AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Keep my glass full until mornin' light || ft. Adalyn, Adibou & Nix

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
● Crédits : avatar : Lux aeterna + signa : anaelle
● Face claim : Deepika Padukone
Chassez le naturiste, il revient au bungalow.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Keep my glass full until mornin' light || ft. Adalyn, Adibou & Nix   Mar 27 Juin - 2:18





Mi-juin 2017



A few moments later...




A mesure que les verres descendaient et que les rires s’élevaient, la tristesse de Radha s’évaporait la forçant à afficher un sourire stupide sur son visage. Pendant que ses deux meilleurs amis discutaient, elle s’arrêta de parler pour les regarder, se faisant le constat qu’elle devait avoir les meilleurs amis du monde. Vraiment. Ils avaient des défauts comme tout le monde et il lui arrivait très souvent d’avoir envie de les frapper – Adrian plus qu’Adalyn, étrangement – mais elle avait pour eux un amour inconditionnel, comme sa propre famille. Après tous, les amis étaient la famille qu’on choisissait, pas vrai ? Eh bien ces deux-la faisaient définitivement parti de sa famille, bonne ou mauvaise chose, ça elle ne le savait pas trop.  Elle poussa un soupir et prit le shooter qu’elle avait devant elle avant de trinquer avec ses deux compagnons de soirée et le vida d’un trait en oubliant pas de faire une petite grimace à la fin. « Je pense qu’on devrait aller dans un endroit plus calme. » Dit-elle en s’approchant du visage de ses amis pour qu’ils puissent l’entendre. Le bar commençait à se remplir petit à petit de jeunes et ce n’était pas vraiment au goût de la jeune femme. Elle aimait beaucoup plus les comités restreints que les soirées où tout le monde finissait complètement alcoolisé à ne plus rien y comprendre. Cependant, avant de quitter le bar ils allaient devoir trouver un autre plan pour passer la soirée, ou bien ils rentraient chacun de leur côté (ce qui n’était pas vraiment une option parce qu’aucun des trois n’avait vraiment envie de rentrer) ou bien ils allaient squatter chez quelqu’un – en l’occurrence Radha – pour continuer la soirée. La deuxième option semblant déjà mieux, Adalyn qui avait toujours de brillantes idées proposa une soirée pyjama à trois, ce qui ne manqua pas de faire rire la brunette qui pensait qu’elle plaisantait. Elle mit une bonne trentaine de seconde à réaliser qu’elle ne rigolait pas lorsqu’elle proposait son idée, et à l’écouter parler de ladite soirée pyjama, l’idée commençait à séduire la Reagan de plus en plus. La jeune blonde parlait d’une soirée pyjama qui impliquait des massages et de l’alcool, et sûrement d’autres choses mais l’alcool qui commençait à faire effet ne lui permettait de retenir que les informations qui l’intéressaient.

D’un regard entendu, ils se levèrent tous les trois  pour aller payer leurs consommations et quittèrent les lieux pour profiter de l’air frais qu’offrait la rue. Le bras passé autour de celui d’Adrian pour garder l’équilibre, ils prirent tous les trois la direction de l’appartement de la jeune femme qui n’était pas très loin du bar. Pendant qu’elle marchait, la brunette avait posé sa tête sur l’épaule de son ami, laissant ses pensées vagabonder. Le petit vent frais qui lui fouettait le visage donnait à Radha ce sentiment d’apaisement qu’elle avait cherché toute la journée, même si elle était secrètement sûre que ça avait quelque chose à voir avec tous les verres qu’elle venait de descendre. « Faut qu’on engage des gens pour nous masser ? Ou on le fait nous même ? » S’enquit soudain l’avocate qui s’était redressée pour s’adresser directement à Adalyn qui semblait plus experte dans ce genre de soirée.

Ils arrivèrent très vite devant l’immeuble de la jeune brune qui eut du mal à trouver ses clefs, mais une fois le graal trouvé ils ne tardèrent pas à entrer dans son appartement. « Bienvenue dans mon antre. » Dit-elle en ouvrant la porte pour les laisser entrer de façon théâtrale. La première chose qu’elle fit elle, fut d’enlever ses chaussures qu’elle laissa traîner au milieu du couloir, elle n’aimait pas faire ça en général mais elle n’avait pas la foi de s’occuper de ça pour la soirée. Ensuite, comme l’adulte responsable qu’elle était, elle alla dire coucou à sa tortue qui visiblement n’en avait rien à foutre qu’elle soit là ou pas. « Elle pue l’ingratitude cette tortue. » Fit-elle, une petite moue sur le visage avant de se retourner vers ses invités. « On commence par quoi ? Strip poker, free the nipples tout ça, tout ça ? » Lança la jeune femme en s’affalant comme une masse sur son canapé.

_________________

Love drought

Nine times out of ten I'm in my feelings. But ten times out of nine I'm only human, tell what did I do wrong ? Feel like that question has been posed, I'm moving on. I've always been committed, I been focused. I always paid attention, been devoted. Tell me what did I do wrong ? Oh I really asked that, my bad. © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
● Crédits : gifs: tumblr;quote:Voltaire (le chanteur, pas le philosphe)
● Face claim : Mathias Lauridsen
Chassez le naturiste, il revient au bungalow.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Keep my glass full until mornin' light || ft. Adalyn, Adibou & Nix   Ven 30 Juin - 19:23

Keep my glass full until mornin' light
C'est d'l'alcoolémie ou je n'm'y connais pas Radhadadadibou
Heureusement qu’Adrian aimait bien les jeunes, sinon il aurait fait un massacre très rapidement. La soirée s’était bien passée, celle qu’il avait rejoint en catastrophe parce qu’Ada et Radha étaient, pour les citer, ‘trop tristes’ – quelles comédiennes –, mais  partir d’une certaine heure, les jeunes pleins de vie et d’arrogance – et de Redbull Coca, sous l’influence de Mary-Jane la douce pour certains – venaient envahir le bar. Or, les deux filles commençant à se faire vieilles, il avait voulu éviter le clash des générations, lui le jeune à 28 ans et 17 mois. Bon, en vérité, c’était plus Radha qui avait eu l’idée, mais ça restait son initiative au fond de sa tête ! Il n’en avait juste pas parlé.
« Bonne idée. Vous voulez aller vous coucher, mesdemoiselles ? » plaisanta le seul homme de leur trio, plus antagoniste sombre que prince charmant. Il leur tapota doucement le dos, prenant à peine le temps de jeter un regard aux jeunes qui accaparaient le barman. Plutôt mignon, d’ailleurs, et si… Non. Il avait donné cette soirée à ses deux meilleures amies, et il comptait sérieusement la leur laisser. Il les traîna dehors, quasiment, sous les sifflements des plus idiots de la nouvelle génération. S’ils savaient… Non pas qu’Adalyn et Radha ne soient pas belles, mais si elles pouvaient avoir moins de seins et un peu plus dans le pantalon, elles seraient bien plus intéressantes pour sa libido vertigineuse.
Mais je m’égare.
Elles étaient magnifiques platoniquement. Point. Juste, elles ne pouvaient susciter l’intérêt de l’homme.
Adalyn laissa échapper l’idée d’une soirée pyjama. C’était vrai qu’aucun d’entre eux n’avait envie de se quitter si tôt, et l’idée lui semblait plutôt alléchante : l’impression de revenir à ses quatorze ans… Sa prostituée de mère qui attendait les pères de ses amis derrière la porte en moins.

Une fois dans la rue, alors qu’ils commençaient à marcher, presque droit en plus, Radha avec sa tête sur son épaule, son bras libre autour des épaules d’Adalyn, il servait de pilier central. Ou d’oreiller avec des pattes.
« Je suis plutôt doué pour les massages, si besoin… » On apprenait des choses, à vouloir en séduire le plus grand nombre pour sa culture personnelle. Il sourit, levant la tête vers le ciel où des nuages s’amoncelaient doucement. Il ne pleuvrait sans doute pas, mais c’était suffisant pour offrir une atmosphère neutre, presque silencieuse, au moment.

Le trajet, en lui-même, jusqu’à l’appartement, fut quasiment rapide. La quête des Saintes-Clés aussi, et, une fois dans la demeure de Radha, Adrian ne put s’empêcher de se dire qu’elle avait un appartement très très grand. Oui. Très très grand. Monsieur aimait les répétitions enfantines, avec de l’alcool dans le sang. Il avait encore un peu d’équilibre, assez pour se baisser et enlever ses chaussures, les laissant sur le côté, contre un mur. Histoire d’éviter qu’on trébuche dessus. « Elle est mignonne ta tortue pourtant. » fit-il en allant s’appuyer contre le canapé où son amie s’était laissée tomber comme un sac de patates.
« Je vais vous détruire, au strip poker, vous êtes prévenues. » fit-il avec un sourire discret. « Enfin, vous mettre à nu, plutôt. » Elles n’avaient pas grand-chose à craindre d’Adrian, côté perversité. « J’aurais dû ramener, il doit me rester pas mal de choses à boire chez moi… Entre autres. Et un pyjama Spider Man. »

_________________


I'm just like you
Better than He, to Hell with They
I'm almost me, I'm nearly human

Pity me, I'm almost a human being


Revenir en haut Aller en bas
● Crédits : Hope ♥
● Face claim : Margot Robbie
Chassez le naturiste, il revient au bungalow.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Keep my glass full until mornin' light || ft. Adalyn, Adibou & Nix   Sam 1 Juil - 2:17

Radhadadibou
“ Keep my glass full until mornin' light ”


Entre les trop nombreuses vodkas et le groupe de jeunes bruyants, Adalyn n’était plus à l’aise au bar. Un seul regard échangé avec Radha avait suffit pour que sa meilleure amie comprenne qu’il valait mieux ficher le camp ailleurs, et Adalyn hoche vigoureusement de la tête lorsque Radha suggère de quitter. « Nous coucher? La soirée ne fait que commencer. » Elle déclare ça avec toute l’énergie de ses trente-deux ans, de sa journée infernale, et du taux d’alcoolémie beaucoup trop avancé dans son sang. C’est-à-dire, plutôt mollement. Alors qu’ils quittent l’endroit, Adrian étant félicité de sifflements parfaitement puérils, Adalyn envoie un clin d’œil au groupe de jeunes hommes en serrant une fesse de son meilleur ami, juste pour les encourager. Ça l’amuse d’être si tactile avec le jeune homme, sachant à quel point il déteste. Ils marchent tous les trois dans un silence approximatif, Adrian passant son bras autour de ses épaules pendant qu’elle en passe un derrière son dos. Joli trio qui avance un peu lentement, d’un pas incertain. Elle se blottit d’ailleurs dans les bras d’Adrian pendant que Radha cherche ses clés, parce que l’alcool la rend un peu plus tactile, lui donne envie de chaleur humaine. N’allez pas voir là qu’elle tente de faire des avances à son meilleur ami, elle connaît très bien ses préférences, et il connaît les siennes – inexistantes. C’est juste ce besoin de proximité symbolique à l’ivresse. « Je peux essayer de faire quelques appels, mais avec si peu de préavis ce sera peut-être difficile. », répond-elle par rapport aux masseurs, avant d’étouffer un rire face au commentaire d’Adrian. Elle ne dirait pas non à être victime de ses mains supposément expertes.

À l’intérieur, Adalyn s’approche automatiquement de la tortue qu’elle accueille avec un large sourire un peu béat, chantonnant doucement de sa voix de chèvre. « Sweeeeeet Caroliiiine, pam pam pammm, good times never seemed so gooood. » Puis, se raclant la gorge, elle se redresse et fait un vague signe de la main à ses amis, comme si elle signifiait qu’elle ne voulait jamais reparler de cette tentative de chant. « On commence avec des masques pour le visage. », annonce-t-elle, prenant son rôle d’organisatrice de cette soirée improvisée très au sérieux. Puis, sans plus tarder, elle se contorsionne pour faire descendre la fermeture éclair de sa robe dans le dos, et laisse tomber le vêtement sur le sol, se retrouvant alors en sous-vêtements. Aucune timidité ici – elle sait qu’Adrian n’en a rien à foutre de son corps, et Radha l’a vue en sous-vêtements ou en bikini des dizaines de fois. Et, faisant comme chez elle, elle se rend dans la chambre de Radha pour fouiller dans quelques tiroirs, trouvant un t-shirt et un bas de pyjama qu’elle enfile. Puis, revenant vers la cuisine, elle sort un grand bol en métal, et fouille un peu dans le réfrigérateur pour en sortir un pot de yaourt à la vanille – ils sentiront bon – qu’elle verse dans le bol, avant d’attraper deux avocats murs sur le comptoir. « C’est une recette approximative, je vous préviens. » Elle ouvre les avocats avec un couteau et verse la chair verte dans le bol, avant de mélanger le tout avec ses mains. Pas le temps de niaiser. « T’as des concombres? Apparemment, ça fait rien du tout quand on en applique sur les yeux, mais ça fera de belles photos. »




AVENGEDINCHAINS

_________________

A look in somebody's eyes to light up the skies, to open the world and send it reeling. A voice that says, I'll be here and you'll be alright. I don't care if I know just where I will go 'cause all that I need is this crazy feeling, a rat-tat-tat on my heart... Think I want it to stay. City of stars.

Revenir en haut Aller en bas
● Crédits : avatar : Lux aeterna + signa : anaelle
● Face claim : Deepika Padukone
Chassez le naturiste, il revient au bungalow.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Keep my glass full until mornin' light || ft. Adalyn, Adibou & Nix   Sam 1 Juil - 21:55




Affalée dans son canapé comme une masse, elle commençait à ressentir la fatigue de la journée qui la pesait, mais avec la présence de ses deux meilleurs amis, elle était sûre que ça allait vite passé. « Mignone mais ingrate, elle me dit même pas bonsoir en rentrant. » Elle pointa du doigt la tortue qui continuait de faire sa vie, avant de se tourner vers Adalyn qui s’était lancée dans une interprétation des plus intéressantes de Sweet Caroline. La jeune femme arrêta tout geste pour regarder son amie en train de chanter une petite sérénade à sa tortue, elle en avait de la chance, Caroline. Enfin, lorsqu’elle entendait le grain de voix de son amie, elle se disait qu’elle était la plus chanceuse des deux. Finalement, elle avait peut-être bien fait de ne pas tenter une carrière dans la chanson, le monde n’était pas prêt pour entendre une chose pareille. Même Adrian et Radha n’étaient pas prêts à vrai dire. Elle lança un regard amusé au jeune homme, avant de se tourner vers l’avocate qui avait enfin fini son concerto. « Je pense avoir suffisamment à boire pour la soirée, du moins, assez pour que notre chère Adalyn se remette à chanter. » Elle fit un petit signe de tête en direction de la jeune femme pour la taquiner et essaya de se redresser sur son canapé, avant de laisser tomber. Décidément, se tenir droite demandait beaucoup trop d’efforts pour ce soir.

Heureusement pour la brunette, son amie avait l’air plus en forme qu’elle avait décidé de commencer la soirée en se faisant un masque. Ce qu’elle pouvait être intelligente tout de même, toujours là à avoir les bonnes priorités. Difficilement, elle se leva du canapé et s’étira légèrement en ne manquant pas de prendre appuie sur Adrian, mais très vite son attention fut attirée par la jeune blonde qui avait enlevé sa robe en plein milieu de la pièce. Décidément, lorsqu’elle faisait comme chez elle, elle ne faisait pas semblant. Les sourcils légèrement froncés avec un mince sourire sur les lèvres, elle laissa son regard se perdre sur le corps de son amie et c’était peut-être l’alcool qu’elle avait imbibé qui lui faisait se rendre compte de ça, mais elle n’avait jamais remarqué à quel point elle était bien foutue. L’air pensive, elle pencha légèrement la tête sur le côté avant de poser les yeux sur la robe qu’elle avait laissé traîner. Et celle-là, ça allait être à Radha de le ramasser. Elle poussa un petit soupire et se bougea finalement pour aller récupérer la robe et sol et se dirigea vers la salle de bain pour la mettre dans le panier à linge sale. Elle la laverait avant de la lui redonner. A son tour, elle se déshabilla pour enfiler une nuisette et un déshabillé noir pour aller retrouver ensuite ses deux amis. « Je lui dis que si elle le voulait, j’ai déjà des masques dans la salle de bain ou… ? » Demandait la brunette en se penchant vers Adrian. Quand elle voyait tout l’effort que mettait son amie dedans, elle préféra ne rien dire pour ne pas la vexer. « Je vais voir pour les concombres, je crois en avoir quelque part. Adrian, occupe de toi l’alcool tu sais où je range les bouteilles. » Dit-elle en se tournant à nouveau vers lui d’un air sérieux, elle posa une main sur son épaule. « Cette tâche est très importante à la réussit de la soirée, ne nous déçoit pas. » Elle tourna ensuite les talons pour se mettre à fouiller dans sa cuisine à la recherche du concombre et se rendit très vite compte qu’elle allait peut-être devoir faire les courses, un jour. « Alors, j’ai pas trouvé de concombre. Mais j’ai trouvé une courgette, on va dire que ça passe non ? » S’enquit Radha auprès de son amie alors qu’elle prenait déjà un couteau pour couper sa courgette en rondelles. Elle laissa tomber au bout de deux rondelles et en plongea une dans la préparation de la jeune blonde, comme une chips, et la porta à sa bouche. « Cha va. » Dit-elle la bouche pleine en haussant les épaules. Peut-être qu’elle avait faim.

_________________

Love drought

Nine times out of ten I'm in my feelings. But ten times out of nine I'm only human, tell what did I do wrong ? Feel like that question has been posed, I'm moving on. I've always been committed, I been focused. I always paid attention, been devoted. Tell me what did I do wrong ? Oh I really asked that, my bad. © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
● Crédits : gifs: tumblr;quote:Voltaire (le chanteur, pas le philosphe)
● Face claim : Mathias Lauridsen
Chassez le naturiste, il revient au bungalow.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Keep my glass full until mornin' light || ft. Adalyn, Adibou & Nix   Sam 1 Juil - 22:47

Keep my glass full until mornin' light
C'est d'l'alcoolémie ou je n'm'y connais pas Radhadadadibou
Adibou avait confiance en Radha et Ada. C’était sans doute très dangereux de sa part de faire confiance à deux femmes comme elles, surtout quand elles semblaient décidées à se déshabiller en plein milieu du couloir en chantant. Mais qui était-il pour juger, après tout ? Elles ne faisaient, ou Adalyn du moins, que se mettre en pyjama. Certes, avec les affaires de Radha, mais c’était bien connu, quand on boit, on ne compte pas. Adrian la regarda faire, l’air légèrement choqué. Des fois, il en venait à oublier que les filles portaient des pyjamas. C’était pas que l’usage lui était étranger, mais dormir en boxer lui suffisait amplement … Quand il portait quelque chose pour dormir.
Concentré profondément sur l’idée d’un masque – quel genre de masque ? –, il n’avait pas entendu Radha partir et se déplacer ; peut-être même avait-il un peu buggé, c’était fort probable, voire totalement possible. Enfin bon. Il hocha la tête quand elle commença à lui parler, avant de retirer sa chemise, dans un geste totalement normal.
Au moins, si les voisins regardaient par la fenêtre, ils penseraient à une orgie. C’était peut-être mieux que de voir trois faux gamins bourrés sans doute se mettre à chanter le générique de Oui-Oui à tue-tête.
La bonne chose, avec ces soirées, c’était que les tracas n’y avaient certainement pas leur place. « Je pense que c’est mieux de faire le masque nous-même… Plus authentique. Plus agréable sur la peau aussi. » Il s’arrêta un instant et réfléchit, en pliant sa chemise n’importe comment. « Enfin, je n’ai jamais testé de masque, mais je suppose que c’est mieux. »

Trop de pression, d’un coup, sur ses épaules. En se redressant dignement – aussi dignement qu’on pouvait l’être avec un taux presque illégal d’alcool dans le sang –, il hocha la tête, les yeux brillant comme si on venait de lui confier une mission en pleine guerre pour aller sauver tout un bataillon de petits chiens mignons et indispensables pour gagner le combat, et non pas pour aller chercher trois bouteilles.
« Je saurai me montrer à la hauteur de cette lourde tâche. » annonca-t-il. Laissant tomber sa chemise en boule derrière un coussin, la démarche lourde et fière, il se laisser aller dans la pièce qui ressemblait à un débarras – sorte de cave dans un appartement – pour fouiller et en sortir tout l’alcool qu’il pouvait trouver, c'est-à-dire beaucoup trop de vin pour une seule personne, quelques bouteilles de vodka et quelque chose qui semblait être du rhum, mais pour plus de sécurité, il préféra le laisser là-bas. Ca avait une tête vaguement verte. Et quand c’était vert, c’était potentiellement bon pour son corps. Pas vraiment le but de la soirée.

Il se ramena avec les bouteilles dans les mains et sous les bras dans la cuisine, pour les voir entrain de préparer quelque de chose de bizarrement pas beau. « Ca se mange au final ? Je croyais qu’on devait se le mettre sur le visage… Mais je suis pas sûr de vouloir ça sur mon visage. Ca me semble bizarre à mettre sur la peau. » fit le blond en posant les bouteilles à côté d’elles et en attrapant trois verres dans un placard, manquant d’en fracasser un alors qu’il tentait de jongler avec.
« Quel talent. »
Il s’assit sur le sol, en tailleur, pour les regarder d’en bas tranquillement. « En fait, c’est très confortable, un sol de cuisine. »


_________________


I'm just like you
Better than He, to Hell with They
I'm almost me, I'm nearly human

Pity me, I'm almost a human being


Revenir en haut Aller en bas
● Crédits : Hope ♥
● Face claim : Margot Robbie
Chassez le naturiste, il revient au bungalow.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Keep my glass full until mornin' light || ft. Adalyn, Adibou & Nix   Lun 3 Juil - 1:24

Radhadadibou
“ Keep my glass full until mornin' light ”


Elle est bien dévouée avec ses mains dans le mélange, Adalyn. Elle a presque envie de rajouter des ingrédients sans rapport, juste pour le plaisir. D’ailleurs, son œil est attiré par de la poudre de curry, et elle tend une main vers le flacon, avant de s’arrêter. Ça risque de tacher leur peau, ce serait trop dommage. Surtout sur Radha, son teint est tellement ravissant. Elle se ravise, jetant un coup d’œil à ses amis pour s’assurer qu’ils n’ont pas capté son acte manqué, et va à l’évier se rincer approximativement les mains pleines de sa mixture verte. Et sans un mot, elle va chercher son paquet de cigarettes dans son sac à main et s’en allume une, revenant vers eux en déposant son paquet sur le plan de travail, d’un coup qu’un d’entre eux voudrait la joindre dans son vice. Cigarette coincée entre ses lèvres, elle continue de mixer sa bouillie – davantage pour le plaisir de jouer avec de la nourriture que pour le succès du masque, mais ça c’est son secret – et jette un coup d’œil à Radha alors qu’elle brandit une courgette. « Ouais, ça ira. », annonce-t-elle d’un ton solennel en attrapant le légume pour le jauger du regard avant de le redonner à son amie pour qu’elle le coupe. Tâche qu’elle n’accomplit qu’à moitié, préférant tester son masque, et Adalyn la regarde avec un grand sourire.

Elle remarque qu’Adrian a retiré sa chemise, et elle hausse les sourcils avant de lancer un coup d’œil approbateur à sa meilleure amie, puis hausse les épaules en regardant sa mixture. « C’est comestible, ouais. Radha semble apprécier. » Et, pour confirmer ses dires, elle plonge son doigt dans le bol et le tend à Adrian pour qu’il goûte, mais il garde sa bouche obstinément fermée le con, et Adalyn tend ensuite son doigt à Radha qui avale la bouillie sans broncher. C’est décidément sa préférée, et Adalyn la félicite en déposant un petit baiser sur son front. Elle aurait préféré lui tapoter la tête, mais ses mains sont sales et elle n’est pas certaine que leur amitié survivrait si elle salissait ses cheveux. « Bon! Pas le temps de niaiser. » Elle attrape une bonne quantité du masque et observe Radha, puis Adrian, et s’approche finalement de lui, un large sourire presque sadique aux lèvres. Et sans lui donner le choix, elle applique une généreuse quantité du produit sur ses joues et son front, un fou rire secouant ses épaules. Elle remarque du coin de l’œil Radha qui s’occupe d’elle-même, et Adalyn ressent un puissant sentiment de fierté, avant qu’elle ne retourne vers le bol pour appliquer la mixture sur son propre visage. « On le garde… dix minutes. », annonce-t-elle ensuite, avant de se laver les mains pour de bon et de reprendre la cigarette qu’elle a abandonné dans une petite soucoupe. Le yaourt coule un peu sur ses lèvres et elle lèche le mélange en grimaçant, ça goûte vraiment la merde. Radha a décidément des goûts bien peu orthodoxes.

Adalyn va rejoindre Adrian à même le sol, attrapant une bouteille de vin au passage, heureuse qu’il s’agisse d’un twist cap et qu’elle n’ait pas à se débattre avec un limonadier. Puis elle porte la bouteille à ses lèvres (les verres c’est surfait) et en prend une longue gorgée avant de la tendre à son meilleur ami, un petit ricanement franchissant ses lèvres. « Il nous faudrait de la musique. Radha? »




AVENGEDINCHAINS

_________________

A look in somebody's eyes to light up the skies, to open the world and send it reeling. A voice that says, I'll be here and you'll be alright. I don't care if I know just where I will go 'cause all that I need is this crazy feeling, a rat-tat-tat on my heart... Think I want it to stay. City of stars.

Revenir en haut Aller en bas
● Crédits : avatar : Lux aeterna + signa : anaelle
● Face claim : Deepika Padukone
Chassez le naturiste, il revient au bungalow.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Keep my glass full until mornin' light || ft. Adalyn, Adibou & Nix   Lun 3 Juil - 4:13




Une fois les tâches réparties et qu’Adrian fit tomber la chemise pour montrer à quel point il comptait s’appliquer, c’était le cœur léger que la jeune femme prit le chemin de la cuisine pour aller aider Adalyn dans la préparation de son masque. Enfin, aider était bien sûr un grand mot puisqu’elle se contentait de la regarder faire, ne voulant pas interférer dans son processus de création. Elle la regardait mélanger les ingrédients et tourner l’espèce de mixture dans le bol devant elle. Les sourcils légèrement froncés, elle se pencha au-dessus avant de finalement aller s’occuper du concombre qu’elle ne trouva pas et qu’elle troqua pour une courgette. C’était aussi long et ça ferait l’affaire, il suffisait de se montrer un peu imaginatif. Curieuse, au lieu d’attendre de se mettre le masque sur le visage, elle prit une rondelle de courgette qu’elle avait déjà coupée et plongea dans le bol pour goûter. Honnêtement, elle ne savait pas si elle trouvait ça bon ou si elle avait juste faim. Au lieu de se pencher sur la question, ce fut carrément au dessus du bol qu’elle se pencha en prenant appuie sur ses coudes qu’elle posa sur le plan de travail, ses mains retenant sa tête. La jeune femme se contentait juste de regarder les mouvements de sa meilleure amie qui tournait son mélange comme un pro. Elle leva la tête pendant un court instant vers cette dernière, se demandant ce que ça ferait si elle laissait tomber sa cigarette dans la mixture, ou même un peu de cendre. Cela voudrait dire qu’elle allait devoir recommencer, et elle n’avait plus d’avocats en stock. Oui, sa seule inquiétude c’était les avocats qu’elle n’aurait plus en stock si Adalyn faisait tomber sa cigarette.

Elle se redressa, un morceau de courgette dans sa main déjà entamé et l’autre dans sa bouche, et se redressa en entendant la voix d’Adrian dans son dos. Un regard entendu avec la jeune blonde lorsqu'elle croisa son regard, elle n'avait pas besoin de dire quoi que ce soit pour comprendre qu'elle appréciait la vue du torse du jeune homme. Même elle, qui ne regardait pas spécialement les hommes, devait avouer que la vue était plus que satisfaisante.  « Ouais, je suis la testeuse officielle du groupe, et j’approuve ce message. » Comme pour prouver au seul mâle de l’assemblée qu’elle avait raison, Adalyn avait plongé son doigt dans sa mixture pour la faire goûter à Adrian qui déclina, provoquant un soupire chez Radha. Ce qu’il pouvait être rabat joie. Concernant la jeune brune, elle avala le morceau de courgette dans sa bouche et lécha le doigt de son amie pour montrer qu’elle n’allait pas en mourir. Les sourcils à nouveau froncés, elle lécha son doigt une nouvelle fois, devinant une saveur qu’elle connaissait bien mais qu’elle n’arrivait pas à deviner. « Est-ce que t’as mangé des chips ? » Dit-elle avant de mettre une nouvelle fois le doigt d’Adalyn dans sa bouche, toujours dans le but de mettre un nom sur la saveur que son palet venait de détecter. « Je crois que j’ai faim en fait. » Une petite moue sur le visage, elle redressa son déshabillé tandis que la jeune blonde déposa un baiser sur son front. Elle ne savait pas bien pourquoi ce baiser, mais elle appréciait. « Toi qui est aussi doué avec les verres, tu peux pas faire apparaître à manger ? » Demanda-elle en se tournant vers Adrian qui était en train de s’occuper des boissons.

La partie drôle de la soirée commença lors de l’application des masques – oui, Radha trouve ça très drôle – et autonome qu’elle était, elle n’attendit pas qu’on lui en mette sur le visage. Elle plongea ses doigts dans le bol et après en avoir prit une quantité suffisante, elle se barbouilla le visage pour poser le masque, prenant ça très sérieusement. Elle avait levé la tête et regardait à présent le plafond alors que ses mains massaient doucement son visage, lorsqu’elle rebaissa les yeux sur ses amis, elle découvrit un Adrian barbouillé lui aussi, et une Adalyn hilare. Il ne lui fallut pas très longtemps avant de deviner qu’elle lui avait mit sans même qu’il ne donne son autorisation, ce qui provoqua un rire chez l’avocate. « Elle a raté un spot. » D’un geste rapide, elle profita du fait qu’il y ait encore un peu de mixture sur ses mains pour passer rapidement la paume de sa main sur le nez d’Adrian. « Voilà, t’es tout beau comme ça. » Elle alla se laver les mains à son tour et rapidement, coupa six rondelles de courgettes qu’elle mit dans une assiette avec une belle présentation, pour qu’ils puissent se les poser sur les yeux, tandis que ses deux amis allèrent s’asseoir à même le sol. Pourquoi pas. Elle s’approcha d’eux, l’assiette qu’elle déposa au milieu en s’accroupissant légèrement et alla rapidement récupérer des oreillers dans sa chambre pour les balancer à ses amis. Le sol c’était bien, mais pas très confortable.

Avant de s’asseoir, à la demande de la jeune blonde, Radha alla jusque son iPod déjà branché au speaker et chercha une chanson qui pourrait coller à l’ambiance de la soirée. Une fois la chanson trouvée, elle régla le volume de façon à ce qu’ils puissent entendre la chanson sans pour autant les empêcher de parler, et alla s’asseoir entre ses deux amis. « On dirait que t'es tombé sur le gazon et que ça a déteint sur toi. Et je sais pas si cette couleur te va au teint en fait. » Dit-elle en pointant Adrian du doigt avant de se saisir de la bouteille de vin pour la porter à sa bouche. Parce que comme le disait Adalyn, pas le temps de niaiser.

_________________

Love drought

Nine times out of ten I'm in my feelings. But ten times out of nine I'm only human, tell what did I do wrong ? Feel like that question has been posed, I'm moving on. I've always been committed, I been focused. I always paid attention, been devoted. Tell me what did I do wrong ? Oh I really asked that, my bad. © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
● Crédits : gifs: tumblr;quote:Voltaire (le chanteur, pas le philosphe)
● Face claim : Mathias Lauridsen
Chassez le naturiste, il revient au bungalow.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Keep my glass full until mornin' light || ft. Adalyn, Adibou & Nix   Lun 3 Juil - 23:19

Keep my glass full until mornin' light
C'est d'l'alcoolémie ou je n'm'y connais pas Radhadadadibou
Heureusement pour Adrian, les soirées ne se passaient pas toutes comme ça, sinon, il allait sérieusement souffrir. Inconscient de ce qu’il avait pu rater dans la cuisine, et de tout ce qui avait pu finir au fond du plat qui servait présentement de pseudo-crème, le seul homme de la maison pour le moment était prêt à continuer la soirée, sans rien casser ! Un exploit, vous dis-je. Il marchait, d’ailleurs, presque droit. Enfin, il aurait marché presque droit s’il n’était pas assis sur le sol de la cuisine, entrain de jouer avec des verres à ses pieds. C’était plutôt drôle pour lui, d’ailleurs. Enfin, ça l’amusait, le gamin un peu bourré.
Il fit la moue en regardant le doigt d’Adalyn s’approcher. Bon, il n’était pas du genre à refuser de lécher des doigts, dans des circonstances précises, mais il avait peur que si ses ongles étaient faux ils se détachent et finissant plantés dans sa trachée. « Non, je vais passer mon tour, merci Ada. » murmura-t-il en reculant la tête, tentant de parler la bouche fermée. C’était qu’elle aurait pu lui enfoncer de force entre les lèvres, hein ! Et il n’était pas sûr d’être prêt pour ça, là.

Un instant de répit lui permit de répondre à Radha :  « Je vais pas faire miraculeusement apparaître des chips, ou peu importe quoi, désolé, vraiment. ». Il allait attaquer une seconde phrase mais, au final, ce fut Adalyn qui l’attaqua en le barbouillant de son mélange vaguement malodorant et très désagréable. Il ne savait pas ce qu’elle avait mis dedans, mais techniquement, vu la tête qu’il faisait, ça n’était pas agréable une fois appliqué sur la peau : le pauvre, pendant tout le processus, ressemblait à un chaton pris dans les phrases d’une moto de bambin et qui venait de cracher une boule de poils. ( si vous avez l’image dans votre tête, vous êtes quand même des pros) Il finit par se remettre à respirer une fois la torture terminée…
Pour trente secondes. L’autre demoiselle de la soirée s’était visiblement dit qu’il fallait en rajouter. Bien sûr. Et leur balancer, rapidement après, des oreillers au visage. Quelle hospitalité. Dix sur dix, il reviendrait. Il s’empara de la bouteille pour boire une gorgée ou deux, s’installant un peu plus confortablement. Il commença à jouer un peu avec les verres, presque délicatement, en écoutant Radha.

« Ca me gratte, votre masque. Cette expérience est très étrange. Très étrange. Plus que la fois où je me suis retrouvé coincé dans le bureau du proviseur en pleine nuit avec du miel en guise de gel. » Piqué au vif par la remarque – le vert, ça lui allait superbement au teint, d’habitude ! – il répliqua « et toi tu ressembles un peu à un Teletubbies, mais ça va passer. »
Ce n’était pas méchant, et pour lui montrer qu’il plaisantait, il lui passa un bras autour des épaules en souriant, pour lui tapoter le haut du bras gentiment.
« Ada, c’est bon, on peut enlever ? Ca gratte, c’est pas agréable. » se plaignit-il en se tournant vers la blonde avec des grands yeux implorants. Les grands yeux, avec le masque vert, ça faisait extra-terrestre mais bon.
Il laissa passer un petit silence, attrapant la bouteille des mains de Radha pour se désaltérer, réfléchissant un peu.
« Vous savez, vraiment, je vous adore. Si j’étais pas gay, j’aurai sûrement voulu vous avoir avec moi. Bon, on aurait formé un trouple… Mais on aurait été un trouple super beau et super puissant et puis on aurait cassé des lits. »
Retirez-lui cette bouteille – et le masque, par la même occasion –.

_________________


I'm just like you
Better than He, to Hell with They
I'm almost me, I'm nearly human

Pity me, I'm almost a human being


Revenir en haut Aller en bas
● Crédits : Hope ♥
● Face claim : Margot Robbie
Chassez le naturiste, il revient au bungalow.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Keep my glass full until mornin' light || ft. Adalyn, Adibou & Nix   Jeu 6 Juil - 4:04

Radhadadibou
“ Keep my glass full until mornin' light ”


Lorsque Radha mentionne qu’elle a faim, Adalyn ouvre de grands yeux, son regard allant d’elle à Adrian. « J’ai trop faim. Adi, trouve quelque chose à manger! » Petit regard piteux digne du chat de Shrek. Elle s’attend plus ou moins à ce qu’il leur fasse apparaitre un banquet juste là, sous leurs yeux ébahis, mais il se contente de leur lancer une réplique comme quoi il ne peut pas faire apparaître de la nourriture, et Adalyn soupire exagérément. « T’as un téléphone, non? Tu peux pas commander un truc? Pour les deux femmes de ta vie? » De nouveau, son petit regard mielleux.

Une fois installés sur le sol (les chaises, c’est pour les faibles) et généreusement barbouillée de sa bouillie infecte, elle observe ses deux meilleurs amis, une énorme bouffée d’amour pour eux l’envahissant toute entière. Vraiment, elle se considère chanceuse d’avoir de telles personnes dans sa vie, et elle doit se retenir pour ne pas leur hurler son affection. Peut-être avec un peu plus de vin. « Moi je le trouve beau. Moins que d’habitude, mais quand même. », rouspète-t-elle alors que Radha fait un commentaire sur la couleur qui ne va pas à Adrian. Enfin, c’est surtout qu’elle veut qu’il vive l’expérience jusqu’au bout, et quoi de mieux qu’utiliser la flatterie avec lui pour mieux le manipuler? « J’ai dit dix minutes! » Elle n’a pas fait ses efforts pour qu’il bousille tout avant même que les effets bénéfiques aient le temps de faire leur travail. « C’est normal que ça gratte, c’est parce que ça enlève le méchant. C’est comme quand tu as un bobo, ça gratte quand ça guéris. » Elle ponctue son discours plus ou moins scientifique (ok, davantage « moins » que « plus ») d’une longue gorgée de vin. « Au fait Radha, excellent choix de chanson. Mais je vous épargnerai la douleur de m’entendre chanter à nouveau. »

Le dernier commentaire d’Adrian provoque un haussement de sourcil chez Adalyn, qui échange un regard avec Radha. « Attend… quoi? Tu peux le redire, mais on t’enregistre cette fois? » Elle sait qu’Adrian les adore inconditionnellement toutes les deux, et qu’il les trouve magnifiques, mais les compliments sont assez rares. Ils préfèrent se charrier continuellement. « N’empêche, ce serait trop bien… T’es certain que tu veux pas essayer? » Petit rire alcoolisé, alors qu’elle se lève d’un bond, soudainement prise d’une idée qui lui semble fabuleuse. Elle arrache la bouteille de vin des mains d’Adrian, et attrape vase vide sur le plan de travail pour y verser le contenu restant de la bouteille, puis tend le vase à Radha, lui faisant un petit signe pour l’encourager à boire. Et elle se rassoit au sol, posant la bouteille désormais vide par terre, un sourire énigmatique aux lèvres. « Vous voulez jouer à la bouteille? » Fou rire amusé et très, très alcoolisé. C’est idiot, immature, parfaitement puéril. Donc parfaitement approprié.




AVENGEDINCHAINS

_________________

A look in somebody's eyes to light up the skies, to open the world and send it reeling. A voice that says, I'll be here and you'll be alright. I don't care if I know just where I will go 'cause all that I need is this crazy feeling, a rat-tat-tat on my heart... Think I want it to stay. City of stars.

Revenir en haut Aller en bas
● Crédits : avatar : Lux aeterna + signa : anaelle
● Face claim : Deepika Padukone
Chassez le naturiste, il revient au bungalow.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Keep my glass full until mornin' light || ft. Adalyn, Adibou & Nix   Ven 7 Juil - 2:37




Ils ne devaient pas ressembler à grand-chose avec ce truc sur le visage, et même si le visage de la jeune femme commençait à tirer – ou du moins c’était la seule sensation qu’elle pouvait décrire, l’alcool ne l’aidant pas à sentir quoi que ce soit – elle préférait ne rien dire et attendre les dix minutes passer. Elle avait vu tout le mal qu’Adalyn s’était donné pour le faire et il était hors de question de blesser son amie en l’enlevant au bout de même pas cinq minutes. Si elle, elle voulait le garder pour la jeune blonde, ce n’était pas le cas d’Adrian qui était déjà prêt à l’enlever. « Ugh non, pas un teletubbies, ces choses m’ont toujours stressée. » Elle grimaça légèrement avant que son sourire ne revienne lorsqu’elle sentit le bras de son ami autour d’elle. Radha haussa les épaules et comme l’avait fait la jeune blonde juste avant, elle porta la bouteille de vin à sa bouche pour en prendre une gorgée tout en restant classe. Il était bon. Elle ne savait plus si elle avait acheté ce vin ou si on lui avait offert pour une quelconque occasion, mais elle allait devoir en refaire un stock pour les soirées improvisées comme celles-là. « Oh t’inquiète pas, je pense que dans une bouteille et demi on pourra faire un karaoké, on est bien partis pour la nuit de toute façon. » Se faisant arracher sauvagement la bouteille des mains, elle poussa un petit soupire avant d’installer son oreiller devant elle pour y poser sa tête. Il fallait  absolument qu’elle teste la courgette sur ses yeux, parce qu’elle refusait de se dire qu’elle s’était fatiguée à couper ce légume inutilement.

Elle fut cependant coupée dans son geste par un commentaire après plusieurs secondes de silence. A moitié allongée sur le sol, la jeune femme se redressa pour faire face à son ami en redressant ses vêtements, les sourcils légèrement froncés. « Quoi ? » Fut la seule chose qu’elle pu prononcer tellement le choc était immense. Est-ce qu’elle avait bien entendu ? Un regard vers l’autre avocate de la pièce, elle était son seul espoir de lui confirmer qu’elle n’avait pas d’hallucinations auditives. Oubliant la présence de cette mixture verte sur le visage, Radha ouvrit la bouche et se plaqua une main contre sa joue en prenant une expression à la fois surprise et contente avec un sourire qui étirait ses lèvres. Elle se rappela du masque qu’elle avait sur le visage lorsqu’elle fit glisser sa main jusque sa bouche et que sans faire exprès, un peu de cette substance verte entra dans sa bouche. Honnêtement, c’était à ce moment-là qu’elle avait cru voir la mort. Prise d’une quinte de toux alors qu’elle s’efforçait de ne pas en avaler plus, elle se leva rapidement pour aller récupérer une serviette de toilette propre et en profita pour se rincer la bouche en même temps, sans pour autant enlever le masque. Lorsqu’elle revint rejoindre ses amis, elle vit Adalyn arracher la bouteille de vin des mains d’Adrian pour le verser dans un vase. Bien, elle était ravie de voir que son vase en cristal servait enfin. Dans sa tête, elle s’était imaginée qu’il servirait lorsque quelqu’un se donnerait la peine de lui offrir des fleurs, mais l’alcool c’était mieux après tout. Assise à nouveau à sa place, elle récupéra le vase des mains de son amie, non pas sans lui lancer un regard perplexe, mais après tout pourquoi pas. « On dirait que je tiens la coupe de feu. » Fit remarquer la brunette avant de porter le vase à sa bouche en essayant de s’en mettre le moins possible sur ses vêtements, avant de le passer à Adrian pour qu’il puisse lui aussi sentir la puissance de son vase/coupe de feu. Puisque les courgettes en comptaient pas servir, elle en prit une qu’elle croqua avant de pousser le plat légèrement vers Adalyn pour l’encourager elle aussi à en prendre un si elle avait faim. Mais comme dis, la jeune blonde n’avait pas le temps de niaiser et voulait commencer à s’amuser. « Oh oui, la bouteille ! » Exclamation enjouée, des trois, ça n’allait pas être elle la rabat-joie ce soir.

Elle glissa sur le sol à l’aide de ses fesses pour se rapprocher de l’avocate, sachant pertinemment qu’elle avait déjà une alliée, avant de se tourner vers Adrian qui allait sûrement être celui qui allait râler. « Que ceux qui veulent jouer à la bouteille lève la main. » Avant même de finir sa phrase, elle avait la main levée, puis prit cette de sa meilleure amie pour l’aider à la lever à son tour. La majorité l’emportait. Et pour bien faire comprendre au seul homme de la pièce qu’il était foutu, Radha envoya un baiser à Adrian dans les airs pour qu’il se prépare parce qu’il n’allait pas échapper aux bisous et aux câlins des filles pendant très longtemps.

_________________

Love drought

Nine times out of ten I'm in my feelings. But ten times out of nine I'm only human, tell what did I do wrong ? Feel like that question has been posed, I'm moving on. I've always been committed, I been focused. I always paid attention, been devoted. Tell me what did I do wrong ? Oh I really asked that, my bad. © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
 
Keep my glass full until mornin' light || ft. Adalyn, Adibou & Nix
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Behind Closed Doors :: Lakeview :: Central Grove :: Lincoln Avenue-