AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rencontre entre deux pages de romans ~ Sasha

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
● Crédits : Blueberry, it's me !
● Face claim : Jamie Campbell Bower
Happy 1st Birthday to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Rencontre entre deux pages de romans ~ Sasha   Mar 23 Mai - 9:04

Rencontre entre deux pages de romans

― Sarlie ―

L’odeur des pages, les taches d’encres sur les doigts, les coins cornés par l’usure. Tes doigts parcouraient les tranches de livre alors que tu lisais les titres. En attrapant un ici de là, regardant la couverture, le reposant, parfois allant jusqu’à lire le résumé. Tu n’étais pas dans ton rayon préféré bien que tu y viennes de temps en temps pour changer un peu de style.
Tu étais un peu à la recherche d’un livre sans l’être vraiment. Grand passionné par la littérature, tu avais une importante collection de livre à ton appartement, plusieurs centaines, répartis dans plusieurs bibliothèques. Tu en achetais quand un titre te plaisait, quand tu en cherchais un en particulier. Tu en avais des piles qui commençaient à se créer au sol, t’obligeant à bientôt acheter de nouvelles étagères. Certains de tes livres avaient même une certaine valeur.

Tu ne sais plus tellement pourquoi tu étais sorti aujourd’hui, mais tu l’avais fait. Et en déambulant, tu as fini par arriver devant cette librairie. Tu la connaissais par cœur pour y venir régulièrement ou plutôt trop souvent. Ce n’était pas vraiment ta faute, tu as toujours été faible face à des rayonnages entier de livres. Tu ne pouvais résister à la tentation d’en acheter. D’ailleurs, ton budget mensuel pour ce genre d’achat était plutôt important.
Mais là, aujourd’hui, tu n’étais pas certain de ton achat. Les Enfants de la Liberté, un livre de Marc Levy. On t’avait conseillé ce livre. Bien qu’il ne soit pas d’un auteur que tu lises, tu allais y réfléchir, comme tu l’as dit. Mais maintenant, avec tes doigts posés dessus, tu ne sais pas. Tu sais que si tu l’achètes, tu ne le liras pas tout de suite, tu risques de ne pas le lire du tout car vraiment, cet auteur te rebute.

Tu vas pour le reposer que tu sens une présence au bout du rayon, un regard posé sur toi et qui te rend aussitôt mal à l’aise. Tu n’aimes pas attirer l’attention. Tu n’aimes pas quand on s’intéresse à toi, plus encore dans un lieu publique car cela mène forcément à des ennuis pour toi. Pourtant, alors que tu regardes autours de toi, tu ne vois personne. Mais ce sentiment de malaise et de regard sur toi continue de persister. Tu  vois aussi que le rayon dans lequel tu es n’est qu’un cul-de-sac. Alors tu reposes franchement le livre, filant dans le rayon pour échapper à cette sensation. Alors que tu sortais de la rangée, quelqu’un y entre brusquement, mais dans la manœuvre, tu le vois bouger et se mettre sur ton chemin. Tu entres en collision avec lui et te rattrape aux étagères derrière toi.

C’est là que tu es obligé de le regarder alors que tu te redresses. Et tu y es surpris en découvrant Sasha devant toi, tu ne t’attendais pas à le croiser ici. Sasha. L’homme du café. La personne qui voulait absolument te raccompagner chez toi. La personne qui est entré dans ton appartement. L’homme aux magnifiques yeux vairons.

― made by hope ―

_________________

My fucking pain it's easy to see
That it is my cross to bear
Revenir en haut Aller en bas
● Crédits : Bazzart
● Face claim : Dominic Sherwood
Happy 1st Birthday to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Rencontre entre deux pages de romans ~ Sasha   Mar 23 Mai - 16:03


 
Depuis son arrivée à Lakeview, la vie de Sasha n’avait pas été des plus actives. Il avait rencontré du monde, s’était même presque fait des amis. Il travaillait beaucoup, allait courir, à la salle de sport… Et par-dessus tout, il lisait énormément. En une semaine, il avait dévoré trois romans fantastiques, même s’il n’en avait pas retenu les noms. Ils n’étaient pas mauvais, mais pas assez bons pour en retenir les noms, ou attendre la suite s’il y en avait une.

Cela faisait un bon moment que Sasha n’avait pas eu de coup de foudre pour une histoire. Il avait lu une bonne majorité des séries littéraires à succès, et avait surtout adoré les Hunger Games. Mais depuis quelques mois, il se lassait rapidement, et pouvait même décroché au début de la lecture de certains romans. Bien sûr, il avait fini de relire Les Enfants de la Liberté. A chaque fois qu’Agathe lui manquait un peu trop fort, il le lisait, parfois en une seule nuit.

Ce livre, il en avait parlé à Charlie, par SMS. Après leur rencontre, il avait cherché plusieurs jours avant de trouver une bonne raison de lui écrire. Il ne savait pas pourquoi, mais il voulait garder contact avec ce jeune homme qui l’avait touché. Lors de leur discussion, Sasha avait compris que le blond n’était pas fan de cet auteur. A vrai dire, il ne l’était pas lui-même, et ce livre n’était pas le mieux écrit qu’il ait lu. Mais il ne parvenait pas à s’en détacher. Avec le temps, il arrivait presque à connaître certains passages par cœur.

Pendant cette discussion, Charlie lui avait parlé de ses livres préférés, et Sasha avait été se renseigner. Il en avait déjà entendu parler, mais n’avait jamais essayé de les lire. C’est pour cette raison qu’il se retrouvait dans les rayons d’une librairie. Face à lui s’étalaient un bon nombre de romans d’une même auteur. Il chercha un moment avant de trouver le premier. Il y avait plusieurs séries, et il était facile de s’y perdre.

Le livre dans les mains, Sasha se dirigea vers les caisses, avant de voir une tête blonde qu’il connaissait derrière un rayon. Afin d’en être sûr, il se déplaça vers le rayon en question.

Il n’eut même pas le temps d’y entrer qu’il se retrouva percuté par cette même tête blonde qui se rattrapa aux étagères derrière lui.

Sasha ne savait pas ce qu’il devait faire. La dernière fois, Charlie avait fait une crise de panique alors qu’il ne l’avait même pas touché. Au fond, il était content de le voir bien que la raison lui soit encore étrangère.   « Charlie… Je suis désolé. Je pensais pas que quelqu’un sortirait de là si vite. » C’était en partie vrai. Il ne se doutait surtout pas que la personne dont il essayait de vérifier l’identité sortirait si vite. Mais ça, il ne le lui dirait pas.   « Ca va ? Je ne t’ai pas fait mal ? » Sasha espérait vraiment qu’il accepte de lui parler, même un tout petit peu.

Avec le choc, le livre qu’il comptait acheter était tombé au sol, et Sasha se baissa pour le ramasser avant de regarder à nouveau Charlie.
― made by hope ―

_________________
Librement nous servons parce que nous aimons librement.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
● Crédits : Blueberry, it's me !
● Face claim : Jamie Campbell Bower
Happy 1st Birthday to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Rencontre entre deux pages de romans ~ Sasha   Jeu 25 Mai - 18:38

Rencontre entre deux pages de romans

― Sarlie ―

Rentrer en contact avec Sasha n'était pas prévu dans tes plans. Heureusement, cela ne dura pas assez longtemps pour que tu te sentes mal à l'aise. Tu hoches la tête pour toute réponse. Tu n'avais rien de mal. En réalité, tu as déjà subit bien plus dur comme choc ou comme coup, ce n'était pas cette petite bousculade qui allait te briser en deux. Heureusement ou... malheureusement. Bien que dans un sens cela à réveillé une légère douleur dans le bas de ton dos qui a récemment rencontré le rebord d'une poubelle en métal quand tu partais du bar il y a deux soirs de cela. Mais tu ne dis rien, parce que tu n'as jamais rien dit pour ça. Mot, cri, gémissement. Jamais rien. Tu caches rapidement la légère grimace que tu as eût et tu frottes discrètement l'hématome caché sous tes fringues.

C'est en le regardant se baisser et ramasser le livre qu'il tenait puis ses mains que tu te rends compte du livre qu'il tiens, reconnaissant la couverture que tu connaissais à présent par cœur. Une souffle de bonheur et de joie te traverse mais tu te retiens de sourire avant d'être sûr de ce qu'il allait en faire. « Tu vas vraiment le lire ? » Tout naturellement tu as tapé sur ton écran avant de le lui montrer, comme si c'était une habitude entre vous. Comme si tu le faisais tout les jours, bien que ce ne soit pas le cas. « Genre réellement ? » Tu es vraiment peu certain de sa réponse et tu as besoin d'une confirmation. Te rendant compte que c'est l'une des rares fois où ta parole semble vraiment compter, où quelqu'un prend le soin de t'écouter et de s’intéresser à toi. Tu en as mal au cœur tellement cela te donne une agréable impression. Tu en as presque envie de pleurer de joie mais tu te retiens, tu te contiens de montrer quoi que ce soit.

Tu te rends compte alors de ce qu'il va faire, toi tu n'as proposé qu'un titre de livre comme ça mais il semblait vraiment vouloir le lire alors que toi... Toi tu avais reposé le sien sur l'étagère. Un peu stressé à l'idée de le lire, un peu stressé à l'idée de l'acheter, ne comprenant pas pourquoi cela te faisait autant te poser de questions. « J'espère que tu vas aimer. » Tu l'espères sincèrement, tu ne voudrais pas paraître comme quelqu'un qui donne de mauvais conseil. Tu tritures les manches de ton sweat troué un peu partout. Tu espères qu'il ne te jugera pas mal s'il n'aime pas ce livre.
Tu regardes alors le rayon d'où tu sors un peu timidement. « Je... J'ai vu le livre que tu m'as conseillé. » Tu l'as vu, tu l'as pris en main, tu as lu le résumé mais... Tu l'as reposé. Parce que tu doutes vraiment de réussir à l'aimer et tu sais que si c'est le cas, tu ne saurais comment le dire à Sasha sans le décevoir. « Mais j'hésite encore beaucoup. » Tu as l'impression de devoir te justifier. De devoir dire que tu hésites, ce qui est vrai. Mais là tu as juste envie d'aller rechercher le livre pour l'acheter pour lui montrer aussi que tu fais attention à ce qu'il te dit, que tu es attentif à sa personne.
Tu te sens un peu honteux et baisse les yeux, tu as l'impression de te revoir à la maison après que ta sœur aînée ait criée après toi pour te demander un service et que tu ne t'es pas exécuté. Tu te souviens des claques et des coups de poins reçu. Du placard aussi, où elle t'enfermait quand elle était vraiment énervée contre toi. Tu sais que Sasha ne ferait pas ça, tu le sens, mais tu ne peux t'y empêcher d'y penser et de redouter ce qu’il ferait.
Alors tu retournes dans le rayon pour attraper le livre sans vraiment regarder le jeune homme. Tu ne veux pas lire la déception dans ses yeux et de le voir t'engueuler pour ça. Tu ne veux pas voir ses beaux yeux vairons se voiler et être déçu par toi.

― made by hope ―

_________________

My fucking pain it's easy to see
That it is my cross to bear
Revenir en haut Aller en bas
● Crédits : Bazzart
● Face claim : Dominic Sherwood
Happy 1st Birthday to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Rencontre entre deux pages de romans ~ Sasha   Jeu 25 Mai - 23:16



Charlie avait à peine hésité avant de hocher la tête pour lui faire comprendre que tout allait bien. Ce que Sasha n’avait pas vu, c’était la grimace du jeune homme, qu’il cacha bien vite alors qu’il ramassait son livre au sol.

Sasha était heureux de le revoir. Il ne lui dirait pas, mais c’était le cas et la sensation était étrange, après tant d’années à s’empêcher tous sentiments positifs.
Il esquissa un sourire en voyant l’air de Charlie, quand il remarqua quel livre il portait. Naturellement, le jeune homme avait pianoté rapidement sur son téléphone avant de lui montrer. Il semblait réellement étonné – heureux ? – que Sasha ait envie de le lire. Mais après tout, c’était son style de lecture, alors pourquoi pas ? « C’est si étonnant que ça ? » Il ne voulait pas se moquer, mais son air rieur ne pouvait que trahir son amusement. « Quand je t’ai demandé quel était ton livre préféré, ce n’était pas que par pure curiosité. Je te l’ai dit, je n’avais plus rien à lire, et ceux que j’ai lu cette semaine étaient plutôt décevants au final. » Des histoires banales, sans profondeur, sans réelle recherche. Cela faisait passer le temps, ça l’aidait à moins s’ennuyer. Mais ça ne le transportait pas, il n’était pas passionné par sa lecture au point d’attendre n’importe quel temps libre pour continuer l’histoire.

Sasha n’aimait pas lire juste pour lire. Il aimait ces romans qui l’emmenaient loin de ce monde, qui lui faisaient croire à des créatures irréelles, des mondes qui n’existaient pas.
Il s’était renseigné sur la série que lui avait conseillée Charlie, et il espérait vraiment avoir ce coup de cœur qu’il attendait depuis des semaines. « J’espère aimer aussi. Je pourrais te le dire dans quelques jours. » Il ne lui faudrait pas bien longtemps pour finir le premier tome. Il lisait trop vite, et ça lui coutait cher, à force. Tant que ses revenus le lui permettaient, il continuerait à lire autant.

Charlie sembla changer d’humeur d’un coup lorsqu’il regarda la rangée derrière lui, avant d’aborder le sujet du livre dont lui avait parlé Sasha. Il avait l’air honteux d’hésiter, et le blond ne comprit pas vraiment sa réaction. Il lui avait effectivement conseillé ce livre, parce que l’histoire l’avait touché. Mais jamais il n’avait voulu forcer Charlie à le lire et il ne lui en voudrait pas s’il ne le faisait pas, ou s’il ne l’aimait pas.

Sasha n’eut même pas le temps de dire quoi que ce soit que Charlie se dirigeait déjà vers le rayon, certainement dans le but de chercher un exemplaire. D’un coup, il se sentit vraiment mal. Mal d’avoir pu lui faire croire qu’il aurait pu le forcer à lire un livre. Mal d’avoir pu lui faire croire qu’il pourrait être déçu s’il ne le faisait pas. Mal d’avoir pu lui faire croire qu’il pourrait lui en vouloir.
Jamais quelqu’un ne l’avait touché à ce point. Il le sentait tellement vulnérable, une fois de plus. Il aurait eu envie de poser sa main sur son épaule, peut-être même de le serrer contre lui, doucement. Il n’en ferait pourtant rien.

Alors doucement, Sasha se dirigea dans le rayon, à la suite de Charlie. « Charlie ? » Il espérait vraiment qu’il se retourne pour le regarder. « T’es pas obligé de le lire tu sais. » Il aurait tellement voulu ne jamais lui parler de ce livre. Cela aurait évité cette situation, et Charlie n’aurait pas semblé si triste, si mal à l’aise face à lui. « Je ne t’en voudrais pas si tu ne le lis pas. Jamais. » Sans vraiment le dire, Sasha venait de lui avouer qu’il ne pourrait certainement jamais lui en vouloir, pour quoi que ce soit. Il sentait cet homme si fragile face à lui. Il aurait aimé pouvoir l’entourer de ses mains, comme avec un oiseau, pour le protéger avant de le laisser s’envoler.
― made by hope ―

_________________
Librement nous servons parce que nous aimons librement.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
● Crédits : Blueberry, it's me !
● Face claim : Jamie Campbell Bower
Happy 1st Birthday to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Rencontre entre deux pages de romans ~ Sasha   Jeu 1 Juin - 16:47

Rencontre entre deux pages de romans

― Sarlie ―

La rencontre inattendue avec Sasha se passait plutôt bien cette fois-ci par rapport à la dernière fois. Tu étais déjà un peu mieux bien que stresser par cette sensation d’être observé. Sensation aussitôt dissipée une fois que le blond fut en face de toi par ailleurs.
« Tu n’étais quand même pas obligé. » Tu gardes les yeux fixé sur le livre un petit moment tout en cherchant tes mots. C'était plus difficile pour toi de t'exprimer naturellement alors que tu devais tout écrire sur téléphone, tu ne pouvais pas avoir ce côté naturel dans une discussion. « J’ai mis moins d’une soirée pour chacun des livres de cette saga. » Tu souris un peu timidement en lui montrant ton téléphone. Tu étais quand même très heureux qu'il essaie de les lires. Bien que tu ne veux pas non plus l'effrayer par la longueur et le nombre de livres. « Mais je ne suis pas une référence, je lis bien trop vite par rapport à la normale. Tu peux t’autoriser plus que quelques heures quand même. » Tu te grattes la nuque sans perdre ton sourire. Tu étais content d'avoir ce genre de discussion avec Sasha. Bien que malgré toute ta bonne volonté à être sociable et à paraître normal en cet instant, cela ne pouvait pas durer. Et pour preuve quand tu comprend qu'il lira le livre que tu lui as conseillé et toi non.

Ta fuite dans le rayon, le livre dans tes mains, la réaction de Sasha. Tu viens encore de foutre un beau bordel. Tu te sens responsable de sa justification. Tu te sens responsable des mots qu’il a dits. « Désolé. » Tu te sens un peu penaud maintenant d’avoir réagi ainsi. Bien que tu n’arrives pas à comprendre sa réaction. Rares sont ceux qui ont été si gentil avec toi que cela t’effraye un peu, te demandant quand viendrait le retour de médaille.
Regardant le sol et non Sasha, tu tritures le bout de tes manches, essayant de passer inaperçu et avec l’espoir de disparaître. Bien que tu saches cela comme impossible.

Tu sens le stress monter en toi. Et ta respiration qui s’entrecoupe, qui se hache et qui te fais un peu plus paniquer. Une fois devant lui, pas deux. Sortant ton inhalateur, tu en inspires plusieurs fois pour pouvoir à nouveau respirer. Pourtant, tu sais que tu ne devrais pas l’utiliser, tu n’es pas asthmatique. Mais cela te soulage tellement lors de tes crises, te permettant de respirer correctement à nouveau.
Tu tiens le livre entre tes doigts crispés dessus. Tu ne sais pas quoi faire. Tu es un peu perdu et ta tête tourne un peu avec le sang qui bat dans tes tempes. « Je sais que je dois paraître comme idiot et débile avec tout ça. » Tes doigts tremblent en écrivant, essayant de ne pas le regarder, de ne pas montrer ta vulnérabilité.
« Je t’en voudrais pas de le penser. Tu ne serais pas le premier. » Et certainement pas le dernier. Tu avais l’habitude. D’entendre ces mots, de les lires dans les regards. Tu ne le disais pas mais c’était tout comme, tu ne serais pas étonné que Sasha s’en rende compte et cela te gênait. Parce qu’il devenait une personne que tu commençais à apprécier. Que tu appréciais depuis le début en vérité. Et tu ne veux pas qu’il te repousse à cause de ce qui est dit sur toi.

Tu grattes l’intérieur de ton poignet et grimace un peu. Ce n’était pas suffisant. Tu devais faire plus. Tu ne pouvais pas dire ce genre de choses comme ça. Mais en plein lieu public, tu ne pouvais rien faire à par gratter ta peau. Gratter les blessures fraîches et les rouvrir. Ce n’était pas suffisant pour le blâme que tu mérites vis-à-vis de tes propos. Et de ta réaction à la con aussi.
Tu choisis alors la fuite si c’est possible. Encore plus quand tu sens le picotement de tes vêtements sur ton poignet, signifiant que tu avais rouvert la plaie. Tu ne veux pas regarder pour ne pas attirer son attention dessus, tu avais déjà suffisamment fais de connerie pour la journée. « Juste, si tu peux me laisser passer s’il te plaît ? J’ai d’autres livres à trouver. » Tu attends qu’il se décale gentiment pour passer à côté de lui sans avoir besoin de le toucher. Bien qu’un faible contact avec les inconnus dans la rue puisse t’arriver, tu évitais au maximum d’en avoir si tu le pouvais.

― made by hope ―

_________________

My fucking pain it's easy to see
That it is my cross to bear
Revenir en haut Aller en bas
● Crédits : Bazzart
● Face claim : Dominic Sherwood
Happy 1st Birthday to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Rencontre entre deux pages de romans ~ Sasha   Ven 2 Juin - 15:55



Voir Charlie sourire était un réel plaisir pour Sasha. Même si ce n’était qu’un petit sourire discret, il en était heureux. Leur première rencontre s’était mal passée, et il espérait que cette fois il n’y ait pas d’incident.
Il semblait vraiment heureux de le voir acheter ce livre, et quand il lui dit avoir lu chacun des tomes de la série en une soirée, Sasha se demanda s’il ne devrait pas tout de suite acheter le second. « Je lis vite aussi. Trop à mon goût. » Il se promit d’aller chercher le deuxième avant de repartir de ce magasin. Cinq cent pages, en y pensant bien, c’était rapide à lire. En général, Sasha mettait moins d’une journée pour un livre de cette taille-là.

Le sourire de Charlie se fana, tout comme la joie de Sasha. Son air triste le touchait réellement, tous comme sa façon de s’excuser. Il ne comprenait pas que ce n’était pas grave. Ce n’était qu’un livre, après tout. « T’excuse pas, y’a rien de mal. » Il aurait aimé protéger Charlie, l’empêcher de se sentir si mal face à lui. Il ne le jugeait pas, comment l’aurait-il pu ?

Sasha le vit commencer à respirer difficilement. A croire qu’il lui faisait cet effet-là à chaque fois. Il se sentait mal de le voir se mettre dans cet état. C’était sa faute, encore une fois. Peut-être qu’il n’aurait pas dû aller vérifier qui se trouvait dans cette allée.
Après une bien trop grosse dose de ventoline, Charlie lui montra de nouveau son téléphone, et Sasha se sentit encore plus mal, si c’était encore possible. Il le trouvait tout sauf débile, mais s’il le lui disait, il ne comprendrait certainement pas. Il ne savait pas comment réagir. Il aurait aimé le toucher, mais ce serait encore pire.

Les yeux baissés vers le sol, Sasha lui répondit tout bas. « C’est moi qui me sens débile. Je peux pas penser ça de toi, c’est loin d’être la vérité. » Il ne savait pas si ça passerait, mais il tenta une pointe d’humour. « Du coup, t’as pas de raison de pas m’en vouloir. Cool, non ? » Il avait peur que ça empire les choses. Mais quitte à essayer de lui remonter le moral, autant le faire d’une façon qui lui correspondait. Sasha ne savait pas réconforter les gens en étant sérieux. Déjà, il n’avait pas vraiment l’habitude de réconforter qui que ce soit, et en plus de ça, il avait un manque de tact évident. Mais face au mal-être grandissant de ce jeune homme qui ne lui sortait plus de la tête, Sasha perdait encore plus ses moyens.

Remarquant une grimace sur le visage de Charlie, il baissa les yeux pour tomber sur ses doigts qui grattaient son poignet. Il aurait voulu ne jamais voir ça. Il ne voulait pas y croire, mais pourtant il n’avait pas trop de doute. Il avait gratté doucement, et pourtant sa grimace montrait sa douleur, même si ça n’avait duré qu’une seconde. Ca ne pouvait être qu’une plaie en dessous, voire plusieurs, qu’il avait dû rouvrir.

Avant même qu’il ait eu le temps de réagir, Charlie tentait de le fuir, une fois de plus. Sans y penser, Sasha posa la main sur le bras qui semblait le faire souffrir. « Attends. » Il ne savait pas comment le faire rester. Il aurait voulu que Charlie ait envie de rester avec lui encore un moment, pour lui montrer que quoi que les autres puissent penser, et quoi qu’il puisse penser de lui-même, il resterait à ses côtés. Il n’avait aucune raison de ne pas le faire.
Il aurait aussi voulu que Charlie lui montre son bras, mais il se doutait qu’il ne le ferait pas. Sa main était simplement posée dessus, il ne voulait surtout pas lui faire mal. A travers son pull, il crut sentir de légers renflements, mais il savait que c’était son imagination qui lui jouait des tours. Des cicatrices ne pouvaient pas se sentir à ce point.

Pour rester avec lui Sasha aurait fait n’importe quoi. Mais pour le moment, il préférait jouer la carte de l’honnêteté. « J’ai la suite à aller chercher. Tu veux bien qu’on y aille ensemble ? On ira chercher ceux que tu cherches avant. » Charlie semblait attendre qu’il se pousse, mais Sasha ne se décalerait pas, sauf pour qu’ils partent ensemble.


― made by hope ―

_________________
Librement nous servons parce que nous aimons librement.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
● Crédits : Blueberry, it's me !
● Face claim : Jamie Campbell Bower
Happy 1st Birthday to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Rencontre entre deux pages de romans ~ Sasha   Jeu 15 Juin - 23:06

Rencontre entre deux pages de romans

― Sarlie ―

Ton changement d'humeur total pouvait déboussoler n'importe qui mais Sasha semblait ne pas se laisser démonter bien qu'il avait été légèrement surpris de ce que tu as entrevu avant de commencer à paniquer puis te reprendre. Sa tentative d'humour t'avais tiré un sourire triste. Il était gentil d'essayer mais ce n'était pas la peine, il ne changerait pas ce qui était vrai. Car si lui ne le pensait pas, d'autres le pensaient pour lui.
Tu te figes en sentant sa main sur ton bras. Tout ton corps est paralysé. Tu ouvres la bouche plusieurs fois de suite mais évidemment aucun son n'en sort. Tu ne sais pas ce à quoi il pense mais tu sens le sang se coller à ton vêtement. Tu sens aussi une douleur légère quand ses doigts se posent sur l'extrémité de ta cicatrice ouverte. Tu essaies de le masquer mais tu sais que c'est peine perdue.

Tu expires doucement, tu évacues la pression comme tu peux avant de totalement craquer, cela n'allait faire qu'empirer les choses. Déjà que tu t'en voulais encore plus pour avoir laisser passer le moindre indice sur ce que tu cachais sous tes vêtements... Bien qu'il allait sans doute se tromper parce que là où se trouvait la majorité de sa main, se trouvaient des choses qui n'étaient pas de toi. De ta faute, certes mais pas infligé par toi .Pas comme ce que tu venais de gratter et faire saigner. C'est bien simple. Personne ne t'as vu sans tee-shirt, hormis ton tatoueur. Et encore, cela avait été très dur. Les seules parties de ton corps que tu montrais en public étaient tes bras. Tes deux ex-petits-amis avaient pu voir jusque tes jambes, ton entre-jambe et tes épaules, lorsque tu portais des débardeurs. Mais jamais tu n'avais enlever la totalité de ton haut.
Tu hoches la tête et tu libères ton bras comme tu peux sans trop de violence. Ton cœur bat la chamade. Tu pourrais craquer là, l'instant mais c'était comme si un quelque chose t'en empêchait. Comme si la chaleur qui émanait de la main de Sasha sur ton bras t'avait aussitôt calmée, apaisée.
Tu étais curieux et réticent de retenter l'expérience, un peu anxieux aussi et préférais ne pas le faire.

Lentement, tu te diriges vers le rayon de fantasy et sans trop de surprise tu t'arrêtes devant le rayon de ton auteur préféré afin de voir si de nouveaux livres étaient en rayon bien que tu possèdes tout les siens. On ne savait jamais. Peut-être une biographie ou une étude qui t'étais inconnue pouvait se trouver là.
Tu regardes Sasha du coin de l’œil, ressassant son geste dans ta tête. Il avait posé sa main sur ton avant-bras, trop proche du poignet. Bien que tu portes un sweat trop grand et usé, tu ne pouvais t'empêcher de te demander s'il avait pu sentir quoi que ce soit sur ton bras. Il devait même se poser des questions maintenant...

Attrapant plusieurs livres qui t'intéressaient déjà auparavant, tu finis par te tourner vers le blond qui était à peine plus loin que toi en plein contemplation de quatrième de couverture. Tu profitais de sa concentration pour le regarder, le détailler. Chose que tu n'avais pas réellement fait avant, ayant plus bloqué par sa présence et ses yeux.
Il était beau, carré et fort, séduisant. Tout au contraire de toi qui était une brindille et surement peu attirant. Il avait un certain charme et il devait sans aucun doute faire tomber toutes les filles qu'il souhaitait dans ses bras. Il aurait pu être ton genre de mec par un temps. Mais tu t'étais résigné à ton célibat et cela valait mieux. Surtout avec la vie que tu avais.

Finalement tu détournes le regard en voyant Sasha te regarder. Une chaleur sur les joues qui devaient sans aucun doute être rouges. Tu montres les livres et ton téléphone en même temps sans le regarder. « J'ai trouvé ce que je voulais. » Tu finis par le regarder un peu, toujours honteux d'avoir été surpris. Une douce chaleur dans ton bras, souvenir de ce contact éphémère qui t'avait bouleversé plus que tu ne voulais l'accepter maintenant, refoulant le tout au fin fond de ton esprit pour pouvoir y repenser quand tu serais seul à t'infliger ce que tu méritais pour tes conneries et tes erreurs.
« Et toi ? » Tu essaies de paraître neutre et de faire comme si rien ne s'était passé quelques minutes plus tôt dans le rayon d'avant. Tes doigts toujours crispés sur le livre qu'il t'avait conseillé. D'autres livres en main. Tu ne réfléchissais pas vraiment et tu les avais pris, toutes tes pensées étaient tournées vers Sasha et ton envie de t'enterrer six pieds sous terre dans l'espoir qu'il oublie. « Est-ce que l'on peut y aller ? » Avant de te rendre compte que tu le poussais sans doute vers la sortie. En même temps tu voulais fuir cet endroit trop exiguë qui te rapprochait indéniablement de lui et qui te perturbait toujours autant. Alors tu t'es un peu repris, pour paraître moins exigeant. Et surtout moins commandant. « Enfin,sauf si tu as encore des choses à voir. » Un petit sourire tendu et nerveux sur les lèvres, tu te fais petit en attendant sa réponse.

― made by hope ―

_________________

My fucking pain it's easy to see
That it is my cross to bear
Revenir en haut Aller en bas
● Crédits : Bazzart
● Face claim : Dominic Sherwood
Happy 1st Birthday to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Rencontre entre deux pages de romans ~ Sasha   Jeu 29 Juin - 22:44



Charlie était très certainement la personne la plus déroutante que Sasha avait eu la chance de rencontrer. Si ça avait été quelqu’un d’autre, il se serait contenté de l’oublier, de passer à autre chose. Mais là, c’était Charlie, et il n’était pas prêt à le laisser tomber. A vrai dire, il n’était pas même sûr de pouvoir le faire un jour.

Sasha n’avait laissé personne le toucher comme Charlie pouvait le faire, alors qu’il faisait tout pour s’éloigner de lui. C’était une parfaite application du « fuis moi je te suis ». Plus Charlie allait essayer de le fuir, plus Sasha tenterait tout pour le garder près de lui.

Sa main posée sur son bras, il sentit le blond se crisper. Il savait très bien que Charlie risquait de mal réagir à son contact, mais il n’avait pas pu s’en empêcher. Il l’observa ouvrir et fermer la bouche plusieurs fois, se demandant s’il aurait un jour la chance d’entendre sa voix. Il l’imaginait déjà. Grave, mais pas trop. Juste ce qu’il fallait pour le faire frissonner. Il espérait qu’un jour, Charlie irait bien et lui ferait assez confiance pour lui laisser entendre sa voix.

Sasha aurait aimé savoir ce qui se trouvait sous sa main, il aurait aimé savoir comment aider le blond qui se tenait face à lui. Mais ce serait entrer bien trop vite dans son monde, le forcer à l’accepter encore plus qu’il ne l’avait déjà fait, et il savait que ça ne fonctionnerait pas. Alors il se contenta de lâcher son bras quand Charlie tenta de se détacher de lui. Une partie de lui aurait voulu garder ce contact, pour le garder plus près de lui.
Il le suivit en silence vers le rayon qu’il avait déjà visité quelques instants auparavant. Le graphiste n’avait pas fait attention au nombre important de romans qu’avait publié l’auteur du livre qu’il tenait entre les mains. Il le laissa chercher ce qu’il lui fallait pour attraper le deuxième tome de la série. Rien qu’à lire le résumé au dos, il avait déjà une idée de la fin du premier. Tant pis pour lui, sa curiosité l’avait une fois de plus trompé.

Au bout de quelques minutes pendant les quelles Sasha avait continué d’observer la quatrième de couverture de son livre, il sentit un regard sur lui. Personne n’était entré dans le rayon, il le savait. Il n’y avait que Charlie qui aurait pu le fixer comme ça, à à peine un mètre de lui.
Se tournant vers lui, Sasha sourit alors que Charlie tournait les yeux en rougissant – adorable-. Charlie avait les bras chargés de livres, et pourtant il parvenait encore à écrire et à lui montrer son téléphone. « Tu penses tenir combien de temps avec ça ? » Réellement curieux, il voulait savoir combien de temps Charlie mettait pour lire la tonne de bouquins qu’il tenait contre lui.

Avant même qu’il ne réponde, Sasha remarqua un livre qui ressortait par rapport aux autres, et il se promit de régler ce problème avant de quitter la librairie. « J’ai tout ce qu’il me faut. » Avec ces deux livres, il devrait certainement revenir dans peu de temps, mais ce n’était pas un problème.

Quand Charlie lui demanda s’ils pouvaient y aller, Sasha se rapprocha de lui, tendant un bras doucement, comme pour ne pas lui faire peur. Il attrapa Les enfants de la liberté dans la main de Charlie. « Si tu veux le lire, je te prêterais le mien. » S’il faisait ça, il laisserait Charlie voir une partie de sa vie que personne d’autre ne connaissait vraiment. Dans son exemplaire, on pouvait encore voir l’écriture de sa sœur. Personne n’avait jamais pu voir ce mot. Mais il voulait que le blond lui fasse confiance, alors la première des choses à faire était déjà de lui accorder la sienne. Un peu crispé, il ne regrettait pourtant pas sa proposition.

Il lui sourit, et se tourna vers le rayon où ils s’étaient rentrés dedans. « Je vais poser ça, et on pourra y aller. » Il reposa rapidement l’ouvrage à sa place, et se dirigea vers les caisses en vérifiant que Charlie le suivait bien. « Un café, ça te dit ? » Il avait envie que son compagnon profite de sa boisson, cette fois, sans avoir peur de sa présence.

― made by hope ―

_________________
Librement nous servons parce que nous aimons librement.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
● Crédits : Blueberry, it's me !
● Face claim : Jamie Campbell Bower
Happy 1st Birthday to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Rencontre entre deux pages de romans ~ Sasha   Sam 1 Juil - 17:18

Rencontre entre deux pages de romans

― Sarlie ―

Le contact physique que tu as eût avec Sasha n'en fini pas de te troubler. Tu ne sais pas ce qu'il a sentit, ce qu'il pense de ta réaction. Et ça te fait peur. Peur parce qu'il s'agit de quelque chose de totalement incontrôlable, inattendue mais aussi d'imprévisible. En général, les personnes te fuient. Pas lui. Il s'accroche et ça te déroute entièrement, te faisant faire n'importe quoi.
Tu ne savais pas comment gérer toutes ces choses nouvelles, rien que le fait d'avoir retenu une crise était un exploit, surtout après un contact physique que tu n'avais pas initié. Tu penses un peu à tout ça en choisissant les livres que tu voulais, finissant par te tourner vers Sasha une fois tes choix sélectionnés.
« Je ne sais pas. J'aurais bien dit une semaine en temps normal. » Tu regardes un à un les ouvrages dans tes mains et fais mine de réfléchir. Tu va toujours trop vite pour lire, mais cela n'a jamais été de ta faute. « Mais là j'en aurais surement pour deux semaines. » Parce que tu as des heures de boulot en retard et que tu vas devoir charger tes semaines à venir afin de rééquilibrer les choses. Tu as été absent plusieurs jours récemment et tu sais que tes collègues ont dû te remplacer presque au pied levé, alors tu prends tes responsabilités en allant les remplacer et faire tes heures. Bien qu'aucun d'entre eux ne sache vraiment pourquoi tu pouvais être absent à la dernière minute. Sauf Winnifred qui était venu chez toi un jour et qui avait plus ou moins compris que tu avais quelques soucis personnels.

Tu le regardes choisir ce qu'il veut, tes yeux sur lui te faisant surprendre et te rendant tout gêné par la situation. Tu vois aussi Sasha regarder ta pile de livre dans les mains. Tu ne sais pas s'il est impressionné ou non mais de le voir bizarrement s'attarder sur un point fixe, tu comprends qu'il regarde le livre qu'il t'a conseillé plus tôt.
Essayant de faire ni vu, ni connu, tu commences à faire un pas pour sortir du rayon mais il est toujours devant toi et tu ne peux le contourner sans le toucher cette fois. « Allons-y alors. » Tu rougis quand Sasha prend un livre précis dans ta pile et et sourit en disant te prêter son exemplaire. Tu ne bouges pas et te figes quand il approche doucement sa main de toi. Tu n'oses pas bouger tout en espérant qu'il ne te touche pas. Bien que tu saches qu'il veut simplement prendre le livre de tes mains.
Tu le laisses aller le reposer et filer ensuite vers les caisses à son retour. Tu ne dis rien alors, préférant laisser planer le silence que théoriquement tu ne peux briser de ta voix. Un peu gêné de sa présence et son intérêt pour toi. Tu ne comprends pas vraiment ce qu'il te veut mais au fond, tu n'arrives plus à le repousser comme tu le fais normalement avec tout le monde. Tu es fatigué de faire ça.

Il te proposes naturellement un café et tu vois aussitôt en tête le désastre de votre première rencontre. Tune veux pas reproduire le même scénario et tu te promets intérieurement de bien te comporter et faire très attention alors que tu tapes ta réponse tout en hochant la tête. « Je veux bien. » Dans la rue, tu prends directement le chemin du café tout en essayant de paraître normal, ignorant les regards qui se posent sur toi. Le garçon trop maigre qui ressemble à une fille. Le garçon débile qui ne sait pas parler. Tu essaies de faire en sorte que cela ne t'atteint pas mais dans la foule de personnes autour de vous, tu arrives à reconnaître un groupe de garçons que tu as déjà vu au bar et qui t'ont pris à partit. Tu baisses aussitôt le regard au sol en accélérant la cadence, oubliant totalement Sasha à tes côtés. Ton seul objectif est d'atteindre le café et de fuir leurs regards et remarques que tu as parfaitement entendu.

Une fois plus loin, tu ralentis en arrivant devant le point de chute que vous aviez choisit, te rendant compte alors que tu étais seul. Tu te retournes pour chercher Sasha que tu as un peu abandonné sur place en filant tout droit. Il arrive juste à quelques pas de toi en cet instant. Tu souris pour essayer de faire partir cette gêne et aussi pour faire comme si de rien n'était, évitant très clairement ses yeux vairons. Comme si rien n'avait eût lieu. De toute façon, il n'a pas dû entendre ces mecs parler. Comme personne de toute façon. « Laisse-moi te l'offrir cette fois-ci, tu permets ? » Tu lui montres une table du doigt à l'intérieur. Ta table préférée, celle un peu à l'écart des autres, celle où vous vous étiez rencontré la première fois. Tu lui montre alors par ce geste ce que sont un peu tes habitudes alors que tu salues un des serveur avec un hochement de tête.

― made by hope ―

_________________

My fucking pain it's easy to see
That it is my cross to bear
Revenir en haut Aller en bas
● Crédits : Bazzart
● Face claim : Dominic Sherwood
Happy 1st Birthday to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Rencontre entre deux pages de romans ~ Sasha   Lun 10 Juil - 16:31



A voir le temps que mettait Charlie pour lire tout ça, Sasha se dit qu’ils devaient avoir à peu près le même rythme. Il n’osa cependant pas lui demander pourquoi cela lui prendrait plus de temps cette fois-ci.
En regardant ses livres, Sasha pensa qu’il faudrait peut-être qu’il fasse attention à ses dépenses. Même s’il gagnait bien sa vie, son déménagement récent lui avait couté cher. Son loyer n’était pas donné, et il avait dû acheter beaucoup de meubles qu’il n’avait pas dans son petit appartement new yorkais. « J’ai peur de ne pas tenir bien longtemps avec ces deux livres. » Vu qu’il ne connaissait pas encore grand monde dans cette ville, il lisait également en mangeant le midi. Autant dire qu’il avait un débit de lecture plus important que l’approvisionnement de son compte en banque. Heureusement, sa paye ne devrait plus tarder à cette période du mois.

Sasha sourit à l’accord de Charlie. Il avait un peu peur de sa réaction quand il verrait l’écriture de sa sœur, mais il ne pouvait pas lui en parler à voix haute, même s’il voulait qu’il sache. « Peut-être même qu’il te plaira. » Il n’en était pas sûr, mais il l’espérait vraiment.

Ils se dirigèrent vers les caisses et une fois leurs achats payés, Charlie accepta sa proposition. Sasha sourit simplement à sa réponse et le suivit dans la rue. Il connaissait le chemin, mais il se laissa tout de même guider.
Leur après-midi aurait pu être idyllique si une bande n’avait pas commencé à balancer des remarques à leur passage. Sasha savait parfaitement que cela ne le concernait pas, et il fronça les sourcils en voyant Charlie baisser les yeux et continuer d’avancer.
Il n’avait qu’une seule envie, celle d’aller trouver ces mecs pour aller leur faire comprendre sa façon de penser. Charlie était bien trop gentil, tout le contraire de lui qui n’hésiterait pas une seule seconde à aller les voir pour régler ce problème.

Mais il ne fit rien, et suivit presque tristement Charlie vers le café. Il ne comprenait pas. Le blond était différent, mais c’était cette différence qui lui donnait tant envie de le connaître. Et à cet instant, il avait tant envie de le protéger de ce monde de brutes qui le faisait se renfermer sur lui-même et perdre confiance en tous ceux qui lui portaient de l’intérêt.
Sasha savait qu’il fuyait, il avait également tenté de le fuir quand ils s’étaient rencontrés. Mais le grec n’était pas du genre à laisser tomber. Il l’aiderait et il le protègerait coûte que coûte.

Ils arrivèrent bien vite au café, Charlie ayant accéléré le pas en passant devant la bande et Sasha ayant lui ralentit en hésitant à aller les voir. Il observa Charlie lui sourire, bien que ce soit un sourire forcé. C’était déjà mieux que rien. Il lui répondit quand il entendit sa question. « Si c’est si gentiment proposé, je vais avoir du mal à refuser. » Il n’aimait pas vraiment qu’on lui offre quoi que ce soit, mais Charlie semblait tellement sincère qu’il ne pouvait pas lui dire non. « Mais la prochaine fois, ce sera moi. » C’était une façon déguisée de lui faire comprendre qu’il y aurait une prochaine fois. Plusieurs, même.

Ils arrivèrent près d’une table, celle où ils étaient la première fois, et Sasha sourit en s’asseyant. Charlie avait l’air d’avoir ses habitudes ici.
Une fois leurs cafés commandés, et arrivés fumants devant eux, Sasha ne pouvait plus se retenir. Il fallait qu’il lui dise. « Ecoute… Je ne ferais rien que tu ne voudrais pas, mais ces mecs dans la rue… Ils n’avaient aucun droit de parler comme ils l’ont fait. » Il hésita à continuer, accrochant son regard à celui de Charlie, comme pour vérifier que ce qu’il disait n’allait pas déclencher de crise. « Je veux juste que tu saches que si un jour tu en as besoin, je pourrais m’occuper d’eux. Ils te manquent de respect et ils n’en ont absolument pas le droit. » La dernière chose qu’il voulait, c’est que Charlie se sente rabaissé par ses paroles, alors il continua. « Ces mecs-là sont des cons. Ils ne voient même pas quelle personne exceptionnelle tu es, même si tu as l’air persuadé du contraire. » Peut-être qu’il était allé trop loin. Il n’en savait rien, mais il s’était juste contenté d’être franc. « Alors si un jour tu as besoin de moi, un message et je serai là pour leur prouver, et te prouver aussi, que tu mérites du respect. » Il lui sourit timidement, de peur de la réaction de Charlie, avant de commencer à boire son café. Sa tasse l’aidait à garder une contenance. Parce que même s’il le cachait bien, à ce moment-là, Sasha n’avait pas du tout confiance en lui.

― made by hope ―

_________________
Librement nous servons parce que nous aimons librement.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre entre deux pages de romans ~ Sasha
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Behind Closed Doors :: Lakeview :: Central Grove :: Danbury Mall-