AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 every beautiful girl out there / this night is heating up

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
● Crédits : tumblr + insta
● Face claim : Stav Strashko
Chassez le naturiste, il revient au bungalow.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: every beautiful girl out there / this night is heating up   Sam 1 Juil - 4:24

Vendredi soir, les vacances. Au lieu d’aller me déhancher dans n’importe quel nightclub le plus loin possible de Lakeview, j’avais préféré me rendre chez ma meilleure amie. Passer une soirée ensemble, parler de BRENT, en majuscule, en long, en large, police soixante-douze, souligné, surligné, bref, Brent. J’avais envie d’en savoir plus sur lui, plus encore. J’avais surtout envie de savoir à quel point il pouvait être bien, pour pouvoir l’entrainer loin de moi. Même si faire la rencontre d’Argan avait été… agréable ? Je me demandais d’ailleurs comment c’était possible que je ne l’aie pas rencontré plus tôt. Ca faisait si longtemps qu’Emma et moi étions meilleur.e.s ami.e.s que ne pas connaitre celui d’Alexis me paraissait incroyable. Mais il valait mieux tard que jamais !

J’étais venu.e en lolita, j’avais passé la journée dans cette tenue, et j’avais eu grandement la flemme de me changer. J’avais préparé mon sac pour la soirée : vodka, tequila, citrons, Chartreuse, sirop de grenadine et jus d’orange dans un sac de congélation pour les garder au frais. Et bien sûr, une petite robe pour le lendemain avec une paire de baskets lavande. Je venais d’acheter un nouveau pyjama avec Alma, et c’est celui qui trouva sa place dans mes affaires pour la nuit. Et ceci fait, je m’en allai à pied jusqu’à la maison des Weiss, ou comme j’aimais le dire, ma deuxième maison. Je venais tellement souvent qu’on aurait pu appeler ça un squat. J’aurais presque pu demander un double des clés, mais je n’allais pas abuser de l’hospitalité de la famille. Je savais qu’Alma allait venir, ça me faisait plaisir de la revoir – même si nous nous voyions déjà souvent.

J’envoyai un message pour lui prévenir que j’étais là, et quand elle m’ouvrit, je lui sautai dans les bras comme si c’était la dernière fois que je la voyais – bref, comme d’habitude, certes. Je lui avais acheté de mon côté un petit cadeau… plus osé, et je lui tendis le paquet. Je connaissais évidemment sa taille et ce n’était pas la première fois que je lui ramenais un petit souvenir de mes escapades au centre commercial. « C’est pour les occasions spéciales. » Mon sourire ne trompait pas, et évidemment je pensais à Brent. « Il faut que tu me racontes tout ce qui s’est passé avec lui. » Je lui collais la bise, parce que j’aimais la France, et le contact de ses joues contre mes lèvres. « Je t’avoue que comme Alma sera présente, j’ai ramené… de quoi se péter le foie ? Les mauvaises habitudes du vendredi soir, hein. » On se changeait pas, après tout. Emma savait que j’avais du mal à ne pas boire en soirée. Mais comme nous serions tranquilles, autant en profiter, n’est-ce pas ?

« T’as besoin d’aide pour ranger des trucs, aménager le salon ou ta chambre ? J’vais mettre les boissons dans le frigo, déjà, puis je viens t’aider ma chérie. » Mon sac s’allégea des bouteilles qu’il contenait. « Je sais que c’est beaucoup pour trois. Mais je sais jamais me décider alors je préfère avoir le choix ! »
Revenir en haut Aller en bas
● Crédits : class whore
● Face claim : Lili Reinhart
Chassez le naturiste, il revient au bungalow.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: every beautiful girl out there / this night is heating up   Sam 1 Juil - 5:46

Pyjama Party Crew
“ Every beautiful girl out there ”


L’idée de passer la soirée avec Georah et Alma l’emplissait de bonheur, vraiment. Elle avait profité du fait que ses parents étaient en vacances et à l’extérieur de la ville pour proposer l’idée de se faire une petite soirée pyjama, entre elles. Elle s’imaginait un truc tout simple, genre des films, des trucs à grignoter, une séance manucure/pédicure et sans doute un peu d’alcool. On parlait de Georah et d’Alma, il ne fallait pas s’attendre à autre chose. Elle avait tout de même prévenu Eileen par rapport à la soirée, et sa sœur l’avait assurée qu’il n’y avait pas de problème. Elle avait déjà enfilé son pyjama, d’une part parce que c’était vachement mignon, et d’autre part parce que quand elle était chez elle, le confort prônait sur le style. Et alors qu’elle est affalée sur son fauteuil avec un bouquin, elle reçoit un texto de Gégé, qui lui annonce qu’iel est là. Emma va aussitôt lui ouvrir, lui adressant un large sourire alors qu’iel lui saute au cou, la serrant dans ses bras comme si elles ne s’étaient pas vues depuis des années. Emma éclate de rire en serrant Georah dans ses bras, enfouissant son visage dans son cou pour mieux se blottir contre ellui. Puis elles entrent tous les deux dans la maison, et Emma pouffe de rire en voyant les nombreux sacs dans ses mains. « Dis moi, tu viens ici pour une nuit, ou pour un mois? », demande-t-elle d’un ton blagueur en aidant Georah à se débarrasser de toutes ses affaires, et elle pousse une petite exclamation de surprise alors qu’iel lui tend un petit sac.

Elle ouvre celui-ci et ses joues se teintent aussitôt d’un rouge foncé alors qu’elle voit l’ensemble. Puis elle lève un regard presque outré vers Georah, les sourcils haussés. « Gégé!! Mais on a rien fait! » Elle sait évidemment à qui iel fait référence, et au simple fait de penser à lui, son cœur fait un petit bond dans sa poitrine. Ils ne se sont pas revus depuis le bal, mais jamais il n’a quitté ses pensées. « Il ne s’est rien passé… », grommelle-t-elle en rangeant l’ensemble blanc dans le sac. « Mais merci. », ajoute-t-elle quand même pour la forme, parce qu’elle reste quand même polie. « Vous voulez faire des comas éthyliques vous deux, pas vrai? » Elle-même est plutôt sage sur le plan alcool, surtout avec ce qui s’est passé au bal. Elle ne sait toujours pas si la drogue ingérée avait été glissée dans son verre ou présente dans ces foutus cupcakes, mais elle ne tenait pas à répéter l’expérience, à retrouver la sensation d’avoir complètement perdu ses moyens. « On peut aménager ma chambre un peu! On peut déplacer le matelas de mes parents sur le sol, comme ça on restera dans la même chambre. » Et la fin de sa phrase se fait interrompre par quelques coups portés à la porte, où elle va ouvrir, un sourire aux lèvres.




AVENGEDINCHAINS

_________________
Hope when the moment comes you'll say I did it all. I owned every second that this world could give, I saw so many places, the things that I did. Yeah, with every broken bone I swear I lived.
© anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
● Crédits : balaclava avatar signature heaven
● Face claim : nicola peltz
Chassez le naturiste, il revient au bungalow.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: every beautiful girl out there / this night is heating up   Sam 1 Juil - 18:33


J'avais été invité par Alma à une pyjama party. Ça faisait un moment que je ne l'avais pas vu et un moment que nos caractères ne s'étaient pas confrontés. On était deux grandes gueules et parfois ce n'était pas toujours l'amour fou, même si au fond je la trouvais sympa et j'adorais son humour. Alors j'avais dis oui et j'avais demandé si elle pensait que ça dérangerait l'hôte que je ne connaissais pas si j’amenais moi aussi une amie et j'avais pensée directement à Kaci, parce que c'était ma meilleure amie et qu'on avait besoin de se genre de soirée, surtout depuis le bal. Je lui en voulais encore un peu, même si ce n'était pas grand chose. Je ne pouvais pas lui en vouloir toute ma vie c'était impossible. Elle avait été là pour moi tout le temps et puis au fond je lui avais caché des choses aussi alors j'oublierais vite que ce type l'avait embrassé et qu'elle ne m'avait rien dit plutôt. J'ai choisi mon pyjama pour la soirée, des cerises bien placés sur le haut et le bas. J'adorais ce pyja-short. J'ai pris un petit sac ou j'ai fourré le dit pyjama, des sous-vêtements pour le lendemain, mon maquillage, mon démaquillant et d'autres trucs de filles. Mon sac de voyage allait exploser, mais je ne pouvais pas partir sans tout emmener. C'était devenu une habitude, j'aimais bien tout avoir avec moi. J'ai donné l'adresse à Kaci et je lui ai demandé de me rejoindre là-bas. Je suis arrivé après. J'ai été acheté une bouteille de vodka pour la soirée, ça faisait du bien d'avoir l'âge légal pour consommer de l'alcool. J'ai garé ma voiture devant la maison de cette demoiselle que je ne connaissais pas encore. J'ai sonné à la porte espérant que Kaci arriverait bientôt. Lorsque la porte s'est ouverte, c'est une demoiselle blonde que j'ai reconnu, puisque je l'avais Alexis et on m'avait dit que c'était ça sœur. Oups. J'ai souris, c'était ça sœur, elle était peut-être plus intelligente que lui.

« Salut, je ne sais pas si Alma t'a prévenue, on sera deux de plus ce soir. J'ai une amie qui ne devrais pas tarder. Plus on est de fous plus on ris, enfin sauf si ça t'ennuie.J'ai ramené ça.»


J'ai sorti la bouteille de mon sac et j'ai souris, une bouteille et un sourire, c'était pil poil ce qu'il fallait pour se faire accepter chez une inconnue, du moins je l'espérais.

« Tu es la sœur d'Alexis c'est ça ? Moi c'est Quinn »

Je lui ai tendu mon autre main pour la saluer, au moins les présentations étaient faites, j'avais juste un peu l'impression de m'imposer, mais j'avais l'habitude. Je m'imposais toujours.

_________________
See You In The Other Side
« Switch your mind off, take a deep breath, let it all go I know we’re not perfect, we speak a language of young hearts I want you to know now, I wanna be with you » by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
● Crédits : ©moony
● Face claim : Camila Mendes
Chassez le naturiste, il revient au bungalow.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: every beautiful girl out there / this night is heating up   Sam 1 Juil - 21:14

« Marabout ! » Il suffit d’entendre ce surnom pour que sa soeur affiche, presqu’immédiatement, un sourire qui pourrait facilement fendre le coeur d’Alma, si elle en avait encore quelque chose à faire. Poussant la porte de sa chambre, elle s’invite chez sa soeur comme si la pièce lui appartenait, parce que tout lui appartient à l’instant où elle pose un regard ou y met un pied, avant de se diriger directement vers sa penderie. « Je viens t’emprunter un truc ou deux. » Et chez Alma, le terme « emprunter » a sans doute un tout autre sens que celui que la plupart des gens lui prête. Sans s’occuper du regard de sa jumelle sur elle, ses doigts s’agitent déjà contre les poignées du placard qu’elle ouvre sans plus de cérémonies pour balayer la garde-robe d’un oeil critique. Tantôt outragé, tantôt fasciné. Elle n’a jamais compris le besoin de Mara d’entasser de pareils fringues, alors qu’elle ne la voit jamais les porter; à croire qu’il ne s’agit que d’une vile technique pour forcer Alma à pénétrer son intimité et tenter, maladroitement, de renouer avec une soeur qui s’efforce de l’ignorer. « Je t’emprunte ça, chou. Merci. » Sans attendre la réponse, la brunette disparaît avec la tenue et quelques autres vêtements, pour s’enfermer dans sa propre chambre, prendre en photo les ensemble et les poster, dans l’attente d’une réponse d’un des twittos qui s’est abonné à son compte. Devant l’approbation quasi général de son choix de tenues, Alma sourit et enfourne le tout dans son sac de sport coloré, arc-en-ciel, qu’elle finit de remplir de son barda habituel pour placer la hanse à la pliure du bras et descendre les escaliers dans une cavalcade bruyante; dans l’unique but d’attirer l’attention de sa grand-mère et d’une amie qui trainent dans le salon. « Je sors. A demain. Sans doute. » En haut des marches, la silhouette de Mara se dessine mais Alma l’ignore volontairement pour claquer la porte et traverser la route, avant de faire demi-tour.

« J’ai oublié un truc, quelle sotte ! Pousses toi ! » Sa jumelle lui bloque un peu le chemin, avant de se décaler devant l’air sérieux d’Alma qui part fouiller son bureau pour récupérer un petit paquet; le peignoir transparent, léger, assorti à l’ensemble que lui a pris Georah pendant sa virée shopping. Il s’agirait de transformer cette femme-enfant en femme tout court et là-dedans, Alma semble avoir trouvé son associé.e parfait.e. Il faut dire que cette créature délicieuse à tout ce qu’il faut pour la fasciner, suffisamment pour lui faire oublier l’ennui de sa ville natale et son exubérance. Washington lui manque. C’est un fait indéniable. Pourtant en compagnie d’êtres exceptionnels comme Georah, ou même Emma - différente à sa manière, puisque différente d’Alma - elle semble avoir trouvé de quoi la divertir suffisamment pour cesser de songer à sa vie si animée.
Dévalant à nouveau les escaliers, la mexicaine récupère ses affaires jetées devant l’entrée pour filer dans la maison d’en face, d’un pas léger.

Son regard scrute la silhouette devant le palier des Weiss, pour reconnaître Quinn, à temps alors que la porte s’ouvre sur une Emma un brin déconfite, bien qu’Alma l’ait prévenu - plus ou moins - par message. Se précipitant sur Quinn, elle lui colle un baiser dans le vide, en la regardant avant de coller ses lèvres la joue d’Emma, poussant légèrement l’autre blonde pour enlacer l’hôte du soir. « Love, t’es trop cute ! Tiens, ça c’est pour toi ! Elle lui tend le petit sac avant de récupérer Quinn par le bras pour entrer avec elle. Emma, love, je te présente Quinn. Tu dois la connaître non ? Tournant la tête vers l’invité. Ou alors tu m’as dis que c’était Alexis que tu connaissais, c’est ça ? » Elle n’attend pas vraiment la réponse, entrant dans le salon pour poser son sac duquel elle sort deux bouteilles et une boite de cupcakes de chez Sugar Daddy - où elle se rend régulièrement et pas seulement pour les pâtisseries qu’on y vend. « Georah.. Mon coeur est conquis ! » Et devant les bouteilles qu’elle voit encore dans les mains de la délicieuse lolita devant elle, qu’iel dépose sur la table, Alma porte ses mains à son coeur après avoir déposé les siennes.


AVENGEDINCHAINS

_________________
Yellow Flicker Beat
I’m a princess cut from marble, smoother than a storm And the scars that mark my body, they’re silver and gold My blood is a flood of rubies, precious stones It keeps my veins hot, the fires find a home in me I move through town, I’m quiet like a fire And my necklace is of rope, I tie it and untie it ▬ And our people talk to me, but nothing ever hits

Revenir en haut Aller en bas
● Crédits : avatar ; spleen.ocean + signa ; bat'phanie + gif ; Nix la saltimbanque
● Face claim : Willa Holland
Chassez le naturiste, il revient au bungalow.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: every beautiful girl out there / this night is heating up   Dim 2 Juil - 0:01



Un simple message de Quinn avait suffit pour que Kaci ait des plans pour la soirée. Cette dernière lui proposait une soirée pyjama chez des gens qu’elle ne connaissait pas, entourée de gens qu’elle connaissait encore moins. Au début, elle pensait que son amie s’était trompée de destinataire, mais après vérification, il s’est avéré que non, elle voulait bien inviter la jeune brune à passer la soirée avec elle. Pourquoi pas après tout, ça pouvait permettre à ce qu’elles fassent définitivement la paix depuis leur dernière soirée passé ensemble. Ca remontait au bal de la ville, où plongée dans le noir, la jeune blonde avait eut le plaisir de découvrir que Kaci fréquentait quelqu’un et qu’elle ne lui avait rien dit. Très honnêtement, la jeune femme admirait le courage de son amie de se montrer beaucoup plus mature qu’elle, parce que si la situation avait été inverse, elle aurait sûrement passé la semaine qui avait suivi la soirée à découper toutes les photos de Quinn et d’elle pour ne plus voir sa tête. Ou juste parce que découper demandait trop d’énergie qu’elle n’avait pas, elle aurait tout simplement volé les livres autocollants de sa petite sœur pour les coller sur les photos.  Comme ça, à la place de Quinn et Kaci à la tête, avec l’autocollant qu’aurait mit la brunette sur la photo, ça aurait donné Shrek et Kaci à la plage. Et juste parce qu’elle pouvait être gamine quand elle le voulait, elle aurait colorié de vert tout le corps de Quinn pour qu’elle ressemble vraiment à la grosse bébête verte.

Après avoir confirmé sa venue à son amie, elle commença à se préparer en cherchant une tenue pour passer la nuit, mais hésita tout de même. Elle ne connaissait pas la personne chez qui elle allait, et sans vouloir être dramatique, peut-être que cette dernière allait l’accueillir avec des torches et des flammes parce qu’elle n’acceptait pas d’étrangers chez elle. En toute sincérité, en plus de ne pas être surprise si ce scénario se passait, elle serait même contente d’avoir une histoire en plus à raconter. Elle décida de voler une bouteille dans la réserve de son père parce que même si c’était un tarba, il savait boire. La preuve, c’était devenu son passe-temps favoris. Pour ne pas que sa mère remarque qu’elle sortait avec de l’alcool hors de la maison, elle avait volé le sac Peppa Pig de sa sœur qu’elle mit sur son dos avant de sortir de chez elle, fière de n’avoir croisé personne.

Elle n’eut pas vraiment de mal à trouver l’adresse indiquée par son amie, et lorsqu’elle se trouva à environ cinq minutes du lieu de rendez-vous, elle lui envoya un message pour la prévenir. Elle accéléra tout de même le pas pour arriver en moins de cinq minutes parce que dans sa tête, plus vite elle arriverait et plus vite elle s’en irait. Une fois arrivée devant la porte, elle regarda une dernière fois pour voir si son amie lui avait répondu, et non, rien. Un soupir traversa ses lèvres avant qu’elle ne se décide finalement à sonner. Le temps qu’on vienne l’ouvrir, elle se tourna pour admirer le jardin de la personne chez qui elle était. Non, Kaci ne s’y connaissait pas en jardin mais ça lui donnait l’impression d’être dehors pour un but précis, au lieu de dehors comme une débile. Au moment où elle entendit la porte s’ouvrir, elle se força à afficher un sourire sur son visage et se tourna lentement. « Bons-… » Son sourire se fana pour se transformer en une grimace de dégoût en voyant qui se tenait devant elle. Est-ce qu’elle s’était trompée d’adresse ? «  Je vois que tu n’as toujours pas pensé à enlevé ton masque, tu sais qu’Halloween est déjà passé ? » C’était sorti tout seul, oups. « Enfin bref, j’ai dû me tromper d’adresse. » Dit-elle dans un soupir avant de tourner les talons, prête à repartir là d'où elle venait.

_________________
I found my Heaven on Earth
Darling hold me in you arms the way you did last night, and we'll die inside for a little while here. I could look into your eyes until the sun comes up, and we're wrapped in light, and life and love. Put your open lips on mine and slowly let them shut, for their design to be together. With your body next to mine our hearts will beat as one and we set alight   ▬ we're afire love
Revenir en haut Aller en bas
● Crédits : tumblr + insta
● Face claim : Stav Strashko
Chassez le naturiste, il revient au bungalow.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: every beautiful girl out there / this night is heating up   Dim 2 Juil - 1:06

« Tu sais bien que je ne voyage jamais léger. Tant mieux que j’ai en double tout mon maquillage chez toi, parce que sinon je devrais aussi le ramener, et je crois qu’à ce stade il me faudrait une valise. » Et oui, c’est ce qu’on appelait être toujours préparé.e à tout ! Je ne faisais que ramener mes pinceaux, et je me permettais d’utiliser mes cosmétiques comme chez moi. Et évidemment, je laissais Emma les utiliser si elle le souhaitait, même si elle aimait moins les paillettes que moi, malheureusement. Sa réaction prude face à mon cadeau me fit rire. Rouge pivoine, elle était adorable. « Je m’en doute bien, que vous n’avez rien fait. C’est justement pour quand vous ferez des choses. » Ca me faisait rire, qu’elle dise « faire », comme pour minimiser ses pensées. Je la regardais avec l’air taquin. « Mon foie ne peut pas rester sobre un vendredi soir, bae. »

Avant même que nous n’ayons pu aller aménager la chambre, Alma arrivait ! Du moins, je pensais que ce serait Alma, et je ne cachai pas mon air surpris en voyant Quinn, mais je lui adressai vite un grand sourire. Je savais qui elle représentait pour Kaci, évidemment, mais je n’étais pas du genre à me dire « les amis de mes ennemis sont mes ennemis » et j’étais bien heureux.se de pouvoir la rencontrer. « Bonsoir, Quinn, j’espère qu’on va bien s’amuser ce soir ! » J’écoutais distraitement ce qu’elle disait, ne relevant pas le « deux de plus », ne gardant en tête que « plus on est de fous, plus on rit », et je ne pus m’empêcher d’acquiescer avec vigueur ! Je la débarrassais de sa bouteille pour la mettre avec les autres. « Eh, j’espère que t’as du jus de fruit, Emma, parce que là, on va finir aux shots ! Quoique, du sirop c’est bien, aussi ! » Je me mis à farfouiller dans les tiroirs jusqu’à trouver mon bonheur : une bouteille de jus de pêche et une autre de jus de canneberge et enfin, encore de l’orange. Ca voulait dire que les Sex on the beach allaient être présents. J’avais hâte. J’avais déjà abandonné des bouteilles de sirop, que je retrouvai facilement : violette, framboise, caramel… ça irait. C’était parfait. « Nos foies vont pleurer, demain ! » J’éclatais de rire, tout excité.e.

J’entendis alors une nouvelle voix, et je me ruais dans le salon, la reconnaissant entre toutes : Alma. Je vins l’enlacer avant de lui plaquer un bisou sur la joue. Mon jupon n’était pas extrêmement pratique dans une pièce comme un salon, il risquait de se cogner contre tout et n’importe quoi – combien de choses étaient tombées en entrant en collision avec lui ? – mais je m’en fichais sur le coup. « Alma, ton maquillage… j’ai hâte de voir ton pyjama ! J’ai acheté une nouvelle palette, il faut absolument que je te la montre… ah, mince, j’ai oublié de ramener l’autre exemplaire ici, mon dieu ! » Je plaquais mes mains contre ma poitrine, pour communiquer mon désespoir. « Bref, dès que je pourrais… ces teintes pastel… il y a cinq roses différents, dont deux pailletés… je… j’en perds mes mots. » Je fis semblant de défaillir.

Une fois que nous fûmes toutes installées, je me permis de retirer mes accessoires lolita pour les fourrer dans mon sac, car sans se mentir, j’avais chaud. Quelle idée de porter des manches longues en été ? Eh bien, le style avant le confort, pour le coup. Ca devrait devenir mon moto. Je m’assis sur le canapé pour me délester de mes talons. Je remarquai alors la boîte de cupcakes, et l’emballage. « Sugar Daddy, hein ? T’y vas toujours pour reluquer le boulanger ? Il n’aurait pas été aussi froid dès qu’on commence à être entreprenant, j’aurais craqué complètement. » Eh oui, j’avais tenté malheureusement de faire comprendre à M. Vitaïev qu’il n’était pas laid, mais cet idiot avait refusé mes avances, tant pis pour lui. « D’ailleurs des cupcakes… ça me rappelle ceux à la beuh et à la coke du bal. Ceux à la beuh n’étaient pas mauvais, en tous cas. Ca passait tout seul, en tous cas, avec le champagne… » J’eus un petit sourire en coin en y repensant. Et voilà qu’un dernier invité se ramenait, et étant lae seul.e debout je vins lui ouvrir, avec le sourire.

Mon sourire disparu plus rapidement qu’un éclair. Kaci. Evidemment. J’étais stupide. Si Quinn était là, Kaci le serait aussi. Mon regard se durcit, et les mauvais souvenirs affluèrent. J’hésitais à la laisser entrer, mais nous n’étions pas chez moi, et je ne pensais pas qu’un conflit en début de soirée. Alors j’ignorai sa pique, et je lui répondis tout simplement. « C’est ici la pyjama party, Quinn est déjà là, dans le salon. » Je ne parlais jamais froidement aux autres. Kaci était la seule exception à la règle. J’attendis qu’elle passe le pas de la porte pour fermer la porte, en me contenant pour ne pas la claquer. J’hésitais à m’enfuir chez moi, pieds nus, abandonnant mes affaires derrière moi, en me disant qu’il était encore temps d’aller bouger sur les dancefloors le plus loin possible d’elle. Rien que l’idée de passer la nuit sous le même toit que celle-là m’énervait. Inspiration, expiration, je peins un sourire sur mon visage avant de revenir dans le salon.

« Je vais aller me changer, les filles, c’est pas très pratique comme tenue, je reviens tout de suite. » J’allai en vitesse dans la chambre d’Emma me changer, pour me calmer, surtout. Je supprimais les couches de tissu, une à une, rangeant mes habits dans mon sac, roulant en boule mon jupon pour le caser dedans. Et j’enfilai mon pyjama en satin. J’adorais le satin, il glissait sous les doigts, comme de l’eau contre la peau. C’était agréable. Et je revins dans mes vêtements pour la nuit vers les filles. « Alors, un peu de musique ? Il n’est même pas dix-neuf heures, j’imagine que vous n’avez pas diné encore. Je vous avoue qu’en bon alcoolique du vendredi soir, je vais me servir un petit verre. Quiconque voulant un cocktail, je propose des Sex on the beach et des Tequila Sunrise. » Je m’improvisais barman.id de la soirée pour celles qui voudraient. Je me servis en attendant un shot de Chartreuse. L’alcool vert me brûla la gorge, le goût caractéristique des plantes me fit sourire. J’adorais ça, putain, j’adorais ça.
Revenir en haut Aller en bas
● Crédits : class whore
● Face claim : Lili Reinhart
Chassez le naturiste, il revient au bungalow.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: every beautiful girl out there / this night is heating up   Dim 2 Juil - 18:15

Pyjama Party Crew
“ Every beautiful girl out there ”


Emma reste un peu surprise en ouvrant à une jolie blonde qu’elle ne connaît pas, mais son sourire reste sur ses lèvres lorsque celle-ci lui explique avoir été invitée par Alma. Elle aurait dû s’en douter. Emma ne peut s’empêcher d’éclater de rire en secouant la tête, libérant les mains de Quinn de la bouteille de vodka, lui serrant la main. Elle a un demi-sourire lorsque Quinn mentionne Alexis, se demandant d’où elle le connaît. Elle aura sans doute l’occasion d’en apprendre davantage au courant de la soirée qui promet d’être très alcoolisée. « C’est parfait, bienvenue chez moi! Je m’appelle Emma. Et merci! » Ces derniers mots sont prononcés alors qu’elle lève la bouteille d’alcool. Alma choisit ce moment pour arriver, et attrape le sac qu’elle lui tend, posant la bouteille de vodka sur la petite table près de l’entrée. « Euh… non. », répond-elle à son amie lorsqu’elle lui demande si elle connait Quinn, puis elle grimace un sourire d’excuse à la principale intéressée. « Mais c’est pas grave, on va s’amuser! » Elle profite du fait qu’Alma s’approche de Georah pour ouvrir le petit sac offert par son amie mexicaine, et son regard s’agrandit considérablement en voyant le peignoir. « Vous vous êtes consultées, c’est ça? », demande-t-elle en fixant ses deux meilleures amies, avant de pouffer de rire.

Elle sourit en voyant Georah fouiller dans les placards et tiroirs, comme si iel était chez ellui. Enfin, c’est un peu comme ça à dire vrai, iel passe tellement de temps chez les Weiss qu’iel a pris ses habitudes, et elle ne sourcille pas du tout. « Vos foies, peut-être… » Loin d’elle l’idée de gâcher la fête et l’excitation de ses amies, mais peut-être qu’elle montrera un peu plus de réserve par rapport à la consommation d’alcool. Pas qu’elle n’apprécie pas l’effet, mais elle n’a pas envie de passer la nuit à se vider les tripes. Au commentaire sur les cupcakes du bal, Emma sursaute en haussant les sourcils, son regard se posant sur Georah. « C’était ça?! J’ai eu à la coke, je pense… J’ai pas apprécié. » Elle soupire et se passe une main sur le front, se rappelant sa panique lorsqu’elle avait réalisé qu’elle n’était pas dans son état normal. « Mais Brent s’est bien occupé de moi. », ajoute-t-elle avant d’adresser un clin d’œil à la lolita, sachant qu’elle piquera bien sa curiosité.

De nouveau, la sonnette se fait entendre, et Emma lance un regard courroucé à Alma, se demandant combien de gens elle a invité à cette soirée. Et alors qu’elle esquisse un mouvement pour aller répondre, Georah s’en charge, et elle ne peut s’empêcher d’entendre l’échange houleux entre les deux. Kaci. Elle a beaucoup entendu parler d’elle, évidemment. Et pas forcément en bien. Mais Emma a souvent pris sa défense face à Georah, si bien que son.sa meilleur.e ami.e ne lui en parle presque plus. Elle se lève donc pour aller accompagner la nouvelle venue, alors que Georah quitte la pièce pour aller se changer. « Salut! Emma. », se présente-t-elle en tendant une main, avant de décider que ça fait trop formel tout ça et qu’elle laisse retomber son bras le long de son corps. Elle lui adresse un petit sourire, avant de tourner la tête vers les autres dans le salon. Vraiment, cette soirée promet. « Oh! J’adore ton pyjama! », lance-t-elle à Georah alors qu’iel revient. « Vous voulez des pizzas? » Avec ses talents culinaires très approximatifs, hors de question qu’elle cuisine pour cette petite foule.




AVENGEDINCHAINS

_________________
Hope when the moment comes you'll say I did it all. I owned every second that this world could give, I saw so many places, the things that I did. Yeah, with every broken bone I swear I lived.
© anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
● Crédits : balaclava avatar signature heaven
● Face claim : nicola peltz
Chassez le naturiste, il revient au bungalow.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: every beautiful girl out there / this night is heating up   Dim 2 Juil - 18:51

Je suis encore à la porte quand Alma arrive. Je reconnais ses pas et je souris quand elle me fait la bise. On s'était rencontré il n'y a pas si longtemps et je l'avais confondu avec sa jumelle. Elles avaient beau se ressembler physiquement comme deux gouttes d'eau, mentalement c'était très différent. Alma était … sans doute plus exubérante et j'adorais les personnes de ce genre, même si on ne s’entendait pas toujours.

« Plus ou moins, je connais Alexis de vu, c'est pas l'amour fou d'ailleurs, mais j'espère que tu es plus marrante que lui parce qu'il est pas drôle. »

Il était trop rigide à mon goût, trop … déjà trop adulte pour son âge et on ne s'était jamais vraiment apprécié lui et moi, surtout parce que j'étais une emmerdeuse, mais ça je ne risquais pas de l'avouer. Je suis rentré à la suite d'Alma et je l'ai suivi jusque dans le salon, quand j'ai entendu à qui elle parlait je n'en revenais pas mes oreilles. Georah. Je l'avais vu lors du bal et je la connaissais parce que Kaci et elle ne s'entendaient pas bien. Kaci m'avait parlé d'elle un nombre incalculables de fois et à chaque fois ce n'était pas en bien. En même temps je comprenais ce qu'elle lui reprochait et du coup sa présence ici me faisait l'effet d'un glaçon dans le dos. J'espérais que Kaci ne lui couperait pas la tête ce soir, d'ailleurs ça commençait à m'inquiétait qu'elle ne soit pas encore là. Georah avait l'air ravi de me voir, bien qu'elle sache que je connaissais se pire ennemis et sa phrase ma détendue. Et j'ai posé mon sac. L’enthousiasme de Georah était communicatif, celui d'Alma aussi. On était assise toute ensemble.

« Sérieux ? Des cupcakes à la coke ? J'ai rien eu de bizarre, dommage, ça m'aurait aidé à plus m'amuser … »

La sonnerie retenti et j'ai souris, ça devait être Kaci. J'ai laissé Georah aller ouvrir, ce n'était peut-être pas une bonne idée. J'ai regardé Emma avec un petit air désolé et Alma. Je me demandais bien ce qui allait arriver si les deux n'arrivaient pas à s'entendre. GeoraH est revenue avant Kaci et j'ai jeté un œil pour voir ma amie arriver. J'étais contente de la voir et je me suis levée pour la prendre dans mes bras. Je ne pouvais pas m'en empêcher, je n'aimais pas être fachée contre elle. Je lui ai murmuré :

« Je suis désolé, je ne savais pas qu'elle serait là … et je suis désolée pour le bal. »

Je savais qu'elle me pardonnerait. Georah est revenue et elle portait un charmant pyjama.

« Ooooh, j'adoooore. Je vais mettre le mien aussi. C'est par là là salle de bain ? Et commencer pas à boire sans moi. Tequilaaaaa »

J'ai levé les bras en l'air et je me suis levée pour aller me changer. Je suis ressortie quelques minutes après avec mon pyjama et me suis jointe à elles.

_________________
See You In The Other Side
« Switch your mind off, take a deep breath, let it all go I know we’re not perfect, we speak a language of young hearts I want you to know now, I wanna be with you » by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
● Crédits : ©moony
● Face claim : Camila Mendes
Chassez le naturiste, il revient au bungalow.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: every beautiful girl out there / this night is heating up   Mar 4 Juil - 21:11

Un sourire étire les lèvres rouges d’Alma qui, dans un élan d’attitude faussement angélique, hausse les épaules avant de poser les mains sur Emma. « Pour te rendre plus séduisante que tu ne l’es déjà, on se consulte toujours, ma chérie ! » Accord tacite entre les grands esprits; après tout, la jeune Weiss est une créature exquise, Alma a bien du mal à comprendre pourquoi elle ne se met pas plus en valeur, s’affirme un peu plus. Elle aurait ses courbes, cette chevelure claire auxquelles elle rêve, sans le dire, de faire des anglaises, la mexicaine en profiterait surement un peu plus. Mais les lois de la nature, que voulez-vous; elle a hérité des hanches un peu large des hispaniques et de la peau qui se colore trop vite. C’est pas de sa faute, Alma a grandi avec le conte de Blanche-Neige, ça vous pousse à entrevoir un idéal qui ne sera jamais atteint. « Et on s’amuse toujours, you know that ! » Clin d’oeil et sourire colgate, Alma finit par franchir les barrières de l’entrée pour rejoindre la pièce centrale, éclairée par la présence de Georah.

Pommettes rosées, la mexicaine affiche un air d’extase en sentant les lèvres de son ami.e, ses bras qui viennent l’enlacer, sans aucune retenue. Elle l’a vu il y a à peine quelques heures, mais depuis qu’Alma a croisé le chemin de cette divine poupée, chaque séparation lui fait l’effet d’une rupture. Et chaque fois qu’elle la voit, ceux sont des retrouvailles enjouées. « Et tu ne les as pas prises avec toi !? J’ai hâte de voir ça ! Comme toujours, tu sais t’habiller, love ! Du bout des doigts, Alma écarte Georah pour admirer sa tenue, souriante au possible, admirative aussi. Ça me fait penser que mon pailleté est presque fini, il faut vite que j’en recommande. » Parce que si la mexicaine accepte gracieusement de faire du shopping dans le coin, de mettre les pieds dans les boutiques des bouseux du coin - même si pas mal arrivent à trouver grâce à ses yeux -, elle a gardé le réflexe de commander chez ses fournisseurs habituels.

Retirant ses chaussures à talons, qu’elle s’empresse de ranger dans le hall, visiblement plus ordonnée chez les autres que chez elle - enfin chez sa grand-mère, mais ce n’est que du détail -, elle revient en sautillant légèrement pour observer les bouteilles qui s’entassent sur la table. Et finalement, son nez de relève pour observer Georah, riant presque, complice. « Je suis persuadée qu’il est gay, mais qu’il ne se l’avoue pas. Tu m’enlèveras pas non plus de la tête qu’il a surement d’autres soucis.. Et de son index, qu’elle tourne près de sa tempe, elle souligne bien de quels soucis elle veut parler. Mais il a ce petit quelque chose.. Il faut bien, tu me diras, pour fidéliser la clientèle. » D’un coup de coude, délicat, dans les hanches de Georah, Alma souffle un peu, retenant un rire avant de se redresser d’un bond, s’agitant pour suivre le mouvement.

Lorsque ses ami.e.s font mention de cupcackes aromatisés, la brunette se redresse vivement, les poings sur les hanches. « Comment ? De quoi vous parlez ? C’est quoi cette histoire de beuh ? Et de coke ? D’un regard assassin, elle tourne la tête vers Emma. Brent !? » Et c’est comme si elle avait manqué le chapitre le plus important de son roman à l’eau de rose du moment. Elle en est encore à faire un plus un, qui égal deux et on vous emmerdes puisque la joueuse sait compter, quand la porte claque et qu’une nouvelle silhouette se dessine. Ça promet un peu d’électricité, vu qu’elle n’ignore pas la tension nouvelle entre Georah et Kaci. Elle doit surement être au courant de l’affaire, mais Alma doit retenir tellement d’informations capitales, que celle-ci a du passer à la trappe. Passant devant Quinn, elle attrape le bras de Kaci. « T’es venue avec ce qu’il faut ? «  Elle a vu son geste amorcé, pour fuir et l’a intercepté avant, parce que ça promet d’être intéressant. « Je te promets, que si tu restes avec moi, personne ne te fera du mal. » D’un clin d’oeil et de son bras toujours autour de celui de Kaci, elle l’entraine dans la pièce pour tapoter des doigts en voyant Georah dans sa tenue, levant le pouce pour apprécier. « Une Tequila Sunrise pour moi, love ! Kaci, c’est ça ? tu prendras bien quelque chose ? » Quinn lui a déjà parlé d’elle et si Alma ne retient pas forcément tous les liens qui unissent les personnes entre elles, elle met un point d’honneur à se souvenir des prénoms. « Si tout le monde se met en tenue, je vais suivre la mouvement. Kaci, tu as besoin de quelque chose ? N’hésite pas. » Lui tenant toujours le bras, Alma menace de l’embarquer avec elle, attrapant son propre sac pour un relooking rapide.. Des fois que Kaci accepte de rester un peu plus longtemps.


AVENGEDINCHAINS

_________________
Yellow Flicker Beat
I’m a princess cut from marble, smoother than a storm And the scars that mark my body, they’re silver and gold My blood is a flood of rubies, precious stones It keeps my veins hot, the fires find a home in me I move through town, I’m quiet like a fire And my necklace is of rope, I tie it and untie it ▬ And our people talk to me, but nothing ever hits

Revenir en haut Aller en bas
● Crédits : avatar ; spleen.ocean + signa ; bat'phanie + gif ; Nix la saltimbanque
● Face claim : Willa Holland
Chassez le naturiste, il revient au bungalow.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: every beautiful girl out there / this night is heating up   Mar 4 Juil - 22:57



Après avoir fait remarquer à la personne en face d’elle qu’elle était moche, en le lui disant, tout simplement, la jeune brune poussa un soupir. Kaci n’était pas experte en orientation et était à peu près sûre qu’elle ne saurait pas se repérer plus que ça si un Denis Brognart en forme la lâchait dans la nature à la recherche d’un objet, mais là… ou bien elle avait mal lu l’adresse que lui avait envoyé son amie – ce qui après tout était possible – ou bien son amie en question s’était trompée. Mais il n’était en aucun cas envisageable qu’elle était à la bonne adresse. Pas en voyant la chose qui se tenait devant elle. D’ailleurs pourquoi est-ce qu’elle se tenait encore en face d’elle après la pique qu’elle venait de lui lancer ? A défaut de ne pas répondre, elle aurait au moins pu s’avancer d’un air faussement menaçant et menacer Kaci de lui refaire le portrait pour qu’elle ressemble au cochon de sur son sac. Mais au lieu de ça, rien. Décidément, Gégé s’était ramollie. Sûrement trop fatiguée de s’être fait passer dessus par toute la ville. It happens. Pas à Kaci, elle snusnu qu'avec Marcus elle, but it happens.

Une grimace déforma son visage en entendant le prénom de Quinn sortir de la bouche de cette sorcière. Déjà parce que ça voulait dire qu’elle ne s’était pas trompée d’adresse, mais surtout parce qu’elle venait de le prononcer tout court et qui sait quel mauvais sort elle venait de lancer rien qu’en la citant. Elle allait devoir plonger son amie dans de l’eau de mer en rentrant pour chasser le mauvais œil que Gégé venait de porter sur elle. Silencieuse, elle pénétra à l’intérieur de la maison en ajustant son sac sur son dos qu’elle  ne voulait à présent plus lâcher, et la première chose qu’elle fit fut de repérer la tête blonde de son amie. Elle, elle allait avoir des comptes à lui rendre et sans qu’elle ne le sache, elle avait des autocollants Shrek qui lui pendaient au nez. « Shrek. » Souffla la jeune femme en direction de Quinn, les dents serrées en n’étant pas sûre qu’elle comprenne. Mais pas grave, elle se comprenait elle-même et c’était le plus important. Elle se tourna ensuite vers une fille qui était aussi blonde de son amie mais qui elle, ne transpirait pas la trahison. « Kaci. » Dit-elle dans un soupire en en jetant un énième coup d’œil à Quinn. Cela lui faisait qu’elles étaient blondes toutes les deux, elle et la jeune Carter, avec un peu de chance elle pourrait procéder à un échange de meilleure amie sans que les gens ne s’en aperçoivent. Très vite elle sentit quelque chose – ou plutôt quelqu’un – lui attraper le bras, alors qu’elle essayait de reculer légèrement vers la porte d’entrer pour essayer de fuir. C’était le moment ou jamais de montrer les skills qu’elle avait ; si le tonton Sirius avait pu s’échapper d’Azkaban, il n’était pas impossible pour elle de fuir cette maison où résidait l’esprit du mal. Oui Gégé, je parle de toi for fuck sake. « Demande au cochon. » Un air surpris et un petit signe en direction de son sac pour toute réponse, voilà ce que l’inconnue qui lui agrippait le bras obtiendrait d’elle. « Pourquoi ? Va y avoir une séance d’exorcisme pour faire partir l’esprit du mal déjà présent. » Elle jeta un petit coup de tête en direction de Géorah alors qu’elles changeaient de pièce, accompagné d’un petit rire pour montrer qu’elle plaisantait. Ou pas. « C’est ça, Kaci. Et je prendrais la même chose que toi, t’as l’air digne de confiance. » Contrairement à certaines personnes ici, avait-elle envie d’ajouter. Mais elle se ravisa pour ne pas créer d’histoires, du moins pas pour le moment. Après deux ou trois verres, elle pourrait revenir à la charge sur cette histoire de personne de confiance et personne ne pourra la blâmer elle. C’était la tequila, pas elle.

En voyant Quinn se lever pour aller enfiler son pyjama à son tour, elle préféra détourner les yeux. Parce qu’en plus de sympathiser avec l’ennemie, elle allait passer la nuit dans la même maison qu’elle ? Très bien Quinn, très bien. « Hum ? » Sa tête se tourna vers la jeune brune qui ne lui avait toujours pas lâché le bras, visiblement décidée à ce qu’elle se mette en pyjama elle aussi. Il était inutile de préciser en voyant son sac fin, qu’elle n’avait rien prévu pour la nuit, mais elle était bien curieuse de voir jusqu’où irait la trahison de Quinn ce soir-là. Un sourire aux lèvres, elle se tourna vers sa nouvelle amie – qui venait mentalement d’être inscrite sur sa liste de ‘qui sera ma future meilleure amie cause Quinn, you are done’ sans qu’elle ne le sache – et répondit poliment. « Je n’ai rien prévu pour la nuit, je ne comptais pas vraiment rester. Mais si tu as une tenue en plus, je ne dis pas non. »  

_________________
I found my Heaven on Earth
Darling hold me in you arms the way you did last night, and we'll die inside for a little while here. I could look into your eyes until the sun comes up, and we're wrapped in light, and life and love. Put your open lips on mine and slowly let them shut, for their design to be together. With your body next to mine our hearts will beat as one and we set alight   ▬ we're afire love
Revenir en haut Aller en bas
 
every beautiful girl out there / this night is heating up
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Behind Closed Doors :: Lakeview :: Myrtle Creek :: Magnolia Lane-