AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 smoke & mirrors | nixis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Membres du mois
● Crédits : avatar | hope (me) ☼ gifs | hope me ☼ code signa | bat'phanie ☼ citation signa | linkin park, easier to run
● Face claim : grey damon

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: smoke & mirrors | nixis    Ven 24 Mar - 23:51

smoke and mirrors
alexis & nix



Il fixait le bout de tissus d'un air songeur, se remémorant la soirée à l'origine du cadeau. Cela remontait à quelques semaines déjà, et Nix ne se souvenait pas de tous les détails, en vérité... Il était rentré dans un sale état, à moitié déshabillé, trempé, bourré, défoncé... Naina - qui l'avait empêché de partir avant la fin des festivités histoire d'éviter qu'il se fasse harponner par des piafs - avait fait un bout de chemin avec lui, avant qu'il ne la laisse pour terminer seul. Il était tard lorsqu'il avait retrouvé le cocon rassurant de son chez lui.
Il avait pris une douche, et passé le temps qu'il restait jusqu'à l'aube à décuver, enroulé dans une couverture derrière la fenêtre qui donnait sur le lac en contrebas, ses pensées perdues dans une réflexion sur ce qui s'était passé ce soir là, et tout ce que cela engendrait.

Les jours qui avaient suivis, Nix et Alexis n'avaient pas du tout échangé, et étrangement, le barman avait songé que c'était peut-être mieux ainsi. Il était allé au speed-dating pour prouver à Naina qu'il pouvait oublier le type, et il s'était retrouvé, après une altercation houleuse, à l'embrasser et le désirer comme jamais encore il n'avait désiré personne par le passé. L'alcool et l'herbe avaient sans doute un peu aidé, mais Nix avait eut beau s'en servir comme d'une excuse à son comportement outrageant par moment, il savait parfaitement, au fond de lui, que même sans ça, les choses se seraient passées telles qu'elles s'étaient passées... en moins osé, peut-être. Sa simulation l'orgasme l'avait fait tomber dans un état de honte pendant un long moment, avant que son travail et son quotidien ne le rattrapent et ne viennent diluer l'obsession du blond de son esprit.

Il avait continué à vivre, se faisant violence par moment pour ne pas chercher à le voir, ou à communiquer avec lui. En réalité, il attendait qu'il fasse le premier pas... il l'espérait si fort. Mais ça n'avait jamais été le cas, et le silence demeurait encore à ce jour.
Nix avait pris une décision radicale ; il prendrait désormais les choses comme elles venaient, sans se soucier des autres. Alexis compris. Il ne pouvait se permettre que de compter sur lui-même, et plus le temps passait, plus il s'interrogeait sur sa place au sein de la ville. Il avait des attaches ici. Bien plus qu'ailleurs. Bien plus qu'il n'en avait jamais eut. Il aimait des visages, des âmes, des coeurs... et il n'avait pas envie de fuir, à nouveau. Pourtant, le temps le rattrapait. Six moi déjà qu'il avait emménagé. Un temps infini pour lui...

Il avait songé à cet instant où il devrait prendre une décision. Mais aujourd'hui, il en était tout bonnement incapable.
Le mois de Mars s'était doucement étiré sur Lakeview, faisant oublier les rudesses de l'hiver pour laisser place à plus de douceur. Ce jour là, la météo était particulièrement clémente... du moins en apparence. Le ciel, d'un bleu irréel, était tacheté de nuages cotonneux, les oiseaux chantaient leurs amours tandis que les papillons dansaient en duo autour des premières fleurs écloses. Mais Nix savait que ça se gâterait. Il était suffisamment habitué de la nature pour avoir cette certitude, et il voulait terminer ce qu'il faisait avant que la pluie ne le contraigne à rentrer jusqu'au lendemain.

Il avait prit le chemin du lac, les planches qu'il avait découpées sur l'épaule, transpirant sous l'effort. Depuis peu, il avait entreprit de construire une barque pour naviguer sur le lac en toute liberté et sans contrainte. Il montait la coque doucement, à quelques mètres de la rive, sous un abri abandonné qu'il avait retapé pour en faire un atelier fonctionnel.

Le jeune homme repéra l'anomalie avant même d'arriver. Il y avait quelqu'un dans le secteur, non loin de son hangar. Nix déposa les planches en fronçant les sourcils, s'approchant du tas de vêtements qui traînait là, sur le gravier qui constituait la cuvette du lac. Un appareil photo avait également été laissé là, et Nix songea que le type était un peu irresponsable de laisser pareil objet sans surveillance au beau milieu de la nature...

Il s'accroupit et saisit l'appareil. Un bruit l'attira dans l'eau et il releva la tête, aux aguets. Son regard tomba presque immédiatement sur sa cible et il ne mit quelques instants à reconnaître le visage familier qui dépassait de la surface de l'eau, et nageait vers la rive. Un soupir échappa à Nix, tandis qu'il jurait en sentant son coeur s'affoler. La tête blonde décolorée du type fut bientôt complétée par un corps... au complet. Le jeune homme se redressa, s'étouffant à demi avec sa salive alors qu'Alexis abandonnait sa baignade sauvage pour le rejoindre. Il ne portait qu'un caleçon, que l'eau avait rendu moulant, et Nix du se concentrer intensément pour ne pas laisser ses yeux quitter le visage de l'étudiant, tandis qu'il l'interpellait.
« Encore un peu et je repartais avec ça ! » Il brandit l'appareil et tenta un sourire, un peu catastrophique...  « Qu'est-ce qui t'amène ici ? Il va pleuvoir. » Aucun doute que l'autre allait le prendre pour un taré, vu la couleur du ciel et le soleil qui tapait sans ménagement.


― made by hope ―

_________________
runaway from you
it's so much easier to go ▬ Sometimes I remember the darkness of my past, bringing back these memories I wish I didn't have. sometimes I think of letting go and never looking back and never moving forward so there'd never be a past.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administrateur
● Crédits : Sweet disaster
● Face claim : Lucky Blue Smith

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: smoke & mirrors | nixis    Lun 27 Mar - 23:14

Smoke & mirrors

― Nixis ―

Le soleil brillait depuis plusieurs heures sur Lakeview, la température était agréable et les rayons réchauffaient les peaux. C'est en voyant un temps si clair et si beau que tu as choisi de prendre ton appareil photo pour renouveler un peu celles que tu avais et peut-être constituer un book entièrement sur la nature et peut-être sur les différentes saisons. Tu ne savais pas trop encore. Alors tu avais aligné les clichés par dizaines, prenant tout ce que ton œil voyait . Tu finis par arriver du côté du lac. Un lieu que tu appréciait pour son calme mais aussi pour le cadre qui te permettait de dessiner à ton envie, de le photographier sous tout les angles aussi. Tu t'approches avant de t'accroupir devant l'eau et d'y glisser un doigt.
La température était plutôt bonne et celle de l'eau fraîche mais potentiellement agréable. Tu n'as même pas pris la peine de réfléchir plus de quelques secondes que ton sac et ton appareil photo étaient posés délicatement au sol. Tu retirais rapidement ta chemise et ton débardeur avant de passer au pantalon et de finir en boxer. Tu allais l'enlever avant de te dire qu'on était en pleine journée et qu'on ne savait jamais, peut-être que quelqu'un pourrait passer dans le coin.
Une fois prêt, tu t'approcha du petit banc de sable qui était au bord du lac et trempa un premier orteil dedans avant de frissonner. Bon. Elle était peut-être plus fraîche que prévu finalement. Mais cela n'allait pas t'empêcher d'y plonger entièrement dedans. Il ne te faut pas longtemps pour finir immergé dans le liquide bleu, remontant à la surface d'un mouvement vif pour prendre une grande goulée d'air.

Tu nages un certain temps avant de voir quelqu'un sur la berge, pas très loin de tes affaires et tu prends cette direction en nageant. Plus tu te rapproches, plus tu distingues la silhouette. Tu commençais à bien la connaître. C'était Nix. Qui cela aurait-il pu être d'autre ? Tu le croisais toujours là où tu pensais ne pas le voir. Le parc, la soirée, ici.
Tu sors de l'eau en laissant les gouttes couler sur ton corps, marchant dans sa direction. Il n'est pas habillé comme tu en as l'habitude. Et tu as l'impression qu'il a chaud au vu de cette transpiration sur sa peau. Tu lui souris alors qu’il te poses une question, ton précieux appareil dans la main. « Je pense que le fait d'avoir un appareil photo explique ma présence. » Tu rigoles en le reprenant dans tes mains et en le fourrant dans ton sac pour qu'il ne soit plus à vu de tous. Et puis, tu étais seul dans cet endroit avant qu'il n'arrive alors qui donc aurait pu te le voler sans que tu le voies ? « Et puis il fait chaud alors pourquoi pas profiter de l'eau. » Tu hausses les épaules, ton idées n'était pas mauvaise, elle était même plutôt bonne, et puis maintenant que le soleil commençait à poindre le bout de son nez autant en profiter entièrement. « Et toi ? Qu'est-ce que tu fais ici ? » Tu le devines plus ou moins en voyant la pile de planche de bis qu'il avait posé au sol pas très loin et qui n'étaient pas là à ton arrivée. Tu ne sais pas à quoi ça peut servir et tu espères secrètement qu'il ne va pas construire un cercueil pour t'y enterrer vivant. Bien que ce soit une pensée complètement stupide et impossible, tu ne peux te retenir de douter que certains dérangés ont dû le faire.

Tu passes ta langue sur tes lèvres en le regardant de haut en bas, jugeant son physique. Il était mignon, même dans des fringues qui ne mettent absolument pas son corps en valeur. Et dire que tu as failli posséder ce corps là mais que à cause de tes conneries cela n'ira jamais aussi loin que les quelques baisers échangés. Mais bon, tu ne vas pas te priver de mater quand même, surtout que tu pourrais mater un peu plus si tu arrivais à le convaincre de te rejoindre dans l'eau. Mais pour ça, tu t'approches de lui en quelques pas tout en gardant une distance assez raisonnable d'espace de vie.
Tu fais une moue en le regardant du coin de l’œil avant de venir poser un doigt sur son torse sans trop appuyer dessus. Les gouttes d'eau continuent de dévaler ton corps, te donnant quelques frisson avec le contraste de l'air ambiant et de la légère brise. « Elle est fraîche, tu veux venir ? » Tu lui montre l'étendue liquide derrière toi alors que ton regard se perdait sur les gouttes de sueur qui coulait de son front pour se perdre dans le col de son haut. Tu aurais presque aimé en être une à cet instant pour pouvoir rouler sur son épiderme jusque les moindres recoins de son corps.

― made by hope ―

_________________

Un jeu de plus en plus excitant



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Membres du mois
● Crédits : avatar | hope (me) ☼ gifs | hope me ☼ code signa | bat'phanie ☼ citation signa | linkin park, easier to run
● Face claim : grey damon

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: smoke & mirrors | nixis    Jeu 6 Avr - 22:28

smoke and mirrors
alexis & nix



Il devait faire de gros efforts pour ne pas faire une énorme connerie. Le sang battait à ses tempes, affolant ses sens, déjà perturbés par la vue du jeune homme. Nix n'était pas du genre à se laisser distraire, mais ce type avait quelque chose d'hypnotique, de magnétique. Dès qu'il essayait de l'oublier, dès qu'il était sur point d'y parvenir, le destin le posait sur sa route... comme une énorme farce, un moyen de le faire souffrir encore un peu plus... Le jeune homme détestait se sentir piégé de la sorte... il avait la désagréable impression d'être un jouet, une marionnette entre les mains de la vie, prisonnier d'une relation dont il ne parvenait pas à saisir le sens et l'avenir.

Mal à l'aise, il tentait de masquer sa nervosité, s'adressant à son interlocuteur de la manière la plus détachée possible. Était-ce normal qu'à chaque rencontre, il ait l'impression de le redécouvrir, de le voir pour la première fois ? Le blond venait de sortir de l'eau, et Nix avait à nouveau le sentiment d'être pris pour un abruti. Il ne dit rien lorsque l'appareil disparu d'entre ses mains, incapable de réagir, alors que l'étudiant le fourrait dans son sac. Lui demeura muet, l'observant à demi en essayant de déterminer si ce satané hasard n'était pas piqué d'un grain de folie.

« Tu dessines. Tu fais des photos...  qu'est-ce que tu ne fais pas ? » Nix chassa de son esprit ce qui lui passa par la tête. L'autre semblait serein, et cela rendait le jeune homme d'autant plus stressé. « J'habite ici. » Il marqua une pause, conscient qu'il s'agissait là d'une information plutôt vague, et du regard que le garçon posait sur les planches qu'il venait d'apporter. Il fit la moue et finit par se révéler. « Enfin j'habite juste au dessus du lac, près de la forêt... » Nouvelle pause, alors que son regard se noyait dans les prunelles du blond. Il se fit violence pour s'en détourner et enchaîna. « C'est pour faire un bateau... enfin une... barque disons. » Il papillonna, perturbé par la langue que son compagnon venait de passer sur ses lèvres. S'il ne cessait pas de faire ce truc de suite, Nix ne répondrait plus de rien...

Alexis s'était approché de lui, et ce simple geste arracha un tremblement imperceptible au garde forestier, qui du se retenir pour ne pas reculer en même temps, et fuir s'enfermer chez lui. Avait-il conscience de l'effet qu'il lui faisait ? Sans doute que non... Son doigt posé sur son torse, Nix sentait l'adrénaline monter. Il était beaucoup trop proche pour son propre bien. Le garde forestier avala sa salive en essayant de ne pas le regarder, mais c'était peine perdue, à ce stade...
La question qu'il posa alors ne le déstabilisa même pas, tant au fond de lui, il s'y était attendu.
Sa réponse ne se fit pas attendre et n'était dicté que par une panique croissante. « T'as pas écouté c'que j'ai dis ? Il va pleuvoir. » Affirmer cela alors que le ciel était encore d'un bleu intense relevait plus de la folie que de la prévention, mais Nix n'en démordait pas.

En réalité, il avait l'impression de fondre sous la chaleur. Entre l'effort et la présence d'Alexis à quelques centimètres de lui, son corps était en surchauffe. L'espace d'un instant, il eut envie de se rétracter et d'accepter la proposition du jeune homme. Piquer une tête. Disparaître sous la masse fraîche, s'éclaircir les idées.

Il parvint à se reprendre et s'éloigna à peine, juste assez pour ne plus qu'Alexis le touche. Une moue étrange sur le visage, il alla saisir les vêtements de l'étudiant et les lui lança. « Si tu vas plus dans l'eau, habille toi. » Je supporte plus de te voir à moitié à poils sans avoir le droit de faire quoi que ce soit. « Tu vas attraper la mort. » Se souciait-il réellement de sa santé ? C'était d'une évidence effrayante, et Nix lui-même se surprenait à être si prévenant.

Il se racla la gorge et lança un regard insistant à son compagnon, les mains sur les hanches, comme attendant à ce qu'il fasse ce qu'il lui avait demandé. La minute d'après, il se résignait, lâchant un long soupir duquel transparaissait toute l'étendue de son désespoir.
« Tu veux quoi au juste, Alexis ? » Cette éternelle question. Demeurant sans réponse. Encore. Toujours. Parviendrait-il à la résoudre un jour ? Lorsqu'il voyait le blond juste là, à quelques pas, le fixant de ses prunelles océanes sans parvenir à savoir ce que cela signifiait, Nix perdait cet espoir.

« Rhabille toi. » Cette fois, son ton était presque suppliant.


― made by hope ―

_________________
runaway from you
it's so much easier to go ▬ Sometimes I remember the darkness of my past, bringing back these memories I wish I didn't have. sometimes I think of letting go and never looking back and never moving forward so there'd never be a past.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administrateur
● Crédits : Sweet disaster
● Face claim : Lucky Blue Smith

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: smoke & mirrors | nixis    Mar 18 Avr - 13:17

Smoke & mirrors

― Nixis ―

Profiter de la vie est le maitre mot pour toi depuis des années, depuis le lycée, depuis avant encore. Tu ne veux pas ensuite passer tes années, une fois plus âgé, une fois posé à regretter ta jeunesse perdue. Et c’est un peu ce que tu fais aujourd’hui en te baignant presque nu au début du printemps dans le lac de la ville. Enfin, ce que tu faisais avant l’arrivée de Nix Castle, le mec qui a foutu la merde dans ta vie, le mec qui t’a fait changer tes façons de faire depuis le premier soir, le mec que tu as terriblement blessé et qui t’as totalement défait en retour. Le mec qui te tient tête et qui te repousse. Le premier à faire ça. Te rendant alors encore plus accros et avec plus d’envie pour lui. Envies que tu combles en couchant encore plus avec d’autres, hommes et femmes, pas toujours satisfaisant car jamais lui.
Mais là tu gardes la concentration sur lui, qui se tient devant toi avec ton appareil photo dans les mains que tu récupères et que tu ranges. Pas spécialement envie qu’il tombe sur tes clichés, assez secret de ton travail lorsque tu es seul. Surtout que tu n’as pas encore fait le tri des photos et que la moitié d’entre elles doivent être une horreur sans nom. Tu ris alors qu’il te demande ce que tu ne saurais faire. Il y a tellement de choses que tu ne sais pas faire. Tu hoches la tête en direction de la pile de planches qu’il vient de poser au sol à côté de vous. « De la mécanique ? Du bricolage ? » Tu n’es pas doué partout, même si tu arrives à te débrouiller pour certaines choses du quotidien, tu restes un artiste, et hormis l’art, tu n’as pas spécialement de facilités ailleurs.

Tu hausses un sourcil quand il te dit habiter dans le coin. C’est étonnant que tu ne l’aies pas rencontré avant puisque tu traînes assez souvent par ici. Enfin, surtout vers le lac. Tu viens régulièrement faire des photos dans le secteur quand tu veux faire des nouveaux essais ou simplement te baigner avec tes amis pendant les jours de chaleur. « Oh, un barman qui est aussi homme des bois, plutôt surprenant et inattendu. » Et assez excitant dans un sens. Il doit certainement connaitre le coin comme sa poche, encore mieux que toi en huit ans. Certaines images et certains fantasmes pointent le bout de leur nez dans ta tête mais tu sais que ce ne sera pas possible. Il ne veut pas de toi et te l’a bien fait comprendre même si tu arrives encore à le séduire et jouer avec lui. A moins que ce ne soit lui qui te séduise… « Tu comptes y emmener ta futur moitié en promenade romantique sur le lac ? Ou bien pêcher comme ces pères de familles le dimanche ? » Tu essaies de retenir une pointe de jalousie dans ta voix en prononçant les premiers mots mais au moins cela sera clair pour toi de voir s’il te repousse parce qu’il a quelqu’un en vue ou dans sa vie. Homme ou femme bien qu’il ait l’air d’être des deux bords à l’instar de toi.

Tu ouvres grand les yeux. Il rigole ou quoi ? Il a pas vu le soleil et le ciel au-dessus de sa tête ? Ou bien il a pris une insolation pendant qu’il coupait du bois. « Il y a du grand soleil ! Je ne vois pas pourquoi il pleuvrait ! » Tu ricanes alors, envie de le titiller un peu et de le faire réagir parce qu’il est bien trop calme à ton goût. « A moins que tu aies peur de quelques gouttes ? » Tu fais la moue en le regardant de haut en bas, laissant tes yeux trainer sur son corps dont les vêtements un peu mouillé par la transpiration lui collent à la peau. Moulant alors ses muscles que tu as envie de tâter de tes doigts mais aussi de ta bouche. « Tu sais, on dit que les beaux oiseaux ne mouillent pas... » Tu as presque envie de lui dire que tu pourrais tomber malade uniquement si cela faisait de lui ton infirmier personnel mais tu te retiens, ce serait de jeter de l’huile sur le feu. « Oui papa.... » Tu souris et tu te mordilles la lèvre.

Encore et toujours cette question que vous lancez l’un à l’autre à chaque fois. Tu ne savais pas que c’était à son tour de le dire. Tu n’en connais de toute façon pas la réponse. Enfin si. Tu le lui a même dit ce jour-là au parc, ou même à votre rencontre au bar. Mais apparemment les mots n’étaient pas assez simple pour Nix, trop vagues pour qu’il comprenne que tu le voulais pour une seule fois dans ton lit au début puis pour ne plus jamais le laisser le quitter par la suite. Et tout cela sans te laisser t’attacher à lui de quelque façon que ce soit. Tu voulais juste le posséder et qu’il te possède.
Tu approches tes lèvres de son oreille dont tu viens déposer des baisers sur la peau de son cou juste en dessous, sur cette fine membrane de peau sensible, ton souffle le chatouillant. « Toi, qu'est-ce que tu veux Nix. » Tu finis par y poser ta langue pour le goûter un peu avant de reculer, fier de ton petit effet. Tu ne peux décidément pas t’empêcher de jouer avec lui. C’est trop facile, trop tentant. Tu retiens tout ce que tu peux de laisser ton corps réagir par votre proximité. Surtout que tu n’es que très peu habillé.
Tu secoues la tête quand il te demande pour la seconde fois de te rhabiller, et tu vois bien qu’il le fait non pas parce qu’il veut que tu sois habiller mais parce que cela à l’air de faire quelqu’un chose chez lui que tu sois dans cette tenue. Si bien de hommes et des femmes craquent sur ton corps c’est pour deux raisons. Pour les premiers, parce que tu es fin et que cela booste leur égo et leur virilité. Pour les deuxièmes, c’est juste le fait de voir un homme qui pourrait être mannequin couchée avec elle et se penser attirante sur tous les niveaux. Mais Nix, c’est différent dans son regard. Et cela te fais frissonner et te donne certaines envie.

Tu te recules de plusieurs pas et lui montre le lac du pouce avec un sourire de nouveau normal, simple, laissant de côté ta personnalité de séducteur pour redevenir le jeune qui veut s’amuser et profiter de sa journée. Peut-être que tu aurais dû le prévenir que tu étais assez changeant dans tes humeurs. A moins qu’il s’en soit déjà rendu compte. « Allez viens, je déconne pas, elle est fraîche. Je ne vais pas te manger tu sais. » Tu fais glisser ton doigt sur son torse. Tu sais que ce genre de geste est un peu limite avec Nix surtout au vu de comment tout est parti en cacahuète les dernières fois que vous vous êtes vus. Tu frissonnes à l’idée qu’il te rejoigne et tu commences à attraper le bas de son haut pour le tirer vers le lac avec toi, lui faisant comprendre que non, tu ne le laisseras pas filer comme ça.

― made by hope ―

_________________

Un jeu de plus en plus excitant



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Membres du mois
● Crédits : avatar | hope (me) ☼ gifs | hope me ☼ code signa | bat'phanie ☼ citation signa | linkin park, easier to run
● Face claim : grey damon

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: smoke & mirrors | nixis    Mer 19 Avr - 21:29

smoke and mirrors
alexis & nix



Visiblement, cette journée allait être plus intense que Nix l'avait imaginé... Alexis était à peu près - sans doute plus même - têtu que lui, et il paraissait décidé à faire en sorte que cette rencontre hasardeuse ne se cantonne pas à 'Bonjour, bonsoir, peut-être à une prochaine' mais bien à valoriser le moment jusqu'au bout. Le jeune homme poussa un long soupir. Il aurait du se douter que rien n'allait être aussi simple. Ça ne l'était jamais avec l'étudiant. Nix jeta un regard au lac et inspira sans quitter des yeux l'étendue scintillante. « L'idée c'était plus de m'isoler... encore un peu plus. » Nix n'était pas du genre doué pour partager ce qu'il ressentait. Il avait grandit seul, enfant unique, garçon sauvage qui n'avait eut pour compagnie que la nature dans laquelle il s'était épanoui, avant qu'on emprisonne ses rêves dans une chape de béton et un nuage toxique. Il était habitué à la solitude, et s'il se sociabilisait étrangement facilement, il demeurait un oiseau solitaire.

Evidemment, le blond le prenait pour un dingue de parler de pluie. Nix en aurait presque eut un petit sourire en coin, tant il s'était attendu à cette réaction. Il se sentit un peu mal à l'aise à sa dernière remarque mais décida de le prendre du bon côté. « Moi ça m'est égal, c'était pour toi que je disais ça... Tu pourras pas dire que j't'ai pas prévenu... » Rares étaient ceux qui se montraient raisonnables suite à des conseils de ce genre, et Nix n'en voulait pas au jeune homme d'être comme tous les autres. Il priait juste pour que la pluie arrive vite faire office de preuve.

En réalité, il attend plus qu'une réponse du ciel... Il aimerait comprendre. Ce qu'il ressent, pourquoi son coeur bat si fort, pourquoi il a autant envie de fuir que de hurler lorsqu'il est avec Alexis. Pourquoi ce dernier prend tant de plaisir à le faire souffrir par ses gestes trop plein de charme, pourquoi aucun d'eux deux ne semble prêt à s'avouer l'évidence...
Au lieu de ça, Nix ferme les yeux et essaye de rester calme tandis que la voix du blond résonne à son oreille, qu'il sent son souffle brûlant venir caresser sa peau et lui arracher des frissons. Il demeure figé, les paupières closes, à la fois pour savourer l'instant, et pour ne pas voir l'objet de cette folie qui l'étreint de plus en plus. Ses lèvres sont faites prisonnières de ses dents, alors qu'il ose rouvrir les yeux. Dès qu'il les pose sur Alexis, une chaleur irradie en lui. Il parvient à supplier le garçon de se rhabiller, bien qu'au fond de lui, il sache sa demande vaine.

La seconde suivante, la question de l'étudiant fait écho à ses espoirs envolés. Il ne lâchera pas l'affaire. Il semble aussi déterminé que lui l'était à ne plus se laisser avoir... Mais visiblement, c'est une opération plus ardue que Nix ne l'avait imaginé...

Il hésite toujours, incertain de la portée qu'aura son geste s'il accepte la proposition du jeune homme... Serait-ce là se plier à sa volonté, devenir son esclave, perdre le peu de liberté qu'il était parvenu à retrouver en ces lieux ? Il baisse les yeux sur la main d'Alexis, qui tient son t-shirt et le tire vers lui... Peut-il vraiment se laisser aller de la sorte ? Après tous les efforts qu'il a fait pour le chasser de ses pensées ?
Nix ouvre la bouche pour parler et lorsqu'il relève les yeux vers l'étudiant, lâche un long soupir blasé en remuant la tête en signe d'abandon. « T'es un putain d'emmerdeur Alexis... » Il le croyait sincèrement, même si le petit sourire au coin de ses lèvres laissait sous-entendre que cela ne le dérangeait pas autant que cela...

Il repoussa la main du garçon sans douceur, le forçant à lâcher son haut avant de le retirer lui-même dans la foulée. Il aurait pu frissonner sous la brise fraîche, mais son corps était habitué au froid. Tout le temps que dura son déshabillage, il se fit violence pour ne pas regarder dans la direction d'Alexis. Une fois son égal, seulement vêtu de son boxer, il passa à côté de lui sans le regarder et plongea sans réfléchir, tête la première dans l'eau froide. Il nagea jusqu'à plus d'air, et ressortit quelques mètres plus loin, jetant un œil vers la plage pour voir ce qu'il en était de son partenaire. « Bah alors tu viens ? J'vais pas te manger. » C'était un peu leur jeu ; reprendre les mots de l'autres. Nix sourit largement. Il n'était pas décidé au début, mais maintenant qu'il sentait la morsure de l'eau froide sur sa peau et dans ses os, il avait l'impression de revivre. Et rien ne comptait plus. Au loin, les nuages s'assombrissaient et s'amoncelaient, mais il décida ne les oublier, rien qu'un moment, pour profiter de celui qu'il vivait alors.

Alexis avait voulut qu'il le rejoigne, à ses risques et périls. Il savait si peu de Nix, et il ignorait totalement que le barman-garde-forestier était aussi à l'aise dans l'eau que derrière un bar ou dans les bois. Et au moins ici, il n'aurait pas à supporter la vue du corps à moitié nu du blond, ce qui était loin d'être négligeable vu son état d'excitation et son malaise quelques instants plus tôt... « Je parie que t'es pas cap de retenir ta respiration sous l'eau aussi longtemps que moi. » Il eut un petit rire avant d'ajouter : « Mais si tu gagnes, tu pourras avoir tout ce que tu veux. » Lorsqu'il assimila ses mots, une vague de panique le gagna et il se sentit blêmir. Il aurait pu ajouter n'importe quoi, mais étrangement, il en fut incapable. Ou bien ne le voulait pas réellement... Peut-être aussi qu'il avait confiance en ses capacités à gagner...


― made by hope ―

_________________
runaway from you
it's so much easier to go ▬ Sometimes I remember the darkness of my past, bringing back these memories I wish I didn't have. sometimes I think of letting go and never looking back and never moving forward so there'd never be a past.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administrateur
● Crédits : Sweet disaster
● Face claim : Lucky Blue Smith

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: smoke & mirrors | nixis    Lun 1 Mai - 16:59

Smoke & mirrors

― Nixis ―

C'était naturel pour toi d'être joueur avec Nix. A chaque fois que tu le voyais tu ne pouvais t'empêcher d'être ainsi. Aujourd'hui n'avait pas dérogé à la règle alors que tu le tirais par le bas de son tee-shirt vers le lac. Tu souriais alors que tu gagnais, il se laissait faire et tu n'avais qu'une envie, diriger tes mains plus loin que sur le tissus. Tu te penches en avant, le frôlant un peu plus alors qu'il te traite d'emmerdeur. « Je sais, tu n'arrêtes pas de me le dire. » Tu veux le tirer encore plus à toi pour l'aider à lui enlever ses vêtements mais il repousse ta main et tu les lèves en signe de paix reculant un peu plus pour admirer la vue, un sourire mangeant littéralement ton visage. Point pour toi aujourd'hui.
Tu le regardes enlever ses fringues sans en louper une miette. Il avait un corps tellement beau que tu viendrais bien embrasser chaque parcelle mais tu n'en as pas le droit. Il a posé ses limites. Bien qu'elles aient été franchies à la soirée... C'était la première fois que tu le voyais aussi peu vêtu. Et la fois à la soirée de Saint-Valentin ne comptais pas, il avait juste le froc au niveau des chevilles et vous étiez bourrés. En plus tu étais énervé contre lui et ne l'avais pas vu longtemps, ta langue occupée dans la bouche de ton ami.
Tu te reconcentre sur lui pour le voir t'interpeler alors qu’il est dans l'eau, utilisant tes propres mots contre toi. Tu ris en secouant la tête avant de le rejoindre en prenant ton temps. « Asshole... » Tu l'as rejoint assez rapidement, profitant de l'eau pour cacher ton corps qui avait pris un coup de chaud juste avant.

Une fois face à lui, tu l'arroses un peu par rapport à sa remarque. Vous nagez un peu sur place. Une drôle de sensation se fait sentir dans ton corps. Tu as l'impression de te retrouver à nouveau dans cette bulle que vous avez partagé l'autre jour à la soirée. Et tu allais y replonger la tête la première mais Nix prend la parole ne te proposant quelque chose. « Ha oui ? Tu me prends en défi ? » Si seulement il savait de quoi tu aimerais le défier... Mais tu acceptes aussitôt son offre quand il te dis que tu pourras choisir ton gain si tu es vainqueur. Tu ne sais pas encore ce que tu pourrais réclamer mais tu préférais dire oui avant qu'il ne change sa proposition. « Deal. Je gagne j'obtiens ce que je veux. » Tu réfléchis un instant à ce que toi tu pourrais offrir et pris par le goût du jeu et les risques, tu lui retournes ses mots. « Et si je perds, tu obtiens ce que tu veux aussi. » Même si c'est un très grand risque car il pourrait te demander de ne plus rien tenter avec lui. Tout allait être quitte ou double.
Tu ne sais pas ce qu'il vaut en apnée alors tu proposes une petite règle. A la fois pour le tester dans un premier temps mais aussi pour voir comment tu pourrais mener le jeu à ton avantage. « On le fait en trois manches. » C'était équitable. Et puis, il a proposé le défi, tu as le droit de proposer une petite règle en plus. Et de toute façon tu ne lui laisserais pas le choix que d'accepter. « 3... 2... » Tu le regardes dans les yeux et tu pourrais presque en perdre ton décompte. Il est tellement proche. La proximité ne vous as jamais vraiment réussi à tout les deux jusque présent. Tu essaies de contrôler tes envies de lui et tes pulsions, ne voulant pas faire un remake de votre tête à tête au parc. Bien que tout semble s'être arrangé depuis. « C'est partit ! » Tu fermes les yeux au moment où tu te laisses envahir par le liquide. Tu attends un léger moment avant de risquer à les ouvrir. Mais la tentation de voir Nix sous l'eau est forte et tu y cèdes.
Tu le regardes dans les yeux, cela te déstabilise, te faisant perdre ta réserve d'air en toussant. D'un mouvement des jambes, tu remontes à la surface pour respirer librement. Putain, ça allait être plus dur que prévu. Tu n'avais pas pensé que cela serait si difficile de tenir. Tu attends Nix en nageant sur place, les poumons te brulent un peu et ta toux se calme. Tu le vois remonter et merde... Tu aimerais bien être la goutte d'eau qui coule sur ses lèvres. « He bien Ariel, une vrai petit sirène. Premier point pour toi. » Tu es bon joueur. Pour le moment. Bien que tu ne sais pas encore comment tu pourrais tricher à ce jeu. Et encore, il te faudrait une façon de tricher un peu sensuelle, autant rajouter un peu de piment dans tout cela, non ?
Tu secoues la tête pour chasser l'eau qui chatouille tes tempes et passe tes mains dans tes cheveux pour bien les plaquer sur ton crâne et qu'ils arrêtent de te gêner. « Prêt ? » Tu es compétitif. Surtout avec lui. Et tu vas lui montrer que tu n'abandonne pas aussi facilement qu'il pourrait le croire. Après tout, le gain est une chose de ton choix. Et Nix devrait savoir que tu aimerais beaucoup de choses venant de lui. « Maintenant ! » Tu inspires autant d'air que tu peux avant de replonger dans l'eau fraîche. Cette fois tu ne te laisseras pas déstabiliser par son regard. Tu allais lui montrer que tu pouvais gagner à son défi débile.
Les yeux toujours grand ouvert, ton regard plongé dans celui de Nix, tu ne peux le lâcher, le manque d'air ne se fait pas ressentir. Tu es proche de lui, beaucoup trop proche. Une de tes mains frôlant son bras. Le manque d'oxygène ne se fait même pas ressentir.

― made by hope ―

_________________

Un jeu de plus en plus excitant



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Membres du mois
● Crédits : avatar | hope (me) ☼ gifs | hope me ☼ code signa | bat'phanie ☼ citation signa | linkin park, easier to run
● Face claim : grey damon

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: smoke & mirrors | nixis    Lun 8 Mai - 22:28

smoke and mirrors
alexis & nix



Il sait qu’il aurait du refuser. Qu’il aurait du rentrer, quitte à le décevoir. N’avait-il pas l’habitude ? Il ne lui devait rien. Ils n’avaient pas échangé un mot depuis la soirée de Saint-Valentin, et Nix n’espérait plus grand-chose de leur relation sans lendemain… Il ne parvenait même pas à explique ce qu’ils avaient… Rien de concret. Rien de réel. Et sans était-ce mieux ainsi, après tout… Le jeune homme n’attendait plus rien de personne depuis bien longtemps... Alors pourquoi céder ? Pourquoi ce type réussissait-il toujours à braver sa raison et à mettre en pièce ses résolutions d’un sourire ou de quelques mots ? Nix s’en serait maudit. Et ce qu’il proposa était pire encore que de simplement accepter de se baigner avec son compagnon… C’était de la pure folie, de la provocation brute, qui ne ressemblait pas. Ou qui lui ressemblait trop justement ; sans doute était-ce sa manière à lui de reprendre la main sur cette situation houleuse, d’avoir le contrôle.

Un sourire aux lèvres, il fixait le blondinet dans les yeux, alors qu’il flottait face à lui, bien trop près au goût de Nix. Il était fier d’avoir réussi son coup, et se voyait déjà gagner. Ce que proposait Alexis ne lui faisait pas peur et il s’empressa d’approuver. « Deal. Mais prépare toi, ça risque de te coûter bien plus que tu ne le crois… » Il ne pouvait pas perdre. C’était absolument hors de question, surtout après la nouvelle clause.  Dieu seul savait ce que ce gamin était capable d’aller lui demander… Lui-même commençait à sentir les idées poindre, et ce n’était pas beau à voir…

Une fois la règle des trois manches établies, les deux garçons se lancèrent dans le premier round ; comme prévu, Nix gagna. Il avait vu Alexis le regarder sous l’eau, lui-même avait fait en sorte de ne pas plonger ses yeux dans les yeux, et même s’il percevait sa silhouette, il avait fixé son regard sur un point imaginaire et s’était simplement concentré sur sa respiration, ou plutôt sa non-respiration. Les vagues qu’avaient provoqué le jeune homme en remontant avaient brisées sa focalisation, et il avait lâché tout l’air qu’il avait avant de remonter, cependant victorieux. Il creva la surface, un sourire immense sur les lèvres, alors que son partenaire lui accordait le point et relançait la seconde manche. « J’t’avais prévenu, tu vas raquer, Polochon. » Ce jeu l’amusait tellement qu’il en avait presque oublié la pluie…. Au dessus de leurs têtes déjà trempées, les nuages s’amoncelaient, sombres et menaçant, tandis que le tonnerre faisait déjà vibrer les montagnes au loin. Nix leva les yeux et jaugea la situation. « On ferait mieux de se grouiller, ça va pas tarder à péter, et ce sera pas beau à voir… » Pour avoir déjà vécu des orages d’altitude, il savait ce quoi il parlait. Il parvint à revenir au défi tandis qu’Alexis faisait le décompte et qu’ils replongeaient à l’unisson.

Cette fois, Nix foira complètement. A peine avait-il immergé sa tête qu’il savait déjà qu’il avait perdu… Il avait mal remplit ses poumons, son nez le brûlait et le regard d’Alexis posé sur lui le déstabilisa d’emblée. Lorsque le garçon frôla sa peau nue sous l’eau, Nix perdit le peu de moyens qu’il lui restait. Il souffla le reste d’air disponible et remonta fissa, toussant à demi et jurant entre ses dents. Lorsque la tignasse blonde d’Alexis remonta, il l’éclaboussa en grimaçant. « Je t’ai peut-être sous-estimé… Un point pour toi, p’tit con. Mais ne crois pas que j’te laisserai avoir la revanche ! » C’était pour lui cette fois.

Le grondement de l’orage manqua de faire sursauter Nix, alors que le vent poussait les nuages vers eux un peu plus vite. Des trombes d’eau allaient s’abattre d’une minute à l’autre. Le garde-forestier lança lui-même la troisième et troisième manche de leur jeu. « Go ! » Cette fois il avait mit toutes les chances de son côté pour gagner. Les paupières closes, aucune bulle, même la plus petite, ne s’échappait d’entre ses lèvres ou son nez ; son corps totalement relâché, il aurait presque flotté sans la gravité du fond qui l’attirait et le tenait totalement immergé. Il n’avait aucune idée de ce qu’Alexis faisait, de s’il le regardait encore, de s’il était même déjà remonté… Toutes ses pensées étaient concentrées vers le seul objectif de demeurer ainsi jusqu’à ce que sa gorge prenne feu, que son cœur hurle au manque d’oxygène. Des images défilaient devant ses yeux voilés, des souvenirs, douloureux, sombres, d’autres lumineux. Le visage souriant et provocateur d’un certain blondinet fut l’apogée du défilé, et soudain Nix ouvrit les yeux. Littéralement.
Face à lui, le jeune homme tenait le coup. Il le regarda un moment qui lui parut infini lorsqu’il ne dura quelques secondes… Et puis soudain, sans se l’expliquer, il glissa jusqu’à lui, et vint presser ses lèvres contre les siennes, insufflant dans ses poumons l’air qu’il lui restait.
Lorsqu’il n’en resta plus rien, il s’agrippa au jeune homme et le tira avec lui vers la surface, sans cesser de l’embrasser, comme si sa vie en dépendait. Et à bien des égards, en cet instant, ses poumons totalement vides, elle en dépendait.

Une fois émergés, il prit une immense et douloureuse inspiration. Lorsqu’il prit conscience qu’il n’avait pas lâché Alexis, il resta figé un moment… Et au lieu de le repousser comme il aurait du le faire, il le serra un peu plus fort et parti se noyer dans ses prunelles océanes. « On dirait bien qu’on a gagné tous les deux… Ou perdu, selon les points de vue... » Cette idée réconfortait presque Nix… savoir qu’il ne devrait rien au blond, et réciproquement. En vérité cette partie l’attristait plus qu’elle ne le réjouissait… mais jamais il n’aurait pu l’avouer.

Son visage à quelques centimètres de celui du garçon, il regardait l’eau couler sur son visage, suivre l’arrête de son nez, goutter sur ses sourcils, du bout de son nez, sur ses lèvres entrouvertes… Il eut soudain cruellement envie de venir les capturer de nouveau, mais cette fois pas pour de l’air, simplement pour le plaisir… Alors qu’il se penchait, le tonnerre éclata à quelques kilomètres. La minute suivante, des trombes d’eau s’abattaient sur le lac. Nix ouvrit de grands yeux. « Fais chier… » Il s’abstint de dire qu’il avait prévenu… c’était trop tard pour ça. Il repoussa Alexis cette fois, et fronça les sourcils. « Faut se bouger, les pluies de printemps sont les pires… » Il nagea vers la plage et sortit avant d’enfiler ses vêtements – non sans mal –. Il était trop tard pour que le blond s’en aille, et Nix n’hésita qu’une minute avant de proposer : « Suis moi, on rentre. » Il aurait pu dire n’importe quoi : « Viens chez moi si tu veux. » - « Je t’invite, t’as pas le choix. » - « Tu fais chier ! Je suis obligé de t’accueillir maintenant… » Mais il n’avait pas dit ça, et sur le coup, il ne se rendit pas compte de la portée de ses mots, et ce que cela signifiait…



― made by hope ―

_________________
runaway from you
it's so much easier to go ▬ Sometimes I remember the darkness of my past, bringing back these memories I wish I didn't have. sometimes I think of letting go and never looking back and never moving forward so there'd never be a past.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administrateur
● Crédits : Sweet disaster
● Face claim : Lucky Blue Smith

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: smoke & mirrors | nixis    Mer 10 Mai - 20:09

Smoke & mirrors

― Nixis ―

Tu ris. Il est amusant de provoquer Nix, tellement amusant que tu en ferais bien un sport national où tu en serais le seul et unique joueur. Par la suite de cela, ton premier essai en apnée s'est révélé désastreux puisque tu es tombé dans son regard et cela t'a fait automatiquement perdre. Mais tu ne pouvais pas dire que c'était déloyal, il n'y pouvait rien s'il était aussi magnétique et séduisant. Bon ok, c’est même un peu ta faute, tu ne l'aurais pas vu dans une aussi petite tenue si tu ne lui avais pas proposé de venir te baigner avec toi. « Des menaces, des menaces… » Pour le moment tu n'avais pas vu l'ombre d'une menace mise en pratique, ce qui t'obligeait à le provoquer encore plus. « Tu parles aboies beaucoup mais tu n’agis pas tellement Sexy. » Voilà un moment que tu ne l’avais pas nommé ainsi. Ce n’était pas pour le peu que tu l’avais croisé également.
Tu t'approches de son oreille dans l'envie de la grignoter avant de te rappeler que c'était une mauvaise idée. Nix ne voulait pas de ça, et en général, même quand tu essayais, il te repoussait fortement et parfois un peu méchamment. « Doucement Princesse, c’était mon tour de chauffe. » Tu comptais bien gagner la prochaine manche et encore celle d'après pour obtenir de lui ce que tu souhaitais. Peut-être que tu lui demanderais d'être ton modèle de nu pour le dessin. Ou bien pour ce book de photo que tu as en idée de faire sur un nu masculin mis en valeur dans un environnement naturel. Bon, ce n'était qu'une idée comme les autres, parce que tu as envie de faire plein de photos, des millions même mais que tu ne sais par où commencer avec tes maigres moyens.

Tu sors de tes pensées avec un ricanement, alors que vous replongiez sous l'eau, tu as bien vu le regard qu'il t'a lancé et dans un sens, tu as de suite compris que tu allais gagner cette manche. Une fois à l'air libre tu ris et plus encore quand il te lance une gerbe d'eau. Où était passé le doux nom de Polochon dont il t'avait affublé ? « On passe aux insultes maintenant ? » Tu lui tires la langue comme un gamin. Avant de l'éclabousser à son tour tout aussi gentiment. « Allez l’ancêtre, laisse place à la jeunesse. » Tu le pousses gentiment avant de te préparer au troisième et dernier plongeon qui allait vous départager. Et que tu comptais bien évidement gagner pour lui montrer que tu pouvais relever ses défis mais aussi le battre à son propre jeu. Que tu restais le meneur de votre jeu de chat et de souris que tu avais innocemment engagé lors de votre première rencontre au Red Doors mais qui a tellement débordé la dernière fois, le rendant dangereux...
Il avait gardé ses yeux fermés, tu pouvais donc aisément le regarder sans risquer de perdre. Tu approchais même ta main de son visage pour le toucher mais tu t’étais repris à la dernière minute. Tu ne pouvais pas même si tu en avais terriblement envie. Tu allais fermer les yeux pour te concentrer sur autre chose que les siens se sont ouvert. Vos regard se noyant l'un dans l'autre d'une façon aussi intense que lors de la soirée de Saint-Valentin.

Ses lèvres fondaient sur les tiennes et tes mains trouvaient naturellement leurs places dans sa nuque et ses cheveux, ne voulant pas le laisser partir. L’air qu’il faisait passer dans ta bouche était brûlant. Tes jambes sont venues se nicher autour de sa taille alors que tu l’embrassais passionnément, point d’ancrage pour ne pas partir à la dérive. Le baiser ne se rompait pas alors que tu te laissais entraîner à la surface, sentant la fraîcheur venir chatouiller ton visage. Tu respirais comme tu le pouvais l’air qui venait pour soulager tes poumons qui commençaient à te brûler. Tes jambes étaient toujours autour de sa taille et une de tes mains dans sa nuque.
Tu voulais prendre à nouveau possession de ses lèvres, vos souffles se mélangeaient et tu sentais ton corps chauffer à un endroit plus que précis. « Moi je suis d’avis pour dire qu’on a gagné. » Tu étais prêt à lui offrir ce qu’il voudrait s’il te laissait prendre possession de son corps à l’instant même. Ou mieux, tu étais même prêt à t’offrir tout entier à lui si tu pouvais encore le sentir conter toi, l’embrasser à nouveau. Jamais encore tu ne l’avais eût aussi proche de toi, aussi peu vêtu et autant abandonné à vos étreintes fugaces et indécises.

Tu le voyais se pencher à nouveau vers toi et un frisson parcourait déjà ta peau. Mais tout fut interrompu quand de strombes d’eau commencèrent à tomber d’un seul coup sur vous. Pluie de printemps qu’il disait. Il semblait tellement s’y connaître pour un barman, montrant alors ce qu’il te disait avant. Tu ne connaissais rien de lui. Une douleur sourde à la poitrine en comprenant que c’était vrai. « Merde ! » A la fois contre le temps, contre toi, contre lui, contre tout. Tu nageais aussi vite que tu pouvais pour sortir du lac. Oui, Nix pourrait bien te le dire qu’il t’avait prévenu et que tu n’as pas voulu l’écouter. Une fois hors de l’eau, tu as couru à tes affaires sans prendre le temps de te rhabiller, juste à vérifier que ton sac était bien fermé et de le recouvrir avec ce qui te servait de veste à l’arrivée pour limite le déferlement de l’eau dessus.
Pourtant, en glissant une main à l’aveuglette dedans, tu as pu sentir que c’était humide, que cette pluie aussi fugace et inopinée venait sûrement de te coûter un appareil photo. « Putain mon appareil… » Et avec la chance que tu avais, il allait sans doute être irrécupérable ou alors bien trop endommager pour servir à nouveau. Et ce n’est pas comme si ça coûtait simplement un paquet de bonbons. Tu as pas mal bossé pour pouvoir te le payer et tout allais être perdu pour une stupide pluie. « Et mes clopes… » Enfin, plutôt ton tabac et ton supplément. Bon pour ça encore ce n’était pas trop grave, tu pourrais en avoir à nouveau sous peu si tu en avais besoin.

Tu regardes Nix qui venait de s’habiller rapidement et qui te proposait très clairement de venir chez lui. Tu le regardais avec de grands yeux avant de t’habiller en silence, une première pour toi. En même temps, ton cerveau analysait les mots qu’il venait de dire, ‘on rentre’. Et pas, ‘viens chez moi’ ou encore ‘tu veux venir’. Non, c’était ‘on’. Un ‘on’ clair et net. Une appartenance à un tout. Un tout qui vous comprenait tous les deux. Ensemble.
« T’habites loin ? Je dois absolument le faire sécher. » Parce que maintenant tu étais de nouveau focalisé sur ton appareil photo qui venait de prendre cher et que tu ne voulais pas plus abîmer que cela. Tu avais même l'espoir de le sauver au maximum.
Tu suivis Nix en silence, essayant de protéger ton sac du mieux possible avant d’apercevoir la maison vers laquelle il semblait se diriger. C'était une petite maison classique, un peu comme chez tes parents, le genre de maison banale dont tout le monde doit rêver. Tu es précipite ment entré à l'intérieur et sans trop en laisser l'occasion tu es aller vers ce qu'il te semblait être la cuisine pour poser ton sac sur la table et en sortir ton bébé. « T’as du riz ? Genre, beaucoup de riz ? Et un saladier ? » Tu t’activais à essuyer ton appareil photo qui n’avait presque pas prit l’eau, plutôt bien protégé dans le sac mais la pluie diluvienne avait réussi à s’infiltrer assez pour le rendre humide et probablement l’endommager intérieurement.

― made by hope ―

_________________

Un jeu de plus en plus excitant



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Membres du mois
● Crédits : avatar | hope (me) ☼ gifs | hope me ☼ code signa | bat'phanie ☼ citation signa | linkin park, easier to run
● Face claim : grey damon

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: smoke & mirrors | nixis    Ven 19 Mai - 23:12

smoke and mirrors
alexis & nix



C'était ce qu'on pouvait appeler se prendre une douche froide. Dans tous les sens du terme... Et bien que Nix était plutôt habitué à cette situation - une fois encore, toutes les descriptions qu'on en trouvait dans le dictionnaire - il avait du mal à encaisser cette dernière.
Cette averse, bien que prévue, était comme un avertissement, une sorte de message à sa raison... Sans doute lui avait-elle évité de faire sur un coup de tête quelque chose qu'il aurait regretté par la suite... Il s'était laissé emballé par les événements, par le sourire d'Alexis, son air défiant et ses yeux trop clairs qui n'avaient cessé de le hanter ces derniers jours, et qui venaient se poser sur lui comme un signe du destin... Il s'était laissé emballé par le jeu, par la témérité du blond, qui osait encore croire qu'il pouvait tout obtenir... et à bien des égards, il avait gagné sur ce point.

Nix détestait avoir tort. Il détestait encore plus avoir raison. Il maudit le ciel et ses caprices lorsque l'averse l'empêcha de savourer un instant de plus la présence contre lui du corps à demi-nu d'Alexis. Ce type le rendait dingue, et le reconnaître était une torture. Dès qu'il était en sa présence, il perdait toute notion du temps, des priorités, même de lui-même. Etait-il plus lui ou s'en éloignait-il... ? Il n'aurait su le dire. Il était Nix, et quelqu'un d'autre. Quelqu'un de nouveau, ou d'ancien.

Il s'était détaché du jeune homme à contre coeur et assez violemment ; il faisait toujours les choses difficiles avec éxagération : comme on arrache un pansement d'un coup, pour que ça fasse moins mal, alors qu'en réalité, la douleur est bien là, simplement elle dure moins, pour une intensité plus forte sur le coup.
Alexis s'était enroulé autour de lui, et le repousser avait été une torture. Nix avait aidé par la pluie. La minute suivante, la panique du blond rejoignait sa déception, tandis qu'il le regardait nager comme un fou jusqu'au rivage. Il l'avait suivit et avait commencé à s'habiller en silence, observant le garçon du coin de l'oeil, et lisant toute l'inquiétude dans sa manière acharnée de fouiller son sac et de parler de son appareil.

Il aurait pu dire n'importe quoi, l'accuser de l'avoir mit au courant, lui dire que c'était bien fait. Mais il ne ressentait rien de tout ça ; juste une profonde compassion à l'égard d'un homme qui visiblement tenait à ses précieuses possessions. Nix pouvait être un connard, et il aurait profiter de la situation pour se décrocher définitivement d'Alexis. Simplement, il en était proprement incapable.
Il avait ainsi indiqué au blond qu'ils rentraient chez lui. Tous les deux. Ensemble.

Alexis s'était précipité une fois la porte ouverte, sans même demander l'autorisation. Il serrait son appareil contre lui et sa peur était contagieuse. Nix tentait de se calmer, tandis qu'il le suivait dans la cuisine, où le blond était déjà parti à la recherche d'un torchon pour essuyer son outil de travail. Le barman avait l'impression que sa tête allait exploser. Il sortit vivement d'un placard un saladier dans lequel il vida un sachet de riz sans réfléchir. La seconde suivante, il retirait l'appareil photos des mains tremblantes d'Alexis pour le plonger dans la mixture. Il barrage de son corps au jeune homme, pour l'interdire d'accèder à l'opération.

Nix détestait les situations de stress intense. Cela le plongeait dans de douloureux souvenirs qu'il préférait oublier - tout en sachant qu'il en serait à jamais incapable - et il perdait pieds. Là, seule la présence d'Alexis parvenait à faire en sorte qu'il demeure la tête hors de l'eau. En vérité, c'était la faute du blond si il s'était mit dans un tel état à la base.
Nix s'approcha d'un pas du garçon et le saisit par les épaules. Il hésita à le secouer mais ne l'ébranler qu'assez pour avoir son attention. « Hey ! Ressaisis toi ! Ça va aller, OK ? On va attendre que l'eau s'absorbe mais en attendant il faut te réchauffer, tu es gelé. » Lui l'était sans doute aussi, mais il ne le sentait pas. Il ne le sentait plus depuis des années... Il était né dans le froid et il était habitué. Alexis par contre tremblait de tous ses membres, et ses vêtements trempés collaient à sa peau, conservant son corps dans une chape glacée.

Le jeune homme avait glissé une de ses mains vers le menton d'Alexis, tandis qu'il le fixait, sans réagir, son pouce caressant ses lèvres bleuies et encore humides. Il avait cruellement envie de l'embrasser, et de l'étreindre pour le réchauffer ; sauf qu'il était aussi trempé que lui et qu'à l'heure actuelle, la priorité demeurait d'éviter que le blond ne chope un rhume pourtant mérité...
« Tu veux prendre une douche ? » Il était revenu à la réalité d'un coup, l'idée lui apparaissant comme une évidence. Il tira le jeune homme jusqu'à la salle de bain et le laissa en plan le temps de préparer des serviettes. Il s'affairait tout en évitant de le regarder, comme si croiser son regard de nouveau allait lui faire faire une énorme connerie, ou freiner ses ardeurs.

Lorsque tout fut prêt, Nix eut un petit sourire. Il passa à côté d'Alexis et lui tapota l'épaule.   « Prends le temps qu'il te faut OK ? Je nous prépare des boissons chaudes en attendant. Et je surveille ton appareil, promis... » Il laissa sa main s'attarder un peu trop sur le tissus humide, tandis qu'il prenait le chemin de la cuisine, le coeur bercé entre déception de ne pouvoir rester, et impatience de sortir de cette pièce ou malgré le froid, il avait l'impression d'étouffer.




― made by hope ―

_________________
runaway from you
it's so much easier to go ▬ Sometimes I remember the darkness of my past, bringing back these memories I wish I didn't have. sometimes I think of letting go and never looking back and never moving forward so there'd never be a past.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administrateur
● Crédits : Sweet disaster
● Face claim : Lucky Blue Smith

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: smoke & mirrors | nixis    Dim 21 Mai - 14:14

Smoke & mirrors

― Nixis ―

Tu étais stressé, nerveux, un peu inquiet aussi et tu sais que ces émotions pourraient se répercuter sur Nix. Mais tu t'en moque pour le moment seul compte ton putain d'appareil. C'était stupide de s’attacher autant à quelque chose de matériel. Mais pour toi cela veut dire tellement de choses. C'était ta liberté, la première chose que tu as pu te payer. C'était également une boite à souvenir dans un certain sens. Le perdre serait perdre une immense partie de ton travail, prendre beaucoup de retard à la fac, ne pas avoir les moyens de le remplacer aussi, devoir tout simplement arrêter la photo... « Ouais, ok... » Tu lui réponds en chuchotant, tu sais bien qu'en restant là, trempé à attendre désespérément que ton appareil sèche ne mènera qu'à une chose. Que tu tombes malade. Et ce n'était pas vraiment le moment d'être malade. Absolument pas.
Tu le regardes sans vraiment le voir, tu sens sa main sur ton menton, son pouce sur tes lèvres. Frisson qui fait réagir ton corps. Douceur dans laquelle tu as envie de plonger. Moment de répit entre vous deux. « Oui, je veux bien. » Tu te laisses guider à la salle de bain comme un automate, une marionnette. T'as même pas la force ou la réflexion de te dégager de son étreinte pour avancer tout seul. De toute façon, tu ne connais pas la maison.

Une fois dans la salle d'eau, tu le laisse s'affairer, commençant à ressentir les effets du froid et des vêtements mouillés. Alors que Nix semblait avoir fini de préparer les serviettes et allait te laisser seul, tu ne sais pourquoi mais tu as réagis en sentant sa main sur ton épaule. Sortant de ta léthargie. Attrapant son bras au niveau du coude. « Attends. » Tu ne sais pour quoi tu veux le retenir. Tu ne saurais expliquer ta réaction actuelle. « ... » Les mots ne voulaient pas sortir et au lieu de cela, tu as simplement fondu sur ses lèvres pour continuer le baiser échangé au lac. Tes mains passant sur ses vêtements, vos corps trempés et pourtant si chaud en cet instant. Tu pourrais tellement l'avoir à ce moment.
Tu te sépares de lui avec une pointe de déception. Te souvenant qu'il ne voulait pas cela bien qu'il ait commencé. Tu ne savais pas quoi faire et là tu perdais tout tes moyens, tu étais un peu comme dans du coton à cause de l'avers et ta panique d'avoir potentiellement perdu ton appareil photo.
C'était une torture. Tu fermes les yeux avant de te détourner de lui pour commencer à retirer tes vêtements trempés et collant à ton corps, te retrouvant entièrement nu et frissonnant de froid. Tu n'as pas entendus de pas ni même la porte se refermer, tu ignores si Nix est encore là à te regarder et tu préfères l'ignorer, entrant sous la douche, te brûlant un peu la peau avec le contraste de l'eau chaude sur ton corps glacé.

L'eau qui coulait sur ton corps te faisant doucement geindre de plaisir. Tu te laissais aller un peu contre le carrelage laissant ton esprit divaguer à droite ou à gauche avant de finalement écourter la douche quand tout ce dirigeait vers un certain brun aux cheveux un peu bouclés.
T'essuyant, tu remarquais que tes vêtements n'étaient plus là et qu'il n'y avait rien d'autre à enfiler. Ne voulant pas paraître impoli et aller fouiller dans les placards de Nix, tu es redescendu à la cuisine, le voyant alors affairé. « Hum ça sent bon ! » Tu te penchais au-dessus de son épaule, profitant d'être un peu plus grand que lui. Ton corps frôlant le sien avant que tu ne te recules pour le laisser te faire face. Tu vois son regard et dans ta tête tu sais que tu récupères les points perdus l'instant d'avant. Le jeu pouvait continuer. « Est-ce que je peux t'emprunter des vêtements ? Les miens sont encore trempés. » Tu tenais la serviette à ta taille, retrouvant de ton assurance après ta panique. Un sourire en coin sur le visage alors que tu laissais intentionnellement le tissus descendre bas sur tes hanches.

Tu le laisses faire sans te départir de ton sourire. Le jeu était à nouveau en route. Tu finis par enfiler ce qu'il te donne sans même prendre la peine de le faire dans une autre pièce, te changeant devant lui sans aucune gène. « Merci. Pour la douche et les fringues. » Tu regardes ton appareil photo en soupirant et le laisse ainsi, il se séchera pas en cinq minutes alors tu préfères t'en détourner et ne pas penser au pire, attrapant doucement la tasse qui t'es destinée avant de prendre place sur le canapé en silence.

― made by hope ―

_________________

Un jeu de plus en plus excitant



Revenir en haut Aller en bas
 
smoke & mirrors | nixis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Behind Closed Doors :: Lakeview :: Riverside Bay :: Clear Lake-