AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Escapade feat Averell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
● Crédits : moi
● Face claim : Stephen james

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Escapade feat Averell    Ven 17 Fév - 14:01

J'étais devant mon chalet, entrain de bichonner ma moto, le soleil avait été agréable toute la journée. J'avais fini ma journée, ce n'était pas épuisant de travailler à la station essence, je pouvais même y aller à pied, mais ce n'était pas du tout comme Londres et ça me manquait. Tout me manquait, l'équipe, mes amis et surtout Jack … Je me demandais ce qu'elle s'imaginait, si elle avait refait sa vie en apprenant ma mort. Elle m'avait peut-être oubliée. Je voyais le lac de ma maison, enfin de mon petit chalet. L'eau était mon élément. J'aimais les clapotis de l'eau, j'aimais m'imaginer rejoindre l'autre rive à la nage, ça me manquait. J'avais même encore du mal à me faire à mon nom, je ne répondais pas tout de suite quand on m'appelait Brent. J'avais toujours été Dimitri, alors j'avais l'impression d'avoir voler l'identité de quelqu'un d'autre, alors qu'on m'avait juste inventé un nouveau nom. Je nettoyais donc ma moto quand j'ai aperçus une petite tête dépasser d'entre les arbres. J'ai levé les yeux, pendant que la petite fille s'approchait d'un air curieux. Je l'ai regardé étonné qu'elle soit seule. Je l'ai ai demandé son nom. Elle s'appelait Maria. Je lui ai demandé où étaient ses parents et elle m'a indiqué le lac derrière les arbres. J'ai soupiré et je lui ai proposé d'aller les rejoindre. Elle n'avait pas l'air bien d'accord mais elle a finit par accepter. Elle était têtue et bavarde. J'ai donc découvert que ses parents s'appelaient Averell et Félicity. Je n'ai pas eu trop de mal à les trouver. Ils avaient l'air de se disputer. Logique. Je les ai interrompus quand je suis arrivé à leur hauteur.

« Bonjour, je crois que cette demoiselle est à vous.»

Je n'ai pas été tellement surpris de la manière dont la femme m'a regardé, de haut en bas avec un certain air de dégoût sur le visage. Je commençais à avoir l'habitude dans le coin, c'était visiblement la première fois que les gens voyaient quelqu'un comme moi, mais au moins, ils ne se doutaient de rien.

_________________


We can be heroes
I don't remember one moment i tried to forget i lost myself yet i'm better not sad now i'm closer to the edge. it was a a thousand to one and a million to two time to go down in flames and i'm taking you closer to the edge.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
● Crédits : //
● Face claim : Chris Pine

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Escapade feat Averell    Ven 17 Fév - 22:27

Une sortie en plein nature comme une autre, à flâner et se libérer l'esprit. Depuis qu'Averell fréquentait Sam, il n'osait plus trop embrasser son épouse ni la toucher... Et pourtant, il le devait s'il ne voulait pas attirer ses soupçons. Mais, ce n'était plus comme avant, il n'y avait plus d'amour, mais que du charnel, pur et dur. D'ailleurs, elle lui faisait parfois mal...
La promenade avait bien commencé, mais comme à chaque fois, elle se terminait mal. Felicity n'était pas capable de se retenir longtemps avant d'inventer des histoires qui nourrissaient sa jalousie et la rendait de plus en plus folle. Averell eut un rictus tandis que son interlocutrice le traitait de tous les noms. Tous eux pris dans leur dispute, ils n'avaient pas remarqué que Maria s'était éloigné. Elle n'avait même pas encore quatre ans, mais elle était déjà inquiète et fatiguée d'entendre les cris de ses parents à longueur de temps. Cela faisait un bout de temps qu'ils n'avaient pas passé une journée ensemble sans s'engueuler d'une quelconque façon.

Ce fut lorsqu'un homme prit la parole, indiquant la petite qu'ils comprirent leur erreur.
"Maria, mais où est-ce que tu étais partie?"demanda simplement Avi, se tapant la tête d'une main, complètement ahuri d'avoir pu laisser partir son propre enfant, sans même avoir remarqué son absence. C'était terrible, elle aurait pu faire une mauvaise rencontre, il aurait pu lui arriver n'importe quoi. Son coeur battait à cent à l'heure, lorsqu'il prit la petite dans ses bras; "Oh mon Dieu!" jura-t-il. "Merci de nous l'avoir ramenée." indiqua-t-il à l'homme qui lui faisait face, lui adressant un sourire sincère. Averell n'était pas du genre à juger les gens sur leur physique ou sur leur façon de parler. Felicity, quant à elle, ne semblait pas si heureuse. Et évidemment, rien n'était jamais de sa faute!
"Bon sang, t'es vraiment un incapable... Tu ne sais même pas garder ta fille... Tu me saoules, tu me saoules... Va rejoindre une de tes putes, qu'elle garde Maria pour l'aprèm pendant que tu t'envoies en l'air avec une autre, moi je rentre. Et pas la peine de venir pleurer ce soir, t'auras le canapé." déclara-t-elle, sans hurler, mais sur un ton si glacial qu'il ferait peur à n'importe qui.
Et Avi resta seul, son enfant dans les bras, regardant l'homme avec une lueur de tristesse, mais surtout de gêne dans le regard.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar
● Crédits : moi
● Face claim : Stephen james

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Escapade feat Averell    Sam 18 Fév - 17:17

J’ai regardé la femme de la même façon qu’elle me regardait. Je ne vois pas pourquoi j’aurais eu un air différent. Elle se permettait de me jauger, j’en faisais autant. Ce n’était pas ça qui allait m’intimider. J’en avais vu d’autres. Ce qui m’étonna le plus cela dit, fut la façon dont elle parla à son mari, parce que j’avais bien compris qu’ils étaient ensemble. Non mais pour qui se prenait-elle ? Je n’ai pas eu le temps de dire quoi que se soit pour sauver la peau de ce pauvre gars qu’elle était déjà partie. Je lui ai donc lancé :

« Ben dis donc vous mériteriez une médaille. J’aurais péter un plombs depuis longtemps je pense, mais je ne suis pas à votre place, on va faire comme si je n’avais rien entendu. Je m’appelle Brent. »

Je lui ai tendu la main. Il n’avait pas l’air bien méchant mais il avait l’air de se laisser marcher sur les pieds. Je n’aurais pas apprécié qu’on me dise les mots qu’elle avait prononcé. Ce n’était pas très élégant, surtout devant des inconnus et dans un lieux public.

« Votre petite à un sacré caractère. Qu’elle âge a-telle ? »

Je préférais autant qu’il ne soit pas gêné parce qu’il l’était c’était évident. Je pouvais facilement voir son regard et il était fuyant, alors que ça aurait plutôt du être sa femme qui aurait du l’être. Le monde tournait parfois dans un drôle de sens.

_________________


We can be heroes
I don't remember one moment i tried to forget i lost myself yet i'm better not sad now i'm closer to the edge. it was a a thousand to one and a million to two time to go down in flames and i'm taking you closer to the edge.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
● Crédits : //
● Face claim : Chris Pine

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Escapade feat Averell    Ven 24 Fév - 10:07

Averell était gêné et il devint blanc comme un linge lorsque son interlocuteur indiqua qu'il devait être un saint pour subir un tel traitement sans réagir. Enfin, cela sonnait pas mal comme une remontrance aux oreilles de notre cher secouriste, qui déposa sa fille à ses pieds. A quatre ans, elle devenait lourde pour être portée à tout bout de champ.
Puisque l'autre se présentait, Avi en fit de même. Il serra la main tendue avec un léger sourire.

"Moi, c'est Averell." déclara-t-il, toujours aussi gêné par la scène que son interlocuteur venait de voir. Ce n'était pas les meilleurs instants de leur couple, et bien malheureusement, c'était à présent le quotidien. Le trentenaire poussa un soupire, avant de reprendre la parole, tâchant d'expliquer la situation. Il avait cette tendance fâcheuse à toujours vouloir expliquer les gestes de son épouse, se fatigant lui-même à la défendre sans cesse.
"Vous savez, elle n'est pas toujours comme ça... Elle est un peu malade et fatiguée, ce n'est pas de sa faute. Il faut être compréhensif...Elle a peur de me perdre." déclara-t-il simplement. Cependant, tout ce jeu était bien étrange, puisque Felicity l'avait déjà perdu. Il appartenait à Sam à présent.

Brent parla de Maria. Averell sourit, amusé.
"Ah ça, elle tient de sa maman." dit-il en passant une main dans les cheveux de sa fille. "Elle va bientôt avoir quatre ans." La petite, qui n'avait pas dû être timde avec l'inconnu, se mettait à jouer les princesses, se cachant derrière les jambes de son père. Certainement avait-elle peur de remontrances du fiat d'avoir parlé à un inconnu.

"Je vous remercie encore de nous l'avoir ramenée... "
ajouta le secouriste, avec sincérité. C'était la deuxième fois en peu de temps qu'il perdait Maria de vue... C'était grave. Serait-il devenu égoïste au point de ne plus faire suffisamment attention à ses proches?

_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar
● Crédits : moi
● Face claim : Stephen james

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Escapade feat Averell    Ven 24 Fév - 14:24

Il avait un nom bien plus original que le mien. Pourquoi est-ce qu'on ne m'avait pas donné ce genre de prénom au lieu de Brent ? Je trouvais ça ringard, mais je m'y étais fais, enfin quand je n'oubliais pas qu'on m'adressait la parole ça allait. Je m'étais appelé Dimitri pendant vingt-cinq ans, c'était dur de changer de nom comme ça. Je savais que je n'avais pas eu le choix, j'aurais été dans la merde si j'étais resté à Londres, mais tout me manquait mais je tenais à ma vie. J'ai haussé un sourcil quand il m'a dit qu'il fallait être compréhensif, qu'elle était malade. J'avais du mal à y croire mais c'était ses affaires.

« Ne vous en faites pas. C'est votre vie. Je comprend qu'on soit attaché à ceux qu'on aime, je vous assure. »


Je comprenais tellement, j'avais quelqu'un a qui j'avais tenu énormément et je l'avais perdu en partant. Elle croyait que j'étais mort aujourd'hui. Je n'avais rien pu lui dire, je n'avais pas eu le temps et mon avocat n'avait pas voulu que je lui explique, soit disant que c'était mieux comme ça. Je n'avais pas voulu partir, mais je n'avais pas eu le choix. Il ne fut pas surpris que la petite parlait beaucoup, pour quatre ans c'était surprenant.

« Je lui aurais donné cinq ou six, elle a l'air de vous aimer beaucoup en tout cas. Elle n'a pas arrêté de parler de vous. »


Elle n'avait cessé de me dire que son père était gentil.

« Il n'y a pas de quoi. Je n'allais pas la laisser revenir toute seule, je me suis habitué à traverser la distance jusqu'au lac, mais on ne sait jamais ce qui peut arriver. »


Non je n'allais pas la laisser seule, pas à cet âge là. Elle était trop jeune et même si ses parents avaient eu une petite négligence, ce qui arrivait parfois, on ne pouvait pas être parfait, même les meilleurs des parents et j'étais sur qu'ils faisaient partis de ceux-là. Enfin lui en tout cas, j'avais encore du mal avec sa femme.

_________________


We can be heroes
I don't remember one moment i tried to forget i lost myself yet i'm better not sad now i'm closer to the edge. it was a a thousand to one and a million to two time to go down in flames and i'm taking you closer to the edge.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
● Crédits : //
● Face claim : Chris Pine

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Escapade feat Averell    Dim 26 Mar - 1:19

Avi poussa un large soupir lorsque son interlocuteur lui indiqua qu'il n'avait rien à craindre et qu'il comprenait. Pour une fois... La plupart du temps, les gens qui assistaient à ce genre de scène lui reprochait son inactivité et de se laisser faire ainsi. Des fois, il se demandait ce que cela donnerait s'il était une femme battue par son mari, et non l'inverse. Les gens avaient tendance à rire lorsqu'ils voyaient un homme attaqué par une femme et se poster en défenseur le cas contraire.
Avi rougit ensuite lorsque le jeune homme lui dit que sa fille l'aimait beaucoup. C'était vrai: il était extrêmement proche de son enfant.
"Oui, elle fait un peu plus âgée tant elle est curieuse." répondit-il en riant. De plus, Maria était plus grande physiquement que la plupart des fillettes de son âge. C'était un fait. Il avait une enfant vraiment à part et ferait tout son possible afin de la préserver. Pour cela, il devait trouver le moyen d'aider Felicity à se défaire de ses troubles.

Il sourit de plus bel, ne sachant pas trop quoi dire. "Vous avez des enfants?" demanda-t-il simplement, question de lancer un peu la conversation. Après tout, cet homme avait l'air fortement sympathique. En plus, il n'avait aucune hâte de rejoindre son épouse. Il était épuisé... Epuisé au point de ne pas voir sa fille prendre la poudre d'escampette... Alors il n'aurait pas de nouveau la force de se battre contre ses furieuses colères. Pas tout de suite. Psychologiquement, Averell se sentait de plus en plus défaillir.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar
● Crédits : moi
● Face claim : Stephen james

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Escapade feat Averell    Ven 31 Mar - 18:50

Il aimait sa fille, ça se voyait. Je me demandais ce qui l'avait poussé à avoir une femme comme la sienne, mais au fond ça ne me regardait pas. Il faisait ce qu'il voulait et puis je ne le connaissais pas, je n'avais pas le droit de lui dire si c'était bien ou mal. Il était assez grand pour savoir si ça lui convenait comme ça. J'avais été tellement surpris de voir leur enfant si vive, elle n'avait peur de rien. J'étais persuadé que ça ne devait pas souvent arriver qu'ils soient distrait, mais ça pouvait arriver. J'étais toujours un peu choqué de la façon dont sa femme lui avait parlé. J'étais presque sur qu'elle lui mettrait tout sur le dos et ça m'inquiétais. Je ne tenais pas à ce qu'il se fasse engueuler. Il avait l'air d'en baver assez comme ça.

« Dites ça va aller avec votre femme? J'ai eu l'impression qu'elle vous mettait ça sur le dos. Je m'en voudrais que vous vous disputiez. Les enfants s'égards, ça arrive, ce n'est pas forcément de la faute de quelqu'un.»

Je savais que je devais me mêler de ce qui me regardait mais je n'avais pas pu m'empêcher de lui faire remarquer. Je m'inquiétais pour les autres, ça avait toujours été comme ça, j'étais contre toutes forme d'injustices et ça s'en était une, mais après tout il pouvait très bien m'envoyer chier s'il voulait. Je n'avais encore une fois pas mon mot à dire. J'ai ris jaune quand il m'a demandé si j'avais des enfants. C'était un sujet fâcheux pour moi. J'aimerais en avoir et j'avais prévu d'en avoir mais tout s'était écroulé et maintenant je devais attendre de tout recommencer avant de penser à être père. L'idée me plaisait énormément, mais je le mettais de côté pour l'instant. J'ai fini par répondre en secouant la tête :

« Non. Pas encore.»

Mes pensées allaient vers Jack. Si seulement je n'avais pas du partir comme ça, on aurait sûrement parlé de tout ça, mais je n'avais pas vraiment eu le choix.

« C'est votre seul enfant ? »

Je ne sais pas vraiment pourquoi je lui ai posé cette question mais au fond le feeling passait plutôt bien alors autant apprendre à le connaître, peut-être qu'il deviendrait un ami. Je ne savais presque plus ce que signifiait ce mot alors autant me remettre en marche.

_________________


We can be heroes
I don't remember one moment i tried to forget i lost myself yet i'm better not sad now i'm closer to the edge. it was a a thousand to one and a million to two time to go down in flames and i'm taking you closer to the edge.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
● Crédits : //
● Face claim : Chris Pine

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Escapade feat Averell    Sam 29 Avr - 20:48

Enfin quelqu'un qui ne faisait aucune remarque déplacée.. Cela devenait véritablement un crue rare. Il sourit simplement, encore quelque peu tremblant face à ce qui venait de se produire. Il n'en pouvait plus d'être toujours jeté plus bas que terre par Felicity. Mais, au fond, il comprenait qu'elle n'y pouvait rien. C'était la maladie qui parlait à sa place et ce, depuis des années.

"Ne vous en faîtes pas, elle va se calmer."
Mensonge. Il savait très bien qu'une autre crise l'attendait lorsqu'il serait enfin rentré chez lui. Il regretterait encore une fois de ne pas avoir d'yeux dans le dos pour protéger sa fille en toutes circonstances.
Pour détendre l'atmosphère et surtout changer de sujet, Averell se lança dans une discussion de ce qui pouvait s'apparenter à du copinage. Autant faire connaissance. Averell avait toujours été quelqu'un de très sociable. Il avait un peu été forcé de perdre ce côté de sa personnalité, depuis que Felicity était devenue si possessive. Sa vie ne lui appartenait plus vraiment et il n'y avait qu'avec Sam qu'il sentait repousser ses ailes brûlées par les années et la tristesse.
"Oui, c'est notre seul enfant. Et nous n'en auront certainement pas d'autre." C'était évident. Felicity était ménopausée et avec Sam... Disons que ce serait compliqué de lui faire un enfant. Cela dit, il paraitrait que si deux hommes parvenaient à faire un enfant, ils pourraient gagner un milliard de dollars suite à cet exploit. Cela valait le coût de se mettre au travail. Avi se sourit à lui-même en ayant cette pensée coquine.

"Mais Maria est un véritable petit ange. Si un jour le choix vous ait offert d'avoir un enfant, ne réfléchissez pas trop, n'attendez pas trop longtemps... C'est un véritable cadeau du Seigneur."
indiqua-t-il ensuite doucement, se perdant dans ses pensées.
"Vous habitez le quartier?" demanda-t-il par la suite.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar
● Crédits : moi
● Face claim : Stephen james

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Escapade feat Averell    Mer 10 Mai - 15:36

Il me disait que ça allait s'arranger avec sa femme. J'ai haussé un sourcil, pas franchement convaincu. Je ne voulais pas ajouter quoi que se soit d'autre. Ça ne me regardait pas. C'était son histoire et on ne se connaissait pas assez pour que je lui fasse la moral où pour que je m’immisce dans sa vie. Je n'étais pas sur qu'il le prenne bien et ça serait mal venu. Il me confirma que c'était son seul enfant et qu'il n'en aurait sûrement pas d'autres, pourtant il n'était pas vieux, ça femme l'était plus mais aujourd'hui tout était tellement possible.

« Ah ? Vous n'en voulez pas d'autres ? »

Personnellement j'aimerais en avoir plusieurs. J'avais trouvé la femme parfaite, mais je n'avais plus l'occasion à présent de pouvoir créer une famille avec elle. J'avais du partir et c'était sans doute la pire chose que j'avais eu à faire. Je ne savais pas si je retrouverais quelqu'un à sa hauteur. Je ne savais pas si je serais capable d'aimer à nouveau. Il avait l'air d'aimer beaucoup sa fille et c'était beau à voir. J'ai acquiescé à ses propos et j'ai répondu :

« Oui, j'espère qu'un jour j'aurais une famille. Il me reste juste à trouver la fiancée. »

J'ai souris. Je le disais avec humour, mais ça risquait d'être compliqué de trouver la perle rare surtout avec ma nouvelle vie. Je n'avais pas envie de tout recommencer. J'avais tout prévu avec Jack, sauf de devoir la perdre.

« Vous habitez loin ? Je peux vous raccompagner si vous voulez. »

Je ne savais pas si ça femme était parti, mais je n'allais pas le laisser là sans rien faire.

_________________


We can be heroes
I don't remember one moment i tried to forget i lost myself yet i'm better not sad now i'm closer to the edge. it was a a thousand to one and a million to two time to go down in flames and i'm taking you closer to the edge.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
● Crédits : //
● Face claim : Chris Pine

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Escapade feat Averell    Ven 26 Mai - 16:53

Averell eut un petit rire lorsque son interlocuteur lui demanda s'il ne voulait pas d'autres enfants.

"Rien ne me rendrait plus heureux que d'être père une seconde fois..."
déclara-t-il doucement. "Mais comme vous l'avez vu, ma femme n'a plus l'âge que la nature autorise pour devenir mère." Il eut un petit sourire sincère. Après tout, en l'épousant, il savait très bien qu'il n'aurait sans doute pas de famille nombreuse. Elle n'en voulait pas, et sa vieillesse n'allait pas aider. En effet, avec la médecine actuelle, elle pourrait peut-être mener une grossesse à terme. Mais à quoi bon? A quoi bon puisqu'elle n'était plus capable de tendresse ?
Et avec Sam, si un jour il s'avérerait possible que les deux hommes soient ensemble, avoir un enfant s'avérerait.... très complexe, à moins d'adopter. Mais cet idylle était bien loin de pouvoir se réaliser.

Averell eut de nouveau un sourire à l'attention de son interlocuteur. Cet homme avait l'air bon et il méritait très certainement le bonheur. Il poussa un petit soupir.
"Je suis sûr que vous finirez pas trouver." déclara-t-il simplement. Ce n'était pas l'évidence de trouver chaussure à son pieds, mais Avi n'avait aucun doute que chacun aurait sa chance, dans cet univers.

"Euh... Oui, je veux bien... Enfin, si.. si ça ne vous gène pas?" demanda Avi, les joues rouges, gêné de devoir mendier un trajet. Certes, Brent le lui avait proposé, mais notre secouriste n'était pas du genre à vouloir de la pitié ou même tout bonnement de l'aide des autres.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
 
Escapade feat Averell
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Behind Closed Doors :: Lakeview :: Riverside Bay-