AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Alexis] You have to learn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
En ligne
avatar
Administratrice
● Crédits : Merenwen (avatar) & tumblr (gifs)
● Face claim : Emma Stone

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Alexis] You have to learn   Lun 17 Avr - 0:27




You have to learn
Alexis & Olivia
Qu’est-ce qu’il est ? Suis-je vraiment bien placée pour juger ? Ne serait-ce que pour donner mon avis ! Je ne doute pas que le moindre homme d’église aurait un jugement sur lui. J’avais beau avoir trop bu à la soirée de Saint Valentin au Chloe’s, je me rappelle parfaitement avoir vu mon jeune stagiaire très proche d’un jeune homme, de façon très explicite d’ailleurs. Et si cela m’avait interpeller, je n’avais aucun jugement a emmètre là-dessus. Ou pourrait très bien en avoir un sur moi pour avoir embrasser Jed s’il m’avait vu ! M’a t-il vu ? Non, je n’étais pas le genre de personne a avoir un jugement. Les gens étaient bien libre de faire ce qu’ils voulaient, comme ils le voulaient. Du moment qu’à présent, on me laisser vivre comme je l’entendais. Lasse de ces cases, des normes et de ses choses que la société nous imposait pour faire bon chic bon genre. Qui s’évertue à faire de nous des gens tous pareil alors que nous sommes tous unique. Après toute une vie a devoir répondre à des codes, bien me comporter, donner l’image de… si la Olivia de l’époque n’étais déjà pas du genre à juger, la Olivia d’aujourd’hui serait même de celle a encouragé la différence.

« Et qu’est-ce qui est le plus dérangeant ? Le lieu de travail ou la fait que je sois ta patronne même si entre nous, j’aime pas vraiment cette étiquette. » Sourire toujours pendue sur les lèvres. « Même bon, je te l’accorde, c’est ce que je suis. Mais c’est pas un rôle qui me plaît pour autant. » Sur ces mots, nous retournons a notre travail. Emmenant l’échelle avec nous pour pouvoir grimper et voir la fresque de plus prêt. Bien qu’au pied de l’échelle, je fais nettement moins la fière, l’idée de me retrouver là-haut avec mon vertige qui me fait perdre en assurance. Pourtant il va bien falloir. Seulement il n’a pas tord, en plus d’être la patronne, c’est mon travail, mon chantier, c’est à moi de montrer l’exemple. J’inspire un bon coup pour me donner du courage et mes mains que je pose sur l’échelle. Encore un peu d’hésitation. Et une fois que le premier pied est posé sur le barreau, j’enchaîne grimpant là-haut sans jamais regarder en bas. Faisant bien attention a toujours regardé en haut, ou droit devant moi, une fois a hauteur. Concentration qui redouble sur ce que je vois. C’est à ce-moment là qu’il me propose de faire des photos, pour les étudier d’en bas pendant qu’il jettera un œil à la peinture. « Non je te laisse faire, je te fais confiance ! Et puis je ne suis pas douée avec ces truc-là, vraiment. » Rien que l’idée de devoir me pencher vers le bas pour saisir l’appareil photo me donne des frissons dans le dos. « Prends de quoi noter par contre. » Lorsqu’il est près, je commence a lui énuméré ce que je vois, les matières, les textures, l’étendue des dégâts, mais premières hypothèses. Ce sera utile en complément des photos qu’ils va prendre, peut-être y apportera il quelque chose en plus, qui m’a échappée.

Une fois que nous avions enfin ce qu’il nous fallait, nous avions regagné notre hôtel, nous installant dans les chambres que je nous avais louées. C’est après une douche que j’avais enfilé une robe avant de descendre au bar sans même manger. La faim n’étant pas au rendez-vous. Le moral non plus d’ailleurs. Maintenant que la journée de travail était terminée, je ressassais les derniers événements. Ma dispute avec Max après la soirée, le Chloe’s qui avait brûlé et tout le reste qui s’était enchaîné si vite depuis les derniers mois. Car il fallait bien l’avouer. Ces derniers mois j’enchaînais les merdes les unes derrières les autres. Ne trouvant pas de réelle chose positive en dehors de mon travail, puisque même avec ma meilleure amie, j’avais fini par me disputer. Une tension régnant dans notre relation à présent, tension que je n’avais jamais vu ou du moins ressentit. Je mettais ça sur le coup des événements, les secrets de Jane, le feu au salon de thé, les dernières nuits sans sommeil, la mauvaise interprétation des choses qu’il s’était passer ce fameux soir…

J’avais déjà arrêté de compter les verres, seul la note à la fin de mon séjour serait capable de me le dire. Le serveur aussi, sûrement ! Et il faut bien l’avouer, l’alcool n’est pas forcement le meilleur ami de la déprime, de la baisse de moral, appelez ça comme vous voulez. Quoi qu’il en soit, je dois avoir l’air pathétique. Une femme seule assise au bar. Un verre entre les doigts a repenser aux dernières semaines. Le visage d’un certain blond qui se dessine dans mon esprit, au milieu du reste et qui dissipe presque la merde des derniers mois. Un sourire qui naît sur mes lèvres a l’idée de passer la soirée avec lui, l’envie de la passer avec lui. Mais qui disparaît pourtant, presque aussitôt lorsque je regard l’endroit où je me trouve. Les kilomètres qui me séparent de Lakeview et l’idée qui disparaît en poussière aussi vite qu’elle a germé. Mon regard qui se lève alors qu’une silhouette apparaît dans le coin de mon œil. Je me redresse et lève le nez pour poser mes yeux sur le visage du blond peroxydé. « Et bien, tu n’as rien trouvé de plus intéressant a faire dans cette ville ? » Lui demandais-je, doux sourire sur les lèvres alors que dans le font, je suis moi-même accoudé a se bar, seule, depuis des heures…


 

_________________
i can't go on without you
On rencontre des milliers de gens et aucun ne nous touche, et tout à coup on rencontre une personne et notre vie est changée, pour toujours...

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administrateur
● Crédits : Sweet disaster
● Face claim : Lucky Blue Smith

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Alexis] You have to learn   Lun 1 Mai - 23:07

You have to learn

― Olivia & Alexis ―

La journée de travail terminé, vous n'aviez pas tardé à rejoindre l'hôtel qui vous accueillait pour ce court et premier séjour. Chacun sa chambre tu avais rejoins la tienne en silence, lançant ton sac sur le lit avant d'aller direct dans la salle de bain, allumant la douche avant d'envoyer valser tes vêtements sur le sol. L'eau coulant sur ta peau, dénouant tes muscles alors que tu réalises seulement être vraiment en Arizona. Dans un sens ce petit voyage était pas mal, il tombait même à pic. Surtout avec les récents événements auxquels tu peux enfin penser. Parce que tu n'avais eût que très peu de temps à toi entre les cours et les devoirs à organiser et surtout tes bagages pour ta venue en stage. Ce voyage te permettait de mettre un peu de distance entre toi et Lakeview. Ou plutôt toi et Nix. Le barman du Red Doors. Et tout ce qui s'était passé le soir là.
Tu n'y as pas pensé de la journée du fait que tu étais occupé avec Olivia et la première découverte du chantier sur lequel tu allais aider par la suite. Tu regardes ta main sous l'eau chaude et tu peux encore voir quelques coupures sur celle-ci. Résultat de ton poing finissant dans le miroir au Chloe's, tout n'avait pas fini de cicatriser.

Sortit de la douche, tu as déambulé dans les rues autour de l’hôtel pour te trouver un truc à grignoter, pas grand chose, un simple dinners pas trop mal dont tu allais garder l'adresse pour les prochaines fois. Repas simple, la serveuse qui a fini par te draguer et avec qui tu aurais pu aller mais le regard noir d'un mec deux tables plus loin t'en avais dissuadé. Bien que ce ne soit pas ton genre habituellement, juste que tu n'étais pas là pour longtemps et que tu ne voulais pas d'ennuis ici.
Tu étais retourné au bar de l’hôtel, les mains dans les poches, joins à la bouche. Mauvaise habitude que tu venais de récupérer. A cause de Nix soit dit en passant. Normalement tu en fumais un de temps en temps, occasionnellement pendant certaines soirées. Maintenant tu en avais récupéré et en fumait régulièrement.

Une fois dans le bar, tu as vite repéré une chevelure bien connue au comptoir, seule, avec un verre presque vide devant elle. Olivia était là, juste devant toi. Tu pris le tabouret à côté d'elle levant une main pour appeler le serveur. « Hum ? » Tu tournes ton regard vers elle pour remarquer son air un peu nostalgique, presque triste. Mais tu ne dis rien, lui répondant en haussant les épaules. « J'ai déjà fait un peu le tour dans les rues du coin, j'ai pas tellement envie de m'éloigner vu qu'on ne reste pas longtemps. » Surtout parce que tu n'as pas encore trouvé le quartier gay de la ville et que c'est dans ce genre de quartier que tu aimes aller pour t'éclater. Parce que ceux comme toi savent comment faire la fête par rapport aux hétéros. Mais tu te contenterais de ça pour ce soir. « Je ferais ma découverte de Tucson un peu plus tard, quand on reviendra une autre fois. » Quand tu aurais plus qu'une soirée de libre et disponible pour découvrir les choses à faire mais aussi à voir.
Le serveur arrive enfin vers toi et tu lui commande un blue lagon. Une boisson que tu apprécie particulièrement en ce moment. « Je pense que je vais me contenter des attractions présentes dans ce bar pour ce soir. » Tu te retournes sur le siège pour regarder un peu la salle et voir qu'elle proie tu pourrais te mettre sous la dent. Pour le moment rien ne t'intéressait mais ce n'était que le début de la soirée et de la nuit. Tout pouvait encore arriver, même si tu ne croyais pas si bien dire... « Et vous ? » Tu te retournes vers le bar et attrapes le verre que le serveur pose devant toi. Tu l'attrape par le col de sa chemise pour venir effleurer ses lèvres, glissant le billet pour ta consommation dans la ceinture de l'homme avant de te rasseoir avec un sourire.
Tu finis par sourire à Olivia naturellement, comme si rien ne venait de se passer. « Vous n'avez pas trouver une activité à votre goût ? » Tu lèves ton verre finalement servit dans sa direction pour trinquer avec elle sur votre collaboration et pour cette première journée qui a été un succès avec la découverte des travaux à réaliser. Il était temps de fêter cela dignement.

― made by hope ―

_________________

Un jeu de plus en plus excitant



Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
Administratrice
● Crédits : Merenwen (avatar) & tumblr (gifs)
● Face claim : Emma Stone

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Alexis] You have to learn   Jeu 11 Mai - 0:07




You have to learn
Alexis & Olivia
J’étais loin d’être passé experte dans ce qui était de boire, mais il fallait bien l’avouer. J’encaissais bien plus d’alcool que la première fois où j’avais bu mon premier verre à ce bar avec Mia. Boire n’étais pas quelque chose que j’aimais forcement. Mais disons que l’alcool avait cet effet de vous détendre, voir même vous faire oublier les tracas le temps d’une soirée. Le tout étant juste à faire attention au bon dosage, histoire de ne pas se réveiller avec une gueule de bois le lendemain. C’est ce qui m’était arrivé après ma nuit au commissariat avec la brune. C’était l’un des pires souvenirs de ma vie, cette impression que quelqu’un frappe en permanence à l’intérieur de votre crane avec un marteau. Et pourtant ce soir, j’étais là à ce bar à boire. Comptant pas même le nombre de verre qui avaient déjà défilé sous mon nez. Pas suffisamment pour me filer la gueule de bois demain… j’espère ! Mais en tout cas, visiblement pas encore assez pour retirer cette sensation de morosité qui règne dans mon cœur ces derniers temps. Ces casseroles que j’me traine depuis des mois maintenant. Les choses qui tournent et retourne dans ma caboche alors que j’aimerais simplement que tout cela s’arrête pour ce soir. Juste pour une seule soirée…

Je porte mon verre jusqu’à mes lèvres lorsque je sens une présence auprès de moi et je stoppe mon mouvement pour tourner légèrement la tête, suffisamment pour voir le blond du coin de l’œil. Je lui demande alors s’il n’a pas trouvé mieux à faire en ville qu’ici. Après tout, il est jeune, majeur il doit bien avoir plus intéressant à faire qu’à rester au bar de l’hôtel. Je porte finalement mon verre jusqu’à mes lèvres alors que j’écoute sa réponse en levant les yeux sur son visage, avalant ma gorgée d’alcool qui me brule de l’intérieur à son passage. Je vais même jusqu’à hocher la tête lorsqu’il a fini ses explications. Je lui souris un peu et tourne la tête sur la population présente dans ce bar ce soir lorsqu’il dit qu’il va se contenter de ce qu’il y a de présents. Je me pince les lèvres tout en le regardant à nouveau. « Il n’y a pas l’air d’avoir grande animation ce soir, tu devrais peut-être reconsidérer ton point de vue. » D’une main je joue avec le liquide présent dans mon verre, le faisant tourner contre les parois intérieures.

« Moi ? » Je regarde Alexis  prendre son verre, puis le col du serveur alors qu’il s’en approche si près qu’il pourrait presque lui rouler un patin sous mon nez. Après tout, ce ne serait pas la première fois que je le vois faire. Je me rappelle de lui et d’un brun à la soirée au Chloe’s. J’étais près de Jed lorsque je l’avais vu embrasser ce brun à qui j’avais envoyé une chaussure en pleine face plus tard dans la soirée, peu avant que Jed me ramène chez moi. Mon regard le suit toujours lorsqu’il se rassoit. Léger sourire sur les lèvres, bien qu’il ne soit pas dû qu’à l’action du blond. Mais penser à Jed me fait cet effet là depuis quelques temps, surtout lorsque j’ai bu et que je ne suis pas en état de mettre mes pensées en contradiction. « La voici mon activité. » Je me redresse et désigne mon verre d’un revers de main. Il lève son verre dans ma direction, pour trinquer, j’attrape alors le mien et j’avance ma main pour faire tinter nos verres l’un contre l’autre. « A cette collaboration. A Tuscon. Et que tout se passe pour le mieux pour tout le monde ! » Je hoche un peu la tête, lèvres légèrement pincées dans un demi-sourire avant de boire une nouvelle gorgée de mon verre. « Encore un ou deux verres et j’irais surement me coucher. » Un programme des plus palpitants en soi, je vous l’accorde. « Tu devrais sortir, vraiment, t’es jeune, amuse-toi ! Profite. » Mon regard et de nouveau planté dans celui d’Alexis alors que je pense sincèrement qu’il devrait faire autre chose que de rester assis à un bar, surtout avec sa maitre de stage qui ressemble plus à une vieille fille qu’autre chose.


 

_________________
i can't go on without you
On rencontre des milliers de gens et aucun ne nous touche, et tout à coup on rencontre une personne et notre vie est changée, pour toujours...

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administrateur
● Crédits : Sweet disaster
● Face claim : Lucky Blue Smith

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Alexis] You have to learn   Ven 19 Mai - 22:13

You have to learn

― Olivia & Alexis ―

Le bar était pas tellement rempli mais bien assez pour que tu y trouves ton bonheur. Tu n'avais pas besoin d'une multitude de présence, parfois, c'était même plus facile à trouver la bonne personne pour une nuit mouvementée quand tu avais peu de choix. Parce qu'en général ce sont souvent des crevards que tu trouves dans la foule et que de temps en temps c'est bon de ne pas tomber sur un ou une qui veut juste tirer son coup. « On verra bien, il est encore tôt. » Tu hausses les épaules, après tout tu as toute la nuit, Olivia n'est pas ta mère, tu es majeur et responsable, tu te protèges, et vos chambres sont séparées. De plus, tu n'es jamais en retard ou alors c'est un acte volontaire, même si tu dis le contraire pour faire passer la pilule, et tu n'as pas toujours besoin de longues heures de sommeil pour te reposer.

Avec un sourire, tu prends ton verre en main pour le lever alors que vous alliez trinquer. « Je valide ce genre d'activité. » Pas comme si tu ne le faisais jamais. Tu aimes faire la fête, boire un coup. C'est même une partie de ton quotidien alors que tu sors plusieurs soirs par semaines quand tu peux te le permettre. Ce que tu fais depuis des années, même lorsque tu n'étais pas majeur avec l'utilisation de faux papiers puis après avoir sympathiser avec certains barmans ou videurs qui te laissaient entrer en priorité la majeur partie du temps.
Tu lui montres son verre du doigt. Toi tu en es à ton premier ici, pour Olivia cela semble déjà en faire plusieurs et elle ne comptait pas s'arrêter après celui là. Tu pouvais bien faire ceci pour elle, ce n'était pas grand chose mais au moins un petit geste. « Vous permettez que je vous paye le prochain ? » Elle avait dit encore deux. Bon, bien sûr tu ne la forceras pas, mais puisqu'elle pense rester là encore un peu, autant en profiter et partager un moment ensemble. Tu apprendrais à la connaître un peu plus que uniquement comme ta maître de stage. C'est toujours intéressant de connaître les personnes que l'on doit souvent côtoyer, cela permet de tisser un peu de lien et favoriser les bons échanges. « En remerciement de m'avoir accepté en stage et de m'avoir permit de vous accompagnez ici. » Parce qu'elle n'était pas obligée de te prendre quand tu es venue la voir la première fois. Parce qu'elle n'était pas obligée de te faire venir ici sachant que cela aurait pu compliquer les choses puisque tu débutes à ses côtés.

Jeune. Tu sais que tu l'es. Et tu en profites déjà beaucoup, tu aimes en profiter mais pour une fois, cela n'allait pas être pour un soir à passer du temps à ce bar que ta jeunesse allait prendre ses jambes à son cou. « Je profite. Sinon je ne serais pas ici. » Et puis tu ne fais que ce que tu choisis et aimes. Autrement tu ne le ferais pas. Tu n'es pas du genre à faire des choses à contrecœur. Jamais.
Tu poses finalement ton appareil sur le bar, autant profiter de ce moment de calme pour discuter tranquillement bien que tu es plutôt d'avis à laisser le travail pour les heures de travail. Mais les idées arrivées sur le chemin du repas jusqu'ici risquaient de s'en aller de ta tête et tu pourrais les oublier. « J'ai l'appareil photo, j'ai fait quelques clichés sur le chemin ce soir et je me disais que ce serait sympa d'incorporer quelques motifs dans la fresque pour la rendre plus moderne et plus typique de Tucson. » Tu lui montres quelques derniers clichés et lui laisses l'appareil entre les mains pour qu'elle regarde d'elle même. T'intéressant plutôt à ton verre, de toute façon tu connais tes cliché et les idées auxquelles tu penses. À Olivia de voir si elle serait sur la même longueur d'onde que toi. Du coin de l’œil tu la regardes naviguer avant de porter ton regard sur le bar et voir un peu ce qu'il se passait. Finissant ton verre d'une traite, jetant un œil à celui de ta voisine et hélant le barman. « S'il vous plaît ? Remettez-nous la même chose. » Tu souris au serveur en lui faisant un clin d’œil. Peut-être que tu allais en faire ta proie ce soir. Toujours est-il que pour le moment tu n'as pas assez bu et que tu tiens compagnie à Olivia alors ce mignon serveur devra t'attendre encore un peu avant que tu ne l'accompagnes à sa pause.

― made by hope ―

_________________

Un jeu de plus en plus excitant



Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
Administratrice
● Crédits : Merenwen (avatar) & tumblr (gifs)
● Face claim : Emma Stone

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Alexis] You have to learn   Lun 22 Mai - 18:26




You have to learn
Alexis & Olivia
Je laissais jouer mon verre entre mes doigts. Discutant à présent avec la seule personne que je pouvais connaitre dans ce bar : mon stagiaire. Non pas que c’était déplaisant ! Mais je me sentais d’humeur maussade ce soir, ressassant surement un peu trop les évènements des derniers mois. Faisant surement un peu trop le point sur les gens encore présents ou non… En soi tout un tas de chose qu’il aurait mieux valu que je laisse au placard, plutôt que de les trainer avec moi jusqu’à ce bar. Je dois bien avouer que je ne devais pas être la meilleure personne pour tenir compagnie ce soir. Alors oui, je tentais d’envoyer Alexis ailleurs, histoire qu’il profite de sa soirée. Pourtant, un demi-sourire étire le coin de mes lèvres lorsqu’il approuve mon activité. Dans un sens cela ne m’étonne pas. Il est jeune et il n’a pas l’air d’être ce genre de jeune a resté enfermé. Cela se voit tout de suite chez lui qu’il y a ce petit truc en plus qui fait qu’il doit surement passer plus de temps dehors que dedans. Tout l’inverse de moi, de ce que j’ai pu être, de ce que je suis encore… Mon regard est attiré par le mouvement de son doigt qui désigne mon verre alors qu’il me demande s’il peut m’offrir mon prochain verre. Je le regarde quelques secondes en fronçant légèrement les sourcils. Puis, je finis par sourire alors qu’il soit simplement me remercié pour l’avoir pris en stage et de l’avoir emmené ici. Je regarde mon verre, le faisant tourner encore un peu entre mes doigts avant de le porter à mes lèvres pour boire une nouvelle gorgée, l’avant dernière avant de finir ce énième verre. « Seulement si tu arrêtes de me vouvoyer. » Je tourne la tête vers lui un peu comme un robot, levant mes yeux verts sur son visage. « Bien que tu n’aies pas à me remercier. » Je me redresse un peu, replaçant une mèche rousse derrière mon oreille. « Ce serais même plutôt à moi de te remercier pour avoir porté assez d’intérêt à mon travail pour me demander ce stage. » Je lève une fois encore mon verre, le terminant en penchant la tête en arrière pour en boire les dernières gouttes.

Si j’avais été raisonnable et surement moins triste, je me serais arrêtée à ce verre. Seulement je n’étais pas vraiment dans un bon mood ce soir. C’est ce qui avait fait pencher la balance ! Ça et le fait que je n’avais pas à aller loin pour aller dormir lorsque j’aurais enfin décidé d’aller cuver mon alcool seule dans mon lit. J’essaie encore une fois de l’incité à sortir, voir d’autres gens que moi, mais il persiste à dire qu’il profite. Est-ce donc peine perdue ? Surement, surtout que je n’ai pas la force de me battre avec lui. Lorsqu’il se met à évoquer le travail je me redresse à nouveau, bien que pas pour longtemps. Mon dos semblant vouloir de vouter systématiquement ce soir … Je lui fais un oui de la tête alors qu’il allume aussitôt son appareil et s’approche de moi pour faire défiler quelques photos sous mes yeux. « L’idée est bonne, mais il va falloir demander une autorisation, car il y a un cahier des charges à respecter. » On ne peut pas faire ce que l’on veut, comme on veut avec de la restauration et pour une cathédrale, j’ai de sérieux doutes sur le fait que ce soit accepté. Mais c’est une chose que je garde pour moi, histoire de ne pas étouffer sa créativité ni son envie ! Il a bien assez de temps pour en arriver là. Il me laisse l’appareil dans les mains, alors qu’il reprend sa place normale, appelant même le serveur pour qu’il nous serve deux autres verres. Je laisse défiler les photos sur l’écran digital, tombant soudain sur une jeune femme rousse, comme moi. Elle est très jolie et la photo la mets en valeur, sans nul doute. Il a du talent aussi ! Mais le vêtement qu’elle porte me semble étrangement familier ainsi que le fond de la photo. Je lève alors soudain les yeux sur mon stagiaire, le visage mi-figue, mi-raisin. Ne sachant pas vraiment quelle attitude avoir, adopter… A la fois presque en colère qu’il m’aie prise en photo sans me le dire. Choquée de ne pas me reconnaitre sur cette image, car oui j’ai du mal à croire que ce soit réellement moi-même si les vêtements et le décor semblent l’indiquer. Et enfin surprise qu’il ait trouvé un quelconque intérêt à me prendre en photo. « Ce n’est pas moi, c’est pas possible ! » J’y croyais dure comme fer. Cette fille était bien trop jolie pour être moi. Sa silhouette bien trop parfaite, elle ressemblait presque a un mannequin. Et puis ses cheveux semblaient beaucoup plus beaux que les miens. Non définitivement, cette fille, ce n’étais pas moi.


 

_________________
i can't go on without you
On rencontre des milliers de gens et aucun ne nous touche, et tout à coup on rencontre une personne et notre vie est changée, pour toujours...

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administrateur
● Crédits : Sweet disaster
● Face claim : Lucky Blue Smith

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Alexis] You have to learn   Mer 31 Mai - 22:38

You have to learn

― Olivia & Alexis ―

Tu ris en écoutant sa demande. Tu fais alors un signe pour avoir vos nouvelles consommations. Tu as reçu une certaine éducation et tu es peu habité à sa requête mais pour lui faire plaisir tu allais t'y essayer. « Je vais essayer mais je ne promets pas de réussir. » Tu lui fais un clin d’œil même si au fond, pour toi cela reste un peu étrange. Tu n'es pas habitué à cela, tutoyer quelqu'un de supérieur à toi. Surtout qu'il s'agit de ta maître de stage, pas ta collègue ou ton amie. Ça te fait aussi un peu penser à Joshua, ton ancien professeur de lycée t'avais demandé exactement la même chose lorsqu'il était passé à l'appartement pour voir Hank.

Vous parlez un peu du travail bien que ce ne soit pas trop le moment pour cela. Après tout, c'était le soir, à un comptoir et pas dans un bureau ou sur le chantier alors le sujet n'avait pas lieu d'être. Mais parfois, comme en cet instant, tu trouvais que c'était le bon moment pour en parler, pour l'évoquer. « Votre travail… Je veux dire ton travail est excellent, et je trouve cela intéressant de se plonger dans les traces d’anciens artistes pour rendre à leurs travaux leurs gloires d’antan. » Tu étais franc, et tu trouvais réellement son travail intéressant. Tu n'aurais pas été la voir pour cette demande de stage autrement. Certes, il existait des entreprises plus réputées et avec une meilleur chance pour toi mais pour plusieurs raisons, Olivia avait été ton premier choix. Elle avait du talent. Elle savait ce qu'elle faisait et tu avais pu voir plusieurs de ses travaux. Et puis, tu aimais l'idée de suivre les traces de vos prédécesseurs dans le domaine artistique. Tu voulais les comprendre, en apprendre toujours plus et aussi trouver un moyen d'y apporter ta contribution.
Tu souris à son commentaire vis-à-vis de son idée. Tu sais très bien qu'elle essaie d'être gentille, tu sais aussi que ton idée pourrait et sera balayée d'un geste de la main quand tu en feras la proposition mais tu ne peux te retenir de l'évoquer. « On verra bien alors, je sais me montrer convaincant s’il le faut. » Tu laisses sans aucune crainte ton appareil photo dans les mains de Olivia. Chose qui est assez rare en soit car ton appareil est un de tes biens les plus précieux. Et tu profites qu'elle visionne les clichés tout en buvant ton verre. Tu en profitais aussi pour mater le serveur sans aucune retenue. Et il te le rendait bien finalement, répondant à tes regards.

Tu finis par arrêter ta petite activité alors que ta maître de stage reprend la parole. Tu te penches au dessus de son épaule et tu fais une moue. Ce n’était pas prévue qu'elle aille aussi loin dans les photos car celles-ci avaient été prise discrètement et tu ne savais pas encore quoi en faire. « Si, il s’agit bien de vous. » Tu regardes les clichés, ils font tellement réel. Tu as l’impression de revoir la scène se jouer sous tes yeux. C'est ça que tu aimais dans la photo. Dans l'art en général. Rechercher les émotions, rechercher une chose, un message à faire passer. Montrer comment toi tu vois la vie, le monde.
« Désolé d’avoir pris les photos sans vous demander. » Tu avais un peu cette habitude, de photographier ce qui passait sous ton regard. Tu ne demandais pas souvent la permission avant et il s'agissait d'un défaut parce que cela pouvait parfois te bloquer dans l'utilisation des photos. Mais là tu pensais attendre d'être dans la chambre et les regarder sur ton laptop avant de savoir si tu demanderais à Olivia la possibilité de les utiliser. Elle venait juste de te prendre de court.

Tu joues avec ton verre un instant, réfléchissant à quoi proposer comme solution. Tu sais pourtant quelle est la meilleure chose à proposer mais tu attends que la rousse ait bien regardé les photo et bien assimilé que la personne qu'elle voit sous ses yeux, c'est elle.
D'ailleurs ça te fait un peu sourire qu'elle ne se reconnaisse pas et qu'elle le nie presque. Elle n'est pas la première à dire cela mais là tu trouves cela touchant car Olivia est une très belle personne. « Si vous le souhaitez je… Je pourrais les supprimer. » Cela t’embêtais un peu de supprimer ces clichés mais si Olivia te le demandait, tu le ferais sans attendre, ce n'était pas ton genre de ne pas le faire. Bien que tu aurais aimé en garder au moins une pour la mettre dans ton projet d'exposition. Bien que celui-ci ne soit pas encore totalement déterminé ni totalement commencé. Mais elle ferait une jolie photographie à exposer. L'une de tes plus belle pièces pour un sujet féminin. « Tu étais si concentrée, et tu es si belle que je n’ai pu y résister. » Tu ne lui dis pas très fort mais tu sais qu'elle a entendu et c'est le principal.
Terminant ton verre en quelques gorgées, tu t'es penché dans sa direction, rapprochant ton tabouret du sien, diminuant l'espace entre vous. Tu étais déjà un peu plus à l'aise et un peu plus familier avec elle, te sentant bien. « Tu es très jolie Olivia, et ces photos ne font que de le montrer. » Tu t'étais penché à son oreille pour le lui dire. Ton souffle rencontrant sa peau. Tu ne sais pas vraiment pourquoi tu avais fait ça, tu en avais juste envie.

Lorsque tu te recules, tu te dis que ce n'était peut-être pas une si bonne idée mais finalement tu t'en moque un peu. Tu la regardes dans les yeux, un sourire en coin et ton verre vide lever à hauteur de visage. « Un autre verre ? »

― made by hope ―

_________________

Un jeu de plus en plus excitant



Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
Administratrice
● Crédits : Merenwen (avatar) & tumblr (gifs)
● Face claim : Emma Stone

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Alexis] You have to learn   Dim 4 Juin - 2:43




You have to learn
Alexis & Olivia
Je lui souris lorsqu’il m’avoue ne pas être sûr de réussir à me tutoyer, bien que je l’espère sincèrement ! « Tu as intérêt de toute façon, je ne te laisse pas vraiment le choix. » Ce qui n’est pas faux dans un sens, même si mes menaces sont en réalité du vent, mon rire le prouve d’ailleurs. « J’ai l’impression d’être une cinquantenaire… » Je joue encore un peu avec mon verre entre mes doigts, le fixant, le visage neutre. « Ne me vois pas comme un prof, ou un patron. Même si je suis ton maitre de stage, vraiment laisse de côté ce statut et ce rang social. Il y a quelques années j’étais à ta place. Et puis de toute évidence nous allons être amenés à nous voir régulièrement et à partager notre quotidien une fois que le chantier sera lancé et que tu pourras m’y rejoindre, alors autant que tu prennes les bonnes habitudes dès maintenant. » Ça c’était dis ! Je le fixe, plutôt étonnée de ses propos lorsqu’il parle de mon travail. Un petit sourire viens même achever le tableau, plutôt contente du compliment qu’il me fait, même si gênée aussi. Oui, je n’ai pas l’habitude que l’on me fasse des compliments, que ce soit pour le travail ou de façon plus personnelle. Le rouge me monte même un peu aux joues. « Une chose est sûre, si tu es aussi talentueux avec la peinture et pour la restauration que tu l’es pour parler, c’est que tu es fait pour ce métier ! » Je lève mon verre presque vide vers lui. « Merci. » Et je le vide d’un trait, le reposant un peu trop brutalement sur le bois du bar. Les verres ingurgités ce soir faisant effet, bien que surement pas encore assez à mon gout, je pouvais encore sentir le poids de ma tristesse là dans le fond.

J’écoute sa proposition, qui est intéressante, mais difficilement réalisable. J’irais même jusqu’à dire impossible. Oui c’est aussi cela notre métier, proposer des solutions, mais en respectant l’ancien. Et même si l’idée est bonne, elle ne sera jamais validée surtout pour une cathédrale, les religieux sont loin d’être les plus ouverts d’esprit qu’il soit. Et même si je n’ai pas de doute sur sa force de persuasion en temps normal, je doute fort que pour cette fois-ci cela fonctionne, mais je n’ai pas envie de lui plomber le morale. Je n’avais pas prévu de parler boulot ce soi, mais puisqu’il avait abordé le sujet et qu’en plus il me laissait son appareil pour que je puisse jeter un œil sur les photos qu’il avait pris. Voir ce qui était exploitable pour monter notre dossier. Seulement le choc était total en voyant cette jeune femme sur l’écran digital de l’appareil. Bouche ouverte, pleine choquée lorsqu’il confirme que c’est bien moi sur les clichés. Même s’il le dit, je n’arrive pas à y croire. Cette fille n’a rien à voir avec moi ! Elle est belle, mince, elle n’est pas forcément bien coiffée, elle n’est quasiment pas maquillée, mais elle est belle quand même. L’image donne l’impression qu’elle dégage quelque chose de spécial. Quoi, je ne sais pas… Mais c’est pourtant là ! Je lève les yeux sur lui lorsqu’il s’excuse pour ne pas m’avoir demandé l’autorisation pour me prendre en photo.

J’en passe encore une ou deux sous mes yeux, trouvant les clichées bons, très bon même. Mais il est difficile à croire pour moi que cette fille soit moi, j’ai l’impression d’être … jolie, belle. Enfin ce genre d’adjectif qui ne sont habituellement pas utilisé par et pour moi en même toi ! Je regarde de nouveau Alexis lorsqu’il me propose de les supprimer si je le veux. Je me ressaisis un peu en secouant la tête et posant l’appareil sur le bar, près de lui. « Non, c’est juste que… » Je grimace un peu en me pinçant les lèvres. « Je n’ai pas l’habitude de me voir comme ça. Pourtant il ne me semble pas que l’on puisse utiliser Photoshop sur ce genre de choses. » Je rigolais un peu en désignant l’appareil d’un signe rapide de la tête. Mon sourire disparait de nouveau très vite lorsqu’il se met à parler de moi et de ce qu’il a ressentit au moment de prendre les clichés. Les mots me donnent l’impression d’être autre chose qu’une fille banale, qui ressemble à tout le monde. Ce que pourtant je suis ! Je suis insignifiante, pas une fille belle sur des photos ni dans la vraie vie. Le fait qu’il murmure presque donne une autre dimension à ses mots, les rendant presque plus vrai encore. Je lève les yeux sur lui lorsqu’il se rapproche de moi, emportant son tabouret avec lui. Son souffle s’écrase contre ma nuque, apportant l’odeur de son verre qu’il vient de terminer jusqu’aux narines. Il a parfaitement raisons, seulement j’ai beaucoup de mal a assimilé les faits. Le fait que des hommes me trouve quelque chose d’intéressant ou me trouve jolie restant pour moi quelque chose d’encore impensable… Lorsqu’il me propose un autre verre je plisse un peu les sourcils. « Je pense que je vais m’arrêter là et aller me coucher. J’ai surement déjà beaucoup trop bu. Mais merci. » Sur mes mots je tente de descendre de mon tabouret, manquant de me tordre la cheville et me rattrapant de justesse au bras du blond peroxydé. Finalement je devais à plus de verre que je ne l’avais pensé…


 

_________________
i can't go on without you
On rencontre des milliers de gens et aucun ne nous touche, et tout à coup on rencontre une personne et notre vie est changée, pour toujours...

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administrateur
● Crédits : Sweet disaster
● Face claim : Lucky Blue Smith

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Alexis] You have to learn   Ven 16 Juin - 23:26

You have to learn

― Olivia & Alexis ―

Tu rougis et tes joues chauffent un peu alors que son commentaire te touche beaucoup. Olivia est vraiment très gentille avec toi, tu ne pensais pas que cela se passerait aussi bien en sa compagnie. Pensant qu'elle voudrait plutôt entretenir un lien uniquement professionnel mais tu étais content que ce ne soit pas uniquement le cas. « Je sais que j'ai des capacités et que je me débrouille très bien. Ma famille parle de dons pour l'art. Mais de là à savoir si c'est un talent, on verra ça dans les semaines à venir. » Tu souris en repensant à tout les commentaires positifs que tu as eût sur tes travaux. Tu sais que tu te débrouille bien, que tu as des facilités et tu en profites. Mais tu ne sais pas vraiment quel est l'étendue de ce talent car tu n'as pas encore été totalement confronté à des professionnels et que ce stage en sera la première étape. « Mais je retiens le compliment pour ça. » Tout bon compliment était à prendre de toute façon. Et tu notais qu'elle avait compris que tu savais utiliser les mots à ton envie. Pour les utiliser dans ton sens. Tout le monde ne le voyait pas mais Olivia faisait partit des rares.

Tu étais un peu soulagé quand elle te répondit à la négative alors que tu proposais de les supprimer. Dans un sens tu aurais trouvé cela dommage de les faire disparaître alors qu'elles étaient magnifiques. Tu souris doucement et chaleureusement en comprenant qu'elle avait du mal à se reconnaître et sans doute à s'accepter. « C'est absolument impossible et ce que tu vois est juste l'entière vérité. » Toutes ces photos n'avaient pas été retouchées puisqu'elles n'ont pas quitté ton appareil. Et puis tu doutais de les retoucher de beaucoup, à part peut-être une pointe de luminosité ou de contraste si besoin était.
Tu continue de lui donner des compliment sur la personne qu'elle est physiquement, ne te gênant pas pour utiliser les grands mots que tu trouvais totalement en accord avec elle. « Si tu m'autorise à en faire d'autre et à les utiliser, tu vas devoir t'y faire. » Petit clin d’œil, légère demande sous-entendue. Tu reprends délicatement l'appareil pour l'éteindre. Il ne servirait plus à rien pour le moment et tu avais assez mis Olivia en mode blocage pour qu'elle puisse regarder quoique ce soit d'autre. « En plus je suis sûr que beaucoup adorerait ! »

Tu lui proposais un nouveau et dernier verre en ta compagnie, juste comme ça, sans plus. Mais elle le déclina gentiment, t'avouant avoir trop bu et surement passé la limite du raisonnable pour rester totalement maître d'elle-même. « Pas de soucis. » Après tout, tu n'allais pas la forcée, ce n'était pas toi. Tu n'aimais pas aller contre ce que les gens voulaient. C'était le minimum de respect.
Voyant ta maitre de stage se pencher en avant et tu sens ses mains attraper tes bras pour se retenir alors que tu les posais sur sa taille. Elle était toute fine contre toi, et son petit corps chaud que tu retenais à la dernière minute. « Hop là. » Te levant également pour mieux la retenir, elle prenait appui tout contre toi et tu pouvais presque sentir son cœur battre la chamade sous la petite frayeur de l'instant. « Attention à ne pas tomber. » Ton visage proche du sien tu venais de lui chuchoter ses mots, une drôle de chaleur t'envahissant.
Avec facilité, tu la remis sur ses pieds, gardant une main sur sa taille en la voyant tangué très légèrement et par sécurité. Il serait gênant pour elle et pour toi qu'elle ne trébuche à nouveau et se retrouve les quatre pattes au sol.

Peu certain de la lâcher maintenant, tu regardes autour de vous pour voir qu'il y avait tout de même quelques clients. Tu ne voudrais pas qu'il lui arrive quoi que ce soit sur le chemin de son lit. « Hum, tu veux que je te raccompagne juste ta chambre ? » En tout bien tout honneur, de plus ta chambre était celle juste à côté et cela ne te gênais pas de remonter maintenant. De toute façon tu ne serais pas resté bien longtemps. A la rigueur le temps de charmer un peu plus le serveur histoire de voir si il pourrait te tenir compagnie à la fin de son service.
Mais Olivia était ta priorité pour le moment. Attrapant ton verre encore plein qu'on venait de t'apporter, tu inspires rapidement. « Je finis juste ça.... » Tu le lèves dans sa direction et le boit d'une traite en plusieurs gorgées. Tu sais que ce n'est pas très bon et que l'alcool va vite te monter à la tête et te rendre un peu saoule. Ou du moins totalement libéré dans tes mots et tes gestes. Bien que tu le sois déjà naturellement. « Et on peut y aller. » Tu poses le verre vide sur le comptoir avec un claquement et passe ton bras autour des épaules de la jolie rousse, attrapant de l'autre main vos affaires afin de ne rien laisser trainer. Comme cela, tu assurais son équilibre sans vraiment trop montrer qu'elle avait déjà assez bu.

Un dernier regard et un soupir envers le serveur, le laissant pour ce soir mais tout ne serait que partie remise à une de tes prochaines venues. L’ascenseur montant à votre étage était heureusement vide, tout comme les couloirs. Une chance pour vous deux et éviter les regards trop insistant ou dérangeant. Tu soupires en l'aidant à prendre appuis contre sa porte tout en veillant à son équilibre. « Et voilà, nous y sommes. » Tu venais de chuchoter alors que tu la surplombais toujours. La distance entre vous était maigre. Cela ne te gênait pas le moins du monde bien que tu savais que sobre, tu ne te serais pas permis de le faire. Après tout elle était ta maitre de stage, ta supérieur, un amie aussi.
Pourtant toutes pensées de bienséance c'étaient envolées alors que tes lèvres se retrouvaient collées aux siennes, l'embrassant alors à pleine bouche.

― made by hope ―

_________________

Un jeu de plus en plus excitant



Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
Administratrice
● Crédits : Merenwen (avatar) & tumblr (gifs)
● Face claim : Emma Stone

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Alexis] You have to learn   Mar 20 Juin - 0:10




You have to learn
Alexis & Olivia
Je rigole d’une façon totalement stupide, me pinçant les lèvres en même temps provoquant un bruit loin d’être très gracieux et féminin quand l’air se bouscule entre mes lèvres lorsque je le chasse. « Ne dit pas de bêtises ! » Je termine mon verre cul sec. « Enfin si ! Si quelqu’un s’y intéresse c’est seulement parce que tu es très bon photographe. » Dis-je en le pointant du doigt tout en tenant mon verre vide, le reposant en le claquant un peu trop fort. C’était tout simplement ridicule ! Personne n’allait s’intéresser au sujet de ces photos, mais uniquement au point de vue du photographe. Même si je n’arrivais pas à l’avouer, j’avais du mal à me reconnaitre sur cet écran minuscule. « Je ne suis pas mannequin et j’en ai pas le profil non plus, alors je ne te promets pas d’être un bon sujet. Mais ne m’affiche pas trop sur le net, je n’ai pas tous ces trucs tel que Facebook, instagram ou j’sais pas quoi d’autre. » Je fais un mouvement de vague avec l’une de mes mains pour lui faire comprendre que je savais qu’il y avait d’autres réseaux sociaux, mais définitivement, ce n’étais pas mon truc ! « Je veux pouvoir donner mon avis avant que tu ne fasses quoi que ce soit ! Ça te va ? » Et quelque chose me disait qu’il n’allait pas souvent avoir de oui, mais je me sentais de lui dire non de façon catégorique. Peut-être me surprendrait-il après tout !

Je refuse poliment son invitation à boire un autre verre, sentant ma tête qui tourne déjà surement de trop. L’avantage que cela a, c’est que j’ai enfin laissé derrière moi ce pourquoi j’étais venu boire un ou deux verres à la base ! Pour prévue que j’avais déjà trop bu, je manquais de tomber en voulant descendre de mon tabouret. Me raccrochant au bras d’Alexis pour ne pas m’étaler lamentablement par terre. « Oui merci ! » Je levant une main pour venir replacer une mèche de mes cheveux derrières mon oreille alors que l’autre restait sur le bras du blond, comme s’il pouvait être mon unique secours à cet instant précis, le temps de rester debout et d’avoir la tête qui tourne un peu moins. J’avais l’impression que mon cerveau ballottait dans mon crâne, percutant les parois en me donnant presque mal la tête. Sa main placée sur ma taille me paraissait étrange. Je n’arrivais pas à expliquer pourquoi, mais je fixais ses yeux sans réellement pouvoir m’en détacher, pas vraiment sûr que ce soit vraiment une bonne chose. Je fronçais légèrement les sourcils. « Euh… » Je regardais soudain en direction de la sortie là où se trouvait les ascenseurs pour accéder aux chambres, trouvant la distance interminable et surtout insurmontable perché sur mes talons. « Oui ? » Je regardais de nouveau Alexis, comptant à présent sur lui pour ne pas me tourner en ridicule en traversant le bar. « Fais donc. » Dis-je en me préparant mentalement à affronter le parcours du combattant, le regard en direction de mon objectif.

Une fois dans l’ascenseur je m’appuis contre la paroi. Lorsque la porte s’était ouverte sur mon étage j’avais stoppé le grand blond dans son élan. « Attends ! » Une main sur son avant-bras et j’avais gardé ma main là le temps de me pencher pour retirer mes talons et pouvoir marcher à plat jusqu’à la prote de ma chambre. Ça n’avait pas mis beaucoup de temps, puisqu’il y avait peu de chambre à cet étage. Je n’avais pas vraiment compris comment les lèvres d’Alexis avait fini sur les miennes, ni comment mon bras c’était retrouvé autour de son cou, pourtant c’était le cas au moment où j’avais ré-ouvert les yeux.

---------------

J’étais allongée sur le ventre serrant mon oreiller dans mes bras alors que j’ouvrais doucement les yeux, le soleil me faisait clairement chier alors qu’il venait m’éblouir. J’inspirais pourtant longuement, plutôt de bonne humeur. Je baillais à m’en décrocher la mâchoire redressant doucement la tête, m’étirant le dos en bougeant un peu mon corps. Je me retournais alors, voulant trainer encore un peu au lit et c’est à ce moment-là que mes yeux se posent sur son dos nu. J’écarquille alors les yeux horrifiés. Je me redresse subitement pour me pencher au-dessus de lui histoire d’être sûr que je n’ai pas une hallucination et que c’est bien Alexis qui se trouve dans mon lit ! « OH PUTAIN ! » Je tombe du lit en voulant reculer, me retrouvant le cul par terre. Fort heureusement je ne suis pas nue, il semble que j’ai au moins ma petite culote et … son t-shirt ? J’ai vraiment dormis avec son t-shirt !? « PUTAIN DE MERDE ! » Criais-je à nouveau en me redressant sur mes pieds portant aussitôt mes mains dans ma tignasse en me maintenant la tête et faisant les cents pas alors qu’Alexis réagit après mon second cris. « Qu’est-ce que j’ai fait putain ! Qu’est-ce qu’on a fait ! » Je suis en panique total. Comment est-ce qu’une chose pareille a pu arriver. Je me revois la veille au bar à boire quelques verres, puis l’ascenseur. Mais j’ai beau chercher, toutes les pièces du puzzle ne se remettent pas encore ne place dans ma tête embrumée par le mal de crâne que me provoque l’alcool de la veille.


 

_________________
i can't go on without you
On rencontre des milliers de gens et aucun ne nous touche, et tout à coup on rencontre une personne et notre vie est changée, pour toujours...

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administrateur
● Crédits : Sweet disaster
● Face claim : Lucky Blue Smith

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Alexis] You have to learn   Mar 20 Juin - 20:11

You have to learn

― Olivia & Alexis ―

C'est un second hurlement qui te tire totalement de ton sommeil et te fait sursauter. Un grand coup au cœur, un moment de flip et et tu te retournes d'un geste brusque dans le lit. Ayant pensé que Olivia se faisait agressé, ton regard tombe sur elle pour voir qu'il n'en était rie net et qu'elle était simplement debout, les mains dans ses cheveux, à faire les cents pas dans la pièce.
Dire que tu dormais bien, dans un lit confortable, avec une présence et une boule de chaleur humaine à tes côtés et de temps à autre contre toi sans pour autant être étouffante.
Tu soupires et frotte tes yeux encore un peu lourd de sommeil. Tu finis ps t'étirer, ne comprenant pas sa panique soudaine alors qu'il n'y avait rien qui ne pouvait la causer. « Pourquoi tu hurles ? » Tu bailles un coup et regardes vers la fenêtre. Dans votre précipitation, vous n'aviez même pas tiré le rideau.

C'est à ce moment qu'elle s'arrête et répond à ta question qu'elle n'a semble-t-elle pas vraiment entendue plus tôt. Tu regardes alors le lit, vos tenues. Puis à nouveau le lit. « Oh. » L'information monte à ton cerveau, comprenant que c'est le fait d'avoir dormit ensemble qui la gênait. Tu n'aurais pas pensé que cela aurait été le cas en t'endormant hier soir autrement tu serais retourné à ton lit sans plus de cérémonies. Mais bon, après tout ce n'était pas ta faute si tu étais resté, c'était elle qui l'avait voulu. Qui t'avait attiré dans ses draps.
Et toi, en bon samaritain, tu n'allais pas dire non. Tu n'étais pas du genre à refuser cela. Tu aurais été trop cruel de le faire et puis bon, sur le moment tu en avais aussi eût envie. « Pour ça. » Tu passes tes mains dans tes cheveux en bataille, signe d'une nuit mouvementée. Et tu soupires à nouveau. Sa panique était tellement inutile. Et puis bon, il était trop tard maintenant. Ce qui était fait, était fait. Et rien ne pourrait vous permettre de revenir en arrière pour changer cela. « Calme-toi. On a juste passé une excellente nuit, non ? » Des mots simples que tu voulais efficaces avant devoir passer à l'étape supérieur. Parce que tu doutais qu'elle allait se calmer aussi facilement. « Personnellement, si c'était à refaire, je le referais volontiers ! » Tu lui fais un petit clin d’œil entendu avant de reprendre pour la calmer et la déstresser. Comme si ce qu'il c'était passé n'était pas une chose naturelle ? Arès tout, vous étiez des êtres humains, avec des besoins, des réflexes et des envies. Tout ne peux pas se contrôler. Donc tu reprends pour la rassurer sur les faits et gestes, ne voulant pas qu'elle panique plus. Et potentiellement te mettre sur le dos la finalité actuelle de la situation. Bien qu'elle ait été en tort dès votre entrée dans la chambre puis que c'est elle qui a tout initiée. « Tu n'as aucunement besoin de paniquer, c'est inutile. » Tu te lèves en laissant la couverture sur place dévoilant ta presque nudité et le fait que tu aies dormis en boxer. Tu n'allais pas dormir nu non plus. Et puis quoi encore ? Tu aimais avoir un minimum de pudeur quand tu passais ta nuit dans les draps d'une jeune femme.

Tu souris en venant poser une main sur son bras pour la réconforter puis un autre avant de l'approcher de toi. Tu voulais juste la rassurer, comprenant sa méprise sur les événements et que ses souvenirs de la veille lui jouaient un mauvais tour. « On a rien fait ok ? » Il est vrai que de se réveiller dans un lit avec une autre personne, pouvait porter à confusion. Mais il n'y avait rien à soupçonner ici puisque vous avez simplement dormit ensemble sans rien entre vous.
Pour le lui prouver tu racontes ce qu'il s'est grossièrement passé la veille sans entrer dans les détails qu'il n'y avait pas. « On s'est juste embrassé et ça a failli déraper mais il n'y a rien eût. » Ça tu ne pouvais le nier. Le baiser sur le pas de sa porte. Un petit égarement de votre part à tout les deux qui a failli aller plus loin si vous ne vous étiez pas arrêter à temps. Et si Olivia n'avait pas été aussi fatiguée et avec autant de verres dans le sang.
Tu viens replacer une mèche de ses cheveux en bataille derrière l'oreille et la forcer à s'asseoir sur le lit pour terminer de se calmer. « Je t'ai juste aidé à te mettre au lit parce que tu t'endormais sur place et c'est toi qui a voulu que je reste. » Et accessoirement c'est en l'aidant à enlever ses chaussures qu'elle s'était mise en tête de vouloir dormir avec ton tee-shirt avec l'excuse de ne pas avoir dormit dans des vêtements d'homme depuis trop longtemps. D'ailleurs elle avait même commencée à retirer ses vêtements devant toi, t'obligeant à le lui passer pour qu'elle reste un minima décente. Bien que tu ne sois absolument pas gêné par tout ce qui tournait autour de la nudité.

― made by hope ―

_________________

Un jeu de plus en plus excitant



Revenir en haut Aller en bas
 
[Alexis] You have to learn
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Behind Closed Doors :: Lakeview :: Big Blue World :: Le reste du monde-