AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Highway to hell ▼ fratrie Weiss

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
● Crédits : Millioneyes ♥
● Face claim : Lili Reinhart

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Highway to hell ▼ fratrie Weiss   Dim 14 Mai - 0:25

Fratrie Weiss
“  Highway to hell. ”


L’idée de réconcilier Alexis et Eileen lui trottait déjà dans la tête depuis un moment, sans qu’elle ne puisse vraiment trouver une idée pour mettre cette idée en marche. De savoir qu’Eileen avait décidé de continuer de vivre dans la maison familiale plutôt qu’emménager avec ses frères lui avait fait incroyablement chaud au cœur, mais en même temps elle se sentait plutôt mal de la situation. Elle avait peur d’ainsi priver Eileen de la liberté qu’elle aurait pu avoir en habitant loin des parents Weiss, mais surtout du rapprochement qui se serait imposé entre son frère et sa sœur. Elle songeait d’ailleurs à la situation très souvent. C’est en discutant avec Nollaig après un cours de yoga qu’ils avaient eu une idée. Cette année, ça ferait dix ans que Sara était décédée, et ils avaient tous prévu de se rendre à Cleveland pour visiter sa tombe et passer la journée en famille. Un anniversaire bien macabre qui troublait Emma plus qu’elle n’aimerait l’avouer. Le déménagement à Lakeview lui avait fait énormément de bien à l’époque, l’avait aidée à avancer dans son deuil, et le fait de retourner dans cette ville où tout lui rappellerait son autre moitié n’était pas sans lui déplaire. Mais c’était l’occasion parfaite pour tenter de réconcilier Alexis et Eileen. Enfin, pas au cimetière ou à Cleveland, parce que l’ambiance serait suffisamment lourde sans chercher à en rajouter. Nollaig et elle avaient ainsi mis un petit plan en œuvre : celui-ci se rendrait à Cleveland en voiture avec leurs parents, et Emma proposerait la même chose à Alexis et Eileen – de prendre le train, juste tous les deux, à la fois pour passer du temps ensemble et pour éviter de coincer les deux dans une même voiture. Les deux avaient accepté l’offre de la benjamine.

Elle avait donné rendez-vous à Alexis directement sur le quai de la gare, et elle s’y rendait présentement en compagnie de sa sœur. Le train partait dans quelques minutes seulement, et à bien y penser, elle préférait ne pas mettre les deux face à face avant que le train soit en marche – des plans pour qu’Alexis prennent les nerfs et décide de rester à Lakeview. Non seulement son plan serait gâché, mais en plus il serait absent pour l’anniversaire de la mort de Sara, ce qu’elle ne souhaitait absolument pas. J’arrive dans deux minutes, on se rejoint dans le premier wagon? Elle lui envoie ce texto et attend une réponse affirmative avant de pénétrer tout à l’arrière du train, avec sa sœur. « Ça me rend nerveuse, tout ça… Je ne suis pas retournée à Cleveland depuis qu’on est ici. », dit-elle à Eileen, en souriant tristement. Leurs parents y sont bien retournés à quelques reprises, mais elle a toujours trouvé des excuses pour rester à Lakeview. Elle a peur de retourner sur la tombe de sa sœur, peur de réaliser une fois de plus à quel point elle s’est toujours sentie perdue sans elle.

Quelques instants après qu’elles se soient assises, le train se met finalement en marche, et Emma se tourne alors vers sa sœur, se mordillant la lèvre inférieure. « On peut changer de wagon? Il y a un bébé juste là, il risque de pleurer sans arrêt… » Elle murmure ces paroles, remerciant le ciel qu’un bébé si innocent lui offre la meilleure des excuses pour changer de place. Elle se lève donc et se met à marcher, franchissant tous les wagons sans s’arrêter, même si plusieurs places sont disponibles. Ce n’est qu’une fois arrivée à l’avant du train qu’elle s’arrête, voyant la chevelure pâle d’Alexis. Et elle adresse alors un petit sourire désolé à Eileen, avant de s’approcher de leur frère. « Surprise… », leur dit-elle, son regard passant de l’un à l’autre, son cœur battant la chamade. « Je suis vraiment désolée de faire ça. Mais vous ne nous donnez pas tellement le choix! » En disant ça, son regard se concentre surtout sur Alexis. Eileen ne lui donne pas vraiment l’impression d’avoir une dent contre Alexis, c’est surtout celui-ci qui leur donne tous du fil à retordre. Emma s’assoit à côté d’Alexis, et fait un petit sourire à Eileen, l’encourageant à venir s’assoir face à eux. « No’ et moi… C’est vraiment important pour nous. On a déjà perdu Sara, je ne veux pas qu’on se perde nous aussi… » Ses yeux s’embrouillent de larmes sur ces mots, et elle plisse le nez, sa main venant essuyer ses yeux humides.




AVENGEDINCHAINS

_________________
Hope when the moment comes you'll say I did it all. I owned every second that this world could give, I saw so many places, the things that I did. Yeah, with every broken bone I swear I lived.
© anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administrateur
● Crédits : Sweet disaster
● Face claim : Lucky Blue Smith

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Highway to hell ▼ fratrie Weiss   Dim 14 Mai - 15:55

Highway to hell

― Eileen & Alexis & Emma - Fratrie Weiss ―

Dix ans. Dix foutues années que cela s'était passé. Tu regardes le ciel une douleur dans la poitrine. Dix ans que Sara est morte. Ta petite-sœur, la jumelle de Emma. Toute la famille partait pour Cleveland pour cet anniversaire. Même Emma venait alors qu'elle n'était pas venue les années précédentes ou à chaque fois que l'un de vous y allait. Nollaig et vos parents y allaient avec Eileen en voiture. Vous deux en train, pour passer du temps ensemble. Parce que vous étiez proches, parce que Emma voulait sans doute trouver une alternative pour ne pas subir de pression et de douleur pendant le voyage. Après tout, c'était sa jumelle qui était morte, sa moitié. Elle était bien plus proche de Sara que toi tu n'as pu l'être.
Tu ne te souviens pas de cette journée, tu as eu un choc post-traumatique après avoir découvert le corps sans vie de Sara dans le salon. Tu rentrais de quelque part, peut-être l'école, ou le terrain de jeu pas très loin de la maison, tu ne sais plus, juste, tu sais que tu rentrais et que Nollaig arrivait à la maison en même temps que toi, il revenait des cours. La suite est toujours floue dans ta tête mais tout ce qu'il en reste c'est accident domestique. Un truc qui aurait pu arriver à n'importe lequel d'entre vous.
C'est toujours difficile de penser à Sara. Tu as toujours mal. Et c'est toujours une période de l'année où tu te renfermes un peu sur toi. C'est aussi la période où tes dessins deviennent sombres et ternes, tes photos tristes. Tu sens ton téléphone vibrer dans ta poche, te sortant des sombres pensées alors que tes doigts se resserraient sur l'anse de ton sac contenant ton carnet de croquis. Il y en avait plusieurs de prévu pour être déposé au cimetière comme chaque année. Petite offrande de ta part.

Tu regardais le message en soupirant et te résignes à monter dans le premier wagon pour l'attendre. Choisissant une banquette tranquille sans trop de personnes autour de toi. C'était peut-être mieux parce que tu ne savais pas comment allait réagir Emma le long de ce voyage.
Le train venait de démarrer et toujours pas de signes de Emma. Tu regardes un peu autour de toi avant de soupirer et regarder par la fenêtre. Je t'attends, tu arrives ? Un sms un peu impatient, le train venait de démarrer et tu serais un peu mal si Emma n'était pas montée. Tu ne voulais pas qu'elle reste cette année encore seule à la maison pour cette date à déprimer dans son coin. Tu avais même peur qu'elle change ses plans à la dernière minute et ne se défile.

Finalement, tu souris en voyant Emma passer devant toi et s'asseoir à tes côtés. Tu poses ta main sur son bras pour lui montrer que tu étais là avec elle. « Hey Em' ! » Et tu la vois parler à quelqu'un d'autre. Ton sourire se fane aussitôt en voyant Eileen debout à côté de toi et Emma lui faire signe de s'asseoir en face de vous. « ... » Tu ne dis soudainement plus rien. Tu voulais dire quoi de toute façon ? Ce n'était pas prévu que Eileen vienne avec vous, normalement c'était un voyage entre toi et ta princesse. Tu pensais que ton autre sœur serait avec le reste de la famille, en voiture.
Puis avant que tu ne lances une phrase quelconque qui allait sûrement montrer ton désaccord avec cette décision, les jolis yeux de ta plus jeune sœur se sont embués de larmes, te serrant difficilement le cœur. Tu prends Emma dans tes bras et la serres contre toi. Tu viens embrasser le haut de son crâne en la berçant doucement. « On va pas se perdre princesse. » C'est un peu de ta faute tout ça mais tu estimes ne pas en être le principal responsable. Tu une fais aucun effort certes. Mais ce n'est pas à toi de faire le premier pas. Tu fermes les yeux en la serrant un peu plus dans tes bras. « Je te promets qu'on va pas se perdre. » Le regard sur Eileen en disant ces mots. Tu ne sais pas dans quoi tu t'embarques. Déjà Nollaig qui s'y mettait à te faire des coups-bas de ce genre et maintenant Emma. Tu sais d'avance que tu ne pourras pas résister à ta petite-sœur.

― made by hope ―

_________________

Un jeu de plus en plus excitant



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administratrice
● Crédits : Moonlight (avatar) & tumblr (gifs)
● Face claim : Alicia Vikander

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Highway to hell ▼ fratrie Weiss   Lun 15 Mai - 18:32


Dix ans. Déjà dix ans … Un anniversaire que je trouve plutôt macabre. Non pas que je ne comprends pas ce sentiment d’aller sur la tombe de Sara, mais de mon point de vue, pas besoin d’aller sur la tombe de quelqu’un pour y penser. Pas besoin d’un anniversaire non plus, surtout lorsque c’est l’anniversaire d’une mort ! Si lorsque j’étais en Louisiane j’avais une excuse pour ne pas aller sur la tombe de Sara, aujourd’hui ce n’était plus le cas. Et puis, c’était sans oublier qu’Emma m’avait demandé de l’accompagner en train pour aller à Cleveland avant le reste de la famille. J’en étais d’ailleurs heureuse, qu’elle se sente suffisamment proche de moi pour me proposer ce voyage ensemble. Dans un sens, qu’elle ne m’en veuille pas comme pouver le faire Alexis, m’allégeais un sacré poids des épaules. Et il fallait bien l’avouer, je faisais ce voyage uniquement pour faire plaisir à ma petite sœur. Bien qu’encore une fois, ma non envie n’avais rien avoir avec du je m’en foutisme.

Sac contenant quelques affaires pour deux ou trois jours maximum sur l’épaule, je monte à bord du train en laissant ma sœur montait la première.  Je plisse un peu le nez lorsqu’elle avoue être un peu nerveuse de cette situation. De ce que nous nous apprêtons à faire. « Je n’y suis pas retourné depuis un moment aussi. » Pour moi Cleveland ne rime pas qu’avec le souvenir de Sara. Cleveland c’est toute mon enfance. La maison des parents, mes premiers amis, petits-amis. Mes premières expériences quelles qu’elles soient ! Cleveland est bien plus chez moi, que Lakeview ne l’est. Bien que je mis soit faite, je m’en suis accommodé depuis dix ans et c’est devenu définitif à partir du jour où je suis revenue vivre chez mes parents. Nous trouvons une place où nous pouvons nous asseoir toutes les deux l’une à côté de l’autre. Je pose mon sac à mes pieds et relève le nez sur ma jeune sœur lorsqu’elle me demande discrètement si nous pouvions changer de place car il y a un bébé non loin de nous. Je lève le nez cherchant l’enfant du regard et mes yeux tombent dessus. Je ne l’avais pas vu en arrivant et lorsque nous nous sommes assises. « Pas de problème. » Après tout, elle n’avait pas totalement tort, je n’avais pas envie d’arrivé à Cleveland avec une tête aussi grosse qu’une pastèque uniquement parce qu’un enfant aura passé son voyage à pleurer.

Une fois encore, laisse Emma choisir nos places et je la suis en posant mes yeux sur les nombreux sièges vident que nous pourrions occuper. Et je commence sérieusement à me demander ce qu’elle cherche exactement comme siège, car il y en a plein qui étaient totalement seuls. Et lorsqu’elle dit surprise, je lève le nez, cherchant une fois encore de quoi elle pouvait bien parler, m’attendant à des flots et des trucs de fêtes un peu partout. Mais mon regard venait de se poser sur Alexis qui semblait tout aussi surpris que moi, bien que pour lui, la déception était clairement visible. Pendant les explications de la petite blonde mon regard ne quitte pas le visage de notre frère. Mon cœur bat la chamade a l’idée d’être tombé dans le piège, bien que ce qui me stress le plus c’est Alexis et ses réactions. Lui qui m’évite, qui ne me calcule pas, pire même ! Lui qui me provoque la plupart du temps. Si en temps normal j’ai plutôt tendance à avoir une grande gueule. Face à lui je la ferme, purement et simplement, parce qu’il a ce quelque chose qui me fait me sentir mal à chaque fois… Chaque fois que je suis en sa présence j’ai se sentiment d’être de trop, de déranger, de ne pas être à ma place ! Alors que ce sont des choses et des sentiments qui me sont plutôt étrangères. Et si je dois fouiner à l’essence même de ses sentiments, je dirais simplement parce qu’il est ma famille, il est mon petit frère et qu’il m’est difficile d’être une étrange pour l’un d’eux.

La voix d’Emma se casse et ses yeux se remplissent de larmes alors qu’elle s’est assise à côté d’Alexis. Mon cœur ce fend en une fraction de seconde de voir que la situation, CETTE situation, provoquer uniquement à cause d’Alexis, lui fait à ce point de la peine. Je regarde la scène toujours debout face à eux alors qu’Alexis la prend dans ses bras pour la réconforter et embrasse le haut de son crâne. J’ai ce besoin en fond de moi, d’en faire de même, de la prendre dans mes bras, seulement la présence de mon frère autour d’elle me bloque. Toujours à cause de ce sentiment que sa place auprès d’elle est plus légitime que la mienne… Il lui promet que nous n’allons pas nous perdre, il répète ses mots en levant ses yeux sur moi et nous nous regardons ainsi pendant plusieurs secondes. Je m’en veux peut-être d’être partie, bien que je n’aie fait que vivre ma vie… fuir aussi. Mais c’est lui qui pousse au conflit chaque fois qu’il est question de moi. Peut-être qu’il serait plus simple que je retourne d’où je viens… Mais est-ce que ce ne serait pas abandonné une nouvelle fois ? Surement que si ! Je bouge enfin, allant m’asseoir de l’autre côté de ma sœur, prenant grand soin de ne pas toucher Alexis, je glisse l’une de mes mains dans le dos d’Emma, de l’autre prenant sa main pour venir en embrasser le dos. « Ne t’en fais pas Em’. » Je viens poser ma tête contre la sienne. « Rien n’est insurmontable ! »

_________________


LIVE YOUR DREAMS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
● Crédits : Millioneyes ♥
● Face claim : Lili Reinhart

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Highway to hell ▼ fratrie Weiss   Sam 20 Mai - 18:02

Fratrie Weiss
“  Highway to hell. ”


Même si son plan s’est déroulé selon ses vœux et qu’elle est bel et bien responsable de la situation dans laquelle ils se trouvent, Emma ne peut faire autrement que se sentir immensément coupable en voyant l’air surpris d’Alexis. Il pensera sans doute qu’elle l’a trahi, et d’ailleurs il n’aura pas totalement tord. Peu importe l’issue de ce voyage en train, elle se promet mentalement de passer un peu de temps seule avec lui dans les jours prochains afin de mieux lui expliquer la raison de cet acte, et surtout, pour s’assurer qu’il ne lui en tiendra pas rigueur. Alexis est sans doute la personne la plus importante dans sa vie, celui qui lui a toujours servi de modèle et de confident, et elle ne supporterait pas que leur relation soit entachée. Elle se laisse donc aller dans ses bras lorsqu’il la serre contre lui, un petit sanglot s’échappant d’entre ses lèvres, et elle hoche doucement la tête lorsqu’il lui promet qu’ils ne vont jamais se perdre. Elle aimerait tellement le croire, mais parfois elle se demande si ce n’est pas déjà fait. Enfin, pas elle et lui, ils sont inséparables et leur bonne entente ne fait aucun doute. Mais entre Eileen et Alexis, elle se demande s’il est même possible de réparer ce qui a été brisé.

Eileen vient finalement les rejoindre sur le banc, s’assoyant à côté d’elle, et Emma sourit alors qu’elle passe une main presque maternelle dans son dos. Et lorsqu’elle prend sa main pour y déposer un baiser, elle tourne le visage vers elle, l’observant en silence pendant quelques secondes. Et elle ressent une immense bouffée d’affection pour sa sœur l’envahir, la poussant à se redresser légèrement pour échapper à l’étreinte de son frère pour serrer Eileen dans ses bras. Elle enfouit son visage dans son cou pendant quelques instants, et lorsqu’elle se sépare d’elle, elle essuie ses yeux encore humides. Elle glisse une main dans celle d’Alexis, puis une dans celle d’Eileen, puis elle tourne la tête, son regard allant d’un à l’autre, avant qu’elle hausse finalement les épaules. « Vous êtes certains? » Sa voix se fait toute douce, encore sous le coup de l’émotion. « Je n’y comprends rien… », soupire-t-elle. « Pourquoi tu lui en veux autant? » Son regard posé sur Alexis en soufflant cette question. « Eil’ n’a fait que vivre sa vie… Je ne dis pas que c’est rien, moi aussi ça m’a blessée… mais elle est de retour, c’est ça qui est important, non? » Elle lance un petit coup d’œil à sa sœur et lui sourit en exerçant une légère pression sur sa main. Eileen n’a sans doute pas besoin qu’Emma la défende, mais elle en ressent tout de même le besoin. « À moins qu’il y ait autre chose? Quelque chose que vous ne m’avez jamais dit? »




AVENGEDINCHAINS

_________________
Hope when the moment comes you'll say I did it all. I owned every second that this world could give, I saw so many places, the things that I did. Yeah, with every broken bone I swear I lived.
© anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administrateur
● Crédits : Sweet disaster
● Face claim : Lucky Blue Smith

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Highway to hell ▼ fratrie Weiss   Mar 23 Mai - 10:53

Highway to hell

― Eileen & Alexis & Emma - Fratrie Weiss ―

Tu as un peu le cœur qui se serre aux remarques de Emma. Tu ignores d’ailleurs un peu ce que dit Eileen mais tu ne la quitte pas des yeux tant que ta sœur est dans tes bras. Tu lui montres ta douleur par tes pupilles.
Tu regardes ensuite la plus jeune et la plus blonde naturellement se glisser dans les bras de Eileen et tu as mal. Mal de voir que dans tes histories de vouloir des excuses de Eileen, tu fais du mal à ta petite princesse. « Tu ne peux pas comprendre. » Parce que tu refuses de t’expliquer, de donner des indices de ce que doit faire Eileen envers toi. Et puis, c’est un sujet qui vous concerne tous les deux, pas elle. « Ça ne te regarde pas et ce n’est pas le sujet d’aujourd’hui. » Non, aujourd’hui le sujet, c’est Sara, c’est Emma. Les jumelles. La petite-sœur perdue. L’anniversaire de sa mort. Tu n’aimes pas le souhaiter, te rappelant de mauvais souvenir, te rappelant ce vide dans ta tête. Ce trou de mémoire jamais comblé, disparu à jamais.

Tu hausses les épaules en te demandant vraiment si le principal était le retour de ton aîné. Tu ne le montres pas mais pour toi c’est important bien que difficile. « Je suppose, je commençais à m’habituer de ne pas voir ma grande-sœur. » Un ricanement. A ne jamais la voir tu devrais plutôt dire. Parce que c’était un peu le cas, elle était trop loin, pas toujours les moyens de voyager, pas de coups de téléphones, presque pas de messages. Tu en étais même venu à dire à certains que ton aîné était Nollaig et point à la ligne. Bien qu’intérieurement tu hurlais que tu avais une sœur qui t’avais totalement oubliée et laissée de côté.

« Et non, il n’y a rien qu’on ne t’ait pas dit. Tout du moins, rien d’important. » Tout le monde à un jardin secret, et tout y compris. Tu ne dis pas tout à tout le monde. Même à ta famille, tu gardes certaines choses pour toi parce que c’est le cas de chacun. Emma doit le comprendre et le savoir. Tu ne lui as jamais dit pour ce mec avec qui tu sortais au lycée, tu n’as jamais dit que tu as une un black-out important pendant cette période, tu n’as jamais rien dit pour tes crises de stress et panique chaque année à la même période. Tu ne lui dis pas non plus avec qui tu passes tes nuits, combien d’hommes ou de femmes, ce que tu fais. Parce que selon toi, Emma n’a pas à savoir tout cela qui t’es personnel.
Mais autrement oui, elle saurait s’il s’était passé quelque chose entre toi et Eileen. Mais au contraire, il n’y a absolument rien eût. Vraiment rien. « Ce n’est pas comme s’il pouvait se passer quelque chose après tout. » Tu attaques, tu es mordant mais tu ne te démontes pas. Tu sais très bien que Eil’ va jouer la carte de la victime et que Emma va la défendre tout le long du voyage et ça t’épuise déjà, tu as même presque l’envie de changer de place pour être seul.

Tu te refermes sur toi-même alors que ton procès allait commencer, comme si tu n’en avais pas déjà assez eût la dernière fois à l’appartement. « Je n’ai pas envie d’en parler. » Tu n’auras jamais envie d’en parler. Jamais envie de dire que oui, tu as très mal vécu le départ de Eileen. Que tu ne t’en es pas remis avant des mois, que tu continuais d’aller toquer à sa chambre des semaines après pour savoir si elle voulait regarder un film avec toi et manger des bonbons comme des goinfres. Tu t’es sentis totalement abandonné, totalement perdu. « Je reviens. » Une boule se formait dans le creux de ton ventre. Tu ne savais pas si tu allais être capable de supporter tout le voyage ainsi. Te levant rapidement, tu te dirigeait vers l’arrière du wagon pour aller t’isoler dans cette place entre les deux compartiments où il n’y avait jamais personne. Tu avais besoin de souffler et de penser. Un peu en colère contre Emma de t’infliger cela aujourd’hui, ce jour-là.

― made by hope ―

_________________

Un jeu de plus en plus excitant



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administratrice
● Crédits : Moonlight (avatar) & tumblr (gifs)
● Face claim : Alicia Vikander

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Highway to hell ▼ fratrie Weiss   Mer 24 Mai - 16:01


Je suis plutôt surprise qu’Emma vienne se nicher dans mes bras, surtout quitter ceux d’Alexis pour les miens en fait. Mais je la laisse faire mon regard se posant sur mon frère, alors que lui-même me regarde. « Vous êtes certains ? » Lorsqu’elle nous pose cette question, j’en arrive à en douter moi-même. Mais est-ce que c’est une chose dont je dois lui faire part ? Non, définitivement non… Je ne dois pas lui laisser ce genre de doute, n’est-il pas là mon rôle de grande sœur ? Les protéger ? Je regarde Alexis lorsqu’il dit à Emma qu’elle ne peut pas comprendre. Je ne suis pas sûre de le pouvoir moi-même, alors que c’est à moi qu’il en veut… Mais je le dévisage presque lorsqu’il dit que cela ne regarde pas notre petite sœur. Si cette tension entre nous l’affecte, alors dans un sens, si ça la regarde aussi. Surtout si cela la fait souffrir.

Emma se redresse et parle plus à Alexis qu’à moi, lui expliquant que le plus important, c’est mon retour. Les larmes me montent aux yeux lorsque je l’entends dire qu’il s’était habitué à mon absence. Je les retiens cependant, même si je les sens-là, juste au bord. Mon cœur qui se brise à l’idée que oui… cette famille se serait surement mieux portée sans mon retour. Ils sont tellement habitués à mon absence, que c’est mon retour qui les gènes dans leurs petites vies que j’ai bousculé en revenant à Lakeview. Alors même si une part de moi m’ordonne de ne pas abandonner, pas une nouvelle fois, j’ai quand même cette voix-là, qui me dis que je devrais repartir et ne jamais revenir cette fois, puisque ma place n’est pas ici… Je reste silencieuse, encaissant les coups. Une attitude qui n’est pas à mon image, mais face à mon frère, je me sens littéralement illégitime que je le laisse me bouffer sans dire un mot. A croire que c’est lui le grand frère de nous deux…

Je réfléchis à ce qui aurait pour se passer, que nous aurions pu cacher à Emma, seulement d’aussi loin que mes souvenirs remontes, je suis partie une année après la mort de Sara. Et durant cette année il ne s’est rien passé de suffisamment important et puis de toute façon, rien qui n’a pu être caché à notre cadette. Alexis venait confirmer mes pensées et je levais mes yeux sur lui. Je baissais les yeux sur Emma, mais pour peu de temps vu la nouvelle pique qu’Alexis venait de me lancer. Pique qui en plus de me faire mal, venait de m’énerver aussi. Dans le fond, c’était bien joli de me reprocher d’être partie, de ne pas avoir donné de nouvelles, mais et lui ? Qu’avait-il fait pour garder le contact ! Rien… Nollaig lui m’avait appelé, il avait aussi fait les démarche, pris les devants. Pas Alexis ! Au bout d’un moment, je pense qu’il fallait arrêter de dire qu’il n’y avait qu’un coupable, certes j’étais partie, mais je n’avais pas non plus coupé totalement les ponts avec ma famille. « Mais en fait, c’quoi ton problème ? Que je sois partie ? T’as un problème avec le fait que oui m’a façon à moi d’affronter les choses ça a été de partir ailleurs et pas seulement en changeant de ville ? Parce que si c’est ça, j’peux rien pour toi ! » Je ne lui ai pas laissé en placer une, je m’étais même levée pour lui faire face ayant haussé le ton en ayant rien à foutre que les autres passagers nous regardent. « Tu me reproches d’être partis, mais toi, t’as fait quoi hein Alexis ? Est-ce que tu m’as appelé au moins une seule fois ? Nollaig la fait, toi pas. Alors va t’faire foutre ! »

J’avais tourné les talons, laissant mon sac là et j’avais quitté le compartiment en quête des toilettes. Je veux bien admettre être partie, que j’aurais peut-être du rester, pensais plus a eu, à lui. Mais qui y pense à moi dans cette histoire ? Est-ce que quelqu’un a pensé une seule seconde que ça avait été ma façon a moi d’affronter les choses et que voir leur visage, en qui je retrouvais un bout de Sara chaque jours, n’étais pas ce qu’il m’avait fallu. Encore aujourd’hui, lorsque je regardais Emma, j’avais un pincement au cœur, m’imaginant ce que serait devenu sa jumelle au même âge.

Spoiler:
 

_________________


LIVE YOUR DREAMS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
● Crédits : Millioneyes ♥
● Face claim : Lili Reinhart

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Highway to hell ▼ fratrie Weiss   Mar 6 Juin - 0:28

Fratrie Weiss
“  Highway to hell. ”


Non, elle ne peut pas comprendre, pour la bonne raison qu’elle n’a aucune idée des réelles raisons de l’aversion que semble éprouver Alexis pour leur grande sœur. La douleur de l’abandon, elle peut la comprendre, même si elle réussit à pardonner à Eileen. Se peut-il que ce soit si simple que ça? Qu’il soit simplement rancunier au point de ne pas réussir à lui pardonner ses choix? Son instinct lui souffle que quelque chose d’autre fait forcément partie de l’équation, mais elle n’arrive tout simplement pas à formuler des hypothèses qui tiennent le coup. Elle soupire lorsqu’il lui dit que ça ne la concerne pas, et secoue la tête. « Oui, ça me concerne! Parce que ça nous affecte tous. No’, maman, papa… et moi. » Depuis la mort de Sara, sa famille est la seule chose qui lui a permis de se relever. Oui, à l’époque, le départ d’Eileen l’avait déstabilisée, lui arrachant une nouvelle fois cet équilibre fragile auquel elle s’était habituée depuis la mort de sa jumelle. Si les deux sœurs ne se sont pas tellement parlé pendant ces années, outre les quelques appels obligatoires pour les anniversaires et autres trucs du genre, elle a mieux appris à la connaître depuis son retour parmi eux, et dans sa tête, la page a été tournée. Apparemment, il faut qu’elle se fasse à l’idée que c’est loin d’être le cas pour Alexis, qui d’ailleurs lance une pique à l’intention d’Eileen. Cette dernière n’attend pas pour réagir, et malgré elle, Emma ne peut s’empêcher d’être d’accord avec sa sœur. Enfin, elle n’apprécie pas tellement la manière dont les choses sont dites – ça risque de jeter de l’huile sur le feu avec Alexis. Emma la regarde partir, les sourcils froncés par l’inquiétude, avant de se tourner vers Alexis. Mais il se lève à son tour, partant en direction opposée, et Emma reste assise sur le banc pendant quelques secondes, enfouissant son visage dans ses mains en soupirant. Quel gâchis! Elle s’était naïvement attendue à ce qu’ils puissent discuter tous les trois, à ce qu’ils puissent enfin faire la paix. Apparemment, c’était idiot de croire que les choses pourraient bien se passer.

Ne pouvant pas rester là à rien faire, elle se lève et attrape son sac et celui qu’Eileen a abandonné sur le banc, et elle regarde à droite, puis à gauche, hésitante. Mais elle a l’impression que sa place est aux côtés d’Alexis, celui dont elle est la plus proche, et elle se met à marcher dans la direction qu’il a prise. Elle s’attend à devoir fouiller les wagons à sa recherche, mais elle le voit dans le petit compartiment isolé, et elle laisse tomber les sacs au sol en s’approchant de lui, l’inquiétude et les remords se lisant sur son visage, crispant ses traits. « Lexis… », murmure-t-elle en tendant lentement une main vers lui, comme si elle avait peur qu’il la repousse. « Je suis désolée. », ajoute-t-elle en le regardant, sentant les larmes venir piquer ses yeux de nouveau. Elle se mord l’intérieur de la joue pour tenter de stopper son émotivité, elle n’a pas envie qu’il la prenne en pitié – elle sait qu’il ne peut jamais rien lui refuser lorsqu’elle pleure, mais elle n’a vraiment pas envie de jouer sur cette corde sensible. « C’était égoïste de ma part de vous forcer… Surtout aujourd’hui. » Elle soupire, et tend timidement les bras vers son frère, espérant qu’il voudra bien la serrer contre lui.




AVENGEDINCHAINS

_________________
Hope when the moment comes you'll say I did it all. I owned every second that this world could give, I saw so many places, the things that I did. Yeah, with every broken bone I swear I lived.
© anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
 
Highway to hell ▼ fratrie Weiss
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Behind Closed Doors :: Lakeview :: Big Blue World :: Le reste du monde-