AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 sleep on the floor feat Joshua

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
● Crédits : tag
● Face claim : sebastian stan

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: sleep on the floor feat Joshua    Sam 8 Avr - 19:27

J'ai soupiré et j'ai fait une drôle de tête quand j'ai vu débarquer mon frère. Adam était revenu. Depuis quand il était au courant que j'avais des ennuis ? Je n'en savais rien mais je n'aimais pas qu'il se prenne pour l'homme de la famille surtout qu'il était plus jeune que moi et ça m'agaçait royalement. On ne s'était jamais entendu, du moins je n'avais jamais cherché à apprendre qui il était et au fond je crois que c'est pour ça qu'il est parti vivre avec notre père. On ne s'était pas vu depuis l'enterrement de papa l'an passé. Alors j'ai été surpris quand je l'ai vu à l’hôpital. Il avait été informé que j'avais eu un accident, ma mère sans doute … Il m'a raccompagné chez moi, enfin chez Penny. Il a prit un hôtel en ville. Je ne sais pas combien de temps il va rester, mais il n'a pas l'air d'être pressé de repartir. Je suis allé chez le kiné aujourd'hui. Je n'ai pas marché beaucoup, de toute manière j'ai du mal à me déplacer, mes côtes ne sont pas encore tout à fait remises de l'accident. J'ai des béquilles et marcher avec n'est pas franchement pratique alors j'ai demandé à Adam qu'il vienne me chercher. Je n'ai plus de voiture et je ne peux plus vraiment conduire pour le moment. Il a accepté. Je l'attends donc mais il a l'air d'être en retard. J'ai soupiré et je me suis levé. Je n'avais rien mangé depuis ce matin. Je n'avais pas trop d'appétit alors je suis allé à la boulangerie sur le coin de la rue. Je suis entré dans la boutique et j'ai acheté une pâtisserie que j'ai savouré juste après. Ça faisait du bien de manger. J'ai regardé l'heure et il n'y avait toujours personne. Bah il avait du oublier. J'ai soupiré et j'ai commencé à marcher. J'en ai eu marre au bout d'un moment et je n'avais pas fait un mètre. La loose. Je me suis assis sur le bord du trottoir et j'ai vu une ombre sur le sol, j'ai levé la tête. C'était Joshua. J'ai soupiré et j'ai dis :

« Salut Hamilton. »

Je me suis pas levé. Je n'en avais pas la force alors je lui ai fait coucou de la main. Je m'en voulais d'avoir été dur avec lui l'autre jour. Je me rendais compte que j'avais été nul avec lui un bon nombre de fois alors qu'au fond il ne m'avait jamais rien fait. C'était plutôt moi qui n'avait pas arrêté de l'emmerder.

« Tu n'aurais pas une voiture par hasard ? »

Je ne savais pas s'il accepterait de me rendre service, mais j'en avais marre d'attendre mon petit frère ici.

_________________

In the end, you will always kneel
You must be truly desperate to come to me for help. What makes you think you can trust me?

Revenir en haut Aller en bas
avatar
● Crédits : gifs:tumblr; quote: Kamelot;
● Face claim : Jared Padalecki

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: sleep on the floor feat Joshua    Mar 25 Avr - 22:16


Sleep on the floor


Dans la série « je ne sais pas que ce que j’ai fait la nuit dernière », Josh venait d’apparaître au générique. Il s’était réveillé dans une maison qu’il ne connaissait certainement pas, une trace sombre au creux de son cou et une odeur vaguement inconnue sur lui. Il n’avait aucun souvenir de s’être laissé entraîner dans une nuit de débauche, surtout quand il devait se pointer deux heures plus tard dans une salle de cours pleine d’élèves plus ou moins désireux de travailler sur la guerre du Golfe. Moins que plus, d’ailleurs. Alors oui, le professeur, sans aucun problème et après avoir laissé un mot en s’excusant, avec son numéro griffonné en bas, s’était envolé. Il avait presque couru, chemise à l’endroit et cheveux en arrière – à moins que ça ne soit l’inverse – jusqu’au lycée. Heureusement qu’il avait toujours son ordinateur avec lui, et, si jamais, le powerpoint sur un drive – qui n’était pas google. Donner ses infos au pays, c’était bon, très peu pour lui, ils avaient déjà tout –. Heureusement, il s’agissait d’un de ces jours bénis, aussi connus sous le nom de demi-journée de cours.

Enfin, seulement pour lui, pas pour les élèves qui allaient devoir supporter toute la journée. Quel pied d’être prof, quand même, hormis les montagnes de copies qui manquaient de vous ensevelir, le stress constant, l’horreur du stylo rouge, les élèves plus cons que la moyenne qui étaient adorables et les véritables connards trop sûrs d’eux-mêmes quand ils vous affirmaient que, eux, ils connaissaient l’histoire parce que papy il avait mystérieusement aidé en 39-45 un joyeux maréchal français qui avait de l’ambition et des idées … Bref. La joie de l’enseignement. Même si Joshua adorait son boulot, c’était pas le pied. C’était même la tête, l’inverse du pied.
Et donc d’autant plus gratifiant.

Il était sur son chemin pour retourner chez lui, en espérant voir sa voiture garée sur un des parkings alentour – sait-on jamais – quand il entendit une voix l’appeler. Une voix assez proche du sol. Une voix qu’il connaissait, malheureusement. Comment aurait-il pu en être autrement ?
« Sam. »
Le ton, loin d’être cordial, n’était pas pour autant froid. Il pouvait contenir sa colère, il devait la contenir. Pour l’instant, il n’avait rien fait, pas vrai ? C’était une sorte de bon signe… Immédiatement, une pointe de consternation remplaça son rejet. Il n’avait pas l’air disposé à se lever, et pour cause ! Le gars semblait en mauvais état. Cassé n’était pas un terme juste.

« Euh, non, je sais pas où je l’ai laissée… Mais elle est sans doute sur le parking de la rue, plus loin, c’est là où j’ai dormi hier soir. » Il n’allait pas s’étendre sur sa vie privée avec lui. Avec un petit soupir, il secoua la tête.
Il avait été élevé pour aider son prochain, même quand ce prochain lui sortait par les yeux. « Tu penses que tu pourrais marcher jusqu’à là-bas, avec mon aide ? Ou je peux aller la chercher.»
Par politesse, il n’allait pas lui demander. Il n’avait pas à s’en occuper, pas vrai ?

_________________


If you knew that I was lying
Would you walk away
Or turn the other cheek?


Revenir en haut Aller en bas
avatar
● Crédits : tag
● Face claim : sebastian stan

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: sleep on the floor feat Joshua    Sam 29 Avr - 19:13

C'était assez drole de retomber sur Joshua, enfin je n'étais encore une fois pas en bonne posture, mais cette fois lui non plus n'avait pas l'air bien. Je voyais sa tête. Il avait l'air d'avoir peu dormi et du coup de ne pas être très réveillé. Je ne connaissais que trop bien ce sentiment. J'avais souvent été bourré et j'avais ce genre de tête le lendemain matin. J'étais surpris que ça lui arrive à lui. J'ai haussé un sourcil quand il m'a dit qu'il ne savait pas où il avait laissé sa voiture et qu'elle était sûrement sur un parking. Sérieusement ? J'ai retenu un rire. Je ne l'imaginais pas du tout boire, mais il avait du bien se bourrer la tronche.

« Tu t'es pris une belle cuite on dirait. »

Je ne voulais pas trop faire la malin mais ça m'amusait venant de lui. La dernière fois c'était moi qui avait trop bu, maintenant il savait ce que ça faisait. J'aurais aimé pouvoir faire la même chose cela dit, mais j'étais coincé depuis mon accident. J'avais d'ailleurs encore quelques marques de celui lui. Il me demandait si je pouvais marcher jusque là. Je lui ai montré mes béquilles que j'avais posé à côté et je lui ai dit :

« Ouai, ça devrait aller. J'ai mes jambes provisoires avec moi. Je n'arrive pas encore à remarcher sans, mais je me débrouille. »

Je me suis relevé, difficilement, chaque fois que je bougeais mes côtes me faisaient souffrir. J'avais l'impression de passer sous un broyeur. C'était vraiment désagréable. Je me suis appuyé sur mes béquilles et je lui ai dis avant qu'il ne me pose la question :

« Accident de voiture … et désolé de te déranger. Tu avais peut-être quelque chose à faire, mais visiblement mon frère m'a oublié. »

Je ne sais pas s'il se souvenait de mon frère, de mon petit frère et en réalité de mon demi-frère. Je ne l'avais jamais dis à personne d'ailleurs je me fichais bien désormais d'avoir été adopté. J'étais un peu fâché qu'Adam m'ait oublié. Je savais qu'il avait de la rancœur à mon égard, mais il était revenu pour m'aider et il m'oubliait. Il fallait bien que je rentre d'une manière ou d'une autre.

_________________

In the end, you will always kneel
You must be truly desperate to come to me for help. What makes you think you can trust me?

Revenir en haut Aller en bas
avatar
● Crédits : gifs:tumblr; quote: Kamelot;
● Face claim : Jared Padalecki

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: sleep on the floor feat Joshua    Mer 10 Mai - 20:36


Sleep on the floor


Il fut un temps où Josh aurait bien voulu s’exprimer sur ce qu’il avait vécu, même avec une personne qu’il n’appréciait pas particulièrement telle que Sam. Et encore, ne pas apprécier était un bien grand mot. Aussi, lorsque la personne était à la limite de rire… Disons que ça ne lui inspirait que moyennement confiance, mais qu’il ferait avec. Lui-même avait conscience du ridicule de sa situation, de la tête qu’il avait – élan probablement étonné de sa propre hardiesse – et de la possible fin de cette rencontre. Pourtant, il n’irait pas à l’affrontement. Pas cette fois. Peut-être était-ce les évènements de la nuit, qui resteraient sous silence jusqu’à ce que quelqu’un les découvre – sa mère allait vociférer et sans doute en crever… bien fait – ; peut-être était-ce la simple bonté qui transpirait encore de son éducation. En tout cas, il ne s’énerva même pas.
« C’est ça le pire, je n’ai pas de souvenirs ou l’impression d’avoir bu.. Je ne me souviens plus trop, c’est tout. Enfin bon. Tant que c’est qu’une fois, pas de quoi s’inquiéter. »


Il se laissa aller à un regard vers le ciel, histoire de vérifier qu’il ne pleuvrait pas sur eux, avant de reporter son attention sur Sam, qui se redressait doucement mais sûrement. Ca pouvait marcher, pas vrai ? Juste un voyage en voiture, sans s’étriper. Josh se demandait comment il faisait pour ne jamais perdre son sang-froid face à ses élèves qui, des fois, n’en avaient mais alors rien à faire de ce qu’il tentait de leur inculquer... Alors pourquoi ? Pourquoi, dans des situations semblables à celle de la dernière fois, ne pouvait-il pas réagir froidement ?
Grand mystère qu’il tenterait de résoudre, un jour. Mais pas aujourd’hui. Pas maintenant.
La cause des béquilles et de l’état de puzzle de Sam lui fut révélé, et ça lui sembla clair. Douloureux, dégueulasse pour l’homme qui n’avait rien fait – c’était un connard, mais il ne méritait pas de voir la mort d’aussi près –, et si blanc que s’en était lumineux, aux yeux de Josh.
« Non, non, je rentrais chez moi, après avoir récupéré ma voiture. T’en fais donc pas. C’est normal. »

Il haussa les épaules en accompagnant ses paroles, avant de commencer à marcher. Il faisait attention à aller doucement, car avec ses grandes jambes qui tenaient plus des échelles que de jambes à vrai-dire, il avait vite fait de distancer le malade. Il n’y avait pas de pitié dans ses yeux, pas plus qu’il n’y avait de haine. C’était plus de respect, pour l’homme qui avait survécu sans en mourir et sans finir totalement défiguré. Petit plus qui allait avec la vie.
« Et tu pourras remarcher un jour ? » s’enquit-il, alors qu’ils dépassaient lentement un parking qui semblait étrangement familier à Joshua. Un coup de clés, un clignotement vers la voiture noire dans laquelle le professeur se déplaçait toujours, et… Pouf. Il avait retrouvé.
« On était pas loin. J’avais peur de m’être garé trop  à l’écart, mais c’est bon. » Il alla ouvrir la portière pour Sam, en espérant qu’il n’en faisait pas trop. Il n’avait aucune idée de ce qui pourrait énerver son ancien camarade-ennemi, même si ce n’était pas le terme le plus approprié.

_________________


If you knew that I was lying
Would you walk away
Or turn the other cheek?


Revenir en haut Aller en bas
avatar
● Crédits : tag
● Face claim : sebastian stan

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: sleep on the floor feat Joshua    Lun 29 Mai - 15:57

C'était comique de voir Joshua avec une gueule de bois, enfin c'était aussi inquiétant parce qu'il n'avait pas l'air de se rappeler de grand chose. C'était curieux d'ailleurs s'il n'avait pas bu. J'ai haussé un sourcil. Il n'avait sûrement pas envie de se confier à moi. J'étais le dernier à qui il pouvait le faire, après tout nous ne sommes pas mais. Ce n'est pas comme si on avait vécu des choses inoubliables lui et moi, loin de là. On est plutôt des vieux ennemis surtout parce que je l'ai pas mal cherché quand on était gosse. Je sais que c'est de ma faute.

« Ouai tant que ce n'est qu'une fois, tu devrais t'en sortir. »

Je suis bien placé pour le savoir. Boire est chose courante chez moi. Je ne suis pas alcoolique pour autant. Je sais quelles sont mes limites. J'ai fini par lui demander s'il pouvait me raccompagner et il a accepté. J'étais surpris d'ailleurs. Je m'attendais à ce qu'il me dise d'aller me faire voir, mais il n'a rien dit. Il m'a assuré que sa voiture était dans le coin, au moins il se souvenait de ça, c'était déjà bien. J'ai acquiescé et je me suis relevé avant de le suivre. Il m'a demandé si je pourrais remarcher un jour. J'ai fait signe que oui et j'ai ajouté :

« C'est une questions de mois visiblement, pour l'instant ça m'aide. J'ai eu tous le côté gauche écrasé à cause de l'impact, les côtes avec, bref ça mettra du temps à se remettre mais les médecins ont bon espoir. »

J'ai eu un petit sourire, eux ils avaient toujours de l'espoir, mais je n'étais pas sur qu'un jour je puisse vraiment me rétablir de cette accident, en tout cas je ne risque pas de l'oublier. Il avait repéré sa voiture. J'ai souris en voyant qu'il était rassuré. J'ai lancé en espérant qu'il ne le prenne pas trop mal :

« J'espère que tu t'es amusé au moins hier. »

On pouvait essayer de s'entendre pour le peu de temps qu'on serait à deux. Je n'avais pas envie qu'on se dispute. Le passé était passé après tout. On était tous les deux adultes. On pouvait se supporter.

_________________

In the end, you will always kneel
You must be truly desperate to come to me for help. What makes you think you can trust me?

Revenir en haut Aller en bas
 
sleep on the floor feat Joshua
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Behind Closed Doors :: Lakeview :: Chestnut Heights-