AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Mia & Jude] An important decision.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
● Crédits : lux aeterna (avatar) & tumblr (gifs)
● Face claim : Emma Stone
The summer can last a little bit longer.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Mia & Jude] An important decision.   Jeu 8 Juin - 20:35




An important decision.
Mia & Olivia
Je crois que je n’ai jamais autant parlé avec mon cœur que ces derniers mois… Jed, Angel et maintenant Mia… Je ne peux pas qualifier cela de mauvais, je ne sais pas vraiment si c’est mauvais en fait ! Je sais juste que cela me fait du bien à moi. C’est peut-être un point de vue égoïste. Je ne sais pas… Mais je ne me suis jamais autant sentie vivante qu’à partir du jour où j’ai enfin compris qu’il fallait que je me donne le droit d’être moi. Je posais mon regard sur Mia qui s’était un peu reculer pour pouvoir me parler sans me quitter. A ses mots un sourire spontané était venu éclairer mon visage. Mes yeux pétillant d’une soudaine lueur de joie. Pour toute réponse, je lui faisais un oui en secouant la tête, la serrant de nouveau contre moi dans un élan de joie. Je me reculais un peu de nouveau, scrutant son visage. Essayant de déterminer ce qu’il pouvait bien se passer entre ces deux oreilles. Sous ce crâne. A quoi pouvait-elle bien penser ? Je plissais un peu le front alors qu’elle continuait enfin de me répondre. Mia quittait mes bras alors qu’elle reculait et je venais serrer mes bras autour de moi, comme si j’avais soudain froid. Je n’avais pas quitté son visage. Voyant parfaitement qu’elle se forçait. Et je comprenais qu’elle n’y croyait plus, même si je ne connaissais rien de son histoire avec Edward. Libre à elle de m’en parler, si un jour elle en avait envie. « Tu sais, j’en ai eu aussi des déceptions… » Je me frotte un peu les bras en baissant le regard le temps que quelques secondes. « Mais dans le fond, tant que ça tousse, y a de l’espoir pas vrai ? » Je levais les yeux sur elle, un petit sourire venant naitre sur mes lèvres dans une tentative de lui redonner espoir à elle aussi. Et puis si ce n’est pas de l’espoir, au moins le sourire !

Je sursautais en entendant une voix féminine dans mon dos posant les yeux sur la femme qu’avait étreint Mia plusieurs minutes avant, la prenant pour moi. Elle était venue nous ramener nos sacs qui étaient restés à notre table au moment où nous l’avions quitté. « Merci. » Avais-je lâché en cœur avec la brune tendant la main pour récupérer mon sac tandis que Mia récupérait le sien. La jeune femme nous laisse de nouveau seules et mon regard se reporte sur Mia lorsqu’elle me demande ce que je veux faire. Mon sourire réapparait alors sur mes lèvres. « Tu sais ce que j’aime encore plus que la glace aux fruits ? » J’attends quelques secondes voir si elle trouve. « La glace fondue aux fruits ! » Je lui faisais un petit oui de la tête tout en rigolant à présent. Je me tournais tout de même vers le miroir pour voir la tête que je pouvais avoir. J’espérais que nous n’allions plus pleurer, parce que j’avais assez donné en larmes pour aujourd’hui… « On récupère nos glaces et on va se promener ? Ça te va ? » Demandais-je à la brunette en me tournant de nouveau vers elle. « J’ai envie de rester avec toi pour le moment. » Main sur l’épaule de ma meilleure amie, je fini par la suivre en dehors des toilettes.

Nous retournons à la table que nous avions réservée avant que tout cela n’arrive. Elle était à présent prise, mais nos deux glaces attendaient là sur le bord. Je m’approchais en souriant. « Ceci est à nous ! » En me redressant je voyais l’échographie qui avait glissé sur le siège à côté du jeune homme attablé avec une jeune femme. « Ceci aussi ! » Dis-je en me penchant devant lui et tendant le bras pour récupérer l’image avant de disparaitre pour rejoindre Mia qui était sortie prendre l’air. Une fois près de la brune je lui tendais son pot de glace, puis l’une des cuillères en plastique que j’avais récupérée au comptoir. « Tu sais pourquoi j’adore la glace fondue ? » Ce n’était peut-être pas une bonne idée de lui poser la question, mais ça allait peut-être lui faire penser à autre chose. « Parce qu’en fait, ça a la consistance d’un yaourt, mais c’est plus sucré et plus froid aussi. » Je lui expliquais mes raisons, surement bizarre, je n’allais pas le cacher… mais c’était pour cela que j’adorais la glace fondue ! Je faisais aller ma cuillère dans ce qui était devenue liquide, prenant un ou deux fruits avec avant d’enfourner le tout dans ma bouche, levant les yeux au ciel du plaisir gustatif que cela me procurerait « Tu veux qu’on s’pose tranquille quelque part, le temps de manger notre glace, où on fait quelques boutiques tout en la mangeant ? » Lui demandais-je en prenant une seconde cuillère.


 

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
don't let me go
On rencontre des milliers de gens et aucun ne nous touche, et tout à coup on rencontre une personne et notre vie est changée, pour toujours...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
● Crédits : avatar : chevalisse + signature : endlesslove
● Face claim : mila kunis
The summer can last a little bit longer.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Mia & Jude] An important decision.   Jeu 15 Juin - 2:14


Cela faisait très longtemps que la jeune brune n’avait pas pleuré de la sorte et encore moins en présence de quelqu’un. En temps normal elle essayait de s’occuper l’esprit jusqu’à oublier la raison de sa tristesse ou alors elle attendait tout simplement d’être rentrée chez elle pour pouvoir craquer à l’abri des regards. Attirer l’attention sur elle était bien la dernière chose qu’elle aimait faire et même si là en l’occurrence ça avait le cas, elle avait un sentiment partagé. Oui, elle aurait préféré que ça ne se produise pas ou alors dans un endroit beaucoup plus discret, mais de l’autre côté, elle se sentait libéré d’un poids. A aucun moment Mia n’avait voulu faire de cette grossesse un secret – malgré ce que pouvait en penser ses proches en l’apprenant – mais elle n’avait tout simplement pas la force d’en parler. Parce qu’à chaque fois qu’elle avait essayé d’en parler à quelqu’un, elle avait cette douleur qui elle était bien réelle et qui l’empêchait de parler. C’était compliqué dans sa tête et même si elle le voulait, elle ne saurait pas mettre des mots ni sur la situation, ni sur cet enfant qu’elle n’avait pas désiré avant d’apprendre qu’elle l’avait perdu et surtout, sur le désastre qu’était sa vie amoureuse. De plus, en parler serait comme une énième claque en pleine face parce qu’elle devrait reconnaitre l’échec de cette relation à sens unique dans laquelle elle s’était laissée embarquer, encore une fois sans qu’elle ne puisse vraiment le contrôler. Elle s’était laissée guider par ses sentiments plutôt que par son instinct pour une fois, et voilà qu’elle en payait les conséquences. A se demander d’ailleurs pendant combien de temps encore est-ce qu’elle allait souffrir de cette histoire. Lorsqu’un cœur est brisé, il ne se répare jamais entièrement. Mais, et si dans le cas de Mia il ne se réparait jamais ?  Seul le temps le lui dirait.

Pour l’instant, elle préférait se concentrer sur le présent et ne penser à rien d’autre. Et puis peut-être qu’Olivia avait raison, tant que ça tousse y a de l’espoir. Elles récupérèrent leurs affaires avec la madame qui avait eut la gentillesse de leur apporter leur sac alors qu’elle n’était pas obligée. Un petit rire s’échappa de la bouche de la jeune femme qui riait de ce que venait de dire la jeune femme au sujet de la glace fondue. « J’avoue que ça fait un bon mélange. » Ce n’était sûrement pas grand-chose mais la réflexion de la rouquine avait suffit à redonner un peu le sourire à la jeune femme. Parfois elle oubliait presque que les choses les plus simples sont souvent les meilleures et qu’en tant de déprime, rien ne valait une Olivia. « Allons nous promener alors, on va essayer de finir la journée sur une note positive. » Elle adressa un petit sourire à la jeune femme et prit la direction de la sortie des toilettes.  Avant de passer la porte, Mia se regarda tout de même une dernière fois dans le miroir et bien que l’image que lui renvoyait son reflet ne lui plaise pas, elle décida de faire avec. De toute façon elle n’avait rien sous la main pour se refaire une beauté et même si ça avait été le cas, elle n’en avait pas vraiment envie non plus. A ce stade, elle se fichait bien que les gens remarquent qu’elle ait pleuré ou pas.

Une fois arrivée dans la salle où se trouvaient les gens, la brunette laissa Olivia aller récupérer leurs glaces en ne cachant même pas le sourire qu’elle lui provoquait. « Merci. » Lança-t-elle en récupérant son pot et la cuillère qu’elle lui tendait. Mia commença à jouer dans son pot pour que les fruits se mélangent à la glace fondue en s’avançant de quelques pas vers la sortie puisque de toute façon leur place était prise. « Je prends note de ça. » Répondit-elle avec un petit sourire alors qu’elle prenait la première bouchée de sa glace. Son amie n’avait pas tort, c’était vrai que la glace fondue comme ça agressait moins le palais. La Hopper leva la tête en direction d’Olivia lorsqu’elle lui proposa deux options, se poser ou aller faire les boutiques. L’air pensif, la brunette fronça légèrement les sourcils pour prendre un moment avant de répondre à sa question. Elles pourraient se poser et être tranquille, mais ce dont Mia redoutait c’était de craquer une nouvelle fois parce qu’elle se connaissait, et elle pouvait essayer de se contrôler comme elle le voulait, une fois qu’elle commençait à ressasser les derniers évènements… Surtout que maintenant que son amie était au courant, elle n’avait plus aucune raison de se retenir si ce n’était la volonté de rester silencieuse sur ce qu’elle ressentait. Au bout de dix secondes, elle reprit enfin la parole. « J’ai bien envie d’aller faire les boutiques. Puis comme tu es avec moi tu pourras me conseiller ou m’arrêter si je prends quelque chose de moche. » Offrant un petit sourire à la jeune femme, elle prit une nouvelle cuillère de sa glace et ouvrit la marche en direction d’une boutique au hasard et s’arrêta devant une vitrine. « Doit y avoir de beaux trucs dans cette boutique. Là, tout de suite j’en vois pas, mais on peut-être avoir une bonne surprise. » Elle haussa les épaules avant de prendre une nouvelle cuillère cette fois seulement avec un fruit, et entra dans la boutique, prête à aller à l’exploration.

_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Scared of lonely
I'm in this fight, and I'm swinging and my arms are getting tired. I'm trying to beat this emptiness but I'm running out of time. I'm sinking in the sand, and I can barely stand. I'm lost in this dream and I need you to hold me. I'm scare of lonely and I'm scared of being the only shadow I see on the wall. And I'm scared the only heartbeart I hear is my own, and I'm scared of being alone. ~ byendlesslove.

Revenir en haut Aller en bas
● Crédits : lux aeterna (avatar) & tumblr (gifs)
● Face claim : Emma Stone
The summer can last a little bit longer.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Mia & Jude] An important decision.   Dim 18 Juin - 19:44




An important decision.
Mia & Olivia
Ah bien y réfléchir, ma relation avec Mia n’avait rien à comparait avec celle que j’avais eu avec Maxym. J’en avais partagé des choses avec Max… Vingt ans, ça avait été long pour une relation. Avec des hauts et des bas, comme partout, comme tout le monde ! Aujourd’hui encore, je n’arrivais pas vraiment à mettre le doigt sur ce qui avait réellement fait changer les choses au point de ne plus avoir de contact avec elle, du jour au lendemain. Je crois même que ce qui dérange le plus, sans pour autant impacter sur mon quotidien à présent. C’est qu’elle ne me manque pas, enfin… plus ! Car oui elle m’avait manqué au début. J’avais pleuré pour elle. Mais aujourd’hui c’était bien quelque chose qui avait été archivé au passé. Mia étant mon présent, peut-être même mon futur. Je n’avais pas vraiment envie de tirer des plans sur la comète. Preuve en était avec Jebediah. Je savais que cela ne durerait pas, même si j’avais espéré… Même si j’espérais encore qu’il revienne. Mais j’étais forcée de constater qu’encore une fois… Les choses ne changeaient pas vraiment et que les gens continuaient à sortir de ma vie du jour au lendemain. Sans vraiment se donner la peine de se battre un minimum. Peut-être qu’arrivait le tour de Mia un jour, peut-être que ce serait celui d’Angel, d’Alexis… Et je ne pourrais pas vraiment leur en vouloir.

Je souriais à la brunette alors qu’elle éclatait de rire suite à mon explication. Entendre son rire me gonflait le cœur. Oui, mon après-midi avec la jeune femme n’avais certes, pas très bien commencé, mais les choses semblaient s’améliorer. Et c’est tout ce qui importait pour moi. Je voulais qu’elle aille bien, qu’elle aille mieux ! Je hoche la tête en signe de confirmation à Mia lorsqu’elle parle de finir cette journée sur une note positive. Cela ne nous ferait pas de mal, à l’une, comme à l’autre !

Dehors je lui tendais son pot de glace, commençant à manger le mien, ou boire à la cuillère plus exactement, mais c’était de cette façon que j’aimais le plus mes glaces. « Tu sais avec quoi me gaver pendant les 7 prochains mois ! » Je lui faisais un clin d’œil alors que je la regardais prendre elle aussi sa première cuillère. « Enfin en espérant que je ne me mette pas à ne plus supporter ça… » Je lève le nez, regardant droit devant moi, bien que je ne regarde rien en particulier, mon nez qui se plisse sous cette pensée, un monde sans glace fondue… triste vie … « Il manquerait plus que cette grossesse me fasse aimer la viande ! » Je tournais la tête vers Mia comme un robot. Ce n’était clairement pas une nouvelle que je ne mangeais pas de viande. Pas parce que j’étais végétarienne pour les causes animales. En fait je pouvais en manger, cela m’arrivait parfois, mais je n’aimais tout simplement pas cela. Disons que généralement lorsque j’en mangeais, c’était surtout pour ne pas embêter les gens chez qui je mangeais ou parce que le restaurant ne proposait rien de végétarien. J’avais à cet instant la vision plutôt écœurante de moi mangeant de la viande rouge par kilos. Vision qui venait de me donner mal au cœur, laissant monter instantanément cette sensation de nausée en moi. Je levais rapidement le dos de ma main devant ma bouche comme pour retenir quelque chose alors que je savais que je n’en étais pas non plus au stade de vomir. « Bon au moins rien que l’idée me donne toujours la nausée ! » Avouais-je, les mots étouffés derrière ma main. C’était plutôt rassurant pour moi, pas que j’étais gênée a l’idée de manger de la viande, mais j’avais plutôt peur de perdre tous mes repères, tout mon quotidien et mes habitudes, qu’elles soient culinaire ou autre. Pourtant il était évident que durant les 7 prochains mois, il n’y avait pas que mon corps qui allait changer. J’allais surement changer aussi. Et j’espérais sincèrement que ça allait être pour quelque chose de mieux !

Je laissais le choix à Mia de ce qu’elle voulait que nous fassions. S’asseoir quelque part, ou bien aller faire quelques boutiques. N’étant pas très fatiguée, je me sentais de faire la deuxième proposition si c’est ce qu’elle voulait faire ! Il fallait que j’en profite, parce que du peu que j’avais lu, les jours et semaines à venir, n’allaient pas forcement être sur le même schéma, j’avais même regardé des vidéos de grossesse sur Youtube et certaines avaient même avoué que certains jours elles n’avaient même pas la force de sortir de leur lire et faire autre chose que de vomir. Bien que je n’avais pas vraiment eu besoin d’elle pour constater à quel point mon corps pouvait réagir aux odeurs ou à la nourriture et ainsi savoir que je pouvais surement vomir bien plus que ce que j’avalais… Et parfois même le ventre vide, il suffisait qu’Angel ai mis du parfum -qui pourtant sentait très bon et me plaisait énormément avant que je ne sois enceinte- pour que je passe par la case toilettes. Après tout, c’était bien à cause de la cigarette de Jed que j’avais eu la puce à l’oreille, ça et l’odeur de vieux qui avait régné dans la maison de sa famille en Norvège. Comme quoi, des vieux qu’ils soient Français, Américains ou Norvégiens, ça puait de la même façon partout… « Allons faire les boutiques ! Let’s go. » Je levais une main pour lui indiquer de passer devant, même si nous allions marcher côte à côte. Elle nous arrêtait devant une boutique qui ne m’inspirait pas du tout, c’était même carrément moche et surtout vieillot. Le genre de choses portées par les vieilles de soixante ans, voir même soixante-dix ! « J’vois pas non pl.. » Je n’avais pas fini ma phrase que Mia était déjà entrée dans la boutique. Je suivais la brune en regardant un peu partout, ayant cette même odeur de vieux qui me renvoyer en Norvège une semaine plus tôt. Je me crispais aussitôt pour refréner ce nouveau haut le cœur qui venait assaillir mon corps. Mais pour Mia, j’allais faire l’effort et puis, vu les vêtements, y avais moyen de rigoler un peu. Je gardais mon pot de glace dans une seule main, la cuillère avec et d’une main, j’attrapais un cintre tirant une [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] pour la montrer à la brune. « Tiens ça, CA c’est parfait pour toi ! »


 

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
don't let me go
On rencontre des milliers de gens et aucun ne nous touche, et tout à coup on rencontre une personne et notre vie est changée, pour toujours...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
● Crédits : avatar : chevalisse + signature : endlesslove
● Face claim : mila kunis
The summer can last a little bit longer.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Mia & Jude] An important decision.   Mer 21 Juin - 0:21


La présence d’Olivia à ses côtés l’aidait déjà grandement à aller mieux même si ça ne se voyait pas forcément. Sa présence la forçait à s’accrocher, à ne pas craquer – ou plus – et surtout à ne pas retomber dans ce cercle vicieux qu’elle s’infligeait à elle-même en s’empêchant d’être heureuse à force de ressasser les souvenirs douloureux avec lesquels elle allait devoir vivre toute sa vie. Elle savait qu’elle allait devoir passer à autre chose un jour ou l’autre et cesser de s’apitoyer sur son sort – oui elle le fait, même si personne ne le voit ou ne le sait – mais elle cette peur d’oublier. Elle avait peur de ne plus se souvenir la joie qu’elle avait ressenti lorsqu’elle avait entendu les battements du cœur de son enfant ou encore la tristesse qui l’avait paralysé lorsqu’elle apprit sa perte. Même de sa relation avec Edward elle avait peur d’oublier des détails qui pourtant étaient gravés au plus profond de son être. C’était stupide et contradictoire de ne pas vouloir en parler de peur de rendre la situation trop vraie, mais de ne pas arrêter de se ressasser les choses simplement pour ne pas oublier ce qui était arrivé… Mais du point de vue Mia qui s’était quand même auto analysée, c’était une façon pour elle de garder une trace de ce passé douloureux dont elle n’est pas encore prête à dire au revoir. Elle avait juste besoin de temps pour tourner la page et le ferait sûrement en temps et en heur. Ca, c’était ce qu’elle se disait pour se rassurer et même si elle savait que s’analyser soi-même n’apportait jamais rien de bon, elle voulait faire confiance à son avis de professionnel. Au moins de cette façon, non seulement elle n’aurait pas à en parler mais aussi ça économiserait le coup d’une séance chez un psychologue parce que quand même elle est dans le milieu, elle est la première à les traiter de voleurs.

« Je prends note de faire un stock chez moi. » Lança la brunette en souriant pour répondre à son amie, avant de prendre une cuillère de sa glace. Dans sa tête, Mia commençait déjà à calculer la place que ça allait lui prendre de stocker des yaourts ou de la glace, dans le doute elle prendrait les deux. Et au pire elle aurait une bonne excuse pour remplir son frigo de seulement ça, sa meilleure amie étant enceinte elle ne pouvait tout de même pas se permettre de ne pas la nourrir, c’était le minimum de ce qu’elle pouvait faire. « On avisera en temps et en heure. » Elles avaient sept mois devant elles pour découvrir les préférences d’Olivia et du bébé, donc pour l’instant il n’y avait pas de quoi s’affoler. Sur cette bonne note, elles prirent toutes les deux la direction de la sortie et ce fut sur la séance shopping improvisé que se porta le choix de Mia pour passer l’après-midi. Personnellement elle n’avait besoin de rien, mais tout comme Olivia elle n’avait pas envie de mettre fin au moment qu’elles passaient ensemble et encore moins se pencher sur un sujet sérieux. Elles l’avaient déjà fait. Deux fois même. Est-ce qu’elles ne pouvaient pas retrouver l’innocence et la joie de leur première rencontre, l’alcool en moins ? Mia s’assurerait que si. La première étape de sa mission bonne humeur était donc les magasins. Après avoir ouvert la marche, la jeune femme trouva une petite boutique qui ne l’inspirait pas du tout et à vu d’œil elle voyait bien qu’elle devrait faire demi-tour au lieu de tenter le diable. Mais c’était peut-être de ce genre de bêtise dont elles avaient besoin toutes les deux pour aller mieux, un magasin où on vendait des chaussures orthopédiques. Sans même laisser le temps à la rouquine de réagir, elle entra dans la boutique en offrant un joyeux « BONJOUR » à la dame de l’accueil qui avait sûrement manqué de faire un arrêt cardiaque vu la façon dont elle avait posé sa main sur son cœur. Elle ne devait pas voir des jeunes franchir le pas de sa boutique très souvent, ce que Mia pouvait comprendre.

La cuillère de sa glace dans sa bouche et le pot dans une main, la jeune femme commençait à regarder des habits comme si elle était vraiment intéressée. L’espace d’un moment elle se surprise même à chercher sa taille avant de soupirer, déçue qu’il n’y ait plus sa taille. Mais c’était sans manquer sur la générosité de la rouquine qui s’était mise elle aussi à chercher des vêtements sur le portant. Et si au début la Hopper pensait qu’Olivia cherchait des vêtements pour elle-même, elle fut vite surprise de constater que ce n’était pas le cas. Enfin, était-ce réellement de la surprise ? Parce que même si elle ne connaissait la jeune femme depuis bien longtemps, elle savait comment elle était lorsqu’elles étaient toutes les deux et autant dire qu’elles finissaient toujours par se faire remarquer. C’était sûrement ça qu’elle aimait le plus chez la rouquine, c’était qu’à ses côtés elle pouvait arrêter de se prendre la tête pour des broutilles et que sa vivacité – additionné à sa connerie, ne nous mentons pas à ce point – permettait à Mia de se sentir mieux. Plus libre, et beaucoup plus joyeuse. « Ah oui quand même, c’est chaud… » Fut sa seule réaction lorsqu’elle vit la robe que lui tendait son amie. Elle leva le doigt en l’air pour lui demander d’attendre un moment, et prit [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] au hasard sur un cintre avant de la montrer à la jeune femme. « Si je mets ça et toi ça, on va faire des ravages. Les petits vieux n’ont qu’à bien se tenir lors de la prochaine soirée tricot ! » Elle haussa les sourcils pour appuyer ce qu’elle disait et déposa la robe qu’elle tenait sur le bras de la jeune femme, avant de récupérer celle qu’elle lui tendait. « On peut essayer ? » Demanda Mia à la madame de la boutique qui lui indiqua que oui – un peu surprise visiblement de leurs choix vestimentaires – en leur signalant toutefois qu’elles ne pouvaient pas y aller avec leurs pots. Pas de problème, Mia confia son pot à la dame qui accepta non sans protester. Et sans plus attendre, elle se dirigea vers une des  cabines d’essayage de libre pour aller essayer sa nouvelle tenue, choisit par sa meilleure amie qui semblait avoir du goût vu ce qu’elle avait sortit.

_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Scared of lonely
I'm in this fight, and I'm swinging and my arms are getting tired. I'm trying to beat this emptiness but I'm running out of time. I'm sinking in the sand, and I can barely stand. I'm lost in this dream and I need you to hold me. I'm scare of lonely and I'm scared of being the only shadow I see on the wall. And I'm scared the only heartbeart I hear is my own, and I'm scared of being alone. ~ byendlesslove.

Revenir en haut Aller en bas
● Crédits : lux aeterna (avatar) & tumblr (gifs)
● Face claim : Emma Stone
The summer can last a little bit longer.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Mia & Jude] An important decision.   Mer 21 Juin - 19:51




An important decision.
Mia & Olivia
Mes premières impressions étaient exactement les mêmes en entrant, qu’en regardant la vitrine de l’extérieur. C’était vieux, moche et en plus ça avait l’odeur de vieux… Le combo gagnant, moi je vous le dit ! Je réprimais donc un haut le cœur tout en regarder sur les portiques en quête d’un vêtement pour la belle brune, puisqu’elle avait besoin de mon avis pour lui trouver des choses qui lui iraient bien ! Autant couper le pissenlit par la racine. Je lui sortais finalement une petite robe bleue, juste sublime. A sa réaction en la voyant, mon regard passé de la brune à la robe, étonnée de sa réaction. « Non c’est bleu ! » Mia prenait alors une robe sur le portique en me la montrant. Elle était RA-VI-SSANTE ! Je me mordais la lèvre inférieure en secouant la main, l’expression de mon visage qui indiquait clairement ma stupeur devant une robe aussi belle. « Rolalala ! En plus j’aurais même encore un peu de place pour quand j’aurais mon gros ventre, c’est un bon calcul ça. » Je posais alors mon point sur ma hanche en plongeant mon regard dans les yeux de la Hopper. « Tu crois que les p’tits vieux vont encore vouloir de moi quand je ne pourrais plus cacher le fait que je vais manger trop de glace ? » Mia demandait si nous pouvions essayer. Fallait avouer que si jusque-là j’avais su jouer la comédie, j’avais du mal à m’imaginer avec le tissu sur moi. L’idée même me dérangeait physiquement. C’était comme si j’avais voulu mettre les vêtements de ma défunte grand-mère tout en sachant pertinemment que de base je ne supporte pas l’odeur des vieux, mais qu’actuellement, j’ai disons-le clairement, l’estomac plutôt fragile. Je grimaçais un peu, imitant mon amie en posant mon pot de glace et en entrant dans la cabine juste à côté d’elle. Seulement je ne prenais même pas la peine de retirer mon jean, enfilant la robe par-dessus. Après réflexion, j’aurais même pu éviter de retirer mon haut, mais c’était trop tard… Je ressortais de la cabine pour me regarder, levant un sourcil, l’expression de dégout ce lisant clairement sur mon visage. « T’as vraiment mauvais gout en fait ! » Je me tournais un peu pour regarder de quoi mon cul avait l’air. « J’ai l’impression de voir ma grand-mère, sauf que j’suis pour le moment, plus bonne qu’elle. » Mes mains retombent le long de mes jambes, bras ballant alors que je regarde Mia dans sa robe. « La couleur te va bien au teint ! » Je ferme la bouche, remuant la tête de haut en bas un regard enthousiaste. « Bon aller, on change de boutique, on trouvera rien ici et on fait surement perdre du temps à madame, elle n’est pas payé pour garder nos glaces à boire ! » Je rentrais dans la cabine, remettant la robe sur son cintre, remettant mon haut aussi et j’allais reposer le tout sur le portique où Mia l’avait trouvé. Je récupérais moi pot avant de sortir, Mia sur les talons.

C’était ça, exactement ça que j’aimais lorsque j’étais avec Mia. Outre le fait que nous pouvions parler des sujets sensibles sans être jugé par l’autre. C’était ce grain de folie ! Cette sorte d’habitude que nous avions pris à chaque fois que nous passions du temps ensemble. Peu importe que qu’il se passait entre le moment où nous nous étions rejoint et le moment où nous nous quittions, la finalité. Le résultat. Était toujours le même ! Nous arrivions toujours à finir par sourire, rire et nous amuser. Et toute la magie de notre relation était justement en train de se passer. De deux sujets sérieux, nous en étions arrivés un ce moment de flottement. Cette soupape que nous étions l’une pour l’autre. Et si parfois j’avais encore le doute sur le fait que les gens puissent rester auprès de moi. Après tout, ne m’avait-on pas dit un jour, il n’y a pas si longtemps que cela d’ailleurs, qu’il ne fallait garder que le meilleur des gens qui passaient dans notre vie ? Un brin de nostalgie passait dans mon cœur. Est-ce que le jour où il m’a dit cela il pensait à ce que je l’applique un jour pour lui ? Est-ce que le meilleur de lui était ce petit être en train de grandir dans mon ventre ? Je baissais le regard sur mon ventre qui n’avait pas encore changé. Indéniablement, cela faisait partie des meilleures choses qu’il avait pu me laisser. Ça et mes souvenirs des moments passés avec lui. Même s’ils n’avaient pas toujours été de tout repos, notamment ce jour où j’avais découvert pour mon père. Mais peu importait… J’avais cet homme dans la peau,  la marque de ses mains tatouer sur mon corps, pire encore, sur mon être. Une encre invisible, mais tout aussi indélébile.

En parlant d’encre indélébile, je me stoppais subitement devant l’enseigne d’un tatoueur. Regardant la devanture sans dire un mot. Je baissais la tête jusqu’à regarder Mia qui s’était stoppé aussi et me regardait bizarrement. « Viens on se fait tatouer toutes les deux !? » La main sur la porte d’entrée avec une petite clochette qui indiquait notre entrée dans la boutique je m’avançais jusqu’au comptoir, attendant un peu que quelqu’un se montre. Un homme arrivait du fond du magasin, un moustachue, baraqué et tatouer de partout. « Que puis-je pour vous mesdames ? » Je me racle la gorge. « Nous aimerions nous faire tatouer ! Vous avez de la place ? » Demandais-je en le regardant s’approcher de nous. « Pour deux beaux p’tits lots comme vous, toujours ! Vous avez déjà un dessin ou pas ? » Je lui fais non de la tête et me tourne vers Mia en fronçant un peu les sourcils. Un sourire vient alors naitre sur mes lèvres lorsqu’une idée me traverse. « J’ai une idée, tu me fais assez confiance pour que je le dessine ? » Après tout, j’étais restauratrice d’œuvre d’art, mais j’avais suivi des études d’art et notamment de dessin, que je pratiquais encore régulièrement. « Vous pouvez me prêter de quoi dessiner ? » Demandais-je en regardant l’homme, qui acquiesçait en me faisant un signe de tête de la suivre dans l’arrière salle, de là d’où il venait. Là il y avait le siège pour s’asseoir le temps du tatouage et un bureau où il me faisait signe de m’asseoir en me laissant glisser une feuille et un crayon. Sans un mot de plus, je m’étais assise et j’avais commencé à griffonner sur la page blanche. Mais pas que pour elle, pour moi aussi !


 

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
don't let me go
On rencontre des milliers de gens et aucun ne nous touche, et tout à coup on rencontre une personne et notre vie est changée, pour toujours...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
● Crédits : avatar : chevalisse + signature : endlesslove
● Face claim : mila kunis
The summer can last a little bit longer.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Mia & Jude] An important decision.   Jeu 22 Juin - 21:58


Il n’y avait aucun doute que si ça avait été la Fashion Week à Lakeview, que les deux jeunes femmes seraient au premier rang. Après tout il n’y avait qu’à voir les robes qu’elles venaient de choisir pour elles, le pire étant que ça devait sûrement être les moins moches de la boutique. Du point de vue de Mia, c’était tout simplement moche et elle ne savait pas comment les gens faisaient pour porter ça, enfin, les goûts et les couleurs. Tout ce qu’elle espérait à ce stade était que lorsqu’elle aurait l’âge d’avoir une hanche artificielle et un dentier, qu’elle aurait quand même meilleur goût que ça en matière de vêtements. Ce dont elle était sûre en revanche était qu’elle n’irait pas vers la rouquine pour lui demander des conseils. Des deux, elle était supposée être celle avec l’œil artistique dans la tête de la brunette, celle qui s’y connaissait le mieux en matière de beauté. Comme quoi il ne fallait pas se fier aux apparences… « T’inquiète pour les petits vieux, la canicule approche tu pourras même avoir leur part de glace. » Elle avait dit ça à voix haute sur un ton sérieux à son amie, oubliant presque la présence de la dame qui ne les avait pas quittées des yeux depuis qu’elles étaient entrées dans la boutique. Ou bien elle prenait ce que venait de dire Mia au sérieux – ce qui voulait dire qu’elle n’était pas très futée – ou bien elle manquait d’humour vu le regard noir qu’elle avait lancé à la jeune femme. La brunette qui avait croisé son regard à ce moment-là avait vite fait de tourner la tête pour ne pas subir son jugement intense. Elle offrit un petit sourire à la rouquine et lui fit un léger signe de tête pour qu’elle regarde la tête choquée de la madame.

Après avoir déposé leurs pots sur le comptoir de l’accueil à côté de la petite dame, elles entrèrent chacune dans une cabine pour aller essayer leur article. Une grimace sur le visage, la Hopper poussa un soupire en accrochant son cintre au mur pour regarder la robe de plus près. Qu’elle était moche. Peut-être que sur elle, ça rendrait autrement, et c’était sur cette pensée que la jeune femme enfila la robe par-dessus ses vêtements. Pas qu’elle avait la flemme de les enlever avant d’enfiler la robe – un peu quand même, surtout si on ajoutait la mauvaise foi – mais elle ne voulait pas prendre de risques, ne sachant quelle autre personne l’avait enfilé avant elle. Vieille ou pas, on n’était jamais assez prudent. Elle se regarda dans le miroir en face d’elle avant de faire un tour sur elle-même et elle devait avouer que la couleur qu’Olivia lui avait choisi lui plaisait bien. La robe était moche, mais la couleur était bien, et avec des coups de ciseaux il y avait peut-être moyen de la rendre plus belle. De toute façon, on pouvait difficilement faire plus laid. D’un coup sec, la jeune brune tira le rideau pour sortir de sa cabine et éclata de rire en voyant la rouquine avec la robe qu’elle lui avait choisi. La laideur personnifiée devant ses yeux. Attention, ce n’était pas son amie qui était moche, au contraire Mia l’a toujours trouvé très belle. Mais c’était le tout en fait qui faisait rire la jeune femme. Elle dû s’appuyer contre l’une des parois de la cabine pour ne pas perdre l’équilibre tellement elle riait, les paroles de la rouquine ne l’aidant pas à retrouver son sérieux. « J’ai pas mauvais goût ! » Lança-t-elle sur la défensive avant de repartir d’un petit rire parce qu’elle avait raison, elle avait mauvais goût. La preuve. La jeune femme fit un tour sur elle-même une nouvelle fois lorsque son amie complimenta son teint, au moins elles étaient d’accord là-dessus. « Ouais, on va y aller. Si j’étais toi j’achèterais cette robe pour la brûler. » Haussement d’épaules pour ponctuer sa phrase avant de tourner les talons pour aller remettre la robe sur son cintre.

La bonne humeur était de retour parmi elles, du moins du côté de Mia. C’était sûrement tout ce dont elle avait besoin pour se sentir mieux, évacuer son stress et sa tristesse par le rire. La thérapie par le rire venait une nouvelle fois d’être prouvée par les deux jeunes femmes. Une fois à l’extérieur du magasin, la brunette avait l’impression de respirer à nouveau, loin de cette odeur de vieux et de renfermé présente dans la boutique. Tout en mangeant sa glace, la jeune femme regardait à droite à et à gauche à l’affut d’un magasin qui l’intéresserait réellement parce qu’entrer dans une boutique pour rigoler c’était bien, mais elles pouvaient faire mieux quand même. Elle ne prêtait pas réellement attention à Olivia qui était elle aussi en train de chercher, avant de s’arrêter brusquement en face d’elle, faisant rater à Mia un battement de son cœur. Clairement, elle n’était pas prête pour un arrêt aussi brusque et surtout, elle ne comprenait pas pourquoi. Les sourcils légèrement froncés, elle leva la tête pour voir devant quoi elles venaient de s’arrêter. Sa boucher forma un « o » lorsqu’elle comprit qu’elles étaient devant un salon de tatouage, et sans dire un mot, reporta son visage sur son amie. « Euh… » Fut la seule chose qu’elle fut capable de sortir tellement la surprise était encore présente. Elle aurait voulu sortir autre chose comme un « non » ou « le soleil te tape sur la tête » mais au lieu de ça, elle se contenta d’emboiter le pas à la rouquine qui avait déjà posé la main sur la poignée de la porte. Les yeux de Mia se perdirent sur le salon une fois à l’intérieur, ne sachant pas vraiment où se concentrer, elle s’arrêta seulement lorsqu’un homme apparut pour venir leur parler. D’un geste presque instinctif, la brunette tira sur le bras de son amie pour la mettre devant comme ça, ce serait elle qui parlerait. Elle avait l’air tellement déterminée alors autant la laisser faire. « Tiens, parle toi. » Chuchota Mia à l’attention de la rouquine. Mimant son amie, elle fit non de la tête au même titre qu’Olivia lorsque l’homme leur demanda si elles avaient déjà un dessin. Si seulement il savait. Dix minutes plus tôt elles étaient en robe de grand-mère, quel bon dans le temps elles faisaient. « Je te fais assez confiance pour me traîner dans un salon de tatouage je te signale… » Parce qu’en soit, même si la brunette ne disait pas oui pour le tatouage, elle n’était pas non plus en train de dire non et de protester. Au contraire, elle se laissait séduire par l’idée de se faire un tatouage.

Pendant que la rouquine s’attelait à son dessin pour le tatouage, maintenant qu’elles étaient dans l’arrière salle, Mia continuait de regarder un peu partout en se baladant avec sa cuillère dans la bouche. « Ca va, elle sait dessiner autre chose que des bonhommes en bâton, je lui fais confiance. » Elle s’était tournée vers le tatoueur et hocha doucement la tête ne sachant pas bien si elle le disait à l’homme présent dans la salle ou à elle-même pour se rassurer.  « Du moins je crois. » Elle prit une nouvelle bouchée de son pot et s’avança vers Olivia pour voir ce qu’elle fabriquait à gribouiller pendant cinq bonnes minutes déjà. « T’es en train de dessiner La Cène pour qu’on se fasse tatouer six apôtres chacune ? » S’enquit la brunette en se penchant légèrement au-dessus de l’épaule d’Olivia.

_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Scared of lonely
I'm in this fight, and I'm swinging and my arms are getting tired. I'm trying to beat this emptiness but I'm running out of time. I'm sinking in the sand, and I can barely stand. I'm lost in this dream and I need you to hold me. I'm scare of lonely and I'm scared of being the only shadow I see on the wall. And I'm scared the only heartbeart I hear is my own, and I'm scared of being alone. ~ byendlesslove.

Revenir en haut Aller en bas
● Crédits : lux aeterna (avatar) & tumblr (gifs)
● Face claim : Emma Stone
The summer can last a little bit longer.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Mia & Jude] An important decision.   Mar 4 Juil - 1:54




An important decision.
Mia & Olivia
Je ne savais pas vraiment quelle mouche venait de me piquer. Pourtant, c’est bien devant ce salon de tatouage que je venais de me stopper ! L’idée était surement un peu folle. Voir même beaucoup, mais que serait la vie sans un grain de folie ? Mia était mon grain de folie et c’est bien pour cette raison que je voulais faire cela avec elle. Cela n’avait rien à voir avec le fait de me faire le même tatouage que quelqu’un d’autre comme je l’avais fait avec Maxym. Non, si j’avais pu faire cela adolescente. Aujourd’hui à l’âge adulte, ce n’était pas ou plus, une chose que je voulais. Non, ce dont j’avais envie là maintenant, c’était de quelque chose qui s’inscrive sur ma peau. Définitivement. Un message à moi-même pendant que j’étais dans cet élan de positivité. Quelque chose qui me permettrait de remonter la pente, d’avoir cet élan de joie et de bonne humeur dans le cœur dans les moments où j’aurais l’impression que tout va mal. Et quelque chose me disait que dans les mois à venir, j’allais en avoir besoin, presque autant que de mes amis. Et à cet instant, c’était peut-être impulsif. Mais j’avais le sentiment que c’était ce dont j’avais besoin ! Je partageais mon idée avec la brunette et soyons clair, ce n’était pas parce que j’étais déjà entrée dans le salon que je lui imposais quoi que ce soit. Au moment où un homme c’était avancé vers nous, Mia m’avait poussé vers l’avant, me demandant de parler. Je la regardais rapidement avant de passer à l’homme qui nous faisait face. L’homme nous demandait si nous avions déjà nos dessins. La réponse était non, du moins, pas de dessiner sur papier. Je demandais à ma meilleure amie en me tournant vers elle si elle me faisait suffisamment confiance pour que je lui dessine quelque chose. « T’y faire entrer et passer à l’acte sont deux choses différente ! » Puis je réfléchis quelques secondes écarquillant les yeux, un peu. « Tu ne t’ai jamais faite tatouée ? » Vu la façon dont était tournée la phrase de la jeune femme, je me posais évidemment des questions.

Je m’installais là où il m’avait indiqué et crayon entre les doigts, j’avais commencé par mon propre dessin. Une croix, une ligne de vie et un cœur. C’était simple dans le fond. Je prenais un autre crayon pour me faire office de règle et d’avoir des traits droits. M’en servant aussi pour mes lettres capitales, bien que ce soit de petites capitales. Faith, Hope, Love. Le message était aussi simple que le dessin. Que la signification dans sa globalité. C’était finalement un ensemble logique. Regroupant passé, présent et futur. Je redressais un peu les épaules pour regarder le dessin de plus haut. Jugeant de savoir si je pouvais vraiment me le faire tatouer. Mais j’avais déjà la réponse. Je le pouvais. Il était loin d’être raté. Cela aurait été un comble pour une dessinatrice… Même si je n’avais pas exploitée cet aspect-là de ma formation, de ma passion, au quotidien. J’aimais dessiner et ces derniers mois, j’avais repris. Surtout les portraits d’ailleurs ! Celui de Jed, trainant toujours dans mes affaires. Je l’avais fait et refait déjà, ne le trouvant jamais parfait. Trouvant que ma main ne lui rendait pas justice. Sa beauté faisant surement partie de celles que l’on n’arrive jamais a capté…

Le regard un peu dans le vague, je réfléchissais a comment j’allais pouvoir faire le dessin de Mia. Il était parti d’un simple mot. Believe. Car oui, il fallait qu’elle croit ! Pas en dieu, chacun était maitre de ses convictions. Mais je voulais surtout que comme pour moi. Inscrire sur sa peau un message qui lui permettrait de ne jamais oublier. Elle devait croire en elle, en la vie, en l’amour et surtout en l’avenir ! J’aimais l’idée que rien n’arrivait pas hasard. Que Jed n’était pas entré dans ma vie pour ne pas la bousculer. La preuve en quelques mois il avait réussi à me faire remettre en cause et en doute, toutes mes convictions. Je griffonnais un oiseau. Pas satisfaite j’en tentais un autre. Mia se penchait au-dessus de  ma feuille, tentant un brin d’humour alors que je suspendais mon crayon pour lever les yeux sur elle. « Good idée, pourquoi tu me l’as pas donné avant ? » Je faisais un non de la tête tout en tournant la feuille vers elle en lui désignant son dessin du bout du crayon. « T’en dit quoi ? » Je regarde la jeune femme attendant sa réponse. « T’es pas obligée d’accepter ! » Je lui souris. Je tourne mon visage vers le tatoueur en levant la feuille et lui désignant l’autre dessin. « Pour moi, ce sera celui-ci ! »


 

Olivia:
 

Mia:
 

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
don't let me go
On rencontre des milliers de gens et aucun ne nous touche, et tout à coup on rencontre une personne et notre vie est changée, pour toujours...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
● Crédits : Blueberry, it's me !
● Face claim : Adam Lambert
The summer can last a little bit longer.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Mia & Jude] An important decision.   Mar 4 Juil - 21:40


Journée plutôt tranquille aujourd'hui, deux clients le matin et quelques prises de rendez-vous dans l'après-midi. Rien de bien compliqué et cette période de calme était plutôt la bienvenue en ce moment. Tu en profitais pour faire du rangement, des inventaires à droite ou à gauche et aussi prendre de l'avance sur les commandes que tu avais. Travaillant et retravaillant les dessins que l'on te demandaient pour qu'ils correspondent aux goûts de la clientèle.
Tu relèves la tête et va reposer ton chiffon et produit alors que tu nettoyais les étagères contenant divers objet de décoration personnel. Après tout, il fallait bien que tu t'occupes aujourd'hui. Retournant dans la boutique, tu souris en voyant deux jeunes femmes, pas totalement sûr d'elle se tenir devant toi. « Bonjour Mesdames. Que puis-je pour vous ? » Tu réfléchis un instant, tu n'avais personne de l'après-midi et tu doutes que ces demoiselles aient une idée de tatouages qui prendrait une journée complète.

Tu fais signe à la rousse de te suivre et tu l'installes sur le bureau alors que tu reprends les classeurs que tu retournes ranger dans la première pièce. Leur laissant ainsi la possibilité de discuter et faire leurs croquis. « Ce n'est pas grave, même si l'idée est là je pourrais dans le pire des cas le reprendre facilement. » Tu ris à ce commentaire. Tu ne lui dit pas que tu en as vu des centaines de personnes qui ne savaient pas dessiner et pour qui tu as réaliser les croquis. Après tout, cela faisait aussi partit de ton métier et d'une partie de tes études.
« Pas mal. » Cette fille devait avoir un bon coup de crayon pour avoir sortit ces dessins en si peu de temps. Certes, des dessins très simples mais dans un sens, tu n'aurais pas à le retoucher pour les harmoniser. Tu commences alors à le reprendre sur le calque qui viendra se coller à sa peau pour te servir de modèle.

Une fois fini, tu te tournes vers les deux clientes et t'approches de la rousse, lui faisant signe de la tête pour te montrer l'emplacement futur du tatouage. « C'est parfait, vous le souhaitez où ? » Tu installes le calque sur sa peau et lui montre le miroir sur pied faisant la taille du mur pour qu'elle se fasse son avis. Selon toi, il était au bon endroit et de la bonne taille. Discret aussi tout en montrant ce que l'on voulait en voir et en comprendre sans que la demoiselle n'ait besoin de l'expliquer en long, large et travers.
Tu rehausses la taille de la table de tatouage sur laquelle tu allais installer ta cliente la préférant dans une position mi-assise, mi-allongée. « Ok. Installez-vous sur la table. » Tu en profites pour te tourner ensuite vers la brunette qui attendait toujours dans un coin de la pièce. « Vous souhaitez rester ? » Que tu demandes à la brune qui était toujours là. Après tout pourquoi pas, elle était venue avec et si la rouquine ne disait rien à sa présence tu n'allais rien dire. Tu avais aussi l'habitude de travailler avec une autre présence et tu te retournes vers la demoiselle que tu allais tatouer en première. « Je suppose que vous êtes bien majeure ? Pas de maladie sanguine ? Hum, pas enceinte ? » Tu tends en même temps le papier de décharge obligatoire. Tu préférais ne pas prendre de risque, c'était les règles de base. Tu as déjà failli avoir quelques soucis avec des clients par le passé et sans ce papier tu aurais été dans de sacré ennuis. Ta maître d'apprentissage pendant tes études t'avait très clairement fait comprendre qu'il le fallait, même pour des personnes de ton entourage. Même pour des personnes réglos.

Tu déposes alors les papiers signé sur le bureau et tire la chaise en la montrant à l'autre demoiselle afin qu'elle prenne place en attendant son tour. « Si vous souhaitez aussi regarder quelques autres modèles ou feuilleter des magazines, servez-vous. » Tu lui montres le panier de magazine parlant généralement de tatouages mais aussi d'autres sujets. Ainsi que l'un de tes classeurs qui était présent dans la pièce et encore non rangé.
Tu te retournes vers la rousse  « Comment vous vous appelez ? Ce sera mieux d'utiliser les prénoms que un trop formel Mademoiselle. » Tu n'aimais pas trop la formalité, en général c'était pour les personnes que tu n'aimais, et ça faisait aussi bien moins bourru. « Jude, pour ma part. » Tu lui offres un sourire, tu préférais très clairement parler ainsi avec tes clients que d'utiliser une appellation trop distante. Après tout, tu les tatouais, tu voyais un bout de leur peau, tu entrais dans leurs monde en inscrivant sur leurs peau des choses significatives pour eux.

Tu allumes la machine avant d'enfiler une paire de gant latex, vérifiant la hauteur de la table et si le calque était bien positionné sur la peau, approchant le tabouret roulant sur lequel tu allais prendre place. « Bien, on va pouvoir commencer. C'est pas le premier tatouage de ce que je peux voir. » Tu hoches la tête en direction de son poignet. Tu n'as pas vu en détail le travail mais il était peu probable qu'il soit loupé, sinon elle aurait plutôt demandé à le recouvrir que d'en faire un autre.
« Vu l'emplacement, ça risque de tirer un peu sur la peau et de surprendre mais évitez de bouger au maximum. » Tu approches les aiguilles de la peau, sentant vaguement le corps de ta cliente se tendre à cette approche. Tu souris en coin reconnaissant alors la réaction typique que le corps avait, prémices du contact avec le métal. Puis tu retrouves ta concentration alors que l'aiguille perce la peau et commence alors son travail pendant que tu suis les courbes bleutées qui seront d'un instant à l'autre recouvertes et remplies d'encre noire indélébile.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Les responsabilités de la vie ne font pas de nous des personnes sans goût pour elle.

Revenir en haut Aller en bas
● Crédits : avatar : chevalisse + signature : endlesslove
● Face claim : mila kunis
The summer can last a little bit longer.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Mia & Jude] An important decision.   Ven 7 Juil - 0:14


Olivia avait raison, entre entrer dans un salon de tatouage et se le faire faire, il y avait une différence. Différence qu’elle était prête à franchir aujourd’hui. Qu’on se le dise, il était clair que si elle avait été seule, elle ne l’aurait passé. Elle se serait peut-être arrêtée devant la vitrine juste pour regarder, avant de continuer sa route sans qu’il n’y ait aucun impact sur sa vie. Mia n’était pas fan des tatouages, elle trouvait ça beau sur les gens mais se doutait que ça n’aurait pas le même effet sur elle, et de toute façon elle n’a jamais trouvé l’occasion de s’en faire faire un. Pour y faire inscrire la date d’anniversaire ou quelque chose comme ça parce qu’elle était sûrement la personne la plus importante de sa vie ? Non, elle y avait songé une fois et avait même eut la bonne idée de lui en parler. Pour seule réponse, en plus d’avoir dû jouer à Matrix pour éviter la chaussure que maman Hopper lui envoyait en pleine tête, cette dernière avait une carton de chewing-gums malabars pour sa fille, lui faisant comprendre qu’elle allait devoir se contenter de ces tatouages là et qu’elle n’en aurait pas d’autre. Ce que peu de gens savent, c’était qu’elle avait toujours les chewing-gums en question et qu’ils étaient intacts, ça lui rappelle à quel point sa mère est folle. Pour marquer une amitié ? Non, flemme. Et les gens qui la fréquentaient savaient que si elle répondait à leur message dans l’heure, c’était déjà un miracle. Comme quoi, son amitié avec Olivia comptait vraiment à ses yeux pour qu’elle envisage – et même bien plus – de se faire faire un tatouage. Par amour ? Non. L’idée ne lui avait jamais effleuré l’esprit et rien que d’y penser lui paraissait ridicule. De toute sa vie, elle n’avait connu qu’un homme et elle n’était pas sûre que cet homme en question vaille la peine qu’elle se fasse marquer pour lui de façon indélébile. Surtout qu’il s’était déjà bien chargé de la marquer d’une façon ou d’une autre ; qu’elle le reconnaisse ou non, l’âme, le cœur et même le corps de Mia été marqué par un Edward encore indélébile dans son esprit. « Non, jamais. » Répondit la jeune femme en coupant court à ses pensées. « J’ai essayé une fois mais tu sais… ma mère est folle et j’ai fini avec une boîte de chewing-gums. Longue histoire, je t’expliquerai plus tard. » D’un mouvement de main dans les airs pour ponctuer ce qu’elle venait de dire, elle se tourna sur sa droite pour commencer à explorer le salon.

Mia hocha doucement la tête face au commentaire du tatoueur, lui offrant un sourire par la même occasion. « Tant mieux. » Souffla-t-elle en espérant qu’Olivia ne l’ai pas entendu. Attention, elle avait confiance en son amie, mais elle savait comment cette dernière se comportait lorsqu’elles étaient toutes les deux, alors si elle lui dessinait un simple ‘Kiss my ass’ en belles lettres de calligraphies, ça ne l’étonnerait même pas. Pour ne pas l’effrayer, la brunette s’approcha doucement de son amie pour se pencher au-dessus de son épaule, voir ce qu’elle gribouillait.  Elle leva les yeux au ciel en lâchant un petit rire, avant de regarder ce que lui proposait son amie. La jeune prit le papier dans ses mains et l’examina de plus près, avant de pousser un petit soupire. Décidément, l’espoir qu’elle n’avait plus, sa meilleure amie était motivée à le lui redonner. « Il est parfait. » Elle adressa un regard à la jeune femme tandis qu’un sourire étira ses lèvres.

La brunette garda son papier dans les mains en regardant la rouquine s’installer sur la table, bien contente qu’elle passe en premier. Ca lui donnerait au moins l’occasion de regarder et de se préparer psychologiquement à une possible douleur. « Oui, je vais rester avec elle. On sait jamais, si elle a besoin de soutient, tout ça. » Lança-t-elle alors que le volume de sa voix se baissait vers la fin de sa phrase, la vérité était que si elle restait avec Olivia, peut-être que cette dernière en ferait de même pour elle sans qu’elle n’ait besoin de le demander. Alors que le jeune homme commençait à poser des questions à son amie, sûrement plus pour la forme que pour le fond, la jeune femme ne pu s’empêcher de grimacer à sa dernière question. Elle avait envie de faire un commentaire, une remarque, une réflexion, mais au lieu de ça elle décida de se taire et de laisser Olivia gérer. Elle s’assit sagement sur le siège que lui proposait le jeune tatoueur, prenant au passage un des magazines qu’elle allait feuilleter. Elle avait déjà son tatouage qu’elle n’avait pas lâché des mains, mais la curiosité.

« Tu veux que je te tienne la main ? »  Mia s’était approchée de la tête de la rouquine pour lui chuchoter cette question, alors que Jude était sur le point de commencer à lui faire son tatouage. « Si tu veux fuir, c’est maintenant ou jamais tu sais. En plus ça va tirer sur la peau il a dit, tu veux vraiment souffrir comme ça ? » Poursuivit la jeune femme sur le même ton, en essayant de ne pas se faire remarquer par le jeune homme, même si c’était sûrement loupé.  

_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Scared of lonely
I'm in this fight, and I'm swinging and my arms are getting tired. I'm trying to beat this emptiness but I'm running out of time. I'm sinking in the sand, and I can barely stand. I'm lost in this dream and I need you to hold me. I'm scare of lonely and I'm scared of being the only shadow I see on the wall. And I'm scared the only heartbeart I hear is my own, and I'm scared of being alone. ~ byendlesslove.

Revenir en haut Aller en bas
● Crédits : lux aeterna (avatar) & tumblr (gifs)
● Face claim : Emma Stone
The summer can last a little bit longer.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Mia & Jude] An important decision.   Mer 12 Juil - 0:22




An important decision.
Mia & Olivia
Je tends le bout de papier sur lequel j’ai dessiné pour moi au tatoueur. Il le scrute et juge.  Lorsqu’il demande où je le veux. J’avoue ne pas avoir réfléchis plus que cela à son emplacement. « Là. » Dis-je instinctivement en montrant d’un doigt le haut de ma cuisse, imaginant déjà le dessin sous le tissu de mon jean. Mon regard le suit tans qu’il touche au siège, en changeant la position. Et à partir du moment où il me dit que je peux m’installer, je le regarde, puis je regarde Mia qui est toujours là, à regarder son propre dessin. C’est pile à ce moment-là qu’il choisit de lui demander si elle veut rester. Et je souris à la brunette lorsqu’elle répond que oui, elle veut rester. Le besoin de soutient me fait d’ailleurs rire, car j’ai pourtant l’impression qu’elle est beaucoup plus flipette que moi. Il faut dire que je n’en menais pas large le jour où j’ai fait mon tatouage sur mon poignet. Alors dans le fond, je comprenais Mia. Je lui envoyais un bisou volant du bout des lèvres avant de finalement porter mes doigts jusqu’au bouton de mon jean pour le défaire. Je ressens aussitôt le soulagement qu’à l’effet de la libération de mon jean alors que je commence à le descendre difficilement au niveau de mes cuisses. Les jambes ne restant qu’une formalité. Je m’installe sur la table. Il me tend la décharge obligatoire à remplir et signer tout en me posant quelques questions. « Oui majeur. Non pas de maladie et si enceinte. » Je me mords nerveusement la lèvre inférieure n’ayant pas pensé que cela aurait pu être un problème. « Ça pose un problème ? » Demandais-je d’une voix douce, limite mielleuse. J’espérais bien que non. « Non parce que j’en suis vraiment que au tout début, vous voyez. » Je me penche un peu en arrière pour lui montrer mon ventre encore plat. Ce n’est pas parce que je me sens un peu plus serrer dans mes jeans que pour quelqu’un qui ne m’a jamais vu avant, ce soit visible justement ! « Et puis si j’ai le moindre problème je sais où revenir. » Je me pince les lèvres, espérant vraiment être convaincante et qu’il ne contrecarre pas mes plans pour cette fin de journée J’aimerais vraiment que ce tatouage devienne celui qui portera autant de signification par le dessin qu’il représente, mais aussi par le jour où il aura été imprimer à vie sur ma peau. Tout en lui parlant je lui remplis le papier avec le stylo que Mia m’a tendu quelques secondes plus tôt. Redonnant le papier signé au tatouer. Décidément, j’avais aussi un truc avec les formulaires aujourd’hui…

Pour me mettre à l’aise il demande à faire les présentations. « Olivia et elle s’est Mia ! » Dis-je en pointant la brune du doigt. « C’est ma meilleure amie. » Dis-je en souriant tout en regardant la jeune femme. Je pense que clairement il s’en fou, mais moi, je trouve utile de le dire. Je reste silencieuse le temps qu’il enfile une paire de gant et prépare tout son matériel, soulagée de savoir que le fait que je sois enceinte ne va finalement pas lui poser de soucis. Au moment où il se rapproche assis sur son tabouret Mia se met à parler à mon oreille. « Je sais pas, je verrais quand il aura commencé ! » Je ne savais pas pourquoi je lui chuchotais pour lui répondre, surement parce qu’elle avait elle-même chuchoté pour me poser la question. Ça devait avoir l’air con d’un point de vue extérieur... Mon regard allait de la jeune femme à l’homme au moment où elle répétait ses mots à lui. C’est qu’elle me mettait presque le doute cette gourdasse là ! -en toute amitié évidemment- Je regardais finalement Jude, lui souriant. « Allez-y, je suis prête ! » J’inspirais profondément alors que j’entendais la roulette s’allumée après qu’il ait fini de mettre mon dessin à l’emplacement que je lui avais indiqué un peu plus tôt. Je me contractais pour ne pas sursauter face à la sensation dès l’instant où il avait commencé. Je ne pouvais pas nier que c’était une aiguille. Je la sentais entrer et sortir à une vitesse affolante ma peau réagissant aussitôt. Pourtant je me concentrais sur ma respiration pour me détendre au maximum. Les yeux fermé je tendais la main pour que Mia me donne la sienne. Je n’arrivais pas à me souvenir si cela me faisait plus mal ou non, que ma première fois sur le poignet. Comme quoi, la douleur s’oubliait avec le temps…

Je ne sais pas exactement combien de temps il a passé sur ce petit dessin à martyriser ma peau avec son aiguille. Mais une chose est sûre, lorsqu’il se redresse enfin, le haut de ma cuisse tachée de noir. Je dois bien reconnaitre que je ne sens plus rien d’autre qu’une douleur sourde est constante ! « Heureusement que ça n’a pas duré pendant des heures ! » Avouais-je comme si je respirais à nouveau. Je soupirais comme pour me donner du courage, me redressant sur les coudes pour regarder le dessin sur ma peau. Je redressais la cuisse tout en me penchant un peu plus pour le voir de plus près, attrapant l’arrière de ma cuisse pour la tirer un peu vers moi. « Rolalala j’adore ! » Je me penche tellement que je suis pliée en deux et à la limite de loucher dessus. « Beau travail, vraiment j’adore !! » Avouais-je en relâchant le tout, m’asseyant sur le bord de la table pour regarder et sourire à Jude. « A ton tour ! » Dis-je en me tournant maintenant vers Mia.


 

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
don't let me go
On rencontre des milliers de gens et aucun ne nous touche, et tout à coup on rencontre une personne et notre vie est changée, pour toujours...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
 
[Mia & Jude] An important decision.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Behind Closed Doors :: Lakeview :: Central Grove-