AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Happy founders day - Le bal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12, 13  Suivant
AuteurMessage
avatar
● Crédits : tumblr + insta
● Face claim : Stav Strashko

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Happy founders day - Le bal   Ven 2 Juin - 1:27

Venait-il de dire « jeune fille » ? Je me mis à rire même si j’avais l’habitude de ce genre de réactions. En fait, je ne m’y attendais pas car j’avais tout de même parlé et laissé entendre ma voix. Certes, elle avait mué sur le tard et ce n’était pas la plus grave de la terre mais on pouvait quand même remarquer qu’elle n’avait pas un timbre féminin. « Je sais que lorsque je suis excité.e j’ai tendance à avoir une voix plus aiguë que d’habitude – enfin, normalement parce que je suis souvent excité.e –, mais j’ai quand même mué ! Je ne suis pas une jeune fille… ni un garçon. Essaie d’imaginer le meilleur des deux et tu auras moi. J’entends le mot « perfection » par là-bas ? Oui, je le pense aussi. »

Je me mis à pouffer de rire avant de me repencher sur la robe d’Emma… pour la soulever légèrement histoire de voir ce qu’elle aurait donné plus courte, dévoilant sa peau jusqu’à ses genoux. Merveilleux mollets de ma merveilleuse amie. « Oh, chérie, j’en croirais presque que ton frère dirige un couvent. » Je me penchais alors à son oreille. « C’est sûr que Brent aurait aimé voir plus de ta peau. » Je gloussais, je la taquinais toujours, trop peut-être ? Elle était toujours belle, même habillée.

« Où qu’elles soient, les paillettes vont toujours, et vont à tout le monde, alors tu serais tout aussi parfait. Et si tu cherches des chaussures habillées pailletées, ou même normales ou funky, je peux te donner un site tout de suite ! »

Et Argan – Argan ? Non ! Enfin je le rencontrais, celui-là ! – se présenta. Mes yeux s’éclairèrent d’un coup. Après tout, si c’était son ancien crush, pas besoin d’être trop subtil pour lui poser des questions… « Oh, le fameux Argan… » Et ce fameux rougissement. Ah, et même un coup d’œil vers le cher Brent. Mon sourire se fit plus malicieux. Et qu’est-ce qu’il s’agrandit en voyant le garçon s’approcher. Charmant. Je le remerciai pour son compliment. Et avant que les deux tourtereaux ne puissent s’échapper, je ne manquai pas de lui dire : « Elle a demandé une seule danse pour ne pas te brusquer, mais elle en veut plus ! »

J’étais tellement heureux.se pour eux. J’en aurais presque versé une larme si je n’avais pas mis de maquillage. « Bon, Argan, il ne reste que nous deux… » Je n’aimais pas les blancs dans les conversations, donc j’enchainais. « Je suis vraiment désolé.e de te l’avouer, mais pour l’instant je dois t’occuper pendant que ta cavalière est occupée, mais la règle veut que la première danse soit bien, donc ils voudront rester ensemble, du coup, à la seconde chanson, Emma est censé dire « oh, j’adore cette chanson, s’il te plaît, encore une ! », et donc il acceptera. » Grand sourire. « Tu as le choix, soit tu danses avec moi, soit… » Suspense. « Tu viens avec moi au bar, et on boit en les attendant, de façon modérée ou non, comme tu le sens. »

Mais avant tout… un deuxième cupcake. Petit sourire entendu.


@Emma Weiss
@Argan Forman
@Brent Davis
Revenir en haut Aller en bas
avatar
● Crédits : avatar : sparkle + signa : bat'phanie
● Face claim : anushka sharma

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Happy founders day - Le bal   Ven 2 Juin - 4:09


Pour Naina, ce début de soirée était mémorable voire même magique. Il  ne lui était rien arrivé de spécial, mais elle ne se lasserait jamais de voir son cher colocataire dans des situations embarrassantes. Ca ne lui arrivait pas souvent, mais lorsque c’était le cas, l’Indienne s’assurait toujours d’être aux premiers rangs. Comme ici avec le malaise de la main tendue dans le vide. L’Espagnol avait vécu trop d’humiliations pour la soirée selon elle, alors même lorsqu’il ramena sur le tapis le fait que Naina ne savait pas marcher dans des talons, elle s’est contentée de lever les yeux au ciel avant de tout simplement répondre. « Douée ou pas, merci de m’avoir sauvé, je l’aurais mal vécu de rater ce bel échange entre toi et l’autre. » Elle fit un petit signe de tête en direction du jeune homme qui ne se trouvait pas trop loin d’eux, et reporta ensuite son attention vers Emilio, toujours le même sourire moqueur scotché aux lèvres. Bien sûr, de voir Madim agir de la sorte soulevait pas mal de questions concernant sa décision de ne pas serrer la main d’Emilio, mais pour la jeune femme, ce n’était pas la question la plus importante.  Et pour donner un petit aperçu des priorités de Naina ce soir, c’était d’abord de savoir si Madim et sa cousine entretenaient une relation secrète, et ensuite de se défendre au sujet de ses pompons. Oui, pour le bien de sa cousine elle acceptait de faire le dur sacrifice de ne pas se mettre en avant et ça, même si ça faisait mal. Sur le ton le plus naturel possible, elle avait posé sa question à Madim en y allant franchement parce qu’après de multiples formulation dans sa tête, elle n’avait pas trouvé la façon la plus subtile de le faire. Aussi, elle ne voyait pas l’intérêt de ne pas le mettre encore plus mal à l’aise qu’il l’avait sûrement été lorsqu’Emilio qui avait tendu sa main. Sacré Emilio. « Mais lui il a plus que de l’avance, il est même hors compétition avec elle. On dirait pas comme ça mais le petit il est sur les starting blocks. Un mot d’elle et il danse la lambada tout nu. » Avait-elle commenté pour répondre à son colocataire, sans pour autant détacher ses yeux de Pandora et d’Elias. On aurait dit un petit couple, c’en était presque mignon. Shame. Shame. Shame. Dans sa tête se jouait des sons de cloche et les deux « amis » de Pandora marchaient nus dans la rue, tandis que l’Indienne leur jetait des œufs pourris pendant tout le trajet. Elle n’était pas très religieuse, mais le peplum sur Moïse avec Christian Bale l’avait forcé à se pencher sur le sujet et dans ses souvenirs, il lui semblait bien avoir lu quelque part que tu ne péchorais point la meuf de ton prochain. Grosso merdo.

L’Indienne hocha la tête lorsque le jeune homme demanda si Pandora était sa cousine. Difficile à croire qu’une personne comme Naina pouvait avoir quelqu’un comme elle dans sa famille, et pourtant. C’était son fardeau et elle le supportait. Elle l’écouta ensuite attentivement lorsqu’il disait qu’ils n’étaient qu’amis, ce qui valut un nouveau hochement de tête de la part de la jeune femme qui se disait que finalement, elle aurait mieux fait de montrer à tout le monde ses talents en matière de pompons. Pas qu’elle n’était pas intéressée par ce qu’il disait, juste que sa démonstration aurait été mieux. « Hum. Ok, j’irai lui demander. » Elle jeta un dernier regard en direction des deux jeunes avant de pousser un soupir, rien qu’à l’idée qu’elle allait devoir reposer sa question. Elle avait déjà la flemme. Pas de tenir une conversation avec Elias, mais de parler tout court. Ca demandait beaucoup trop d’efforts, elle devrait recommencer à travailler sa télépathie. « Je suis partante ! » Lança l’Indienne à l’idée de se pencher sur quelque chose de plus corsé que le champagne. Elle descendit son verre d’un trait et le reposa sur un plateau qui passait à côté d’elle, et se tourna vers Emilio. « Je dois aller aux toilettes. » Elle le fixa quelques secondes, plus pour lui faire comprendre qu’il allait devoir l’accompagner parce que cette action pourtant si simple allait se montrer compliqué. En signe d’insistance, elle commençait à taper son index contre le bras d’Emilio, ne le lâchant toujours pas du regard. Insignifiant, oui, mais ça marche ! Elle donna un dernier coup sur son bras en comprenant qu’il acceptait de l’accompagner. Elle tourna les talons et se mit à marcher aussi vite qu’elle pouvait dans son saree, en prenant la direction des toilettes. Elle s’arrêta à mi-chemin en jetant un regard en direction des gens pour repérer sa cousine, mais ne l’aperçu pas. Elle avait disparu elle maintenant ? « Attendez faut que je fasse un truc avant. » Fronçant légèrement des sourcils, elle s’autorisa un petit détour et repartit vers la salle où elle trouva une chaise sur laquelle elle monta, en prenant appuie sur Emilio qui avait visiblement vidé le buffet. Un jour, Naina lui expliquerait qu’elle allait juste pisser et non pas dans un pays du tiers monde sans nourriture. « PARO JE VAIS PISSER ! » Elle avait mit ses mains autour de sa bouche comme un mégaphone improvisé et s’était mise à hurler aussi fort qu’elle le pouvait en hindi. Lorsqu’elle vit des visages se tourner vers elle et qu’elle vit surtout la terreur dans les yeux des gens, elle poussa un soupir. « CALMEZ VOS CULS JE VAIS PAS FAIRE SAUTER DE BOMBE JE VAIS JUSTE PISSER. ET CECI EST UN APPEL A L’AIDE ! » Reprit-elle, cette fois en anglais en levant les yeux au ciel. Bien, maintenant que ça c’était fait, elle pouvait descendre et soulager sa vessie.  

@Emilio C. Blasco
@Pandora Campbell
@Madim P. Vitaïev
@Elias Black

HJ : Oui c'est très long et je suis désolée mochu j'essaie de faire de mon mieux mais plus y a de gens et plus c'est long, j'suis désolée j'ai dit triste je ferais plus court la prochaine fois, promis sad

_________________
Cause in a sky full of stars
These four lonely walls have changed the way I feel. The way I feel, I'm standing still. And nothing else matters now, you're not here. Where are you ? I've been calling you ? Where else can I go ? Memories turn to dust, please don't burry us. I got you. ▬ If I lose myself I lose it all.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administrateur
● Crédits : ©Oxalys love
● Face claim : Boyd Holbrook

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Happy founders day - Le bal   Ven 2 Juin - 11:19


Le nouvel accès de confiance en soi d’Olivia le laisse suffisamment pantois pour qu’il l’observe, quelques instants, sans trop savoir quoi lui dire, avant de choisir de sourire, retenant un léger éclat de rire. D’une main, il lui caresse la joue, comme on le ferait à un enfant qui se montre un peu présomptueux en déclarant pouvoir sauter du dernier plongeoir de la piscine. En revanche, la suite de sa réflexion l’intrigue suffisamment pour qu’il affiche un air un peu plus sérieux, regard suffisamment équivoque pour signifier qu’il n’est pas contre l’idée de s’éclipser plus tôt que prévu.. Avant que ce grand bablet trop blond et dégingandé, ou c’est Jed qui exagère, ne vienne perturber ce court instant de complicité. Certains appelleraient ça le karma, mais pour lui c’est juste l’art d’arriver à point pour foutre sa merde quelque part. Et s’il accepte de laisser Olivia dans les bras squelettique de l’autre mort-vivant, parce qu’il est pâle un peu, quand même, ce n’est pas sans un soupir agacé; surtout quand il aperçoit un des Dixen qui s’approche de lui, ce même s’il joue le jeu de l’heureuse surprise. Il s’avale une nouvelle gorgée, comme pour se donner du courage, parce qu’il lui en faut bien pour se coltiner l’autre niais de Marcus, sans lui coller une tarte avant la fin de la soirée. Si, cette fois, il peut éviter que ça finisse en esclandre dans le coin, ça l’arrangerait bien. C’est sans compter la politesse de cet arriviste qui oblige Jed à tourner la tête en direction d’Olivia, haussant les épaules. « Semblerait qu’elle en ait un peu plus que tu ne le crois, étant donné que t’es pas dans ses fréquentations. » L’erreur est humaine, mais il est pas Dieu, même s’il aimerait bien, alors les relations entre les uns et les autres ça lui échappe: puis il s’en fout pas mal aussi, faut le dire.

Il voudrait bien ignorer cette imitation d’homme aussi, mais c’est peine perdue, bien qu’on lui offre la possibilité d’un entracte; alors que Marcus le titille sur le sujet qui l’agace, y a une timbrée qui se met à gueuler comme une truie qu’on égorge. Pas que Jed ait besoin de lever le nez pour reconnaître Naina, mais il le fait quand même pour la voir sur une chaise, surplombant la pièce, à hurler. Elle a déjà un grain au naturel, alors pourquoi est-ce qu’on la laisse boire du champagne ? Certains veulent vraiment voir le monde brûler, c’est pas possible, ou alors c’est de l’inconscience collective. Son regard passe de l’indienne au type qui l’accompagne, secouant la tête en prenant Emilio en pitié, ainsi que le type qui l'accompagne; quoiqu’il crache pas sur le fait qu’il soit bien content que ça soit pas à lui de la gérer, ça fait d’ailleurs un moment que Papa Patel lui foutu la paix concernant sa précieuse fille. Qu’il couve trop, ce qui pousse Jed a rester persuadé qu’elle a été trouvé dans une benne à ordures.

La pause pub terminée, il reporte son attention sur le petit bourgeois en haussant les épaules. « Le fait est que mon costume de poulet, j’le retire à la fin de ma journée.. Pas sûr que ça soit le cas avec ta tenue de blaireau. Néanmoins il sourit, à moitié. En revanche, si c’est pour proposé de passer sous ton bureau dans l’espoir de récupérer ma place.. Désolé, je ne suis pas désespéré à ce point, mon poussin. »

@Olivia P. Sinclair
@Alexis Weiss
@Marcus R. Dixen
@Naina Patel
@Emilio C. Blasco
@Madim P. Vitaïev

_________________
 
When the night was full of terrors And your eyes were filled with tears When you had not touched me yet Oh, take me back to the night we met

Revenir en haut Aller en bas
avatar
● Crédits : bazzard
● Face claim : Cole Sprouse

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Happy founders day - Le bal   Ven 2 Juin - 11:40


A entendre la conversation des deux jeunes filles, il était certain qu’Emma avait parlé de Brent à son ami. Argan n’était cependant pas assez proche de sa cavalière pour s’incruster dans la conversation. Il en profitait pour grignoter un énième cupcake. A présent qu’il savait ce qui entrait dans sa composition, il se disait qu’il faudrait qu’il se calme. Mais la gourmandise était bien son pire défaut. Heureusement qu’il ne prenait jamais un gramme.

Apparemment, Georah n’avait pas compris que sa question à propos des chaussures était une blague. Il avait beau apprécier les choses qui sortaient de l’ordinaire, il ne se voyait pas porter des chaussures pailletées. « C’est adorable, mais je crois que mes bonnes vieilles baskets me suffiront. » Cette fille était excentrique, mais Argan comprenait pourquoi Emma l’appréciait. Elle était drôle et ne se posait pas de questions.

Il n’eut pas le temps de faire de remarque sur le « fameux Argan », que Brent se dirigeait vers eux pour danser avec Emma. Argan le soupçonnait même de lui dire qu’il pensait partir tôt pour pouvoir être tout de suite avec elle. Ou alors, il disait vrai, et Emma risquait de vouloir le faire rester plus longtemps. Ils étaient mignons, même s’ils avaient encore l’air un peu gauche l’un avec l’autre. Après un sourire, Emma se dirigea avec Brent vers la piste  « J’espère que tu m’oublieras pas dans ses bras, je vais être perdu sans ma cavalière ! » Il ne lui en voulait pas de partir avec lui. Il fallait bien qu’elle s’amuse.

Une fois sa cavalière partie, Argan se retrouva seul avec Georah qui était partie dans un monologue sur les premières danses et leur suite. Il ne pouvait que rire face à cette fille. « Tant qu’elle part pas faire des bêtises aux toilettes, ça me va. Je risquerais d’avoir des problèmes. »

Argan fit la moue en réfléchissant à sa proposition. Il ne savait pas si boire était une bonne idée, vu le nombre de cupcakes magiques qu’il avait déjà avalés. Alors il lui tendit la main à la façon d’un gentleman. « M’accorderiez-vous cette danse, demoiselle ?»


― made by hope ―


@Emma Weiss
@Georah E. Peters
@Brent Davis

_________________

Nothing's perfect

Il ne faut surtout pas te laisser aller. C'est dix fois plus long de se reconstruire que de s'écrouler. © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
● Crédits : moi
● Face claim : Stephen james

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Happy founders day - Le bal   Ven 2 Juin - 13:18

Emma me demandait si j'allais vraiment partir. J'ai acquiescé, ce serait mentir que de dire que j'allais rester longtemps alors que je ne m'amusais pas vraiment. Je manquais de sociabilité, il n' avait pas de doute. J'étais renfermé depuis que j'étais ici. C'était difficile pour moi d'aller vers les autres depuis que j'avais changé d’identité. Je n'aimais pas mentir et je n'aimais pas qu'on me pose trop de questions. Je lui ai donc répondu :

« Oui, je ne suis pas un grand adepte des soirées et puis je travail demain matin.»

J'ai haussé les épaules. Ce n'était pas très grave si je partais. Elle continuerait de s'amuser. Je n'avais vraiment plus l'habitude de m'amuser pour ma part. J'ai tourné la tête avec un air amusé vers l'ami d'Emma. Sa voix était plus grave que celle d'une femme. C'était curieux mais je me fichais complètement de ce genre de détails. Je ne savais juste pas s'il préférait qu'on le considère comme une femme ou comme un homme alors je n'ai rien dit pour ne pas faire d'impair, mais il ou elle avait l'air fort sympathique et sa franchise me plaisait. J'ai souris d'ailleurs quand il m'a dit qu'Emma voulait sûrement plus mais qu'elle n'osait pas le demander. Argan nous à laisser partir aussi et je lui ai dis pour le rassurer :

« Ne t'en fais pas je te la rends entière, enfin sauf si je lui marche sur les pieds.»


J'ai souris,un peu d'humour ne faisait pas de mal et j'ai regardé Emma. J’espérais vraiment que je n'allais pas lui écraser les pieds. Je n'ai jamais été un très bon danseur, même si ce n'était qu'un slow.J'ai posé mon bras autour de la taille de la jolie Emma. Elle était vraiment belle ce soir. J'avais du mal à quitter son regard. Il y avait quelque chose qui me fascinait dans ses yeux. J'ai fini par lui demander d'un air intrigué:

« C'est vrai ce qu'à dit ton ami? … D'ailleurs … comment je dois l’appeler? Il préfère qu'on dise il ou elle?»

Je m'adaptais à tout. Ce n'était pas un problème pour moi. Rien n'était un problème, sauf la connerie peut-être mais il y a tellement de gens cons qu'on ne pouvait pas faire grand chose contre ça malheureusement.
@Emma Weiss
@Argan Forman
@Georah E. Peters

_________________


We can be heroes
I don't remember one moment i tried to forget i lost myself yet i'm better not sad now i'm closer to the edge. it was a a thousand to one and a million to two time to go down in flames and i'm taking you closer to the edge.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
● Crédits : tumblr
● Face claim : Simon Nessman

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Happy founders day - Le bal   Ven 2 Juin - 13:41

« Je ne veux me faire personne ce soir, mais merci pour ce conseil. » Petit sourire. Mais en regardant les deux amoureux et l’autre homme, je me rendis compte qu’ils filaient sûrement un mauvais coton, alors qu’avant l’arrivée de l’énergumène, ils semblaient bien s’amuser ! Ah, si mon cerveau avait été moins embrumé, j’aurais sûrement pu ressentir un minimum d’empathie pour eux. Malheureusement pas là.

Mais ce n’était pas tant un problème. De ce que j’avais compris, j’étais invité pour l’arrêt pipi avant même d’avoir pu prendre mes verres au bar. Je m’enfilais une coupe de champagne en levant les yeux au ciel. Pourquoi avait-elle besoin d’aide pour aller aux toilettes ? Je me rappelais sa tenue. D’accord, peut-être aurait-elle besoin d’aide. Je ne m’attendais pas à ce qu’elle monte sur une chaise par contre. Ni qu’elle se mette à crier en hindi. Ca me fit éclater de rire de façon comme jamais. Tellement que je n’en remarquais plus le souffle d’Emilio… beuh. C’était à la beuh. Ca faisait longtemps.

Bon, au moins Elias aussi pourrait fuir les remontrances de cet homme, car je le voyais mal laisser Pandora lui filer entre les doigts. Mais Naina… je n’arrivais pas à m’en remettre. J’en avais les larmes aux yeux.


@Naina Patel
@Emilio C. Blasco
@Pandora Campbell
@Elias Black
@Angel Black
Revenir en haut Aller en bas
avatar
● Crédits : tumblr + insta
● Face claim : Stav Strashko

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Happy founders day - Le bal   Ven 2 Juin - 13:58

« Oh, tu ne devrais pas t’inquiéter pour les toilettes. Je ne pense pas qu’Emma craquera dans les toilettes du bal. » Mais évidemment, il y avait toujours une autre possibilité. « Mais s’ils essaient de s’échapper de la salle pour rejoindre les voitures, j’ai peur pour ta vie. » Je me mis à rire. « En tous cas il y aura un bisou ! Long, romantique, cliché, et elle se sentira voler et… est-ce que tous les cupcakes sont à la beuh ou y a d’autres choses qui se cachent dans les autres ? Parce que je ne sais pas si Emma aura toute sa tête finalement, haha. »

Finalement le gentleman me tendit le bras pour m’inviter à danser sans oublier un « demoiselle » qui me fit rire à nouveau. « Merci, mon bon monsieur, mais je ne suis pas une demoiselle, Argan ! Encore ! Mais tu peux dire « princesse », parce que j’aime bien ce mot. Tous les autres mots au féminin, faut oublier ! » Mais je saisis son bras pour l’entrainer un petit peu plus dans la foule dansante, me laissant porter par le rythme de la musique. Mes mains saisirent les épaules d’Argan pour le faire bouger au même rythme que moi, le secouant doucement, en souriant, avant de le lâcher pour ne pas qu’il pense que j’étais trop tactil.e non plus. Il fallait pas brusquer les autres, c’est ça ? L’idée me fit rire. C’était dur de réfléchir juste.

« Argan, si tu laisses encore entendre que je suis une fille, je te prouverai le contraire. »
Je le taquinais, évidemment, même si je ne répondrais plus vraiment de mes actes. Mais n’ayant aucune gêne, je m’en fichais complètement.

@Emma Weiss
@Argan Forman
Revenir en haut Aller en bas
avatar
● Crédits : Millioneyes ♥
● Face claim : Lili Reinhart

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Happy founders day - Le bal   Sam 3 Juin - 3:49


Emma noue ses mains sur la nuque de Brent et alors qu’ils dansent doucement au rythme de la musique, elle lui caresse doucement la nuque, un sourire flottant toujours sur ses lèvres. Dans son état normal, elle serait sans doute trop timide pour prendre la liberté d’agir ainsi, elle se contenterait surement de lier ses bras dans le dos de Brent et de remuer doucement, sans plus. Elle est plus entreprenante qu’à l’habitude, son corps se collant contre le sien, sans doute l’effet du champagne et des cupcakes ingérés plus tôt, qui commencent à faire effet… « T’es certain que je ne peux rien faire pour te convaincre de rester un peu? » Si elle était dans son état normal, elle pâlirait de honte face aux mots qu’elle vient de dire. Mais là, elle se contente de le regarder en battant des cils, une légère rougeur aux joues. « C’est juste que j’aime passer du temps avec toi. », ajoute-t-elle.

Brent la questionne sur Georah, et Emma a le réflexe de tourner légèrement le visage pour voir son ami.e, qu’elle voit danser avec Argan, ce qui lui arrache un petit rire amusé. « Oui, c’est vrai. On dit « iel ». », lui répond-elle en insistant sur la prononciation particulière du pronom. « Geo’ a l’habitude qu’on se mélange, iel n’en fait pas tellement de cas… Même moi, qui suis son amie depuis des années, je me trompe encore parfois. » Enfin depuis le temps, Emma a fait davantage de recherches sur l’identité de genre. Mais dans les premières années de leur amitié, elle était constamment confuse par l’identité de Georah, confondant les pronoms sans arrêt. Mais Geo’ ne s’en est jamais vraiment formalisé.e, appréciant tout de même l’effort derrière ces petites inattentions.

En dansant, c’est elle qui marche sur un pied de Brent, ce qui lui fait perdre un peu l’équilibre, et elle se rattrape en resserrant sa prise sur lui, son visage dans le creux de son cou. Son cœur bat à une vitesse folle et il lui faut une seconde pour retrouver sa constance, avant qu’elle lève le regard vers lui en riant avec douceur. « Désolée! », lui souffle-t-elle avant s’appuyer de nouveau sa tête sur son épaule, plus doucement cette fois, respirant son parfum à plein poumons.

@Brent Davis
@Argan Forman
@Georah E. Peters

_________________
Hope when the moment comes you'll say I did it all. I owned every second that this world could give, I saw so many places, the things that I did. Yeah, with every broken bone I swear I lived.
© anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
● Crédits : avatar @arya | signa by bat'phanie | citation signa by linkin park (invisible)
● Face claim : max riemelt

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Happy founders day - Le bal   Sam 3 Juin - 15:09

bal de cérémonie
everbody


Quel est ce type déjà qui disait un truc du genre : « J'voudrais pas faire ma raclette, mais la soirée s'annonce pas super. » Nan parce qu'à l'heure actuelle, Angie se disait à peut près pareil. En vérité, il se le disait depuis longtemps déjà, mais la présence d'Elias venait de confirmer ses craintes. Ne lui avait-il pas dit à Emilio que ça finirait en sucette cette histoire de trafique de cupcakes. Ah bah non, il lui avait pas dit ! Une belle connerie encore...
Le jeune homme était à deux doigts de craquer... Pandora n'aidait en rien. La demoiselle, à qui Angel faisait d'habitude confiance, semblait dans un état presque pire que son ami... On lui pardonnait bien sûr, tout ça n'était que l'effet de la drogue... mais ça n'en donnait pas moins envie à Angel de les prendre tous les deux par la colerette et de les plonger dans un seau d'eau glacée, histoire de.

Elias était bien parti pour finir dans le mal pendant des jours, et cette seule idée donner envie à l'aîné des Black de se mettre des claques. Il écouta son frangin réciter la formule complète de la cocaïne et le fixa d'un air ahuri alors qu'il reprenait son souffle et sortait une anecdote débile... Angel allait réagir lorsque son frère ouvrit de grands yeux et ameuta tout le quartier de son accent espagnol mémorable. Un facepalm aurait du s'imposer, mais Angel était coincé entre désespoir et colère. « Elias bordel... » Il regarda le jeune homme répéter sa trouvaille à Pandora et s'approcha pour le saisir par les épaules et le forcer à le regarder. « STOP. J'suis pas un narcotraficant, ni un dealer ni rien... C'était- » Un délire. Une grosse blague. Il se stoppa en analysant la réalité. Putain mais il était quand même bien con des fois !
Bon après tout, c'était Emilio qui avait rapporté la drogue... c'était donc sa faute. Ou celle du type à qui il l'avait prise. Ou celle de son vendeur. De son fabricant. De cette planète qui avait créé de quoi en frabriquer ! Oui voilà.C'était la faute de la planète. Angel se jura tout de même de toucher deux mots à Emilio plus tard dans la soirée... Il avait à peine pris sa décision que déjà Elias s'y remettait. L'aîné ne se souvenait pas que son frère ait été aussi infatiguable de sa vie...

Et pour couronner le tout, 'indienne avait apparemment décidée que leur soirée n'était pas encore suffisamment palpitante. Angie n'eut pas le temps de l'empêcher de saisir deux coupes de champagnes et d'en tendre une à Elias avant de trinquer. Il allait leur reprendre des mains en râlant lorsque son frère parla d'Olivia et de son soit-disant amant. Il soupira mais tourna instinctivement la tête dans la direction qu'il indiquait du regard, tout en râlant. « J't'ai déjà dit que c'était pas ma cop- » Pouf disparu. Elias et Pandora avaient profité de cette diversion pour prendre la poudre d'escampette dans la foule. Angel hésitait entre hurler et pleurer. En plus de ça, voir Olivia avec Jed le mettait en rage. Il n'aimait pas tellement dans quel état leur relation mettait son amie...

Au moment où il ruminait ses malheurs, un type passa avec un plateau de cupcakes. Angel n'hésita qu'à peine avant de saisir le plus crémeux, où il savait parfaitement qu'il y avait de la beuh. Quitte à noyer son désespoir, autant le faire proprement... Bien sûr il aurait pu courir après son frère, mais quand il y songeait, il se disait qu'après-tout, il était adulte et qu'il assumerait ses conneries le lendemain... De toute façon il n'aurait pas pu le forcer à rentrer... Lui par contre en mourait d'envie. Il croqua dans son gâteau alors qu'Olivia se faisait enlever par Alexis pour une danse et une grimace étira ses lèvres.

J'voudrais pas faire ma raclette, mais la soirée s'annonce pas super...

@Pandora Campbell
@Elias Black
@Olivia P. Sinclair
@Emilio C. Blasco
@Jed Fensworth
@Alexis Weiss



― made by hope ―

_________________
invisible
I was not trying to tear you down, the words that I could've used I was too scared to say out loud ▬ If I cannot break your fall, I'll pick you up right off the ground. If you felt invisible, I won't let you feel that now.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Membres du mois
● Crédits : avatar | hope (me) ☼ gifs | hope me ☼ code signa | bat'phanie ☼ citation signa | linkin park, easier to run
● Face claim : grey damon

Sunny days are coming to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Happy founders day - Le bal   Sam 3 Juin - 15:47

bal de cérémonie
everbody


Il avait été idiot de penser qu'il avait un jour compté pour ce type... Et se dire que lui avait compté sur son soutien pendant tant d'années, que son bien-être avait littéralement dépendu de lui... c'était comme se rendre compte d'un coup que si votre ravisseur cesse de vous apporter de la nourriture, vous finissez par crever de faim. Adrian avait été son ravisseur... et à stade, on était pas loin du Syndrome de Stockolm en ce qui l'avait concerné.

Lorsqu'il entendit le jeune homme annoncer froidement qu'il s'était fait virer de chez ses parents et n'avait su ou aller, que donc en toute logique il s'était barré sans rien (CQFD), Nix fut déchiré entre l'envie insoutenable de lui écraser son poing sur la figure et celle de l'étreindre à l'en étouffer. Les vieilles habitudes ont la vie dure, et Lewis avait beau être un connard, Nix l'avait jamais réussi à complètement le haïr...

« T'aurais pu venir à la maison. » Son ton était plein de reproches et de déception. Il savait qu'Adrian n'avait jamais été aussi attaché à lui que la réciproque mais avant de fuir, il aurait du penser à ses amis. D'aucun aurait jugé cette fuite de lâche. Nix appelait ça l'Adrian attitude. Ne pas dépendre des autres. Trop fier pour demander de l'aide. Le cliché du type indépendant qui ne doit rien à personne et ne s'en porte que mieux. Et visiblement, cela avait réussi à l'entrepreneur... « Bon père de famille, des marmots à foison... T'as cru quoi ? T'étais pas le seul à avoir de l'ambition pour toi... » Il eut un petit sourire, le premier presque réel et pas froissé d'amertume... Il se souvenait de leurs discussions sur l'avenir qu'ils s'imaginaient... Aussi loin qu'il s'en souvenait, Nix n'avait jamais entendu le mot 'Lakeview' sortir de leurs bouches.

Adrian l'avait interrogé sur lui, et alors que le barman allait répondre avec sarcasme, Alexis débarqua. Manquait plus que ça tient... Le type qu'il cherchait à tout prix à éviter qui se ramenait comme une fleur. Nix le regarda d'un air sombre alors que l'autre le reluquait. Alexis dans toute sa splendeur. Il parla à Adrian en l'évoquant. Nix faillit protester mais son ami d'enfance le devança et il lui jeta un coup d'oeil presque reconnaissant, confirmant silencieusement qu'entre eux, ça n'arriverait jamais... même si Nix en avait fantasmé un temps...

Alexis vint déposer un baiser bien trop proche de ses lèvres, crispant Nix qui regretta pour la millième fois d'être venu. Il serra sa coupe entre ses doigts pour résister à l'attraction du blond, tandis que ce dernier annonçait devoir aller danser avec une certaine Olivia - froncement de sourcils mi-interrogateur mi-jaloux -. L'intervention d'Adrian le refroidit illico. Nix fit la moue. « Pourquoi ça ne m'étonne pas... » Il lui en voulait. Parce qu'il lui avait volé ça aussi. Comme il lui avait volé ses espoirs d'adolescent, une partie de ses rêves, son bonheur...   « Ça m'est égal ceci dit. Alexis est libre de faire ce qu'il veut de son cul. Ça ne me regarde en rien... On est pas maqués. » Il s'en voudrait longtemps d'avoir ajouté la dernière précision. Comme si quelqu'un avait pu imaginer le contraire... comme si il était déçu lui-même de cette réalité. Putain Nix, ressaisis-toi.

Alexis choisi ce moment pour lui souffler la promesse d'une danse à l'oreille, tout en laissant traîner - avec provocation - ses mains sur lui et se s'enfuir de nouveau. Le barman se mordit la lèvre et se fit violence pour ne pas suivre sa silhouette dans la foule. Il se retourna vers Adrian, qui le regardait d'un air étrange, un cupcake entamé en mains. « Alors comme ça tu connais Lexis ? » Sans doute était-ce une très mauvaise idée. C'était même sûr.

@Olivia P. Sinclair
@Adrian W. Lewis
@Alexis Weiss



― made by hope ―

_________________
runaway from you
it's so much easier to go ▬ Sometimes I remember the darkness of my past, bringing back these memories I wish I didn't have. sometimes I think of letting go and never looking back and never moving forward so there'd never be a past.
Revenir en haut Aller en bas
 
Happy founders day - Le bal
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 10 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12, 13  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Behind Closed Doors :: Lakeview :: Happy Founders day-