AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 maudit karma feat Karen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
avatar
● Crédits : quote:Teulé;
● Face claim : Elise Eberle

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: maudit karma feat Karen    Jeu 1 Juin - 15:45

Karen était presque surprise que Brent n’insiste pas, en premier lieu. Mais très vite, son esprit en vint à lui dire que ce n’était pas grave, oh, un papillon ! C’était beau, les papillons, pas vrai ? Magnifique, même. D’une beauté sans égale, surtout quand ceux-ci étaient placardés sur le mur de la boutique pour enfants en rénovation en face d’eux, et qu’ils étaient d’une couleur vaguement glauque, glauque signifiant ici la couleur glauque. C'est-à-dire le vert un peu dégueulasse d’une eau qui stagne et qui est trouble. Réjouissant, n’est-ce pas ? Surtout pour une boutique enfantine, quoi … Enfin bon.
Son regard retourna se poser sur son nouvel ami – ou tout du moins sa nouvelle connaissance, pas vrai ? – et elle fut presque ravie de le voir engloutir le cookie.. Et lui répondre la bouche pleine. C’était une sorte de compliment sur la nourriture chez elle ! Et puis, aussi, elle voulait absolument savoir s’il les trouvait bons… Apparemment oui.

Elle jeta un regard à sa boisson en haussant les épaules. Si Sucre de Canne avait respecté les dosages et le code scrupuleusement, elle connaissait toutes les composantes de son sucre violet aromatisé à l’eau – comment décrire la monstruosité autrement, hein ? – voire même plus. La dose de glucose dedans aussi… Sans doute.
« Alors probablement Orangina, Sprite, Fanta et … Et du jus de raisin. Oh et le colorant, bien sûr ! » Bah oui, bien sûr. Sinon ça n’aurait pas l’air aussi radioactif. Elle lui offrit son verre à boire, en souriant. « Heureuse que leurs cookies te plaisent, du coup. » Ca faisait toujours plaisir aux gens.
Elle l’écouta survoler rapidement sa vie. Elle pouvait comprendre, en même temps. Peu de gens appréciaient de parler de leur enfance, adolescence et début d’âge adulte. Quand ils le faisaient, ce n’était que pour les moments glorieux. Or, il ne fallait pas mentir, mais niveau moments glorieux, au lycée…

« Née et élevée ici, oui… Je connais cette ville comme ma poche. » Elle attrapa un cookie chocolat pour le grignoter, doucement, l’air rêveuse. Elle n’avait pas de problème pour parler d’elle-même. Plus pour parler des autres, de peur de ne pas leur rendre justice. « Chaque rue, chaque maison… Tu savais que certaines avaient des greniers contigus et qu’ils permettaient de passer de l’une à l’autre ? » Elle se pencha vers lui, un léger sourire aux lèvres.
« Du coup, quand j’étais jeune, parce que c’était le cas dans ma maison, j’avais l’habitude d’aller visiter la maison d’à côté… Elle était abandonnée, mais quasiment tous les soirs on pouvait entendre des bruits qui en provenaient. Un soir, j’ai décidé d’aller voir ce qu’il se passait en passant par les toits.. Avant de découvrir le passage du grenier. »

_________________

Ce secret, vous le portez toute seule.
Maintenant on l'a chacun sur une épaule et vous verrez comme il vous semblera moitié moins lourd.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
● Crédits : moi
● Face claim : Stephen james

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: maudit karma feat Karen    Sam 3 Juin - 19:38

Karen m'avait proposé de goûter à son soda mauve. Je n'étais pas contre l'idée. Ça m'intriguait. Elle m'énnoça les différents soda qu'il y avait à l'intérieur du sien. J'étais surpris qu'il y en ai autant. J'ai fini par acquiescé et par dire :

«Oui je veux bien goûter, c'est la journée des nouveautés, les cookies, le soda … le menottes ... »

J'ai souris. C'était vraiment la première fois que j'achetais ça à quelqu'un et que je l'offrais à une inconnue. J'espérais qu'elle ne m'en voudrais pas trop de lui rappeler ce petit moment gênant, mais visiblement avec cette demoiselle rien n'était dérangeant et c'était vraiment chouette.

« Ils sont bons, en fait pour être honnête je crois que c'est la première fois que je mange ces trucs. Je n'avais pas tellement le droit de manger ça avant, régime personnalisé oblige … mais maintenant je peux me le permettre. »

Ce n'était pas vraiment amusant tous les jours d'être nageur professionnel. Ça me manquait d'ailleurs, mais au moins je ne devais plus faire attention à ce que je mangeais.

« J'avoue que ça fait peut-être un peu beaucoup de sucre et que je risque de l'avoir dans les fesses mais tant pis!»

Pour une fois que je pouvais manger ce que je voulais sans faire attention au dosage ça me changeait la vie. Karen n'insista pas sur les questions à mon sujet et je lui en étais reconnaissante. J'espérais qu'elle ne m'en tiendrait pas rigueur. Elle était née ici et elle connaissait bien la ville. J'ai souris quand elle m'a parlé de sa maison. Je me suis perdu un peu dans mes souvenirs, je me souvenais aussi de la maison de mon enfance. Je n'y avais pas toujours vécu de belles choses, c'était même l'inverse. Je me souvenais de toutes les fois où mon père me cognait et surtout de la dernière fois où il m'avait blessé avec une arme blanche. Mais c'était du passé tout ça. Je suis revenu sur notre conversation. Ce n'était jamais bon de me rappeler de tout ça.

« Tu n'as peur de rien dis donc, je suis impressionné. Pourquoi y avait un passage entre les deux maisons? C'est étonnant.»

Peut-être que les voisins s'entendaient bien ou qu'il y avait eu une histoire de romance secrète entre deux habitants, ou peut-être que c'est quelque chose de plus gore, ce qui n'était pas la meilleure des options je l'admets, mais on ne sais jamais.

_________________


We can be heroes
I don't remember one moment i tried to forget i lost myself yet i'm better not sad now i'm closer to the edge. it was a a thousand to one and a million to two time to go down in flames and i'm taking you closer to the edge.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
● Crédits : quote:Teulé;
● Face claim : Elise Eberle

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: maudit karma feat Karen    Sam 17 Juin - 21:24

Karen sentait le stress revenir, doucement, insidieux : et si le salon de thé était quelque QG pour les infâmes corbeaux ? et s’ils débarquaient, d’un coup d’un seul, pleins de bonnes volontés avec le besoin intrinsèque de foutre le bordel dans sa vie ? Elle jeta un coup d’œil à gauche, puis à droite. Elle changerait de numéro demain, pour quelques jours. Prétendrait avoir perdu le téléphone pour ensuite le retrouver mystérieusement. Elle changerait également ses habitudes vestimentaires, la manière dont elle répondait aux appels au travail. Un instant, la rouquine envisagea de même changer de nom ! Ridicule idée, pas vrai. Mais c’était, encore une fois, la pseudo paranoïa au centre de son esprit qui lui faisait croire, que d’un coup, le monde pouvait s’arrêter de tourner sur un sms d’abruti qui ne comprenait pas que tout ce qu’elle avait fait…

Bref. Cet instant de paranoïa folle, qui ne laissait derrière lui que des cendres dans son esprit, s’achevait déjà, et elle pouvait enfin retourner à son histoire, son verre de glucose coloré entre les mains. N’allez pas penser qu’elle affabule : elle a beau chercher, elle hait et haïra les mensonges jusqu’à son dernier souffle. Allez, quoi, ne pas vous dévoiler la vérité, ce n’était pas mentir. Du moins, pas aux yeux de la rouquine. L’histoire de la maison était vraie. Maison, prémices de ses nombreuses escapades nocturnes autour de la ville. Son premier véritable frisson. Sa première dose d’adrénaline. Son premier amour du risque.
« C’était rien. La maison était totalement vide. » Un sourire aux lèvres, pour cacher ses mains qui commençaient à trembler – paranoia, paranoia.. Vous connaissez la chanson – elle se relaxa en arrière en souriant.
Pas un souffle, pas un bruit. J’étais avec ma lampe de poche dans la main, en pleine nuit. Il n’y avait même pas un seul animal qui se baladait dans les chambres, pleines de meubles encore en état. Rien, comme si les habitants étaient partis. On aurait dit certaines maisons, à Fukushima. Je sais pas si tu as vu, certains youtubers font de l’urbex là-bas. Tout est encore en place. C’est beau. Une sorte de moment figé dans le temps, pour toujours. »

Elle n’avoua pas, à ce moment-là, qu’elle aussi aurait préféré rester figée dans le temps. Un peu trop. Elle finit son verre en riant légèrement. « Il faudra que j’y retourne. J’y avais établi ma propre vie d’enfant, là-bas, et … »
Elle se tut, rapidement, apercevant dehors une personne bien connue. Son cœur rata un battement, et elle poussa ses cheveux devant son visage. « Merde. Merde. Merde. »

_________________

Ce secret, vous le portez toute seule.
Maintenant on l'a chacun sur une épaule et vous verrez comme il vous semblera moitié moins lourd.


Revenir en haut Aller en bas
 
maudit karma feat Karen
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Behind Closed Doors :: Lakeview :: Central Grove :: Danbury Mall-