de l'écart d'âge. Tu es le premier à aimer les mecs plus âgés. Mais c'était ce qu'elle avait fait, sa façon de se comporter, ça t'avais quand même un peu choqué. Quel couple amoureux se comporte ainsi ?
Alors oui, tu trouves que le couple que forme tes parents est idyllique, et que ce n'est pas le cas pour toutes les familles mais tout de même. « Mais bon, c'est vous qui savez. » Tu hausses les épaules. Ce n'est pas tes affaires après tout mais il t'avait vraiment semblé que ce mec avait besoin d'aide. C'est tout.

Tu inspires rapidement en l'entendant demander si vous vous connaissiez. En réalité vous ne vous connaissiez pas. Juste de vu. Une fois. Quelques dizaines de minutes. Une rencontre rapide. Rien d'autre. Quelques paroles échangées, même pas de nom. « Si. » Ton cœur bat plus vite alors qu'il semble te reconnaître. Tu es content, réellement. Parce que dans un sens, ce mec, ça a été ton sauveur. Et que sans lui, ça aurait tellement pu merder ce jour-là. Tu lui dois beaucoup même si on n'y croirait pas vu de l'extérieur.
Tu souris en te rappelant ces souvenirs à ta mémoire. Toi, te promenant pour faire quelques achats de matériel de dessin ou autre shopping. La période de l'année qui tombait as très bien. Le stress d'un rendu de dossier. « La rue commerçante il y a quelques jours, vous avez aidé un jeune qui faisait une crise de panique. » Le mélange de tout ça, le fait de ressasser plein de choses, tout n'avait fait que précipiter la crise et te mettre dans une situation embarrassante. Et il avait fallut l'intervention divine d'un homme pour t'aider à supporter la crise de panique et l'endiguer au plus profond de toi. Bon certes, cela avait permit que tu tiennes debout pour rentrer chez toi parce que tu t'étais retrouvé épuisé comme jamais après la crise. Mais tu avais pu sauvé la mise devant des gens inconnu en pleine rue.

Tu mordilles ta lèvre inférieur en te dandinant sur tes pieds, un peu mal à l'aise de sans doute lui rappeler un événement que l'homme ne voulait pas ou ne se souvenait plus mais bon. Pour toi c'était somme toute important. Alors, avec humilité tu baisses le regard et la tête vers le sol pour laisser sortir les quelques mots. « C'était moi. » Ouais, le gamin qui faisait une crise devant tout le monde comme un crétin c'était toi. Toi qui n'avait pas sût gérer les choses, toi qui avait faillit te taper une honte monumentale. « J'ai jamais pu vraiment vous remercier, j'étais un peu dans un autre monde donc... Merci, vraiment. » S'il n'avait pas été là, tu ne sais pas comment tout ça se serait passé. Tu en as déjà fait des crises de panique dans la rue lorsque tu avait quelques années de moins, et tu avais bien vu que les gens s'en foutaient pour la plupart du temps et que si tu n'avais pas été accompagné, on t'aurait laissé te débrouiller seul. Un peu comme là, sauf que tu as eût un sauveur.
« Vous m'avez vraiment aidé et ça aurait pu mal se passer... Les gens... Les gens sont pas tous comme vous et je compte pas le nombre de crises de paniques que j'ai fait sans que personne ne m'aide. Alors vraiment, merci. » Et tu sais que tes mots sont bien faible mais que pouvais-tu faire d'autre ? Inviter l'homme à boire un verre juste après ta crise avait été exclu, tu avais du rentrer chez toi pour dormir et faire une autre crise dans les heures suivante. Seul cette fois. Puis après, comment retrouver un homme dont on ne connaît pas le nom, le numéro ni même le lieu de travail ? C'était un véritable inconnu alors oui cela t'avait ennuyé de n'avoir pu le remercier comme tu le devais, mais là, tu allais de ce pas rectifier le tir. « Je peux vous inviter à boire un café pour vous remercier ? »

― made by hope ―

_________________

Un jeu de plus en plus excitant



Revenir en haut Aller en bas
avatar
● Crédits : //
● Face claim : Chris Pine

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le sauveur qui avait aussi besoin d'être sauvé ~ Averell   Ven 17 Fév - 21:58

Averell fut rassuré que son interlocuteur n'est aucune réaction lorsqu'il comprit que Felicity était l'épouse d'Averell. Il ne devait pas non plus beaucoup regarder la télévision, car il ne l'avait pas reconnu... Et heureusement. Il baissa les yeux lorsque le jeune homme affirma, qu'après tout, c'était lui qui pouvait en savoir plus sur sa propre situation. Situation qu'il ne parvenait pas à gérer décemment et depuis des années. Il se demandait parfois comment se passeraient les choses s'il décidait de mettre à terme à son mariage... Et l'image d'une Felicity brisait lui sautait aussitôt à l'esprit, ce qui lui faisait si mal qu'il pouvait en arrêter de respirer. Il lança un regard vers sa femme qui s'en allait, posant tout de monde de temps en temps un oeil sur son époux.

Il indiqua ensuite à son interlocuteur qu'il lui semblait le connaître. Et il n'avait visiblement pas tord car celui-ci lui donna des informations pour l'aider à se souvenir de leur rencontre, qui semblait récente. Averell sourit. Il lui fallut toutefois quelques minutes pour se rappeler ce jeune homme paniqué, en crise, dans la rue et que la foule évitait pour ne pas se créer des ennuis. Seul Avi avait réagi et était parvenu avec patience et douceur, à maîtriser la situation avant qu'elle ne devienne irrécupérable. Il hocha simplement la tête pour indiquer qu'il s'en souvenait bien, sans dire un mot.

Il fut cependant étonné du fait que son interlocuteur le remercia. Il ne s'y attendait pas. Après tout, son comportement avait été normale pour ce genre de situation. Surtout que c'était son métier.
Il fit un signe de la main et ses joues s'empourprèrent instantanément.
"Ce n'est rien." déclara-t-il. "Je vais vous avouer un truc: je suis secouriste de profession, alors... Je ne pouvais décemment pas passer mon chemin." Il se mit à rire d'un rire un peu gêné, face à cette remarque peut-être déplacée. Pourquoi ne pas accepter simplement les remerciements des autres? "J'espère que vous vous sentez mieux?" dit-il. L'autre venait d'affirmer être un habitué des crises de panique, mais peut-être que cette mauvaise expérience avait entraîné un déclic et qu'il se faisait suivre par un spécialiste? Averell ne poserait pas ce genre de questions, il ne voulait pas jouer les moralisateurs ou vexer son interlocuteur.

Il fut encore plus surpris lorsque le gamin lui proposa un verre. Et bien, ma foi, pourquoi pas?
"Avec plaisir.." dit-il, lançant un dernier regard inquiet vers Felicity, s'assurant qu'elle n'allait pas lui faire une scène car il était parti avec ce jeune homme charmant. Il devait absolument arranger la situation, sous peine que Felicity se retrouve dans l'embarras. "En fait, je m'appelle Averell, mais les gens aiment bien m'appeler Avi." se présenta-t-il en tendant la main, afin de faire une poignée de main bien franche. Son interlocuteur avait accouru à son secours, alors ils n'avaient guère eu l'occasion de faire les présentations comme il se devait.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administrateur
● Crédits : Sweet disaster
● Face claim : Lucky Blue Smith

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le sauveur qui avait aussi besoin d'être sauvé ~ Averell   Jeu 23 Fév - 23:38

Le sauveur qui avait aussi besoin d'être sauvé

― Averell & Alexis ―

Tes yeux n'avaient pas quitté le visage de l'homme qui t'avait sauvé alors qu'il regardait son épouse partir. Tu n'étais personne pour juger de la différence d'âge dans un couple. Toi même appréciais cela. Mais tu n'as aucun doute que cette façon d'agir n'était pas très correcte. Tu ne sais pas si tu as bien fait d'intervenir ou non. C'était peut-être mal vu et impoli. Mais c'était ton instinct. Et tu écoutes bien souvent, peut-être trop, ton instinct.
Il semblait amoureux. Ou alors quelque chose comme ça. Tout du moins, d'après toi, il tenait beaucoup à cette femme. C'était beau les couples amoureux. Même si là tu te demandais où était l'amour. Peut-être que c'était un amour de jeunesse, qu'il l'a connu quand il était adolescent. Tu souris, nostalgique. Ton seul et unique amour, tu l'as vécu il y a plusieurs années, pauvre lycéen que tu étais. Pour un homme plus vieux que toi de presque une dizaine d'année. Mais il a dû quitter la ville et vous aviez préféré arrêter là. Mais tu l'avais aimé. Intensément.

Tu sursaute quand ton sauveur s'adresse à toi et tu passes la main dans ta nuque en rougissant de t'être fait surprendre ainsi. « Oh, je ne pensais pas. » C'est vraiment une chance pour toi d'être tombé sur un homme comme lui. Tu en avais vraiment. Tu ne comptes pas le nombre de personne qui passait son chemin, tellement obnubilé par une chose quelconque, incapable de porter secours à une personne qui en avait besoin,ne serais-ce que pour appeler les urgences.
Tu chasses ces mauvaises pensées de ton esprit pour lui offrir un sourire rayonnant. « Oui, beaucoup mieux. C'était juste une période très difficile. » Tout le monde avait des périodes difficiles, seulement, certains les vivaient plus difficilement que d'autres. Toi en l’occurrence, avec une multitude de choses qui se sont incrustées dans ta vie sans y avoir été invitée. Le stress faisant son job, le résultat était ainsi. « La surcharge de dossier et de projet à la fac, le stress de réussir les examens. Les relations sociales, un peu de tout. Mais ça va bien mieux, merci. » Tu le remercieras souvent aujourd'hui, maintenant que tu peux lui parler. Parce que tu te souviens que trop bien de la fois où personne n'avait été là pour t'aider. Tu avais fini par perdre connaissance d'épuisement à la suite de la crise, te retrouvant à l’hôpital. Et tu t'es promis que plus jamais cela n'allait se produire.

Tu souris alors qu'il accepte ton invitation. Tu es content, il semble vraiment gentil. Tu lui fait signe de ne pas bouger avant d'aller récupérer ton sac et tes affaires que tu avais laissé traîner un peu plus loin avant de venir interrompre le couple. « Il y a un café pas très loin de l'entrée est du parc, il est très bon. » Tu lui montre la direction et vous marchez l'un a côté de l'autre, to[/b][/color]i avec tes mains dans tes poches. [color=#cc6633]« Alex, Alex Weiss. »
Ton sourires est toujours rayonnant alors que tu lances doucement la discussion entre vous deux. Tu ne sais pas tellement quoi dire mais le sujet viens tout seul entre tes lèvres. [b]« Donc, vous êtes secouriste, vous travaillez St Anthony Hospital ? »
Curiosité et politesse qui te faisait poser cette question. Parce que non, tu n'es pas un asocial ou profiteur ou bien tout autre chose. Tu t'intéresses aux personnes avec qui tu discutes. Tu hoches la tête en direction du café que tu pouvais déjà apercevoir, lieu de repli dans ce quartier où tu venais souvent pour être tranquille et être loin de ta famille trop étouffante et avant que Nollaig ait son appart' avec Hank. « C'est ici, venez, on sera mieux à l'intérieur, c'est très cosy. » Tu ouvres la porte et lui fait signe de passer avant de la laisser se refermer une fois que tu es également entré. Tu lui montres une table avec banquettes, un peu décalée du reste de la pièce, où tu files t'installer confortablement.

― made by hope ―

_________________

Un jeu de plus en plus excitant



Revenir en haut Aller en bas
avatar
● Crédits : //
● Face claim : Chris Pine

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le sauveur qui avait aussi besoin d'être sauvé ~ Averell   Dim 26 Mar - 1:11

Le stress des études ou du travail. Cela touchait une énorme partie de la population. Il y avait d'ailleurs une grande partie des personnes appelant les urgences chaque jour qui pensaient avoir un problème de coeur, mais ne faisait finalement qu'une crise d'angoisse violente. Averell se contenta de lui sourire, l'air compréhensif et chaleureux. Tous ceux qui connaissaient le jeune homme connaissaient par coeur cette image de lui, semblant si tendre et si ouvert aux autres. "Je suis heureux d'entendre que ça va mieux, alors." conclut-il simplement. Il jeta un oeil aux alentours. Felicity n'était plus en vue. Il s'inquiéta un instant de ce qu'elle ferait lorsqu'il rentrerait dans leur demeure, mais effaça rapidement cette pensée négative.

Il accepta avec plaisir l'invitation de son interlocuteur à boire un verre ensemble. En plus, l'autre lui indiqua qu'il connaissait un café vraiment très bon, dans le coin. "Parfait." commenta-t-il donc en lui emboitant le pas, doucement, un sourire ancré sur les lèvres. Alex. Voilà donc le prénom de ce charmant jeune homme. Avi fut étonné qu'il pose une question sur son travail à l'hôpital. Il haussa les sourcils, puis acquiesça d'un signe de tête.
"Euh... Oui. Enfin, je travaille sur Lakeview et ses environs. Alors, on amène les gens à l'hôpital le plus proche, mais c'est fréquemment le St Anthony, oui. Et nous sommes basés dans cet endroit." Oui, la caserne était toute proche des urgences de l'hôpital de Lakeview. De toute façon, il n'y avait guère beaucoup d'autres hôpitaux dans le coin.

"Et vous? Vous faîtes quoi comme études?" demanda-t-il. Il lui avait parlé de dossiers pour la fac.
Les deux hommes entrèrent dans le café, et s'installèrent dans un coin plutôt tranquille. Avi lança un nouveau sourire à son interlocuteur. C'était amusant, maintenant qu'Averell sortait avec un homme, il avait la sensation que n'importe qui ici pourrait croire qu'ils étaient en plein rencard.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administrateur
● Crédits : Sweet disaster
● Face claim : Lucky Blue Smith

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le sauveur qui avait aussi besoin d'être sauvé ~ Averell   Mar 28 Mar - 14:56

Le sauveur qui avait aussi besoin d'être sauvé

― Averell & Alexis ―

Tu hoches la tête quand il commence à t’expliquer où il travaille. Tu connaissais l’hôpital pour y avoir été une fois ou deux. Surtout quand tu étais encore au lycée, après une mauvaise chute dans les escaliers dont tu ne te souviens absolument pas, tu te souviens par contre d’un mal de crâne quelques heures après et de t’être réveillé là-bas sans savoir comment tu y avais atterri.
Une fois assis à une table dans le café, tu fais un signe au serveur pour qu’il vous rejoigne et prenne votre commande. Tu le salue d’un hochement de tête, le reconnaissant pour être venu ici plusieurs fois déjà. « Je prendrais un cappuccino, s’il vous plait. » Tu attends qu’il ait pris note avant de té tourner vers Averell pour qu’il commande sa boisson, il paraitrait qu’on peut connaitre une personne rien qu’à voir ce qu’elle boit. « Vous voulez… ? » Tu le laisses passer sa commande avant de reporter ton attention sur lui et de lui répondre d’abord avec un sourire. S’il commençait à te parler de tes études et donc forcément de ta passion, il n’en avait pas fini avec toi.

« Je suis étudiant en Art à la fac d’ici. » Ce qui expliquait un peu ta surcharge de boulot et le fait que tu sois rapidement à fleur de peau. Faire des études n’est pas de tout repos, surtout quand on veut faire le maximum pour atteindre le sommet et réussir ce que l’on souhaite entreprendre par la suite. « Troisième année pour être plus précis. » Et bientôt finie, bientôt la quatrième année, celle juste avant le diplôme. L’année la plus compliquée et la plus stressante avant que tu ne te jettes dans le grand bain. A moins que tu ne choisisses de continuer pour des formations, tout dépendrait de ce que tu choisirais de faire une fois le diplôme en poche. « Et avec pas mal de boulot sur les bras, d’où notre première rencontre un peu… Mouvementée ? » Tu en ris un peu maintenant mais sur le coup c’était beaucoup moins amusant. Carrément moins même. Tu joues avec ta cuillère un petit moment avant de le regarder à nouveau, chassant ces mauvaises pensées loin de cette belle journée.

Tu te demandes toujours comment tu pourrais remercier ton sauveur pour ce qu’il a fait ce jour-là, te disant qu’un simple café n’était rien en comparaison. « Mais je pense qu’on peut se tutoyer, non ? Ça fait trop bizarre de t’entendre me vouvoyer alors que j’ai quoi… Dix ans de moins que toi ? » Tu espères ne pas trop te tromper e avançant son possible âge par rapport au tiens. Tu ne voudrais pas le vexer non plus, ce n’était pas ton but. « Désolé pour tout à l’heure si je me suis mêlé de ce qui me regardait pas mais… Tu semblais en avoir besoin. » Tu ne veux pas mettre sur le tapis un sujet qui fâche mais tu dois au moins t’excuser pour avoir interrompu une querelle de couple, toi qui avait pensé que c’était tout autre chose comme une folle qui le prenait pour une personne qu’il n’était pas ou bien tu ne savais quoi.

― made by hope ―

_________________

Un jeu de plus en plus excitant



Revenir en haut Aller en bas
avatar
● Crédits : //
● Face claim : Chris Pine

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le sauveur qui avait aussi besoin d'être sauvé ~ Averell   Sam 29 Avr - 20:17

A cette heure-ci, Averell ne voulait pas prendre de café, alors il demanda simplement un thé, lorsque le serveur vint les servir. "Merci encore" adressa-t-il ensuite à son interlocuteur, pour lui offrir cette boisson. Ce n'était pas tous les jours que quelqu'un avait la gentillesse de l'inviter à boire un petit quelque chose. Avec Felicity, Averell s'était renfermé sur lui-même et sur sa vie de famille et ne voyait plus beaucoup de monde, sauf lors de soirées mondaines ou il devait faire le beau au bras de son épouse.

Vint alors le moment de parler de l'un et de l'autre. Il sourit lorsque son interlocuteur lui indiqua suivre des études d'art. "Oh, ça a l'air intéressant en tous cas. Comment est constitué votre cursus en fait?" demanda-t-il, pris d'intérêt. C'était vrai, il ne parvenait pas à imaginer à quoi ressemblaient ce genre d'études? Il songeait qu'il devait y avoir une bonne partie théorique, du style Histoire de l'art, mais aussi de la pratique. Mais le terme "Art" est très vaste et peut désigner tout et n'importe quoi. Il serait donc judicieux de la part d'Alexis de préciser quel était son domaine de prédilection.

Il sourit et ses joues prirent une teinte pourpre lorsque son interlocuteur lui demanda s'il pouvait le tutoyer. "Bien sûr!" s'eclama-t-il. "Et je crois que c'est à peu près ça!" ajouta-t-il en riant, vis-à-vis de la remarque sur son âge. Heureusement qu'on ne le prenait pas pour plus vieux... Enfin cela dit ce serait peut-être mieux, pour que l'on arrête de juger sa relation avec Felicity dans tous les sens.

Lorsqu'Alexis s'excusa, il sourit. "Non, ne t'en fais pas!"dit-il doucement. "Il vaut mieux réagir dans ce genre de situation, plutôt que de faire comme si de rien était et se loger dans l'indifférence." expliqua-t-il. "Après tout, mon épouse était assez.... violente tout à l'heure." ajouta-t-il doucement, très doucement. Pourquoi venait-il de prononcer ces mots? Il risquait d'attirer les ennuis. "Tu ne pouvais pas savoir qu'on était mari et femme. D'ailleurs, beaucoup de monde ne veut pas le croire lorsqu'ils nous voient ensemble..." conclut-il ensuite.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
 
Le sauveur qui avait aussi besoin d'être sauvé ~ Averell
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Behind Closed Doors :: Lakeview :: Myrtle Creek :: Victoria Park-