AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Happy founders day - Le bal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12, 13  Suivant
AuteurMessage
avatar
● Crédits : moi
● Face claim : Stephen james

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Happy founders day - Le bal   Sam 3 Juin - 20:58

Je m'attendais pas à ce qu'elle pose ses mains comme ça autour de mon coup, ces petites caresses me donnent des frissons. Elle a la peau douce et elle sent bon. Je me surprend à humer son parfum qu'elle porte aussi bien que sa tenue. Je la laisse se coller contre moi durant la danse et j'ai peur de lui marcher sur les pieds. Je voudrais dire quelque chose mais je n'ai aucun mots qui me vient à l'esprit tant je suis transporté par elle. Je n'ai pas arrêté de penser à cette demoiselle depuis notre dernière rencontre et autant vous dire que c'est quelque chose de rare venant de moi, surtout parce que je ne pensais qu'à Jack depuis que j'avais quitté Londres et là je n'avais pensé qu'à Emma. Je m'étais demandé ce qu'elle avait fait des ces journées, si elle avait aimé le tour en moto, si elle avait pensé à moi. Je me trouvais un peu idiot de me demander tout ça alors que je la connaissais à peine et que je ne l'avais vu qu'une seule fois, mais il y avait un truc que je n'arrivais pas à expliquer.

« Oui je ne suis pas tellement à ma place ici. Tu sais même à Londres je n'aimais pas ce genre de soirée. »

J'ai fermé les yeux et je me suis mordu la lèvre. Merde, je venais de dire Londres alors que je lui avais dit l'autre jour que je venais de Brooklyn. Je me suis toute de suite repris :

« Brooklyn, Brooklyn, … j'ai fait une soirée à Londres pour le travail … c'était chiant à mourir. »

Mensonge mensonge. Je détestais faire ça. J'ai souris quand elle m'a dit qu'elle avait envie de passer du temps avec moi. Je me suis penché vers son oreille et je lui ai murmuré:

« Moi aussi. J'ai envie de passer plus de temps avec toi …»

Je ne savais pas ce qui me prenait de lui dire ça. Ce n'était pas dans mes habitudes de me confier et encore moi de dire ouvertement à une fille que j'avais envie de la voir plus souvent. Je lui ai demandé ensuite comment je devais appelé son ami et j'ai souris à sa réponse. J'ai acquiescé. Je ne voulais pas commettre d'impaires.

« C'est normal, ce n'est pas toujours évident. »

Je trouvais ça bien qu'elle s'adapte et qu'elle soit aussi ouverte. Je l'ai déjà remarqué avant ce soir mais j'appréciais de plus en plus sa personnalité. J'ai été surpris lorsqu'elle a fini par me marcher sur le pied et j'ai souris, j'avais envie de rire même mais je me suis retenu pour une fois que ce n'était pas moi qui écrasait quelqu'un. Elle s'excuse et rit. J'aime son petit rire. Je lui ai répondu :

« Ce n'est rien. Pour une fois que ce n'est pas moi, en fait je ne te l'ai pas dit mais … je suis un piètre danseur … J'ai accepté de danser simplement pour pouvoir être un peu seul avec toi ... »

On n'avait pas eu l'occasion d'être seul elle et moi et même maintenant il y avait beaucoup de monde autour de nous, mais je pouvais lui parler comme si nous étions en tête à tête, c'était plus intime, plus romantique et j'étais d'humeur romantique ce soir.

@Emma Weiss

_________________


We can be heroes
I don't remember one moment i tried to forget i lost myself yet i'm better not sad now i'm closer to the edge. it was a a thousand to one and a million to two time to go down in flames and i'm taking you closer to the edge.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
● Crédits : bazzard
● Face claim : Cole Sprouse

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Happy founders day - Le bal   Dim 4 Juin - 22:28


Rien que l'idée qu'Emma puisse partir avec un autre mec alors qu'il était sensé la "surveiller" le faisait frissonner. Il n'imaginait même pas le savon qu'Alexis lui passerait si c'était le cas.  « Ne parle pas de malheur, je tiens à ma vie ! » Son meilleur ami pouvait vraiment faire peur, quand le sujet était sa petite soeur.

Un bisou, ce n'était pas grave. Enfin, moins grave en tout cas.  « Je vois que tu as déjà prévu leur fin de soirée. Je vais ramener une Emma amoureuse ce soir. » Si c'était le cas, il serait heureux pour elle. Elle le méritait.

La suite des événements perturba Argan, c'était le moins qu'on puisse dire. Pas une demoiselle ? A part sa voix, rien ne laissait présager qu'elle - il ? - ne puisse pas être une femme.  « Euh... » Il ne savait pas si c'était le contenu des cupcakes qui lui faisait cet effet là, mais il se retrouvait d'un coup sans voix. Un jour, son manque de tact lui jouerait des mauvais tours.  « Va pour princesse alors ! » Il ne tenait pas à connaître le pourquoi du comment, il aurait bien le temps de demander à Emma en rentrant.

Il se retrouva à danser avec Georah, qui se révéla être un.e cavalier.e agréable. Il s'amusait bien, et sa dernière remarque le fit rire. Il/elle ne devait pas connaître son orientation sexuelle, et c’était tant mieux.  « Ca tombe bien, je préfère les hommes. » Même si Georah n’était pas vraiment son style, ça avait au moins le mérite de les faire rire. Il fit tourner son/sa partenaire, cette danse était tout sauf conventionnelle, tout comme le couple qu’ils formaient le temps de quelques chansons.

― made by hope ―


@Georah E. Peters

_________________

Nothing's perfect

Il ne faut surtout pas te laisser aller. C'est dix fois plus long de se reconstruire que de s'écrouler. © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
● Crédits : Millioneyes ♥
● Face claim : Lili Reinhart

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Happy founders day - Le bal   Lun 5 Juin - 5:55

La curiosité d’Emma est piquée lorsqu’elle l’entend parler de Londres, d’ailleurs lors de leur rencontre dans la station d’essence où Brent travaille, elle s’était demandé s’il ne venait pas d’Angleterre. Son accent est l’une des nombreuses choses chez lui qui la charme. Mais Brent se reprend rapidement en mentionnant qu’il y était allé pour le travail, et Emma hoche la tête, un petit rire s’échappant de ses lèvres. « J’adorerais voir Londres. Je n’ai pas beaucoup voyagé. » Elle a bien visité quelques villes Américaines avec ses parents, mais n’a jamais mis les pieds en dehors du pays. Elle s’est toujours dit qu’elle le ferait une fois que ses études seraient terminées.

Lorsque Brent lui murmure à l’oreille qu’il a envie de passer plus de temps avec elle, un long frisson parcoure Emma, à la fois causé par ses paroles et par son souffle qu’elle sent sur son cou. Puis la conversation dévie sur Georah, et elle est heureuse de constater que Brent ne sourcille pas face aux explications par rapport à son.sa meilleur.e ami.e. Geo’ a l’habitude de susciter les regards et les questions, et si elle n’a absolument rien contre la curiosité, elle ne supporte pas les gens qui lea trouvent bizarre. Bien qu’elle-même soit des plus normales, elle a toujours été naturellement attirée par les gens qui sortent du lot, et Geo’ ne fait pas exception à la règle – elle se sent très protectrice avec son ami.e. À bien y penser, Brent aussi fait partie de cette catégorie des gens plus singuliers, avec tous ses tatouages. C’est peut-être ce qui a d’abord attiré l’œil d’Emma, mais plus elle apprend à le connaître, plus elle l’apprécie. Elle sourit en l’observant lorsqu’il lui confie n’avoir accepté de danser avec elle que pour être un peu seul, le regard brillant. « Je suis heureuse que tu ais accepté. Et tu te débrouilles très bien! » Pour prouver ses paroles, elle prend la main de Brent dans la sienne et tournoie légèrement sur elle-même, avant de reposer ses bras sur ses épaules, ses mains retrouvant leur place sur sa nuque. « Et tu sais… Tu n’as pas besoin d’excuses pour passer du temps avec moi. Il suffit de le demander. » D’ailleurs, depuis le jour où l’a amenée faire un tour en moto, elle n’a pas cessé de penser à lui, mais n’a pas osé retourner à la station d’essence. « Tu veux aller à l’extérieur? » S’il n’aime pas danser ou qu’il ne raffole pas de ce genre de soirée, peut-être qu’il restera un peu plus longtemps s’ils s’éclipsent un moment. Elle ne veut pas l’obliger à rester, mais elle n’a pas du tout envie qu’il la quitte.

@Brent Davis

_________________
Hope when the moment comes you'll say I did it all. I owned every second that this world could give, I saw so many places, the things that I did. Yeah, with every broken bone I swear I lived.
© anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
● Crédits : Hope ♥
● Face claim : Emeraude Toubia

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Happy founders day - Le bal   Lun 5 Juin - 6:08

Pandora s’étrangle de rire alors qu’Elias récite la formule chimique de la drogue, et encore plus lorsqu’Angel se défend de ne pas être un narcotrafiquant. « C’est exactement ce que dirais un vrai narcotraficante! », s’écrie-t-elle en prononçant le dernier mot à l’espagnole, fixant Angel de son grand regard halluciné. Elle est complètement défoncée, mais elle s’en fiche éperdument, la sensation est agréable. Elle en est à terminer son énième coupe de champagne lorsqu’Elias réussit à faire diversion, et ils se fraient un chemin dans la foule, main dans la main, Pandora toujours secouée d’un fou rire qui ne semble plus vouloir la quitter. « T’es un génie! », lance-t-elle à son meilleur ami en le couvant d’un regard impressionné, et Pandora commence à se trémousser au rythme de la musique (enfin, pas du tout en rythme, mais bon). Elle est cependant interrompue par une voie familière qui s’écrie dans sa langue natale qu’elle doit aller pisser, et elle rejette la tête vers l’arrière dans un éclat de rire sonore, tirant la main d’Elias qu’elle n’a toujours pas lâchée vers elle. « Elias… On a une mission. Viens! » Et elle l’entraîne vers Naina, bien visible debout sur sa chaise.

Ils arrivent tous les deux près de l’Indienne, d’Emilio et de Madim, et elle regarde les nombreux cupcakes accumulés dans les bras d’Emilio, avant d’hocher la tête en faisant une moue approbatrice. « T’es un narcotraficante? », lui demande-t-elle, toujours avec cet accent espagnol un peu approximatif. Puis elle se tourne vers sa cousine, qu’elle serre dans ses bras – décidément, les substances dans les cupcakes la rend très tactile et encore plus sociable qu’à l’habitude. « Allons pisser. », lui dit-elle d’un ton très solennel. Elle glisse sa main libre dans celle de Naina, et entraîne Elias – à qui elle tient toujours la main d’ailleurs, si la tendance se maintient peut-être que dans des milliers d’années on retrouvera leurs squelettes avec leurs mains toujours liées – et fait un pas vers la bonne direction.

@Elias Black
@Angel Black
@Naina Patel
@Emilio C. Blasco
@Madim P. Vitaïev

_________________


Do you remember the way that you touched me before, all the trembling  sweetness I loved and adored? Your face saving promises whispered like prayers. acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
avatar
● Crédits : Stardust
● Face claim : Alexander hot Skarsgard

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Happy founders day - Le bal   Lun 5 Juin - 12:03


La réception est splendide, il y a foule pour l’occasion. Je sonde la salle, comme à chaque fois que j’entre dans un lieu, déformation professionnelle. Je sais que nous n’avons rien à craindre ici, ni Adalyn, ni moi-même. Mais je suis incapable de m’en empêcher. Je DOIS le faire, comme si ma vie en dépendait. Et je sais que si je perds ce « tic » - ce qui n’arrivera jamais, dès le début de ma vie j’ai appris à faire, mais je sais que si cela arrive, cela peut me couter la vie durant les missions. Peu importe, je suis formaté pour ça et si cela peut effrayer certaine personne, alors tant pis. Adalyn sait à présent pourquoi j’agis ainsi. Je reporte mon attention sur celle qui m’accompagne. Elle boit lentement une goutte de champagne, et je ne peux m’empêcher de fixer ses lèvres. Je déglutis avec difficultés mais tente de ne rien laisser paraitre en parlant de la réception. « J’adore Lakeview. Je pense que je pourrais m’y voir passer ma vie... » dit-elle en me lançant un regard. Un regard que je comprends sans difficultés. Elle me demande si moi aussi, je pourrais y passer ma vie, avec elle. Je souris en coin, sans la regarder :  « Je ne me suis jamais sentis chez moi nul part, mais ici… c’est différent. Je m’y verrais bien construire ma vie ici. C’est surement à cause de quelqu’un … » Je dis sans la regarder, mon sourire toujours plaqué sur les lèvres.

Deux sublimes jeunes femmes s’approchent de nous. Adalyn semblent les connaitre et il me semble qu’elle m’en a déjà parlé… C’est seulement quand elle s’exclame : « Radha, bon sang! Tu es à couper le souffle! » que je comprends de qui il s’agit. Je souris à l’indienne lorsque son « Bonsoir » se fait interrogatif. Je me contente de les saluer à mon tour alors qu’Adalyn lui fait la bise et en profite certainement pour répondre à la question silencieuse de la jeune femme. « Splendide, comme d’habitude! » Dit-elle à la jeune femme en revenant vers moi, glissant sa main dans la mienne.  « Décidément, les femmes de cette ville sont éblouissantes. Je ne suis pas habitué à tout ça… J’ai surtout l’habitude de voir des femmes en uniformes… » Je tourne la tête vers Adalyn, imaginant soudainement la jeune femme dans un uniforme. J’inspire un grand coup et détourne le regard. Je ne peux pas penser à ça, pas ici.  « Tu as faim ? Je vais aller chercher deux trois trucs à grignoter… » J’annonce aux femmes qui m’entourent avant de m’écarter un peu.

@Adalyn Swan
@Radha Reagan
@Kali Reagan
Revenir en haut Aller en bas
avatar
● Crédits : Vava : Millioneyes ; gifs: tumblr;quote:Voltaire (le chanteur, pas le philosphe)
● Face claim : Mathias Lauridsen

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Happy founders day - Le bal   Lun 5 Juin - 19:11

La vie, c'était d'un compliqué. Surtout les bals, à Lakeview. Sous couvert d'amuser la plèbe et les gens les plus intéressants - là, il parlait de vous -, les élites avaient en fait mis en place une véritable cage où tous se retrouvaient piégés, incapables de partir : pourquoi partir quand tout autour semblait idyllique ? Même aux yeux d'Adrian, c'était parfait. Malgré l'accrochage avec Nix, qui faisait en ce moment-même bouillir son sang dans ses veines et ses doigts se serrer, l'ambiance semblait tellement belle...
Mais sa voix le ramenait, définitivement, à sa fuite lâche un soir. Il entendait ses pas sur le sol dallé de marbre de l'escalier, sa mère qui le regardait du haut de son étage avec un air affligé, son père qui hurlait, presque. Il revoyait la hargne dans ses yeux. Il se rappelait, et ça faisait mal.
Une ombre passa au fond de son regard. L'ombre d'une larme avortée avant d'avoir existé.
"Je n'aurai jamais pu imposer un tel poids à tes parents ou à toi. Donc oui, je suis parti. Tu as été bien mieux sans moi."
Il savait que, pour son ami autant que pour lui, c'était un choc de se retrouver face à face. De savoir que l'autre n'a pas été à la hauteur de nos espérances.
Surtout dans le cas de l'immonde connard qu'Adrian avait toujours été.
"Des enfants ? Sérieusement ? Je ne sais pas ce que tu as consommé, depuis que je suis parti, mais je ne veux pas y toucher."

En parlant de consommation... Ce cupcake était merveilleusement bon. Il ne lui fallut pas énormément de temps pour se rendre compte de la composition. Ou alors il hallucinait, mais dans ce genre de cas, c'était peu probable. Il finit son gâteau rapidement et presque élégamment - pas comme le zigoto non-loin qui s'en foutait plein la bouche, non mais quelles manières - avant de daigner répondre à son ancien ami.
"Je l'ai rencontré il y a quoi... Trois ans ? Quatre ans ? On est partis sur un concours..." Il secoua la tête en souriant un peu, levant les yeux au ciel. "Peu importe. Je ne pensais pas qu'il était ton genre, sérieusement."

Il attrapa un autre gateau pour le renifler légèrement. très classe. "Tu fais bien ce que tu veux. Si tu veux qu'on continue comme si tu étais toujours persuadé que j'étais mort, et moi persuadé que tu étais toujours en vie à Chicago ... Ca peut se faire. "
L'immonde connard - ce n'était que son second prénom - mordit dans le gâteau en souriant, un sourcil levé. "Je ne te garantis pas que, si tu choisis de me reprendre dans ta vie, je sois à la hauteur de tes espérances. Mais l'ai-je jamais été ? "

@Nix Castle
@Alexis Weiss le même pas mentionné mais ça fait gonfler les notifs
@Trayvon Reagan parce que monsieur mange comme un porc.

_________________

Pity me, I'm almost a human being.


Tant que ça tousse, y a de l'espoir. - Emma
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administrateur
● Crédits : ©pau (avatar) & ©Hope (gif profil)
● Face claim : George Mackay

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Happy founders day - Le bal   Lun 5 Juin - 19:46


Etrangement, imaginer Angel en trafiquant de drogues a quelque chose de logique; ça expliquerait que, dernièrement, son frère rentre à la maison aussi fatigué qu’avant, mais l’odeur de merde et d’urine en moins. On la lui fera pas longtemps à ce garçon, même défoncé; il est persuadé que son aîné à changer de métier et qu’il veut pas le lui dire et, soyons logique, s’il ne le lui dit pas c’est que c’est quelque chose de dangereux et qu’y a-t-il de plus risqué que de fabriquer, ou pire, vendre de la came à des addicts ? Cette réflexion arrache une grimace à Elias, parce que ça lui fait travailler des neurones que la cocaïne lui bousille, tranquillement, alors qu’il attire Pandora à sa suite, s’échappant de l’emprise de son grand frère. Honnêtement, il aurait pas cru que la diversion fonctionnerait; surement parce qu’il avait aucune idée que c’était une diversion avant de le dire et de voir la réaction d’Angie. L’instinct, ça a du bon. Parfois. Pas ce soir. Définitivement, pas ce soir. Alors qu’il s’enfuit avec l’indienne, l’interne tourne la tête vers elle, quelques secondes qui, finalement, s’avèrent être des minutes. Faut dire qu’elle est vraiment jolie et que là, comme ça, dans cet élan fugueur, y a quelque chose de romantique qui émane d’elle.

C’est tout ce qu’il lui faut pour entrer en collision avec quelque chose. Enfin quelqu’un. Un quelqu’un bizarre avec des cheveux blonde et des yeux globuleux, ou alors sa vision se détraque et il exagère la chose. Malheureusement, le contact est tellement brutal que la pauvre @Quinn Carter se prend l’épaule d’Elias dans le torse. Si lui ne tombe pas, c’est uniquement parce que Pandora, de l’autre côté, sert de contre-poids et il tend un bras, sa main qui heurte la poitrine de l’innocente, alors qu’il éclate de rire, en balbutiant des excuses. Il prend pas le temps d’attendre une quelconque réponse de l’inconnue, parce que cette fois c’est l’indienne qui l’entraine à sa suite après avoir entendu ce qui semble être un cri de ralliement pour Indian People. Un truc pour se faire comprendre entre eux, sans que les white people captent vraiment ce qu’il se passe.

L’univers d’Elias entre en contact avec une partie du monde jusque-là ignorée. Y a un grand type, façon armoire à glace, qui le regarde et tout ce que le pauvre gamin trouve fascinant chez lui c’est sa moustache. D’ailleurs, il tend les doigts pour la toucher, mais avorte son geste parce que Pandora l’interrompt dans son délire en parlant de pisser. « J’ai envie de pisser ? Parce qu’apparemment, il est incapable de savoir si sa vessie est pleine ou non, mais si elle le dit. D’accord. » Pourquoi ne pas la croire, et puis plus ils sont de fous à y aller, plus c’est festif, non ?

@Angel Black
@Pandora Campbell
@Kaci Douglas
@Quinn Carter
@Naina Patel
@Emilio C. Blasco

_________________
But I can't do this alone, Sometimes I just need a light. If I call you on the phone, Need you on the other side. So when your tears roll down your pillow like a river, I'll be there for you › Mercy
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
● Crédits : avatar ; millioneyes + signa ; bat'phanie + gif ; Nix la saltimbanque
● Face claim : Willa Holland

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Happy founders day - Le bal   Mar 6 Juin - 2:59


« Oui, tu as sûrement raison. » S’était contentée de répondre la Douglas qui sentait que la soirée allait être plus intéressante qu’elle ne l’avait prévu. Bien sûr qu’elle voulait s’amuser et oublier sa mère ainsi que ses problèmes de la vie quotidienne, mais elle voulait surtout retrouver Marcus qui était resté dans la salle. Plus par obligation que par volonté, mais toujours est-il qu’elle n’était pas tranquille de le savoir loin d’elle. Parmi des gens. Des filles. Des gens filles quoi. La brunette offrit un sourire à son amie et poussa un petit soupire, se disant qu’il était temps pour elles aussi d’aller rejoindre les autres. Sur les bons conseils de Quinn ainsi que sa bonne humeur contagieuse que les deux jeunes femmes quittèrent enfin les toilettes pour prendre la direction de la salle commune.

En chemin, Kaci avait croisé quelques têtes connues, mais pour éviter qu’ils ne lui adressent la parole, elle restait bien aux côté de sa meilleure amie en esquissant quelques sourires timides avant de baisser la tête, trouvant le sol beaucoup plus intéressant. Pour ne pas perdre Quinn, elle avait passé son bras autour de cette dernière et continuait à marcher en ligne droite avec la jeune blonde qui était supposé servir de guide. Oui, supposé. Parce que la petite secousse qu’avait sentit Kaci en marchant ne pouvait provenir que de son amie qui venait de heurter quelque chose – ou quelqu’un – soit ça, ou alors elle venait de découvrir un mur invisible dans lequel elle était entrée et ça, la jeune femme en doutait fortement. Elle savait que Quinn était forte, mais au point de découvrir un mur comme ça, sans que personne ne s’en aperçoive ? Elle se permettait d’émettre un doute.

« Ca va ? » Avait-elle demandé en prenant les devants jusqu’au buffet, où elle avait tiré la jeune femme pour ne plus que personne la bouscule. Elle prit un cupcake qu’elle porta à sa bouche, réprimant une grimace au goût étrange dans sa bouche. Pas qu’il n’était pas bon, mais elle ne s’attendait pas vraiment à ce goût lorsqu’elle prit le gâteau. « Alors, t’as déjà quelqu’un en vue ? » S’enquit la jeune femme en balayant la salle du regard, toujours à la recherche de Marcus qui ne devait pas être loin. Et pourtant, ou bien elle n’était pas aussi bien placé qu’elle l’aurait cru pour pouvoir l’apercevoir, ou bien il avait tout simplement disparut, ce qui ne rassurait pas vraiment la jeune femme.    

@Marcus R. Dixen
@Quinn Carter

_________________
I found my Heaven on Earth
Darling hold me in you arms the way you did last night, and we'll die inside for a little while here. I could look into your eyes until the sun comes up, and we're wrapped in light, and life and love. Put your open lips on mine and slowly let them shut, for their design to be together. With your body next to mine our hearts will beat as one and we set alight   ▬ we're afire love
Revenir en haut Aller en bas
avatar
● Crédits : tumblr + insta
● Face claim : Stav Strashko

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Happy founders day - Le bal   Mar 6 Juin - 3:38

L’idée d’imaginer Emma en train de valser (et écraser les pieds) de son partenaire rendait mon sourire plus grand encore qu’il ne l’était déjà habituellement. Evidemment, la réaction d’Argan, un peu (euphémisme) dérouté par le fait que je ne sois pas une femme me fit rire aux éclats. J’avais tellement l’habitude que ça ne m’avait jamais vexé.e. Et sans se mentir, troubler les autres, embêter leurs connexions nerveuses, c’était l’une de mes plus grandes passions. Laissez-moi déranger vos idées. J’aimais les réactions franches et sur le vif, alors son manque de mots me plaisait. Après tout, quels mots me décrivaient mieux que « je ne sais pas quoi dire tellement tu me coupes le souffle que je suis sous le charme absolu de ta personnalité. »

Là n’était pas la question. Il n’y avait pas de question. Il fallait juste danser (jusqu’au bout de la nuit). Et j’en avais marre de ces chansons douces. Il avait beau me faire tourner, j’avais besoin de plus d’action, de me dépenser plus ou moins pleinement. « Eh, Argan, et si je te dis que je ne suis pas un garçon non plus, est-ce que tu es encore plus perturbé ? » Je le fis tourner à mon tour, après tout, tout le monde avait droit à son moment pour tournoyer. « J’ai juste envie d’une chanson de Madonna, genre Girl Gone Wild ou Hung Up, et je te jure, je pousse le monde entier pour faire un grand écart en buvant une coupe de champagne. »

Mais ça semblait bien compromis, malheureusement. « Allez, allons boire, je t’en prie, si c’est offert, c’est impossible de cracher dessus… et y a que des slows, c’est pas drôle. » Je saisis son bras pour le trainer vers le bar, quoi qu’il ait à dire. « Et donc tu aimes les hommes, c’est pas drôle haha. Y a tellement de choses, tellement de corps à tester. Ma seule orientation, c’est l’esthétisme. » J’avais demandé deux shots de tequila au barman. « Les deux sont pour moi mais tu peux prendre le deuxième si le cœur te souffle d’accepter. Désolé.e, mais la beuh m'endort plus qu'elle ne me prépare à une bonne soirée. »


@Argan Forman
Revenir en haut Aller en bas
avatar
● Crédits : (c) Faith / Tumblr.
● Face claim : Emily Bett Rickards ♥

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Happy founders day - Le bal   Mar 6 Juin - 9:52

Les minutes s’écoulaient doucement depuis que Winnifred avait écrit à Charlie et aussi, depuis qu’elle avait ingurgité un délicieux cupcake. Ne se doutant aucunement des ingrédients spéciaux qu’avait rajouté l’équipe de pâtisserie à la recette originale, la jolie blonde ne comprit pas pourquoi, après une vingtaine de minutes, une euphorie inconnue la gagnait petit à petit. Elle ne comprit pas non plus pourquoi cette sensation soudaine de bien-être entravait son malaise d’avant. Elle parcourut la salle du regard avec un œil nouveau. Tout était encore plus coloré, plus beau, plus attrayant que lorsqu’elle était arrivée. Ses yeux pétillants trahissaient ce qu'elle ignorait encore... Les effets de la drogue s'emparaient doucement d'elle. Elle dévisageait sans doute un peu les personnes présentes, mais à présent, elle trouvait tout le monde beau et hyper sympathique.

Son regard se posa à nouveau sur Angel et une vague de désir s’empara de ses entrailles. Qu’importe la jolie rousse qui lui tenait le bras, ou toutes ses autres éventuelles prétendantes d’ailleurs, la blondinette n’avait plus qu’une envie : le rejoindre, l’arracher à ce petit monde qui l’entourait et surtout… Le défaire de ce joli costume.

Alors que cet élan de désir nouveau la parcourait de tout son long et qu’elle s’apprêtait à aller en direction d’Angie, une main se posa sur son poignet. Elle garda son regard rivé sur le beau blond, qui partait déjà dans la direction opposée en direction de son cadet. Elle tourna la tête et un sourire béat – voire complètement béta – s’afficha au travers de son visage : « CHARLIE ! » Elle éclata de rire sans savoir pourquoi avant de lui sauter au cou. « Tu es venuuuu, t’es un amour ! » Elle relâcha son emprise sans réaliser que son attitude actuelle – qu’elle ne contrôlait pas du tout, on est d’accord – risquait de traumatiser son ami plus qu’autre chose. « T’as gouté les cupcakes, dis ? Ils sont terribles. » Nouvel éclat de rire sans en comprendre l’origine. « Je ne sais pas ce qu’il m’arrive, hahah, mais cette fête va être super ! »



@Angel Black
@Charlie Evans

_________________
I never knew you were the someone waiting for me
“Cause we were just kids when we fell in love, Not knowing what it was I will not give you up this time, But darling, just kiss me slow, Your heart is all I own, And in your eyes you're holding mine” @edsheeran ≈ perfect › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
 
Happy founders day - Le bal
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 11 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12, 13  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Behind Closed Doors :: Lakeview :: Happy Founders day-