AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Happy founders day - Le bal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 11, 12, 13  Suivant
AuteurMessage
avatar
● Crédits : Vava : Millioneyes ; gifs: tumblr;quote:Voltaire (le chanteur, pas le philosphe)
● Face claim : Mathias Lauridsen

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Happy founders day - Le bal   Mer 24 Mai - 19:58

C’était drôle comment, précisément, quand on se disait que non, tout allait bien aller ,tout se cassait la gueule majestueusement – chose à laquelle Adrian n’était quasiment pas préparé. Il avait l’habitude que, non seulement, le monde tourne calmement autour de lui, qu’il puisse tout régler ou quasiment tout grâce à sa parole. Il avait l’habitude de pouvoir tout toucher, tout réguler… Ou, tout du moins, le narcissique morbidement attiré par lui-même le croyait-il. (je sais que tu vas désormais l’appeler comme ça, au lieu d’Adibou.)
Rapidement, il s’était éloigné pour aller leur chercher une coupe de champagne, afin de ne pas finir délicieusement sobres à regarder tout le monde autour sombrer dans un faux bordel, certes agréable à contempler mais triste. A son retour, Argan et Emma s’étaient éloignés. Danse, intimité amicale, peu importait. Alexis ne tarderait pas à en faire de même, après l’avoir remercié.

De toute manière, Adrian ne comptait pas passer toute la soirée avec le blond, aussi appréciable soit-il.
Il avait d’autres personnes à voir, ne serait-ce que Radha et Adalyn.

Si jamais tu me cherches, tu sais où me trouver. lança l’homme sans espoir de revoir son cavalier. Innocemment, il attendit un peu avant de se diriger vers un coin de la salle, histoire d’en faire le tour pour estimer si les deux catastrophes magnifiques de sa vie étaient là.

Pour une fois, c’était lui la catastrophe. Il ne vit pas la personne devant lui, sentit juste le torse et sa coupe qu’il retint de justesse d’aller arroser ses pieds. Il ne comprit pas de suite pourquoi la voix sonnait si glaciale à ses oreilles, comment la personne pouvait le connaître. Doué avec les mots, mais un peu con dans sa tête.
Reculant pour une vue qu’il aurait presque voulu d’ensemble, ses yeux tombèrent sur le visage de son interlocuteur.
Bah bien sur.

Des fois, la vie était une cnnasse quand même. Adrian croisa les bras. Ne rien regretter.

”Ravi de te revoir, Nix, sinon. Et non, toujours en vie comme tu peux le constater.”

Un temps passa. Un léger soupir passa sur ses lèvres alors qu’il regardait autour de lui. Il ne pourrait pas passer la soirée à lui échapper.

”Je ne m’attendais pas à te retrouver.” fit-il en le regardant. Des souvenirs fugaces passèrent devant ses yeux. “On a jamais vraiment pu se dire au revoir,pas vrai?”

_________________

Pity me, I'm almost a human being.


Tant que ça tousse, y a de l'espoir. - Emma
Revenir en haut Aller en bas
avatar
● Crédits : avatar : sparkle + signa : bat'phanie
● Face claim : anushka sharma

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Happy founders day - Le bal   Mer 24 Mai - 20:05


Naina ne connaissait pas Madim – pas étonnant vu le peu d’efforts qu’elle faisait pour connaitre les gens de cette ville, flemme – mais son visage lui disait quelque chose. Même si elle ne saurait dire où est-ce qu’elle avait pu le voir auparavant, elle était sûre de l’avoir déjà croisé. Enfin bon, elle n’allait pas se creuser la tête plus que ça, elle finirait bien par retrouver où est-ce qu’elle l’avait déjà vu. Elle préférait se concentrer sur son cupcake qui était de toute façon bien plus intéressant que toutes les personnes qui se trouvaient dans la pièce, selon elle. Ayant les mains prises, elle se contenta de faire un petit signe de la main de loin pour le saluer en prenant tout de même une bouchée de son cupcake. Emilio lui en revanche, était plus ambitieux.

Attention, la scène qui va suivre est tellement gênante que je pose un disclaimer ici et demande à toute personne sensible de détourner les yeux le temps d’un instant. Ou alors lisez, mais vous allez être comme ça :

L’ambitieux Emilio dans toute sa bonne volonté, a tendu la main à Madim pour le saluer. Un silence gênant s’installa soudainement, et là Naina comprit que quelque chose d’inattendue allait se passait. Elle qui avait commencé à mâcher, avait cessé toute activité pour voir la pauvre main d’Emilio tendue dans le vide qui attendait, comme un abruti. Les yeux de l’Indienne faisaient des allers-retours entre son colocataire et Madim et voyait bien la gêne sur les deux visages, mais elle se concentra surtout sur celui de l’espagnol. Un sourire s’afficha sur ses lèvres, suivit d’un rire qui se voulait franc mais qui ne vit jamais le jour parce qu’elle avala le morceau de cupcake dans sa bouche, à peine mâché. Manquant de s’étouffer et avec l’envie de rire toujours bien présente, elle se mit dos aux garçons pour tousser et essayer de survivre. Ce qui acheva la brunette qui continuait de rire malgré tout, fut la nouvelle tentative d’Emilio de faire ami-ami avec le jeune homme en posant carrément  une main sur son épaule. La jeune femme eut juste le temps de voir l’expression de Madim alors qu’elle se retournait brièvement en entendant le brun reprendre la parole. Il avait l’air de vouloir mourir. Elle savait que son colocataire provoquait souvent ce sentiment chez elle, mais elle ne savait pas que c’était avec tout le monde en réalité. Pour se ressaisir, il avait décidé de se moquer à nouveau de Naina, qui lui donna un petit coup de pied pour lui demander de la fermer sur ses pompons. La jalousie le tuera un jour. Mais sa tentative de faire ami-ami avec le jeune homme tomba à plat lorsqu’il s déroba pour aller chercher un cupcake. Pas besoin de préciser que son fou rire reprit de plus belle au point de lui en faire perdre l’équilibre et de devoir s’appuyer sur Emilio. « Tocard. » Avait-elle lancé en se redressant, essuyant une petite larme au passage.  « J’crois qu’il aime pas ta gueule. T’sais que y a moyen, même moi des fois j’ai du mal. » Elle prit une gorgée de sa coupe et hocha la tête de haut en bas comme pour confirmer ce qu’elle venait de dire.  

Les âmes sensibles qui ont détourné les yeux peuvent à présent se remettre à lire. La gêne est passée.

Un petit rire s’échappa à nouveau des lèvres de Naina lorsqu’elle croisa le regard d’Emilio, mais se calma aussitôt en entendant la voix de Madim. Elle se retourna aussitôt pour lui faire face, toujours avec un sourire sur le visage. « C’est moi qui les ait fait. Mais il reconnait pas mon talent alors il me croit pas. » Elle haussa les épaules en reprenant une nouvelle gorgée de sa coupe et décida de poser la question qui lui brûlait les lèvres. Après tout il avait commencé la soirée en étant mal à l’aise à cause d’Emilio, autant continuer. « Tu te tapes ma cousine ? Non parce que je sais qu’on dirait pas comme ça, mais elle est mariée. » Elle pointa du  doigt légèrement en direction de Pandora qui était en compagnie d’un homme. Et encore une fois, non ce n’était pas son mari. Nice.

@Emilio C. Blasco
@Pandora Campbell
@Madim P. Vitaïev

_________________
Cause in a sky full of stars
These four lonely walls have changed the way I feel. The way I feel, I'm standing still. And nothing else matters now, you're not here. Where are you ? I've been calling you ? Where else can I go ? Memories turn to dust, please don't burry us. I got you. ▬ If I lose myself I lose it all.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
● Crédits : avatar : outlines + signature : endlesslove
● Face claim : mila kunis

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Happy founders day - Le bal   Jeu 25 Mai - 3:32


Lorsque la brunette lança son « bonsoir », elle ne s’attendait pas à autant de joie de la part de Trayvon. Il n’avait rien fait de spécial mais suffisamment pour que Mia puisse déceler de la joie dans sa voix et sur son visage, et peut-être même aussi un certain soulagement de la voir enfin sortir de sa tanière. Elle lui adressa un petit sourire en hochant la tête. Oui, elle était bien là et ça, même si ça n’avait pas été gagné d’avance. Ils s’étaient envoyé quelques messages où la jeune femme lui avait demandé s’il comptait se rendre au bal. Question bête étant donné qu’il était membre d’une famille fondatrice et qu’il devait par conséquent être là. Mais c’était bien ce qui l’inquiétait, que tous les membres des familles fondatrices soient là. Après une longue discussion, elle en était arrivée à la conclusion qu’elle se déciderait sûrement au dernier moment, bien que son avis penche plus pour le non. Elle avait envie de voir Trayvon et elle savait que passer la soirée avec lui, garantissait qu’elle ne s’ennuierait pas, mais elle tenait également à sa tranquillité et pour ce faire, elle devait éviter de se trouver dans la même pièce que certaines personnes. Finalement elle décida tout de même de venir faire un tour à la soirée. Eternelle insatisfaite. « Comme tu vois. » Avait-elle répondu avec un petit sourire à son amie. Elle adressa un petit sourire également avec le jeune homme qui tenait compagnie au Reagan avant qu’elle n’arrive, et fut surprise de le voir prendre sa main pour lui faire un baise main.  Elle trouvait ça drôle mais surtout touchant, ça la changeait de voir un homme se comporter de façon élégante avec elle. « Bonsoir. » Avait-elle tout simplement répondu avant de reprendre sa main.

La brunette jeta un coup d’œil en direction de Trayvon qui se jetait déjà sur les cupcakes et alors qu’elle allait en faire de même, elle fut interrompue dans son geste par une voix qu’elle ne connaissait que trop bien. Elle se retourna pour avoir la confirmation qu’il s’agissait bien d’Olivia, ce qui agrandit encore un peu plus son sourire, à supposer que ce soit possible. Elle abandonna l’idée de cupcake et se jeta dans ses bras en la voyant s’avancer vers elle les bras grands ouverts. « Copiiiine. » Presque en sautillant, elle la serrait contre elle, soulagée qu’elle soit là elle aussi. Les gens devaient sûrement les regarder comme deux folles mais Mia s’en fichait, elle retrouvait son amie et c’était tout ce qui comptait pour elle. Enfin, à les voir se comporter on aurait dit qu’elles ne se sont pas vues depuis au moins dix ans. Ce n’était pas le cas, mais à chaque fois qu’elles se retrouvaient c’était tout comme. « Je suis tellement contente de te voir ici. » Souffla la jeune femme à l’oreille de son amie avant de se décoller d’elle, se souvenant qu’elles n’étaient pas seules. Très vite ils se retrouvèrent à quatre, l’ami de Trayvon les ayant laissés entre eux pour aller rejoindre quelqu’un d’autre. Curieuse, la brunette avait essayé de le suivre du regard mais fut vite ramenée au moment présent lorsqu’elle entendit la voix d’Angel. « J’espère qu’elle dit du bien de moi au moins. Et toi tu dois être Angel, il lui arrive de parler de toi mais rassure toi, c’est en bien. » Elle partit d’un petit rire avant de s’éloigner de la rouquine pour retrouver sa place au plus près du buffet. « Je suppose que je n’ai pas besoin de le présenter. » Lança la jeune femme, se doutant bien que tout le monde connaissait Trayvon. Pas parce qu’il avait beaucoup d’amis, mais parce qu’on voyait sa tête dans les brochures qui présentaient la ville pour commencer. Elle le taquinait toujours avec ça, trouvant que de sa famille c’était celui qui avait la plus belle dentition vu comment il souriait à chaque fois, mais c’était gentil.

Mia se concentra un court instant avant de prendre un cupcake au hasard, la faim n’étant pas spécialement au rendez-vous ce soir-là. Alors qu’elle se retournait, son cupcake en main, elle ne pu s’empêcher de s’apercevoir que le bras d’Angel entourait la taille d’Olivia. Est-ce qu’elle avait raté un chapitre ? Elle releva les yeux en direction du jeune blond, un petit sourire aux lèvres. « C’est ça, c’est pas facile tous les jours. Surtout que j’ai déjà assez de boulot avec lui. » Elle donna  un petit coup de tête en direction de Trayvon qui se tenait à côté d’elle. « Des fois j’ai envie de les abandonner sur le bord de la route, mais je ne sais pas ce que je ferais sans eux. » Chuchota la brunette comme si cela suffisait à ce qu’on ne l’entende pas.

@Trayvon Reagan
@Nix Castle
@Olivia P. Sinclair
@Angel Black

PS : bon là par contre c'est long erm je promets de faire plus court la prochaine fois mochu

_________________

Scared of lonely
I'm in this fight, and I'm swinging and my arms are getting tired. I'm trying to beat this emptiness but I'm running out of time. I'm sinking in the sand, and I can barely stand. I'm lost in this dream and I need you to hold me. I'm scare of lonely and I'm scared of being the only shadow I see on the wall. And I'm scared the only heartbeart I hear is my own, and I'm scared of being alone. ~ byendlesslove.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administrateur
● Crédits : Blueberry, it's me !
● Face claim : Jamie Campbell Bower

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Happy founders day - Le bal   Jeu 25 Mai - 16:54

Le sms reçu de @Winnifred Rockatansky te foutait un peu le moral à bas. Le bal. Tu ne devais pas y aller. Elle t'a fait venir à l'organisation, c'était ton dernier mot. Mais là elle remettait le couvert en t'appelant à l'aide. Tu gémis en regardant ton chat, un peu désespéré, cherchant du soutiens à côté de lui. Mais il ne semble pas du même avis que toi et ton envie d'aller t'enfouir sous ta couette. Tu regardes son sms, puis Elios assit près de ton armoire. Tes yeux faisant l'aller et retour entre les deux, tu finis par soupirer.
Tu enfiles un des costumes les plus simples que tu as, bleu ciel, chemise blanche, pas de cravate ni de nœud. Tu enfiles tes doc's, le seul truc qui est toi, qui te rassure dans cette tenue qui ne te vas pas. Trop collante, te mets en avant. Tu n'es pas à l'aise mais Winnie a encore gagnée...
Tu vérifies de tout avoir avec toi, téléphone, clopes, petit plus et tu prends le chemin de la salle qui accueille les festivités.

Tu entres dans la salle de bal, pas du tout certain de ce que tu es entrain de faire. Tu te fais tout petit en essayant de distinguer ta collègue parmi la foule. Tu ne mets pas vraiment longtemps pour repérer sa tête blonde mais dans le même temps, tu arrives à voir @Nix Castle. Un autre collègue avec qui tu t'entends plus ou moins bien. Pourtant tu n'iras pas pour autant le voir et discuter avec lui ce soir, tu n'as pas envie d'aller vers les autres, en général ils n'aiment pas ça.
Tu vois passer des plateaux avec des cupcakes. Tu fermes un instant les yeux, te souvenant alors de ces fameux cupcake. Tu ne sais pas vraiment ce que cela va donner mais tu sais ce que @"Emilio C.Blasco" a fait. Il n'a pas mâché ses mots en te faisant comprendre qu'il les avait agrémentés de tes petits ingrédients supplémentaires. Ce n'était pas pour rien qu'il était venu te voir pendant l'organisation, te suivant même jusque là où tu t'étais planqué pour l'éviter alors qu'il venait te voir. D'ailleurs, il est là ce soir, en compagnie d'une des nanas (@Naina Patel) qui était présente dans un autre groupe. Une des filles qui s'est pris la tête et s'est chamaillé avec un blond peroxydé (@Alexis Weiss), présent également, qui t'avait semblé sympa, sûr de lui et qui semblait carrément s'assumer. Ton contraire quoi.

Tu lâches des yeux les cupcake des yeux, hésitant à en prendre pour finalement chercher ta collègue. Winnifred est là, jolie dans sa robe colorée et courte, différente des autres, rayonnante. Tu la reconnaissais bien là, t'arrachant un sourire qui fini par vite disparaître quand tu te rends compte réellement du nombre de personnes présentes. Tu traces dans sa direction en essayant de ne pas y penser, de ne pas te sentir oppressé. Tu attrapes son poignet avec un sourire forcé. Tu essaies de paraître naturel et content mais ce n'est pas vraiment facile. Tes doigts se resserrent sur ton téléphone dans ta main. Ton seul moyen de communication avec les autres, le seul moyen de te faire comprendre.

_________________

My fucking pain it's easy to see
That it is my cross to bear
Revenir en haut Aller en bas
avatar
● Crédits : bazzard
● Face claim : Cole Sprouse

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Happy founders day - Le bal   Jeu 25 Mai - 18:01

Le bal.



Argan sourit en entendant le compliment d’Emma à Brent. Ces deux là semblaient se plaire, mais ils avaient également l’air aussi aveugles l’un que l’autre à ce sujet.

Le brun regarda Emma quand elle lui dit être tombée en panne, et il haussa les sourcils quand elle lui demanda de ne pas en parler à Alexis. Il n’aimait pas lui cacher des choses, mais ce n’était rien, et le problème était réglé. Il ne risquait donc rien à ne pas lui dire.  D’ailleurs, Brent semblait gêné d’avoir abordé le sujet face à lui, et Argan sourit à la jeune fille pour la rassurer.

Ensuite, Emma préféra boire un verre avant de danser, et Argan n’était pas contre cette idée. Il se sentait étrangement d’accord avec tout ce qui se passait depuis quelques minutes, et il ne réagit même pas plus que ça quand la blonde demanda rapidement, à demi-mots, à danser avec Brent. « Va pour le champagne ! » Le concerné s’empressa d’accepter la danse avant d’aller chercher leurs verres.

Quand il revint, Argan prit son verre, avant de le tendre vers les deux jeunes gens, afin de trinquer pour la deuxième fois de la soirée. Brent, lui buvait ce qui semblait être du jus d’orange. Il ne buvait pas, donc. Argan ne savait pas vraiment si c’était une bonne chose ou non, mais il ne fit pas de commentaire. « Merci pour le verre. »

Quand Argan vit un plateau remplis de cupcakes passer à côté de lui, il attrapa deux gâteaux, les mêmes que celui qu’il avait pris avant, et commença directement à en grignoter un. Brent n’avait pas l’air de connaître, alors Argan commença à parler, la bouche à moitié pleine, même si on comprenant parfaitement ce qu’il disait. « Des cupcakes à un bal, je savais pas que ça se faisait, mais ils sont super bons ! » Argan était certainement l’homme le plus gourmand sur cette planète, et il ne prenait jamais un gramme, malgré ses très fréquents excès.

Il regarda Emma et lui sourit, elle avait l'air de bien s'amuser à cette soirée, et Argan ne pouvait qu'être heureux de l'avoir accompagné. La soirée ne faisait que commencer, et il espérait que ça continue sur cette voie.


― made by hope ―

_________________

Nothing's perfect

Il ne faut surtout pas te laisser aller. C'est dix fois plus long de se reconstruire que de s'écrouler. © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
● Crédits : gifs: tumblr;quote: Axxis;
● Face claim : Jussie Smollett

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Happy founders day - Le bal   Jeu 25 Mai - 21:17

Dire que Trayvon se sentait perdu était une minuscule erreur de compréhension : il était perdu. Il n'était pas question de se sentir quelque chose, au milieu de cette foule grandissante de fous qui venaient ici dans le but de créer l'évènement pour le vivre après la parade. Il était question d'exister aux yeux des autres ,de se faire voir. De vivre entre plusieurs respirations. La présence de Nix à ses côtés, bien qu'il ait manqué de lui cracher dessus en mangeant  et semblait avoir vu un fantôme, avait été réconfortante presque. L'arrivée de Mia, inespérée, leur baisemain, ç'avait presque apporté un sourire sur ses lèvres...
Et puis rapidement, une amie de Mia était arrivée, suivie d'une personne que Trayvon connaissait bien pour avoir suivi son frère depuis un moment. Il avait serré la main d'Angel en lui souriant comme il savait si bien le faire.
"Ravi de vous voir ce soir, monsieur Black."
C'était presque trop formel, mais il ne le connaissait pas bien plus que ça. Il pouvait seulement deviner qu'il était là avec la jeune femme rousse qu'il n'avait pas l'air de connaître.

Il se désintéressa légèrement de leur conversation alors que Nix s'éclipsait pour aller on ne savait vraiment où, et Tray s'en fichait, pour finalement attraper un cupcake avec un glaçage rose bien appétissant qui contrastait agréablement avec la pâte sombre. Magnifique. Il serait encore plus beau bien au fond de son estomac. Il mordit dedans discrètement, juste avant d'entendre Mia dire qu'elle voulait les abandonner sur le côté de la route... Réflexion qui lui fit passer outre le goût légèrement très étrange du gâteau que son cerveau n'aurait, de toute manière, pas bien pu l'aider à reconnaître.
"Eh, non mais ! Comme si je te posais des problèmes..."
Il tapota son épaule en levant les yeux au ciel, finissant son cupcake de la manière la plus appropriée qu'il soit : en évitant de se prendre du glaçage rose sur les lèvres mais en finissant par en avoir quand même. Il sourit grandement au petit groupe, hésitant à s'éloigner... Et décidant que non, être près des délicieux - ahem - cupcakes était une meilleure idée. "Ils sont magiques." fit-il remarquer.

_________________
Y a un gif ici

Plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
● Crédits : Millioneyes ♥
● Face claim : Lili Reinhart

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Happy founders day - Le bal   Ven 26 Mai - 4:05

Emma hausse les épaules en riant lorsque Brent dit que son costume est tout de même mieux que son uniforme. Ça ne l’a pas empêchée de se sentir attirée par lui, lorsqu’ils ont fait connaissance. Mais elle ne le lui dira certainement pas. Son clin d’œil la fait rougir, mais son sourire s’agrandit lorsqu’il accepte de la faire danser plus tard. Brent s’éloigne quelques instants pour aller chercher leurs boissons, et elle échange un regard avec Argan, son large sourire toujours étampé en plein visage. En fait, elle se sent pleine d’énergie soudainement, en parfaite forme pour faire la fête toute la nuit. Mais ils n’ont pas le temps d’échanger de paroles avant que le tatoué revienne vers eux, leur tendant deux coupes. « Merci Brent. », souffle-t-elle avant de faire tinter son verre avec ceux d’Argan et de Brent, puis de porter la coupe à ses lèvres. Un serveur s’approche d’eux avec des cupcakes, et elle en prend un autre, le même que plus tôt. Elle devrait peut-être varier les plaisirs et essayer d’autres parfums, mais le premier était si bon qu’elle a envie de prolonger l’expérience. « C’est peut-être pas la nourriture la plus distinguée… Mais qu’est-ce que c’est bon! », dit-elle la bouche à moitié pleine, avant de finir son deuxième gâteau d’une bouchée. Elle termine ensuite sa coupe, les bulles commencent déjà à lui monter à la tête, ne faisant que renforcer son trop plein d’énergie. « Je veux danser! », dit-elle soudainement d’une voix énergique, laissant sa coupe sur le plateau vide d’un serveur près d’elle. Elle glisse de nouveau son bras autour de celui d’Argan, et lui fait un petit signe de la tête vers la piste de danse qui commence à se remplir peu à peu, puis tourne la tête pour sourire à Brent. « À bientôt! », lui lance-t-elle avant de lui faire un clin d’œil, puis elle attire Argan un peu à l’écart. « T’as un peu de glaçage, juste là.. », lui souffle-t-elle à l’oreille avant s’approcher sa main pour enlever une petite trace près de ses lèvres. Le genre de geste qu’elle n’oserait sans doute pas habituellement, mais on dirait bien que sa timidité a été rangée au placard pour le reste de la soirée.

@Argan Forman
@Brent Davis

_________________
Hope when the moment comes you'll say I did it all. I owned every second that this world could give, I saw so many places, the things that I did. Yeah, with every broken bone I swear I lived.
© anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
● Crédits : Hope ♥
● Face claim : Emeraude Toubia

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Happy founders day - Le bal   Ven 26 Mai - 4:19

Lorsqu’elle met fin à leur étreinte, Pandora couve Elias d’un regard tendre, un large sourire illuminant son visage. Un petit rire attendri s’échappe de ses lèvres alors qu’il bataille pour faire tenir en équilibre sa coupe et son cupcake entre ses mains. Comment une personne peut-elle être si adorable? Elle ne s’y fera jamais. « Tu ne me dois rien! J’espère que tu es ici parce que tu en as envie. » C’est vrai, elle détesterait le pousser à faire des choses qu’il déteste. L’aider à sortir de sa zone de confort un minimum est certainement une chose en laquelle elle excelle, mais elle ne voudrait jamais pousser les choses trop loin contre ses désirs et envies. Quoique, peut-être qu’à bien y penser elle est plus insistante qu’elle ne le pense – il n’y a qu’à se remémorer l’époque de Boston et toutes ces activités auxquelles elle l’a forcé à se joindre.

Son regard balaie une fois de plus la salle, émerveillée par toutes ces tenues colorées et distinguées, par le décor enchanteur, par la musique envoûtante. L’ambiance de la soirée l’enveloppe peu à peu, renforce sa bonne humeur. « Parfois, l’étrange a du bon.. », dit-elle d’un ton songeur, et pour appuyer ses propos elle attrape un deuxième gâteau au passage. Elle le mange du bout des lèvres, des miettes tombent sur le sol, ce qui lui arrache une petite moue suivie d’un rire. Pour la grâce, on repassera. « J’espère que tu comptes mettre à profit les cours auxquels je t’ai amené… », lui lance-t-elle sur un ton de voix espiègle, lui adressant un clin d’œil. « Tu seras toujours mon partenaire préféré! » L’important pour elle, ce n’est pas nécessairement d’avoir le partenaire qui a le plus de prestance ou de finesse. C’est plutôt de pouvoir partager un moment de complicité, de s’amuser. Et selon ces critères, Elias est à ses yeux en tête de liste.

@Elias Black

_________________


Do you remember the way that you touched me before, all the trembling  sweetness I loved and adored? Your face saving promises whispered like prayers. acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administrateur
● Crédits : ©pau (avatar) & ©Hope (gif profil)
● Face claim : George Mackay

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Happy founders day - Le bal   Sam 27 Mai - 17:25


Ses bras autour de lui, c’est comme un mélange étrange de sensations aux antipodes les unes des autres, qui réveillent un volcan comateux en son for intérieur. Pandora a ce don si étrangement délicieux et horripilant de l’apaiser, tout en le rendant nerveux, bien que le second sentiment s’enflamme principalement quand, rouvrant les yeux, Elias repère son psy (@Trayvon Reagan) serrant la main de son frère (@Angel Black). Aussitôt, le jeune homme sent les palpitations cardiaques trouver un écho jusque dans son estomac, qui se tord sous l’effet de l’inquiétude, avant de s’apaiser dans un effort presque herculéen. Les deux hommes ne peuvent décemment pas parler de lui, pas ce soir, surtout que le premier est tenu au secret médical et qu’Elias ose croire que son frère a suffisamment de respect à l’attention de son benjamin, pour ne pas harceler le professionnel sur l’état véritable du garçon. « Bien sûr que j’avais envie d’être là ! » Mensonge éhonté s’il en est. Du moins, est-ce que donner une partie de la vérité peut faire de l’ensemble une déclaration faussée ? A méditer. Ce n’est pas tant le choix de lieu ou de l’événement qui l’ont poussé à se décider à la rejoindre, il faut être honnête, mais il y a des choses qui ne se disent pas, surtout ce genre-là. Surtout dans une ville comme Lakeview, avec tous ces rapaces qui trainent dans le coin, alors il se mord la langue en souriant et se frotte l’arrière du crâne, tirant machinalement sur le col de sa chemise pour tenter de défaire la sensation désagréable d’étranglement.

Il a les costumes en horreur, se trouve fortement ridicule dedans et ce même si sa petite soeur ne cesse de lui répéter qu’ils lui vont pourtant bien, répétant qu’il est taillé pour des costards.. Sans qu’il soit bien certain que ce soit un compliment, parce qu’avec elle, il se méfie toujours. La moitié du cupcake engloutie, Elias repose les yeux sur @Pandora Campbell, souriant de sa réflexion mais surtout de la crème qu’elle se met sur le bout du nez en attaquant un nouveau gâteau. « Tu pars en représentation après la soirée, Bozo ? » Riant un peu, Elias lui fit comprendre qu’elle a le nez taché, se tapotant le sien pour l’effet de miroir, sans oser lui retirer la crème directement. Bleu à l’estomac. Coup de coeur. « C’est pas comme le vélo j’crois, on finit par oublier.. J’ai pas dansé depuis.. » Ou comment tenter lamentablement de se dédouaner, de fuir l’idée de danser et puis le coup de sang. Du mouvement attire son attention derrière Pandora, pour repérer un type qui s’approche, en fixant l’indienne; ses intentions sont claires et Elias vide son verre, attrape celui de la jeune femme pour les poser sur le plateau du premier serveur qui passe et l’embarquer avec elle, sans lui laisser le temps de dire quoique ce soit.. Impulsivité et euphorie nouvelles qui le font un peu rougir. « Bon, y a qu’une façon de savoir si j’ai bien tout retenu ! » Et il rit, légèrement, par saccades.

_________________
But I can't do this alone, Sometimes I just need a light. If I call you on the phone, Need you on the other side. So when your tears roll down your pillow like a river, I'll be there for you › Mercy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
● Crédits : Hope ♥
● Face claim : Emeraude Toubia

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Happy founders day - Le bal   Sam 27 Mai - 23:45

Pandora fronce un peu les sourcils en guise d’incompréhension lorsqu’il se moque gentiment d’elle, mais elle comprend alors qu’il touche son nez pour lui signifier qu’elle a du glaçage sur le nez. Partant dans un grand éclat de rire amusé, elle passe un doigt délicat sur le bout de son nez pour en retirer la crème rose, et tend le doigt vers le visage d’Elias pour la déposer sur le bout de son nez, accompagnant son geste d’un clin d’œil espiègle et amusé. « On fera représentation ensemble. » Elle porte son doigt à ses lèvres pour en lécher le crémage qui reste, puis passe de nouveau son doigt sur son nez pour s’assurer qu’aucune trace ne reste.

Elle secoue la tête lorsqu’il prétexte que la danse s’oublie, son sourire flottant toujours sur ses lèvres. « Pas d’excuses! », le menace-t-elle, mais Elias la surprend en finissant son champagne d’une gorgée puis en attrapant sa coupe vide pour en disposer. Et elle joint son rire au sien alors qu’elle comprend qu’il est prêt à tenter le coup, battant des mains en poussant une exclamation de joie qui attire un ou deux regards curieux. Dans un geste rapide et mal coordonné, elle attrape la main d’Elias et marche d’un pas rapide vers la piste de danse. Une fois qu’ils y sont, elle se rapproche de lui, sa main toujours glissée dans la sienne, son bras libre venant se poser sur son épaule. Si on se fie à la musique et à la manière de danser des gens qui les entourent, on est bien loin des cours où elle a trainé Elias quelques années plus tôt. « Prêt? », lui souffle-t-elle en l’entraînant dans un mouvement pour amorcer la danse.

@Elias Black

_________________


Do you remember the way that you touched me before, all the trembling  sweetness I loved and adored? Your face saving promises whispered like prayers. acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
 
Happy founders day - Le bal
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 11, 12, 13  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Behind Closed Doors :: Lakeview :: Happy Founders day-