AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Caring so much ♥ Sam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
● Crédits : //
● Face claim : Chris Pine
The summer can last a little bit longer.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Caring so much ♥ Sam   Sam 29 Avr - 19:24

Averell venait, comme d'habitude, chez Sam, afin de l'aider à s'occuper des tâche ménagères et surtout pour lui tenir compagnie. Avec ses soucis pour marcher, suite à son agression, Avi se plaisait à lui dire qu'au moins, il ne pouvait pas fuir. Alors, lorsque le frère de Sam était absent, Averell passait des heures aux côtés de son amant, à jouer à des jeux de société, à regarder des films à la télé, ou tout simplement à le regarder dormir la tête contre ses genoux, lui caressant tendrement les cheveux. Il ne regrettait aucune minute passée en sa compagnie.

Cela faisait aussi depuis un certain temps que le secouriste se sentait fatigué et étrangement zen. Parfois, il avait de fortes douleurs au crâne. Mais il ne songeait pas que cela était du fait de Felicity.
Ce matin-là, il tourna la clef dans la serrure de la porte de l'appartement de Sam, avant de pénétrer dans les lieux avec un large sourire et un grand sachet entre les mains. Son amant lui avait confié le double de ses clefs car il n'était pas évident de venir rapidement ouvrir la porte et puis, c'était plus simple... Et peut-être bien une façon d'officialiser leur liaison. Même si Avi n'y songeait pas encore, mettant de côté cette pensée.

"Sam, c'est moi! Tu sais, ton préféré!"
s'exclama-t-il simplement, enlevant ses chaussures dans l'entrée et lançant un super sourire à son meilleur ami devenu bien plus que cela. Il s'approcha et déposa un doux baiser contre ses lèvres, sans retenu, mais évitant tout geste violent. Ses mouvements étaient beaucoup plus lents que d'habitude et il avait du mal à garder l'équilibre longtemps. "Comment tu te sens, aujourd'hui?" demanda-t-il avec sincérité, attendant la réponse avec inquiétude. Il savait que Sam était de ceux qui détestaient rester enfermé longtemps à l'intérieur. Et en ce moment, il ne sortait que pour ses séances de rééducation.
"J'ai rapporté des cookies maison. Maria m'a aidé à les faire pour que son tonton guérisse plus vite. Mais t'en auras droit qu'à un seul, question que tu prennes pas trop de bide, j'en prends assez pour deux!" dit-il jovialement, avant de faire un tour sur lui-même, avec le paquet, imitant une danseuse, en riant, parce qu'il savait très bien qu'il devait avoir l'air ridicule.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
● Crédits : tag
● Face claim : sebastian stan
The summer can last a little bit longer.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Caring so much ♥ Sam   Sam 13 Mai - 20:47

Je regardais la télé lorsque j'ai entendu la porte d'entrée et la voix de Sam. Depuis que Penny était partie je me sentais terriblement seul. Mon frère était venu me rejoindre mais il ne voulait pas que je reste à Myrtle Creek. Il avait pris les devants pour me faire déménager et pour me trouver un logement pas trop cher. Je n'étais pas enchanté de devoir déménager je m'étais habitué à cette maison, à cette chambre … même si je n'étais pas là depuis longtemps j'avais l'impression d'être dans la maison de mon enfance. L'endroit était presque pareil, sauf la décoration et c'était peut-être ça qui déplaisait tant à Adam. J'étais donc content qu'Averell vienne me tenir compagnie.

« Hey, tu es venu ? »

Je lui ai souris parce qu'évidement je voyais qu'il était là, mais mes cachets me ralentissaient un peu le cerveau et j'avais parfois l'impression d'être un peu stone. Les anti-douleurs n'était pas de tout repos. Il m'a demandé comment ça allait. J'ai haussé les épaules. Je ne savais pas vraiment comment j'allais. Je me sentais démuni. Je risquais d'avoir des soucis avec mon job, mais je n'avais pas envie qu'il s'inquiète. Je savais très bien ce qu'il allait me dire, que je ne devais plus reprendre, que je devais arrêter, mais je ne savais pas si j'en étais capable. Je lui ai donc dis :

« Ça va. Je passe le temps comme je peux. Je matte des séries que je n'avais jamais vu. Penny m'avait parlé de Sense8 du coup j'ai continué. »

Elle me manquait beaucoup. Elle avait quitter la ville, sans doute que c'était la meilleure chose à faire dans cette ville remplie de corbeau. J'ai souris quand j'ai vu qu'il m'avait apporté des cookie et j'étais pressé de pouvoir marcher à nouveau et sortir. Je lui ai fait signe de venir s’asseoir à mes côtés, j'avais besoin de sentir sa présence et de l'avoir près de moi. C'était de plus en plus vitale. Je ne pouvais pas me passer de lui.

«Et toi ? Bonne journée ? Tu as pas croisé Adam ? »

J'espérais que non, parce que je savais que mon petit frère ne portait pas mon amant dans son cœur et il valait mieux pour eux deux qu'ils ne se croisent pas.

_________________

In the end, you will always kneel
You must be truly desperate to come to me for help. What makes you think you can trust me?

Revenir en haut Aller en bas
● Crédits : //
● Face claim : Chris Pine
The summer can last a little bit longer.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Caring so much ♥ Sam   Dim 14 Mai - 20:35

Averell sourit simplement à son amant lorsque celui-ci lui indiqua de s'asseoir à ses côtés, c'était bien tout ce qu'il voulait. Alors qu'il venait à peine de prendre place, il posa une main tendrement contre la cuisse de Sam, lui lançant un regard amoureux. Il était tellement bien en sa compagnie. Finalement, grâce à cet accident, il le voyait de plus en plus, venant prendre soin de lui. Il devait avouer qu'il trouvait très plaisant de l'avoir à sa merci, même s'ils ne pouvaient rien faire de trop sportif, si vous voyez ce que je veux dire...

"Sense8? C'est quoi?" demanda-t-il simplement suite à la réponse de son cher et tendre. Le trentenaire n'avait pas le temps de regarder de séries... Sa femme n'était pas trop pour qu'il reste devant la télé. Elle avait d'ailleurs une nouvelle lubie, celle de contrôler la moindre gramme de ce qu'il mangeait dans la journée, de quoi bien l'énerver. Il poussa un léger soupire en y songeant, puis se pencha pour embrasser tendrement Sam contre le front, puis sur les lèvres, s'en emparant avec bien plus d'avidité et sans retenue.

"Je t'aime." dit-il simplement, les joues rouges, avant de s'écarter et jeter un oeil à l'écran de la télé. Finalement, son amant lui renvoya sa question et notre secouriste 'attendit pas pour répondre.
"Très bonne puisque je viens te voir..." commença-t-il avec malice, avant de reprendre: "Non, je ne l'ai pas vu. J'aurais dû? Ou il m'aurait crever les yeux?" demanda-t-il en riant. Avi savait pertinemment que le petit-frère de Sam ne le portait malheureusement pas dans son coeur. Et ce serait bien pire s'il apprenait sa relation avec son frérot.

"Tu as déjà mangé ou tu veux que je te prépare un truc?" demanda-t-il finalement, lui lâchant la cuisse de son interlocuteur et prenant une impulsion pour se lever. Il ne savait pas trop pourquoi, mais outre le manque d'équilibre et la fatigue, il était jovial et ne tenait pas en place depuis quelques temps. Il se leva donc avec un grand sourire, presque en dansant. Il ouvrit la porte du réfrigérateur et fit la moue. "Euh... Sinon je peux aussi nous commander un truc." C'était presque vide et rien ne lui faisait envie.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
● Crédits : tag
● Face claim : sebastian stan
The summer can last a little bit longer.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Caring so much ♥ Sam   Mar 23 Mai - 21:07

J'avais eu la même réaction que lui lorsque j'avais entendu parler de Sense8 c'est quoi ça ? Je ne connaissais pas du tout cette série avant que Penny ne m'en parle et j'avais accroché, en plus il y avait pas mal de beaux hommes dedans. Je ne me privais pas de les mater après tout j'avais des yeux c'était fait pour ça. J'ai donc répondu :

« Une série que Penny m'a fait découvrir. C'est huit personnes qui parfois arrivent à entrer en connexion alors qu'ils sont chacun dans un pays différent. Il y a une coréenne, un allemand, une anglais, une trans qui vit au Mexique je crois, ouai je me plante encore dans les pays. Il y a un américain, sexy d'ailleurs, c'est un flic. Je suis sur que tu l'aimerais. Il y a un camerounais, du moins je crois. Bref ils sont au quatre coins de la planète et parfois ils entrent en connexion. C'est un peu bizarre mais c'est sympa. »

Averell m'embrassa et j'ai souris quand il m'a dit qu'il m'aimait. J'aimais quand il me disait ça. Je savais déjà qu'il m'aimait mais c'était toujours agréable de l'entendre dire. Je voulais qu'il me le dise à longueur de journée. Je l'ai attrapé par le coup et je l'ai embrassé plus lentement. C'était parfois encore douloureux pour moi de bouger mais ça m'était égal. J'ai eu un petit sourire lorsqu'il m'a demandé si mon frère lui crèverait les yeux s'il le croisait. J'ai haussé les épaules et j'ai répondu :

« Peut-être bien ... mais non il n'est pas violent, juste rancunier. Je crois qu'il t'en veux parce que j'ai passé plus de temps avec toi qu'avec lui quand on était gosse et je crois aussi qu'il ne t'aime pas beaucoup,mais on s'en fiche, je peux t'aimer pour deux. »

J'étais content qu'il soit là et qu'il vienne souvent me voir. Mes journées seraient bien longues sans lui.

« Pas encore, je n'ai pas très faim mais oui tu peux commander. Il n'y a rien dans le frigo c'est ça ? »

Ça ne serait pas étonnant qu'il n'y ait rien à manger. Je n'avais pas tellement la possibilité de faire les cours et mon frère n'était pas là et Penny était partie. C'était donc normal qu'il n'y ai rien.

« Désolé. Il faudrait que j'aille remplir le frigo, mais je t'avouerais qu'en ce moment c'est compliqué ... »

Je n'avais plus du tout de revenus pour le moment. Je ne savais clairement pas comment j'allais m'en sortir.

_________________

In the end, you will always kneel
You must be truly desperate to come to me for help. What makes you think you can trust me?

Revenir en haut Aller en bas
● Crédits : //
● Face claim : Chris Pine
The summer can last a little bit longer.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Caring so much ♥ Sam   Ven 26 Mai - 17:06

Avi eut un petit sourire face à la réponse de son amoureux. Il haussa les sourcils, intrigué par ce qu'était en train de lui expliquer son cher et tendre.
"Je crois que je n'ai pas tout compris, mais, ça a l'air sympa." conclut-il simplement, s'approchant ensuite de Sam afin de profiter de son contact et d'un petit câlin. Rester loin de lui commençait à devenir complètement insoutenable pour notre trentenaire. S'il le pouvait, il prendrait ses valises et viendrait s'installer avec Sam. Petit à petit, Averell commençait à entrevoir le fait qu'il pouvait quitter sa femme.... Mais il ne pourrait jamais quitter sa fille, Maria. De plus, si Felicity pêtait un plomb après son départ, ce serait à la petite de payer la folie de ses parents. Il était impensable que cela n'arrive, ce serait trop cruel pour leur petit ange.

Pour le moment, il ne voyait pas d'avenir serein. Mais, au moins, il pouvait profiter du bonheur auprès de Sam, le temps de quelques contacts éphémères.

Les deux hommes parlèrent ensuite du frère de Sam. Averell leva de nouveau les sourcils. "Oh.... Alors il serait aussi jaloux s'il apprenait ce qu'on fait tout les deux parfois dans ta chambre... Je présume que tu ne lui as rien dit à propos de nous?" demanda Avi, bien conscient de la réponse, avant de se pencher pour déposer encore un baiser contre les lèvres douces de son interlocuteur. "T'as intérêt à guérir vite, mon coeur, parce que je commence à me languir de ton corps, tu sais..." souffla-t-il tendrement. "Considère que dès que tu iras mieux, t'auras le droit à une récompense. C'est une bonne carotte, hein?" dit-il ensuite en riant, venant de nouveau plaquer ses lèvres contre celles de Sam. Il sentait son coeur battre à toute allure, tandis qu'ils s'embrassaient encore et encore.

"Je peux plus vivre sas toi... Je vais prendre soin de toi, je ne veux pas que tu aies mal.." déclara-t-il doucement, prenant Sam dans ses bras, le temps d'un câlin tendre, faisant attention à ne toucher aucune zone sensible de celui qui avait jadis était son meilleur ami. Il mit ensuite un terme à leur contact et alla jeter un oeil dans le frigo. Dépité de ne rien y trouver, le trentenaire assura qu'il allait commander quelque chose.

"Oh, si tu veux, je pourrais faire des courses en venant demain?"
dit-il simplement. "Oui, c'est ça... Faut juste que tu fasses une liste, que tu me dises ce que tu veux." Un large sourire illuminait son visage. Rien ne lui ferait plus plaisir que de soulager son cher et tendre de ses corvées... Quitte à passer pour un papa bien chiant envers son amant.

Il se saisit ensuite de son téléphone portable. "Bon, tu préfères quoi? Japonais, chinois? Fast-food? Pizza?" demanda-t-il simplement à l'attention de Sam, cherchant les numéros sur le net.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
● Crédits : tag
● Face claim : sebastian stan
The summer can last a little bit longer.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Caring so much ♥ Sam   Lun 29 Mai - 15:25

J'ai souris, j'avais eu du mal à comprendre aussi le sens de la série et puis j'avais accroché. Il fallait juste se mettre dans l'histoire et tout était plus clair. J'avais eu du mal à comprendre quand Penny m'avait raconter et puis le première épisode m'avait décidé à regarder le reste. Je ne savais pas vraiment ce que Averell regardait comme série, ni même s'il en regardait, mais ça n'avait pas l'air d'être son genre en tout cas je ne l'avais jamais vu faire chez lui, avec sa vieille peau dans les parages en même temps ça ne devait pas être évident.

« Ouai, j'ai eu du mal aussi, mais au final c'est pas mal. Et puis on a de quoi matter, je t'assure. »

J'ai souris. Il y en avait pour tous les goûts c'était chouette d'avoir ce genre de séries, il y en avait de plus en plus d'ailleurs et c'est plutôt une bonne chose que certaines séries défendent les personnes comme nous.

On a évoqué mon frère ensuite, j'ai haussé les épaules, je ne savais pas vraiment de quoi il était capable, mais je savais qu'il était rancunier et jaloux. Je savais que la conversation ne serait pas facile et évidement je n'avais rien dit pour moi. Il valait mieux qu'il ne sache pas que j'étais gay et que j'aimais Averell.

« Non évidement que non. Ma mère ne sait rien non plus. Je ne peux pas leur dire. Ils sont très … catholique … si on peut dire. Enfin pour ma mère, pour mon petit frère c'est autre chose. Il m'en veut déjà de l'avoir soit disant laissé tombé, je vois mal sa réaction quand je lui dirait la vérité … non je ne peux pas. »

J'étais toujours bloqué à l'idée d'avouer mon homosexualité. Il y a tellement longtemps que je la gardais pour moi. Je ne pouvais pas le dire. C'était impensable. J'ai souris lorsqu'il m'a dit que je devais me remettre rapidement parce que mon corps lui manquait. Je lui ai répondu d'un air amusé :

« J'espère que ce n'est pas que mon corps qui te manque. Mais moi aussi ça me manque, je t'assure. Le kiné dit que je fais des progrès, mais il a dit que j'en aurais encore pour plusieurs mois avant de vraiment remarcher sans mes béquilles. Je ne peux pas encore faire d'acrobaties ... »

Dommage, j'en aurais bien eu besoin, ça m'aurait remonté le moral. J'ai acquiescé lorsque mon amant m'a dis qu'il pouvait faire les courses pour moi si je le souhaitais. Il était adorable. Il me demanda ensuite ce que je préférais qu'on commande. J'ai réfléchis un moment et j'ai répondu :

« Hum Japonais ça ira très bien. Il y en a eu pas trop loin, je dois avoir le numéro pas loin. »

Je me suis redressé et j'ai fouillé sur la table de nuit. Le papier était là et je l'ai tendu à Averell.

« Je peux me charger d'appeler, je sais encore le faire ça, viens là deux minutes. »

J'ai tapoté sur le lit pour qu'il pose ses fesses à côtés de moi. J'avais très envie de l'embrasser de le toucher aussi. J'ai glissé mes mains dans son dos quand il s'est assis et je l'ai embrassé. Tant pis si j'avais mal. J'avais besoin de son contact. J'avais besoin de le sentir contre moi.

_________________

In the end, you will always kneel
You must be truly desperate to come to me for help. What makes you think you can trust me?

Revenir en haut Aller en bas
● Crédits : //
● Face claim : Chris Pine
The summer can last a little bit longer.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Caring so much ♥ Sam   Mar 13 Juin - 15:42

Averell ne put s'empêcher de rire à la remarque de son compagnon.
"Je te jure qu'il n'y a que toi que j'ai envie de mater..." déclara-t-il doucement, déposant un petit baiser contre les lèvres de son interlocuteur. Depuis qu'ils s'étaient mis ensemble, et malgré son mariage avec Felicity, Averell ne pensait plus qu'à Sam. Il omnibulait ses rêves et ... ses cauchemars. Il avait peur, tellement peur de le perdre un jour. Comme le jour de ce fameux accident. Lorsqu'il était arrivé sur les lieux, en bon secouriste, il avait aussitôt réagi, mais il n'était pas parvenu à garder son sang-froid comme il l'aurait dû. Et par sa faute, Sam aurait pu mal finir... Il s'en voulait.

Averell sourit de nouveau ace à ce que lui expliquait le trentenaire par rapport à sa famille. Il le savait qu'ils étaient assez fermé d'esprit et il pouvait comprendre la crainte de son ami. Avec ceux d'Avi, ce serait pire... Son pasteur de père ne lui pardonnerait jamais une relation adultérine, qui plus est avec un homme. Après tout, rien que sa liaison avec une femme plus âgée avait représenté un véritable problème chez les Dilten.

"Tu verras, un jour, ils seront prêts à l'entendre..."
déclara-t-il doucement, caressant Sam, passant ses doigts dans sa chevelure délicatement et avec tendresse. "En attendant, c'est quand même vachement excitant de garder le secret, tu ne trouves pas?" Oh oui, ça l'était, presqu'autant que terrifiant. Bien sûr, c'était difficile à vivre, mais parfois cela rendait leur relation encore plus désirable car interdite.

Finalement, Sam opta pour un Japonais. Parfait, c'était exactement ce qui plairait à Averell ce soir-là. Mais alors qu'il prenait le numéro tendu afin d'appeler, Sam lui indiqua de venir s'asseoir à ses côtés, ce qu'il fit sans se faire prier davantage. Il profita intensément de l'étreinte et du baiser de son interlocuteur, dévorant chaque seconde avec passion. Finalement, il le repoussa, avec tendresse.
"Arrête, Sam... Tu l'as dit toi-même, il ne faut pas que tu fasses trop d'acrobaties... Par contre..." Il lui vola un nouveau baiser, avant de poser sa tête tout simplement sur les genoux de Sam, s'allongeant doucement. "Tu as le droit de me servir de coussin." Il rit simplement, heureux de sa petite farce. Il toucha le nez de Sam avec son index, pour le titiller encore plus. "Je t'aime, mon ange... T'es trop mignon quand tu fais cette tête..." déclara-t-il. Beuh, il s'était rarement senti de cette façon: il puait la niaiserie. En y songeant, il pensa qu'il était temps de mettre certaines choses au clair, même si elles seraient probablement difficile à entendre et à avouer...

"J'ai un truc à te dire..." souffla-t-il tout en gardant la tête contre les genoux de Sam, le regardant avec tendresse, mais aussi avec tristesse. "Felicity est malade...C'est pour ça que j'arrive pas à la quitter... Sans parler de Maria..." commença-t-il doucement. Certes, ce n'était sans doute pas la meilleure façon d'entrer dans le vif du sujet, surtout que son partenaire risquerait de croire que sa femme avait un cancer ou une autre saloperie du genre alors il reprit la parole. "Tu te souviens de ma cicatrice?" demanda-t-il... Posant ses yeux bleus clairs dans ceux intrigués de son amant.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
● Crédits : tag
● Face claim : sebastian stan
The summer can last a little bit longer.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Caring so much ♥ Sam   Mar 13 Juin - 22:25

J'ai souris. Ça me rassurait clairement qu'il ne veuille mater que moi. Si j'avais pu je me serais levé et je l'aurais embrassé. Je lui aurais sans doute sauter dessus parce que j'avais très envie de lui quand il était comme ça. J'avais de toute manière souvent envie de lui … je ne vous le cache pas. Je suis sans doute un peu trop obsédé par lui. Il hante toutes mes pensées et ce depuis des années. Maintenant que je peux enfin être avec lui je ne vais pas me priver pour penser à ce genre de choses, je ne peux faire que ça pour le moment, dès que je serais en état, je profiterais pleinement de lui. J'ai haussé les épaules quand il m'a dit qu'un jour ma famille serait prête à entendre que j'aimais les hommes. Je n'en étais pas si sur, mais il faudrait bien que je leur annonce, je commence à en avoir marre de ma cacher.

« J'espère … En fait j'aimerais bien qu'ils le sachent … j'en ai assez de me cacher. De sans arrêt faire attention à ce que je dis, de toujours être sur mes gardes. Ce n'est pas une vie. »

Il n'y avait pas que de ça que j'en avais marre. J'en avais marre aussi de me cacher avec Avi, c'était excitent, c'était vrai, mais ça le serait pour combien de temps ? J'espérais qu'un jour on puisse se montrer devant tout le monde et que ça ne soit plus aussi compliqué de trouver des plans pour qu'il échappe à sa femme et pour que j'échappe à mon frère. Ce n'était pas franchement de tout repos. J'ai soupiré quand il m'a dit que je ne devais pas faire d’acrobatie, c'était vrai, mais j'étais près à me sacrifier s'il le fallait … C'était tellement tentant de l'avoir à mes côtés et tellement frustrant de ne pas pouvoir le toucher plus.

« Oui, je sais, mais tu es trop mignon … je ne peux pas te résister, tu le sais et … comme on es seul … »

Je lui ai fait un clin d’œil. Je pouvais un peu bouger quand même, je n'étais plus totalement infirme, on pouvait tenter quelque chose, mais je doutais qu'il soit d'accord. Il s'inquiétait trop pour moi pour le moment. Il posa sa tête sur mon épaule et j'en ai profité pour passer mes mains sur son torse. Je pouvais lui faire du bien s'il le voulait. Je me suis arrêté dans mon geste quand il a évoqué Félicity. Il fallait vraiment qu'il parle d'elle maintenant ? Elle était malade ? Ce n'était pas une première nouvelle pour moi. J'avais toujours pensé qu'elle l'était … mais passons, il n'avait peut-être pas forcément envie d'entendre ça.

« Malade ? Malade comment ? Oui je n'ai pas oublié … tu m'as dit que c'était un patient … mais je dois t'avouer que … j'ai encore du mal à le croire. Tu va enfin me dire ce qui s'est passé ? »

C'était peut-être le moment. J'espérais juste que ça ne se finirait pas en dispute comme à chaque fois qu'on parlait de sa femme. Je ne supportais de plus en plus mal ce genre de bêtises. J'avais besoin qu'on soit bien tous les deux, pas qu'on se prenne la tête pour ça, mais j'étais curieux de savoir ce qu'il avait à me dire.

_________________

In the end, you will always kneel
You must be truly desperate to come to me for help. What makes you think you can trust me?

Revenir en haut Aller en bas
● Crédits : //
● Face claim : Chris Pine
The summer can last a little bit longer.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Caring so much ♥ Sam   Sam 1 Juil - 21:11

Averell laissa paraître un sourire gêné face à la remarque de son interlocuteur. Ils étaient si bien ensemble, et c'était sûr qu'il aurait été mieux pour eux que leur relation soit publique. C'était difficile de tout cacher à ses proches et de jouer l'amant... Sam n'était pas dans une situation enviable, et Avi le savait bien, mais après tout, son interlocuteur lui avait souvent dit qu'il l'acceptait.

"Je sais..." souffla-t-il doucement, laissant paraître un regard triste quelques instants. Lui aussi était fatiguée par cette mascarade, bien qu'elle soit excitante. A la longue, cela avait de quoi blaser et il savait très bien que son amant ne désirait qu'une chose, bien qu'il ne le lui dise jamais: que Averell divorce et vienne à l'épouser lui. Mais il ne parvenait pas à le faire. Il aimait à se dire que c'était pour le bien de son enfant, Maria, mais c'était beaucoup plus compliqué.

"Haha interdit par le médecin, mon coeur... Mais si t'es sage, je pourrais peut-être te faire une petite gâterie tout à l'heure..." dit-il doucement, affichant un air malicieux. Avec ce genre de chose, Sam pourrait prendre son pied sans risquer de souffrir non? Mais ce ne serait pas tout de suite, le trentenaire aimant se faire languir.

Après quelques instants de flirt non dissimulé, Avi s'allongea à côté de Sam et posa sa tête contre ses genoux. Puis, se rendant compte qu'il pouvait faire un peu faire mal à son interlocuteur dans cette position, il se releva et posa sa tête contre son épaule. Ce fut à ce moment qu'il songea à parler de Felicity, de lâcher un peu de leste, de dire un peu de vérité.

"Elle....Euh.. Tu sais, je t'avais dit que depuis la mort de notre enfant, elle n'était plus elle-même? Elle se fâche facilement et... Des fois, elle pète les plombs."

Il souleva son t-shirt et montra de nouveau la cicatrice qui était restée suite au coup de couteau et à l'opération qui avait suivi et qu'il avait caché à Sam depuis toujours.

"Le coup de couteau dont je t'avais parlé... Bah... C'était elle. Felicity voulait pas me faire de mal, mais je l'avais énervé, j'étais rentré en retard... Elle a cru que je la trompais avec quelqu'un de plus jeune et elle est...elle a... Enfin tu comprends. C'était pas de sa faute..."
dit-il doucement.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
● Crédits : tag
● Face claim : sebastian stan
The summer can last a little bit longer.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Caring so much ♥ Sam   Sam 1 Juil - 23:44

J'avais tenté de lui dire que j'étais prêt à coucher avec lui même si ça devait être douloureux, je commençais a en ressentir le besoin et l'envie. Ca faisait un moment qu'on n'avait pas céder à nos pulsions et du coup j'étais parfois frustré de ne pas pouvoir faire ce que je voulais, mon accident datait de février et pour le moment je ne voyais pas énormément de différence, ma jambe me faisait toujours mal et était encore raide, mes côtes se remettaient en place tout doucement, mais je serais vraiment tranquille quand tout ça serait fini et je ne savais pas encore quand ça serait le cas. Il avait suffit de cinq minutes pour que tout soit chamboulé dans ma vie, cinq petite minutes. Je regrettais d'avoir pris le volant, mais on ne pouvait pas revenir en arrière. Il a fini par me dire qu'il me ferait une petite gâterie si j'étais sage alors j'avais l'intention de l'être.

« Je serais sage comme une image alors. »


J'ai souris et je suis venu l'embrasser. C'était long d'être ici sans lui et c'était dur de savoir que chaque soir il rentrait chez lui auprès de sa femme qu'il n'aimait plus et je me demandais si elle l'aimait vraiment. J'avais du mal avec elle. Il y avait quelque chose de pas net et il allait sans doute me dévoiler quoi puisqu'il me demandait si je me souvenais de l'autre jour. J'ai acquiescé, évidement que je m'en souvenais, on s'était disputé à cause d'elle encore une fois. J'étais curieux de savoir la vérité. Il me confirma alors ce que je craignais et je me retiens clairement de ne pas l'injurier devant lui. Je sais qu'il n'apprécierait pas, mais je sers les dents quand j'entends que c'est de sa faute à elle s'il a été blessé. Je ne peux en revanche pas m'empêcher de dire quelque chose quand il me dit que ce n'était pas vraiment de ça faute :

« Non ! Je ne comprends pas ! Elle a aucune excuses ! »

J'étais énervé. Je me suis redressé. J'avais envie de me lever tout à coup. Je ne comprenais pas qu'elle puisse agir comme ça avec son mari, même avec toutes les excuses du monde.

J'ai posé ma tête contre la sienne, j'acceptais déjà énormément de choses par amour alors que ça me rongeais parfois, mais je préférais encore ça plutôt que de le perdre définitivement.



Il avait failli me perdre et je ne voulais pas vivre la même chose. Je n'imaginais plus ma vie sans lui.S'il n'avait pas été marié, je lui aurais sûrement déjà fait ma demande en mariage, mais ce n'était pas la peine d'y songer aujourd'hui. Je ne pouvais qu'en rêver.

_________________

In the end, you will always kneel
You must be truly desperate to come to me for help. What makes you think you can trust me?

Revenir en haut Aller en bas
 
Caring so much ♥ Sam
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Behind Closed Doors :: Lakeview :: Myrtle Creek-