AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

who are you who who who ? feat ELIJAH


● Crédits : avengedinchains
● Face claim : Bill Skarsgard
Le secret est l’écrin du bonheur.
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: who are you who who who ? feat ELIJAH Mar 15 Mai - 19:41



Deux semaines déjà que la tornade à eu lieu deux semaines que j'aurais du repartir, mais je suis resté, parce qu'il y a pas mal de choses à régler, même si en réalité je pourrais les régler à distance, je n'ai en réalité pas envie que les corbeaux s'imaginent que je fuis. Je ne veux pas leur donner ce plaisir, alors je reste et j'ai décalé mes rendez-vous médicaux à une date ultérieur. J'ai d'ailleurs l'un de mes médecins au téléphone et il me gonfle. Il m'engueule parce qu'il pense que je le fais exprès et que je ne veux pas aller à l'institut. Ce n'est pas vraiment faux, mais je n'ai pas vraiment envie de lui dire qu'il y a une part de vrai dans ses insinuations. Qu'il croit ce qu'il veut, il ne pourra pas me forcer à y aller.

«Avec tout mon respect doc, je vous emmerde. Je n'ai pas encore la capacité à me dédoubler et on a besoin de moi ici, le reste attendra.»


Je lui raccroche au nez et je balance mon téléphone sur la table du café sur lequel je suis attablé. J'ai du aller jusqu'à Riverside bay pour trouver un endroit qui ne soit pas détruit ou partiellement détruit à cause de la tornade. J'ai encore du mal à accepter ce qu'il passé et j'imagine que je ne suis pas le seul à avoir tout perdu. Je ne sais pas combien de café j'ai déjà bu. Je crois que je vais passer à quelque chose de plus fort et c'est ce que j'allais faire quand j'aperçois un type en face de moi. Un type que j'ai vu à la fête de printemps et qui à l'air de bien connaître Jude et la curiosité me pousse à aller m’asseoir à côté de lui :

« Je peux m’asseoir ? »

Je ne lui demande pas réellement la permission en réalité. Je m'installe. Il pourrait très bien me dire d'aller me faire voir, surtout après ce qu'il s'est passé et surtout depuis que mon secret à été révélé. Je ne suis pas tellement sur qu'on veuille m'adresser la parole, surtout quand je vois comment on continue de me regarder et je commence à comprendre ce que Pandora à pu ressentir.

« Tu es Elijah c'est ça ? Comment tu as connu Jude ? »

Je veux savoir, on n'a pas vraiment eu l'occasion d'en parler avec Jude, d'ailleurs on n'a pas du tout abordé le sujet, mais j'ai bien senti un malaise et je pense qu'il y a une raison à ça alors je vais moi-même à la pêche aux informations. Jaloux moi ? Non si peu.
Revenir en haut Aller en bas

● Crédits : avatar | (sweetie) ☼ code signa | bat'phanie ☼ citation signa | calum scott, if our love is wrong
● Face claim : Armie fucking Hammer ♥
Le secret est l’écrin du bonheur.
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: who are you who who who ? feat ELIJAH Lun 21 Mai - 11:51
man or a monster
thomas & elijah




Les dernières semaines avaient été éprouvantes. Entre ses retrouvailles houleuses avec Jude, ses fiançailles brisées qui avaient poussées Adalyn à le fuir pendant près d'un mois, puis cette tornade infernale qui avait terminé d'achever la vie déjà brisée d'Elijah en manquant de prendre la vie de celle qu'il aimait, il s'étonnait de tenir encore debout. Il aurait aisément pu se laisser aller. Mais au delà du fait qu'il n'était pas de ce genre, il n'en avait pas le droit. Trop de gens comptaient sur lui, et lorsqu'il avait été certain qu'Adalyn ne risquait plus rien, il s'était engagé plus vivement dans les soins aux victime de la catastrophe naturelle qui avait frappée la ville deux semaines plus tôt. Il passait alors ses journées entre la chambre de la demoiselle, lui offrant la moindre seconde qu'il avait à lui, avant de repartir opérer ou simplement apporter son soutient aux équipes médicales des urgences. Il était spécialisé dans le coeur, mais il avait comme tout le monde reçu une formation médicale de base... Parmi les infirmières et infirmiers, les simples médecins, les aides-soignants, il devenait un membre du corps médical comme un autre, à moins qu'on ne l'appelle au bloc pour quelque chose de plus grave d'une jambe cassée.

Quelques jours après le réveil d'Adalyn, il avait finit par abandonner son campement permanent à l'hôpital - sur insistance de la jeune femme en grande partie - et loué une chambre d'hôtel. Il y passait cependant assez peu de temps, sacrifiant parfois ses nuits pour les blessés ou Adalyn. Il y allait essentiellement pour se changer et se doucher avant de repartir s'occuper l'esprit et les mains à faire quelque chose d'utile.

Adalyn devait rentrer ce soir, et il était à la fois prêt et terrifié. Ils ne s'était plus retrouvés seuls tous les deux depuis son départ précipité le jour de leur dispute, et il n'aimait pas l'idée de la faire vivre dans une chambre d'hôtel, même si au fond ce luxe était déjà bien supérieur à celui de bon nombres d'autres victimes de la tempête, condamnés à demeurer dans des foyers ou des dortoirs par dizaines. Les moyens du couple leur permettait l'hôtel, mais ce n'était pas chez eux, ce n'était pas ce qu'Eli souhaitait pour sa fiancée. Il lui avait promis le monde, et il était incapable de tenir ses promesses, une fois encore.
L'angoisse lui tiraillant la gorge, il avait fuit un moment la foule paniquée des couloirs de l'hôpital, et le silence pesant de la chambre impersonnelle. Ses pas l'avaient portés jusqu'à ce café, rare encore debout, qui accueillait les âmes perdues comme la sienne le temps d'une tasse brûlante ou d'un repas réconfortant.

Elijah n'avait pas touché à la sienne depuis qu'il l'avait posée devant lui. Le café sombre devait avoir refroidit depuis longtemps à présent. Noyé dans ses songes, il cilla à peine en entendant une voix résonner, proche de lui, et un jeune homme aux traits familiers se glisser à la place libre en fasse de lui. Il papillonna un moment, sortant peu à peu de sa léthargie pour regarder cet intrus plus en détails. Il le reconnu rapidement mais le garçon le devança Il hocha la tête, confirmant son identité en silence. La question le mettait mal à l'aise, faisant remonter des souvenirs de sa relation avec Jude. Il aimait ces images, mais en cet instant, elles semblaient plutôt mal venues. Elijah se redressa, de plus en plus mal à l'aise. « Jude était mon... » Pouvait-il réellement dire la vérité à ce type qu'il ne connaissait pas, lui qui cachait son homosexualité depuis si longtemps ? Il jaugea le jeune homme, tentant de se remémorer son nom, puis soupira. « On est sortis ensemble presque un an, il y a longtemps... Je ne suis pas étonné qu'il ne t'en ai pas parlé. Ça s'est mal terminé et il n'y a plus rien entre nous, si ça peut te rassurer. Il me déteste. » Et il a raison. Eli passa sa langue sur ses lèvres et porta la tasse jusqu'à elles pour siroter une gorgée de son café. Il grimaça : c'était bien froid. Il la reposa et soudain, comme une évidence, le prénom du garçon lui revint. « Thomas c'est ça ? Tu es le petit ami de Jude. » Etrangement, son visage lui disait quelque chose, quelque chose de lointain... comme un souvenir enfouit, flou. Il se souvenait d'un Thomas, de plusieurs même, mais d'un en particulier. Le hasard aurait voulut qu'il s'agisse de ce même jeune homme, mais la réalité était rarement coïncidence.

Elijah se racla la gorge et joua avec sa tasse un moment, un peu gêné par cette situation ; ils étaient deux hommes qui avaient partagé le lit d'un autre, et c'était plus étrange que ce qu'il avait imaginé. Plus que de savoir que ce type avait assassiné son père, bizarrement. « Comment vivez-vous l'incident ? Est-ce que quelqu'un a été blessé ? » Il ne pouvait s'empêcher d'être inquiet pour Jude. Après tout, il avait sans doute été le seul en dehors d'Adalyn qu'il ait jamais vraiment aimé... et quelque part, il n'avait jamais cessé.


― made by hope ―
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Behind Closed Doors :: Lakeview :: Riverside Bay :: Commerces-