AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Nouvel appartement, nouveau bureau, nouveau départ ~ Olivia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
● Crédits : Blueberry, it's me !
● Face claim : Lucky Blue Smith
Happy 1st Birthday to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Nouvel appartement, nouveau bureau, nouveau départ ~ Olivia   Ven 7 Juil - 21:19

Nouvel appartement, nouveau bureau, nouveau départ

― Olivia & Alexis ―

L'été était aux portes des maisons depuis quelques semaines. Chaleur et soleil, le combo qui réjouissait les cœurs et les humeurs de la population de Lakeview. Le petit bonus ? Les vacances scolaires et fin des examens pour la majorité des élèves si ce n'était tous. Le début de leurs jobs d'été pour certain, rien du tout pour d'autres. Toi, tu étais entre les deux. Tu avais fini des examens mais pour ne pas perdre le fil et l'avance que tu avais, tu t'es inscrit à quelques cours d'été, pas grand chose mais peut-être deux ou trois dans la semaine. Pour garder la main. Par ce fait, ton emploi du temps était largement alléger, changeant complètement tout ton programme.
Tu n'avais pas encore trop discuté de comment cela allait se passer avec Olivia. À l'origine tu as signé une convention pour plusieurs mois allant jusque la fin de ton année à la fac puisque l'an prochain celle-ci ne serait plus valable et il te faudrait en signer une autre si tu avais envie de continuer. Pourtant, cela ne t'empêchait pas devenir voir Olivia, de passer du temps avec elle et de continuer à l'aider, surtout depuis le jour où tu as appris pour le bébé.
Un magnifique petit bébé qui allait faire son apparition dans quelques mois et qui faisait que tu te sentais redevable envers Olivia, parce qu'elle t'a beaucoup appris depuis que tu es avec elle, même si c'était à peine deux jours par semaine. Elle t'a enseigné son travail, le monde de l'art et t'a aidé à faire ta place dans cette univers.

Tu déposais un autre carton sur le bureau avant d'entreprendre de l'ouvrir. Encore des papiers. C'était au moins le troisième carton de papier que tu ouvrais. « Tu vas avoir assez de place pour tout ranger ? » Tu lui pointes les piles de documents que tu entassais proprement sur le bureau et la table lui laissant le soin de ranger selon son classement favori et aussi parce que le contenu de ces documents ne te regardait pas vraiment. « Plus on avance et plus j'ai l'impression qu'il y en a. Je ne m'étais pas rendu compte que tu avais autant d'affaire au bureau. » Mais tu continues pourtant de vider les affaires parce que Olivia ne peut pas tout faire, qu'il y a beaucoup de rangement et simplement parce que la grossesse commence à se faire ressentir.
Tu jettes un coup d’œil dans sa direction et tu la vois ralentir les mouvements, prendre un peu son temps. Alors tu t'arrêtes aussi pour l'observer. Tu ne peux t'empêcher de regarder son ventre. Tu n'as pas de souvenir de femmes enceintes dans ton entourage direct. Tu étais trop petit quand ta propre mère était enceinte des jumelles. Alors là tu en profites et tu regardes ce petit ventre qui commençais à s'arrondir doucement. « Ça va ? Tu veux t'asseoir cinq minutes ? Tu n'arrêtes pas de bouger dans tout les sens depuis tout à l'heure. » Et tu voudrais qu'elle se pose un instant, tu n'y connais certes pas grand chose en bébé mais de s'agiter ne devait pas non plus être très bon. C'est pour ça aussi que tu es venu, pour veiller sur elle. Pour garder un œil sur sa santé et aussi, enfin surtout. C'est pour lui garder un bon moral et lui changer les idées.
« Faut prendre soin de la crevette. » Tu souris en t'approchant d'Olivia et en venant prendre ce qu'elle avait dans les mains pour les poser sur un meuble à côté. Tu en profites pour embrasser sa tempe et la tirer doucement vers la chaise de bureau pour la faire asseoir. « Limonade ? » Tu te diriges vers le petit frigo avant de sortir deux petites bouteilles en verre de limonade bien fraîche que tu as amené en arrivant. Les ouvrant avant de lui en tendre une.

― made by hope ―

_________________

Deux gagnants,
Deux amants,
Un couple. #Nixis



Revenir en haut Aller en bas
● Crédits : lux aeterna (avatar) & tumblr (gifs)
● Face claim : Emma Stone
Happy 1st Birthday to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Nouvel appartement, nouveau bureau, nouveau départ ~ Olivia   Mar 11 Juil - 14:11




Nouvel appartement, nouveau bureau, nouveau départ
Alexis & Olivia
Je n’avais pas vu le temps passer ! Et pourtant nous étions déjà début juillet. Voilà quelques jours que j’avais déménagé mes affaires personnelles dans le logement d’à côté. C’était aujourd’hui au tour de mon bureau puisqu’avec mon déménagement j’avais pris la décision d’aussi déménagé mon atelier. J’y avais réfléchis un certain temps avant, pour peser le pour et le contre. Et cette solution m’avait paru la meilleure ! Avoir mon bureau juste à côté de chez moi était surement la meilleure solution. J’allais pouvoir, presque travailler à domicile. En tout cas j’allais être moins embêté avec mon enfant à naitre pour la nouvelle année et il fallait que je fasse tout cela maintenant. Ce n’était pas quand elle serait-là que j’allais pouvoir faire toute la paperasse. Bien que ce n’était pas le plus compliqué dans cette histoire. Parce que mine de rien, qu’est-ce que j’avais pu en accumuler des choses dans mon atelier en quelques petites années… Le dernier point important pour moi avait été l’avis d’Alexis. Même s’ils travaillent avec moi plutôt sur le chantier de Tucson. J’avais des projets en tête pour lui, surtout pour cet été, mais aussi pour l’avenir bien que je ne savais pas encore trop comment je pouvais voir les choses pour lui. Mais dès l’instant où il m’avait dit que travailler en centre-ville où ici, c’était du pareil au même pour lui ma décision était fixée !

J’étais en train de vider un carton, réfléchissant en même temps a comment j’allais tout ranger, où surtout ! J’avais vraiment bien fait de prévoir des bibliothèques pour ranger le tout correctement avant d’emmener les cartons ici. Les archives, mine de rien ça prend de la place, mais ça reste important. Je lève le nez sur Lexis quelques secondes alors qu’il se demande si je vais avoir assez de place pour tout ranger. Je fais la moue alors que mes yeux parcours les tas de papiers qui s’entassent un peu partout. Puis le regarde à nouveau lorsqu’il reprend. Les épaules bassent face à l’évidence qu’il dit alors que je pense la même chose dans ma tête son pour autant l’avoir avoué. « Je ne pensais pas avoir autant d’archives et de dossiers jusqu’au jour où j’ai commencé les cartons. Mais ça va le faire ! » Je me tourne dans le renfoncement derrière moi. « J’ai trois bibliothèques là. » Je les montre rapidement d’un geste de la main. « Ça devrait le faire, normalement j’aurais même encore de la place pour l’année en cours et peut-être même une partie de l’an prochain en fonction du travail qu’on va avoir dans les mois à venir, car les demande de devis continue d’arriver… » Ce n’est pas une plainte de ma part, bien au contraire. Je suis contente que mon entreprise fonctionne enfin, mais seule à temps pleins, ça commence à faire juste, j’ai l’impression de crouler sous le travail et de ne faire que ça. Encore plus depuis que Jed est sortie de ma vie… Je me suis enfermée encore un peu plus dans mon travail !

Je ralentis pourtant la cadence, un pique de fatigue qui me prend alors que je me sens soudain un peu barbouillée. Fort heureusement pour moi, avec l’arrivé de mon troisième mois de grossesse, j’ai moins de nausée, mais il arrive que parfois… je me sente encore patraque et pour être honnête, aujourd’hui est plutôt un jour sans. Je n’ai qu’une hâte, d’arriver dans mon quatrième mois pour enfin en terminé avec cette phase-là de ma grossesse. Je lève le nez surprise sur Alexis lorsqu’il me demande si je vais bien. « Oh.. euh… Oui ! Ce n’est rien. » Je lui souris pour le rassurer. Il s’approche et me prends des mains le paquet de feuilles et de dossiers que je m’apprêtais à ranger. « Oh ne t’en fait pas pour le jelly bean, il est bien accroché maintenant et juste que je suis encore sous les effets des premières mois et que je suis fatiguée. En plus avec les deux déménagements et les aller/retour avec le chantier. » Qu’est-ce que je disais… je m’étais enfermé dans le travail depuis la Norvège.  Au moins le travail m’empêchait de penser à lui… Je souriais alors qu’il venait embrasser ma tempe, fermant les yeux quelques secondes ma main venant machinalement reposer sur son bras d’une manière affectueuse et amicale. J’allais m’asseoir cinq minutes dans l’un des fauteuils qui avaient déjà été ramené de l’autre local. « Oui volontiers. » Un peu de sucre n’allait pas me faire de mal. « Merci. » Je prenais la bouteille et venais boire une gorgée alors qu’il venait s’installer prêt de moi, s’octroyant une pause lui aussi, bien mérité ! « Je voulais te demander, tu fais quelque chose pendant les vacances ? Je veux dire, tu pars ou tu travail ? » Demandais-je doucement, buvant une nouvelle gorgée.


 

_________________
don't let me go
Car il y a des rencontres qui sauvent. Elles vous saisissent au corps, elles vous soulèvent du sol auquel vous êtes englué, elles vous font passer de la nuit à la lumière.

Revenir en haut Aller en bas
● Crédits : Blueberry, it's me !
● Face claim : Lucky Blue Smith
Happy 1st Birthday to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Nouvel appartement, nouveau bureau, nouveau départ ~ Olivia   Sam 15 Juil - 18:05

Nouvel appartement, nouveau bureau, nouveau départ

― Olivia & Alexis ―

Le rangement était assez calme. Vous parliez un peu mais pas trop, plutôt concentrés dans ce que vous faisiez tout les deux. Tu venais de vider le carton en belles piles de papiers bien rangées avant de le sortir et de poser le suivant à côté, te tournant vers Olivia pour lui faire une remarque. « Pourquoi ne pas informatiser une partie des anciens documents pour ensuite les stocker dans un grenier ou autre local ? Si tu as un truc du genre avec ton appart'. » Parce que à ce rythme, avec sa réputation et le bouche à oreille, Olivia risquait d'avoir beaucoup de demande et beaucoup plus de paperasse qu'actuellement. C'était ça le succès dans l'art, c'était de recevoir beaucoup de demande et des recommandations. La preuve était, elle avait un chantier en Arizona qui n'est pourtant pas la porte à côté.
Tu viens la pousser délicatement vers une assise pour la laisser prendre place. Prenant soin d'elle comme si tu étais l'adulte et elle la plus jeune. Comme à Tucson, comme la première fois sur le chantier où tu as un peu veillé sur elle la nuit. Te souvenant de sa gêne de paraître moins mature que toi à côté. Simplement, tu n'as jamais vu les choses ainsi. On a tout simplement besoin de quelqu'un à certain moment de la vie, que ce soit lorsque l'on se laisse aller à l'alcool ou alors pour une grossesse. « Raison de plus pour que tu te reposes ! » Et que tu la laisses s'asseoir sur l'un des deux fauteuils avant de toi-même t'installer en tailleur au sol tout en lui tendant sa boisson. Tu voulais qu'elle y aille doucement, trouvant par moment qu'elle en faisait un peu trop au vu de l'état avancé de son ventre et de la taille de la crevette qui prenait de plus en plus ses aises dans le corps de sa maman.

Tu hausses les épaules à sa question. Tu ne connais pas ton programme de l'été par cœur, pensant faire un maximum au jour le jour comme tu as bien souvent fait de tes étés précédents. Mais il est vrai que tu avais quand même certaines choses de prévues et de réservées. « Je reste normalement dans le secteur. Je n'ai peut-être plus cours mais je me suis inscrit à quelques extra de certains profs. Un à trois cours par semaines. » Et encore, ce n'était pas obligatoire, c'était toi qui avait fait ce choix pour garder ton niveau, pour continuer de gagner des points pour ton diplôme et pour ta candidature d'assistant du professeur de photo que tu allais donner en septembre.
D'ailleurs en pensant à lui, tu ne devais pas oublier que tu avais rendez-vous pour aller sur un nouveau site de photographie, dans la zone de Westberry le sur-lendemain pour un nouveau shooting et repérer un peu les lieux et voir ce qu'il serait intéressant d'y faire. « Et puis, j'ai toujours mes shooting photos avec mon prof, il veut en profiter pour faire un documentaire photo et il a besoin d'un model pour harmoniser le tout. » Et évidemment, le model, c'était toi. Depuis quelques mois, très peu, peut-être trois. Mais apparemment cela avait suffit pour te faire paraître comme bon dans ce domaine.
Tu poses ton index sur ton menton comme pour réfléchir à ce que tu faisais, à ton planning et voir ce que tu avais déjà prévu. Bien que tu saches d'avance ce que tu allais lui répondre. « Et je sais que ma convention de stage est finie pour cette année mais... Au vu de ta grossesse je trainerais bien encore un peu dans le coin pour donner un coup de main. » Tu étais content de bosser avec elle, d'avoir eût cette magnifique opportunité d'être son stagiaire pendant presque six mois. D'avoir appris énormément de choses à ses côtés. C'est pourquoi, rester ici cet été pourrait te permettre de l'aider dans son boulot comme tu le faisais deux jours par semaines depuis la signature de ta convention. Que cela te faisais plaisir de le faire et que tu adorerais passer une partie de ton temps ici.

Tu la regardes enfin en retirant ton doigt de ton menton et tu la regardes avec un grand sourire. « Donc non, je crois que je ne bouge pas. » De toute façon tu ne partais pas vraiment en vacances. Tes parents s'étaient offert un voyage bien mérité à Cuba, ce qui était tout à fait normal. Mais toi tu aimais bien l'Oregon et certes tu as eut l'occasion plusieurs fois de faire des escapade hors-état, ne pas partir ne te dérangeait pas. Tu aurais largement le temps une fois ton diplôme en poche sachant qu'il ne te restait plus que une seule année à faire.
« Et je n'ai pas prit de petit boulot d'été, les horaires des cours et des shootings étant irrégulières... Et puis, les photos payent bien. » C'était surtout cela. La bourse n'étant plus là pendant deux mois, tu aurais du avoir un petit job à mi-temps comme les années précédentes histoire d'avoir ton argent de poche. Simplement, les shootings payant extrêmement bien et tu as pu mettre de côté depuis plusieurs mois grâce à cela, t'assurant une certaine sécurité financière et de quoi te permettre un bon paquet d'extra.

« Alors si c'est pour me demander de te donner un coup de main, il n'y a aucun soucis ! » Tu serais prêt à passer une partie de ton temps libre à aider Olivia, ne serait-ce que pour la paperasse ou alors s'occuper du contact avec les potentiels clients ou carrément aller sur le chantier si il le fallait. Après tout, elle avait fait beaucoup sur toi et t'avait appris pas mal de choses depuis que tu bossais avec elle. Ton niveau et tes connaissances s'étaient améliorées. Les cours d'histoire de l'art devenaient plus simple pour toi et tu avais même augmenté tes notes. Tu ne pouvais que remercier ta maitre de stage et si passer l'été à l'aider était la solution, tu le ferais sans aucun soucis.

― made by hope ―

_________________

Deux gagnants,
Deux amants,
Un couple. #Nixis



Revenir en haut Aller en bas
● Crédits : lux aeterna (avatar) & tumblr (gifs)
● Face claim : Emma Stone
Happy 1st Birthday to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Nouvel appartement, nouveau bureau, nouveau départ ~ Olivia   Jeu 20 Juil - 23:39




Nouvel appartement, nouveau bureau, nouveau départ
Alexis & Olivia
Je regarde Alexis lorsqu’il me parle d’informatiser toute cette paperasse. Et de stocker tout cela ailleurs. « J’ai déjà tout dans mon ordinateur à la maison, mais on doit quand même garder le format papier et pour le moment je peux stocker tout ça ici. Pas de grenier ni de cave non. Pas même un garage. » Je pensais à ma voiture que je devais garer là-bas à l’entrée de la résidence avec trois places spécialement assignées à la résidence, deux étant à moi puisque que je louais deux appartements. Je devais d’ailleurs prévenir mon voisin au-dessus qu’il pouvait s’en servir s’il en avait besoin un jour. « Et tant que j’ai de la place ici, j’vais pas louer quelque chose d’autre alors que pour le moment tout passe ici. » Je lui souris. Pour le reste, je dois bien avouer avoir hâte de passer au mois suivant pour ne plus ressentir cette fatigue permanente. Ce sentiment d’état larvaire dans lequel je me sens depuis un moment maintenant. Encore qu’avec la moitié de mon dernier mois de ce premier trimestre, je sens des améliorations. Pour preuve j’ai réussi mes deux déménagements tout en ayant la tête remplie de tout ce qui y tourne, jour et nuit. Ce n’est qu’en m’affalant dans le fauteuil que je me rendais finalement compte que j’avais le souffle court. J’étais essoufflé. Mais ce n’était pas du cas l’effort, c’était surtout à cause de tous ces changements qui avaient opéré dans mon corps depuis les dernières semaines. Lors de mon échographie il y a quelques jours, le médecin m’avais dit que j’allais être plus facilement et plus vite essoufflée que la normal. J’en faisais le constat à cet instant. Je lui souris tout en prenant la boisson qu’il me tend alors qu’il s’est assis en tailleur devant moi. « Je suis bien d’accords, mais pas la peine de me surprotéger, Angel le fait déjà bien assez ! Je ne suis pas en sucre non plus. » S’ils étaient tous comme ça à trois mois, qu’est-ce que ça aller être à six et plus…

D’une main j’ouvre ma bouteille de limonade, la portant aussitôt jusqu’à mes lèvres prenant une petite gorgée que je laissais doucement glisser dans ma gorge, avant d’en prendre une nouvelle tout en écoutant Alexis répondre à ma question. Je hoche la tête lorsqu’il me dit avoir encore quelques cours et pour cette raison il reste à Lakeview. C’est déjà un bon point pour moi, cela ne devrait pas le changer de ce qu’il fait déjà avec moi. Il me parlait de ses shootings photos et j’écarquillais un peu les yeux, ne sachant pas du tout qu’il était model en plus d’être derrière l’appareil photo. C’est bien une chose que je n’allais jamais faire dans ma vie, être model... quelle idée… Et finalement un sourire venait étirer complètement mes lèvres alors qu’il me faisait part de son envie de rester pour m’aider à cause de ma grossesse. Il retire le doigt de son menton, stoppant son air penseur alors qu’il confirme donc qu’il ne bouge pas pour les vacances. Je me sens soudain rassurée, plus que je ne l’aurais imaginée en fait. Je me redresse un peu dans mon fauteuil tout en refermant le bouchon de ma petite bouteille de limonade. Je le regardais à nouveau une fois ma nouvelle position trouvée alors qu’il disait ne pas avoir de job d’été à cause des horaires de ses cours et de ses shootings. Mais la fin de sa phrase me laissait soudain croire qu’il ne serait pas intéressé par ma proposition. Pourquoi irait-il se faire chier avec un boulot qui l’emmène jusqu’à Tucson, alors qu’ici, chez lui il gagne déjà bien sa vie en faisant des photos ?

Je le regarde en silence, lorsque finalement il vient contredire l’idée que je venais de me faire sur ses motivations. Je réfléchis quelques secondes, le silence retombant dans la pièce. Je me pince finalement les lèvres, me redressant une nouvelle fois dans mon fauteuil. « En fait, je… » Je plisse une peu le nez et me tord la bouche comme une enfant qui n’ose pas demander quelque chose à ses parents. « Je comptais te proposer un emploi. » Je regarde Alexis pour ne louper aucune des expressions de son visage sous l’annonce. Tentant de les décrypter pour savoir comment il prend vraiment l’annonce. « Tu fais un super travail et comme… et bien dans quelques mois je n’aurais surement plus le droit de prendre l’avion. Enfin pour mes derniers mois de grossesse évidemment ! L’idée de mettre le chantier de Tucson en pause ne me plait pas tellement, j’ai peur qu’il reprenne le contrat pour le donner à quelqu’un qui ira plus vite. » Déjà que je passais le plus clair de ma vie à Tucson à présent… n’ayant finalement plus grand-chose qui me retenait à Lakeview durant les semaines. J’avais les quelques week-end où je revenais pour voir mes amis, ou bien je leur téléphonais régulièrement. Mais pour être franche avec moi-même. Je n’avais plus cette motivation qui me donnait envie de revenir plus souvent dans cette ville. C’était même un peu le contraire, j’avais tendance à m’enfermer dans le travail et à la fuir, chaque recoin de cette rue me rappelant Jed. Chaque fois que je passais devant sa maison, chaque fois que j’allais chez Angel, j’avais ce pincement au cœur qui me rappelait à quel point il manquait dans ma vie. A quel point il me manquait purement et simplement. « Après c’est surtout pour les vacances, je me dis qu’à deux on avancerait plus vite et comme je ne compte pas revenir beaucoup dans les prochains mois… je vais essayer de mettre un gros coup de pied au cul sur ce chantier avant de ne plus pouvoir faire grand-chose. » Une image traversait alors mon esprit, me faisant rire. « Et puis sincèrement, je doute pouvoir monter sur les échafaudages à sept mois de grossesse et aussi grosse qu’une baleine, t’imagine le tableau… une horreur ! » Je me mordais la lèvre inférieure pour m’empêcher de rire encore.


 

_________________
don't let me go
Car il y a des rencontres qui sauvent. Elles vous saisissent au corps, elles vous soulèvent du sol auquel vous êtes englué, elles vous font passer de la nuit à la lumière.

Revenir en haut Aller en bas
● Crédits : Blueberry, it's me !
● Face claim : Lucky Blue Smith
Happy 1st Birthday to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Nouvel appartement, nouveau bureau, nouveau départ ~ Olivia   Jeu 27 Juil - 21:29

Nouvel appartement, nouveau bureau, nouveau départ

― Olivia & Alexis ―

Prendre soin de Olivia était un petite mission que tu t'étais accordée, entre deux heures de ton planning vide, tu pouvais bien passer du temps à l'aider au boulot et à veiller sur elle et la crevette dans son ventre. Bien que ce ne soit pas au goût de la demoiselle qui ne manque pas de te le faire savoir. « Angel a intérêt à bien s’occupe de toi ! » Tu fronces les sourcils presque menaçant concernant ton ami. Tu le sais très proche de Olivia puisqu'elle a habité un peu chez les Black. Et tu sais qu'il prendra toujours soin d'elle mais tu ne peux t'empêcher d'être un peu protecteur envers ton ancienne maître de stage. « Sinon je m’occupe de lui. » Tu ne sais pas ce que tu pourrais faire mais tu le ferais. Sachant qu'il est quand même plus carré que toi mais heureusement pas plus grand. Par contre plus fort, ça c'est certain vu le temps qu'il passe à la salle de sport ou à s’entretenir D'ailleurs c'est tellement bien de le regarder s'entretenir... Mais tu te recentres rapidement, ce n'était pas le moment de te laisser aller à ce genre de pensées. Surtout que sa petite tête blonde est rapidement chassée de tes pensées par une tête brune et un corps d'apollon norvégien.
Tu lui souris en posant ta main sur son avant-bras, tu avais conscience de l'effet bénéfique de Angel sur elle. Après tout tu l'as rapidement vu à son retour de Norvège avant qu'elle ne te dise de ne pas venir bosser la semaine suivante. Tu te souviens de ses yeux marqués par la fatigue, et autre chose... « Mais en réalité je suis vraiment content qu’il soit là pour toi, c’est un type bien, ça fait longtemps que je le connais et je n’ai jamais vu un mec aussi gentil et proche d’autrui. Il sera un parfait tonton pour la crevette. » Parce que la petite puce en aura besoin. Il ou elle aura besoin d'un tonton présent pour la voir grandir, pour l'aider à s'épanouir, à prendre le rôle d'une présence paternelle dans sa vie puisque son véritable père joue les morts tu ne savais où. D'ailleurs, si jamais il remettait les pieds ici, tu lui ferais bien savoir le fond de sa pensée, avec des mots et des gestes, peu importe de finir en garde à vue ensuite.

Tu as un sourire malicieux en pensant à l'entourage qui allait se créer autour du bébé. Aux personnes qui allaient être là pour lui et Olivia. « D’ailleurs, en parlant de tonton… Tu as déjà réfléchis qui sera le parrain et la marraine ? » Tu essaies de soutirer le maximum d'infos, on ne sait jamais. Peut-être que dans un moment de faiblesse tu arriveras à en savoir plus que les autres. Olivia veut faire tellement de mystère autour de sa grossesse, que tu veux encore plus essayer de tout savoir.
Et tu ne perds pas le nord pour l'informer de ton propre rôle que tu t'es choisis vis-à-vis de la crevette. Faisant ainsi digérer au mieux l'information, moment de faiblesse on a dit, voilà ce que tu cherches à faire. « Sache que je me réserve le rôle du grand-frère qui va lui apprendre à profiter de la vie et à faire toutes les conneries possibles ! » Une famille un peu étrange et sans vrai lien de parenté qui se créé là. Mais une famille tout aussi unis. Après tout, les liens du sang ne sont pas les seuls à être les plus forts. La preuve en est avec Argan et toi. Vous étiez tout les deux très fusionnels, un peu trop pour certains et vous n'aviez aucun lien de sang.
En voyant le léger froncement de sourcil de Olivia tu lèves les mains en signe de paix avec un grand sourire pour désarmer la bombe de maman en colère et protectrice. « Dans la légalité bien sûr, et un cours sur comment ne pas se faire chopper aussi, ça c’est normal. Je suis aussi passé par là quand Karen m’a entraîné dans ses conneries au lycée. » Tu poses ta main au menton comme pour réfléchir un peu à ce que tu pourrais lui apprendre et ce que toi tu as appris. Comme escalader les barrière hautes de deux mètres pour entrer dans le parc public fermé la nuit. Ou crocheter et entrer discrètement dans la bibliothèque municipal pour y installer une exposition sur les requins baleines qui souffraient de maux d'estomac à cause de la colle à papier présente dans les livres (une idée de Karen fortement approuvée par toi et ton reportage photo-montage, ton excuse : tu avais du temps à tuer). Mais là tu t'égares. Alors tu lui refais un sourire innocent , promettant par là d'apprendre à la crevette de déjouer les conversation pièges pour savoir ce qu'elle est partie faire de ses journées.

Puis tu fais un programme détaillé de tes vacances à Olivia. Un programme alléger au possible avec le moins de choses prévues. D'une part parce que c'était les vacances mais aussi parce que tu n'avais pas besoin de charger tes journées. Tout en assurant bien sûr ta présence à ses côté pour l'aider au besoin, et que tu viendrais dans tout les cas l'aider même si elle refuse.
Sauf que tu ne t'attends pas vraiment à sa proposition. Une drôle de proposition que tu sembles mal comprendre pour le moment. « Quoi ? » Les mots se mélangent encore et encore entre tes oreilles et ton cerveaux. Les connections nerveuses se sont pris un coup et le tympan à mal saisit les données. Elle a dit quoi déjà ?
« Sérieux ? » Tu redemandes la précision pour être bien sûr pour avoir compris ce qu'elle a dit, pour ne pas halluciner. C'était un peu un truc inattendu, un imprévu qui apportait le sourire. « Pour cet été, genre tout l’été ? » Tu ne cherchais pas de job pour cet été, les photos payaient bien, surtout que même si ce n'était pas toujours facile, ton physique plaisait, il enviait du coup les chèques étaient assez intéressant.
Mais le fait que Olivia te propose de bosser elle, tu ne pouvais refuser. De toute façon, tu serais quand même venu traîner dans ses pattes pour l'aider, crevette ou pas crevette. « Bien sûr que j’accepte ! Enfin, je serais venu t’aider quand même de toute façon, tu peux pas te débarrasser de moi comme ça mais… Vraiment, je veux bien. »
Tu as envie de sauter sur place de sauter partout et dans tout les sens mais tu ne veux pas bouger et lui donner le tournis alors tu trépignes sur place, toujours assis par terre, te promettant d’extérioriser ta joie ce soir en allant fêter ça avec Argan et boire un verre. Peut-être au Red Doors pour y croiser Nix. Nan pas pour l'y croiser, tu as oublié qu'il n'y bossait plus à cause de ses projets de fuite avortée. Mais ce n'est qu'un détail et tu restes concentrée sur ton amie.
Riant alors qu'elle se compare déjà à un mammifère marin de plusieurs dizaines de mètres de long et pesant plusieurs tonnes. « Et tu seras pas une baleine, tu seras une jolie maman ! La plus belle ! » Tu viens prendre Olivia dans tes bras. Tu n'en reviens toujours pas de ce qu'elle vient de te proposer. Tu ne le réalise tout simplement pas. Pas encore, tu as besoin d'un peu de temps pour assimiler les choses, pour les enregistrer.

― made by hope ―

_________________

Deux gagnants,
Deux amants,
Un couple. #Nixis



Revenir en haut Aller en bas
● Crédits : lux aeterna (avatar) & tumblr (gifs)
● Face claim : Emma Stone
Happy 1st Birthday to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Nouvel appartement, nouveau bureau, nouveau départ ~ Olivia   Jeu 31 Aoû - 18:10




Nouvel appartement, nouveau bureau, nouveau départ
Alexis & Olivia
Souvenir douloureux. Encore frais dans la chair, dans l'essence même de ce cœur qui bat dans ma poitrine. Les souvenirs qui refont obligatoirement surface lorsqu'il évoque Angel et sa présence auprès de moi. Présence qui est surtout due, parce que celle d'un autre blond n'y est pas. Alors qu'elle y est plus légitime. Qu'il devrait être là. Je prends une grande inspiration pour ne pas retomber dans ce cercle. Dans ce déballage de sentiments, d'amertume aussi. Mes yeux passent du visage d’Alexis alors qu'il a posé sa tête sur mon avant-bras, à mon ventre. Je résiste à l'envie de le toucher, pour ne faire que le regarder. Alors que les mots flottent dans ma tête. « Je n'en doute pas une seconde. » Je souris, pour faire bonne figure. Car cet enfant n'aura pas besoin que d'un super tonton, d'une super tata et pas non plus uniquement d'une super maman. Même si je ne suis pas encore convaincue de faire une super maman, je donnerais tout pour m'en approcher, toujours ! J'ai grandi sans mon père. Je pense être la mieux placée pour savoir qu'elle aura besoin de lui. Qu'elle aura besoin de son amour. De sa façon d'en donner. Dans mon fort intérieur, je sais qu'il serait un bon père. Encore faut-il qu'il ait envie d'être père...

L'air semble tellement moins lourd, pour moi du moins. Lorsqu'il me demande si j'ai déjà réfléchis a un parrain et a un marraine. Je redresse un peu la tête pour fixer son regard bleu. « Hum, pas vraiment encore. » Il était vrai que je n'avais pas encore réfléchis à ce détaille. Mais n’étant pas croyante en une quelconque religion, devais-je vraiment y réfléchir ? « Mais il me semble t'avoir déjà dit être athée non ? » Avais-je dit comme si être athée était réponse à tout. Et le sourire qui se dessine sur le visage angélique du jeune homme n'est pas pour me rassurer sur ce qui traverse sa tête d'un seul coup. Pourtant, ses mots me détendent alors qu'il me prévient qu'il veut prendre un rôle de grand frère pour elle. Un rôle qui lui irait comme un gant. Bien qu'un peu bizarre dans un sens, puisque de mon point de vue, il a plus la place d'un petit frère que d'un stagiaire, ou d'un collègue de travail. Bien que la suite de sa phrase est loin de me ravir. La future mère en moi est déjà sur le qui vive à l'idée quelqu’un incite mon enfant à faire des conneries. J'imagine déjà le pire, horrifier par ce qu'il pourrait apprendre à ma fille. « Tu sais que tu es quand même en train de dire à une future mère que tu vas très clairement dévergonder son enfant ! » J’écarquille un peu les yeux, le regardant toujours. « Non pas que je veux tout interdire à cet enfant, non. Clairement je ne lui imposerais pas l’éducation que j'ai eu. Mais on va y aller doucement quand même ! » Je me pinçais les lèvres en imaginant déjà les pires conneries que pourrait faire ma fille. Je me redresse un peu pour venir poser mon dos douloureux contre le dossier du fauteuil dans lequel je suis assise. « Enfin bon, on a facilement une quinzaine d'année pour ça, laisse-moi le temps d'en profiter avant. Et puis d'ici là, t'auras peut-être oublié cette promesse et tu n'en feras plus toi non plus. Peut-être que tu seras père toi-même. » Qui savais ce que lui réserver l'avenir et surtout la vie ! On m'aurait dit il y a presque un an que j'allais quitter Nolan, rencontre un autre homme quelques mois plus tard et tombée amoureuse et enceinte de lui, je ne l'aurais pas cru un seul instant. Pourtant, il suffisait de regarder aujourd'hui. Et pas une seule seconde, je regrettais mes choix passés. La seule chose que je pouvais regretter. C'était de ne pas avoir ouvert les yeux avant, ou plutôt pas avoir eu le courage avant de quitter Nolan et cette vie bien rangé qu'il nous avait construit. Mais en y réfléchissant bien, même cela je ne voulais pas l'effacer ou avoir le moindre regret dessus. Parce que cette partie avait elle aussi façonné celle que j'étais aujourd'hui.

Les choses sérieuses finissent par tomber. La proposition est lâchée et vu sa réaction il ne s'y attendait pas vraiment. Bien que pour moi, les choses paraissent presque évidentes en fait.. Lorsqu'il demande si c'est sérieux. Je hoche de la tête lâchant un simple « Oui. » Sa réaction me fait rire dans un sens. Il semble si innocent. Comme si la proposition était la meilleure nouvelle de l'année, alors que c'était simplement un travail pour l’été. Du moins, pour le moment... « Oui tout l'été. » Avais-je répondu toujours sur le même ton. Et soudain son enthousiasme me donne le sourire. C'est aussi cela que j'aime chez lui. Il ne cache pas ses émotions. Il ne cache pas la joie que lui apporte cette nouvelle. Je le regarde pleine de gratitude lorsqu'il me dit que je serais une jolie maman, la plus belle. Le compliment réchauffe mon cœur. Mes lèvres lui mime alors un merci alors que je lui tends mes bras tout en me pliant en deux pour me pencher vers lui et lui faire un câlin. « Merci. » Répétais-je à haute voix, bien que doucement maintenant que mon visage était enfouis dans son cou. « Mais tu n’empêchera pas mon ventre de devenir énorme et que je ressemblerais plus à un gros mammifère échoué sur une plage qu'à une femme. » J'avais dis la chose sur le ton de l'humour, bien que c'était réaliste ! Il ne fallait pas non plus ce voiler la face. Les derniers mois de grossesse n’était pas connu pour être les plus confortables pour une femme, difficulté a dormir, à marcher, à se mouvoir tout simplement. Je savais déjà ce qu'il m'attendais, même si ce n’était que par l'imaginaire. Les mois à venir ne feraient que confirmer et appuyer les choses. « Merci de m'aider et d'être là. » Avouais-je soudain, sur un ton beaucoup plus sérieux, fermant les yeux alors que je resserrais l’étreinte de mes bras autour de son cou et ses épaules.


 

_________________
don't let me go
Car il y a des rencontres qui sauvent. Elles vous saisissent au corps, elles vous soulèvent du sol auquel vous êtes englué, elles vous font passer de la nuit à la lumière.

Revenir en haut Aller en bas
● Crédits : Blueberry, it's me !
● Face claim : Lucky Blue Smith
Happy 1st Birthday to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Nouvel appartement, nouveau bureau, nouveau départ ~ Olivia   Mer 13 Sep - 17:19

Nouvel appartement, nouveau bureau, nouveau départ

― Olivia & Alexis ―

La discussion de votre petite pose tourne surtout autour du bébé. De toute façon, cela vas faire partit d’un bon nombre de vos discussions jusque sa naissance et encore dans les mois qui suivent. « Et alors ? Les baptêmes civils ça existe. » Tu hausses les épaules. C’est un truc auquel pas mal de mode a recourt maintenant. Tes parents ont fait ça pour vous. Bien que ce soit avec de la famille que vous ne voyez quasiment jamais, c’est surtout pour dire que. « Et puis, c’est plus pour la forme que pour le fond, c’est symbolique quand même. » Même si rien ne le prouve officiellement, y a toujours ce réflexe de choisir parrain et marraine. Bien que c’était surtout une vieille pratique pour désigner ceux qui devaient s’occuper des enfants n cas de malheur aux parents. Aujourd’hui c’est surtout une excuse pour gâter les gosses plus que raisonnablement.

Tu vois son sourire quand tu dis vouloir être le grand-frère. Sourire qui se transforme petit à petit en une expression pincée et moins souriante. « Je sais ! » Tu ris à sa remarque. Tu cherchais un peu à la titiller. Et puis, même si tu comptes apprendre des bêtises à cet enfant, tu ne feras jamais de choses qui iraient à l’encontre de son éducation. Juste lui apprendre des blagues gentilles et veiller sur lui, ou elle. Lui montrer que tu peux une personne de confiance si jamais le gamin n’ose pas confier des choses à ses parents. Comme tu l’as fait avec Nollaig. Comme un grand-frère.
Un sourire malicieux sur les lèvres, tu ne peux t’empêcher quand même de préciser deux-trois choses. « Promis, j’attendrais qu’il ait sept ans pour lui apprendre des bêtises et quinze pour le faire sortir les soirs. » Tu ne lui dis pas car elle a encore le temps de voir venir les choses mais un truc à faire avec les enfants et surtout les ados. C’est de permettre de faire certaine chose devant soit comme boire une bière ou fumer un joins plutôt que tout interdire et donc le pousser à faire dans son dos, ce qui pourrait empirer les choses. C’était un peu ça chez toi. Ton père vous laissait boire de l’alcool de temps en temps et vous étiez moins tenter d’aller le faire en cachette. La drogue était totalement interdite, et tu as fumé des joins.

Tu ne sais pas si tu pourrais avoir un enfant. Tu ne te vois pas avoir un bébé dans les bras qui soit à toi. Qu’un autre être humain dépende de toi, et tu ne sais pas si tu peux concilier tes plans de carrière avec la vie de famille, tu en doutes un peu. « On verra bien, et je doute d’être papa. Tout du moins, ce n’est pas dans mes projets et ce ne sera pas un enfant naturel, dois-je te rappeler que pour faire un enfant il faut un homme et une femme ? » Un regard sur sa propre grossesse alors que tu as envie de rire. Puis un haussement d’épaule quand tu lui explique comment est ton couple, juste un petit point de rappel qu’elle semble avoir oubliée. « On a beau échanger les rôles avec Nix, pour le moment, et jusqu’à preuve du contraire on peut pas tomber enceinte. » A moins que tu finisses avec une femme, ce qui voudrait dire ne plus avec Nix et ça c’est impossible. Tu ne te vois pas vivre sans votre drôle de couple. A vous prendre le bec pour un rien pour finir par se réconcilier dans un lit, ou toute autre surface qui peut vous accueillir. Donc, non, être papa, ce n’est pas au programme.

Savoir que tu vas bosser avec Olivia te rend plus qu’heureux. Tu en as tellement envie, depuis le premier jour, la première fois où tu l’as rencontré, le premier pied posé à Tucson. Et savoir qu’elle va devoir beaucoup compter sur toi pour ça flatte ton égo, parce que tu sais alors que tu as fait du bon travail à ses côtés pendant tous ces mois, que finalement, te tuer aux études, combiner un stage à tout ça, ce n’est pas inutile.
Vous en revenez rapidement à sa grossesse qui est aussi le pourquoi du comment elle souhaite t’embaucher, parce qu’elle ne pourra plus tout faire seule. « Un beau mammifère alors. » Un clin d’œil. Tu doutes qu’elle devienne grosse au point de ressembler à rien. Pas avec son physique. D’ailleurs, tu devrais penser à lui demander de poser pour toi. Après tout, tu as des photos d’avant sa grossesse, mais ce serait sympa de monter un petit projet photo sur ce don de la nature donné aux femmes.
« Bon, on reprend ? Je doute que tout cela se range tout seul ! » Prit d’un regain de vitalité après cette conversation, tu te lèves d’un bond pour retourner à ton carton que tu vidais un instant plus tôt. Tu viens déposer un bisou sur sa joue en passant à côté d’elle pour prendre un nouveau carton à vider.

Tu restes silencieux quelques minutes profitant du calme qui venait de s’installer, te perdant dans la multitude de tes pensées, allant d’une idée à une autre avant de t’arrêter en pensant à quelque chose de plus intéressant que la dernière connerie de ton pseudo-frère que tu allais trouver en rentrant. « Au fait, tu as vu que tu avais un voisin au-dessus ? Je l’ai vu en arrivant, il partait de chez lui. » Tu lui as même fait un signe de tête avant de le regarder partir, te demandant sur le coup où tu aurais pu déjà le voir. Avant de te souvenir que c’était chez ton voisin. D’où ta précédente remarque.
« Je sais pas qui c’est, mais je l’ai déjà croisé chez les Black, il a une gamine je crois, je l’ai déjà vu avec Angel. » Tu crois pas, tu en es sûr. Un papa célibataire qui habites juste au-dessus de chez ton amie. « Tu crois qu’ils sont ensemble ? En tout cas, il est plutôt bien foutu. » Tu souris innocemment, c’est vrai que cela pourrait être possible. Après tout, pourquoi pas, tu as bien couché avec Angel et il est muet comme une tombe concernant ses relations. Peut-être que Olivia en sait plus. Et puis bon, c’est aussi parce que ta mère vous parle souvent de la petite-fille qu’elle voit jouer dans le jardin des voisins et commence à faire un speech sur les enfants insinuant doucement qu’elle aimerait être grand-mère un jour. Chose que pour le moment tu ne peux lui donner et que tu réfutes totalement.
Puis tu fais un signe en direction de son ventre et de la brioche qui est entrain de dorer tranquillement à l’intérieur. « Et puis, tu pourras lui demander de l’aide avec la crevette si jamais tu as des doutes, c’est toujours pratique d’avoir des connaisseurs dans son entourage. » Parce que jusqu’à preuve du contraire, ni toi, ni Angel, et ni Mia n’avez de mioche et donc vous ne savez pas tellement comment vous en occuper alors aider Olivia et ses possibles soucis dans les premiers mois… Tu grimaces en finissant de vider le carton sur le bureau. C’était même pas la peine d’y penser.

― made by hope ―

_________________

Deux gagnants,
Deux amants,
Un couple. #Nixis



Revenir en haut Aller en bas
● Crédits : lux aeterna (avatar) & tumblr (gifs)
● Face claim : Emma Stone
Happy 1st Birthday to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Nouvel appartement, nouveau bureau, nouveau départ ~ Olivia   Hier à 15:58




Nouvel appartement, nouveau bureau, nouveau départ
Alexis & Olivia
Je l’écoute parler, m’expliquer la vision des choses qui est la sienne. Dit comme ça, il n’a peut-être pas tort. Mais je ne sais pas. Il y a dans le fond, quelque chose qui me met mal à l’aise à l’idée de devoir choisir ce genre de choses…seule ! Car dans le fond je garde l’espoir, qu’un jour son père revienne et que la vie reprendra surement son court. Parce qu’au plus profond de moi, je n’ai pas fait cet enfant toute seule. Et que l’absence ne retirera à mes yeux, jamais les droits qu’il aura sur lui. « Oui… » Je fais une moue entendu tout en haussant les épaules. « J’y réfléchirais le moment venu... peut-être. » Je soupire alors que ça tourne encore dans ma tête. « En fait… » Je fais une nouvelle moue, mes lèvres qui se tordent dans une sorte de rictus d’embarras.  « Je n’arrive pas à me dire que c’est le genre de choses qu’il va falloir que je décide seule. » C’est bien la première fois que j’ose parler de choses tel que mes sentiments avec Alexis. Il ne sait pas à quel point je peux aimer Jed, car ce n’est pas les sujets que nous avons… Et je ne sais pas s’il peut ou va comprendre mon point de vue. Si quelqu’un peut y arriver réellement dans le fond… Mais la vision et la conception de la vie que j’ai, ce n’est pas qu’une femme élève seul un enfant…

J’ai du mal à l’imaginer. Pourtant, Alexis m’y force. A avoir cette vision du futur ou mon enfant sera un adolescent qui commencera à vivre sa vie. Ou la mienne ne tournera surement plus qu’autour de lui pour le protéger de ce monde parfois trop brutal. Lorsque l’on devient parent, on veut ce qu’il y a de mieux pour son enfant, dans la logique des choses. Seulement cet enfant n’est même pas encore parmi nous et je peine à l’idée qu’il puisse déjà être grand. Pourtant, je me rappelle ma mère qui me disait tout le temps, que j’avais grandi trop vite. Qu’elle ne m’avait pas vu passer d’enfant à jeune femme. Est-ce que ça aller être mon cas ? Que nos vies, qu’elles soient calmes ou pas, aller passer à une vitesse folle au point que je ne verrais pas une part de moi grandir et l’autre vieillir… Je souris à Alexis tout en me laissant aller contre le dossier du fauteuil. Son discours sur le fait de ne pas avoir prévu d’être père qui me fait alors rire, me rappelant qu’il est en couple avec un homme et que les choses ne se font pas de cette façon. « Tu sais, je n’avais pas pour projet d’en avoir non plus. » Je me pince un peu les lèvres, me demandant si je peux lui lâcher quelques brides de mon passé. « Je suis restée neuf ans avec un homme. A l’âge adulte et lorsque nous avions tous deux une situation, j’ai bien évidemment pensé à fondé une famille. Mais l’idée est morte dans l’œuf, car… » Je me redresse en venant poser mes coudes sur mes genoux. « Quelque chose n’allait pas ! Je le savais depuis longtemps, mais je me suis voilé la face. Surement par peur. » Je hausse encore les épaules. « Et puis il y a eu ce jour où j’ai appris que j’étais enceinte. Je ne suis pourtant pas resté neuf ans avec lui. A peine trois mois en fait. » Le regard un peu dans le vide, je refais le film des derniers mois. « Je suis enceinte d’un homme que je ne connais que depuis Janvier. » Ça tombe comme un constat même si je le sais déjà, pour en avoir déjà parlé avec Angel. « Mais ce que je ressens pour cet homme n’a rien de comparable avec tout ce que j’ai pu vivre jusqu’à aujourd’hui. Et c’est pour cela que j’ai gardé cette enfant malgré… » Je rigole en baisant la tête. « … la pure folie que cela représente ! » Je n’ai pas une fois le souvenir d’avoir été aussi loin dans ma vie personnelle avec Alexis et dans le fond, cela ne me dérange même pas. « Parfois j’en viens à me dire qu’être tombée enceinte sous contraception. D’être ce 1% parmi toutes les autres c’est un peu comme un signe… que mes sentiments pour lui son bien réel et que j’étais vouée à le rencontrer… à l’aimer. » Je soupire une fois encore tout en me redressant, un sourire qui vient briser la gravité de mes mots. « Donc de façon naturel ou pas, ne jamais dire jamais. » Je lui fais un clin d’œil tout en passant une main affectueuse dans ses cheveux, qui glisse sur sa joue avant de retomber dans le vide.

« Oui, assez bavardé ! Remettons nous au travail ! » Je me levais d’un bon après qu’Alexis ce soit remis sur ses pieds. Le silence retombe et bientôt il n’y a plus que le bruit des cartons et des feuilles que l’on bouge qui se font entendre dans la pièce, nos respirations s’y mêlant. Jusqu’à ce que le jeune blond parle à nouveau. Mon nez qui sort de la contemplation de ce que je fais pour regarder Alexis, mes mains continuant pourtant leur activité. Je plisse un peu les yeux, cherchant dans ma mémoire qu’elle homme avec une gamine peut bien trainer avec Angel. Bien que pourtant je n’ai finalement pas loin à chercher puisque la réponse vient toute seule lorsque je repense aux brident d’information que j’ai eu lors du camping il y a quelques jours. « Tu parles de Jude ? » Je ne sais pas s’il connaît son prénom, mais je ne lui laisse pas le temps de répondre. « Ne me dit pas que Jude vit juste au-dessus, ça serait le comble de l’ironie… » Je me mets à rire toute seule alors qu’Alexis ne doit surement pas comprendre pourquoi. « Ouais en effet si c’est Jude qui habite au-dessus, en cas de besoin j’aurais pas loin à aller pour avoir de l’aide ou quelques conseils en cas d’urgence. » Je regarde soudain Alexis qui semble perdu tandis que je ne lui ai toujours pas donné d’explications. « En fait, Jude est le meilleur ami d’Angel, donc rien de ce genre entre eux. Enfin… pas que je sache en tout cas ! Je dois avouer que j’ai fait la connaissance de Jude il n’y a pas si longtemps. Il est tatoueur dans le centre-ville, il a fait mon dernier tatouage d’ailleurs ! » Je tapote ma cuisse pour en indiquer l’emplacement, encore une chose que je n’ai pas dit à Alexis… Mais après tout, on ne se connait pas depuis si longtemps que cela et je ne suis pas aussi proche de lui que je pourrais l’être d’Angel ou Mia.


 

_________________
don't let me go
Car il y a des rencontres qui sauvent. Elles vous saisissent au corps, elles vous soulèvent du sol auquel vous êtes englué, elles vous font passer de la nuit à la lumière.

Revenir en haut Aller en bas
 
Nouvel appartement, nouveau bureau, nouveau départ ~ Olivia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Behind Closed Doors :: Lakeview :: Myrtle Creek :: Magnolia Lane-