AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 I've got demons running round in my head feat Lexou

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
● Crédits : moi
● Face claim : Stephen james
Chassez le naturiste, il revient au bungalow.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: I've got demons running round in my head feat Lexou    Jeu 29 Juin - 13:06


J'étais seul dans la boutique, pour changer … c'était le matin, je travaillais de jour aujourd'hui. Mes horaires changeaient sans arrêt, je ne savais même pas ce que je préférais tant je m'ennuyais dans les deux cas. Nagez me manquait, Londres me manquait, Jack … tout me manquait en fait. Je pensais tout le temps à Londres et à mon passé. Je n'arrivais pas à me sentir chez moi ici, sauf peut-être quand j'étais avec Emma. Je ne l'avais pas vu souvent, mais les seules fois où on s'était croisé m'avaient marquées et je n'arrivais pas à ne pas penser à elle. Je repensais au bal des fondateurs. On ne s'était pas vraiment revus depuis. Je devrais peut-être lui envoyer un message. J'allais m'y mettre lorsque j'ai vu une voiture se garer sur le parking. J'ai souris. Je savais à qui était cette range rover. Llyod m'avait prévenu qu'il devait passer me voir. J'avais été surpris, lui qui me disait qu'on ne devait plus se contacter, mais il m'avait dit au téléphone qu'il avait quelque chose d'important à me dire. Il est sorti de la voiture avec un petit carton. Je suis sorti de la boutique pour aller le saluer. Il a posé sa boîte sur le bord de la fenêtre et je l'ai pris dans mes bras. Ça me faisait tellement plaisir de le voir. Ce n'était pas seulement le meilleur avocat de Londres, c'était aussi mon meilleur ami.

« Tu n'imagine pas à quel point ça me fait plaisir de te voir. Allez viens entre que je te montre mon superde lieu de travail. »

J'ai souris, je plaisantais, c'était loin d'être un super endroit mais au moins j'avais un travail. Il a prit sa boîte et je lui ai dis qu'il pouvait la poser sur le comptoir près de la porte d'entrée. Il n'y avait pas grand chose à voir au final, c'était petit et de toute manière il n'était visiblement pas là pour ça.

« Ecoute Dimitri … Enfin Brent ... »

«Nan … pour toi ça sera toujours Dimitri. »

Il a sourit, mais je voyais que quelque chose le dérangeait. Je me demandais ce qu'il avait de si mauvais à m'annoncer.

« Vas-y crache le morceau, qu'est-ce qu'il se passe ? »

« Hum … Je … Ta … Je ne sais pas comment t'annoncer ça … Mais ta mère est morte ... »

«... »

Je l'ai regardé sans comprendre ce qu'il me disait. Je ne comprenais pas comment il pouvait savoir ça.

« Que … quoi ? Comment tu peux savoir ça, je n'ai jamais pu savoir où elle était ... »

« On m'a contacté, comme je suis ton avocat ils ont cherché s'il restait de la famille à Londres où ailleurs. Je leur ai dit que tu étais mort, qu'il n'y avait plus personne. Je leur ai demandé de m'envoyer ce qu'ils voulaient, que je faisais un peu parti de votre famille. J'ai brodé un peu pour savoir ce qui était arrivé … »

Je l'ai arrêté en lui faisant un signe de la main et je lui ai dit :

« Nan … je ne veux pas savoir. Elle est morte … Je ne l'ai jamais vraiment connue. Elle n'a jamais cherché à me retrouver … »

Ça me faisait drôle d'apprendre ça, au fond je l'avais aimé lorsqu'elle était là pour moi. J'avais toujours été là pour elle, mais mon père l'avait mise dehors. Llyod m'a tendu la boîte.

« Ouvre la tu verra qu'elle pensait à toi Dimitri. »

Je n'ai pas entendu la deuxième voiture se garer tout de suite. Je l'ai juste reconnu quand j'ai levé la tête. La voiture d'Emma. Elle n'était pas à l'intérieur donc elle allait arrivé d'ici peu.

« Je suis désolé Dimitri, je ne peux pas rester et ne pense même pas à revenir. »

J'ai soupiré.

« Je sais … Mais dis moi avant de partir ... Jack a refais sa vie ?Elle m'a oubliée ? Elle croit vraiment que je suis mort comme tous les autres ?»

Il a soupiré et à baissé la tête. Il ne m'a pas répondu.

« Llyod ! Dis le moi, j'ai besoin de savoir ! »


« Oui, elle a refait sa vie et tu dois faire pareil Dim. Prend soin de toi. Je dois filer. Je te rappellerais, ça sera plus prudent. »

J'ai l'ai regardé partir et j'ai ouvert la boîte. A l'intérieur il y avait une médaille. Je l'ai prise dans mes mains, il y avait mon nom gravé dessus, Dimitri Vancartier, et l'année ou je l'avais gagné 2010. C'était cette année là que j'étais entré dans l'équipe d'Angleterre. Elle avait gardé ma médaille que je lui avait envoyé, à l'époque j'avais su où elle vivait et je lui avais écris des tas de lettre auxquelles elle n'avait jamais répondu et puis elle avait changé d'adresse, mais ça elle l'avait gardé. J'ai serré la médaille dans ma main et j'ai relevé la tête. Je pensais voir Emma apparaître mais c'est son frère qui était devant moi. J'étais dévasté. Jack avait refait sa vie, ma mère était morte c'était beaucoup trop d'informations à la fois. J'avais imaginé toute sorte de situations mais pas ça, mais au fond … elle avait raison, elle me croyait mort. Elle méritait d'avoir une nouvelle vie aussi, mais ça me faisait un choc. Tellement que j'en ai oublié la présence d'Alexis et quand je me suis rappelé qu'il était là je lui ai dis :

« Pardon, j'étais ailleurs … c'est la deux c'est ça?»

Évidement que c'était la deuxième pompe à essence, Llyod c'était mis sur la première et il venait de repartir. Il n'avait pas l'air de beaucoup m'apprécier cet Alexis et je voulais mettre les choses au clair avec lui.

« Écoute … je sais que tu as des a priori à mon sujet mais je ne ferais jamais de mal à Emma. Je l'apprécie beaucoup ... »

Je ne savais même pas pourquoi je lui disais ça mais sans doute que j'avais besoin de plaider ma cause et aussi de ne plus penser à Jack ou à ma mère. J'espérais juste qu'il me laisse une chance de lui prouver que j'étais quelqu'un de bien.

_________________


We can be heroes
I don't remember one moment i tried to forget i lost myself yet i'm better not sad now i'm closer to the edge. it was a a thousand to one and a million to two time to go down in flames and i'm taking you closer to the edge.
Revenir en haut Aller en bas
● Crédits : Sweet disaster
● Face claim : Lucky Blue Smith
Chassez le naturiste, il revient au bungalow.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: I've got demons running round in my head feat Lexou    Jeu 29 Juin - 14:03

I've got demons running round in my head

― Brent & Alexis ―

Tu venais de déposer tes parents à l’aéroport. Ils partaient tous les deux en vacances à Cuba. C’était leurs premières vacances entre eux, sans aucun de leurs enfants. Des vacances bien méritée car ils ne sont pas partis depuis plusieurs années. D’une part parce que par la suite ce fut le moment où Nollaig prit son envol de la maison, suivit de toi l’année dernière. Et que, pour vous aider à faire votre place, ils vous ont sacrément donné un coup de main financier. Bien que toi tu aies refusé l’achat de la voiture qu’ils voulaient faire, expliquant que tu avais tout à Lakeview et que tu savais te débrouiller avec tes jambes et les transports en commun. Et que si besoin était, tu pouvais emprunter une voiture à Hank ou la leur.
T’arrêtant à la station-service de Lakeview, tu te dis que faire le plein maintenant était une bonne idée, comme ça si une des filles choisit de prendre la voiture elles ne seront pas emmerdées par ça. Tu pouvais être gentil et prévenant quand tu le souhaitais. Bon ok, en vrai tu faisais des efforts comme tu avais promis à Emma et à tes parents avant qu’ils partent en salle d’embarcation.

Quand tu fais le plein, tu ne peux t’empêcher de regarder la jeep garé juste à côté et une fois fini, tu t’avances vers l’échoppe avant de grimacer en reconnaissant le mec tatoué du bal. Celui qui tourne un peu trop autour de ta sœur. Tu entends la fin de la conversation et tu hausses u sourcil en entendant le prénom. Emma ne l’avait pas défendu en l’appelant Brent ? Et qu’il venait de je ne sais plus où aux Etats-Unis ? Parce que tu venais d’entendre très distinctement Dimitri venant de Londres.
Tu laisses le mec repartir et tu t’approches en suite du comptoir en le regardant de haut en abs. Tu as promis d’être gentil, agréable et faire des efforts pour Eileen par pour ce prétendant de bas étage. « Oui. » Tu vois bien qu’il a l’air ailleurs. Mais tu t’en fou un peu, il a ses soucis bas ok, toi aussi tu as les tiens. Par exemple avec Nix mais tu t’étales pas. Comme tout le monde. Seulement… « Je pense que j’ai de bonnes raison d’avoir des a priori à ton sujet Brent. Ou bien tu préfères Dimitri ? » Pas de chance pour lui, tu avais effectivement entendu un bout de la conversation. Un sourire en coin, une chose dont tu comptes faire bon usage une prochaine fois. « Emma déteste qu’on lui mente. » Tu ne sais même pas pourquoi tu lui dis. Ce qui était vrai. Elle en faisait toute une histoire à chaque fois. Elle aimait la franchise, elle aimait la vérité et ce que ce mec faisait… Il fonçait déjà droit dans le panneau en mentant à ta sœur et tu as bien envie de voir quel magnifique spectacle cela donnera quand elle découvrira la vérité.

Tu humidifies tes lèvres en regardant dehors, là où était la voiture quelques instants plus tôt. Tu sais pas qui était ce mec mais il faisait clairement partit de la vie de l’homme qui te faisait face et de ce que tu as entendu, avec un magnifique accent. « En tout cas tu as de la chance que Argan ait plaidé en ta faveur, j’étais sur le point d’aller demander une ordonnance restrictive. Mais peut-être qu’avec ce que je viens d’entendre il sera de mon avis cette fois. » Tu laisses tomber la monnaie sur le comptoir et en attendant qu’il recompte, parce que tu as fait exprès de lui donner toutes tes petites pièces sinon ce ne serait pas drôle, tu fais un tour de la boutique avant de prendre un paquet de M&M’S pour toi et Argan qui devait justement passer ce soir. Vous comptiez vous faire un marathon série pour mater sans vergogne les mecs.
Tu reviens vers Brent et pose tes achats grignotages et sodas sucrée, sans oublier le sacro-saint-chocolat, sur le comptoir. Tu sors à nouveau de la monnaie pour compléter le tout avant de soupirer. Cela te faisais vraiment chier de tomber sur Brent. Mais bon… Parfois la vie est une garce.

― made by hope ―

_________________

La fin du jeu est proche,
Deux perdants au lieu d'un seul.



Revenir en haut Aller en bas
● Crédits : moi
● Face claim : Stephen james
Chassez le naturiste, il revient au bungalow.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: I've got demons running round in my head feat Lexou    Jeu 29 Juin - 14:47

<
Je tenais encore la médaille dans mes mains, ma médaille. Je l'avais gagné il y a quelques années et ça me semblait une éternité. Le temps était passé tellement vite. J'avais l'impression que tout ça n'était pas réel, j'avais du mal à me reconnaître souvent, je détestais mentir et je ne faisais que ça depuis mon arrivée, mais je ne pouvais pas faire autrement. Llyod avait raison et je ne pouvais pas retourner à Londres. J'étais sensé être mort. Si je débarquais et qu'on me reconnaissais ça ferait mauvais genre et le gang de mon père me poursuivrait et je n'avais pas envie de vivre ça. J'avais eu trop de soucis à cause de lui et il me pourrissait encore la vie, même mort. Je ne pensais pas voir le frère d'Emma ici, surtout après le bal. J'avais bien vu son regard, j'avais senti qu'il était proche de sa sœur et la remarque qu'avait fait un de leur ami m'avait clairement fait comprendre que ça risquait de ne pas lui plaire si je m'approchais trop d'Emma, mais je ne pouvais pas m'empêcher de penser à elle. Je me sentais bien quand elle était là et il y avait un moment que je n'avais pas ressenti ça. Je l'ai regardé sans rien dire quand il m'a dit qu'il avait des raisons d'avoir des aprioris, mais c'est surtout le fait qu'il ait utilisé mon vrai prénom qui me dérangeait. Et merde … il avait écouté à la porte. J'ai fermé les yeux. Je ne savais pas comment j'allais pouvoir expliqué ça, ni ce qu'il avait vraiment entendu, mais ça sentait le roussi. Je ne lui ai pas répondu tout de suite. J'ai rangé la médaille dans la boîte que Llyod m'avait donné. Il y avait d'autres choses à l'intérieur mais je n'avais pas encore vu ce que c'était. Je n'avais de toute manière pas le temps pour ça. Il m'informa qu'Emma n'aimait pas qu'on lui mente, comme la plupart des gens. Il ne pouvait pas comprendre. J'ai haussé les sourcils quand il m'a dit qu'il était sur le point de demander une ordonnance restrictive. Il était sérieux ? Je me doutais qu'il tenait à Emma mais de là à l'empêcher de me voir … Je n'ai pas réfléchis et j'ai répondu :

« Emma sait que tu écoute aux portes? Je ne suis pas certain que tu ai de quoi empêcher que je la vois. Tu as rien entendu du tout.»

J'essayais de me convaincre qu'il ne savait rien, mais je ne savais pas ce qu'il avait vraiment entendu et ça m'inquiétait, s'il était un corbeau, il pouvait tout balancer à ce journal dont m'avait parlé Karen et ma vie deviendrait compliquée, du moins je risquais de devoir repartir et je n'en avais pas envie. Emma devenait la seule raison qui me donnait envie de rester. C'était trop risqué pour que je le laisse dévoiler quoi que se soit à quelqu'un mais il ne savait pas grand chose au final. Il m'a donné des pièces pour payer l'essence évidement c'était des petites pièces, mais je n'avais pas l'intention des les compter. J'étais trop préoccupé parce qu'il avait dit et par tout le reste. Je l'ai regardé aller prendre quelque chose dans l'allée et je réfléchissais à ce que je pouvais lui dire. Lorsqu'il est revenu avec un paquet de M&Ms j'ai finalement dit :

«Je n'ai rien à me reprocher. Il y a certaines choses que je n'ai pas le droit de dire. C'est tout et je suis sur que si Emma le découvre elle comprendra que je n'ai pas le choix. Visiblement tout le monde n'a pas son intelligence.»

C'était cuit pour le mettre dans ma poche. Il allait encore plus me détester, mais j'étais persuadé que ça ne serait pas le cas de sa sœur. Jusqu'à présent je ne lui avais pas menti sur grand chose, juste sur mon nom. Je pourrais lui expliquer une partie de l'histoire. Elle ne s'était pas moquée de moi quand je lui avais avoué que j'avais peur du noir alors j'étais sur qu'elle me pardonnerait et je me fichais que ça ne soit pas le cas de son frère.
/blockquote>

_________________


We can be heroes
I don't remember one moment i tried to forget i lost myself yet i'm better not sad now i'm closer to the edge. it was a a thousand to one and a million to two time to go down in flames and i'm taking you closer to the edge.
Revenir en haut Aller en bas
● Crédits : Sweet disaster
● Face claim : Lucky Blue Smith
Chassez le naturiste, il revient au bungalow.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: I've got demons running round in my head feat Lexou    Jeu 29 Juin - 20:42

I've got demons running round in my head

― Brent & Alexis ―

Tu ricanes. Rien contre lui ? Écouter aux portes ? Ce n'est pas ta faute si cette discussion privée à eût lieu dans un endroit publique. Que ce soit toi ou quelqu'un d'autre, c'était la même chose. Tu étais juste le grand frère protecteur de la nana qu'il veut chopper. Il devrait plutôt t'être reconnaissant, il aurait pu y avoir un corbeau dans le coin qui aurait pu tout entendre, si ce n'était pas le cas. Parce que tu ne sais pas qui est derrière les caméra de sécurité de la station service. Peut-être que tout son petit manège a été enregistré. Qu'est-ce que tu en sais après tout ? Toi tu es juste venu faire le plein de la voiture et acheter des friandises pour remplir l'estomac à sucre qui te sers de meilleur-ami.
Tu balayes ce qu'il te dit d'un geste de la main. Tu n'en as strictement rien à foutre. Après tout, qui était-il pour espérer te faire peur ? « J'en ai entendu assez pour savoir que tu ne t'approcheras pas de ma sœur. » Personne, aucun homme que tu ne jugeras méritant ne s'approchera d'elle avec des pulsions malsaines. C'était ta petite princesse, la jeune femme la plus belle et la plus pure. Et tu ferais en sorte que sa naïveté, que son bonheur et sa joie de vivre ne soient jamais entaché par des enfoiré comme ce tatoué. « Tu ne la mérites pas. » Et si tu t'écoutais, personne ne la mériterait. Seul un véritable prince charmant pourrait obtenir la chance d'avoir ses faveurs. Si jamais il existait...
« Tu ne comptes pas ? » Tu lui souris comme un enfoiré alors que tu montres le tas de pièce d'un hochement de tête. Il est donc si perturbé que cela qu'il ne fait pas son travail ? Est-ce que c'est ce qu'il s'est passé avec le mec plus tôt qui fou la merde dans sa petite tête creuse ou bien toi et le fait que tu te dresses entre lui et Emma ? Sûrement un mélange des deux. Ce qui te réjouit au plus au point. Cette enflure ne s'approchera jamais de ta sœur. Tu allais y veiller.

Tu rigoles sans pouvoir retenir l'éclat de rire. Il se moquait de toi ? C'est l’hôpital qui se fou de la charité ? « Rien a te reprocher ? Et ce que je viens de voir ? » C'était du grand n'importe quoi cette discussion. Tu ne sais même pas dans quel sens cela partait. Tout ce que tu savais, c'est qu'il t'amusait beaucoup aujourd'hui et que cela te faisais le plus grand bien. « Tu n'aurais vraiment rien à te reprocher, tu n'hésiterais pas à appeler Emma pour lui dire la vérité. » D'un même mouvement, tu sors ton téléphone portable et le pose sur le comptoir. Une provocation débile de ta part mais en ce moment, chercher les ennuis te faisait du bien. Tu te sentais tellement vivant. C'était ton passe-temps depuis plusieurs mois, depuis le foutu bal de la fête des fondateurs. Encore plus provocateur, tu pousses doucement l'appareil dans sa direction. Tu sais au fond de toi qu'il ne le feras pas. « Alors Dimitri, tu le fais ou non ? » Un sourire en coin, tu ricanes en te moquant ouvertement de lui. Ce mec était une vrai lopette, à sa place, tu n'aurais pas hésité à le faire. Mais bon, tu n'es pas à sa place parce que toi tu es incapable d'aimer qui que ce soit, tu ne veux pas t'attacher aux autres, ça fait bien trop mal. Comme ce coup reçu quelques soirs plus tôt par Nix.

Mais là n'est pas le sujet. Pour le moment tu dois te concentrer sur Brent et ta sœur. « Tu t'es intéressé à la mauvaise fille, la mauvaise famille. » Tu es froid avec ce mec. De toute façon cela fait plusieurs jours que tu es froid et distant avec les autres. Depuis ton incartade avec Nix à la sortie du Red Door. Et tu dois avouer que tomber sur ce tombeur de pacotille te faisait du bien, cela faisait un moment que tu ne t'étais pas défoulé et tu avais toutes les raisons du monde à t'en prendre à lui.

D'un seul coup, tu frappes du poing sur le comptoir. Il ne veut pas prendre tes mots en comptes, alors il prendra les gestes s'il continue dans cette voie, et certes tu n'es pas le plus sportif des hommes mais tu sais casser la gueule à quelqu'un s'il le faut.« Approche-toi d'elle et je peux t'assurer que tu voudras retourner dans ton pays. Peu importe c'est lequel. » Parce que maintenant que tu l'entendais parler, tu entendais légèrement cet accent dans sa voix qu'il ne pouvait totalement masquer.
Tu le pointes du doigt et peu importe que ce geste ne soit pas poli. Les politesses n'existes pas quand il s'agit du bonheur de ta petite sœur. « Je refuse que ma sœur souffre par la faute d'un connard qui joue à cache-cache avec son passé. » Tu étais à fleur de peau. Tu ne voulais qu'une chose c'était d'éclater sa tête contre le comptoir et lui montrer que tu n'étais pas là pour t'amuser. Parce que Emma est une partie de ta vie, que tu ne supporterais pas qu'il lui arrive du mal, de la perdre comme tu as déjà perdu Sara. Tu ne t'en remettrais pas.

Jamais ce mec ne s’approcherait à nouveau de Emma et tu allais avoir deux-trois mots avec ta sœur pour lui faire comprendre de ne pas le revoir. Et peu importe que tu passes pour le connard de la famille, tu n'étais pas à cela prêt. Tu étais déjà un connard pour beaucoup de monde.

― made by hope ―

_________________

La fin du jeu est proche,
Deux perdants au lieu d'un seul.



Revenir en haut Aller en bas
● Crédits : moi
● Face claim : Stephen james
Chassez le naturiste, il revient au bungalow.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: I've got demons running round in my head feat Lexou    Jeu 29 Juin - 21:31

Il est têtu ce blondinet et visiblement il n'est pas décidé à me laisser tranquille. Il croit qu'il a entendu quelque chose, mais s'il ne veut pas me dire ce que c'est, c'est peut-être qu'il n'a pas tout compris. Je n'ai pas à m'inquiéter beaucoup, mais je ne peux pas m'empêcher de le faire. C'est de ma vie dont il s'agit et il n'a pas tous les éléments pour comprendre, ni pour me dire que je ne suis pas quelqu'un de bien. Je ne méritais pas Emma selon lui. Qu'est- ce qu'il en savait ? Il ne me connaissait pas. Je l'ai regardé et j'ai levé les yeux au ciel. Comment est-ce qu'il pouvait croire qu'il avait le droit de s'occuper de ce genre d'affaires. Même s'il était son grand-frère, elle était assez grande pour décider toute seule.

« Vu ta réaction personne ne sera assez bien pour elle. Je ne suis pas sur de la mériter non plus. Je ne sais même pas ce qu'elle me trouve, mais pour le moment on n'est pas du tout à ce stade alors je ne comprend même pas pourquoi tu viens me faire une scène. »

J'ai fait non de la tête quand il m'a demandé si je ne comptais pas. J'espérais qu'il comprenne que je n'avais rien contre lui et que je le croyais. J'ai répondu :

« Je n'ai pas besoin de compter, si tu es aussi honnête qu'elle, tu as mis la bonne somme. Et je ne vais pas chipoter pour des centimes. »

Ma patronne chipoterait peut-être mais elle pourrait retirer ça sur ma paie si elle le voulait, ça m'était égal. Non je n'avais rien à me reprocher, même si Alexis pensait le contraire et je savais que ça pouvait paraître suspect, mais puisqu'il avait entendu Llyod dire mon vrai prénom, je ne pouvais plus lui cacher la vérité et même si ça pouvait le mettre en danger, au moins il comprendrait, peut-être. Il riait, je connaissais bien ce genre de comportement, provocateur, insistant et impulsif. J'étais pareil quand j'étais plus jeune, mais j'avais grandi, visiblement ce n'était pas son cas. Il a posé son téléphone sur la table. Je ne pouvais pas l’appeler, je ne pouvais pas lui dire ça par téléphone. Tout comme je n'étais pas sensé lui dire la vérité, mais puisqu'il me cherchait, je ne pouvais pas faire autrement. Il était énervé et je restais calme. J'étais habitué à ce qu'on me crie dessus, j'avais eu l'expérience avec mon père et ce n'était pas ce blondinet qui me ferait peur. A côté de la mafia c'était un avorton. Il ne me faisait pas peur, même quand il a claqué son poing sur la table. J'ai levé les yeux au ciel quand il m'a dit que je ne m'approcherais pas de sa sœur et que je pourrais retourner dans mon pays si je le faisais, il touchait un point sensible. Il me traitait de connard. J'ai croisé les bras, je me retenais de ne pas lui flanquer mon poing dans la tronche, si je le faisais il risquait de prendre cher. J'étais plus costaud que lui et j'avais des années d'entraînement sportif derrière moi, sans compte que j'avais de la boxe en loisir alors il risquait surtout de se retrouver à l'hosto, mais pour Emma je n'en ai rien fait et j'ai fini par lui dire :

«Tu ne me fais pas peur Alexis. Je ne te frapperais pas même après tout ce que tu viens de me dire, parce que tu es son frère et parce que je n'ai pas envie que tu te retrouve aux urgences avec une commotion cérébrale, même si ça me ferait le plus grand des plaisirs, mais puisque tu es assez peu intelligent pour avoir écouté au porte je vais être sympa et je vais te dire ce que tu veux entendre. »

Je ne savais pas si c'était la meilleure des solutions, mais au moins il comprendrait, du moins je l'espérais, mais ça risquait de le conforter encore plus dans le fait qu'il ne veuille pas que je vois sa sœur. C'était un risque à prendre, au moins il saurait que je n'avais rien à me reprocher et que je n'avais rien fait de mal.

« Je ne suis pas Américain, je ne suis jamais allé à Brooklyn. Je suis Anglais. Je suis né à Londres. Mon père faisait parti de la mafia. Il est mort il y a quelques mois et ses amis … ses amis se sont mis en tête de me tuer aussi, parce que je n'ai pas voulu les rejoindre. J'ai du m'en aller, le type que tu as vu c'est mon avocat. Il a monté un plan pour me faire partir pour que je sois en « sécurité. » Ils me croient tous mort. J'ai du partir alors que j'avais tout là-bas. Je n'ai pas choisi de venir ici dans un trou paumé. J'étais bien à Londres et si tu me crois pas tu n'as qu'à vérifié. Tu trouvera mon nom sur internet. »


J'ai ouvert la boîte que Llyod m'avait donné et j'ai vu qu'il y avait d'autres médailles que ma mère avait gardé. Il y avait mon nom et mon prénom. Il comprendrait que je disais vrai et que je n'étais qu'une victime dans cette histoire. Évidement je ne lui disais pas tout non plus. Il verrait aussi que j'étais connu et il comprendrai peut être pourquoi j'avais tout ces tatouages, même si ce n'était pas que pour cette raisons qu'ils étaient là. Ils cachaient bien plus que mon apparence. Je lui ai tendu la médaille en sachant que je venais peut-être d'aggraver encore plus mon cas.

« J'espère que tu comprends qu'il y a des choses dont on ne peut pas parler.  »

Je venais de le faire avec lui, mais il l'avait cherché et puis au moins il serait convaincu que je ne suis pas un espèce de délinquant, que je devais juste me cacher pour échapper à une mort certaine. Je venais d'ailleurs de réalisé qu'ils avaient peut-être tué ma mère à cause de moi … et cet idée me déplaisait particulièrement.

« Mais tu as peut-être raison finalement … je ne peux pas être avec elle, même si j'en ai envie et que je ne pense qu'à elle depuis que je l'ai rencontré. Elle est devenue la seule raison qui me fait rester … et jamais je ne pourrais la faire souffrir. »

Je ne pouvais pas être plus sincère, peut-être qu'il se rendrait compte que mon amour pour elle était sincère, que ce n'était pas qu'une attirance, même si j'avais dis qu'on n'était pas encore au point d'être un couple. Je n'en pensais pas moins.

_________________


We can be heroes
I don't remember one moment i tried to forget i lost myself yet i'm better not sad now i'm closer to the edge. it was a a thousand to one and a million to two time to go down in flames and i'm taking you closer to the edge.
Revenir en haut Aller en bas
● Crédits : Sweet disaster
● Face claim : Lucky Blue Smith
Chassez le naturiste, il revient au bungalow.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: I've got demons running round in my head feat Lexou    Dim 2 Juil - 14:48

I've got demons running round in my head

― Brent & Alexis ―

Tu hausses un sourcils à ce qu'il te dit. Et puis quoi encore ? Il se croit supérieur aux autres lui ou comment cela se passe ? « Une scène ? » Tu as simplement évoquer le fait, un peu brusquement certes, que tu ne voulais pas de lui dans les pattes de ta sœur. C'était juste un conseil, rien de plus. Avec possiblement une petite menace derrière mais encore, c'était léger et tout à fait normal. « Je te dis simplement de garder tes mains dans tes poches et de détourner les yeux quand elle est là. » Sinon tu lui couperas les mains et lui fera bouffer ses globes oculaires. Ni plus, ni moins. Sans oublier de passer par la case entrejambe évidemment, histoire d'être totalement certain que ta petite sœur ne craigne rien. « Mais bien sûr, comme si j'avais peur de toi. » Tu soupires. Il pouvait te faire mal si vous en veniez aux mains. Tu n'es pas non plus ultra sportif mais tu savais te défendre et parfois, les mots pouvaient être bien plus durs que des mots.
« Et sache que je n'ai pas voulu couter aux portes, tu n'avais qu'à avoir ta petite discussion ailleurs qu'à un endroit où tu peux avoir des clients. » Merde, tu n'allais pas attendre à l'extérieur à chaque fois qu'une personne discutait avec quelqu'un dans un lieu public. « J'y peux rien si tu laves ton linge sale en public. » Ok, chacun à son espace vital, pas de soucis. Mais on ne peut empêcher des gens de fréquenter des endroits au risque de se mêler de ce qu'il ne les regardaient pas. Et au fond, tu es concerné. Parce que ce mec tourne autour de ta sœur. Point barre.

Tu ricanes. Qu'est-ce que tu en as à faire de son passé ? C'est l'homme qu'il est aujourd'hui qui est le plus important. Son histoire, tu t'en contre-balance. Et qui te dit qu'il dit la vérité ? Qu'il ne chercherait pas à se donner une histoire plausible pour tu ne sais quoi. « Tu me dis ça pour que j'ai pitié de toi ? » Tu hausses les épaules. Ses histoires son ses histoires du moment qu'elles restent loin de Emma et qu'elles ne l'entrainent pas dans des ennuis monstre. « J'en ai rien à foutre de ta vie. Mais tu viens juste de me confirmer que je ne veux pas de toi auprès d'elle. » Parce que au final il ne ment peut-être pas pour se donner contenance. Tu sais qu'il y a une pointe de tu ne sais quoi dans sa façon de parler. Tu n'es pas aller souvent hors de l'Oregon ou de l'Ohio, tu ne connais pas Brooklyn, tu ne connais pas l'accent et Dieu seul sait combien d'accent différent se trouvent en Amérique. Mais en écoutant bien, il y a certes une petite pointe d'étranger dedans.
Et que si ses histoires sont vraies, combien de temps faudra-t-il pour que ses anciens camarades,compagnon, ou autres ne débarquent en ville pour lui mettre la main dessus tout en causant des dommages collatéraux ? « Je me doutais que tu étais louche. Bien que dans mon idée tu étais dealer. » Tu récupères tes achats et commence à partir, te détourner de lui. Tu voulais juste rentrer, te poser et ranger un peu l'appart' pour le moment où Argan allait arriver.

Puis tu fais demi-tour pour revenir près du comptoir avec une moue un peu indécise. Tout ce qu'il te disait travaillait dans ta tête, ainsi que ce que tu pensais de lui également. Tu ne sais pas pourquoi mais ta fureur semble se calmer. Ta froideur envers lui semble se réchauffer. Au moins pour avoir une conversation civilisée et sans colère. « Écoute. » Tu soupires. Quelque chose te dit que toute cette histoire va vite t'ennuyer et te fatiguer. « Faut que tu comprennes mon point de vue. » Parce que tu en avais un bien précis. Un point de vue qui te faisait détester cet homme qui tournait autour de ta sœur. Cet homme qui se mêle de sa vie sans même prendre le temps de laisser entrevoir qui il est.
Tu humidifies tes lèvres, près à faire un long monologue pour lui faire comprendre ta réaction si sauvage envers lui. Parce que tu es connu pour être quelqu'un de sociable et gentil en temps normal. Mais L'intervention de Brent dans la vie d'Emma n'était pas passé par les étapes normales. « La première fois que je t'ai vu, tu emmenais ma sœur hors de la salle de bal à la fête des fondateurs. Elle avait consommé des cupcake à la coke. J'ai eût ma dose de soucis dans la soirée. Elle était pas dans son état normal, et voir un mec sortit de nulle part l'emmener je ne sais où ? » Parce que la panique ce soir-là, tu t'en souviens. Et il a fallut la présence de Argan pour te soulager et accepter l’éventualité que ta sœur était repartie avec un homme. Tu avais été prêt sur le coup à les suivre et les séparer. « Il aurait pu lui arriver n'importe quoi. Je suis son grand-frère, je suis responsable d'elle. Et tu n'imagines pas ma frayeur de ne pas la trouver à la fin de la soirée et de ce désastre avec ces connards de piafs. » Parce que toi non plus tu n'as pas fini la soirée très bien. Tu as été un peu retourné de ce qu'il s'était passé et ce qu'il était passé avec cette pauvre fille.

Tes mains se crispent sur le comptoir alors que tu chasses les mauvais souvenirs de ta tête. « Tu veux savoir un truc ? » Tu voudrais empêcher les mots de sortir de ta bouche sauf qu'il est trop tard car tu t'entends les prononcer. Si Argan ou Emma étaient là, ils auraient prit t température pour s'assurer que tu n'étais pas malade.
D'ailleurs ton meilleur-ami risque de le faire dès ce soir en sachant que tu avais croisé le tatoué aujourd'hui. « Emma t'aurait présenté dans d'autres circonstances, j'aurais pas réagit comme ça. J'aurais été plus tolérant, plus compréhensif. » Cet aveux t'arrache un peu la bouche mais il n'en est que plus vrai. Tu aurais été présenté à Brent dans les règles de l'art comme un ami ou si Emma t'aurait parlé d'un garçon qui l'intéressait sans lui cacher et sans prendre le poudre d'escampette à son bras, ton comportement aurait été moins vif et méchant. « Je sais que j'ai pas de conseils à donner à ce sujet quand on voit comment je mène ma vie. Mais Emma est à peine majeure. Elle a que dix-neuf ans, toi environ vingt-cinq ou vingt-six  ? C'est une jeune femme encore fragile par ce qu'elle a vécu. N'importe quel frère aîné aurait réagit ainsi pour sa petite-soeur. » De cela tu en étais convaincu. Tout les aînés agissaient ainsi quand il était question d'une jeune sœur. Pourquoi ? Parce que c'était dans les gênes. Les hommes protègent les femmes et ce depuis la nuit des temps. D'un commun accord l'homme apporte sécurité et protection alors que la femme apporte descendance et subvient aux besoins. C'était un grand principe de l'évolution et de la vie. Cela se retrouvait chez la majorité des espèces de mammifères ou aviaires.

― made by hope ―

_________________

La fin du jeu est proche,
Deux perdants au lieu d'un seul.



Revenir en haut Aller en bas
● Crédits : moi
● Face claim : Stephen james
Chassez le naturiste, il revient au bungalow.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: I've got demons running round in my head feat Lexou    Dim 2 Juil - 17:13

Ça avait un côté mignon qu'il protège sa sœur de cette manière, mais c'était pour moi un peu agaçant. Il me faisait comprendre de rester loin d'elle. Je ne pouvais pas détourner les yeux d'Emma. Elle était belle, elle avait des yeux magnifique et son sourire me coupait le souffle. Je me rendais compte au fur et à mesure qu'il me disait de m'éloigner d'elle, que j'avais encore plus envie de l'approcher, pas seulement pour le défier, mais aussi parce que je ressentais des choses à l'égard d'Emma. Je me rendais compte que je l'aimais. Son frangin ne manquait pas de cran. C'était dommage qu'il me prenne en grippe. Je n'avais pas l'intention de faire du mal à sœur, bien au contraire.

« C'est mignon de vouloir la protéger ... »

Je le reconnaissais. J'aurais aimé avoir un grand frère qui fasse la même chose pour moi. J'aurais aimé avoir quelqu'un de ma famille qui s'inquiète, mais je n'avais jamais eu tous ça. Je l'enviais quelque part. J'ai serré les dents quand il m'a fait comprendre qu'il n'écoutait pas aux portes. J'avais oublié qu'ici les secrets étaient bien gardés et qu'ils étaient une sorte d'emprise sur nous. J'ai levé les yeux au ciel. J'ai fini par lui dire :

« Il est venu m'annoncer la mort de ma mère alors tu vois j'en ai un peu rien à foutre de ce que tu peux croire. »

Il était dur avec moi, je pouvais l'être aussi et ma voix c'était d'ailleurs endurci en prononçant ces mots. Si je voulais qu'il ai pitié ? Non, c'était justement ce que je voulais éviter en cachant la vérité. Je n'avais pas besoin qu'on s’apitoie. Je ne voulais pas qu'on me dise que c'était triste, que je n'avais pas eu de chance. Je le savais déjà. Je voulais juste oublier ce passé qui me collait à la peau.

« Non, c'est justement ce que j'aimerais éviter, je te le dis je pour te prouver que je n'ai rien fait de mal. »

J'espérais qu'il pouvait le comprendre mais visiblement ce n'était pas le cas. Il m'avoue qu'il me pensait dealer. J'ai failli m'étrangler. Sérieusement ? Moi dealer ? Il 'était loin du compte. Il n'avait décidément pas les idées en face du cerveau.

« Je ne suis pas un dealer. Je ne fume pas, je ne bois pas, je ne me drogue pas. »

Si ça ne suffisait pas à le convaincre que j'étais quelqu'un de bien, je ne voyais pas ce que je pouvais faire de plus. Il était têtu. Il récupère ses achats et se met en route, mais il revient vers moi. Il me demande alors de le comprendre et je l'écoute. Je comprends très bien qu'il s'inquiète pour elle, mais c'est une adulte, même si elle n'a que dix-neuf ans.

«Elle est bien rentrée, je l'ai raccompagné et il ne s'est rien passé. Tu peux te rassurer, je ne la mettrais jamais en danger. Je comprend que tu veuille la protéger.»

Je ne pouvais pas oublier la soirée du bal, ça avait été très différent de ce que je m'imaginais, la salle plongée dans le noir, ma crise d'angoisse et notre balade dans Lakeview. Il me disait qu'elle était encore fragile par ce qu'elle avait vécue et je me doutais qu'il parlait de sa sœur.

« Je sais, elle m'en a parlé … mais comme tu dis, elle a dix-neuf ans. C'est une adulte. Et je pense que tu aurais réagis pareil même si ça avait été quelqu'un d'autre. Mais un jour, tu devrais la laisser partir, sinon elle te haïra. Et tu ne pourra pas l'empêcher. »

Il était peut-être son grand-frère, mais il ne pourrait pas l'empêcher de tomber amoureuse, de moi ou de quelqu'un d'autre … Il allait devoir s'habituer à ce qu'elle fréquente des garçons. J'espérais bien sur que ça soit moi qu'elle avec qui elle veuille être pour le moment, mais ça, ça ne tenais qu'à elle.

_________________


We can be heroes
I don't remember one moment i tried to forget i lost myself yet i'm better not sad now i'm closer to the edge. it was a a thousand to one and a million to two time to go down in flames and i'm taking you closer to the edge.
Revenir en haut Aller en bas
● Crédits : Sweet disaster
● Face claim : Lucky Blue Smith
Chassez le naturiste, il revient au bungalow.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: I've got demons running round in my head feat Lexou    Lun 3 Juil - 18:04

I've got demons running round in my head

― Brent & Alexis ―

Tu t’en fous un peu de ses histoires. Toi ce qui t’intéresse c’est ce qu’il veut à ta sœur et ce qu’il compte faire. Parce que tu ne sais pas ce qu'il pense et son 'je ne lui ferais pas de mal' est bien beau mais tu le connais pas alors qui dit qu'il ne raconte pas des cracks ? Surtout que tu sais de ta sœur qu'elle est encore innocente et pur et que bon, de ce côté tu veux qu'elle ait le meilleur. Autant pour prendre soin d'elle que pour l'aimer.
Et Brent qui commençais à se vendre... « Et monsieur est un Saint. » Tu lèves les yeux au ciel. Ce qu’il pouvait t’exaspérer quand même ce type. Tu te demandes vraiment ce que Emma a pu lui trouver. Il est assez énervant pour le moment, bien que tu apprécies son sens de la répartie. « Oui, tu as raison. » Ce qui t'arrachais un peu la bouche de l'avouer. Tu n'as pas envie de lui donner raison, tu n'as pas envie d'être sur la même longueur d'onde mais tu savais aussi être raisonnable et ne pas nier des imbécillités.
« Peu importe le mec, j’aurais agi pareil. Même une nana. » Sauf que la nana tu l'aurais pas frapper question d'éducation. Mais oui, ils auraient tous le droit à une leçon de morale de ta part et quelques menaces bien directe histoire de faire avaler la pilule et de faire comprendre où ils mettaient les pieds. « Pas besoin de me faire la morale, je sais ce que je fais. Je ne suis pas con contrairement à ce que tu penses. » Parce qu'il le pensait tellement fort que tu l'entendais. Et tu avais envie de lui faire bouffer ses mots et ses pensées. Mais maintenant que tu étais calmé, tu n'avais plus vraiment envie de t'énerver, cela n'aurait servit à rien.

Tu grimaces à sa réflexion. Ouais, Emma finira par te détester de la surprotéger ainsi. Elle te le fait déjà comprendre d'ailleurs mais rien n'est totalement irréversible. Enfin pour le moment. « Je… Je sais que je prends le risque de la voir me détester. » Tu hausses les épaules faisant comme si tu t’en moquais alors que techniquement ce n'était pas le cas. Comme si ta famille n'était pas assez déchirée pour le moment. « De toute façon ce ne serait pas la première personne et pas la dernière. » Eileen, Nix, c'étaient des exemple les plus représentatif si on considère ton entourage proche. Ce qui état pas mal au vu de vos relations très houleuses. « En tout cas tient le pour dit. »
Tu plisses ensuite les yeux et viens appuyer ton index sur son torse. « Fait gaffe à ce que tu fais à ma sœur, j’apprends que tu lui as fait du mal et tu aurais beau te cacher, je te retrouverais et je m’occuperais de toi. » Peu importait les moyens utilisés, tu en serais capable. Et surtout, tu ne serais pas le seul. Vraiment, il valait mieux qu'il ne fasse aucun mal à Emma car tu n'aurais peut-être pas assez de force pour lui casser entièrement la gueule mais Nollaig en avait carrément assez pour le réduire en miette donc bon... A bon entendeur.

Tu soupires en capitulant un peu. Juste que... Tu en as marre de te prendre la tête avec tout le monde. Ou plutôt, tu es épuisé que tout te tombe sur le dos en ce moment. Tout semble se liguer contre toi et le seul point positif est la fin des examens et le début de l’été. Été pendant lequel tu vas avoir quelques rares cours qui sont accessible en ‘libre-service’ puisque tu t’es inscrit sur les listes. Et aussi ton boulot auprès de Olivia. Le reste… Ce ne sont que des ennuis et des problèmes. La preuve, tu avais encore un peu de bleus au visage que tu dissimulais sous du fond de teint quand tu étais en présence de tes parents.
Tu réfléchis encore un petit instant à la connerie que tu vas sortir et que tu vas tellement regretter par la suite. « Prend ça comme le fait que j’accepte plus ou moins que tu fréquentes Emma. » Les mots important de cette phrase était 'plus ou moins' et Brent avait intérêt à se tenir à carreaux.
Tu lèves ensuite le doigt pour ajouter quelque chose, te figeant dans les airs comme si tu réfléchissais encore avant de ricaner. « Par contre tu es convié au repas de famille dimanche prochain. Les parents seront encore en voyage mais tu pourras rencontrer les frères et sœurs. » Ce qui en soit, était pour toi le pire. Parce que certes tes parents auraient gentiment fait une remarque à Brent de bien se comporter, sans leur présence, tu savais comment les autres allaient réagir et clairement, ça risquait d'être mouvementé.
Sauf si Brent ne veut pas prendre se risque, de rencontrer le reste de la folle fratrie des Weiss. Tu ne lui donnerais pas tort de refuser, ça prouverait sa présence de sens commun mais également il baisserait dans ton estime et déjà qu'il était bien bas... « A moins que tu aies trop peur d’affronter la famille. » Tu hausses les épaules, dernière petite pique. En réalité, tu pourrais vraiment apprécier Brent et il pourrait être le genre de mec que tu voudrais pour ta sœur. Si tu l’avais rencontré dans d’autres circonstances et quand tu en sauras un peu plus sur lui.

― made by hope ―

_________________

La fin du jeu est proche,
Deux perdants au lieu d'un seul.



Revenir en haut Aller en bas
● Crédits : moi
● Face claim : Stephen james
Chassez le naturiste, il revient au bungalow.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: I've got demons running round in my head feat Lexou    Mar 4 Juil - 19:17

J'ai levé les yeux au ciel. Je n'ai jamais dis que j'étais un saint. J'étais loin de l'être quand j'étais ado et j'en ai fait voir à mon père, mais en même temps il le méritait. Alexis était tellement préoccupé de vouloir protéger sa sœur qu'il me condamnait sans me connaître. S'il avait eu un peu plus d'ouverture d'esprit il ne réagirait pas de la sorte, mais je pouvais comprendre qu'il le faisait. J'aurais sans doute été le même genre de frère si j'avais eu une petite sœur.

« Je ne suis pas un saint, ce n'est pas ce que j'ai dis, seulement tu ne peux pas me reprocher d'être clean. »

C'était plutôt un bon point même. Mais il avait l'air de s'en ficher totalement. J'aurais pu être le gars le plus clean du monde il aurait eu la même réaction et il me confirma que ce n'était pas moi qui le dérangeais. Au moins il devenait raisonnable. Je n'ai rien ajouté de plus, il n'y avait rien à dire. Il ne m'aimait pas, je ne pouvais pas le faire changer d'avis en claquant des doigts, j'allais devoir lui prouver que je tenais à sa sœur et que je l'aimais. Peut-être que lorsqu'il verrait que je n'avais que des bonnes intentions il finirait par m'accepter. J'ai levé les yeux au ciel. Je ne disais pas qu'il était con … bon peut-être un peu, mais en même temps ce qu'il faisait n'était pas franchement des plus intelligents.

« C'est juste tes réactions qui le sont … »

Je n'étais pas sur que ça m'aide à ce qu'il m'apprécie mais autant être franc avec lui. Je ne pouvais pas être hypocrite, ce n'était pas mon genre. Il a l'air conscient en tout cas qu'il pourrait la perdre et même s'il dit que ça ne serait pas la première personne et qu'il fait semblant que ça lui importe peu, je n'ai pas l'impression que ça soit le cas. Il me remet en garde de nouveau et je l'écoute bien que ces mots entre et sorte de mes oreilles. Je n'ai pas l'intention de faire de mal à Emma, il n'a comprit ça et il ne me fait pas peur lorsqu'il dit qu'il me retrouvera si ça arrive. J'ai haussé les sourcils quand quelques secondes après il m'a dit que je devais prendre ça comme le fait qu'il acceptait que je fréquente Emma. Je me suis pincé la lèvre pour retenir un sourire. C'était tellement surprenant qu'il accepte si soudainement et la suite me laissa encore plus étonné. Il m'invitait chez eux. Il m'invitait chez eux. Whouah. Encore un peu et je serais tombé par terre tant je n'en revenais pas.

« Non ça ne me fait pas peur. Tu n'a pas connu la mienne, là ça fait peur … »

Je suis certain que leur famille ne peut pas rivaliser et que je n'avais pas à me faire de soucis. En matière de famille je n'étais pas très calée, mais avec celle que j'avais eu celle des autres était forcément meilleure.

_________________


We can be heroes
I don't remember one moment i tried to forget i lost myself yet i'm better not sad now i'm closer to the edge. it was a a thousand to one and a million to two time to go down in flames and i'm taking you closer to the edge.
Revenir en haut Aller en bas
● Crédits : Sweet disaster
● Face claim : Lucky Blue Smith
Chassez le naturiste, il revient au bungalow.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: I've got demons running round in my head feat Lexou    Ven 7 Juil - 16:30

I've got demons running round in my head

― Brent & Alexis ―

Tu souris, tu t'en foutais un peu de son examen médical, tant mieux pour lui s'il était clean mais dans un sens ce n'était pas plus mal, au moins il n’entraînerait pas Emma dans la drogue ou ne conduirait pas la voiture bourré et causerait un accident à eux deux. « Au moins l’un de nous deux l’est. » Tu ne te cachais pas de boire en soirée, très nombreuses vu ton taux de fréquentation du Red Door, mais aussi des joins. Depuis la Saint-Valentin ta consommation a nettement augmenté bien que totalement inexistante depuis un certain face à face l’autre jour.
Tu lui fais un sourire hypocrite et l'envie de lui faire un fuck te démange mais tu fais tout pour rester un minimum poli. Le minimum. Syndical. Ou pas. Si quand même, tu as été un enfant bien élevé après tout. « Mes réactions t’emmerdent Davis… » Oui tu connais sont petit nom, pas besoin de chercher bien loin une fois que tu as eût son prénom. Quelques demandes dans ton entourage ont fait que tu as pu l’identifier très facilement.

Tu souris en le voyant retenir ses réactions. Tu sais qu'il doit être content que tu acceptes. Bien que tout n'étais pas gagné pour lui, et que tu trouvais que tu te ramollissais concernant Emma, il n'avait pas tord. Tu ne pourrais pas toujours veiller sur elle ainsi. Et puis dans un sens, tu n'es pas vaincu car tu commences à entrevoir quel genre de type il peut être et de cette façon tu es sûr qu'elle ne vous ramène pas un gus trouvé dans tu ne sais quel coin miteux de la ville. Au moins celui-ci, bien qu'il soit en cavale, avait un boulot et était dans la vie active.
Tu secoues la tête en riant. « Ne vend pas la peau de l’ours avant de l’avoir tué tu veux ? »
Il n'a pas peu, bien. Mais il allait vite changer de réaction quand il verrait que Eileen était ta copie conforme en version féminine. Au moins, une chance pour lui, Nollaig était, à l'instar de Emma quelqu'un de posé et assez calme. Enfin, parfois. Quand il le fallait.
« J’ai pas connu ta famille et je ne compte pas vouloir la connaître, mais tu ne connais pas la mienne non plus. » Et le jour où il allait la connaître ce serait quitte ou double. Soit il serait accepter, soit rejeté. Soit il allait réussir à les apprécier, soit il allait vouloir les fuir. Après tout, vous aviez beau avoir une famille sans histoire, vous étiez une fratrie nombreuse et assez particulière quand il le fallait. « Disons pour faire simple… Je suis peut-être ultra protecteur avec Emma mais… » Tu fais une grimace comme pour dire que ton frère et ta sœur n’étaient pas mieux que toi. Certes, ils ne le montrent pas comme toi tu le montre ouvertement. Mais ils ne sont pas les plus tendres non plus.

Tu lèves ton index pour ajouter quelque chose à laquelle tu viens de penser. Normalement ce n'était pas à toi de faire la remarque mais tu ne pouvais te permettre d'attendre le repas de famille pour ça et personne ne t'en voudrais d'évoquer la chose un peu en avance quitte à faire une répétition plus tard. « Oh, et aussi… » Parce que ce ne serait pas toi si tu n'en venais pas à évoque le sujet. Après tout, tu avais une réputation certaine dans le domaine et en parler était aussi facile pour toi que dire bonjour. Après tout, pourquoi avoir des tabous sur ça ? C'était complètement con et stupide. « Ce n’est pas parce que tu es officiellement invité à nous rencontrer que cela t’autorise à tenter des choses plus… Charnelles avec Emma. » Rien que d’y penser, tu en étais écœuré. Ok, le sexe tu aimais ça, mais la simple idée de ta petite-sœur faisant ça… Non, impossible. Elle était trop innocente et trop pure pour ce genre de choses.
« Il est bien trop tôt pour nous d’être oncles et tante. Et si jamais tu lui refiles quelque merde… » Tu secoues la tête. Ce n’était pas la peine d’en dire plus. Tu le tuerais à mains nues. On ne retrouverait jamais rien de son corps.

― made by hope ―

_________________

La fin du jeu est proche,
Deux perdants au lieu d'un seul.



Revenir en haut Aller en bas
 
I've got demons running round in my head feat Lexou
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Behind Closed Doors :: Lakeview :: Riverside Bay-