AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 A portrait is not made in the camera but on either side of it ▼ Sasha

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
● Crédits : Millioneyes ♥
● Face claim : Lili Reinhart

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: A portrait is not made in the camera but on either side of it ▼ Sasha   Ven 12 Mai - 1:53

Sasha & Emma
“ A portrait is not made in the camera
but on either side of it. ”


La journée était belle, trop belle pour rester enfermée à l’intérieur. Trop belle pour ne pas profiter de la lumière naturelle du soleil. Dernièrement, Emma s’était concentrée sur ses autoportraits, mais elle avait envie d’autre chose. Développer son talent était pour elle une priorité, et si ses professeurs semblaient satisfaits de son travail, elle cherchait toujours des occasions pour apprendre davantage, pour découvrir de nouvelles facettes de sa passion. Aujourd’hui, elle avait envie d’aller au parc, de se laisser inspirer par la nature environnante. Elle avait donc attrapé son appareil photo, une bouteille d’eau et un bouquin – juste au cas où l’idée d’y passer la journée la prendrait une fois sur place – et s’était rendue au Victoria Park, cet endroit qu’elle apprécie tellement. Une fois sur place, elle se met au travail, s’amusant à photographier des brins d’herbe, des arbres, des fleurs. Les rayons du soleil lui offrent une vue magnifique, et elle fait plusieurs clichés, avant que l’ennui la gagne. Photographier la nature, c’est bien, mais ce n’est décidément pas son truc. Elle préfère les sujets vivants. Pour elle, photographier un humain, c’est imager l’âme d’une personne au moment précis où son doigt se pose sur le bouton de l’obturateur. Elle se plaît à penser qu’elle réussit ainsi à capturer l’essence même d’une personne, à la figer dans le temps et l’espace.

C’est tout naturellement qu’elle se met à observer les gens autour d’elle. Il y a bien une petite famille un peu plus loin qui partagent un repas, mais elle devrait s’approcher pour faire des photos de qualité, et elle a bien peur que la famille n’apprécie pas particulièrement son intrusion. Et c’est alors qu’elle le voit. Un jeune homme qui lit un bouquin, quelques mètres derrière elle. Elle ne saurait dire exactement pourquoi, mais il attire aussitôt son regard. Et ce n’est pas seulement parce qu’il est beau garçon, très beau garçon même. C’est plutôt ce qu’il dégage, comme si une aura l’entourait, l’enveloppait entièrement. Une noirceur irréfutable, qui attire aussitôt l’artiste en elle. Rien de la moue concentrée du jeune homme ne laisse croire qu’il apprécierait être pris comme modèle, et pourtant, Emma ne peut s’en empêcher. Elle vise, joue avec les réglages de son appareil, et se met à le photographier à son insu, comme elle le fait si souvent lorsqu’elle se trouve dans un lieu public. Il risque certainement de sentir son regard posé sur elle, ou de remarquer du coin de l’œil l’appareil professionnel entre ses mains. Alors elle profite du moment autant qu’elle le peut, se plaisant à mitrailler son visage.




AVENGEDINCHAINS

_________________
Hope when the moment comes you'll say I did it all. I owned every second that this world could give, I saw so many places, the things that I did. Yeah, with every broken bone I swear I lived.
© anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
● Crédits : Bazzart
● Face claim : Dominic Sherwood

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: A portrait is not made in the camera but on either side of it ▼ Sasha   Ven 12 Mai - 17:07



     

Emma
&
Sasha
Le portrait.
C’était une de ces journées où Sasha avait envie de lire, de prendre du temps pour lui sans penser à quoi que ce soit d’autre. On était samedi, il faisait un grand soleil et le blond avait donc décidé de sortir prendre l’air. Il faisait encore un peu frais pour rester au bord de l’eau près de chez lui, alors Sasha avait pris ses affaires pour aller au parc de la ville.
C’était un endroit où il pouvait rester des heures, assis, son livre dans les mains. Cette fois, il avait trouvé sa place contre un arbre, assis dans l’herbe et le dos appuyé sur le tronc. Une fois installé, il sortit son livre de son sac où il avait également placé de l’eau et de quoi grignoter, au cas où.

Les minutes passaient, peut-être même les heures, il n’en savait rien, et Sasha ne décollait les yeux de son livre que pour voir d’où venaient certains bruits ou certains cris. Les familles étaient de sortie, mais ce bruit de fond ne le dérangeait pas. Il n’aimait pas lire en silence. C’est pour ça que dès que les beaux jours revenaient, le blond sortait dès que l’envie de lire le prenait.

Arrivé vers le milieu de son livre, Sasha releva la tête. Autour de lui, une famille semblait commencer son repas, et une blonde qui devait avoir quelques années de moins que lui se promenait avec son appareil photo. Elle était jolie, et avait l’air de chercher quelque chose à photographier. Il ne fit pas plus attention que ça, et replongea dans le chapitre suivant.

Et alors que le héro tentait de s’échapper d’une énième situation difficile, Sasha fronça les sourcils. Il sentait un regard sur lui, mais la dernière fois qu’il avait regardé, personne ne semblait faire attention à lui. Il se dit alors que, si quand il avait fini son chapitre, il avait toujours la même sensation, il regarderait ce qui se passait.
Mais une fois le héro sauvé, Sasha avait toujours l’impression qu’on l’observait. Il releva donc le regard et tomba sur l’appareil photo de la jeune blonde, braqué sur lui. Il ne savait pas depuis combien de temps cela durait, mais elle avait l’air tellement concentrée sur sa tâche que le blond se demanda s’il devait dire quelque chose.

En soi, il n’avait jamais aimé être pris en photo. Avec les années, il s’était quand même calmé, bien que les occasions d’avoir des photos de lui s’étaient réduites presqu’à néant.
Pendant quelques instants, Sasha observa la jeune fille. Elle avait réellement l’air passionnée par ce qu’elle faisait, et il se sentit mal de la déranger. Il se leva cependant, laissant ses affaires et son livre à côté de son tronc d’arbre. Il se dirigea vers la petite blonde,  et une fois arrivé à ses côtés, s’assit à côté d’elle. «  Excuse moi, mais j’ai cru comprendre que tu me prenais en photo. » Il ne savait pas trop s’il devait lui en vouloir, ou alors lui demander de les regarder. En fait, la situation le perturbait un peu. « Je vais pas te mentir, je trouve pas ça super poli de ta part de prendre les gens en photo sans leur demander leur avis. » Ca, c’était son mauvais caractère qui ressortait.

Mais Sasha se radoucit un peu. Si les photos n’étaient pas belles, il pourrait alors s’énerver un peu plus. Mais même s’il ne l’avouerait pas, il comprenait un peu la jeune fille. Il aimait lui aussi dessiner les gens sans avoir forcément leur accord. « Je peux les voir ? »

CODE BY MAY

_________________
- Alors, tu es tombé amoureux ?
- Malheureusement, je reste moi-même mon seul véritable amour.
- Au moins, tu ne risques pas d'être éconduit.
- Pas forcément. Je m'envoie balader de temps en temps, histoire d'entretenir la flamme. ©Pando
Revenir en haut Aller en bas
avatar
● Crédits : Millioneyes ♥
● Face claim : Lili Reinhart

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: A portrait is not made in the camera but on either side of it ▼ Sasha   Sam 13 Mai - 2:49

Sasha & Emma
“ A portrait is not made in the camera
but on either side of it. ”


Finalement, il lève le regard vers elle, et Emma fige complètement, le visage caché derrière la caméra. Dans un mouvement qu’elle le contrôle pas tout à fait, elle prend une ultime photo de ce visage agacé, avant de subitement changer d’angle pour faire comme si elle photographiait un brin d’herbe. Une parade bien inutile, parce qu’il ne fait aucun doute qu’elle le photographiait quelques instants plus tôt. Il se lève et fait quelques pas vers elle, s’assoyant à ses côtés. Emma lève le regard vers lui, avalant sa salive avec difficulté, soudainement nerveuse. Il est grand, imposant, et ne semble pas particulièrement ravi de la situation. « C’est vrai… », dit-elle à voix basse lorsqu’il remarque qu’elle l’a pris en photo. Et lorsqu’il lui dit qu’il la trouve impolie, elle détourne légèrement le regard en se mordant la lèvre inférieure, son cœur battant à toute vitesse. « Ça aussi, c’est vrai. » Elle pose de nouveau son regard sur lui, et détaille un moment ses iris aux couleurs disparates, magnifiques. Et elle risque un petit sourire. « C’est une déformation professionnelle, je pense. La photo est un si bel art, parfois je ne peux tout simplement pas m’empêcher de prendre des clichés lorsque ce que je vois m’inspire. Je suis désolée. » Elle déballe tout ça rapidement avant de lui sourire de nouveau.

Lorsqu’il lui demande de voir les photos qu’elle a prises, Emma grimace légèrement, avant de régler l’appareil pour aller visionner les clichés. Et elle s’approche un peu de lui pour qu’ils puissent tous les deux voir les images qui défilent sur le petit écran de la caméra, tenant toujours l’appareil dans ses mains. Elle a dépensé toutes ses économies gagnées en faisant du babysitting et autres petits boulots du genre pour se l’offrir, hors de question de le laisser dans les mains d’un étranger. Et, sans un mot, elle commence à faire défiler les images. Au début, on le voit simplement de loin, lui et son bouquin, l’air captivé par ce qu’il lit. Mais au fil des clichés, elle zoom de plus en plus, s’attardant parfois sur ses mains qui tiennent le livre, parfois sur son visage. Elle a tout photographié : ses lèvres charnues, son nez droit, les quelques mèches de cheveux qui descendent sur le front… et son regard. À dire vrai, la grande majorité de ses photos sont concentrées sur ces yeux si particuliers, si fascinants. « Tu as un regard unique.. » Les mots lui échappent dans un murmure, avant qu’elle prenne conscience de l’absurdité de la situation. Elle se redresse subitement, ramenant son appareil photo contre sa poitrine, alors que ses joues rougissent. « Je peux les garder? Les photos? » Elle serait vraiment triste de devoir les effacer, mais s’il se met en colère et l’exige, elle ne pourra pas faire grande chose d’autre qu’acquiescer.




AVENGEDINCHAINS

_________________
Hope when the moment comes you'll say I did it all. I owned every second that this world could give, I saw so many places, the things that I did. Yeah, with every broken bone I swear I lived.
© anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
● Crédits : Bazzart
● Face claim : Dominic Sherwood

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: A portrait is not made in the camera but on either side of it ▼ Sasha   Sam 13 Mai - 15:47



     

Emma
&
Sasha
Le portrait.

Cette jeune fille avait presque l’air paniquée, lorsqu’elle lui répondit, et Sasha se dit qu’il devait vraiment faire peur, du haut de son mètre quatre vingt cinq. Mais quand elle commença à lui parler de sa passion, elle sembla se détendre.
Sasha fut surprit quand il comprit qu’il l’inspirait. Pourtant, il ne faisait que lire un livre contre un tronc d’arbre, une après midi ensoleillée. Il n’avait rien de plus inspirant qu’une famille heureuse ou qu’une personne en train de faire son jogging. « Je t’inspire ? » Il était réellement curieux de connaître la réponse. Pour lui, qui n’avait que l’habitude de traiter des clichés qu’on lui transmettait, dans son métier, les inspirations des photographes étaient encore un mystère.

Elle lui montra ensuite les photos, mais sans lui confier l’appareil. Sasha comprit qu’elle y tenait énormément. Et en voyant les photos, il se dit que même si l’appareil semblait professionnel, la photographe devait également l’être. Sur le petit écran, Sasha pouvait voir des photos de lui défiler. Jamais il ne s’était vu comme ça. C’était à croire que la jeune fille avait réussi à capturer des choses qu’il n’avait lui-même pas vues. Plus que son visage, ses yeux ou ses cheveux en bataille, c’était toute une ambiance qu’elle avait réussi à capter. Ca représentait exactement ce qu’il ressentait, plongé dans un livre.

Puis une phrase lui échappa. Sasha savait que ces yeux étaient particuliers. Presque vairons, son œil gauche était à moitié bleu, comme le droit, et à moitié brun. Avec les années, le brun semblait s’étaler, pour prendre toute la place dans son regard. La blonde pressa son appareil contre elle, comme s’il allait le lui prendre, et lui demanda si elle pouvait garder les clichés.

Sasha ne se sentait pas capable de le lui refuser. Après tout, ils étaient réussis, et rien ne pourrait lui porter préjudice. « Tu as du talent, tu sais. » C’était la stricte vérité. Et bien qu’il n’ait pas encore répondu à sa question, il espérait qu’elle se détendrait un peu. Il avait certes été un peu énervé qu’elle le photographie sans son accord, mais elle semblait tellement passionnée que le blond n’arrivait pas à les lui retirer.

Alors il réfléchit, parce qu’il aurait voulu qu’elle comprenne que même s’il n’était pas énervé au point de lui demander de supprimer les clichés, il n’était pas forcément d’accord avec sa façon de faire. « Tu peux les garder. Mais seulement si tu m’en envoies une copie. » Il marqua une pause avant de reprendre. « Et si jamais tu les utilises pour quoi que ce soit, je voudrais que tu me le dises aussi. »

Il se dit que s’ils devaient garder contact, même si c’était uniquement pour des photos, le mieux était de faire connaissance. « Sasha. Si jamais tu as besoin de nommer un dossier. » Puis réellement curieux, il continua. « C’est ton métier ? La photo ? »

CODE BY MAY

_________________
- Alors, tu es tombé amoureux ?
- Malheureusement, je reste moi-même mon seul véritable amour.
- Au moins, tu ne risques pas d'être éconduit.
- Pas forcément. Je m'envoie balader de temps en temps, histoire d'entretenir la flamme. ©Pando
Revenir en haut Aller en bas
avatar
● Crédits : Millioneyes ♥
● Face claim : Lili Reinhart

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: A portrait is not made in the camera but on either side of it ▼ Sasha   Dim 14 Mai - 5:08

Sasha & Emma
“ A portrait is not made in the camera
but on either side of it. ”


Lorsqu’il reprend ses propos avec une curiosité authentique sur le fait qu’il l’inspire, Emma attarde un peu son regard sur son visage, avant de hocher rapidement la tête. Ce qui fait un bon modèle, ce n’est pas seulement le joli minois d’une personne, mais ce qu’elle dégage. Et cet inconnu a un sacré aura, l’un des plus intenses qu’elle ait vu. « Tu dégages quelque chose de très particulier. Je suis certaine que tu as une histoire intéressante. » Même si son rêve serait d’éventuellement être une photo reporter pour de grands événements, elle pourrait très bien se contenter de photographier des gens. Découvrir ce qui se cache derrière la façade de leurs sourires, découvrir un brin de leur histoire pour mieux expliquer leur aura. Elle est particulièrement fan de l’artiste qui se cache derrière Humans of New York, et aimerait bien un jour faire un truc similaire.

Ils passent les prochains moments en silence, à regarder les photos, et lorsqu’il lui dit finalement qu’elle a du talent, Emma rougit alors qu’un grand sourire vient éclairer son visage. « Oh! C’est vrai? Merci. » Elle semble réellement surprise d’entendre une telle chose, mais ça la rend visiblement très heureuse. Emma est relativement habituée aux compliments sur ses photos : ses professeurs sont satisfaits de son travail, ses parents la couvrent continuellement d’éloges, et ses amis la réquisitionnent souvent pour ses services. Mais chaque fois, ça lui va droit au cœur. Non pas parce qu’elle doute de son propre talent, mais parce qu’à son avis, un artiste ne vit réellement que dans le regard d’autrui. « C’est vrai? », répète-t-elle lorsqu’il lui dit qu’elle peut garder les photos. Son ton de voix est enthousiaste, et un large sourire se dessine sur ses lèvres alors qu’elle se retient de le serrer dans ses bras pour le remercier. Il est toujours un inconnu, après tout. « Avec plaisir. Tu n’as qu’à me laisser ton email, je t’enverrai tout. » Elle sort son portable de son sac à main et allume l’écran, laissant ainsi voir une photo de mauvaise qualité utilisée en fond d’écran. On y voit deux gamines blondes, parfaitement identiques, qui affichent de larges sourires avec quelques dents manquantes. C’est sa photo préférée avec sa sœur, et bien qu’elle ressente un pincement au cœur chaque fois qu’elle la voie, elle se dit que changer son fond d’écran serait une insulte à la mémoire de sa jumelle. Elle vogue rapidement dans les applications pour aller à la création d’un nouveau contact, puis elle tend l’appareil à Sasha pour qu’il puisse mettre ses informations. « Et j’accepte tes conditions. » Elle lui adresse un nouveau sourire. Il ne serait d’ailleurs pas impossible qu’elle utilise un ou deux clichés pour son portfolio, alors elle prend une note mentale de lui demander la permission si elle choisit de le faire.

« Emma. Enchantée! » Lorsqu’il lui demande si la photographie est son métier, elle a un petit rire alors qu’elle secoue la tête. « J’aimerais bien! Je suis encore étudiante, en photographie justement. J’espère bien me tailler une place dans ce domaine éventuellement, mais bon. Tous les domaines artistiques sont difficiles. » À dire vrai, elle n’a pas tellement réfléchi à ses autres options, si jamais la photographie ne fonctionnait pas. Elle mise absolument tout sur sa passion, et elle risque de se retrouver prise au dépourvu dans quelques années si ça ne fonctionne pas. Elle ferait sans doute mieux de varier ses intérêts, de trouver un plan B. « Et toi, qu’est-ce que tu fais? »




AVENGEDINCHAINS

_________________
Hope when the moment comes you'll say I did it all. I owned every second that this world could give, I saw so many places, the things that I did. Yeah, with every broken bone I swear I lived.
© anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
● Crédits : Bazzart
● Face claim : Dominic Sherwood

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: A portrait is not made in the camera but on either side of it ▼ Sasha   Lun 15 Mai - 23:10



     

Emma
&
Sasha
Le portrait.
 Sasha perdit le maigre sourire qu’il affichait à la remarque de la jeune fille. Il n’aimait pas parler de son histoire. Depuis qu’il était arrivé aux Etats Unis, personne n’avait su ce qui s’était passé dans sa vie, et il n’avait pas vraiment envie d’en parler à qui que ce soit. En pensant cela, un certain visage s’afficha dans son esprit, mais il chassa vite son image. « Je sais pas si on peut appeler ça une histoire intéressante. Mais je suppose que c’est un compliment, donc merci. »

Elle le remercia lorsqu’il la complimenta sur son talent. Sasha n’était pas quelqu’un de très démonstratif, il ne l’avait jamais été. Mais il ne se cachait pas de dire ce qu’il pensait, que ce soit en négatif ou en positif. Alors ça lui avait paru normal de lui dire la vérité. « De rien. » Elle devait se dire qu’il n’était vraiment pas bavard, avec ses réponses courtes.

Enfin, elle se réjouit de sa réponse et sort son téléphone de son sac. Sans même le vouloir, Sasha put voir en fond d’écran une photo de deux petites filles, aussi blondes l’une que l’autre et avec le même visage. On aura pu croire à s’y méprendre à un effet miroir. Sasha comprit rapidement qu’il s’agissait de la photographe et de sa jumelle. Il n’y avait aucun doute à avoir là dessus et il ne put s’empêcher de faire une petite remarque. « Jolie photo. » Il ne souriait pas, mais il n’y avait aucune once de méchanceté dans ce commentaire. C’était juste la vérité. On voyait à quel point les deux sœurs étaient heureuses d’être ensemble. Bien cachée au fond de son téléphone, Sasha avait le même genre de photo avec Agathe, mais il ne pouvait pas se résoudre à en mettre une en fond d’écran, il y pensait déjà bien assez.

Elle lui tendit son téléphone, et Sasha le saisit avant de rentrer son nom, son adresse mail et son numéro de téléphone. Si elle avait des questions, ce serait plus simple avec un SMS ou un coup de fil. Elle acceptait les conditions, et Sasha était finalement assez content d’avoir été voir cette jeune fille.

A l’entente de sa dernière réponse, Sasha ne put qu’être d’accord avec elle. Les métiers artistiques faisaient parties des plus difficiles. En vivre pouvait parfois être presque impossible. Plus jeune, il avait rêvé de devenir dessinateur, mais il avait vite compris que son talent ne serait pas suffisant. Il dessinait bien, mais pas assez pour faire de sa passion un rêve. Alors il avait travaillé afin de toucher à tout ce qui touchait le graphisme, avait commencé à utiliser l’informatique. Et il avait réussi à en faire son métier. Ca lui plaisait. « Je suis graphiste. Je m’occupe surtout des pubs que tu peux voir un peu partout en ville. Enfin, pour le moment je suis nouveau alors je n’ai pas encore fait énormément de choses. » De plus gros projets allaient arriver, et Sasha pourrait alors réellement faire ses preuves dans cette ville. « Ne te décourage pas. Le travail finit toujours par payer. Et à ce que je vois, tu travailles très bien. » En lui disant ça, Sasha lui sourit. Cette jeune fille lui semblait prometteuse.

CODE BY MAY

_________________
- Alors, tu es tombé amoureux ?
- Malheureusement, je reste moi-même mon seul véritable amour.
- Au moins, tu ne risques pas d'être éconduit.
- Pas forcément. Je m'envoie balader de temps en temps, histoire d'entretenir la flamme. ©Pando
Revenir en haut Aller en bas
avatar
● Crédits : Millioneyes ♥
● Face claim : Lili Reinhart

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: A portrait is not made in the camera but on either side of it ▼ Sasha   Sam 20 Mai - 19:25

Sasha & Emma
“ A portrait is not made in the camera
but on either side of it. ”


Lorsque Sasha fait un commentaire sur la photo, Emma lève le regard vers lui, un mince sourire aux lèvres. Oui, la photo est adorable, même si elle ressent une certaine lourdeur chaque fois qu’elle la voit. « C’était ma jumelle. Elle est décédée il y a dix ans. » Elle ignore pourquoi elle le lui dit, sans doute que ça ne fera que le mettre mal à l’aise. Ils se connaissent depuis quelques minutes seulement, c’est donc étrange de lui confier le pire moment de sa vie. Mais les mots lui sont venus tout seul, comme si elle sentait qu’il pourrait être empathique face à ce drame. Elle parle d’ailleurs d’un ton plutôt léger vu ses propos, comme si la blessure était chose oubliée depuis longtemps. C’est loin d’être le cas, mais elle a appris à faire semblant, épuisée que les gens la surprotègent. Elle lui sourit alors qu’il entre ses informations dans son téléphone, et lui envoie un texto aussitôt qu’il lui redonne l’appareil, comme ça s’il change d’avis, il pourra également la rejoindre facilement.

Lorsqu’il lui dit qu’il est graphiste, Emma hausse les sourcils de surprise. Au fond, le graphisme est une autre forme d’art, c’est peut-être pour ça que sa frustration initiale face au comportement d’Emma a rapidement laissé place à une franche curiosité pour son travail. « C’est une petite ville, c’est normal que ça prenne un peu de temps. Mais je suis certaine que tu arriveras. » Elle se demande d’ailleurs si elle ne pourrait pas lui filer un coup de main, certains de ses professeurs apprécieraient certainement avoir un graphiste à leur disposition pour quelques projets. « Tu as un site web? J’aimerais beaucoup jeter un coup d’œil à ce que tu fais. » Après tout, elle-même vient de lui montrer ce dont elle est capable, il ne serait que juste qu’il lui rende la pareille. Enfin, c’est vrai que les circonstances ont fait en sorte qu’elle n’avait pas vraiment le choix de lui montrer ses photos… mais c’est un détail. Il la complimente de nouveau sur son travail, et Emma rougit légèrement, son sourire devenant plus timide. « Merci, ça me touche beaucoup. » C’est étrange que l’opinion d’un pur étranger lui aille si directement au cœur. Mais après tout, ce qui compte réellement aux yeux d’Emma, ce n’est pas nécessairement d’obtenir l’approbation de ses professeurs et autres experts en photographie, mais bien celle du public. Elle a envie de toucher les gens, de les faire rêver alors qu’ils regardent ses clichés. Alors oui, Sasha lui fait sans doute plus plaisir qu’il ne le soupçonne. « Qu’est-ce qui t’as amené à Lakeview? », lui demande-t-elle, une pointe d’incrédulité dans la voix. Ce n’est pas qu’elle n’aime pas sa ville, au contraire. Mais si elle n’avait pas vécu ici la moitié de sa vie, si elle n’avait pas appris à connaître les gens et à apprécier le charme de l’endroit, elle ne penserait certainement pas grand-chose de cette petite ville de l’Oregon.




AVENGEDINCHAINS

_________________
Hope when the moment comes you'll say I did it all. I owned every second that this world could give, I saw so many places, the things that I did. Yeah, with every broken bone I swear I lived.
© anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
● Crédits : Bazzart
● Face claim : Dominic Sherwood

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: A portrait is not made in the camera but on either side of it ▼ Sasha   Dim 21 Mai - 22:02



     

Emma
&
Sasha
Le portrait.
 Le sourire de Sasha se fana quand Emma lui dit avoir perdu sa jumelle dix ans auparavant. Cela faisait onze ans qu’Agathe avait disparu, et il n’arrivait toujours pas à en parler comme elle le faisait. C’était comme si en parlait ravivait la douleur qu’il avait connu le jour de sa mort. « Je… Je suis désolé. » Il ne savait pas s’il pouvait lui parler de sa sœur, ni s’il en avait envie. Mais si une personne pouvait comprendre ce qu’il vivait, ce serait bien elle, qui avait perdu sa sœur elle aussi. « Je… » C’était comme si on lui arrachait quelque chose de la poitrine. Mais il savait qu’en parler lui ferait du bien. « Ma sœur est décédée le jour de nos quatorze ans. » Pour la première fois depuis des années, Sasha avait réussi à parler d’Agathe à quelqu’un d’autre que ses thérapeutes. Et même s’il ne le ressentait pas encore, il savait qu’en parler lui ferait énormément de bien. Il s’était tellement renfermé sur lui-même pendant des années, il avait besoin d’avancer dans sa vie. Après avoir perdu sa sœur, il avait perdu tellement d’autres choses. Son bonheur, sa voix, puis sa famille et ses amis. Il n’avait plus rien, et une chance de recommencer à zéro dans une nouvelle ville où les personnes qu’il rencontrait semblaient avoir envie de le connaître pour autre chose que sa mauvaise humeur constante.

Le sujet de son travail était bien plus facile à aborder. Il aimait son job, s’exprimer dans des créations qui mêlaient dessin, photographie, design et calligraphie. Ses plus belles créations restaient celles qu’il réalisait en dehors de ses heures de travail, le plus souvent quand il était victime d’insomnies. « Je t’enverrai le lien de mon site par mail si tu veux. » Il lui sourit. Elle semblait réellement curieuse, et Sasha ne pouvait pas refuser de lui montrer son travail, comme elle lui avait montré le sien, bien qu’elle n’ait pas réellement eu le choix.

Emma n’arrêtait pas de le remercier, et Sasha ne pouvait que sourire devant sa mine réjouie. « Si jamais mon travail te plait et que tu as besoin de moi pour un projet, n’hésite pas. » Il était sincère. En tant que graphiste, travailler avec des photographes ne pouvait être que bénéfique. En plus, il pourrait peut-être l’aider à se faire remarquer.

Son arrivée à Lakeview s’était fait rapidement. Sasha avait déménagé sur un coup de tête, après une candidature sur un poste qu’il avait vu un soir sur internet. Son travail avait plu, et il avait donné sa démission le lendemain de la réponse. Un mois plus tard, il avait pris la route pour cette petite ville et avait emménagé dans sa maison proche du lac. « J’avais besoin de changer d’air. Sept ans à New York, c’était suffisant. Ca s’est fait rapidement, mais je crois que c’était une bonne idée de venir ici. »  Il regarda Emma, qui faisait de même. Ils ne savaient pas grand-chose l’un de l’autre, mais Sasha appréciait déjà cette petite blonde impolie qui mitraillait des inconnus. « Et toi, tu es ici depuis longtemps ? » Il avait l’impression de parler à une vieille amie qu’il aurait connu depuis longtemps, et c’était agréable.


CODE BY MAY

_________________
- Alors, tu es tombé amoureux ?
- Malheureusement, je reste moi-même mon seul véritable amour.
- Au moins, tu ne risques pas d'être éconduit.
- Pas forcément. Je m'envoie balader de temps en temps, histoire d'entretenir la flamme. ©Pando
Revenir en haut Aller en bas
avatar
● Crédits : Millioneyes ♥
● Face claim : Lili Reinhart

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: A portrait is not made in the camera but on either side of it ▼ Sasha   Dim 28 Mai - 19:42

Sasha & Emma
“ A portrait is not made in the camera
but on either side of it. ”


Emma pose son regard sur Sasha et le fixe longuement lorsqu’il lui avoue qu’il a lui aussi perdu sa sœur. Ça explique sans doute cet aura qui l’entoure, qui l’a aussitôt attirée comme un aimant. Parce qu’ils ont vécu la même perte, parce qu’ils se comprennent sans doute mieux que quiconque. La compassion se lit sur ses traits, et elle avance sa main pour la poser sur celle de Sasha pendant une seconde, lui adressant un sourire triste. « Je suis désolée également. » Elle voit ses traits qui se durcissent légèrement, alors qu’il se plonge sans doute dans des souvenirs douloureux, horribles. Et elle s’en veut d’avoir apporté le sujet de Sarah, même si elle ne pouvait pas savoir que Sasha avait vécu une perte similaire.

Mais par chance, de parler du travail semble chasser la lourdeur inattendue qui s’est immiscée dans leur conversation, et elle hoche vivement la tête lorsqu’il lui propose de lui envoyer son site. « Pareillement. Si tu as besoin de photographies avec lesquelles travailler, n’hésite pas. » Ça lui semble un bon moyen de faire connaître son travail, d’acquérir une expérience nouvelle. Mais encore faut-il que Sasha veuille travailler avec son matériel – peut-être au fond qu’elle est encore trop novice pour ce genre de chose. Enfin, on verra bien.

Un sourire apparaît sur ses lèvres alors qu’il mentionne New-York – elle adore cette ville. Mais elle peut comprendre qu’y vivre devienne épuisant. Le rythme effréné de la grosse pomme est étourdissant, elle-même ne pourrait sans doute pas y passer plus de quelques semaines avant de craquer. Elle préfère largement la quiétude d’une ville comme Lakeview. « Tu n’aurais pu choisir une ville plus différente! Ça doit faire un énorme changement, j’espère que tu te sens bien ici. » Leurs regards se croisent, et elle est surprise d’y lire une telle complicité. Ils ne se connaissent que depuis quelques minutes, et pourtant elle a l’impression qu’ils se connaissent depuis des années. Sans doute que l’origine un peu particulière de leur rencontre en est pour beaucoup, et le fait d’avoir vécu des choses si similaires. « Ça fait huit ans que j’y suis. Je n’étais qu’une gamine, à l’époque… Un peu renfermée, solitaire. » Les Weiss sont emménagés à Lakeview environ deux ans après la mort de Sarah, mais Emma était à l’époque encore loin d’être prête à faire face au monde extérieur. Trop prise dans son deuil, dans la lourde perte qui lui avait retiré tous ses repères. Il lui a fallu pas mal de temps pour sortir de sa coquille, à dire vrai elle n’est même pas certaine que ce processus est réellement terminé. « J’adore ce livre. », dit-elle en changeant une fois de plus le sujet de conversation, faisant un petit signe de la tête vers le bouquin abandonné où Sasha était assit quelques minutes plus tôt. Un autre point en commun, apparemment. Pour palier à sa douleur, Emma a très jeune compris que s’évader dans ses bouquins était le meilleur des moyens pour s’échapper. Peut-être qu’il s’agit de la même chose pour Sasha.




AVENGEDINCHAINS

_________________
Hope when the moment comes you'll say I did it all. I owned every second that this world could give, I saw so many places, the things that I did. Yeah, with every broken bone I swear I lived.
© anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
● Crédits : Bazzart
● Face claim : Dominic Sherwood

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: A portrait is not made in the camera but on either side of it ▼ Sasha   Ven 2 Juin - 13:17



     

Emma
&
Sasha
Le portrait.
Emma ne sembla pas savoir comment réagir quand Sasha lui avoua pour sa sœur. Il n’en avait parlé à personne. A vrai dire, il ne s’était pas fait d’amis à qui il aurait pu en parler, depuis son départ de Grèce. Quand elle lui dit être désolée, il ne réussit même pas à la remercier. C’était trop dur d’en parler.

Elle parut le comprendre, et le sujet du travail le dérida un peu. Il ne connaissait pas tout son travail, mais si cette jeune fille en avait besoin, il serait prêt à l’aider. « Peut-être que pour des projets personnels, je pourrais avoir besoin de certains de tes portraits. Je crois que j’ai déjà utilisé la majorité des photos que j’ai, et même si les dessins sont agréables à travailler, je commence à me lasser. » Sasha adorait dessiner. C’était d’ailleurs lui qui avait créé l’hirondelle qui ornait son omoplate depuis ses dix-huit ans. Travailler avec les clichés d’une jeune photographe pourrait peut-être mettre un peu de renouveau dans son travail, qu’il trouvait parfois un peu classique.

C’était vrai que Lakeview était l’opposé de New York. Pas de grattes ciel, pas de taxis jaunes dans tous les coins, pas de cohue aux passages piétons… Lakeview était une petite ville où Sasha se trouvait à l’aise. Il ne se sentait pas oppressé par la foule, il n’était pas jugé par les gens qui osaient lui adresser la parole. Sa maison proche de l’eau et de la forêt lui laissait le loisir de profiter de la nature. « Le changement, ça a parfois du bon. Les grandes villes, c’est pas mon truc. » New York avait été une expérience indispensable pour sa vie future et son métier. Il avait pu apprendre dans une grande école et avait fait ses gammes dans une entreprise connue. Son CV aurait difficilement pu être meilleur pour son âge.

Quand Emma se décrivait elle-même, Sasha ne pouvait pas s’empêcher de se voir après la mort de sa sœur. Il avait mis tellement de temps à s’ouvrir de nouveau aux autres. « Changer de ville c’est toujours difficile quand on est enfant. » Sasha n’avait jamais déménagé étant enfant, mais son état d’esprit quand il était parti aux Etats Unis devait être proche de celui d’Emma quand elle a dû quitter sa ville.

Quand Emma lui parla de son livre, Sasha se rappela qu’il avait laissé ses affaires au pied de son arbre, dont son porte feuilles qui contenait tous ses papiers. S’excusant rapidement, il alla vite tout chercher avant de revenir vers Emma. Il regarda le livre qu’il venait de poser à côté de lui. Ce n’était pas le meilleur qu’il ait lu, mais c’était vrai que cette série était assez addictive. Il n’en était pourtant qu’au deuxième tome. « Tu lis beaucoup ? » Sasha et la lecture, c’était une histoire d’amour depuis qu’il était petit. C’était d’ailleurs un de ses sujets de discussion préférés.  

CODE BY MAY

_________________
- Alors, tu es tombé amoureux ?
- Malheureusement, je reste moi-même mon seul véritable amour.
- Au moins, tu ne risques pas d'être éconduit.
- Pas forcément. Je m'envoie balader de temps en temps, histoire d'entretenir la flamme. ©Pando
Revenir en haut Aller en bas
 
A portrait is not made in the camera but on either side of it ▼ Sasha
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Behind Closed Doors :: Lakeview :: Myrtle Creek :: Victoria Park-