AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le sauveur qui avait aussi besoin d'être sauvé ~ Averell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
Administrateur
● Crédits : Sweet disaster
● Face claim : Lucky Blue Smith

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le sauveur qui avait aussi besoin d'être sauvé ~ Averell   Mer 10 Mai - 19:31

Le sauveur qui avait aussi besoin d'être sauvé

― Averell & Alexis ―

Ton café en main, tu souffles doucement dessus pour en éloigner le surplus de chaleur et ne pas te brûler. Tu souris alors que Averell semble s'intéresser un peu à ce que tu fais. C'est pas souvent que les gens que tu rencontres s'intéressent à l'art. En général cela les rends un peu indifférent. « Je fais une double majeur en dessin et en photographie. Je suis principalement des cours qui ont attraits à ces matières plus quelques options supplémentaires dans les arts en général pour mon diplôme final. » C'était plus qu'un diplôme que tu préparais. Tu préparais ta vie, ta vie que tu vivrais de ta passion. Que ce soit le dessin ou la photographie. Et si le secouriste te lançais dans ce domaine et cette discussion, tu n'allais pas en sortir si facilement. Pourtant tu essaies de ne pas t'égarer et de rester normal, de ne pas le faire fuir avec tes bavardages incessant.

La conversation dérive avec tes excuses pour ce qu'il s'est passé plus tôt et le fait que tu aies intervenu dans ce qui ne te regardais pas. Tu chuchotes mais pas assez bas pour que cela ne soit pas inaudible. « C'est peu de le dire... » Tu relèves le regard sur Averell en comprenant qu'il t'avait entendu et qu'il aurait pu très mal interpréter tes dires. Tu lèves les mains en signe de paix, n'ayant pas tellement envie qu'il s'énerve contre toi alors que tu ne faisais que remarquer des choses. « Oh ! Pas que je juge ou quoi que ce soit mais... Je ne suis pas trop pour la violence dans les ménages. » Parce que quand on aime une personne, on ne lui fait pas du mal, on la protège plus que tout au monde. C'est un peu comme ça que tu as été élevé, dans ce genre d'environnement. Pour toi il n'est pas normal de blesser sa moitié, son amour. Peu importe les raisons, peu importe ce qu'il se passe, cela ne se fait tout simplement pas.

Tu hoches la tête. Sur le moment tu n'as pas pensé qu'il s'agissait de son épouse. Tellement élevé dans une certaine étique, que l'homme est plus âgé ou que les deux ont le même âge que cette idée ne te serait pas venue en tête plus tôt. « Oui, c'est plutôt rare de voir un homme avec une femme plus âgée. » Ce qui rend la situation de ton intervention plutôt délicate.
Tu bois quelques gorgées de ton café en regardant par la fenêtre. Toi aussi tu as un peu été dans cette situation il y a quelques année,s la seule personne dont tu as été fou amoureux, il n'avait pas le même âge mais cela n'enlevait en rien tes sentiments. « Mais comme on dit, l'amour ne se limite pas au physique, il y a également ce qu'on a à l'intérieur qui compte. » C'est pour ça que tu ne te prives pas d'être avec des hommes ou des femmes. Parce que pour toi ce n'est qu'un sexe, ce n'est pas ce qui fait la personne.

Tu regardes à nouveau Averell en sortant de tes pensées et grimaces un peu avant de lâcher les mots qui te piquaient la langue. « Même si je suis désolé de le dire et d'être franc mais... On aurait pas dit que vous êtes amoureux. » Tu avais toujours été trop franc et trop direct. On te l'avait déjà dit. Mais tu es comme ça et tu changeras pas maintenant.

― made by hope ―

_________________

Un jeu de plus en plus excitant



Revenir en haut Aller en bas
avatar
● Crédits : //
● Face claim : Chris Pine

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le sauveur qui avait aussi besoin d'être sauvé ~ Averell   Ven 26 Mai - 17:21

"Oh ça a l'air très intéressant. J'ai toujours voulu dessiner, mais je n'ai jamais eu le temps de m'y mettre. Je pense que tu trouverais mes dessins affreux si tu les voyais..." Il rougit légèrement, regardant Alexis dans les yeux avant de baisser le regard.

Cela lui faisait penser à son passé, au fait qu'il avait abandonné tous ses rêves de jeunesse pour Felicity. Il lui avait tout donné. Il avait travaillé dur, il avait atteint son objectif, celui de bosser aux urgences de la ville. Mais bientôt, sans doute abandonnerait-il aussi son travail pour sa femme. Cette dernière lui demandait sans cesse, lui rappelant qu'ils n'avaient pas besoin de ses revenus. Il l'écoutait attentivement, s'y refusant pour le moment. Mais un jours, la quinquagénaire finirait par le contrôler, par le rendre complètement dépendant... Un homme qui n'aurait plus aucun moyen de vivre si ce n'était à ses côtés.

Averell regarda son interlocuteur, les yeux écarquillés suite à la remarque s'il venait de faire. "C'est peu de dire..." Oui, c'est cela. Il déglutit, se sentant atteint par cette remarque, même si l'autre se rattrapa. "Je pense que personne n'est pour la violence..." répondit-il ensuite simplement. Et c'était le cas pour lui aussi, mais Felicity était malade! Elle n'était pas dans son état normal, et ce depuis la perte de leur enfant. Il sentit les larmes lui monter aux yeux lorsque son interlocuteur lui indiqua qu'ils ne semblaient pas amoureux.

"Pourquoi ça?" demanda-t-il subitement, laissant sa boisson en place et posant ses yeux couleur azur sur Alexis. L'étudiant en art avait été franc et il ne pouvait pas lui en vouloir pour cela, mais... En même temps, il n'avait pas le droit de juger leur relation. Ce qu'il ne faisait pas: il disait juste son impression. Tentant de se calmer, un peu paniqué, jugeant l'idée mauvais d'être allé boire ce verre en compagnie du blond, Averell bougea avec nervosité sur son siège. "Je ne veux juste pas qu'il lui arrive du mal...." dit-il doucement. "Elle m'aime...elle a juste un peu de mal à se contrôler, c'est tout... Mais elle m'aime." conclut-il. C'était une façon d'avouer que les violences dont avait témoin Alexis n'étaient pas rares ni isolées, au contraire. Effrayé par ses propres mots, Avi se leva brusquement. "Je... Je suis désolé... je dois partir." déclara-t-il.

Le trentenaire déposa un billet sur la table et se dirigea d'un pas rapide vers la sortie. Il fallait que ce type l'oublie, oui qu'il l'oublie. De toute façon, s'il fuyait, il ne le retrouverait jamais.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administrateur
● Crédits : Sweet disaster
● Face claim : Lucky Blue Smith

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le sauveur qui avait aussi besoin d'être sauvé ~ Averell   Mer 14 Juin - 19:32

Le sauveur qui avait aussi besoin d'être sauvé

― Averell & Alexis ―

Tu te rends compte, à peine les mots sortit de ta bouche de la bourde que tu venais de faire. Pour une fois tu avais envie de maudire ta franchise alors que tu voyais des larmes perler dans les yeux de Averell. Lui qui avait été si gentil avec toi, voilà comment tu le remerciait... « Désolé je ne veux pas te faire du mal... Je suis maladroit... » Et pas qu'un peu. Alors tu te caches dans ta tasse histoire de faire passer les choses et de chercher comment tout rattraper mais il ne t'en laisse pas le temps en avouant des choses à demi-mots. Des choses auxquelles tu ne t'attendais pas.
« Que... Quoi ? » Les mots s'emmêlent un peu mais finissent par prendre une suite logique dans ta tête et tu sais que ton visage à blanchit. Parce que ce que tu as vu au parc. Ce n'était que la face visible de l'iceberg et qu’inconsciemment, il venait de t'avouer tout ce qui se trouvait sous la surface de l'eau.

Tu le regardes se lever et poser fébrilement un billet sur la table pour la boisson. Tu te figes un instant avant de fouiller rapidement dans ton sac pour payer également et sortir rapidement à sa suite. Tu ne voulais pas le laisser partir. Tout du moins pas comme ça, pas dans cet état dont tu es responsable.
Alors tu étais sortit en trombe du café, t’excusant auprès d'un serveur que tu avais un peu bousculer. Tu ne laisserais personne se mettre sur ton chemin et permettre à Averell de s'enfuir maintenant. « Attends ! » Mais il ne t'écoute pas et tu es obligé de forcer l'allure pour le rattraper. Une chaleur de honte enflammant un peu tes joues. C'est la première fois que tu blesses aussi profondément quelqu'un. Tout du moins de façon non intentionnelle. « Averell ! Attends-moi ! »

Tu finis par poser la main sur son bras pour l'arrêter et se placer devant lui en le tenant toujours pour qu'il ne s'échappe pas alors que tu t'excuses. Car tu comptes très clairement t'excuser pour ton comportement, bien que tu ne le fasses que très rarement car tu as toujours été franc. « Je suis désolé... Je ne voulais pas dire ça comme ça mais... » Mais tu ne vas pas dire le contraire. Tu as vu ses yeux, tu as compris ses sous-entendus. Et maintenant il était difficile de penser le contraire de ce que tu avais dit.
Tu fais une moue et trépigne sur place en choisissant des mots moins durs et difficiles que tout à l'heure, histoire de calmer les choses, de ne pas envenimer la situation. « Dans ton regard j'ai vu que tu tenais à elle mais on aurait dit... Que ton cœur ne battait pas de cette façon pour elle, c'est tout... » Tu continues de dire ce que tu pensais mais en atténuant tes propos, en allégeant les choses comme tu le pouvais dans l'espoir de faire partir cette tristesse qui émanait de lui. Car ce n'était pas utile d'être empathique pour ressentir la peine et la douleur que tu venais d'infliger à Averell.
« Pardon... » Un simple mot qui voulait et pouvait dire beaucoup. Un mot que tu espérais qu'il accepte bien que tu comprendrais son refus de le faire. « Je regrette d'avoir dit ça et de t'avoir blessé. » Tu baisses finalement la tête et finit par le relâcher, conscient que maintenant il allait partir et te laisser avec ce goût amère dans la bouche d'avoir briser un homme. De lui avoir dit des choses atroces qui allaient sans doute lui gâcher sa journée, sa semaine, son humeur générale et lui causer des potentiels ennuis.

Mais au fond, tu ne pourrais qu'accepter la douloureuse sentence d'avoir ce poids sur ta conscience. Parce que ce n'était pas ce que tu voulais mais que tu avais quand même fait.

― made by hope ―

_________________

Un jeu de plus en plus excitant



Revenir en haut Aller en bas
 
Le sauveur qui avait aussi besoin d'être sauvé ~ Averell
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Behind Closed Doors :: Lakeview :: Myrtle Creek :: Victoria Park-