AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sautera , sautera pas? feat Madim

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
● Crédits : balaclava avatar signature heaven
● Face claim : nicola peltz
The summer can last a little bit longer.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Sautera , sautera pas? feat Madim    Sam 3 Juin - 21:24

Je n'avais rien prévu de spécial aujourd'hui. Je n'avais jamais rien de prévu de toute manière et je commençais à m'ennuyer. Le temps était beau en ce mois de mai. C'était agréable ça sentait l'été à plein nez, ça sentait les beaux jours, les shorts et les garçons torse nu. J'aimais cette période. C'était une période joyeuse, du moins ça l'avait été. Je me souvenais surtout que ça faisait un an que je m'étais fait jeté par mon petit ami, qu'il était parti sans laisser de trace et que je n'avais pas eu de nouvelles. Vraiment charmant, je vous jure je m'y reprendrais à deux fois avant de tomber amoureuse d'un imbécile. J'avais besoin de me changer les idées et de faire quelque chose de fort, de marquer mes esprits alors j'ai décidé d'aller faire un saut à l’élastique. Je n'ai prévenu personne parce que je voulais le faire pour moi. Je voulais juste me libérer la tête et si je réfléchissais trop ça serait fini je dirais non. Je suis arrivé sur le site du saut à l’élastique. On me dit qu'il ne reste plus qu'une place, mais il y a une autre personne qui veut sauter et qu'on peut sauter ensemble. Je jette un œil à la personne à côté de moi. Il s'agit d'un jeune homme plutôt très mignon et je n'hésite pas une seconde à répondre à la dame de l'accueille :

« Oui d'accord, moi ça me va. »

Je ne sais pas si lui sera partant. Je ne sais pas non plus pourquoi il veut faire ce saut, mais ça m'est égal. Je sais juste que je veux sauter avec lui. Je me tourne vers lui et je lui dis pour essayer de le convaincre :

«On aura moins peur à deux. Enfin si tu as peur, parce que moi je suis terrifié, mais je veux le faire. »

Je lui ai souris. Je n'ai jamais eu peur de parler à des inconnus, je ne vois pas pourquoi il faudrait avoir peur de l'autre. C'est ridicule ce principe. Je lui tend la main et je me présente à lui :

« Je m'appelle Quinn. »

_________________
See You In The Other Side
« Switch your mind off, take a deep breath, let it all go I know we’re not perfect, we speak a language of young hearts I want you to know now, I wanna be with you » by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
● Crédits : tumblr
● Face claim : Simon Nessman
The summer can last a little bit longer.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sautera , sautera pas? feat Madim    Jeu 8 Juin - 2:12

Y a ces jours où on prend de trop mauvaises décisions sur un coup de tête. De ces jours où on se demande franchement ce qu’on fout là. C’était de ces jours-là, et peut-être qu’ils étaient nombreux, mais si d’habitude ils étaient bénins, ce jour-là, non, j’allais sûrement regretter. Plus jeune, j’aurais adoré ça, mais c’était en réalité au-dessus de mes limites à ce moment-là. Non, je n’avais pas quatre-vingt-dix ans à l’époque, mais franchement. Pourquoi étais-je venu ?

Je me tenais devant le lieu où se déroulait le saut à l’élastique sans franchement savoir si je devais partir ou non. J’hésitais. J’avais besoin de me changer les idées, sûrement. Mais porter le même équipement que la personne avant moi ? J’étais pratiquement sûr qu’ils ne les désinfectaient pas souvent. Peut-être même jamais. Mais je m’étais promis de le faire, tant bien que mal. Je ne savais pas encore comment ça allait se finir, mais je me l’étais promis. Jusqu’à ce que la femme qui s’occupait de faire payer le monde vienne m’annoncer qu’il n’y avait qu’une place restante, et que nous étions deux.
Je regardai en cachant mon appréhension la jeune fille en face de moi. Certes, séduisante, mais tout de même ? De quand datait sa dernière douche ? Qu’était la dernière chose qu’avaient touchée ses mains ? Mais elle accepta, ce qui me sidéra. Je n’avais pas peur des femmes, je les évitais juste un peu. Et c’était compréhensible. Une main qui se tend, mon hésitation, je ne sais pas quoi dire, je ne sais pas quoi faire. Je ne pouvais pas lui serrer la main… si ?

Non. Et je ne voulais pas me faire violence.

« Vous pouvez y aller… je peux passer ensuite. » Mais on m’annonce que le complexe fermera bientôt et que c’est le dernier soir où l’activité sera disponible. J’avais franchement envie de lui demander si elle était sérieuse. A contre cœur, et juste pour moi, je me retins de soupirer en prononçant un bredouille « d’accord, faisons-le ensemble. » Mes yeux ne fuient pas son regard pour une fois. « Je m’appelle Madim. »

On nous conduisit devant la plateforme dont nous devrons sauter, et je retiens mon souffle alors que nous nous faisons attacher. La proximité de nos corps me crispe. J’avais peur. Je n’osais même pas à être à pareille distance de mon meilleur ami. J’allais sentir son souffle, sa voix trop proche de mon oreille allait me déchirer un tympan quand nous tomberions. Mon cœur battait la chamade, et malgré mon visage indéchiffrable, elle pouvait le sentir contre elle. Et j’avais envie de l’arracher de ma poitrine pour le cacher loin, loin d’elle. Qu’elle ne sache pas ce que je ressentais.
Revenir en haut Aller en bas
● Crédits : balaclava avatar signature heaven
● Face claim : nicola peltz
The summer can last a little bit longer.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sautera , sautera pas? feat Madim    Dim 11 Juin - 12:02

Je ne pouvais pas sauter toute seule. Ce n'était peut-être pas plus mal. J'aurais moins la trouille que prévue, ou pas … ce gars ne m'a pas serrée la main. Je me suis retrouvé comme une idiote et j'ai replacé mes cheveux histoire que ça passe inaperçu. Il n'avait pas l'air de vouloir se décidé à sauter avec moi. J'ai baissé la tête me demandant si c'était mon apparence qui le gênait ou s'il y avait autre chose. J'avais peut-être dit oui trop tôt. Je ne le connaissais pas et il m'avait eu l'air gentil mais peut-être que ce n'était pas le cas.

« Enchanté. »

Je n'ai pas eu beaucoup le temps de lui dire quoi que se soit. On nous a équipé. L'endroit du saut était juste à côté, on n'avait pas loin à aller. On était très près l'un de l'autre. C'était un peu bizarre. Il n'avait pas l'air très à l'aise. Je pouvais le comprendre évidement, ce n'est pas évident d'être collé à une inconnue, mais personnellement ça ne me dérangeait pas.

« Je … c'est un peu bizarre je sais. Je n'avais pas imaginé ce saut comme ça, mais peut-être qu'on aura moins peur, enfin … ou pas. Désolé d'avance, mais je crois que je vais crier quand on sautera … J'ai un peu la trouille. Je n'ai jamais fait ça.»

Je n'avais pas peur de lui dire que j'avais peur, c'est étrange comme phrase mais ça m'était égal qu'il le sache, qui n'aurait pas peur de toute manière? C'était un grand saut. On allait se jeter dans le vide et sauter de plusieurs mètres de haut. C'était impressionnant. Je ne savais pas si c'était à cause de moi qu'il était silencieux, mais j'espérais que non et je n'ai pas pu m'empêcher de lui demander :

«Tu es timide naturellement où c'est le fait qu'on se connaisse pas ? Je ne mords pas tu sais. Loin de là. »

J'ai souris, même s'il ne pouvait pas tellement voir mon visage puisqu'il était derrière moi. C'était d'ailleurs très étrange d'avoir un garçon derrière moi comme ça.

_________________
See You In The Other Side
« Switch your mind off, take a deep breath, let it all go I know we’re not perfect, we speak a language of young hearts I want you to know now, I wanna be with you » by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
● Crédits : tumblr
● Face claim : Simon Nessman
The summer can last a little bit longer.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sautera , sautera pas? feat Madim    Mar 27 Juin - 1:21

Ce que je redoutais allait finalement se produire : ses cris déchireraient mes tympans et je ne pourrais même pas me boucher les oreilles tant je serais tétanisé. Enfin, je ne savais pas encore de façon sûre que j'allais être tétanisé au moment de sauter mais je l'étais déjà plus ou moins. Je gardais la mâchoire crispée, et même si je me criais mentalement qu'il fallait que je me détende, que j'accepte d'être torse contre son dos. C'était fait, pourquoi retourner cette situation dans tous les sens dans ma tête ? Parce que ça me dérangerait, effectivement. J'hésitais à me désister, mais ils étaient en train de faire les derniers ajustements.

J'écoutais distraitement ce qu'elle me disait, jusqu'à ce qu'elle commence à parler de moi. Je n'étais pas énervé, juste blasé. Profondément. Sûrement n'allions-nous jamais nous revoir, et s'il fallait mourir aujourd'hui en nous écrasant au fond d'un gouffre, peut-être fallait-il au moins qu'elle entende quelqu'un lui parler. Au moins ça l'empêcherait de croire tout et n'importe quoi à propos de moi, ce qui était déjà un bon point. Je ne pouvais pas jouer au roi du silence toute ma vie après tout. « Je ne suis pas timide , j'évite juste... ce genre de situations. » OK c'était un peu nul. J'allais devoir me rattraper un minimum pour ne pas avoir l'air sec. Du moins pas autant que ça. « Je préfère juste ne pas... comment dire ? Avoir trop de contacts physiques avec les autres ? Les relations humaines sont compliquées et j'ai tenté de m'éloigner le plus de ce qui est compliqué. Malheureusement, ce n'est resté qu'une tentative parce que mon cerveau ne peut resté stimulé dans la solitude apparemment. Ce n'est pas contre toi, c'est juste que j'ai du mal avec tout le monde. » J'avais parlé un peu trop longtemps, mais il ne me restait qu'une seule chose à dire : « Et je n'ai pas peur de toi techniquement, j'ai peur des bactéries et des microbes qui s'accrochent partout et nous suivent. Partout sur cet équipement, la pollution, la nature. Dis-toi que tu n'es pas le problème. Seulement, le problème touche tout le monde, moi le premier, et malheureusement, comme beaucoup de choses, on a beau frotter, ça ne part jamais complètement. »

J'avais les idées noires, et ce saut était censé me les enlever de la tête. Mais que dire, une phobie ne se guérissait pas en attendant que ça passe, et je ne savais même pas si ce saut allait vraiment aider. Nous étions au bord du gouffre où nous devions faire le saut, je regardais à mes pieds et je sentis l'adrénaline me monter à la tête en un instant. Mon coeur s'emballait, mais pas autant que si je pensais à d'autres choses plus déplaisantes. Le bon côté des choses était que je ne reverrais peut-être pas cette jeune fille, ce qui ne donnerait donc pas lieu à une situation gênante. De toute façon je l'imaginais mal essayer de garder contact avec moi. Juste parce que ce serait trop compliqué. On aurait pu croire en entendant ces phrases que j'avais une érection collée à elle, mais même pas. Je me demandais si j'allais m'en vouloir de ne pas avoir tenté d'être plus agréable, surtout que j'en étais capable. Mais mes pensées changèrent assez facilement, quand l'excitation mêlée à la panique me submergèrent alors que nos corps basculèrent dans le vide. Et moi-même je ne pus retenir un cri de surprise. Mes mains s'étaient crispées sur la seule chose qu'elles pouvaient attraper sur le coup, comme pour se raccrocher à quoi que ce soit, donc elle. Merde.
Revenir en haut Aller en bas
● Crédits : balaclava avatar signature heaven
● Face claim : nicola peltz
The summer can last a little bit longer.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sautera , sautera pas? feat Madim    Sam 1 Juil - 11:02

Visiblement ce n'était pas moi qu'il n'aimait pas. C'était la situation. J'ai haussé les sourcils, c'était curieux, mais je pouvais comprendre. Il n'aimait peut-être pas être en contact avec des gens ou tout simplement qu'il n'avait pas l'habitude du contact, ce qui était évidement très différent de moi. J'avais toujours été très tactile, parfois un peu trop. Ça agaçait James parfois.

«D'accord, d'accord, pardon. Je ne voulais pas t'offenser. »


Je sentais qu'il était un peu fâché et je ne comprenais pas pourquoi, mais après tout j'étais peut-être indiscrète comme souvent. Il m'a donc annoncé qu'il avait du mal avec tout le monde et ça m'a rassuré que ça ne soit pas juste moi. En général on m'aimait ou me détestait et ça m'allait. Je savais que j'avais un caractère de merde et je pouvais comprendre que certains ne soient pas fan de mon comportement, de ma façon d'agir ou de mon côté diva. Je profitais juste de tout ce que je n'avais pas eu avant et je me libérais de toute ce qu'on avait pu dire à mon sujet, en gros je me vengeais à ma façon.

« Oh, je comprends … ça ne doit pas être évident du coup ... »

J'étais entrain de me dire que je pouvais renoncer à sauter si ça le mettait vraiment mal à l'aise, même si j'avais envie de sauter aussi. Je pourrais revenir une autre fois, mais on était déjà harnaché et je n'étais pas certaine de voir annuler au dernière moment. Le moment du saut approchais à grand pas et je sentais les battements de mon cœur s'accélérer. Il m'avoua alors qu'il n'avait pas seulement un problème avec les gens, mais aussi un problème de microbes. Et je me suis pincée la lèvre, c'était un peu bizarre … mais bon je comprenais mieux pourquoi il était si tendu. Je ne savais pas comment je pouvais le rassurer.

« Ok c'est un peu étrange, mais je comprends mieux du coup et je t'aurais bien laisser sauter seul si ça avait été possible, mais je pense que ça va être le moment … »

Ma voix c'était mise à trembler et je ne me suis pas rendu compte que le fait de dire qu'il était étrange pouvait peut-être le blesser j'étais franche comme toujours, mais parfois il faudrait que je me contienne, mais ce n'était pas dans mes cordes.

_________________
See You In The Other Side
« Switch your mind off, take a deep breath, let it all go I know we’re not perfect, we speak a language of young hearts I want you to know now, I wanna be with you » by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
● Crédits : tumblr
● Face claim : Simon Nessman
The summer can last a little bit longer.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sautera , sautera pas? feat Madim    Sam 1 Juil - 23:15

« Je ne suis pas offensé, je ne suis pas en colère non plus. Ce n’est pas toi, voilà, ce n’est pas toi. Et… c’est pas grave, si tu es là, avec moi, que nous allons sauter ensemble, c’est que ça devait être comme ça. Je ne sais pas si je crois au hasard ou au destin, mais sûrement que ça m’aidera, d’une manière ou d’une autre. » Je n’avais pas l’habitude d’être aussi expansif, et je m’en voulais légèrement de m’être autant dévoilé à une inconnue. Evidemment, ce genre de monologues poussait l’autre à se poser des questions, évidemment c’était étrange, merci de le souligner. Je n’étais vraiment agacé, juste las. Je me demandais s’il y avait quelqu’un, quelque part, qui pourrait juste accepter mes limites, et les dépasser sans que ce soit désagréable. Ou plutôt, quelqu’un d’autre que Dev.

Je savais bien que sans lui, mes progrès avaient tout bêtement perdu de leur sens, car je stagnais, ou même régressais. Sans lui, j’étais perdu, sans lui, mes mains paraissaient plus boueuses encore. Et mes yeux ne voyaient que la crasse, car il était le seul à me purger de ce poids. Même s’il ne savait pas ce qui me causait ça, il s’en contrefichait. Nous n’en avions parlé qu’une fois, et quand je lui avais dit que je ne pouvais pas, il avait juste compris, et n’avait pas remis le sujet sur le tapis, et ça faisait du bien, de pouvoir juste être moi, sans avoir peur de me laver les mains. Et petit à petit, j’avais recommencé à avoir une vie plus ou moins normale, grâce à lui. Cette mysophobie n’était plus un enfer, comme il était là. Mais il était maintenant loin. Ou plutôt, j’étais parti loin. Je m’étais éloigné plus encore de cette petite ville où j’avais grandi. Et il avait compris, encore, que j’avais besoin de partir, mais il ne m’avait pas proposé de venir avec moi. Et je regrettais presque ce départ, car sans lui, je perdais l’espoir d’être à nouveau « bien ».

« En fait, je suis là pour me dire que dépasser les peurs, c’est faisable. Et si ça doit être fait à deux, au moins ça sera fait. » J’avais baissé les yeux, ils se perdaient dans ses cheveux blonds. J’avais été surpris par le nombre de blondes que j’avais pu croiser, d’ailleurs. Les gènes devaient trainer dans la ville, pour qu’il y en ait autant.

Le compte à rebours était enclenché, ils avaient commencé à dix, et je récitais les chiffres en même temps dans ma tête, cherchant à calmer ma peur grandissante. Je risquais un regard vers le vide, et mon cœur se mit à battre plus fort encore. A « trois », cependant, ils nous poussèrent en riant. Mon cœur loupa un battement, un petit cri de surprise, et mes doigts se crispèrent sur la taille de la jeune fille. La chute fut longue, et en gardant les yeux grands ouverts je contemplais le sol se rapprocher, certes, mais surtout le paysage. Et outre la peur qui faisait tambouriner mon cœur, je constatais la beauté de ce monde recouvert de verdure, et si je n’avais pas eu la mâchoire aussi serrée, j’aurais susurré que c’était beau, c’était incroyablement beau. Evidemment, ça ne dura pas, et mes doigts se relâchèrent et quittèrent la jeune femme avec un sursaut de recul. Nous étions dans le vide, avec juste l’immensité devant nous, comme en suspension entre ciel et terre, retenus par un fil ténu. Il était invisible, à des kilomètres, et nos silhouettes n’étaient qu’un point, de loin. Mais je me sentais vivre, je sentais mon cœur exalté me rappeler que j’étais en vie. Putain, j’étais si vivant. L’air rentrait dans mes poumons comme une caresse qui me promettait que tout allait bien se passer.

Suspendus entre ciel et terre, serré contre cette inconnue, cette femme que je ne reverrais pas, je contemplais non pas le vide, comme je le pensais, mais le monde. Le ciel, les nuages, les oiseaux, les arbres, la vie. Qu’est-ce que la terre est belle, qu’est-ce que c’était beau. Pourquoi toujours chercher cela à travers des images quand tu peux le vivre, Madim ? Et pendant une seconde, je n’avais plus peur.

« C’est magnifique. »
Revenir en haut Aller en bas
● Crédits : balaclava avatar signature heaven
● Face claim : nicola peltz
The summer can last a little bit longer.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sautera , sautera pas? feat Madim    Sam 8 Juil - 22:19

Il avait beau me dire qu'il n'était pas offensé ni en colère, je sentais quand même que c'était un point sensible pour lui. Ça ne devait pas être évident tous les jours d'être confronté aux gens, à la vie en général s'il avait peur des microbes, parce que oui ils étaient partout. J'étais contente cela dit qu'il accepte malgré tout de sauter à mes côtés. J'étais sans doute folle d'ailleurs de faire un tel saut. J'avais la trouille. Un sourire s'est affiché sur mon visage, il y avait quelque chose de tendre en lui. J'ai acquiescé ne sachant pas quoi répondre, pour une fois il m'avait cloué le bec. C'était rare de me faire taire. Je l'ai regardé longuement, il avait raison, on pouvait dépasser ses peurs. J'espérais qu'un jour je pourrais dépasser les miennes. Je ne savais pas si j'aurais autant de courage, mais il le faudrait bien. On ne pouvait de toute manière plus reculer le compte à rebours avait commencer et je sentais les battements de mon cœur s'accélérer.

« Je crois que c'est le moment. Adieu ... »

Je plaisantais à moitié. J'avais peur que le fil ne lâche, même si je savais que c'était fait pour. Je ferais les yeux pendant le compte à rebours et à zéro je les ai ouvert et j'ai crié. C'était une sensation très étrange. Je me sentais presque comme un oiseau. J'avais presque envie de couper le lien qui nous tenais pour m'envoler, mais bien sur je n'avais pas d'ailes et je préférais autant que l’élastique ne lâche pas. C'était assez étonnant de voir le paysage dans ce sens là, la tête à l'envers, mais ça restait joli. J'ai fini par me mettre à rire. C'était souvent que je faisais après avoir eu une grosse peur, c'était ma façon d'évacuer. Il me disait que c'était magnifique. J'étais assez d'accord avec ça.

« Oui ça l'est et désolé pour tes tympans. »

J'ai ris. J'espérais qu'ils nous remonterais bientôt. Je ne voulais pas rester dans cette position inconfortable, même si j'oubliais presque la position avec le paysage.

_________________
See You In The Other Side
« Switch your mind off, take a deep breath, let it all go I know we’re not perfect, we speak a language of young hearts I want you to know now, I wanna be with you » by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
 
Sautera , sautera pas? feat Madim
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Behind Closed Doors :: Lakeview :: Riverside Bay-