AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 eileen / hand sanatizer and sugar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
● Crédits : tumblr
● Face claim : Simon Nessman
Chassez le naturiste, il revient au bungalow.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: eileen / hand sanatizer and sugar   Sam 1 Juil - 2:05

J’avais laissé des affiches un peu partout dans la ville, en particulier vers l’université, en espérant attirer quelques étudiants en quête d’argent. C’était dur de me dire que quelqu’un allait entrer dans mon royaume, ma boulangerie adorée, mais c’était encore plus dur de travailler seul. Alors il fallait que j’accepte quelques CV relativement vides, que j’apprenne à quelqu’un ce que c’est, l’amour du pain, peut-être ? J’espérais au moins recevoir quelques réponses, et heureusement, la première arriva. Et ça me soulageait, même si je restais inquiet.

J’avais demandé quelqu’un de sympa, ayant le contact, assez à cheval sur l’hygiène. Je savais que personne n’était aussi maniaque que moi, mais ça valait le coup de préciser que je serais assez regardant de ce côté-là – en même temps, j’espérais que la plupart des personnes qui se faisaient embaucher étaient généralement propres. Pas d’expérience spéciale demandée, salaire à l’heure classique. Je ne demandais pas grand-chose de spécial, je précisais juste l’adresse de la boulangerie et mon numéro de téléphone. Cette jeune femme avait fini par m’appeler, et je lui avais automatiquement dit de venir à la boulangerie pour passer un entretien d’embauche, en cherchant dans nos agendas respectifs des disponibilités communes. Cela avait débouché sur ce soir, que j’appréhendais légèrement. J’avais beau être le « patron », avec seulement moi comme employé, je ne m’étais jamais vraiment posé de questions. Et cette fois, j’allais les poser à quelqu’un d’autre.

J’avais fermé la boulangerie plus tôt pour la peine, en profitant pour tout ranger, nettoyer, faire briller, et j’avais installé une table devant le présentoir, accompagnée de deux chaises, pour faire passer l’entretien confortablement. Est-ce qu’il faudrait que je cherche quelqu’un pour leur créer un uniforme, peut-être ? Je ne savais pas du tout comment il faudrait qu’un vendeur ou une vendeuse soit habillé. Evidemment, je n’allais pas demandé à ce que ce soit dans le thème « Sugar Daddy », d’ailleurs en repensant au nom, je me demandais encore comment quelqu’un allait réellement venir postuler… mais au moins, c’était drôle ? Merci Dev d’avoir choisi ce nom…

Bref, il était l’heure, et je saluais la jeune femme qui vint se présenter à moi. « Bonsoir, et bienvenue. » Je l’invitai à s’asseoir. J’étais mauvais à ce jeu, mais j’allais essayer. « Je suis Madim Vitaïev, c’est ma boulangerie. Comme vous avez dû le voir sur l’annonce je recherche un ou une vendeuse. Je ne demande pas d’expérience, ne vous inquiétez pas, dès qu’on sait où se trouvent les pâtisseries et les différents pains, c’est plutôt simple. » Je lui adressai un sourire. Qu’au moins nos relations soient cordiales.
Revenir en haut Aller en bas
● Crédits : .Buzzcutseason (avatar) & tumblr (gifs)
● Face claim : Adelaide Kane
Chassez le naturiste, il revient au bungalow.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: eileen / hand sanatizer and sugar   Dim 9 Juil - 15:54


J’avais épongé toutes les annonces d’emploi du coin. J’avais passé des entretient partout où il était possible d’en passer. Il fallait que je me rende à l’évidence qu’ouvrir ma propre boutique de photographie entrainé beaucoup trop de frais et j’étais pour le moment incapable d’en assumer les conséquences. Sans parler qu’aucune banque n’étais prête à me suivre puisque c’était un marché trop incertain et que si l’affaire ne décollait jamais je n’aurais plus que mes yeux pour pleurer et surtout pour rembourser ! C’était sans oublier le fait que j’avais cette envie de prendre enfin un appartement, de m’envoler à nouveau du cocon familial. Et qu’un appartement cela coutait cher. Même si, la variante de l’histoire été qu’Emma allait venir vivre avec moi. Je devais bien avouer que l’idée me plaisait. Vivre avec ma petite sœur, pour beaucoup cela aurait quelque chose d’emmerdant. L’idée de devoir avoir la dernière de la famille, la plus jeune surtout, sur le dos. Mais pas pour moi, j’avais même hâte. C’était quelque chose qui me réjouissait. Dont j’avais même hâte ! Mais avoir de pouvoir avoir un appartement il me fallait un boulot. Et si j’avais eu l’idée d’entrée aux services de la police grâce à mon travail auprès de Théoda, le temps d’avoir un emploi sur et fixe, il me fallait un complètement. Qui disais complément, disais aussi un second emploi le temps de. C’est de cette façon que j’avais vu cette annonce pour une boulangerie du coin à laquelle je n’étais encore jamais aller. Je ne savais même pas qu’elle existait ! Pourtant d’après les parents Weiss, elle avait ouverte quelques temps plus tôt.

L’annonce demandait quelqu’un de sympa, ayant un bon contact avec les gens et à cheval sur l’hygiène. Forcément, dans une boulangerie, il ne fallait pas arriver avec des ongles complétement noir et sentant la … mort à moins d’1 mètre ! -ne rigolez pas j’ai déjà vu et plus d’une fois…- A mon sens, il me semblait avoir ses qualités. Pas timide j’avais toujours eu un bon contact avec les gens qui m’entouraient, inconnu ou non. J’étais même parfois un peu trop à l’aise avec des inconnus. J’avais souvenir de ma rencontre avec Charlie. Pour le côté sympa, seul les gens autour de moi pouvait juger. Mais je n’avais jamais vraiment eu de retour négatif. Quant à l’hygiène, il me semblait que j’étais dans une bonne moyenne. Je n’étais pas maniaque, mais je restais une fille soignée, qui aimait sentir bon. Qui se lavait souvent plusieurs fois par jour puisque j’adorais la sensation que l’on ressent en sortant de la douche. Donc en soit, j’avais selon moi, les qualités nécessaires pour prétendre à cet emploi. Je m’adaptais vite et je n’étais pas feignante, alors j’avais toutes mes chances !

Je poussais la porte de la boulangerie qui semblait être fermé alors que l’heure sur la porte indiquait qu’elle ne devrait pas l’être encore. Un jeune homme pas plus âgé que moi me fait alors face en me saluant ploiement. « Bonsoir et merci. » Avais-je répondu avec un grand sourire, lui tendant ma main pour la lui serrer. Mais il m’invitait à m’asseoir laissant ma main seule dans le vide. Je me pinçais un peu les lèvres, me demandant si j’avais fait mauvaise impression dès mon entrée pour qu’il ne me salue pas en me serrant la main. Je laissais retomber ma main le long de mon corps alors que je venais m’asseoir sur la chaise qu’il m’avait présentée. Je le fixais alors qu’il se présentait. Hochant la tête au fur et à mesure qu’il parlait. Le fait qu’il ne demande pas d’expérience me rassure un peu, car je n’ai jamais tenue une boulangerie, du moins été vendeuse dans une boulangerie ! Je n’ai même jamais tenue une caisse de ma vie et pourtant j’ai déjà fait pas mal de petits boulots… « Je m’appelle Eileen Weiss. J’ai plutôt une bonne mémoire visuelle alors retenir où se trouve les choses ne devrait pas être un souci pour moi. Je suis quelqu’un de ponctuelle et avec un bon relationnel également. » Je n’étais pas ce que l’on pouvait appeler de mal à l’aise. Mais je n’étais pas non plus ultra détendue comme je pouvais l’être quotidiennement.

_________________
J’écrivais des silences, des nuits, je notais l’inexprimable.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
 
eileen / hand sanatizer and sugar
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Behind Closed Doors :: Lakeview :: Myrtle Creek :: Sugar Daddy-