AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Covfefe ▼ Joshua

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
● Crédits : Hope ♥
● Face claim : Margot Robbie
Happy 1st Birthday to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Covfefe ▼ Joshua   Lun 24 Juil - 5:48



Le jeu de la roulette

- un jeu de chance #oupas -



Jour un peu tristounet et pluvieux aujourd'hui. Pourtant, dans le centre commercial de Danbury Mall, se tient le stand d'une petite voyante qui fait des démonstrations au public. Voyant cela, @Adalyn Swan va s'essayer au jeu, pensant surtout à voir ce que pourrait sortir le femme comme discours.
Le hic. C'est que cette femme se met à pointer @Joshua Milton, présent alors à ce moment-là tout en disant qu'une femme décédée de leur passé leur est commune et qu'ils doivent obligatoirement passer toute une journée et soirée ensemble déguisé l'un en l'autre s'ils ne veulent pas que l'esprit vengeur de cette femme s'abatte sur eux...





Joshua & Adalyn
“ Covfefe ”


Aujourd’hui, Adalyn ne travaillait pas. Une décision qu’elle avait prise la veille, lorsqu’une puissante migraine l’avait saisie toute entière en soirée, alors qu’elle passait la soirée à lire un épais document juridique. Elle travaillait beaucoup trop, souvent présente au cabinet toute la journée, lisant de la paperasse tous les soirs. Comme les avocats du cabinet où elle travaillait étaient libres de leurs horaires, elle n’avait pas besoin de se faire porter malade ou quoi que ce soit du genre. N’empêche, il lui aurait été facile d’obtenir un mot médical pour justifier son absence, l’avantage d’être fiancée à un médecin… Enfin, bref. Elle avait fourré ses documents dans son sac en cuir qu’elle trimballait toujours au cabinet, et s’était glissée sous la couette après avoir avalé des cachets pour son mal de tête, enthousiaste à l’idée de s’occuper d’elle-même le jour suivant. Peut-être qu’elle ferait une virée au spa, histoire de se détendre un peu, à moins qu’elle ne profite du beau temps pour parfaite son bronzage.

Mais en se réveillant ce matin là (ou plutôt, en cette fin d’avant-midi), elle a la mauvaise surprise de voir le temps gris, parfaitement pluvieux, parfaitement moche. En même temps, c’est l’occasion parfaite pour vraiment relaxer, peut-être en regardant un film avec une tasse de chocolat. Mais elle n’a pas particulièrement envie de rester enfermée à la maison, alors elle décide d’aller faire du shopping. Elle a besoin d’une nouvelle robe crème, la sienne ayant été détruite par une mésaventure caféinée. Elle enfile une petite robe d’été rose pâle (au diable la pluie!), ses escarpins les plus confortables, et met un peu d’ordre dans sa coiffure. Une touche de mascara et de rouge aux lèvres, et elle file dans la voiture pour se rendre au centre commercial de Lakeview. Habituée aux grandes boutiques de New York, l’inventaire des boutiques ne laisse pas beaucoup de choix à l’avocate. Elle est habituée au luxe, aux vêtements de marque. Ce n’est pas qu’elle soit snob, mais elle s’est habituée à la qualité, et elle n’arriverait tout simplement plus à porter des marques plus abordables. Et puis bon, elle a le salaire qui lui permet de céder à ce caprice, pourquoi ne pas en profiter?

Alors qu’elle cherche du regard une boutique susceptible de correspondre à ses besoins, son regard est attiré par un stand coloré. Une voyante, qui propose divers services : lire les feuilles de thé, les lignes de la main, ou encore dans sa fameuse boule de cristal. Amusée, Adalyn fait un pas vers elle, comme attirée par cette vieille dame à l’accoutrement un peu étrange. Et elle se prend au jeu, acceptant que la voyante lise son avenir dans sa boule. « Je vois un mariage, mais sous le sceau du mensonge… » Adalyn hausse les sourcils, retenant petit cri ébahi. « Lui!! » La dame se redresse dans un mouvement brusque, pointant quelqu’un derrière Adalyn, qui se retourne en s’attendant presque à voir Elijah, sachant toutefois qu’il est à l’hôpital. Elle voit plutôt un grand homme qui lui est vaguement familier, un beau brun qu’elle dévisage pendant un moment avant de reporter son attention sur la voyante. « Vous avez un passé commun, vous et lui.. Une femme partie dans l’au-delà… » La vieille dame ferme les paupières, comme pour mieux se concentrer, alors qu’Adalyn fait le lien. Joshua, évidemment. Ils ne se sont pas vus depuis des années, mais ils avaient effectivement Andrea en commun… Andrea qui est décédée, depuis le temps. Un long frisson la parcoure, lui glace le sang, elle qui ne croit pourtant pas à toutes ces conneries de voyance. « Elle veut que vous passiez toute la journée ensemble, jusqu’à minuit tapantes. Et vous devez vous déguiser l’un comme l’autre, sinon sa vengeance sera terrible… » Adalyn se retient presque d’éclater de rire, se demande soudainement s’il n’y a pas des caméras cachées quelque part. C’est d’un ridicule! « Ça fera vingt dollars, mon petit. » Incrédule, Adalyn glisse un billet sur la table et se lève, maudissant sa pulsion soudaine d’être allée voir cette vieille femme. Mais elle n’a pas tellement le choix, quelque chose lui dit qu’elle doit absolument suivre les conseils de celle-ci.

Elle s’approche donc de Joshua, lui adressant un sourire un peu incertain alors qu’elle se trouve près de lui. « Joshua Milton… C’est ça? Je ne sais pas si tu te souviens de moi… Adalyn Swan. J’étais amie avec Andrea… » Un petit sourire triste aux lèvres, elle détourne légèrement le regard vers le stand de la voyante. « Je sais que ça ne fait aucun sens, mais je viens d’aller voir cette femme, et… elle a deviné notre lien. Et je pense qu’Andrea lui parlait, elle a dit des trucs étranges. Qu’elle voulait qu’on passe la journée ensemble, la soirée aussi. Et qu’on se déguise l’un comme l’autre… » Réalisant à quel point ses paroles sont loufoques, Adalyn lève vers Joshua un regard un peu incertain, avant de soupirer. « C’est absolument idiot, je le sais. Mais je ne sais pas… elle m’a fait froid dans le dos… » Elle s’attend plus ou moins à ce que Joshua l’envoie au diable, ou qu’il appelle l’asile.




AVENGEDINCHAINS

_________________

A look in somebody's eyes to light up the skies, to open the world and send it reeling. A voice that says, I'll be here and you'll be alright. I don't care if I know just where I will go 'cause all that I need is this crazy feeling, a rat-tat-tat on my heart... Think I want it to stay. City of stars.

Revenir en haut Aller en bas
● Crédits : gifs:tumblr; quote: ... Un conspirationniste;
● Face claim : Jared Padalecki
Happy 1st Birthday to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Covfefe ▼ Joshua   Dim 30 Juil - 0:04


Covfefe

Les vacances. Ce moment merveilleux où un professeur, c’était bien connu, partait à l’autre bout du monde pour ne rien faire pendant deux longs mois. Préparer ses cours, c’était pour les tapettes et pour les faibles, comme on le disait  si bien. Josh, dans son propre cas, avait décidé de rester à Lakeview. Déjà parce qu’il préférait garder un œil sur sa mère : des fois qu’elle clamse, elle aussi… Ca lui ferait des vacances. Ensuite, il voulait savoir comment Thomas se portait : ils ne s’étaient pas revus depuis leur entrevue qui avait dérapée. Depuis qu’il lui avait confié son secret, qu’il répétait de partout. Josh n’avait que faire des conséquences de cet acte. Bien sûr, il jouait intelligemment avec : les rumeurs se répandaient, mais sa mère ne l’avait pas encore entendue. Donc ça ne se répandait pas assez vite.

Enfin, il voulait profiter du calme de la ville en plein été. Celui-ci, chaud mais pourtant gris et maussade, faisait peser sur leur environnement une chape lourde de secrets et de mots qu’on ne se racontait pas. Un environnement à corbeaux, en somme. Parfait pour lui. Et, accessoirement, de temps en temps il était supposé rendre visite à Alma pour lui expliquer à quel point les études en histoire ne menaient qu’à la pauvreté.
Ce jour ne faisait pas exception. Il avait décidé avoir besoin de nouveaux livres. Tout le monde a toujours besoin de nouveaux livres à lire. Son anniversaire approchant doucement, un mois ça arrivait vite, et avec celui-ci l’anniversaire de la mort d’Andrea, il s’était dit qu’il pouvait au moins s’offrir ça. Il n’avait pas le courage d’aller fleurir sa tombe, cette année. Il lui achèterait des fleurs, qu’il laisserait faner dans un vase à son nom. Son souvenir était toujours là, au fond de sa mémoire : doucereux, presque amer, pas totalement effacé par les années. Elle n’était qu’un souvenir, pourtant. Rien de plus. Elle ne redeviendrait plus le centre de sa vie.
C’était ce qu’il croyait, en tout cas.

Sur le coup des dix heures, il avait enfilé une chemise à carreaux par-dessus son t-shirt blanc, vérifié que son jean était en bon état et lacé ses chaussures. Un coup de main dans les cheveux – les peignes ne servaient qu’aux faibles – et il s’était dirigé tranquillement vers le centre commercial, où il avait arpenté les rayons de sa librairie favorite. Oui, même le rayon érotisme, où le même nom revenait souvent. Il aimait bien lire les résumés de ces livres pour personnes en manque d’amour charnel, c’était drôle, touchant un peu. Et souvent mal écrit.
Il se décida pour deux livres sur l’ésotérisme, ainsi qu’un roman fantastique d’une série qu’il appréciait tout particulièrement. Ceci fait, il s’était éloigné de la boutique avec la ferme intention de ne pas s’acheter autre chose. Mais la seconde librairie avait l’air si belle…
Ce fut exactement à ce moment-là qu’une personne l’interpela. Choqué, le grand homme s’arrêta et baissa les yeux vers une blondinette. D’accord. Après une seconde – et le fait qu’elle se soit présentée, ça aidait –, la lumière se fit.

« Adalyn, oui, bien sûr. Désolé, je suis l—attends, de Quoi ?! »
Ne jamais emmerder un fantôme. C’était donc ça, la véritable mise en garde des films de paranormal ! « Non mais c’est une plaisanterie… »
Il se passa la main sur le visage, tentant de retrouver ses esprits. Mais, après tout, il n’avait pas grand-chose à faire aujourd’hui… Et ça l’empêcherait d’aller dans cette seconde librairie. Il lui fit un petit sourire hésitant.
« Ce n’est pas contre toi, t’en fais pas. C’est juste… Un peu… Surprenant ? » Il rit, en jetant un regard vers la vieille femme.

Réaction immédiate de celle-ci, elle se mit à hurler dans le centre.
« DESTINEEEE ! C’EST LA DESTINEEE ! N’INTERFEREZ PAS AVEC LA VOLONTE DES ESPRITS, HOMME-ELAN ! »

Okay. Elle ne devait pas lire que des feuilles de thé, celle-là. Il retourna ses yeux vers la blonde et hocha la tête.
« Je suis partant… Mais d’abord, on s’éloigne d’elle. Elle me fait peur. »
Il lui prit le bras délicatement, pour la faire marcher un peu. Pas longtemps, juste assez pour disparaître à la vue de l’autre folle qui continuait de vociférer.
« LE COMPLOT REPTILIEN DES CHAUSSETTES DANS LA MACHINE A LAVER, JEUNE KACI DOUGLAS. »

« Elle t’a dit quoi, exactement ? »

_________________
THE EARTH IS FLAT.


RIP PETI ANJ PARTIT TROP TOT ;( ;(
Revenir en haut Aller en bas
● Crédits : Hope ♥
● Face claim : Margot Robbie
Happy 1st Birthday to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Covfefe ▼ Joshua   Mer 30 Aoû - 3:55

Joshua & Adalyn
“ Covfefe ”


Après quelques secondes de flottement, elle comprend que Joshua l’a reconnue, et elle se détend légèrement. Enfin, elle ignore à quel point il se souvient d’elle autre le fait qu’elle connaissait Andrea, mais avec un peu de change il se souviendra qu’elle est avocate, et non pas une rescapée d’un quelconque asile psychiatrique. N’empêche, son incrédulité est parfaitement compréhensible, et Adalyn hoche tristement la tête, une lourdeur certaine s’emparant des traits de son visage et de son regard. On pourrait croire qu’elle tente de lui monter un gigantesque canular, à moins que ce soit lui qui soit de mèche avec la diseuse de bonne aventure. Dans tous les cas, ce serait une blague de très mauvais goût – non seulement on ne devrait jamais blaguer avec l’au delà, mais en plus, le sujet peut être encore sensible. Adalyn pouffe toute de même d’un rire un peu ébahi lorsqu’il dit que c’est tout de même surprenant, puis elle hoche la tête avant de hausser les épaules. « Surprenant, c’est le mot. » Elle soupire avant de sursauter, alarmée par les cris de la vieille folle (décidément, c’est elle qui devrait se trouver dans un asile). Elle lève un regard inquiet vers Joshua, soulagée qu’il propose de s’éloigner un peu. Elle emboite donc ses pas en tournant légèrement la tête lorsqu’elle entend le prénom de Kaci, se demandant quel genre de révélations son amie pourra avoir à son tour. Elles auront certainement la chance d’en parler autour d’un thé d’ici quelques temps.

« Elle m’a dit que… Qu’Andrea lui parlait. Qu’elle voulait qu’on reste ensemble jusqu’à minuit, et qu’on échange nos vêtements. » Ses derniers mots s’étouffent dans un fou rire nerveux, alors qu’elle laisse son regard glisser le long de l’impressionnante carrure de Joshua, puis elle pointe sa robe. « C’est tellement ridicule! », s’exclame-t-elle en reprenant tout son sérieux. « Mais elle a quand même dit que… Andrea se vengerait, si on ne le faisait pas. » Son regard croise celui de Joshua, et elle le fixe un moment en tentant de deviner s’il la prend pour une folle. Ce serait bien légitime, il faut l’avouer. À situation inversée, elle poursuivrait son chemin sans sourciller, et si son interlocuteur insistait un peu trop, elle appellerait sans doute les autorités. Mais cette femme lui a fait froid dans le dos, lui a laissée une impression qu’elle ne pourrait vraiment expliquer. Une intuition qu’elle a intérêt à suivre ses conseils. « On pourrait sans doute le faire, en s’enfermant quelque part pour que personne ne te voie avec une robe. Rose. » De nouveau, ce fou rire qui s’empare d’elle, qui la secoue toute entière en faisant tressauter ses épaules. « J’ai bien peur que tu fasses sauter toutes les coutures, par contre… Je ne sais pas si on pourrait trouver la même dans une autre taille. » Elle jette un petit coup d’œil autour d’elle, comme pour chercher la meilleure des boutiques susceptible de lui offrir ce dont ils auraient besoin. Enfin, ça, c’est en supposant que Joshua embarque dans son histoire rocambolesque. « Tu as déjà porté des escarpins? Ça aussi, il faudrait en trouver à ta taille. »




AVENGEDINCHAINS

_________________

A look in somebody's eyes to light up the skies, to open the world and send it reeling. A voice that says, I'll be here and you'll be alright. I don't care if I know just where I will go 'cause all that I need is this crazy feeling, a rat-tat-tat on my heart... Think I want it to stay. City of stars.

Revenir en haut Aller en bas
● Crédits : gifs:tumblr; quote: ... Un conspirationniste;
● Face claim : Jared Padalecki
Happy 1st Birthday to us.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Covfefe ▼ Joshua   Dim 17 Sep - 21:50

Covfefe

En vrai, il était bien de ne pas croire tout ce que les voyantes dans les supermarchés disaient, elles n'étaient pas fiables à cent pour cent. En fait, même, c'était extrêmement risqué de croire un seul mot de ce qu'une vieille folle qui survivait en sniffant des parfums odeur chocolat et banane, quoi... Une sorte de Pythie des temps modernes, les vapeurs mortelles et l'admiration de toute la Grèce Antique en moins et un sac plastique en guise de chapeau en plus. 1 Celle-ci, d'ailleurs - de voyante, pas de Pythie, la dernière était enfermée dans le grenier d'une maison près de Long Island - semblait totalement désintéressée du couple étrange que formaient Joshua et Adalyn. Adalyn qui, visiblement, semblait plus choquée que le grand homme à ses côtés.

Or, la surprise, il la montra bien rapidement quand elle lui expliqua ce que la sorcière au sac en plastique qui hurlait des insanités sur la Terre Plate -comme quoi Galilée n'était qu'un membre du complot illumino-franco-maconnique créé à l'origine par les reptiliens, ainsi que tout le monde le savait - avait demandé. Ces explications avaient beau être entrecoupées de rires, presque nerveux, et d'autres moments compliqués, Josh en comprit l'essentiel.
Par contre, lorsqu'elle finit par parler d'escarpins, il se passa la main dans les cheveux en soupirant. Ca, c'était non. Genre, non. Totalement. Il posa son regard sur la frêle jeune dame à son côté, penchant la tête.
"Alors pour la robe, je dois avoir des rideaux roses chez moi. Un coup d'agrafeuse, ça devrait pouvoir le faire jusqu'à minuit. Mais les escarpins... "
Il rit, lui aussi. Il rit, par peur de ne pas bien savoir comment faire.
"A moins que tu ne connaisses un cabaret transformiste qui possèderait une paire à me prêter, tu ne peux pas trouver en magasin une paire à ma taille. Pareil pour la robe. "

Il désigna sa carrure, avant de se mettre à rire, à nouveau. Au moins, il pouvait être sûr qu'il se souviendrait de cette soirée. "Je pense que si je devais résumer la situation, je dirais ... Je dirais... Covfefe." Il hocha la tête en levant les yeux au ciel. "Je peux au moins t'offrir un café avant que tu n'aies à enfiler mes vêtements et moi les tiens ? Ou tu préfères t'y mettre dès maintenant ? Et on pourrait boire un café chez moi. " Ou un verre. Quelque chose de fort.
De préférence.
Pour ne pas se souvenir le lendemain de la robe rose.

Il posa son sac de livres au sol, sans vraiment savoir comment se comporter. Il ne savait rien d'elle, et, pour être franc, s'il n'y avait pas la menace d'un fantôme planant sur eux, il aurait voulu en savoir plus. Mais il sentait qu'une entité plus forte qu'eux les forçaient à agir de la sorte, à suivre une sorte de cheminement destiné au préalable 2, aussi loufoque celui-ci soit-il. "Je ne pensais pas croire aux fantômes à mon âge." lui confia-t-il en commençant à marcher, après avoir repris son sac. Il valait mieux s'y mettre, pas vrai ? Surtout concernant les chaussures.
Bon, après, ironiquement, Adalyn allait littéralement nager dans ses vêtements, et lui allait finir saucisonné dans une chape de tissu rose agrafé. Mais il fallait supposer que ça serait pas mal... Enfin.

NDLR:
 

_________________
THE EARTH IS FLAT.


RIP PETI ANJ PARTIT TROP TOT ;( ;(
Revenir en haut Aller en bas
 
Covfefe ▼ Joshua
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Behind Closed Doors :: Lakeview :: Central Grove :: Danbury Mall-