AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Happy founders day - Le bal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 11, 12, 13  Suivant
AuteurMessage
avatar
Administrateur
● Crédits : ©Oxalys love
● Face claim : Boyd Holbrook

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Happy founders day - Le bal   Mar 23 Mai - 10:32


C’est de la colère, sourde presque sournoise, qui sommeille au fond de son regard quand il quitte enfin son uniforme, avec l’impatience d’un gamin a qui on vient d’autoriser de changer de tenue pour la nouvelle achetée quelques minutes avant. A croire que le tissu risque de lui cramer l’épiderme s’il le garde plus longtemps qu’il ne le doit. Quatre ans et demi. C’est la dernière fois qu’il a été obligé de porter la tenue réglementaire des policiers, avant sa promotion, avant de pouvoir se fringuer comme il le sent, un insigne autour du cou qui permet juste de le différencier de la populace civile du coin. On va pas se mentir, ce jour-là a été le plus beau de sa vie, au même niveau que son premier séjour à Disney World, où un de ses cousins à vomi pendant une attraction rapide. Ça serait con de dire qu’y a que ça dans l’histoire, mais faut pas manquer d’ajouter que par un coup de vent bien placé, le gamin s’est repris son dégueuli dans la face. Putain, rien que d’y penser là, comme ça, Jed a envie de rire et ça lui fait oublier qu’il a du porter cet uniforme à la con pendant la parade. Histoire de bien lui coller la sensation d’être en week-end à Disney, les souris géantes et les canards déculottés en moins. Juste une bande de débiles qui fêtent le jour des Fondateurs. Conneries. Excuse bidon pour l’autoriser à refouler les pieds sur le terrain, en le ridiculisant bien avec une rétrogradation éphémère. Demander à un lieutenant de s’habiller comme un simple agent, même pour un jour, c’est comme demander à Kobe Bryant de passer toute la saison sur le banc. Ça se fait pas, c’est même de l’hérésie. Et comme si cette histoire d’uniforme était pas suffisamment ridicule, Jed se doit de se rendre au Bal après, parce que cet abruti s’est pris un ticket plusieurs mois plus tôt, avant toute cette histoire à la con et que même si c’est un type chiant et râleur, il a qu’une parole. Enfin, quand ça l’arrange. Et quand personne l’entend vraiment promettre. C’est surtout que ça l’emmerderait d’avoir déboursé pour un costume et de pas l’utiliser; à moins qu’un proche crève dans la seconde là, il aurait l’occasion de l’enfiler, mais paraîtrait qu’espérer un malheur ça le provoque et comme son karma lui fait clairement défaut, il s’efforce de zapper l’idée.

La chemise le démange, la cravate l’étrangle et son pantalon le serre. Des sensations dérisoires, c’est juste que le type a pas l’habitude de porter un costard. Pas forcément que Jed est habitué aux jogging-basket-casquette, mais se fringuer en pingouin pour se coltiner le gratin de Lakeview, ville de ploucs faut le rappeler bordel, c’est pas franchement un truc qu’il apprécie. A choisir il aurait préféré s’occuper de la sécurité, mais apparemment si c’est réglo de le faire se balader dans les rues en tenue d’agent, ça ne l’est pas de le laisser s’amuser dans l’ombre à un événement du genre. Tant pis. Il jouera les pingouins avec les autres abrutis du coin qui se sont faits beaux pour la soirée.. Enfin beaux, le terme est peut être mal choisi.

La voiture qu’il gare plus loin, refusant de laisser un débile prendre le volant de son nouveau bébé, Jed finit par entrer dans la salle; des sardines dans une boite de conserve. Il a pas foutu les pieds depuis plus de deux secondes qu’il se retrouve déjà avec un verre et un cupcake. Association étrange s’il en est, mais ça le surprend pas plus que ça. Haussant les épaules, il avale la moitié de son verre et fourre un morceau du gâteau dans son gosier, arquant un sourcil. C’est beaucoup trop bon pour que ça soit pas louche, mais bon ça lui donne pas plus envie de se glisser dans la foule de branleurs en toussant un peu. Bha, tant qu'il tousse, y a de l'espoir.

_________________
 
When the night was full of terrors And your eyes were filled with tears When you had not touched me yet Oh, take me back to the night we met

Revenir en haut Aller en bas
avatar
● Crédits : (c) Faith / Tumblr.
● Face claim : Emily Bett Rickards ♥

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Happy founders day - Le bal   Mar 23 Mai - 14:48

Après quelques minutes, qui lui parurent durer une éternité, Winnifred se souvint enfin en sirotant son champagne. Charlie ne devait venir qu’au comité d’organisation, à la base, et non à la soirée… Un profond soupire s’échappa d’entre ses lèvres. Comment avait-elle pu oublier un truc pareil ? Elle se mordit la lèvre inférieure. Hésitante. Puis finit par sortir son téléphone et pianoter un SMS au concerné. Elle se sentait bête, mais bon… Peut être qu’il craquerait, qui sait ? Et au pire, elle aurait essayé.

Elle enfila son téléphone dans son sac à main et parcouru l’endroit du regard. Angel était à l’autre bout de la salle de bal. Beau. Comme toujours. Elle croisa son regard quelques instants mais, une intimidation nouvelle la parcourut et elle détourna rapidement son attention de lui. Elle observa quelques secondes la magnifique rousse à ses côtés. La soirée de St-Valentin lui revint alors en tête. C’est là qu’elle avait vu la jolie rousse. Comme elle ne voulait pas paraître trop bizarre, elle ne la dévisagea pas et continua sa contemplation. Jed Fensworth – sans commentaire – passa la porte à cet instant. Elle vida sa coupe de champagne d’une traite alors qu’elle voyait au loin Pandora et Elias, ainsi qu’une indienne élégante dans un sari étincelant, accompagné d’un moustachu dans un costume décalé mais élégant. Et tant d'autre personnes encore qu'elle connaissait, de près ou de loin, ou pas du tout... Tout le monde s’était décidément mis sur son 31 et, dans sa robe courte, la blondinette se sentit soudainement un peu mal à l’aise.

Un plateau de cupcake passa sous son nez et elle ne put retenir sa gourmandise. D’autant plus, qu’ils avaient l’air excellent. Elle en attrapa un en vol et, après avoir posé sa coupe de champagne vide sur un autre plateau mobile, croqua dans le petit gâteau sans scrupule en ressortant son téléphone, espérant une réponse de son collègue et ami.

_________________
I never knew you were the someone waiting for me
“Cause we were just kids when we fell in love, Not knowing what it was I will not give you up this time, But darling, just kiss me slow, Your heart is all I own, And in your eyes you're holding mine” @edsheeran ≈ perfect › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
avatar
● Crédits : bazzard
● Face claim : Cole Sprouse

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Happy founders day - Le bal   Mar 23 Mai - 15:05


Alexis avait l’air un peu amusé par la réaction d’Argan. Il savait parfaitement qu’il ne lui ferait pas la tête longtemps. Alors quand il sentit ses lèvres sur sa jour, le brun lui sourit. « Va pour la danse, mais avant, je vais m’occuper de ma charmante cavalière si tu veux bien. » Ils en parleraient, mais plus tard. « T’en fais pas, tu trouveras bien quelqu’un. » Comme l’avait bien dit Emma, en trente secondes, il aurait déjà quelqu’un à son bras. Il lui sourit une dernière fois avant de lui faire un signe de la main.

Argan tendit son bras à Emma qui le prit sans hésiter, avant de l’emmener sur la piste. Mais avant qu’ils y arrivent, le brun sentit une pression sur son bras et il se tourna sa cavalière qui lui dit vouloir lui présenter quelqu’un. Ils approchèrent alors d’un jeune homme brun et tatoué.
Emma le présenta comme un ami, et Brent – puisque c’était comme ça qu’il s’appelait à priori – lui demanda si sa voiture allait mieux. Argan, qui ne savait rien de l’histoire, la regarda en souriant. Un accident ou une panne, il n’en savait rien, mais en tout cas elle semblait bien aimer ce jeune homme. Il espérait sincèrement qu’Alexis ne leur tomberait pas dessus alors que sa petite sœur chérie parlait à un homme. Ce n’était pas plus mal qu’il soit là, au pire, si le frangin venait les embêter, il serait là pour le calmer. « Ravi de te rencontrer Brent. Je suis le meilleur ami de son grand frère, en fait. » Ce n’était pas pour lui faire peur ou quoi que ce soit, mais juste pour lui expliquer qui il était.

Brent avait l’air sympathique, il leur proposait même d’aller chercher à boire. Argan se tourna vers Emma. « Tu veux boire un verre ou tu préfères aller danser ? » Ce soir, les volontés de sa cavalière passaient avant les siennes. Cela lui faisait plaisir de l’accompagner, et Argan espérait qu’elle passe la meilleure soirée possible.

_________________

Nothing's perfect

Il ne faut surtout pas te laisser aller. C'est dix fois plus long de se reconstruire que de s'écrouler. © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administrateur
● Crédits : scarred euphoria (vava) & Tumblr (gifs)
● Face claim : Pedro Pascal

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Happy founders day - Le bal   Mar 23 Mai - 16:38


Non clairement je n’arrivais pas à croire qu’elle avait pu faire d’aussi jolies choses toute seule ! Je gardais l’idée du défi dans un coin de ma tête, me disant que j’arriverais bien à replacer cela plus tard dans un moment de creux ou d’ennui. Je traînais l’indienne jusqu’au buffet des cupcakes lui montrant ce que moi j’avais fait cet après-midi, bien que pas seul. Je lui désignais le bon que j’avais repéré un peu plus loin, bien que pas trop, accompagné d’une très jolie rousse avec des formes relativement alléchante. On pouvait dire ce qu’on voulait sur cette ville, qu’elle était vieille et paumée, mais les femmes qui s’y trouvaient étaient pour bon nombre, très charmante ! Cette salle en était encore une preuve, peu importait où se poser mon regard, de jolies courbes le croiser. Je regarde Naina lorsqu’elle me dit connaitre la petite rousse. Je l’écoute alors me raconter qu’elle la vue pendant la soirée de la Saint Valentin pendant qu’elle … j’écarquille les yeux alors qu’elle ne termine pas sa phrase. Seulement un serveur passe non loin avec des coupes de champagne et je me dis que c’est le moment où ne jamais pour lui en voler deux. J’abandonne alors l’indienne quelques secondes, juste le temps de marcher vers le serveur.

Lorsque j’étais revenu vers ma cavalière elle n’était plus seule. Une autre indienne était là, accompagnée d’un jeune homme brun. Je restais aux côtés de Naina, une coupe dans chaque main. La jeune femme prenait l’une des deux, buvant déjà une gorgée alors qu’elle m’avait jeté un regard rapide. Je hochais un peu la tête sous les explications de Naina alors que celle qui semblait être sa cousine était encore devant nous. Je regarde le jeune homme lorsque j’apprends par la même occasion que nous allons devoir divertir celui-ci, alors que sa cousine va voir un autre de ses prétendants. Je plissais un peu les lèvres, mes moustaches souvent le même arc de cercle vers le bas, tout en hochant la tête laissant comprendre à l’indienne que j’avais bien compris. Je regardais le brun alors que les deux femmes se parlaient en hindi, le détaillant de haut en bas. Laissant sur lui plus un regard de flic qu’autre chose. Je portais ma coupe jusqu’à mes lèvres alors que l’autre indienne s’éloignait de nous, les présentations se faisant par Naina. Je souriais même à mon amie lorsqu’elle m’avait lancé une pique gratuite. « L’écoute pas, elle adore mes fajitas et je suis sûre que mes cupcakes seront très bon. » Je joue un peu de mon sourcil en regardant le brun, lui tendant finalement ma main pour la lui serrer est ainsi le saluer. Ce que je n’avais pas prévu, c’était ce moment gênant, juste-là… Il avait regardé ma main, puis mon visage et ne l’avait jamais saisi. Pire encore ! Le sentiment de gêne transpirait par tous les pores de sa peau. Je me raclais la gorge, pour détourner l’attention.

Je bougeais, venant me placer à côté du jeune homme, ma main tendue restait vide que j’étais venu poser sur son épaule, gardant mon bras autour de ses épaules et regardant à présent l’indienne. « T’avais pas des pompons en papier à me montrer toi ? » Je me penche légèrement vers Madim en chuchotant. « Il parait qu’elle a fait la déco, mais j’suis sûr qu’elle ment ! »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
● Crédits : tumblr
● Face claim : Simon Nessman

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Happy founders day - Le bal   Mar 23 Mai - 17:55

Oh, New York ? J’avais passé des vacances dans la ville sans jamais y être resté trop longtemps : beaucoup trop de monde, même si, plus jeune, les lumières et les personnes pressées m’attiraient beaucoup. J’avais l’impression de vivre au ralenti dans un monde en accéléré. Et c’était agréable, de n’avoir aucune obligation entre eux. Et apparemment, le monde ne semblait pas gêner Pandora. Mais tout le monde n’était pas mysophobe. Elle voulait jouer à nouveau devant la foule, ce que j’avouais n’avoir jamais fait. Si j’aimais jouer en petit comité, la scène m’avait toujours repoussé. Au départ parce que ça ne correspondait pas à l’image que je voulais montrer de moi, puis ma mysophobie qui m’étouffait trop dans les contextes sociaux. J’avais de la chance d’aller mieux. Même si c’était pas si bien que ça.

« Je voudrais bien, oui, il faudrait qu’on trouve des pièces sympas, assez entrainantes pour que le public pas fana du classique ne s’ennuie pas. Peut-être un mix entre des créations personnelles et pourquoi pas des reprises assez connues pour que les oreilles lambdas – pardon, j’abuse – soient comblées, mais d’une façon assez musicale pour que même les oreilles éduquées y trouve un intérêt, ce serait bien. »

Mais son bras saisit le mien et m’entraina vers deux personnes que je n’avais jamais vues… ah, si, j’avais croisé la femme, à la boulangerie, à plusieurs reprises, sans vraiment que nous nous parlions. Et l’homme élégant ? Jamais vu. J’essayais de remettre un nom à son visage, tant bien que mal. Toutes les femmes de la ville avaient dû sortir leurs plus beaux habits, et peut-être leurs chaussures les plus inconfortables ? Ca me rappelait quand, plus jeune, en soirée, certaines filles retiraient leurs talons pour danser, en chaussettes, collants ou pieds nus, leur rythme anéanti par l’alcool. J’entendis son prénom en… hindi ? Merci Kalluri Vaanil. J’avais dû manquer un petit chapitre, mais je remarquai une petite messe-basse entre les deux personnes en face de moi.

« A tout à l’heure, du coup Pandora, et… Bonsoir, ravi de vous rencontrer tous les deux, alors, et… je ne vais pas vous assommer avec mon avis de pâtissier, haha. Franchement, ils sont très bons. J’avoue avoir pris celui qui semblait le plus léger. Celui au chocolat avait l’air… plutôt riche. »

Un sourire poli, j’avais peur d’un blanc dans la conversation, je finis mon cupcake pour m’occuper la bouche. J’espérais secrètement qu’Emilio ne me tendrait pas la main pour que je la serre. Déjà parce que j’avais très envie de me laver les mains présentement, mais je me voyais mal m’éclipser pour aller dans les toilettes pour hommes, et réussir à faire en sorte de ne rien toucher avec ma propre peau mis à part l’eau et le savon (dure tâche), et parce qu’évidemment, je ne serrais jamais la main.

Je me rendis compte en retard que j’avais accepté pour la danse. Ca s’annonçait mal.

D’accord, il me tendait la main. Pouvais-je l’ignorer ? Pouvais-je faire comme si je ne l’avais jamais remarqué ? J’essayais de me calmer, je ne le pouvais pas. Légèrement tétanisé ? Si on appréciait les euphémismes, oui. Mais le pire est toujours remplacé par un malheur plus grand. Son corps se mouvait vers le mien, et sans que je ne puisse me dérober, sa main vide, supposément vexée, vint se poser sur mon épaule. Je réprimais un frisson d’horreur. La proximité de son visage par rapport au mien, et j’en étais sûr. Une messe basse. La chaleur de son souffle. J’avais envie de m’enfuir, mais il fallait que je reste calme. J’essayai de respirer calmement. Ce n’était pas le moment de faire une crise de panique. Il fallait que je puisse trouver un moyen de m’échapper, d’une manière ou d’une autre. J'imaginais quand même les germes ramper sur ma peau, sur mon visage. J'avais envie d'hurler.

« Je vais aller me chercher un autre cupcake, je reviens dans une seconde. »

Livide, je me dirigeai vers les gâteaux pour reprendre le même cupcake que le précédent, donc le goût me chiffonnait encore. Je finis ma coupe de champagne d’un trait pour me donner du courage, j’en pris une deuxième qui subit le même traitement… et j’en pris une troisième pour encore avoir un verre dans les mains après m’être désinfecté les mains au gel antibactérien dans ma poche, pour me rassurer. Je revins vers Emilio et Naina, tout en gardant une certaine distance avec l’homme, au cas où.

« Alors, ces fameux pompons ? »

@Pandora Campbell
@Naina Patel
@Emilio C. Blasco
Revenir en haut Aller en bas
avatar
● Crédits : avatar @arya | signa by bat'phanie | citation signa by linkin park (invisible)
● Face claim : max riemelt

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Happy founders day - Le bal   Mar 23 Mai - 20:18

bal de cérémonie
everbody


Malgré les compliments d'Olivia, Angel continuait à penser qu'il n'avait pas sa place dans cette soirée, ni dans ce costume... Lui qui passait ses journées entre toilettes publiques, filatures en ville et vaisselle ne parvenait pas à se détendre au milieu de la foule. Si la jeune femme n'avait pas été à son bras, pour sûr il aurait fait demi-tour fissa !
Mais Liv avait besoin de ça, besoin de sortir, de voir du monde, de se sentir vivre. Angel adorait l'avoir chez lui, et aucun membre de la famille ne s'en était plaint ni n'avait encore fait de réflexion sur le fait qu'ils dormaient ensemble - OUI, dormaient seulement -. Mais le jeune homme savait que là n'était pas sa place, et qu'elle devrait la trouver pour être heureuse. Il craignait qu'elle ne soit dans les bras d'un autre... un autre qu'il connaissait, et qu'il avait du mal à imaginer prendre soin de son amie.

Cette même idée le perturbait toujours lorsqu'il trinqua avec la jeune femme, descendant la moitié de son verre de champagne d'un coup comme pour oublier. Il lui sourit gentiment. « Dans l'espoir qu'elle soit bonne... » Il répétait ses propres mots, comme pour s'en convaincre. Il avait lui-même assuré à Liv que tout se passerait bien ce soir. Mais au fond, qui était-il pour le dire ?

Son regard jaugea la salle, cherchant à se raccrocher à des visages connus. Il tomba sur Emilio, avec qui il avait préparé les cupcakes -erm-, accompagné d'une jeune indienne très en beauté (@Naina Patel) et d'un autre type qu'Angel reconnaissait vaguement sans pouvoir dire d'où (@Madim P. Vitaïev). Winnie était toujours là aussi, et il croisa son regard rien qu'un instant. Cela suffit à emmêler encore plus ses pensées, perdues entre apaisement et stress intense. Elle se détourna de lui et une silhouette familière se découpa dans l'entrée. BORDEL DE... Angel n'eut pas le temps d'aller interpeller son petit frère qu'il se faisait déjà entraîner par Olivia vers un groupe. Il papillonna, un peu chamboulé par les événements, mais se força à sourire.

Liv semblait ravie de revoir la jolie petite brune qu'elle voulait présenter à Angel, mais il fut incapable de se sortir Elias de la tête, encore plus lorsqu'il reconnu le type à côté de l'amie d'Olivia. « Enchanté... Mia c'est ça ? Liv parle de toi même en dormant... » Il lui fit un clin d’œil et sourit tendrement à la jeune femme pour lui signifier qu'il la taquinait, avant de s'adresser à son compagnon. « Monsieur Reagan. Je suis ravi de vous voir ailleurs que dans un cabinet. Bonne soirée, en tous cas. » Le thérapeute de son frère aurait presque pu être un ami de la famille après tant d'années, mais Angel ne l'avait finalement vu que peu de fois, le benjamin des Black refusant qu'il l'accompagne à ses séances. Leur dernière discussion à ce propos s'était tellement mal terminée qu'à présent, il évitait le sujet... Le troisième homme qui se trouvait là -le barman du Red Door semblait-il à Angel- s’éclipsa rapidement après s'être excusé.

Angel le regarda s'éloigner au moment où un autre débarquait. Bon sang, cette soirée allait-elle finir en réunion tupperware ? L'aîné des Black se rapprocha un peu machinalement d'Olivia tandis qu'@Alexis Weiss faisait son entrée. Il blêmit et enroula un bras autour de la taille de sa partenaire tout en évitant soigneusement le regard du blond ; le meilleur ami de sa sœur n'en était pas resté là, et Angel préférait ne pas évoquer ce souvenir dans un tel moment. Même plus jamais, en vérité... Il se racla la gorge et s'adressa à Mia pour changer de sujet. « Alors comme ça tu arrives à supporter Liv hein ? Pas facile tous les jours, je suis témoin... » Nouveau sourire taquin, tandis qu'il continuait à exercer une légère pression sur la taille de sa cavalière. Soudain, danser le démangeait.


@Emilio C. Blasco
@Winnifred Rockatansky
@Elias Black
@Mia Hopper
@Trayvon Reagan
@Jed Fensworth (évoqué sans nomination)
@Nix Castle > (sans commentaires)



― made by hope ―

_________________
invisible
I was not trying to tear you down, the words that I could've used I was too scared to say out loud ▬ If I cannot break your fall, I'll pick you up right off the ground. If you felt invisible, I won't let you feel that now.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
● Crédits : Millioneyes ♥
● Face claim : Lili Reinhart

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Happy founders day - Le bal   Mer 24 Mai - 2:23


Emma sourit lorsque Brent complimente sa tenue, et rougit légèrement en inclinant la tête sur le côté. « Merci.. », réussi-t-elle à marmonner dans sa timidité, se mordant la lèvre inférieure. « Le noir te va bien. », le complimente-t-elle en retour en détaillant du regard son habit. Ils feraient une jolie paire, complètement à l’opposé l’un de l’autre, pour mieux se compléter… Mais bon, elle s’égare. Elle hoche la tête lorsqu’il la questionne sur la voiture, avant de lancer un petit regard vers Argan. « Je suis tombée en panne, Brent m’a aidée. Ne le dis pas à Alexis. » Manquerait plus que sa mère soit au courant du petit soucis avec sa voiture, des plans pour qu’elle ne la laisse plus l’emprunter.

Lorsque Brent propose de boire un truc, son sourire s’agrandit et elle regarde son cavalier, qui lui demande ce qu’elle préfère faire. Elle hésite, elle a envie de passer du temps avec Brent, parce qu’il lui plaît et qu’elle a envie de mieux le connaître. Mais en même temps, elle a envie de profiter des réjouissances au maximum – c’est la première fois qu’elle assiste à un événement du genre. « Hum… Un verre, et après on va danser? » Elle sourit à Argan, puis son regard se pose sur Brent. « J’espère que tu vas me réserver une danse ce soir. » Elle prononce le tout rapidement, comme s’il espérait qu’il n’entende pas tout à fait. « …Champagne? » C’est ce qu’elle a envie de boire, je le répète, elle a envie de profiter de la soirée au maximum. Et puis comme Alexis ne semble pas avoir fait de cas de l’avoir vue avec une coupe à la main, aussi bien en profiter…

@Argan Forman
@Brent Davis
@Alexis Weiss (mentionné seulement, et aussi because you're fab)

_________________
Hope when the moment comes you'll say I did it all. I owned every second that this world could give, I saw so many places, the things that I did. Yeah, with every broken bone I swear I lived.
© anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
● Crédits : moi
● Face claim : Stephen james

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Happy founders day - Le bal   Mer 24 Mai - 9:56

Cette présentation était décidément très curieuse. J'ai haussé les sourcils quand son ami à précisé qu'il connaissait le frère d'Emma. Il avait l'air gentil mais je n'étais pas vraiment fan de ce qu'il faisait. Je ne savais pas pourquoi mais quelque chose me disait que ça promettait d'être intéressant. Je lui ai serré la main. Il ne m'intimidait pas si c'était ce qu'il cherchait à faire. Je me suis contenté de sourire. J'ai incliné la tête à la remarque d'Emma. Je n'avais pas fait énormément d'efforts en y pensant mais je détestais les costumes. Je lui ai dis d'un air amusé :

« C'est sur que c'est mieux que le bleu de travail.»

Je lui ai fait un clin d’œil. On était habillé de couleurs opposés et on était sûrement aussi très différent, mais c'était la deuxième fois que je la voyais et c'était la deuxième fois que je n'avais pas envie de la laisser partir. J'ai compris qu'elle n'avait pas parlé de la voiture à son ami et je me suis pincé la lèvre. Je ne voulais pas lui attirer d'ennuis. Elle demanda de ne pas en parler à Alexis. Ça devait être son frère. Il avait l'air un peu particulier si elle redoutait de lui parler d'une petite panne. J'ai du changer de tête quand elle m'a demandé de lui réservé une danse. Danser moi ? Sérieusement? J'espérais qu'elle ne remarquerait pas que j'étais un mauvais danseur. Jack me le répétait assez souvent d'ailleurs. Je crois même que c'était mon incapacité à danser qui l'avait séduite.

« D'accord.»

J'ai acquiescé, je ne sais même pas pourquoi je venais de lui dire oui. C'était ridicule au fond. Je ne savais pas danser et j'avais dis oui, quel crétin.

«Je vais aller chercher ça. »

Je ne me suis pas absenté longtemps. J'ai pris deux coupes et je suis directement allé en donné une à Emma et à Argan. Je ne buvais pas d'alcool donc je suis allé chercher un verre de jus d'orange. J'avais remarqué qu'il y avait des petites choses à grignoter et j'ai pris trois petits gâteaux dont j'ignorais le nom. Je n'avais encore jamais goûter ces trucs là, c'était comme les cookies avec Karen.

« Eh bien ils ont mis les petits plats dans les grands. C'est quoi ces trucs ? Ça n'a pas l'air mauvais. »

Je ne suis pas un grand connaisseur de pâtisseries. Je ne pouvais pas en manger énormément avant alors maintenant je ne me gênait pas et le pire c'était que je trouvais ça très bon. Je me demandais même comment j'avais fait pour ne pas en manger avant.

@Emma Weiss
@Argan Forman

_________________


We can be heroes
I don't remember one moment i tried to forget i lost myself yet i'm better not sad now i'm closer to the edge. it was a a thousand to one and a million to two time to go down in flames and i'm taking you closer to the edge.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
● Crédits : avatar ; millioneyes + signa ; bat'phanie + gif ; Nix la saltimbanque
● Face claim : Willa Holland

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Happy founders day - Le bal   Mer 24 Mai - 18:01


Elle se sentait bien en compagnie de Marcus, mais malheureusement, la réalité la rattrapa lorsqu’elle entendit du mouvement au loin. Ils n’étaient pas seuls et qu’ils le veuillent ou non, ils allaient devoir regagner la salle où se trouvait tout le monde et par conséquent, passer la soirée séparés. Elle s’arrêta de jouer avec la cravate du jeune homme, pour la redresser comme elle l’était initialement. Dans un soupir, elle s’écarta légèrement pour faire face au Dixen qui souhaitait que leurs deux familles arrêtent de se déchirer. Elle lui offrit un sourire timide l’air de lu dire que c’est aussi c qu’elle aimerait. Malheureusement ça n’était pas le cas  et vu leur historique, elle redoutait un peu le moment où ils viendraient à l’apprendre. Kaci savait déjà que sa mère la mettrait dans le premier avion pour un pays où elle ne parlait pas la langue et coupé de toute communication pour ne plus qu’elle soit en contact avec Marcus. Et les sentiments de Kaci dans tout ça ? Secondaires. Et sûrement puérils et superficiels, selon sa mère.

Elle reprit la parole pour établir qui devait partir avant pour ne pas éveiller des soupçons, et vit la grimace de Marcus qui provoqua un petit rire chez elle. Tout comme lui, Kaci n’avait pas envie de quitter leur petit monde mais il allait falloir le faire. Elle poussa un petit soupire avant de venir caresser doucement la joue du jeune homme et d’y déposer un baiser. « J’ai toujours raison. » Elle haussa les épaules d’un air désinvolte, offrant par la même occasion un petit sourire à Marcus. La brunette profite des derniers qu’ils s’échangent avant de devoir quitter leur petit coin de paradis, sachant déjà que ça allait l’irriter de devoir se trouver dans la même pièce que lui sans pour autant pouvoir l’approcher. Surtout qu’elle savait que sa mère serait là ce soir et qu’elle allait sûrement veiller au grain pour être sûre que Kaci sociabilise avec les bonnes personnes. Donc en résumé, tout le monde sauf les Dixen. « Une heure ça me va. Même si j’espère qu’il y aura une urgence avant. » D’une main, elle prit sa cravate qu’elle tira doucement pour rapprocher leur deux visages, déposant une nouvelle fois ses lèvres sur les siennes.

Un soupir traversa ses lèvres lorsqu’il s’éloigna d’elle, cette fois pour de bon. « Moi je serais la demoiselle en détresse qui aura sûrement foutu le feu à la salle pour qu’on se retrouve plus rapidement. » Un nouveau soupir sortit de sa bouche tandis qu’elle le regardait s’en aller loin d’elle. Elle s’appuya au mur en se disant que cinq minutes devrait suffit à ne pas éveiller les soupçons de qui que ce soit. Mais pour être sûre de ne pas se faire voir, elle prit directement la direction des toilettes toujours avec la démarche rapide de lorsqu’elle était arrivée. Une fois dedans, elle  prit place sur une des chaises en face du grand miroir, et sortit son téléphone pour envoyer un message à sa meilleure amie. Le message ne comportait que deux lignes « t’es où ? moi je suis aux toilettes. » Kaci savait que la jeune femme comprendrait. [/b][/color]»

@Marcus R. Dixen
@Quinn Carter

_________________
I found my Heaven on Earth
Darling hold me in you arms the way you did last night, and we'll die inside for a little while here. I could look into your eyes until the sun comes up, and we're wrapped in light, and life and love. Put your open lips on mine and slowly let them shut, for their design to be together. With your body next to mine our hearts will beat as one and we set alight   ▬ we're afire love
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administrateur
● Crédits : ©pau (avatar) & ©Hope (gif profil)
● Face claim : George Mackay

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Happy founders day - Le bal   Mer 24 Mai - 19:17

Si Elias paraît tendu en entrant dans la salle, ce n’est pas seulement parce qu’il porte un costume qui lui ravive beaucoup trop de souvenirs, suffisamment pour avoir la sensation de la chair qui brûle à son contact.. Mais surtout parce qu’il ne parvient pas à oublier que la dernière festivité où il s’est rendu, s’est quelque peu finie en eau de boudin. Cette mésaventure au Chloe’s Lounge, l’intervention des Corbeaux en plein milieu de la soirée, autant dire qu’il n’aimerait réellement pas que cela se reproduise ce soir. Encore qu’il repère @Angel Black, alors ça le rassure surement bien plus que ce soit lui, ce soir, qui est de sorti; parce que si son aîné est là, ça veut dire que rien de terrible ne peut lui arriver. Oui, Elias continue de voir son frère comme le pilier solide de la famille, comme le bouclier capable de le protéger du reste du monde, même s’il a pu échouer par moment; la foi qu’il a en son aîné reste inébranlable malgré tout. Il sourit à l’homme, donc, bien que ce soit sans vraiment le réaliser, ses yeux qui cherchent à capter la silhouette d’une personne en particulier. Un regret pointe malgré tout; peut être qu’Elias aurait du la prévenir, ça lui éviterait de passer la moitié du Bal à fendre la foule, à tapoter sur l’épaule de la première brune à la peau mate qui lui tomberait sous le nez.. Voilà ce qui arrive quand il essaie de se la jouer preux chevalier. Les armures scintillantes ne lui vont pas au teint, de toute manière.
Son cupcake à la main, il observe la couleur du glaçage, dans lequel il glisse son index, pour le goûter du bout des lèvres. Satisfait du goût, il entreprend de nettoyer la surface du gâteau, en avalant le glaçage, tout en cherchant Pandora du regard quand, après une lutte acharnée, il finit par la voir qui se rapproche.

Violence. Il cligne des yeux quelque secondes, parce qu’elle lui fait l’effet d’une apparition mystique. Elias l’a déjà vu en tenue de soirée, parce qu’elle a réussi à le traîner à quelques fêtes, du temps de Boston, mais jamais comme ça. « Whoa.. » Peu mieux faire comme compliment, visiblement, mais c’est tout ce dont il est capable quand elle lui balance son prénom à la face, une chance parce qu’à force de la regarder il aurait fini par l’oublier. L’étreinte le prend par surprise et il n’a pas le temps de vraiment réagir, le bruit des coupes, dans son dos, qui s’entrechoquent et surement un peu de champagne qui tombe au sol. Surement qu’il en a un peu sur sa propre veste, mais il s’en moque bien, osant à peine toucher @Pandora Campbell pendant qu’elle le serre contre elle. « Je te devais bien ça ! » Il sourit en attrapant sa coupe, un peu maladroitement, le cupcake manquant de tomber par terre, qu’il rattrape de justesse. Visiblement, il est aussi manche ce soir que les autres, si ce n’est plus. Alors qu’elle regarde ailleurs, Elias l’observe, fasciné avant de jeter un oeil à la piste de danse. Peut être qu’elle veut qu’il l’invite ? Peut être pas. Sans doute qu’il s’imagine un peu tout et n’importe quoi. Un type normal aurait surement invité Pandora à danser, mais Elias n’est visiblement pas doué pour ça, encore moins avec elle. « Ça a l’air d’avoir du succès.. Même si cupcake et champagne est un mélange un peu étrange.. Assez représentatif de Lakeview finalement.. » Il sourit en prenant un morceau de son gâteau, pour éponger sa gorgée de champagne.

_________________
But I can't do this alone, Sometimes I just need a light. If I call you on the phone, Need you on the other side. So when your tears roll down your pillow like a river, I'll be there for you › Mercy
Revenir en haut Aller en bas
 
Happy founders day - Le bal
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 11, 12, 13  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Behind Closed Doors :: Lakeview :: Happy Founders day-