AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Love is easy ~ Maki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
En ligne
avatar
Administrateur
● Crédits : Blueberry, it's me !
● Face claim : Chace Crawford

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Love is easy ~ Maki   Dim 2 Avr - 13:26

Love is easy

― Maki ―

On aurait pu dire qu'il s'agissait d'une journée comme une autre. Le soleil de printemps derrière les baies vitrées des bureaux, les dossiers et les discussions avec les collègues. La réunion qui se profilait l'après-midi. Encore. A croire que tu n'as que cela en ce moment. Tu te perds dans la contemplation du ciel, réfléchissant sans réfléchir, laissant tes pensées vaguer. Tu avais envie de sortir ce soir, tu ne travaillais pas le lendemain, et puis, il faisait bon. C'était l'occasion parfaite.
Tu savais d'avance ce que tu voudrais faire, passant alors un rapide appel, prenant une réservation et prévenant la demoiselle de ta vie. Pianotant sur ton téléphone, tu envois quelques messages à Kaci, prenant de ses nouvelles. C'était devenu un petit rituel entre vous, de vous voir à la dérober, de discuter, d'échanger des baisers. Tu ne sais pas tellement ce que vous êtes, un couple, des fréquentations. Mais tu prends les choses comme elles viennent, profitant de l'instant présent au vu de vos familles.
Tu sais que vous devriez en parler mais tu as peur que cela soit un sujet dangereux. Bien que vous soyez tout deux d'accord sur le fait que vous ne laisseriez personne se mettre entre vous. Cela fait peut-être de vous un couple finalement. Il était aussi peut-être temps de rendre les choses officielles entre vous. Certes, cela ne vous permettrait pas de vous montrer à vu et au su de tous mais au moins, cela serait plus profond et plus fort que vos rencontres furtives et discrètes.
Déjà le simple fait que tu l'emmènes sortir ce soir pouvait être un risque mais aussi vous permettre de renforcer ce lien qui se tisse entre vous. Tu avais tellement hâte de la revoir que ta journée de travail passa aussi légèrement que possible, comme si tu n'étais que spectateur en attendant la soirée à venir.

Tu gares ta voiture devant le café et tu vois aussitôt Kaci attendre pas très loin, perdue dans une observation quelconque. Elle ne t'avait pas vu arriver et tu en profitais pour descendre et la rejoindre. Arrivant derrière elle, tu prends ton temps pour la regarder. Jolie dans sa robe colorée et ses jolis talons. Tu t'approches d'elle avant de venir lui prendre la main et de venir la lui embrasser. « Bonsoir Mademoiselle. » Baise-main à l'ancienne, haut du corps penché en avant comme un salut galant des hommes de l’époque envers les femmes qui volaient leurs cœurs. Tu n'hésite pas à te montrer sous cette facette de toi. Une facette que seul Kaci peut voir. Une facette qu'elle est la seule à connaître pour le simple fait que tu ne te connaissais pas ainsi. Aussi romantique et attentionné pour une femme.
Tu te fais un peu joueur, profitant de la situation pour la complimenter et l'amuser. « Une personne aussi superbe que vous attend quelqu'un ? » Tu entres dans un petit jeu de séduction, ton cœur battant plus vite à chaque sourire de Kaci, à chaque regard pour toi. Tu n'arrivais même plus à décrocher tes pupilles des siennes. « J'espère en tout cas qu'il a conscience de la chance qu'il a d'être en compagnie d'une si agréable créature telle que vous. » Tu t'approches en riant doucement. Tu sais la chance que tu as et tu en profites justement au moindre instant. Tu viens prendre son visage en coupe et déposer délicatement tes lèvres sur les siennes avec tendresse. « Tu es resplendissante Kaci. » Tu lui souris avant de lui offrir ton bras et de l'accompagner à ta voiture qui est juste devant vous.

Tu lui ouvres sa portière avec galanterie l'aidant à prendre place dans le véhicule fermant la porte à sa suite avant de faire le tour et de prendre place à ton tour. Tu tournes ton regards vers Kaci avec un grand sourire, venant glisser tes doigts dans ses cheveux avant de prendre sa main et lier vos doigts venant l'embrasser à nouveau. Tu finis par poser vos mains sur sa cuisse. « Prête ? » Tu démarres la voiture doucement, prenant la direction du restaurant où tu avais réservé une table pour vous deux. Une petite soirée entre vous deux, un petit rendez-vous, un dîner simple. Une sortie entre amoureux ? Une sortie de couple ?

― made by hope ―

_________________

Toi et moi on est des âmes sœurs, c'est ce que tu dis, ce que tu m'as appris, c'est ce qui est vrai. Je t'aime à la folie, je ne peux me passer de toi... Maki

Revenir en haut Aller en bas
avatar
● Crédits : avatar ; millioneyes + signa ; bat'phanie + gif ; Nix la saltimbanque
● Face claim : Willa Holland

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Love is easy ~ Maki   Ven 7 Avr - 18:51


Sa mère. C’était sûrement son plus gros problème en ce moment lorsqu’on voyait à quel point elle insistait pour que la jeune danseuse accepte enfin de signer un contrat. Pour ce faire elle avait accaparé la jeune femme toute l’après-midi pour lui parler. Encore et encore parler. Lorsqu’elle eut enfin fini son monologue, Kaci monta dans sa chambre et commença à fouiller dans toute sa penderie avant de trouver la tenue parfaite. Sans broncher, elle avait décidé de suivre les indications en évitant les couleurs sombres et opta pour une petite robe de couleur claire qu’elle n’avait jamais porté, ainsi qu’une petite veste noire pour ne pas qu’elle prenne froid. Bien qu’elle aurait voulu éviter des talons pour la soirée, elle se résigna à faire confiance à Marcus et choisit une paire de chaussures qui allaient avec la robe  et dont elle était sûre de pouvoir marcher dedans. Une fois ses affaires de prêtes pour ce soir, elle mit le tout dans un sac qu’elle prenait généralement pour la danse et sortit en douce de la maison pour se rendre chez les Blacks, prenant tout de même soin de laisser un mot à l’entrée au cas où on la chercherait. Callum vint lui ouvrir lorsqu’elle sonna et ce fut exactement celui sur qui elle voulait tomber, brièvement et sans trop entrer dans les détails,  Kaci lui expliqua la situation en lui demandant si elle pouvait utiliser sa salle de bain. Il ne mit pas longtemps à lui dire oui bien qu’il ne comprenait pas pourquoi est-ce qu’elle ne pouvait pas se changer chez elle. Il ne comprenait pas pourquoi est-ce qu’elle était venue chez lui tout court. Eh bien tout simplement parce qu’elle venait de faire croire à qui voulait bien l’entendre qu’elle passait la soirée chez son meilleur ami et qu’elle ne pouvait pas sortir en robe de soirée sans éveiller de soupçons. Elle quitta les lieux au bout de 30 minutes en prenant un taxi qui l’emmena au point de rendez-vous, prenant tout de même de prévenir Marcus  qu’elle était en route.

La brunette se cala sur son siège en fermant les yeux quelques secondes, sentant comme une boule se former au creux de son estomac. Elle avait passé tellement de temps à se préparer qu’elle en avait presque oublié le terrain miné sur lequel elle s’apprêtait à s’aventurer. Elle aimait bien Marcus bien qu’elle soit encore un peu perdue sur la nature de ses sentiments envers lui – à supposer qu’il y en ait – et surtout, sur ce qu’ils étaient. La jeune femme ne savait pas si elle devait le considérer comme un simple flirt ou comme un petit ami, mais ce qu’elle savait c’était qu’il était bien plus qu’un ami et les multiples baisers qu’ils avaient pu s’échanger le confirmait bien. Elle arriva rapidement devant le café et après avoir payé le taxi, elle décida de l’attendre en priant intérieurement pour qu’aucun membre de sa famille ne passe devant le restaurant au même moment. Tout son stress et son angoisse s’évacua lorsque le Dixen arriva et lui prit la main pour y déposer ses lèvres en la saluant. « Bonsoir. » Répondit la brunette avec un sourire sincère collé aux lèvres. « Eh oui, non seulement j’ai rendez-vous mais en plus on ose me faire attendre. » Elle poussa un petit soupire avant de sourire à nouveau, entrant dans son jeu à son tour. « Pour ce qui est de sa chance, j’espère bien qu’il réalise à quel point il est chanceux. » D’un geste tendre, elle répond au baiser du jeune homme en se contrôlant tout de même. Elle avait oublié à quel point ses lèvres étaient douces et tendre et surtout, à quel point elles ont pu lui manquer. « Merci, toi aussi. » Souffla-t-elle contre ses lèvres pour lui retourner le compliment avant de passer son bras autour de celui qu’il lui proposait.

Arquant un sourcil, elle ne comprenait pas pourquoi est-ce qu’ils se dirigeaient vers sa voiture alors que le café se trouvait dans le sens inverse. Préférant ne pas poser de questions, elle prit place dans la voiture de Marcus, et profita de la chaleur de sa main dans la sienne. « Prête. » Bien qu’elle ne soit pas vraiment rassurée concernant le reste de la soirée, elle avait décidé de lui faire confiance pour cette fois. Le trajet se fit en silence alors qu’elle jouait avec la main de Marcus qu’elle ne voulait plus quitter, reconnaissant les lieux autour à mesure qu’ils roulaient. « J’ai bien fait de mettre des talons. » Dit-elle en pressant légèrement sa main contre celle de Marcus, en partant d’un petit rire.

_________________
I found my Heaven on Earth
Darling hold me in you arms the way you did last night, and we'll die inside for a little while here. I could look into your eyes until the sun comes up, and we're wrapped in light, and life and love. Put your open lips on mine and slowly let them shut, for their design to be together. With your body next to mine our hearts will beat as one and we set alight   ▬ we're afire love
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
Administrateur
● Crédits : Blueberry, it's me !
● Face claim : Chace Crawford

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Love is easy ~ Maki   Sam 15 Avr - 22:44

Love is easy

― Maki ―

Tu ne sais pas comment une seule femme peut changer à ce point un homme. En fait, c'est plutôt, tu ne sais pas comment ton toi tout entier s'est éveillé au contact de Kaci. Parce que c'est de cela dont il s'agit. Célibataire endurcit, ne trouvant pas chaussure à son pied pour partager sa vie, tu ne te faisais aucune idée là dessus jusqu'à très récemment. Surtout avec tout ces moments passés avec la demoiselle, tes yeux s'ouvrant alors sur ce dont tu passais à côté. Ouvrant tes yeux sur le monde pour la première fois. Étant pleinement vivant pour la première fois. « Oui, je le réalise pleinement. » Kaci n'était pas uniquement une belle femme physiquement. Elle était aussi une femme intelligente, gentille, drôle. Avec elle tu voyais la vie autrement, d'un nouvel œil.

Le trajet en voiture se fait presque en silence. Un silence doux et réconfortant, naturel. Tu te sens vraiment trop bien en sa présence, elle pourrait être ta drogue. Une nouvelle drogue dont tu ne pourrais te passer si cela continuait dans ce sens.
Tu finis par arriver à destination, inspirant doucement. Tu jouais risqué ce soir en l'emmenant au restaurant. Tu savais qu'il y avait de grande chance à ce que quelqu'un vous aperçoive et ne lance une rumeur. Pourtant tu te gares, restant physiquement serein avant de te tourner vers Kaci. « On est arrivé. » Tu attrapes délicatement son menton entre tes doigts pour approcher son visage et venir l'embrasser tendrement. Cela t'avait manqué et pourtant vous vous voyez régulièrement. Tu ne pourrais te passer de Kaci, tu étais drogué et avait besoin de ta dose.
Tu la relâches pourtant, posant ton front contre le sien en profitant de son parfum entêtant avant de sortir du véhicule et d'en faire le tour pour ouvrir sa portière. « Mademoiselle. » Tu lui tends la main pour l'aider à sortir de la voiture et lui tend ton bras par pur galanterie. Tu ne sais pas encore comment cette invitation sera perçue par Kaci, tu espère qu'elle ne panique pas trop à l'idée que vous veniez dans un lieu public, fréquenté et où tu étais connu.

Vous étiez devant La Perla. Restaurant de ta famille. Bon ok, ça multipliait les risques de vous faire voir par tu ne sais combien. Mais tu voulais l'emmener diner et au moins ici, tu étais certain de pouvoir contrôler un minimum les choses.Surtout que Liam, qui s'occupait plutôt du restaurant, et Leonora, qui y était aussi, ne pouvaient y venir ce soir. Tu t'en étais occupé. « Je sais que l'idéal serait de ne pas nous montrer en public mais je pense qu'ici on peut se le permettre. Le chef de salle me doit quelques services et j'ai confiance en sa discrétion. Il nous a réservé une table à l'écart pour que nous soyons tranquille et non dérangé. » Tu t'approches de l'hôtesse d'accueil du restaurant avec un grand sourire, content d'emmener ta petite femme dîner ce soir. Tu es tellement content de la soirée qui s'annonce que tu ne fais même pas attention des mots que tu utilises en pensées pour désigner Kaci et votre drôle de relation qui se créé. « Bonsoir. » Pas besoin d'en dire plus que la femme te reconnaît et sait ce qu'elle doit faire. « Bonsoir Monsieur Dixen, si vous voulez bien me suivre. » Tu gardes la main de Kaci dans la tienne et suis doucement la serveuse. Le restaurant est moyennement rempli pour le moment, il est encore tôt et personne ne fait absolument attention à vous. La serveuse vous conduis jusqu'à votre table qui est comme prévue à l'écart des autres et avec le bonus d'avoir quelques paravent bien placés qui vous cachaient du reste des convives.

Tu laisses la femme repartir alors que tu prends la veste de Kaci pour l’accrocher à l'un des portique avec la tienne, lui tirant ensuite galamment la chaise pour qu'elle s'y assied. « Si tu veux bien prendre place. » Tu viens ensuite l'embrasser dans le cou avant de t'asseoir face à elle alors qu'on vous apportait des verres de vins.

― made by hope ―

_________________

Toi et moi on est des âmes sœurs, c'est ce que tu dis, ce que tu m'as appris, c'est ce qui est vrai. Je t'aime à la folie, je ne peux me passer de toi... Maki

Revenir en haut Aller en bas
avatar
● Crédits : avatar ; millioneyes + signa ; bat'phanie + gif ; Nix la saltimbanque
● Face claim : Willa Holland

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Love is easy ~ Maki   Mar 18 Avr - 13:30


Le moins que l’on puisse dire était qu’elle se sentait bien en sa présence, peut-être même un peu trop. C’était certainement la chose qui dérangeait le plus Kaci, étrangement. Elle ne s’était jamais sentie aussi bien avec qui que ce soit, que ce soit sa famille ou ses anciens petits-amis, elle avait trouvé cette sérénité auprès de Marcus qui l’inquiétait. Elle savait que tôt ou tard, cette bulle de bonheur dans laquelle ils s’enfermaient tous les deux lorsqu’ils étaient ensemble, allaient finir par éclater. Ils allaient devoir affronter la réalité, leur passé et surtout leur famille respective qui se feraient une joie de les séparer. A cette pensée, la brunette pressa sa main contre celle du jeune homme, comme pour se rassurer que ce qu’elle vivait était bien réel. Le trajet jusqu’au restaurant se faisait en silence, mais Kaci jetait des coups d’yeux dans sa direction et affichait un sourire discret qu’elle cachait en  posant sa main sur sa bouche de temps en temps de façon discrète. Une fois arrivée, la jeune femme sortit un petit rire nerveux en se rendant compte de l’endroit où ils étaient. Elle avait beau lui faire confiance, elle n’était pas sûre que ce soit une bonne idée que d’être ici. Pas parce qu’ils allaient se retrouver en public, mais surtout parce que ce restaurant appartenait à sa famille et qu’ils étaient susceptible de croiser un membre de la famille Dixen. La brunette n’avait jamais mis les pieds à l’intérieur, mais toute la ville savait que cela appartenait à cette famille. Surtout que pour Kaci, sa mère n’avait pas cessé de lui répéter les endroits à éviter voire même, les endroits où elle ne devait jamais mettre les pieds et sans surprise, La Perla en faisait partie. Etrangement, elle tenait à la vie ce soir et ne tenait pas à la perdre en se confrontant à un des membres de la famille de son… ami ? Petit-ami ? Elle-même n’était pas sûre de ce qu’ils étaient, mais ce dont elle était sûre c’était quoi qu’ils représentaient l’un pour l’autre, leurs familles n’allaient certainement pas apprécier. Le remède contre cette pensée négative fut rapidement trouvé lorsque Marcus posa ses lèvres contre celles de Kaci. Même lorsque le baiser prit fin, elle le garda près d’elle encore un instant en posant  une de ses mains sur son visage, caressant sa joue du bout du doigt.

Galant et gentleman comme à son habitude, il ouvrit la portière à Kaci qui accepta le bras qu’il lui tendait, essayant de masquer au maximum sa nervosité. Elle lança un petit sourire à Marcus, sourire qui se voulait rassurant. Alors qu’elle regardait discrètement partout autour d’elle alors qu’ils n’avaient même pas fait un pas. « Tu ne m’avais pas dit que ça allait être notre première et sûrement dernière soirée ensemble. » Dit-elle avec un sourire, essayant de prendre un ton léger alors que sa voix la trahissait. Il essayait de la rassurer comme il pouvait et même si elle hochait la tête pour acquiescer à tout ce qu’elle disait, elle n’était pas tranquille pour autant. Avant qu’ils ne se dirigent vers l’accueil, elle prit une plongea ses yeux dans ceux de Marcus et prit une profonde respiration pour se donner du courage. « Je te fais confiance. » Elle esquissa un petit sourire avant de se replacer à côté de lui en passant son bras autour de celui du jeune homme. « De toute façon s’il faut mourir ce soir on sera deux. » Souffla-t-elle les dents légèrement serrés en s’empêchant au maximum de penser à ce genre de choses.

Elle le laissa prendre les devants, gardant sa main contre la sienne.  Il ne leur fallut pas longtemps avant de se faire conduire à leur table et de l’accueil jusqu’au point d’arrivée, la jeune femme avait gardé sa tête baissé pour minimiser les risques de reconnaissance. Voir Marcus lui tirer la chaise avait le don de la faire sourire sans savoir pourquoi, elle laissa s’échapper un petit rire en sentant le doux baiser qu’il était venu déposer dans son cou, réprimant un frisson par la même occasion. « Merci. » Lui souffla-t-elle tandis qu’elle s’asseyait. Elle joignit ses mains sur ses cuisses en regardant autour d’elle, laissant à Marcus le temps de s’installer, mais il ne fallut pas longtemps avant qu’ils ne se fassent interrompre par  un serveur qui venait leur apporter leur verre de vin. Elle remercia le serveur avant de se saisir de son verre d’une main, et de poser l’autre sur celle du jeune homme tandis que ses doigts allèrent s’entremêler entre les siens. « A notre vrai premier rendez-vous je suppose ? » Dit la jeune femme en levant légèrement son verre pour trinquer.

_________________
I found my Heaven on Earth
Darling hold me in you arms the way you did last night, and we'll die inside for a little while here. I could look into your eyes until the sun comes up, and we're wrapped in light, and life and love. Put your open lips on mine and slowly let them shut, for their design to be together. With your body next to mine our hearts will beat as one and we set alight   ▬ we're afire love
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
Administrateur
● Crédits : Blueberry, it's me !
● Face claim : Chace Crawford

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Love is easy ~ Maki   Lun 1 Mai - 0:48

Love is easy

― Maki ―

Ce n'était pas évident d'emmener Kaci diner dans un endroit sans risque pour vous deux. Et bien que tu aimes prendre des risques de temps en temps, tu ne voulais pas qu'il vous arrive des ennuis. Alors toute la soirée était programmé pour fonctionner à la perfection. Même le choix du restaurant et des serveurs présents.
Tu ris doucement à sa remarque et vient l'embrasser sur le front. Dans un sens elle n'avait pas tort. Tout pouvait arriver ce soir et comme elle le disait si bien, cela pouvait être votre dernière soirée ensemble. « Je voulais te faire la surprise. » Ton bras tenant le sien tu avais pris les devant. Tu voulais lui offrir une soirée parfaite, une soirée où vous ne seriez pas dans un lieu caché et discret. A se donner rendez-vous dans l'obscurité. Tu voulais vraiment profiter et faire avec Kaci ce que tu ne faisais jamais. L'emmener diner, l'embrasser, la conduire à des rendez-vous. La vénérer littéralement.
Tu l'embrasses tendrement avant d'entrer, replaçant ses mèches dans sa coiffure. « Et plus sérieusement, tout va bien se passer, il n'y aura pas l'ombre d'un Dixen en vue. » Tu avais pris soin de mettre personne sur votre chemin. « Alors tu es du genre à être pour le suicide collectif ? Heureusement que l'on en aura pas à aller jusque là. » Et tu te lances dans le grand saut. Oubliant les potentiels risques, ne pensant plus qu'à Kaci et votre soirée à deux, votre rendez-vous, l'officialisation de tout ce que vous êtes bien que ce ne soit pas encore défini par des mots.

Tu prends ton verre pour trinquer avec Kaci, les yeux dans les eux comme le veut la coutume, un sourire sur les lèvres. « A notre premier rendez-vous... Et à tout ceux qui vont suivre. » Parce que tu comptes bien faire en sorte d'en avoir d'autres. Qu'il y en ait une multitude d'autres. Tu ne sais pas encore quoi et où mais les idées viendront au moment venu. Pour le moment ut préfère te concentrer sur ce soir, sur l'instant présent. Chose que vous faites depuis ce baisé mouillé dans les cuisines du lycée à tenter de cuisiner.
Tu bois quelques gorgées avant de poser ton verre, cherchant comment commencer la discussion car bien que ce soit votre premier rendez-vous, ce n'est pas la première fois que vous vous retrouver depuis votre premier baiser. Mais en général vous ne faisiez qu'échanger des banalités de la vie courante alors que ce soir c'était totalement différent.
Pourtant tu ne sais pas comment te comporter, tu n'as jamais vraiment eut de rendez-vous de ce genre. Tu n'as jamais été réellement avec une femme autre que pour coucher pour tout dire. C'est tout nouveau pour toi, et peut-être que c'est également le cas pour Kaci. « Tu as passé une bonne journée ? » Tu as envie de t'enterrer dix pieds sous terre alors que les mots sortent tout seuls de ta bouche et tu rougis comme une fillette amoureuse du meilleur-ami de son grand-frère. Tu penses vraiment n'importe quoi, tu as envie de te donner des baffes mentales. Littéralement. « Okay, hum... Désolé, c'est totalement nul comme question » Tu te grattes la nuque, vraiment mal à l'aise de dire des imbécilités de ce genre. « Je... Tu me fais perdre tout mes moyens en réalité. » Tu baisses le regard. C'est un peu un aveux que tu fais à l'instant. Mais c'est totalement vrai. Tu rougis, tu sens des palpitations, ton corps s'engourdit. Et tout cela uniquement avec Kaci. Et jamais tu ne l'avais vécu avant avec d'autres femmes.
Tu relèves le regard pour plonger dans le néant de ses yeux et t'y perdre volontiers. Tu le ferais aussi longtemps que possible. Tu t'y noierais sans regrets. « Tu es tellement belle ce soir que cela devrait être interdit par la loi d'autoriser une aussi belle demoiselle que toi à sortir ainsi. » C'est un peu cliché comme phrase mais c'est tellement réel. Tu ne sais pas comment tu ferais à la croiser dans un événement mondain habillée de la sorte. Tu sais d'avance qu'il va être difficile de te tenir discret maintenant qu'une  femme aussi sublime partage ton intimité. « Je vais devoir faire attention à ce qu'un autre ne vienne pas te ravir sous mes yeux. » Tu prends sa main sur la table et l'amène à ta bouche pour y déposer un simple baiser. Tu aimes ce qu'il se passe entre vous. Cette chose naturelle, douce et qui te donne des palpitations. Tu passerais tes journées à ne faire que ça, lui dire des jolies choses, la faire rougir, l'embrasser. Peut-être qu'il serait temps de parler de vous ce soir, de voir où vous aller tout les deux dans ce lendemain incertain profitant du moment présent. Parce que de l'emmener ici, de prendre le risque d'être vu. Cela officialisait un peu les choses mais vous ne saviez pas encore ce que cela officialisait exactement. Et ce soir était peut-être le moment pour en parler. Quand tu trouverais les mots.

― made by hope ―

_________________

Toi et moi on est des âmes sœurs, c'est ce que tu dis, ce que tu m'as appris, c'est ce qui est vrai. Je t'aime à la folie, je ne peux me passer de toi... Maki

Revenir en haut Aller en bas
avatar
● Crédits : avatar ; millioneyes + signa ; bat'phanie + gif ; Nix la saltimbanque
● Face claim : Willa Holland

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Love is easy ~ Maki   Sam 13 Mai - 15:40


Elle avait confiance en lui, alors quand il l’assurait qu’ils n’allaient croiser personne ce soir, elle ne pouvait que le croire. Mais peut-être qu’elle aurait dû prendre ses précautions comme par exemple mettre une perruque, ou apporter des lunettes de soleil pour qu’on ne la reconnaisse pas. Ou tout simplement insisté pour qu’ils aillent dans un autre endroit que celui là, parce que personne à l’horizon ou pas, ils étaient en train de jouer avec et le feu et il suffisait d’un seul imprévu pour que tout ne dégénère. Pour cacher son anxiété, elle leva son verre et trinqua avec le jeune homme. Elle hocha doucement la tête en l’entendant parler de tous ceux qui allaient suivre, ne préférant pas trop s’avancer. Déjà elle verrait comment se passe celui-là avant de penser au prochain. Elle porta son verre à sa bouche et en prit une petite gorgée. Honnêtement, Kaci n’était pas experte en vin ni  même en alcool tout court étant donné que sa mère passait son temps à contrôler sa vie, et par conséquent ce qu’elle mangeait ou buvait. Elle voulait que sa fille ait une hygiène de vie saine, et surtout, que cette dernière renvoie une bonne image des Douglas dés qu’elle le pouvait. Ce qui en gros signifiait qu’elle devait s’amuser à petite dose et éviter de s’afficher, que ce soit sur les réseaux sociaux ou autre.

Un silence s’installa entre les deux mais encore une fois, rien de gênant. Du moins pour la jeune femme. Elle avait récupéré sa main qu’elle plaça sous son menton, jouant avec son verre de l’autre sans pour autant quitter Marcus des yeux. Au contraire, elle avait plongé son regard dans le sien et se laissait noyer petit à petit. Le sourire qui traversait en disait sûrement plus que les mots pouvaient exprimer, et celui que le jeune homme lui offrait l’encourager à sourire encore plus. Les gens qui connaissent Kaci savent qu’elle n’aime pas sourire, du moins pas de la sorte. Parce qu’en plus de donner un air demeuré, elle finissait toujours par avoir mal à force de faire ce geste, sourire. Pourtant avec lui, c’était devenu naturel. Résultat : elle se sentait demeurée en sa présence. Mais elle le vivait bien, parce que c’était lui. Parce qu’il arrivait à la mettre en confiance à chaque fois qu’ils se voyaient, brisant un peu plus les barrières qui avait été dressées par leur famille respective, ou par elle-même parce qu’elle ne voulait pas d’une relation compliquée. « Si j’ai passé une bonne journée ? » Répéta la brunette, se moquant légèrement. Heureusement pour lui, Marcus se rendit rapidement compte que sa tentative de commencer la discussion était nulle. Bien, il était lucide. Elle baissa légèrement la tête lorsqu’il lui avoua qu’elle lui faisait perdre les moyens, et se mordit la lèvre inférieure légèrement. « Ravie d’avoir cet effet sur toi alors. » Elle avait ponctué sa phrase d’un petit rire alors qu’en réalité il en était de même pour elle. Depuis qu’ils se fréquentaient, Kaci voyait bien qu’elle n’était plus la même – au même titre que son entourage qui ne cessait de faire des réflexions à ce sujet – mais elle avait encore du mal à se l’avouer. Elle avait l’impression que plus elle dirait les choses à voix haute et plus elle s’exposait au danger que la bulle de bonheur dans laquelle ils se trouvaient n’explosent. En réalité, elle n’écoutait qu’à moitié ce qu’il lui disait et avait juste comprit qu’il la trouvait belle ce soir. Il avait l’air tellement sincère, qu’elle se trouvait presque stupide d’éprouver cette peur de le perdre. Ou que tout ne soit qu’un jeu et qu’elle découvre un jour la supercherie. Lorsqu’il eut fini de parler et qu’elle comprit que c’était sûrement à elle de dire quelque chose, elle se contenta de reprendre sa main, de se lever et de bouger sa chaise. De façon à ce qu’ils ne soient plus face à face mais côte à côte. Elle se rassit ensuite et passa son bras autour de celui de Marcus avant de poser sa tête sur son épaule. « Tu es bien la seule personne avec qui j’ai envie d’être en ce moment. » Avait-elle soufflé toujours en gardant la tête posée contre son épaule. Elle fit remonter sa main le long du cou du jeune homme avant d’arriver à sa joue, qu’elle caressa du pouce. Elle approcha son visage du sien et toujours avec le même sourire sur le visage, déposa ses lèvres sur les siennes.  

_________________
I found my Heaven on Earth
Darling hold me in you arms the way you did last night, and we'll die inside for a little while here. I could look into your eyes until the sun comes up, and we're wrapped in light, and life and love. Put your open lips on mine and slowly let them shut, for their design to be together. With your body next to mine our hearts will beat as one and we set alight   ▬ we're afire love
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
Administrateur
● Crédits : Blueberry, it's me !
● Face claim : Chace Crawford

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Love is easy ~ Maki   Jeu 18 Mai - 18:21

Love is easy

― Maki ―

Le sourire de Kaci est la plus belle chose que tu aies vu dans ce monde. La huitième merveille, l'Atlantide, le soleil. Une chose unique que tu espères être le seul à avoir et à lui donner. C'est un peu possessif et tu le sais, mais plus tu passes du temps en sa compagnie, plus tu as envie de montrer quelle genre de femme te fait chavirer, quelle genre de magnifique personne a pu capturer ton être et en faire ce qu'elle souhaite.
Tu te sens rougir alors que Kaci se moque gentiment de toi et tu passes une main sur ton visage, tellement honteux. Ton cœur bat plus fort dans ta poitrine lorsqu'elle baisse la tête en mordant sa lèvre. Tu aimerait la mordre à sa place cette jolie lèvre. Tu détourne le regard en rougissant encore un peu plus de honte. « Je suis aussi ravi de l'effet que tu me fais. » Un aveux qui pourrait dire une multitude de choses. L'effet que Kaci te fait au quotidien, sur ta vie, sur tes choix, sur tes envies. Elle a un effet bouleversant que tu n'avais jamais pris en compte avant de la rencontrer. Pour toi, aucune femme n'aurait jamais pu agir ainsi sur toi avant. « Je suis vulnérable avec toi. » Tu ne lui caches pas tes faiblesses. Tu ne veux rien lui cacher même si tu sais d'avance que cela ne risque pas d'être possible. Tu auras toujours un bout de jardin secret comme elle aura toujours le sien mais tu veux tout faire pour être le plus sincère et le plus ouvert avec elle. Et c'est pour cela que tu lui avoues sans crainte qu'elle est ta faiblesse, ce pourquoi tu feras tout. Elle, toi, vous deux. « Et bizarrement, ça fait du bien. D'être soit et de pas devoir contrôler tout au millimètre. » Un intense soulagement de lui dire ces choses, comme si tu pouvais enfin t'ouvrir à quelqu'un sur ton quotidien. Tu te rends compte aussi de tout ce que tu gardes pour toi et tu es heureux que Kaci soit là pour partager avec elle pour te libérer un peu de tout cela.

Tu regardes vos mains à nouveau liées. Bizarrement, depuis votre premier baiser, il est impossible pour vous de passer du temps ensemble sans avoir un certain contact physique. C'était comme vous parler aussi souvent que possible, c'était une drogue. Une douce et délicieuse drogue. Tu ne la quitte pas des yeux quand elle se lève et l'espace d'un instant tu sens une boule se former au creux de ton ventre. Pourquoi se lève-t-elle ? Veut-elle partir ? Des questions et des sensations qui fusent dans ta tête avant d'être soulagé en la voyant simplement déplacer sa chaise et s'approcher de toi, réduisant l'espace intime entre vous deux.
Tu passes tes doigts dans ses mèches alors qu'elle enroule un bras autour du tien et pose sa tête sur ton épaule. Tu viens embrasser le haut de son crâne en profitant pour inspirer son délicieux parfum épicé et entêtant. « J'en suis très heureux. » Tu fermes les yeux l'espaces d'un instant. Son corps si proche du tiens, douce source de chaleur qui te fait entièrement vibrer de d'un bonheur que tu regrettes de n'avoir pu connaître plus tôt. Bien que tu sois plus qu'heureux que ce bonheur soit du à la tendre et jolie Kaci Douglas. Tu chuchotes toi aussi, créant une bulle encore plus grande qu'elle ne l'était déjà. « Je n'ai envie d'être nulle part ailleurs qu'ici avec toi. » Tu lui souris et soupire alors que sa main remonte dans ta nuque et sur ta joue. Tu plonges dans ses yeux un instant avant de laisser ses lèvres cueillir les tiennes avec douceur. Un simple baiser, tendre.

Tout est doux entre vous deux, doux, tendre. Tu aimes l'idée de prendre ton temps avec Kaci, de faire durer les choses, de profiter. Mais toujours est-il que plus le temps passe et plus tu commences à avoir des questions sur cette chose que vous partagez. « Qu'est-ce que l'on est entrain de faire ? »
Tu te rends comptes de ce que tu as dit et tu te mords la lèvre. Tu ne voulais pas aborder le sujet aussi brusquement que cela mais ce qui est fait, est fait... « Je veux dire, on se fréquente depuis plusieurs semaines déjà. Est-ce que cela fait de nous un.. truc où l'on est ensemble ? » Déjà trois mois que vous vous êtes embrassé sous l'alarme incendie du lycée. Trois mois pendant lesquels vous avez vécu et vivez votre idylle sans vous poser de questions, sans réfléchir. Mais aujourd’hui tu finis par les poser à voix hautes. Parce que tu aimerais mettre des mots sur ce que tu ressens à chaque fois que tu la vois ou à chaque fois que ta peau touche la sienne. Tu ne sais pas encore toi-même ce que tu veux mais d'en parler, d'avoir une idée pourrait t'aider à y voir plus clair. Parce qu'il est certain que tu ne veux pas que tout cela s'arrête. Tu veux que cela continue dans les jours, semaines, mois, années à venir.
« Excuse-moi, je ne suis pas doué avec tout ça. » Tu fais un geste de la main pour vous montrer tout les deux. Et tu sens une chaleur dans la nuque et tes mains devenir moites. Tu sais que cela risque de créer des problèmes entre vous car cela ne devait pas être pour rien que vous n'aviez pas abordé ce sujet. D'ailleurs, de l'aborder, cela rend tellement tout plus réel. A la fois délicieusement réel, faisant gonfler ton cœur d'envie pour Kaci. Mais aussi dangereusement réel, vous mettant aux devant de risques et ennuis pour vous deux et cette chose que vous partagez.

― made by hope ―

_________________

Toi et moi on est des âmes sœurs, c'est ce que tu dis, ce que tu m'as appris, c'est ce qui est vrai. Je t'aime à la folie, je ne peux me passer de toi... Maki

Revenir en haut Aller en bas
avatar
● Crédits : avatar ; millioneyes + signa ; bat'phanie + gif ; Nix la saltimbanque
● Face claim : Willa Holland

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Love is easy ~ Maki   Ven 19 Mai - 2:34


Lorsque les lèvres de Kaci s’étaient retrouvées contre celles de Marcus, elle sentit le monde s’arrêter autour d’elle. Autour d’eux. Rien n’a plus d’importance pour la jeune femme parce que de toute façon, il était devenu son monde. Cela ne faisait que quelques semaines qu’ils se fréquentaient, et la jeune femme savait que penser de la sorte c’était se précipiter un peu, mais c’était ça, leur relation. L’incertitude, le bizarre, l’irréel, l’intensité dans la douceur… C’était des mots que la Douglas avait mis bout à bout pour essayer de définir ce qu’ils partageaient, sans que ça n’arrive forcément à quelque chose de concluant. Tout ce qu’elle savait c’était que la notion du temps lorsqu’elle était en sa présence, n’avait plus de sens. Elle avait l’impression que les minutes qui s’écoulaient étaient en réalité une éternité, lui donnant cette impression de le connaître plus qu’elle ne le pense à cause du temps qu’ils passent ensemble. Mais d’un autre côté, elle avait aussi cette impression qu’aucune mesure temporelle qu’on pourrait lui offrir, ne suffirait à ce qu’elle profite de son Marcus pleinement. Oui, c’était devenu son Marcus depuis le jour où elle avait comprit que le mépris de sa mère envers les Dixen n’avait pas à être le sien. Bien au contraire, elle, c’était des papillons dans le ventre qu’elle ressentait à chaque fois qu’il le regardait, la touchait ou même lorsqu’il prononçait tout simplement son prénom. C’était cliché, mais c’était la meilleure image qu’elle pouvait trouver pour expliquer ce qu’elle ressentait pour le jeune homme. Et tout ça venait contrebalancer avec le fait qu’elle avait l’impression de trahir sa famille et sa sœur morte en étant aussi proche d’un Dixen. Tout était tellement confus.

Malgré tout ça, elle ne voulait pas en parler. Elle n’osait pas. Elle avait peur. En parler rendrait la situation beaucoup plus réelle et les obligerait à coller une étiquette sur ce qu’ils étaient. Et très franchement, Kaci ne savait pas si elle était prête à rendre cette relation réelle. Ne pouvaient-ils pas être des ennemis qui s’appréciaient ? C’est bien ça. Des ennemis qui s’apprécient plus qu’ils ne le devraient.

Lorsque le baiser prit fin, la brunette sentit ses lèvres s’étirer pour afficher un sourire sur son visage, ne se décollant pas pour autant du visage du jeune homme. Son sourire disparut aussitôt qu’il était apparut lorsque Marcus posa la question à laquelle elle ne voulait pas répondre. Elle s’écarta de lui et décala sa chaise de quelques centimètres de façon à ce qu’elle puisse voir clairement son visage. « Explique-toi. » Avait-elle dit tout simplement pour qu’il soit plus précis, espérant intérieurement pour que ce ne soit pas ce à quoi elle pensait. Malheureusement ça l’était. Est-ce qu’ils étaient ensemble ? Elle voulait continuer à jouer l’idiote en lui disant qu’ils étaient bien ensemble, la preuve, ils étaient là tous les deux. Ils étaient ensemble comme ils étaient là avec les serveurs, les clients… mais elle se doutait bien que ce n’était peut-être pas le moment. « Hum… » Dit-elle d’un air pensif alors qu’elle s’était accoudée à la table, d’un air pensif. En réalité, elle ne réfléchissait pas vraiment à sa question, elle cherchait comment écourter la conversation. Peut-être qu’elle devrait l’embrasser à nouveau, si ses lèvres étaient occupées il ne pourrait pas parler. Ou alors difficilement. Mais là encore, cela ne ferait que repousser le moment où ils auraient cette discussion. Lorsqu’il s’excusa, elle essaya de lui offrir un petit sourire, mais reprit rapidement un air sérieux, avant de prendre finalement la parole. « Pour moi on est juste des… amis qui s’entendent très bien. » Elle essayait de se donner un air désinvolte en disant ça, alors qu’à l’intérieur, une voix lui criait « MENTEUSE ! ». Bien sûr qu’elle était une menteuse. Parce que de simples amis ne se rendaient pas au restaurant comme ça pour un rendez-vous. Ils ne s’embrassaient pas non plus sur la bouche avec ce désir de déboucher sur plus qu’un baiser. Mais tout était tellement plus facile de ne rester « qu’amis » dans les termes. « Ou des ennemis qui font une pause dans leur guerre ? Tu sais au vu de nos familles, c’est surtout ça… » Avait-elle tentée tout de même. Kaci se sentait minable de se servir de leur famille respective pour justifier sa lâcheté d’appeler un chat un chat, mais au moins elle essayait.

Elle évitait le regard de Marcus et s’était concentrée sur son verre de vin qu’elle avait ramené devant elle. « Bonsoir. » Une voix s’était approchée d’eux. C’était le serveur qui était là, prêt à prendre leur commande, ce qui lui valut un soupir de soulagement de la part de la Douglas qui ne comptait pas décoller des yeux de lui de sitôt.  

_________________
I found my Heaven on Earth
Darling hold me in you arms the way you did last night, and we'll die inside for a little while here. I could look into your eyes until the sun comes up, and we're wrapped in light, and life and love. Put your open lips on mine and slowly let them shut, for their design to be together. With your body next to mine our hearts will beat as one and we set alight   ▬ we're afire love
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
Administrateur
● Crédits : Blueberry, it's me !
● Face claim : Chace Crawford

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Love is easy ~ Maki   Lun 22 Mai - 18:39

Love is easy

― Maki ―

Tu as toujours été maladroit sur ce sujet. Jamais vraiment doué parce que jamais vraiment lié aux demoiselles que tu as fréquentée. Mais avec Kaci tout est différent. Enfin, pour toi. Mais il ne semble pas pour elle. Le sang bat fortement dans tes tempes alors qu'elle dit des mots tranchant avec un ton qu'elle veut léger. « Juste des amis... » Les mots sont difficiles à avaler et à comprendre. Tu déglutis en essayant de garder contenance. « Ouais, nos familles... » Vos familles. Vos putains de familles. Tu aimerais ne jamais être né Dixen en cet instant. Tu aimerais que tes parents soient morts plus tôt pour fuir avant qu'ils ne te mettent la main dessus. Tu aimerais les renier, tous. Tu sais, bien sûr, que c'est la colère qui parle pour toi. Mais tu ne peux pas faire autrement. Tu leurs en veux, autant à ta famille qu'à sa famille. Pour vous empêcher d'être vous-même, pour vous empêcher d'être proche.

Tu soupires en te reculant dans le siège, fuyant son regard. Tu ne voulais pas lire l'impitoyabilité de sa réponse dans ses yeux parce que au fond de toi, tu ne le supporterais pas. « Ok, ça... ça me va. » Tu ne sais pas tellement en réalité, tu ne sais pas quoi en penser. Tu savais que tu prenais des risques à aborder ce sujet mais tu espérais quand même quelque chose de plus positif. Tes pensées se mêlent et s'entremêlent sans te permettre d'y voir clair mais tu sais que tu dois dire quelque chose pour ne pas faire de mal à Kaci, pour ne pas lui montrer que tout au fond, tu as une petite pointe de déception. « Enfin, je suppose. » Tu n'arrives pas à laisser les mots sortir de ta bouche correctement. Tout devient pêle-mêle et les pires des scénarios se forment dans ton crâne. Pourtant, tu ne penses qu'à son choix, sa décision, ses envies avant les tiens. « C'est comme tu le souhaites. » Parce que tout est en fonction de Kaci. Tu ferais tout selon ses choix en ce qui considère votre lien. Elle était la princesse que tu voulais combler et tu ferais selon ses souhaits.

Tu ne dois ton sauvetage qu'au serveur et avec une façade de sourire sur le visage, tu prends ta commande sans trop réfléchir donnant le premier truc qui passe sous ton nez.  Bonsoir, je prendrais votre menu spécialité s'il vous plaît. Kaci ? Tu as choisis ? » Tu la regardes à nouveau pour montrer que tout va bien, que tu ne viens pas de te prendre une grande claque dans la gueule. Métaphoriquement. Tu ne veux pas que cela parle sur toi, tu ne veux pas que cela attire des ennuis à Kaci comme étant 'la femme qui a repoussé le jeune fils Dixen'. Une fois que ta compagne, ton amie à fait son choix, tu retiens le serveur pour commander la boisson du repas. Un truc simple, qui ne te demande pas de choisir parce que tu n'es pas en état de parler de choix. « Vous nous mettrez une bouteille de vin selon les conseils de votre œnologue. Du vin français de préférence. » Tu attends qu'il ait prit note, profitant de ce court instant pour regarder ailleurs que Kaci, pour faire diminuer un peu ton malaise. « Merci. » Tu continues de le regarder partir avant cette fois-ci de tourner ton regard vers ton verre que tu vides d'une traite. Tu n'oses affronter le regard de Kaci mais tu y jettes quelques coups d’œil pour voir que finalement elle regarde ailleurs que dans ta direction.

Tu tends la main vers elle et attrape délicatement son menton pour tourner son visage vers toi. Tu as mal au fond de toi, tu sais que c'est à cause de ses mots. Tu sais aussi que ce n'est pas intentionnel, après tout, rien de tout cela n'était destiner arrivé quand on regarde qui vous êtes. Tu ne sais pas ce qui provoque la douleur, tu n'arrives pas encore à mettre de mots clair dessus mais tu sais qu'elle est là. Tu te penches en avant et tu viens cueillir ses lèvres dans un baiser tendre et doux, simplement chaste avant de reprendre ta position. « J'ai pas envie de dire qu'on est simplement amis. » La gorge nouée, tu arrives quand même à parler, sans montrer la faiblesse dans ta voix. Tu chuchotes pour essayer de ne pas perdre le fil de tes mots, pour essayer de cacher ce que tu ressens. « On est plus que cela... » Tu fermes les yeux en sentant la douleur dans ta poitrine se faire plus intense. Tu avais joué avec le feu ce soir, et tu avais perdu. Kaci ne voulait pas de toi. Tu n'étais qu'un passage dans sa vie et cela faisait très mal. Tout risquait de prendre fin et de se briser après le dîner, tu allais en payer les conséquences. Et dans un sens tu en étais prêt, bien que tu ne le souhaites pas. Au moins tu allais avoir les mots posés sur ce que vous êtes et dans un sens, tu remarques maintenant que tu as besoin de le savoir.

― made by hope ―

_________________

Toi et moi on est des âmes sœurs, c'est ce que tu dis, ce que tu m'as appris, c'est ce qui est vrai. Je t'aime à la folie, je ne peux me passer de toi... Maki

Revenir en haut Aller en bas
avatar
● Crédits : avatar ; millioneyes + signa ; bat'phanie + gif ; Nix la saltimbanque
● Face claim : Willa Holland

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Love is easy ~ Maki   Ven 26 Mai - 4:06


Durant toute sa vie, à chaque fois que Kaci avait été amenée à prendre des décisions, elle se retrouvait à hocher la tête et à subir ce qu’on lui imposait. Non, ce qu’on lui proposait. Parce  que c’était comme ça que ça fonctionnait chez les Douglas lorsqu’il s’agissait de la jeune femme, toutes les décisions passaient par sa mère – importantes ou pas – et même si au début elle disait non, elle finissait toujours par dire oui. Pas parce qu’elle change d’avis, mais parce que sa génitrice arrive à la convaincre que l’idée vient d’elle et que c’est ce qu’il y  a de mieux pour elle. Bien sûr, il arrive que certaines fois la jeune femme gagne des batailles su des petites choses de la vie quotidiennes, mais cela ne représentait rien à côté des victoires qu’enchaînait sa mère concernant sa vie. Elle choisissait qui Kaci devait aimer, avec qui elle devait traîner et même de qui elle devait s’éloigner. Le premier nom sur la liste des gens à blacklister – et de toute façon le seul – était celui des Dixen. Lorsque cette famille était concernée, la règle était simple : faire comme si elle n’existait pas et ne pas oublier de les mépriser. Quoi qu’ils disent, quoi qu’ils fassent, quoi qu’ils entreprennent de faire, ils devaient être accueillis avec mépris chez les Douglas. Pendant des années, c’était ce qu’avait fait Kaci. Elle et sa famille snobaient toutes les réceptions qu’ils pouvaient donner, ne leur accordaient même pas un regard lorsqu’ils se retrouvaient au même endroit par exemple. Kaci ne devait ni s’intéresser à cette famille, pas même à leur actualité que cela concerne la ville ou pas, et contrairement à ses copines bien naïves selon sa mère, il lui était interdit de s’extasier lorsqu’elles en croisaient un dans la rue ou en feuilletant une page de magazine. Pour son bien et celui de sa famille, toute son existence la jeune femme avait évité de se poser des questions concernant le peu d’affinités qu’il pouvait y avoir entre ces deux familles, se contentant de ce qu’on lui avait tout simplement raconté. Mais ça, c’était avant… Depuis quelques temps tout avait été remis en questions sans qu’elle ne le veuille forcément, la rendant  un peu plus confuse à chaque fois. Elle en était arrivée au point de se demander si elle tenait réellement à sa famille ou du moins, à quel point est-ce qu’ils tenaient à elle. Etaient-ils prêts à mettre leur haine de côté pour le bonheur de Kaci ? Elle ne disait que son bonheur se trouvait aux côtés de Marcus, mais si jamais c’était le cas, est-ce que sa mère l’accepterait toujours ou considérerait-elle qu’elle avait encore perdue une fille ? Mais la question qui revenait souvent était de savoir ce qu’ils étaient, elle et Marcus.

Amis. Ils étaient amis. C’était la seule réponse qui avait accepté de sortir de sa bouche parce que tiraillée ente son cœur et sa raison, elle avait choisit sa raison et se le justifiait comme elle le pouvait. L’amitié c’est plus simple. L’amitié c’est sans prises de têtes. L’amitié ne comporte pas cette passion qui compliquait tout à chaque fois. L’amitié c’était surtout un mensonge. Et si la bouche de Kaci pouvait se permettre de dire qu’il n’y avait rien de plus qu’une amitié entre eux, ce n’était pas le cas de son corps qui vibrait à chaque fois qu’il se retrouvait un peu trop proche de Marcus, et encore moins de ce cœur qui ne demandait à qu’à exploser à la simple évocation de son prénom. « C’est peut-être mieux ainsi… » Dit-elle d’une petite voix. Elle continuait de s’enfoncer un peu plus dans son mensonge, pour se convaincre qu’elle prenait la bonne décision. En levant doucement la tête dans sa direction, la brunette voyait que quelque chose n’allait pas et elle n’avait pas besoin d’être un génie pour comprendre que c’était à cause de la réponse qu’elle venait de lui fournir. Son cœur se serra en lisant la déception sur son visage voire même de la tristesse. La seule pensée qu’elle venait de blesser la seule personne à qui elle tenait réellement la paralysait sur place. Elle avait baissé la tête pour se concentrer sur son verre de vin toujours devant elle, essayant de se concentrer sur sa respiration pour ne pas éclater en sanglot au milieu du restaurant et surtout devant lui. Lui faire du mal était bien la dernière chose qu’elle voulait, et pourtant elle avait réussit à lui en faire sans le vouloir. Ou peut-être était-ce volontaire ? Après tout leurs deux familles passent leur temps à s’ignorer ou à se mépriser. Peut-être que Kaci tenait de sa mère, plus que ce qu’elle pouvait penser et faire du mal aux Dixen étaient dans sa nature. Non, elle se refusait de penser que c’était le cas. Elle était différente de sa famille. Et Marcus aussi était différent des siens, elle en mettrait sa main à couper.

Son cœur se brisa un peu plus en voyant sa réaction. La brunette ne s’attendait pas à grand-chose, mais elle s’attendait encore moins à ce qu’ils aient ce fameux diner comme si de rien n’était. Autre la situation de gêne qui s’était installée et la tension palpable à la table, le jeune homme ne semblait pas prêt à mettre fin au rendez-vous. « Marcus, je suis… » Elle commença une phrase qu’elle n’eut pas le temps de terminer avec l’intervention du serveur qui était venu prendre leurs commandes. Un soupir s’échappa de ses lèvres – plus de déception que de soulagement – se plongeant rapidement sur le menue sans réellement le lire. « Je vais prendre la même chose que lui. » Elle referma la carte pour la donner au serveur, se forçant à lui adresser un nouveau sourire, devenant malgré lui la diversion nécessaire pour que Kaci tienne bon.  Pendant que le jeune homme s’adressait au serveur, elle ne pouvait s’empêcher de jeter des petits coups d’yeux en sa direction, voyant très bien qu’il n’était pas plus à l’aise qu’elle. Lorsque le serveur tourna les talons, la jeune femme retourna dans son mutisme avec la tête baissée, sentant une larme rouler le long de sa joue. D’un revers de la main elle l’essuya rapidement pour ne pas que d’autres ne fassent leur apparition, hésitant un moment à se lever pour quitter la table le temps que ses larmes finissent de couler. Elle renifla doucement et s’apprêter à essuyer une nouvelle fois sa joue, mais sentit la main de Marcus soulever son menton pour l’obliger à le regarder. Elle ne dit rien et resta immobile, préférant encore une fois rester silencieuse. Et lorsque les lèvres de Marcus vinrent se poser sur les siennes, ce fut comme une éventualité. Toutes ses craintes, ses appréhensions, mêmes ses questions s’effacèrent. Il n’y avait plus que lui, elle, eux. Le reste importait peu.

C’était de ça dont elle avait besoin. Ce baiser était la réponse à la question la plus évidente qu’elle aurait dû se poser en premiers lieux : est-ce qu’elle était heureuse avec Marcus ? La réponse était oui. En plus de se sentir heureuse, elle se sentait bien au point de vouloir se sentir comme ça partout, tout le temps, du moment qu’il soit avec elle. Lorsqu’il se détacha d’elle, ses lèvres cherchèrent encore les siennes, et elle se rendit compte que c’était ce bien être qu’elle allait devoir sacrifier si jamais elle décidait de ne rester qu’amis avec lui. Elle se redressa à son tour sur sa chaise, l’écoutant parler, bien qu’elle ne faisait pas vraiment attention à ce qu’il pouvait dire. Il avait raison. Elle le savait, il le savait… Fronçant légèrement les sourcils, de nouveau la jeune femme se leva pour aller s’asseoir sur les genoux de Marcus et l’embrasser avec passion. Ses mains trouvèrent rapidement les cheveux du jeune homme où ils se logèrent pour que leurs deux visages ne se décollent pas. « Tu as raison, on est plus qu’amis. » Dit-elle, le front collé contre le sien alors qu’elle reprenait son souffle. « Je crois que je ne peux plus me passer de toi, et ça va sûrement pauser problème… » Chuchota Kaci en déposant une nouvelle fois ses lèvres contre les siennes.  

_________________
I found my Heaven on Earth
Darling hold me in you arms the way you did last night, and we'll die inside for a little while here. I could look into your eyes until the sun comes up, and we're wrapped in light, and life and love. Put your open lips on mine and slowly let them shut, for their design to be together. With your body next to mine our hearts will beat as one and we set alight   ▬ we're afire love
Revenir en haut Aller en bas
 
Love is easy ~ Maki
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Behind Closed Doors :: Lakeview :: Chestnut Heights :: La Perla-